Jump to content

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Brésil: Une étude de l'INPE en partenariat avec le Cemaden a identifié des étendues de climat aride dans une région de près de 6 000 km² au nord de Bahia


Recommended Posts

Posted
Saint-Etienne (42), quartier de Terrenoire (alt. 500m)

Je partage avec vous la traduction à l'arrache d'un article paru aujourd'hui sur le site brésilien Globo:

https://g1.globo.com/meio-ambiente/noticia/2024/01/21/como-a-recente-descoberta-do-primeiro-clima-arido-no-brasil-pode-impactar-o-restante-do-pais.ghtml

et le suivant

https://g1.globo.com/ba/bahia/noticia/2024/01/21/moradores-de-cidades-com-clima-arido-na-ba-relatam-dificuldades-na-criacao-de-animais-e-consumo-de-agua-producao-nao-deu-para-nada.ghtml

 

Les habitants des villes au climat aride de l'Etat de Bahia signalent des difficultés pour élever des animaux et consommer de l'eau: «la production était inutile»

Le climat a été identifié pour la première fois au Brésil après des recherches de l'Inpe et du Cemaden. La seule région aride du pays se trouve au nord de Bahia.

21/01/2024

Dans le nord de Bahia, le producteur rural Maciel Ferreira, 28 ans, affirme que l'année dernière, avec le climat plus chaud et moins de pluie, la production de maïs, de haricots et de pastèques a à peine porté ses fruits. La nutrition des animaux a également été affectée. Il vit à Chorrochó , une des villes situées dans la première région aride du Brésil .

 

Avec près de 6 mille kilomètres carrés, cette région se trouve au nord de Bahia et a été identifiée par le Centre national de surveillance et d'alerte des catastrophes naturelles (Cemaden) et l'Institut national de recherche spatiale (Inpe) en novembre 2023. C'est la conséquence des impacts du changement climatique.

 

L’année dernière, il faisait très chaud et il n’y avait pratiquement pas de pluie. La production était inutile et les prix de beaucoup de choses augmentaient. Un sac de maïs, par exemple, coûtait autrefois 40 R$ et est maintenant vendu 110 R$. C'est pourquoi nous utilisons le palmier pour nourrir les animaux. — Maciel Ferreira, producteur rural

 

En plus de planter de la nourriture, Ferreira élève environ 80 chèvres et 40 moutons sur sa propriété, située dans le district de Cajaíbas.

Et les difficultés ne se limitent pas à la production alimentaire. Maciel et ses voisins sont confrontés à un autre problème: la pénurie d'eau. Il paie environ 200 R$ pour recevoir de l'eau chez lui via des camions-citernes.

L'eau est versée dans la citerne située dans l'arrière-cour de la propriété et, avec une utilisation consciente, elle dure environ trois mois.

Contactée, la mairie de Chorrochó a déclaré qu'elle approvisionnait les zones rurales à l'aide de camions-citernes. Toutefois, cela ne suffit pas et de nombreux producteurs ruraux doivent payer pour des approvisionnements supplémentaires.

 

A Macururé, ville située à 39 km de Chorrochó, la situation n'est pas très différente. Outre le climat aride, les deux villes figurent sur la liste des régions en situation d'urgence en raison de la sécheresse – plus de 160 communes figuraient sur la liste établie en décembre de l'année dernière.

L'agricultrice et éleveuse Maria Fátima Silva, 54 ans, rapporte que les difficultés dans la zone rurale de Macururé se sont intensifiées en 2022, lorsque le climat est devenu encore plus chaud.

 

 

Là où elle habite, Maria de Fátima possède un puits qui pompe de l'eau dans la maison. Or, plusieurs voisins vivent dans une autre réalité, sans eau courante dans leur propriété. Les barrages étant devenus plus secs, l'alternative pour beaucoup d'entre eux est de recourir aux camions-citernes, tout comme Maciel.

La similitude avec son voisin de Chorrochó s'applique également au soin des animaux. Dans le cas de l'élevage caprin, il est par exemple impossible de continuer à nourrir les animaux avec du maïs, car le prix des denrées alimentaires a augmenté de plus de 50 %.

«Il est très difficile de trouver de la nourriture pour les animaux et nous dépensons beaucoup plus car nous devons acheter de la nourriture. L'idéal serait d'avoir un réservoir, une sorte de préparation pour les périodes sèches», dit-il.

 

Ce mois-ci, lors du Lavagem do Bonfim, le gouverneur de Bahia, Jerônimo Rodrigues, a déclaré qu'il organiserait une caravane pour soutenir les municipalités dans les situations d'urgence.

g1 a contacté le gouvernement de l'État et a demandé s'il y avait une date pour la caravane et s'il y avait une action spéciale pour la région aride, mais n'a reçu de réponse qu'à la dernière mise à jour de ce rapport.

61 % des Brésiliens pensent qu'ils devront déménager dans les années à venir en raison du changement climatique, selon une étude

61 % des Brésiliens pensent qu'ils devront déménager dans les années à venir en raison du changement climatique, selon une étude

 
Selon le Cemaden et l'Inpe, l'aridité d'une région est caractérisée par le rapport entre les précipitations et la demande d'évaporation de l'atmosphère.
Lorsque ce nombre est inférieur à 1, cela signifie qu'il y a moins de précipitations que nécessaire - ce qui se produisait déjà dans des climats tels que les climats semi-arides, lorsque le rapport entre les précipitations et la demande d'évaporation atmosphérique était d'environ 0,21 et 0,5. En climat aride, cette valeur est inférieure à 0,2.

La recherche a pris en compte la variation des précipitations et de l'évapotranspiration dans le pays entre 1960 et 2020. Dans l'analyse de la période 1990 - 2020, l'apparition de la région aride a été observée pour la première fois.

Selon les agences, dans des régions comme celle-ci, l'incidence des incendies et des dommages à l'agriculture et à l'élevage pourrait être plus élevée.

En outre, lorsque le sol n’est pas utilisé de manière durable, un processus de désertification à long terme peut se produire dans la région.

 

 

 

Comment la récente découverte du premier climat aride au Brésil pourrait avoir un impact sur le reste du pays

Une étude de l'INPE en partenariat avec le Cemaden a identifié des étendues de climat aride dans une région de près de 6 000 km² au nord de Bahia.

Par Roberto Peixoto , g1

21/01/2024

 

Pour la première fois , des experts ont identifié une région au climat aride au Brésil, un fait surprenant et alarmant qui a une explication claire: le changement climatique causé par l'homme.

La zone de près de 6 milles km² se trouve au centre-nord de Bahia et couvre toute la superficie des villes d'Abaré, Chorrochó et Macururé, ainsi que les sections de Curaçá, Juazeiro et Rodelas, communes de l'Etat de Bahia qui bordent le Pernambouc. Voir la carte ci-dessous.)

Contexte: L'aridité est le manque chronique d'humidité du climat, indiquant un déséquilibre constant entre l'offre et la demande en eau. Elle est permanente et diffère donc de la sécheresse, période temporaire de conditions anormalement sèches.

Outre ces données inédites, l'étude réalisée par des chercheurs du Centre national de surveillance et d'alerte des catastrophes naturelles (Cemaden) en partenariat avec l'Institut national de recherches spatiales (Inpe) a également révélé que l'avancée de la région semi-aride s'est produite à un niveau accentué à travers le pays.

 

Au cours des 60 dernières années, toutes les décennies, on observe une augmentation d'environ 75 000 km². [Voir graph ci-dessous]

Et selon les experts interrogés par g1 , les conséquences de cette expansion sont assez inquiétantes, car elles montrent que si rien n'est fait, non seulement la disponibilité en eau, mais aussi les activités agricoles et d'élevage de notre pays seront menacées.

1ª região árida encontrada no Brasil. — Foto: Arte g1

1ère région aride trouvée au Brésil. — Photo : Arte g1

 

En résumé, les principales conclusions des études sont les suivantes:

 

  • L'aridité augmente dans tout le pays, sauf dans le sud, en raison de l'augmentation de l'évaporation liée au réchauffement climatique. En d’autres termes, le climat s’assèche dans de nombreuses régions du Brésil.
  • Dans le cas spécifique de la région semi-aride, ces régions connaissent une expansion marquée, avec une superficie moyenne en augmentation de près de 75 mil km².
  • Au centre-nord de Bahia, pour la première fois, une région aride a été identifiée, c'est-à-dire avec un grave manque de pluie.
  • Tout cela indique que les processus de désertification, c'est-à-dire la dégradation des zones semi-arides, pourraient s'accélérer dans les décennies à venir. Selon les chercheurs, même dans d’autres régions du pays, comme le Midwest.
  • Dans un pays comme le Brésil, c'est un fait inquiétant, car cela peut avoir des impacts significatifs sur la production énergétique et l'agriculture nationale.
 
Edited by Peki2
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

  • Peki2 changed the title to Brésil: Une étude de l'INPE en partenariat avec le Cemaden a identifié des étendues de climat aride dans une région de près de 6 000 km² au nord de Bahia

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...