CP3

Membres
  • Compteur de contenus

    2 119
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de CP3

  • Rang
    Cumulus congestus
  1. A priori , il ne devrait pas y avoir d' orage sur Avignon avant mercredi minuit .
  2. D' après les dernières sorties de ce matin , l' advection chaude de basse couche s' evacuerait moins vite . La présence possible d' une ligne durable de convergence de vent en basse couche en vallée du rhone s' affirme de plus en plus .
  3. A cette heure , sur Paca ,la synoptique présenté par Gfs , est meilleur que celle présenté par Arpege .
  4. Au sujet de la perturbation de Mercredi , celle-ci pourrait se montrer bcp moins orageuse qu' envisagé au départ . En effet , en raison notamment de l' abscence de la formation d' un creux de surface , le flux passe très rapidement à l' ouest partout , ce qui evacue rapidement l' advection chaude . De plus l' anomalie basse de pvu écrase rapidement tout . Sur Paca , cela résiste mieux .
  5. Oui , si cela se confirme cela risque d' etre du costaud . Le tout dans un contexte de forte instabilité convective .
  6. Il y a des erreurs , sur le graphique au niveaux des ronds verts foncés uniquement , il n' y en a pas pour les autres . Les ronds verts foncés ( Q90 pour la période 2020 2050 )ne sont pas bien positionnés en abscisse ( durée des vagues de chaleurs ), à partir du moment où on se base sur les données de l' article qui accompagne les graphiques .
  7. Pour le début de la semaine prochaine ,un épisode de fortes pluies n' est pas à exclure .
  8. Après examen de cet ensemble de graphique et lecture de l' article qui l' accompagne , il semble bien qu' il y ait une incohérence entre la position des ronds verts foncés et les données communiqués dans l' article associé . En effet , en se basant sur les commentaires , la position des ronds verts foncés ( representant chacun le Q90 de l' intensité et la durée des vagues de chaleurs simulées par 8 scenarios meteo reresentatifs sur la période 2021 2050 ) devraient etre bcp plus à droite qu' indiqué sur le graphique . En effet , en commentaire , il ait bien dit que le percentile 90 de la durée pour,par exemple ,le premier graphique ( scenario d' emission 4.5 ) est compris entre 14 et 23 jours suivant les scenarios atmospheriques . Or sur le graphique , les percentile 90 de durée sensés représenter les 8 scenarios de modèle d' ensemble ( abscisse des ronds vert foncé ) sont tous situés autours de 10 jours , au lieu des 14 à 23 jours précisés dans l' article .
  9. http://www.numerama.com/sciences/267470-une-etude-sur-le-rechauffement-climatique-est-annulee-a-cause-du-rechauffement-climatique.html Quand les consequences commencent à devenir plus que concrête .
  10. Le graphique ci-dessus , si il est crédible , est saisissant . il y aurait ainsi une très forte probabilité que le record de plus faible volume soit battus cette année , avec même un risque non négligeable d' un ocean artic quasiment libre de glace lors du minimum saisonnier 2017 .
  11. D' après les données exposées ci-dessus , cela montre au moins clairement que cela se réchauffe plus fort que prévus en arctique , ceci en considérant un scenario d' émission C02 d' intensité moyenne ( RCP 4.5 ) .
  12. La situation qui se présente pour la fin de la semaine du 15 mai ,semble etre plus propice à un épisode pluvieux -orageux assez intense et généralisé que la situation de la semaine dernière . En effet , le fond de talweg d' altitude prévus devrait etre plus profond en épaisseur ainsi que plus dynamique ( Ano de basse pvu marqué ) . Cela apparait de toute façon sur les cartes de champs de pluie .
  13. Tout est possible , mais en cas de non accélération de la tendance de fond , l' intensité du probable réchauffement dans la possible période d' Ipo positive qui donc est peut etre entrain de débuter , ne devra pas etre plus intense que celle de la précédente période d' Ipo + ( c' est à dire 1977 - 1998 ) .
  14. Cela risque de ne pas trop durer , car du côté des anomalies globales de SST ( qui conditionnent le plus important flux de chaleur en direction de l' atmosphère ) , cela semble etre entrain de revenir à des niveaux très positifs équivalent à ceux enregistrés lors du gros nino de l' année dernière .
  15. Pas sûre , mais on sait jamais . En tous cas, ce qui s' observe actuellement sont ,peut-être , les premiers signes d' un début d' emballement avec donc une possible amorce d' acceleration du rechauffement ou ,pour le moins , d' un début de réaction inédite de la circulation atmospherique voir océano atmosphérique au forçage radiatif en question . En effet le dit " Nino côtier " actuel ( inconnus jusque là ) , puis la probable série folle qui s' annonce peut-être avec un possible nouveau nino d' ici la fin de l' année , pourraient bien être symptomatique de perturbations que les modèles de circulation atmospherique ont des difficulté à cerner .