Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'trombes'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Prévisions
    • Prévisions à court et moyen terme
    • Evolution à plus long terme
    • Tendances saisonnières
  • Observations
    • Le temps en France
    • Le temps en Europe et dans le reste du monde
  • Climatologie
    • Paléoclimatologie
    • Climatologie
    • Evolution du climat
    • Phénomènes météorologiques violents
  • Les autres aspects de la météo
    • Météo, environnement et société
    • Instrumentation
    • Photos, vidéos et matériel de prise de vue
    • Questions - réponses sur la météo
  • On y parle de météo
    • Sites web
    • Expositions, conférences, évènements
    • Presse, livres, médias et cinéma
  • Discussions autour d'Infoclimat
    • Vie du site Infoclimat
    • Rencontres météo
    • Convivialités

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Lieu


Site web


ICQ


AIM


Yahoo


Skype


Google

2 résultats trouvés

  1. L'année 2017 se termine, il est temps de faire le bilan, et le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas une des meilleures années, loin de là... Hiver : Nombre de chasses réussies effectuées : 5 Kilomètres parcourus : 500 km La saison avait pourtant commencé en fanfare dans le sud-est de la France avec dés le 26/27 janvier un outbreak de trombes et tornades sur le sud du Var, lieu où je chasse en temps habituel. Seulement cette année je suis sur Montpellier donc pas de trombes pour moi.. Néanmoins quelques orages ont également concerné le Languedoc durant ces deux jours, bien moins photogéniques cela dit. Comme me disait Christian quelques mois auparavant « - Tu verras dans le LR c'est toujours plus crasseux » 1/ Le soir du 26 une petite cellule circulera sur la Camargue, donnant seulement un flash mais une belle ambiance, et bien moins crasseuse de surcroît ! 2/ Le lendemain soir une ligne orageuse se formera devant Agde, peu active elle donnera tout de même quelques impacts au large, de la foudre en janvier c'est déjà pas si mal dira-t-on. 3/ Début février je rentre pour quelques mois sur le 06 le temps d'effectuer mon mémoire de recherche. Comme pour me souhaiter un bon retour, le 3 février au soir une situation orageuse est envisagée sur l'est du Var, à peine le temps de déposer mes cartons chez moi au Cannet qu'il faut repartir en chasse, et quelle chasse ! Le Golfe de Saint-Tropez s'illumine de dizaines de coups de foudre durant quelques heures: 4/ 5/ Puis festival de Spiders en fin d'orage, certains viendront lécher nos oreilles, nous rappelant que l'électricité peut se ressentir en chasse, par 2 fois un courant nous titillera le haut du crâne: 6/ Ensuite le temps redeviendra calme pendant un bon mois, un bon temps d'hiver en somme (si on excepte les températures douces). Début mars, le 4, situation orageuse au lever du jour sur le sud du Var et comme souvent en flux de sud-ouest risque de trombes marines autour des îles d'Hyères. La ligne orageuse arrive comme prévue, enfin pardon, la ligne pluvieuse arrive comme prévue, nous la laissons passer croyant l'épisode terminé sans le moindre coup de tonnerre... Puis, à l'arrière du rideau, un buisson se forme en mer devant la voiture, une trombe évolue rapidement et vient s'échouer quelques dizaines de mètres dans les Terres, ma première tornade française, champagne ! Printemps : Nombre de chasses réussies effectuées :13 Kilomètres parcourus : 2 600 km Fin mars, le 23, une situation de retour d'est se met en place encore une fois devant le département du Var avec un risque de trombe au lever du jour, c'est devant le Cap Camarat que le risque se concrétisera avec la formation d'une belle petite trombe : 7/ Début avril marquera le retour des orages diurnes sur les contreforts Alpins, le 04 une situation assez dynamique se présentera sur le 83 et le 04, chasse difficile cependant car de nombreuses cellules se formeront de manière assez anarchique. Le soir, après avoir galéré pour un bon placement nous nous retrouverons devant une ligne orageuse près de Rians dans le Nord-ouest du Var : 8/ Quelques jours plus tard, le 09 avril, nouvelle chasse aux orages diurnes dans un coin perdu du 06, près de Briançonnet où une petite cellule donnera temporairement pas mal de foudre, j'apprécie tout particulièrement ces orages donnant essentiellement de la foudre et si durs à apprivoiser. 9/ Le 19 avril retour d'est sur le 06, je finis le boulot trop juste et me retrouve sous la grêle pour repasser à l'avant de l'orage qui se meurt, le couchant rattrapera cette chasse qui partait mal, vu de Fréjus : 10/ Retour du temps calme, retour de la détresse orageuse, il faut aller en Italie pour se rassasier. Un soir de début mai près de Gênes, une trombe se forme sous un petit mésocyclone devant la côte Ligure : 11/ Quelques jours plus tard les diurnes offrent un spectacle éphémère mais sympathique sur le plateau de Valensole. D'abord un petit tuba : 12/ Puis un petit peu de foudre proche : 13/ On passe ensuite aux traditionnels orages à base élevée de la mi-mai sur le littoral. Et un impact qui a bien faillit cramer les poils de mon compère Varois, alors placé plus à l'ouest que moi sur cette situation : 14/ Traditionnels aussi les fameux orages imprévus de Cunéo(IT), enfin prévus en diurne et qui durent jusqu'à 03h00 du matin sans bouger. Le spectacle n'en est pas moins plaisant du 06, profitant généralement d'un ciel limpide dans ce genre de situation : 15/ 16/ Mais le milieu de l'année approche, il faut faire un premier bilan, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est maigrichon, des clichés oui, mais un manque de chasse bien fructueuses comme les années précédentes... Enfin, on se dit que le mois suivant sera plus prometteur... Juin commence sous une valeur sûre cette année, les orages de la région de Saint-Auban : 17/ Mais faiblards et qui n'arrivent pas à vraiment s'organiser... De retour pour quelques jours sur le Languedoc à la mi-juin, j'évacue le stress de mon oral de mémoire en faisant un petit tour par Millau.. Une belle supercellule évoluera derrière le Viaduc durant plusieurs heures : 18/ 19/ 20/ La balade de la veille m'ayant plu, je passe par l'Ardèche le lendemain, quelques belles petites ambiances : 21/ Le printemps se termine sur ces chasses, bilan mitigé mais pas catastrophique. Ete : Nombre de chasses réussies effectuées :18 Kilomètres parcourus : 3500 km L'été semble démarrer de façon bien plus keraunique. Le 23 juin je me retrouve dans la région de Castellane, un de mes coins favoris pour la chasse de par ses alternances de plateaux et de petites vallées. Je ne m'attendais pas à voir un tuba aussi développé en zone de haut relief : 22/ Ni non plus à voir cette magnifique supercellule LP (rotation bien visible, nuage mur, précipitations rejetées à l'avant du courant ascendant,..) 2 heures plus tard : 23/ Belle surprise ce 23 juin, mais, oh ? Serais-ce un petit épisode méditerranéen qui pointe le bout de son nez moins d'une semaine plus tard ? Oui ! En soirée du 27 Juin, une belle ligne orageuse vient mourir sur l'est 13, vu de Vitrolles : 24/ Alors que l'orage se réactive sur nous, la foudre vient nous dire bonjour, d'assez près (moins de 300m pour celui-ci) : 25/ Seule la queue de la ligne restera active par la suite devant le Var, après 150km pour repasser à l'avant je me retrouve face à une supercellule isolée sur le sud du 83 avec flashs toutes les secondes : 26/ C'est peut-être un jugement personnel, mais j'ai remarqué que certaines années étaient sous le signe d'un phénomène en particulier, 2015 était placé sous le signe des extranuageux, 2016 de la foudre ramifiée et 2017 sous le signe de la rotation, au début du mois de Juillet j'en suis effectivement à 3 trombes, 5 tubas, 4 supercellules et une tornade. Est-ce que ceci va continuer pour le reste de 2017 ? En tout cas le lendemain du 27 juin le temps est encore bien orageux dans le sud-est . Comme ici vu du Muy : 27/ Ou plus tard vu de Mougins : 28/ Juillet sera sec, sauf le 8 où de forts orages concerneront le Nord du 06 : 29/ Quelques orages à base élevée exactement au même endroit qu'en mai le 23 juillet : 30/ Le 8 aout, de nouveaux orages à base élevée imprévus se déclenchent sur le centre Var, je les observe du Muy : 31/ 32/ Le lendemain c'est sur Gênes que le potentiel se montre intéressant pour des orages isolés en fin de nuit. Grosse instabilité et convergence bien dessinée, les indices sont là. Arrivé en milieu de nuit l'atmosphère est étouffante, 28°c à 03h00 du matin et humidité à près de 90%. Comme prévu des orages se forment derrière la ville en toute fin de nuit. 33/ 34/ L'orage durera une bonne heure. Le lendemain l'Italie fait toujours parler d'elle, plus vers le piémont cette fois. En quette d'orages isolés en ciel clair je retourne en Italie une nouvelle fois, dans la nuit de violents orages se formeront près de Turin puis de plus en plus au sud. Une cellule se démarquera près de Carmagnola en donnant de grêlons de 5 à 6 cm de diamètre, mais comme souvent dans cette région pas de foudre. 35/ 36/ Puis en fin de mois de petits orages diurne sur le lac du Castillon, de belles ambiances mais des diurnes toujours aussi mous... 37/ 38/ 2 jours plus tard de nouveaux orages à base élevée imprévus mais cette fois-ci en zone de relief, longtemps que je voulais tenter des orages nocturnes en zone de hauts reliefs. Je ne suis pas déçu du voyage. 39/ 40/ Début septembre marque la fin progressive de l'été et la transition vers l'Automne, transition plutôt réussie sur les Alpes-maritimes avec des orages intéressants le 02 septembre dans des ambiances plutôt plaisantes. Comme ce premier orage matinal près de la Turbie : 41/ Ou cet orage présentant un petit mésocyclone à l'avant d'une ligne descendant vers le littoral en fin de journée. Un peu de foudre ramifiée proche à Villeneuve-Loubet : 42/ Mais ce sera le SEUL orage du mois de septembre... Automne : Nombre de chasses réussies effectuées :5 Nombre de kilomètres parcourus : 1700km Depuis le début de l'année les orages sont là mais bien moins que les années précédentes, chaque saison on se dit que la prochaine sera meilleure et plus active.. Nous entrons dans l'automne, saison la plus active et dynamique dans le sud. Mais cette année c'est définitivement différent. Septembre : orages méditerranéens inéxistants Octobre : début de mois sec Mais un petit potentiel se présente finalement pour le sud du pays et le Languedoc. Le 19 octobre au soir, de beaux orages concernent Agde : 43/ 44/ Avant qu'une belle ligne se forme dans la nuit et donne un sillage turbulent particulièrement impressionnant sur Sète : 45/ 2 semaines plus tard un épisode méditerranéen est prévu. J'intercepte une cellule active niveau foudre près de Réstinclières (34): 46/ 47/ 48/ Puis le lendemain magnifique orage isolé devant le 06 le 05 Novembre : 49/ 50/ Suivi par d'autres cellules : 51/ Et enfin, un dernier baroud d'honneur avant un gros épisode neigeux sur le centre Var (30cm près de Brignoles dans la nuit), avant de partir sous la neige j'intercepte une cellule orageuse sur le Cap d'Antibes le 1er décembre au soir. D'abord un tuba bien développé : 52/ Et des petits impacts sur l'arrière-pays pour finir cette saison orageuse... 53/ Tout en sachant que 10 heures plus tard, je me retrouverai en plein blizzard à 60km de là : Voilà pour cette saison orageuse 2017, bilan plus de 8000km de chasse entre Sud de la France et Italie du Nord et 40 chasses réussies(avec au moins une photo potable). A voir ce que nous réserve la prochaine saison maintenant, même si il est possible que quelques orages se produisent la semaine prochaine près de la méditerranée ! En bonus, le début d'un projet de timelapse "convection" : Et la création d'un nouveau site web pour mes photographies, je vous laisse aller y faire un tour ! https://tristan-bergen.wixsite.com/photography A la prochaine pour de nouvelles aventures orageuses !
  2. La saison commence doucement mais surement dans le sud-est de la France, après une fin de mois de janvier et début du mois de février exceptionnel, le temps est resté calme pour la fin de l’hiver. Début Mars cependant bonne situation orageuse sur le sud du Var, une ligne orageuse devrait remonter de la mer en fin de nuit et début de matinée. De bons noyaux d’hélicité sont modélisés en basse couche, le risque de trombe est présent, je tente donc le coup. La ligne arrive au lever du jour comme prévu, seulement pas d’orages… On attend que celle-ci passe quand tout à coup un buisson se forme juste devant nous, une trombe marine se forme à environ 500m du point de vue, elle finira sa course dans les terres : [youtube] Première tornade observée pour ma part sur le sud du Var, la saison commence décidément bien à ce niveau-là ! Par la suite nouvelle situation instable toujours sur le Var le 23 Mars avec une nouvelle fois un risque de trombe à la clef. En début de matinée des cellules se forment sur l’est Var, encore une fois celles-ci ne sont que trop peu orageuses, je surveille le courant ascendant d’une cellule au sud de Saint-Tropez, ça ne loupera pas encore une fois, belle petite trombe ! 1/ Les orages attendus ne se montreront pas, quelques impacts de temps en temps, rien de plus, on ne rentre pas bredouille néanmoins. Quelques jours plus tard c’est le retour des orages diurnes ! Direction le Nord-ouest du Var pour une situation assez dynamique, trop dynamique, ça prend de partout et pas forcément là où il faut. Je finirai ma course à Rians après avoir galéré pour trouver un point de vue en direction d’une cellule très étendue et assez dynamique : 2/ Beau sillage turbulent ! 3/ L’Arcus nous dépasse progressivement : 4/ Un petit inter avant l’arrivée de la grêle : 5/ La chasse se terminera sur cet orage. Pour un premier jour d’orage c’est pas mal mais ça reste poussif, à voir la suite ! Les jours qui suivent le temps reste instable sur le relief avec des orages plus actifs que prévus, mais dans des zones difficilement chassables (Allos,Entreveaux,…). Le 9 avril néanmoins la situation semble un peu plus dynamique, je me dirige vers la zone de Castellane qui semble bien placée. Je vais vite comprendre qu’il va falloir monter plus si je veux espérer voir quelque chose d’intéressant. Je me retrouve finalement à Briançonnet (06), sans réseau mais devant une convection puissante et une base très sombre et compacte, l’orage ne devrait plus tarder, le tonnerre gronde plus au nord. 6/ Soudain un impact me surprend dans la vallée, je change de cadrage et m’aperçois qu’un rideau se forme à côté de moi. La foudre est rapide et tombe entre les prises, du moins au début, seulement les impacts restent derrière le relief, la foudre ne ressort pas dans la vallée, quand tout à coup : 7/ Celui-ci fait du bien ! Première vraie capture diurne de la saison ! Puis nouvel impact : 8/ Le rideau me concerne rapidement mais l’activité se calme progressivement, encore quelques impacts bien sentis sur le relief à quelques kilomètres. 9/ Puis l’orage s’étale, il est temps de rentrer, faut pas non plus en demander trop en avril ! Nouvelle période calme suite à cela, jusqu’au 19 avril où de bons orages vont se former sur le 06, pile sur moi en fait, seulement je suis au boulot .. Je vois la foudre tomber par la fenêtre, rageant, très rageant .. Après avoir négocié pour partir 15min plus tôt alors que l’orage est toujours actif je fonce à Fréjus pour le devancer. Entre temps celui-ci perdra son activité électrique mais si je m’attendais à me retrouver face à un ciel comme celui-là … 10/ Alors que le courant sortant de l’orage nous concerne avec des rafales à plus de 80km/h, le ciel s’embrase de plus belle : 11/ 12/ Nouvelle période calme par la suite. Temps frais, pas de saison, on commence à se dire que la saison a du mal à se lancer chez nous malgré 2/3 bonne situs… L’attente est si longue qu’il faudra pousser jusqu’en Italie le 3 mai au soir, belle petite situ pour des orages isolés dans le Golfe de Gênes. Ça ne manquera pas, à peine arrivé sur mon point de vue à Savonna qu’une cellule se forme devant la ville de Gênes, donnant quelques impacts lointains : 13/ Bon c’est bien sympa mais ça reste lointain tout ça, pas de panique, une cellule prend sur moi au radar, pile sur moi en fait, bonne averse de grêle et fortes pluies, oui mais pas d’impacts, c’est pas possible ! Puis tout à coup, alors que la cellule commençait à s’éloigner, superbe double impact sous le courant ascendant ! 14/ Ça y est, elle est lancée : 15/ 16/ La cellule alterne entre phases actives de quelques minutes et phases inactives, je suis pile sur sa bordure sous le courant ascendant. 17/ D’ailleurs le courant ascendant m’intrigue, il est bien tourmenté et semble même présenter une faible rotation en faisant défiler les photos. Je guette la base, quand tout à coup un coup de foudre illumine un gros, très gros renflement ! 18/ Gros tuba qui, après vérification, touche la mer ! 19/ Enfin ! Là on commence à discuter, je cadre moins serré et attend un nouveau coup de foudre, c’est chose faite quelques secondes plus tard avec en prime un autre petit tuba sur la gauche du premier ! 20/ Autre flash illuminant le tuba très développé : 21/ La pluie me concerne rapidement par la suite, la cellule s’alimente toujours au même endroit, sur moi. Puis grosse série de ramifiés un peu atténués par la forte pluie sur le point d’observation : 22/ 23/ La convergence ne bouge quasiment pas et toujours quelques noyaux plus actifs qui donnent de la foudre de temps en temps, la pluie s’arrête, c’est parfait : 24/ 25/ 26/ Puis la situation se calme quelque peu, dernière cellule avant de partir : 27/ Le dernier flash de la soirée : 28/ Je rentre donc bien content de ma soirée, le lendemain soir une cellule se formera pile au même endroit mais un peu fatigué de la veille et un peu cours niveau budget j’ai choisi de ne pas y retourner .. Dommage ! Passons maintenant à ces derniers jours, très instables sur toute la France. Dans le sud-est l’instabilité était également présente, particulièrement sur les modèles queqlues jours avant. Le Var semblait comme souvent en début de saison diurne très bien placé. Et puis plus on arrivait au jour J plus il était évident qu’il faudrait monter plus au Nord pour voir un peu d’agitation. C’est ainsi que le 12 mai je suis allé me placer sur le plateau de Valensole, haut lieu des orages dans la région ! Encore une fois c’est assez poussif, l’attente est longue, de forts orages prennent mais bien plus au nord, je reste confiant dans mon placement pour la fin de journée néanmoins. Les convections sont faiblardes et n’arrivent pas à donner plus qu’une forte averse et quelques intras. Je m’occupe donc avec une petite couleuvre trouvée en plein milieu de la route, très docile, je peux m'en approcher et la manipuler sans problèmes : 29/ Puis alors que je ne faisais plus trop attention à la situation je lève les yeux et là grosse convection en plein sur le plateau, la base est superbe et très tourmentée, ça ne devrait plus tarder ! 30/ Je me déplace un peu pour me placer dessous, quand tout à coup beau petit tuba qui durera environ 3 minutes : 31/ La base commence à donner quelques précipitations et un echo apparait au radar, pourtant pas de rideau de visible, quelques grêlons tombent sur le point de vue, certains vont jusqu’à 2cm de diamètre mais le ciel est bleu au-dessus de moi, sympa l’ambiance ! Puis un premier coup de tonnerre dans la convection, elle ne devrait plus tarder à impacter, je me place au bord d’un champ, fait les réglages vite fait au cas où et installe la cellule. Alors que je cherchais mon autre boitier dans la voiture gros flash très vite suivi d’un gros craquement, la foudre vient de tomber pas loin du tout, je regarde la photo et hop, superbe double impact ! 32/ Puis autre coup de foudre un peu plus loin : 33/ L’orage se déplace vers le plateau d’en face, donnant de temps en temps de beaux impacts avec une belle couleur verdâtre : 34/ Puis la cellule s’éloigne, cela sauve la journée, encore une fois toujours très poussif mais on ne s’en sort pas trop mal ! Le lendemain était prévu d’être orageux sur le 04 jusqu’à l’arrière-pays Varois et Azuréen, rien de tout ça, la convection est restée bien plus au nord que prévu, après une course pour rejoindre les dernières cellules de la journée quelques impacts sur le relief au Nord de Saint-André-Les-Alpes (04): 35/ Voilà pour ce début de saison, à voir la suite, quelques bonnes captures déjà mais c’est molasson cette année dans le sud-est malgré tout ..