Kev

Membres
  • Compteur de contenus

    1 160
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Kev

  • Rang
    Cumulus humilis
  • Date de naissance 01/03/1981
  1. Pvaill67, c'est le topic des lamentations il me semble... alors je me lamente! Et tu as tout à fait le droit de le faire en hiver lorsqu'il fait doux.. Et même pour 2 jours de pluie je me lamente, même si cela peut paraître excessif pour certains, mais comme le disait DoubleKnacki, cela intervient: 1) pendant mes congés, où il était prévu une soirée, à l'extérieur, et qui a été largement gâchée 2) après des flops ou semi-flops orageux trop nombreux depuis le début de la saison dans ma région, avec cette sensation d'avoir des périodes fraîches et humides plus longues que les périodes chaudes et orageuses Je ne suis donc forcément pas très objectif..mais voilà, c'était mon coup de gueule du moment ! Sinon quand je disais que ce n'était pas un de temps de saison, je parlais de temps "moyen" . Le temps d'hier était tout sauf un temps classique d'été, même si je suis bien conscient que ce type de temps peut se produire en été (mais là à mon avis on se trouve dans un écart-type plutôt élevé). Pour moi cela correspond plus à temps de type automnal avec du vent, de la fraîcheur et de la pluie, donc peu représentatif d'un temps estival sans forcément être caniculaire. C'est mon ressenti. Je ne comprends pas trop le sens de ta phrase..c'est sûr que dans la vie la météo reste marginale lorsqu'on a une jambe en moins où lorsqu'on vient de trouver un travail par exemple. Mais là on rentre dans un débat philosophique. Dans ce cas tu peux directement demander la fermeture du topic des lamentations , car tu es en train de remettre en cause son existence!
  2. J'espère que le ciel t'entendra !
  3. Mais quel temps de m.....dans le 17 c'est pas possible d'en arriver là. Une fois Ok mais pas 2 pitié...pas en été.... et qu'on ne me dise surtout pas que c'est un temps de saison
  4. Vous l'aviez peut-être remarqué, mais il y a un truc particulier que voit Arpège, en regardant de très près : Il initie un développement aux alentours de 17h sur la ligne de convergence bordelaise, à peine visible sur le modèle. Ensuite la convection explose vers 18h, ce qui fait augmenter considérablement le td au sol à cause des précipitations, et fait également chuter un peu la température. Ceci dit, cela augmente du coup très fortement la MUCAPE, d'ou cette énergie et ces TD délirants affichés à cette heure là et surtout un peu après. Ce n'est donc pas la convergence qui fait augmenter le Td , mais bien l'orage lui-même. Si c'est bien la cas, je vous laisse imaginer la suite^^, avec un courant de densité qui fait office de forçage de basse couche, avec encore plus d'énergie disponible pour les développements voisins, même si cela augmente un peu la CIN!
  5. La corde n'est pas loin...
  6. Bon eh bien si les passionnés sont des inconscients, alors il doit y en avoir à la pelle ici...
  7. Merci pour ta réponse très détaillée Gaet C'est pas encore hyper clair dans ma tête^^ Dans les forçages d'altitude, tu dis que tu utilises les anomalies de tropo, sans trop de soucier du tourbillon qui est effectivement lié. Cependant quand on regarde le positionnement du tourbillon à 500 hpa et de l'anomalie, il y a parfois des décalages. Si j'ai bien compris, c'est bien l'advection de tourbillon en altitude et en amont qui provoque des ascendances en dessous, pour faire simple? Il y a aussi le niveau 300 Hpa mais il n'est pas dispo sur Arome. Donc j'en viens à la vraie question : comment estimer le lieu d'influence du forçage en tenant compte simplement des anomalies de tropo, étant donné que les 2 phénomènes ne paraissent pas se superposer à chaque fois? Bon on peut en parler en mp sinon, pour ne pas surcharger le topic.. Merci en tous cas Pour ce soir, on a quand même pas mal d'anomalies qui circulent, mais je pense que c'est une question de "dosage" entre CIN et forçages. Ca pourrait bien péter là où la CIN est plus faible en amont des forçages d'altitude localisés. C'est pour cela que Gaet entrevoit des cellules vers les Pyrénées en fin d'aprem, car la CIN est vraiment ténue pas endroits vers le niveau 800 Hpa. Dans la nuit cela semble plus favorable plus au nord. Des surprises je pense aussi!
  8. Salut Gaet, pour essayer de comprendre : tu penses que des orages sont possibles à la mi-journée vers Bordeaux, seulement quand je prends Arome, le sondage modélise une certaine instabilité mais avec un peu de CIN tout de même, si on se place à 750 Hpa. Ne faudrait-il pas quelques forçages d'altitude ? Si on prend le tourbillon à 500 Hpa sur Arome, on n'a pas grand chose en advection de Ta à cette heure-là je trouve..à part un peu d'advection de Ta à 300 hpa en mer sur GFS (wetter3). Tu voulais peut-être parler de CB qui se forment sur l'océan et débordent sur l'intérieur du 33? Sinon d'une manière plus générale,Sur quels paramètres te bases-tu pour déterminer les forçages d'altitude? Il me semble qu'il faut intégrer l'advection de tourbillon ? Quant à la nuit prochaine, Arôme modélise une saturation en humidité vers 800 Hpa, et vu le profil, a priori pas besoin de forçages du coup, puisqu'on est en convection libre? Désolé de te solliciter avec mes questions ^^ Merci à toi
  9. En fait on serait à la fois en entrée droite du premier morceau de jet au nord, et en sortie gauche du jet principal qui arrive par l'ouest.. Ce qui donne une bonne divergence d'altitude modélisée par GFS sur la façade atlantique. Quant aux forçages d'altitudes liés à l'advection de tourbillon à 300 Hpa, on aurait, toujours d'après GFS de bonnes valeurs aux alentours de 20h loc, sur tout l'arc atlantique, avec un renforcement en progressant dans les terres. Cela signifie en gros qu'entre 20h et 2h du mat, il y aurait de bonnes ascendances liées à ces forçages, en partant d'abord des zones littorales pour finir vers Midi-Pyrénées. Il y aura de l'énergie, et la cin présente devrait vite se faire dégager par les forçages. Arpège est à peu près dans la même veine, mais tend à faire durer un peu plus l'instabilité du côté Aquitaine. En basses couches, c'est plutôt déphasé, avec une convergence décalée et en avance sur les forçages d'altitudes. L'air étant bien sec à l'avant, il n'y aura pas grand chose à espérer avant la soirée, car je doute que la convergence puisse pousser jusqu'au niveau de convection libre, retranché alors vers les 2500 m..
  10. Bonjour, rien à voir avec ce qui a été dit au-dessus, mais que pensez-vous de l'anomalie des SST en ce moment tout autour de l'Afrique? Je trouve assez impressionnant une telle anomalie, et surtout sur une si grande étendue.. Se rapproche-t-on d'un "El Nino du Benguela" ou "Guinéen" par exemple? http://www.espace-sciences.org/archives/comment-varie-l-ocean-atlantique
  11. Je pense que l'air doit gagner quelques degrés en passant au dessus de zones sableuses, sans doute moins humides que d'autre zones contenant un peu d'argile?
  12. Effectivement, encore ces maudits nuages bas.. Bon plus qu'à espérer des heat burst pour nettoyer temporairement tout çà En tous cas au-dessus, ça devrait bien monter, près du littoral girondin, au vu des forçages annoncés par GFS (des forçages d'altitude plus importants en remontant vers le nord tout de même). De bonnes surprises possibles vendredi soir en bordure de côte, à condition que les nuages bas ne soient pas trop envahissants...
  13. Il est vrai que d'après Arome ce n'est pas terrible en gironde, néanmoins, comme le dit Alex, on a de bonne valeurs d'instabilités plus au sud et plus à l'est. Bon arpège est beaucoup moins instable par contre..
  14. Merci CP3. Par contre l'anomalie est calculée sur quelle base ?
  15. Tu as le lien stp th38? merci