Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Climat : Manipulation des rapports scientifiques


Recommended Posts

Anecdote wrote :

"

GD est bien naïf ; il faut avoir travaillé dans les milieux scientifiques pour comprendre que les budgets ne sont pas toujours utilisés pour des travaux utiles.

C'est comme tout l'argent qu'on envoie à l'Afrique et que des dictateurs mettent dans leur poche (un gros % en tous cas).

Ces transferts sont invisibles par le grand public.

"

Ok, Anecdote mais reste à savoir si ("les budgets ne sont pas toujours utilisés pour des travaux utiles.") doit nous permettre de crier à ce point Haro sur la communauté scientifique dans son ensemble ?

Plus clairement s'agit il de micro phénoménes ou d'une lame de fond globale...

Perso (je ne travaille pas ds la recherche mais j'ai de nombreaux amis qui sont dans un labo bio du Cnrs) je ne pense pas.

Quelles sont vos propres expériences persos à toi ou à Jean Noel qui vous permettent ces affirmations aussi péremptoires ?

Encore une fois je ne nie pas les abus (quel corps de métier n'en a pas !) mais généraliser à ce pt (avec ensuite un amalgame sur la politique cf le mail de LC30)

là je trouve que c'est effectivement un peu populiste.

De plus parfois je ne te suis pas toujours , il me semble que tu demandais il y a peu plus de recherches sur le climat en général et ses mécanismes mais moins pour la numéralisation de celui ci ...

Or parfois on a l'impression que c'est le fait de mettre de l'argent dans ce domaine

qui est critiqué ?!

Nierais tu l'apport de la prév. numérique au cours des dernières années ?

Salutations

Link to post
Share on other sites

d'abord une petite erreur due à l'usage conccommitant de petits points et autres lettre

la formule exacte est dR/R=dT/T... évident

quant aux sarcasmes, je renvoye aux seules personnes qui doutent, qui sont les astronomes.....! Les océans se réchauffent, donc se dilatent et la Terre voit sa période de rotation diminuer.. on se calme. On a tout vu, le moteur à eau, les soucoupes volantes, les extraterrestres... pauvre Leibniz créateur du calcul différentiel. L'inquisition autrait dû le mettre au bucher !

Quand on mesure des différences de température deprès de deux degrés en fonction de l'altitude là où l'on ne devrait en trouver que 0,6 il faut tout de même se poser la question du problème urbain et de certaines concentrations humaines.

Qu'au cours des dix dernières années on ait observé 4 chutes de neige à la Réunion, alors qu'il s'agit habituellement d'un phénomène qui n'a qu'une propbabilité de 2% de se produire, c'est nier des faits.

Qu'on se retrouve à Nîmes avec 12 arrêtés Catnat en 20 ans, pour inondation et c'est le réchauffement climatique... l'ennui c'est que dans l'histoire pour retrouver des périodes aussi cataclysmiques.... il faut se reporter au milieu du petit âge glaciaire.

je veux bien avoir tort mais lorsque j'entends un scientifique de renom dans son domaine de la botanique faire des conférences sur l'effet de serre en disant j'ai raison parce que c'est mon autorité, arrêtez, faites un minimum de philosophie.

cela me rappelle le mouvement des scientifiques américains dit "Concerned scientists" au sujet du nucléaire alors que le temr "concerned" signifie inquiets et qu'aucun n'avait la moindre idée de neutronique.

je peux avoir tort, et d'autres avec moi sur ce forum mais alors expliquez moi la mécaniquede Newton, de Lagrange et de quelques autres qui ont suivi.

cela me fait aussi penser à cette mesure de hauteur d'eau (décidée par quel imbécile) fait par satellite sur l'étang de Marseillette au moment de la crue de l'Aude et de ses affluents en novembre 1999... Qu'est ce que cela signifiait : simplement qu'on ne savait pas quoi faire mais qu'on avait de l'argent !

--

lc30

Link to post
Share on other sites

Tu peux croire que les gens sont tous incompétents dans le domaine de la prevision des crues éclairs mais c'est un domaine complexe qui réclame des études sérieuses.

Les compétences des gens qui y travaillent sont reconnus et ils parviendront certainement à un outil prédictif (on ne palre pas de modèle) dans les années qui viennent.

Pour ce faire, ils n'ont pas un besoin impérieux d'argent (contrairement à ce que l'on dit ici) mais de données (qui leur sont fournis par des accords entre labos ou instituts) et à quelques PC (pas forcément des bécanes de course non plus utilisés par les modélisateurs en météorologie).

Donc faire un procès sur les magouilleurs qui cherchent à tirer du pognon, j'en ai un peu assez mais je crois savoir que tu n'es pas dans une école standard du ministère de l'éducation ce qui en fait un cas à part?

Link to post
Share on other sites

pour répondre à GD sur les crues éclair, qui existent depuis des millénaires, si la prévision était possible il y a longtemps qu'elle aurait été faite.

Un exemple de sollicitation financière indue : faire de la prévision par petit bassin( de l'ordre de la dizaine de km². Là dessus, quelque soit le scientifique le plus pointu, le moins lié à des contraintes psychologiques ( les quelles comprennent naturellement les contraintes et subsides financiers...) il sait pertinemment que le moindre orage s'étale sur plusieurs centaines de km² et que s'il se déverse sur trois vallées différentes il y a aura de l'eau, s'il se déverse sur une seule c'est la catastrophe. On peut mettre tous les radars que l'on veut, lorsqu'on a des bassins qui réagissent en moins de 10 minutes où est la prévision ?

--

lc30

Link to post
Share on other sites

euh Lc, tu connais les recherches actuelles en terme de modélisation des crues à cinétique rapide?

On en est à modéliser des bassins versants et la gamme d'erreur des sorties de programme est comprise dans la gamme des expertises à posteriori

Link to post
Share on other sites
Posted
34230 Paulhan - Centre Hérault

Aprés le referendum qui m'a pris beaucoup de temps personnel et m'a amené à me mettre en retrait des forums d'Infoclimat parce que j'avais la tête ailleurs je refais une apparition aujourd'hui, je ne sais pas encore si je reviendrai aussi souvent que par le passé, sans doute oui.

Il y a un truc qui me chiffonne tout de même, loin de nier les mesures indiquant un rechauffement ou les faits comme le recul des glaciers ou de la surface de la banquise en 30 ans, c'est que nous sommes dans une période de secheresse grave surtout autour du bassin Mediterrannéen, les pluies merveilleuses d'hier et avant hier ont amené chez moi les mesures suivantes sur mes 3 pluviomètres, celui situé le plus au sud (localisation Centre Herault) 23mm à 5 km plus au nord à la maison 33 mm et à 2,5km plus au nord 40 mm, il est question de 130 mm enregistrés à 12 km de là encore plus au nord à saint André de Sangonis, les relevés que j'ai vus sur Infoclimat eux parlent de 102 mm.

Mais bon il n'empêche que malheureusement cela ne remontera pas les nappes phreatiques qui sont à un niveau déja alarmant.

Ce qui me chiffonne c'est que les periodes de secheresse sont plutot le fait de periode de refroidissement et non de rechauffement qui amene l'elevation de l'evaporation, bien sur on a aussi l'effet du positionnement plus au nord de la cellule de Hadley qui peut jouer regionalement en sens inverse mais je m'interroge tout de même.

Ceci dit il y a d'autres données, la banquise actuellement voit son etat pas trés bon mais pas pire que l'an dernier, or il devrait l'être en cas d'acceleration du rechauffement, il y a aussi cette zone d'anomalie de SST du GS au large des côtes americaines qui ss'etend à vitesse grand V.

Donc je m'interroge là dessus, à savoir si comme LC30 on ne sous estimerait pas le rôle des effets d'ilots urbains pour en tirer des conclusions plus pessimistes qu'elles ne le sont en realité.

Nous sommes loin de tout connaitre encore sur les mécanismes du climat, ils sont effroyablement compliqués dans leurs actions et retroactions.

Une chose est sure l'humanite par son modèle de developpement économique va dans le mur et malgré les hypocrisies à fixer d'un coté des normes et d'un autre à bloquer les moyens de reellement changer la donne au niveau des emissions de GES, je pense à l'UE qui fixe des normes de co2 de particules et qui dans le même temps impose à la SNCF de reduire son fret de 5%, on ne saurait faire mieux pour l'effet de serre !

Je crois que nous n'en sortirons pas sans qu'une volonté globale de changer la donne voit le jour et je ne fais aucune confiance au système actuel d'une economie mondialisée sur les bases actuelle pour inverser la tendance.

Link to post
Share on other sites
Posted
Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Ceci dit il y a d'autres données, la banquise actuellement voit son etat pas trés bon mais pas pire que l'an dernier, or il devrait l'être en cas d'acceleration du rechauffement, il y a aussi cette zone d'anomalie de SST du GS au large des côtes americaines qui ss'etend à vitesse grand V.

Donc je m'interroge là dessus, à savoir si comme LC30 on ne sous estimerait pas le rôle des effets d'ilots urbains pour en tirer des conclusions plus pessimistes qu'elles ne le sont en realité.

Ce qui compte c'est la tendance et pas de savoir si d'une année sur l'autre on a une baisse ou pas.Pour l'instant la tendance est bien à la baisse de la surface de banquise à moins que je me trompe.

Concernant l'effet "îlot urbain" je pense qu'il est négligeable et cette hausse est corroborée par les mesures satellites.

D'autre part on mesure une hausse de la température des océans et là,l'effet urbain...bof

Mais peut-être que la hausse de température des océans est une illusion aussi ou une manip des chiffres?

Si on remet en cause en permanence tous les chiffres, les mesures, les modèles il faut pouvoir argumenter de façon chiffrée cette remise en cause et pas seulement parler de ses impressions.

Link to post
Share on other sites

L'anomalie froide au SE des côtes US, visibles pendant plusieurs semaine avec en parallèles des T froides dans le SE et l'E des US, a complètement disparu de la "zone du GS" et se trouve actuellement au centre de l'Atlantique nord. Cette évolution est due au changement des centres d'action, en particulier des HP bien installées maintenant du SE des US à la mer des Sargasses.?

Voir https://www.fnmoc.navy.mil/PUBLIC/, onglet Oceanography, NCODA, SST anomaly : les SST au large des côtes US sont redevenues normales.

Je rappelle tout de même, ainsi que l'a indiqué dans un autre topic Meteor, que les SST au mois de mai 2005 dans l'hémisphère nord on été les plus élevées jamais enregistrées de puis 1880, battant les années de fort El Niño (1998).

/index.php?showtopic=9569&st=0'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?show...=0entry111015

Il faudra m'expliquer comment les effet d'ilôt urbain fonctionne dans ces conditions.

Link to post
Share on other sites

L'anomalie froide au SE des côtes US, visibles pendant plusieurs semaine avec en parallèles des T froides dans le SE et l'E des US, a complètement disparu de la "zone du GS" et se trouve actuellement au centre de l'Atlantique nord. Cette évolution est due au changement des centres d'action, en particulier des HP bien installées maintenant du SE des US à la mer des Sargasses.

Tu as raison là-dessus tomar et je l'avais souligné que l'influence des masses d'air pouvait expliquer la persistance de ces anomalies.Il ne faut pas prendre une situation donnée à un instant t pour une généralité perpétuelle default_mad.gif
Link to post
Share on other sites
Posted
34230 Paulhan - Centre Hérault

L'anomalie froide au SE des côtes US, visibles pendant plusieurs semaine avec en parallèles des T froides dans le SE et l'E des US, a complètement disparu de la "zone du GS" et se trouve actuellement au centre de l'Atlantique nord. Cette évolution est due au changement des centres d'action, en particulier des HP bien installées maintenant du SE des US à la mer des Sargasses.

Tu as raison là-dessus tomar et je l'avais souligné que l'influence des masses d'air pouvait expliquer la persistance de ces anomalies.Il ne faut pas prendre une situation donnée à un instant t pour une généralité perpétuelle default_mellow.png

Ben il y a quand même une belle anomalie froide située entre le 20e et le 60e Méridien West et le 30e et le 50e Parrallèle North non? elle est moins à l'ouest qu'en Mai mais je pense que c'est la même, ou je me trompe?
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...