Michel-Chx

Speed Riding, Parapente, Chute libre / Massif du Mont Blanc.

Messages recommandés

Le 11/03/2016 à 16:50, rvbo a dit :

 

Magnifique ce partage, merci.

 

Superbe vidéo,Merci pour le partage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rvbo   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as raison, c'est un gros problème.

 

Après 32 morts fin septembre 2016, les hommes oiseaux ont le "blues".

Deux fois, Sam Beaugey est allé au tapis. « Erreurs humaines », reconnaît le guide chamoniard, encore là pour en parler. Une appréhension au moment d’ouvrir son parachute, la tentation de freiner pour absorber la violence du choc quand le wingsuiter vole à 200 km/h et deux atterrissages en catastrophe dont un dans le pare-brise d’une voiture… « Après 15 ans de pratique, l’heure était venue. Je sentais que je n’étais plus à ma place. » Tous n’ont pas eu la chance de recevoir ces signaux pour décrocher à temps.

Ceux qui ont goûté cette expérience, à voler comme des oiseaux, parlent de son caractère addictif. « On arrive au sol rempli d’endomorphines », explique Rodolphe Cassan, président de l’association française de paralpinisme. Grisé de voir le monde d’en haut, tel un super héros. La révolution wingsuit a décuplé les sensations, tant ces combinaisons ailées permettent au base jumper de s’affranchir, un peu, des lois de la pesanteur. « Leur performance ouvrait de nouvelles portes : sauter en montagne d’endroits moins raides, se souvient le Haut-Savoyard. Au départ c’était un gage de sécurité est puis certains y ont vu le moyen de faire du rase-mottes. La vidéo a créé un style, jusqu’à focaliser la pratique sur ça. »

François Estève confirme : « Tous ceux qui font de la proximité se plantent. » Lui est chercheur en médecine, professeur de bio physique à Grenoble. En 2013 il avait dirigé une thèse sur l’accidentologie en base jump. Il connaît le milieu. « Je pratique le base à la papa, pas la wingsuit. J’ai fait mon premier saut à plus de 50 ans ». Et il enrage : « Quand je vois cette mortalité c’est une torture. C’est malsain de voir partir des gamins de 30 ans ». Pour lui, l’accidentologie est montée en flèche avec l’essor de la wingsuit, la combinaison magique qui devient engin de mort si elle est mal utilisée.

Le Dauphiné libéré.

 

Chamonix : les wingsuiters devront arrêter de voler. (Le Dauphiné libéré).

18 h 30: c’est décidé, les wingsuiters ne voleront plus jusqu’à nouvel ordre sur la commune de Chamonix. Un arrêté municipal a été pris par la mairie ce mercredi 5 octobre.

15 h 50: l’accident mortel d’un wingsuiter dans le centre-ville de Chamonix, lundi 3 octobre, a fait réagir la mairie. Dans un article paru ce mercredi 5 octobre dans nos éditions haut-savoyardes, nous avons annoncé que le maire Eric Fournier et l’adjoint en charge de la sécurité Jean-Louis Verdier souhaitaient suspendre provisoirement la pratique de la discipline dans la commune.

C’est quasiment chose faite puisqu’un arrêté municipal a été rédigé et n’attend plus qu’une signature pour être publié. Contrairement à une information circulant sur internet, cette suspension n’a pas de durée précise. L’arrêté s’appliquera jusqu’à ce que des propositions concrètes soient faites en termes de sécurité. Ces propositions seront formulées par un groupe de travail composé de wingsuiters et parapentistes notamment, en lien avec les secouristes en montagne et les services de la mairie. Jean-Louis Verdier souhaite que trois points soient abordés : les zones de départ, les lignes de vol et les sites d’atterrissage, une interdiction de survoler le centre-ville étant fortement envisagée.

Le Russe Ratmir Nagimyanov, 32 ans, s’était tué ce lundi dans le centre-ville de Chamonix après avoir sauté de l’Aiguille du Midi (3842 mètres d’altitude). Il avait violemment percuté un immeuble encore inhabité situé près de la gare de départ du petit train du Montenvers et était décédé sur le coup.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des cartons cons arrivent mème aux gars qui respectent religieusement une préparation

Comme par exemple en 98 avec celui de Patrick qui a merdé ses suspentes

Après, que les mecs se plantent en blessant ou tuant des personnes au sol, là, ça devient plus compliqué

D'habitude on sort des pil, lui ça ne l’amusait plus il re rentrait dedans

https://www.youtube.com/watch?v=oT7-YbTBTv0             

Modifié par northern lights
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour avoir ce résultat, en plus avec la voile qui veut se re barrer dans l'autre sens, je suis conscient du travail mental que ça demande et c'est surtout ça que j'admire

Quand je vois aujourd'hui, les efforts que je dois faire pour ne pas tomber dans l'habitude ou les gestes réflexes et rester dans la rigueur, quand il faut visualiser un vol (et en avion) avec une météo compliquée

Volez prudemment B|

Modifié par northern lights

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 07/10/2016 à 23:29, Michel-Chx a dit :

 

Merci pour la vidéo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.