mottoth

Climats du monde

2 870 messages dans ce sujet

Quel climat impressionnant, on a du grand froid en hiver et des chaleurs extrême en été.

On doit probablement être pas loin des records d'amplitude annuelle à l'échelle mondiale avec ce genre de climat.

Les saisons froides et chaudes apparaissent à une vitesse folle, c'est ça qui est choquant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On doit probablement être pas loin des records d'amplitude annuelle à l'échelle mondiale avec ce genre de climat.

On fait beaucoup mieux en Sibérie. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On fait beaucoup mieux en Sibérie. wink.png

Oui notamment avec Verkhoïansk qui détiendrait le record mondiale d'amplitude thermique avec 105.1°C d'amplitude!

Une Tnn de -67.8°C pour une Txx de +37.3°C (source Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Verkho%C3%AFansk )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Verhojansk... on y reviendra... dans pas très longtemps, 2 ou 3 semaines maxi sorcerer.gif

Sinon oui c'est Köppen qui lui même définit le climat aride froid par une Tm annuelle inférieure à 18°c (critère originel) ou la Tm du mois le + froid inférieure à 0°c (critère moderne). Selon l'un ou l'autre de ces critères Turpan est "froide".

J'utilise Köppen simplement parceque cela reste la classification la plus utilisée. Elle est très imparfaite mais simple, et puisque personne n'a pu imposer mieux depuis je m'en contente. Et je trouve que ça donne un très bon point de départ pour discuter, surtout quand on n'est pas d'accord default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

A Turpan l'hiver est assez court mais intense, on passe quand même en moyenne 45 jours sous la glace (grosso modo de mi-décembre à fin janvier).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On fait beaucoup mieux en Sibérie. wink.png

Certes mais à une latitude bien plus élevée, Verkhoïansk est à 67°N.

Turpan est à 42°57 N soit quasiment la latitude de Toulon. Une amplitude annuelle de 40°C à cette latitude c'est effectivement une sorte de record ! A comparer avec Vladivostok, soumis déjà à un climat continental sévère à la même latitude et qui a une amplitude annuelle de 33°C environ.

Ceci est assez logique car, en plus d'être à des milliers de km de l'océan le plus proche, Turpan est dans un bassin entouré de montagnes, donc coupé des influences régulatrices qui pourraient venir de l'extérieur. Un vrai cas d'école !

Le voyage que tu nous fais faire est passionnant, merci mottoth !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes mais à une latitude bien plus élevée, Verkhoïansk est à 67°N.

Turpan est à 42°57 N soit quasiment la latitude de Toulon. Une amplitude annuelle de 40°C à cette latitude c'est effectivement une sorte de record ! A comparer avec Vladivostok, soumis déjà à un climat continental sévère à la même latitude et qui a une amplitude annuelle de 33°C environ.

Ceci est assez logique car, en plus d'être à des milliers de km de l'océan le plus proche, Turpan est dans un bassin entouré de montagnes, donc coupé des influences régulatrices qui pourraient venir de l'extérieur. Un vrai cas d'école !

Le voyage que tu nous fais faire est passionnant, merci mottoth !

Ben -17°c de Tnn et 48 Txx nous fait presque une amplitude de 65°c et non de 40°c.

Sinon merci mottoth pour ce travail très passionnant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben -17°c de Tnn et 48 Txx nous fait presque une amplitude de 655°c et non de 40°c.

Sinon merci mottoth pour ce travail très passionnant.

Yves parlais surement de l'amplitude moyenne annuelle.

de -7.1°c à 32.9°c ce qui fait 40°c d'amplitude.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yves parlais surement de l'amplitude moyenne annuelle.

de -7.1°c à 32.9°c ce qui fait 40°c d'amplitude.

Oui je pense aussi mais ci-dessus le 100°c est surement une amplitude thermique maximale annuelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je pense aussi mais ci-dessus le 100°c est surement une amplitude thermique maximale annuelle.

Depuis 2000 soit en 14 ans de données, j'ai les tnn et txx annuelles moyennes suivantes pour verhojansk:

Tnn -55.9°c

Txx 32.5°c.

Soit 88.4°c d'amplitude thermique annuelle moyenne.

J'ai fait la même chose pour Turpan:

Tnn -14.5°c

Txx 46.2°c

Soit 60.7°c d'amplitude thermique annuelle moyenne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes mais à une latitude bien plus élevée, Verkhoïansk est à 67°N.

Turpan est à 42°57 N soit quasiment la latitude de Toulon. Une amplitude annuelle de 40°C à cette latitude c'est effectivement une sorte de record ! A comparer avec Vladivostok, soumis déjà à un climat continental sévère à la même latitude et qui a une amplitude annuelle de 33°C environ.

Ceci est assez logique car, en plus d'être à des milliers de km de l'océan le plus proche, Turpan est dans un bassin entouré de montagnes, donc coupé des influences régulatrices qui pourraient venir de l'extérieur. Un vrai cas d'école !

Yves a parfaitement raison de mentionner la latitude, cette dernière n'étant que trop rarement prise en compte lorsqu'il s'agit d'évaluer le niveau de continentalité d'un climat donné.

Selon mon petit indice de continentalité (prenant donc en compte amplitude annuelle et latitude), et sachant que la valeur 1 correspond à la continentalité maximale possible sur Terre, et 0 serait la continentalité minimale, on obtient les valeurs suivantes :

Turpan : 0.81

Verkhoïansk : 0.92

Vladivostok : 0.65 "seulement".

Turpan serait donc presqu'aussi continentale que Verkhoïansk, mais pas tout à fait.

Quant au degré de sécheresse, voici les valeurs que donnent les indices d'humidité à Turpan :

étés : Ihe = -51, donc extrêmement secs, évidemment.

IhA = -124, ce qui signifie qu'on a bien entendu affaire à un climat désertique hyper aride.

Je vois pas trop ce qui peut pousser par là-bas...! peut-être que durant l'été, quelques herbes parviennent à pousser brièvement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis 2000 soit en 14 ans de données, j'ai les tnn et txx annuelles moyennes suivantes pour verhojansk:

Tnn -55.9°c

Txx 32.5°c.

Soit 88.4°c d'amplitude thermique annuelle moyenne.

Ojmjakon doit faire mieux je pense. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon rien avoir niveau record...mais quand on parle de 60,7°C d'amplitude a 43°N qui sont énorme, en étant dans les 48°N nous avons ici même au Saguenay une amplitude thermique de 79,3°C et au Lac Saint Jean à Normandin une amplitude de 83,3°C! Ce qui est pas rien non plus. Je parle bien d'amplitude maximale la...

Avec respectivement au Saguenay pour Tnn / Txx = -43.3°C

/ +36.1°C

et à Normandin = -47.2°C

/ +36.1°C

Mais bon nous sommes loin des records, mais ceci était juste pour illustrer qu'a des latitudes plus basses que la Sibérie voir même que 50°N nous avons de nombreux endroits avec des amplitudes thermiques assez élevées. J'ai pris en exemple mon secteur géographique car je commence à connaître son climat, mais il en existe d'autres wink.png

Mais bon après niveau amplitude moyenne nous sommes loin...mais a des latitudes similaires aussi on doit pas non plus faire beaucoup mieux si ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon rien avoir niveau record...mais quand on parle de 60,7°C d'amplitude a 43°N qui sont énorme, en étant dans les 48°N nous avons ici même au Saguenay une amplitude thermique de 79,3°C et au Lac Saint Jean à Normandin une amplitude de 83,3°C! Ce qui est pas rien non plus. Je parle bien d'amplitude maximale la...

Avec respectivement au Saguenay pour Tnn / Txx = -43.3°C / +36.1°C

et à Normandin = -47.2°C / +36.1°C

Mais bon nous sommes loin des records, mais ceci était juste pour illustrer qu'a des latitudes plus basses que la Sibérie voir même que 50°N nous avons de nombreux endroits avec des amplitudes thermiques assez élevées. J'ai pris en exemple mon secteur géographique car je commence à connaître son climat, mais il en existe d'autres wink.png

Attention quand même :

1/ tu compares la différence absolue entre les records de froid et de chaleur de villes du Saguenay avec l'amplitude thermique annuelle absolue moyenne de Turpan ! L'amplitude thermique annuelle absolue moyenne à Normandin doit avoisiner les 70°c.

2/ À Turpan, le record absolu de froid serait de -28.9°c (et non seulement -17.7°c comme dans la courte période 2000-2013), et celui de chaleur serait 48.1°c, donc une différence absolue de 77°c, ce qui est très fort pour une telle latitude.

3/ effectivement, la latitude a une très grand importance, notamment vis-à-vis des valeurs basses d'hiver : à 49°N (Normandin est plus à 49°N qu'à 48°N), il est beaucoup plus facile de descendre bien bas que par 43°N.

À titre d'info, voici (valeurs estimées par calcul et extrapolation) :

Amplitude thermique annuelle moyenne (entre la Tm de janvier et celle de juillet) maximale possible à 49°N : 56°C

Amplitude thermique annuelle moyenne (entre la Tm de janvier et celle de juillet) maximale possible à 43°N : 49°C

Donc 7°c d'écart en moyenne, c'est beaucoup.

4/ Il ne faut pas oublier que Turpan se situe dans une dépression bien protégée des intrusions massives d'air sibérien, par une chaîne montagneuse de 2000 à 3000m d'altitude (donc 2-3000 mètres plus haut que Turpan). Donc imaginez sans cette "protection"...!

5/ Si on compare le climat des 2 coins, il faut le faire avec les Tm mensuelles : là, on passe de 35°c environ d'amplitude à Normandin, à près de 40°c à Turpan. Et en tenant compte de la latitude, on constate que la continentalité est autrement plus forte dans la ville chinoise : indice de continentalité de 0.62 à Normandin contre 0.81 à Turpan.

Ceci dit, il faut reconnaître que dans le sud du Québec, et notamment vers le Lac St Jean, les amplitudes thermique peuvent effectivement être très fortes.

J'ai d'ailleurs noté un bled (Hémon, près de St-Félicien, donc tout près du Lac St Jean), avec un record de froid de -50°c (environ) et un record de chaleur de 37°c (si je me souviens bien), donc une amplitude absolue de 87°c ! Et l'amplitude en Tm mensuelle est elle aussi encore plus élevée qu'à Normandin !

Mais bon après niveau amplitude moyenne nous sommes loin...mais a des latitudes similaires aussi on doit pas non plus faire beaucoup mieux si ???

Si, en Mongolie, ou dans l'extrême nord de la Chine. C'est bien pire (ou mieux...!).

En revanche, il y a quelque chose de particulier au Québec, dont notamment la région du Lac St jean (et un peu plus à l'ouest). En effet, pour cette latitude (47-50°N) et en restant à basse altitude : ces régions du Québec sont l'endroit le plus froid au monde (en Tm annuelle).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En revanche, il y a quelque chose de particulier au Québec, dont notamment la région du Lac St jean (et un peu plus à l'ouest). En effet, pour cette latitude (47-50°N) et en restant à basse altitude : ces régions du Québec sont l'endroit le plus froid au monde (en Tm annuelle).

Un lien qui pourrait peut être vous interessezhttp://www.stat.gouv.qc.ca/publications/referenc/quebec_stat/ter_ter/ter_ter_7.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2/ À Turpan, le record absolu de froid serait de -28.9°c (et non seulement -17.7°c comme dans la courte période 2000-2013), et celui de chaleur serait 48.1°c, donc une différence absolue de 77°c, ce qui est très fort pour une telle latitude.4/ Il ne faut pas oublier que Turpan se situe dans une dépression bien protégée des intrusions massives d'air sibérien, par une chaîne montagneuse de 2000 à 3000m d'altitude (donc 2-3000 mètres plus haut que Turpan). Donc imaginez sans cette "protection"...!

.../...

Si, en Mongolie, ou dans l'extrême nord de la Chine. C'est bien pire (ou mieux...!).

Le -28.9° est un vieux record dont je me méfie, le record "moderne" (depuis 1961) est -25.2°c le 20/12/1975... ce qui est déjà énorme je trouve, vu la forte inertie thermique dans cette dépression: comme tu le dis l'air Sibérien a du mal à passer la chaine du Tian Shan, et il faut un concours de circonstances assez rare pour que les grands froids s'installent ici ou dans le bassin du Tarim - neige au sol combinée à une franche invasion d'air Sibérien.

L'une des prochaines mise à jour sera Harbin, en Mandchourie... vous verrez pour la continentalité on est pas mal là aussi default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#82. Naha.

 

On quitte les extrêmes de continentalité pour rejoindre un autre extrême, celui des Typhons : Naha, sur l'ile d'Okinawa, à mi-chemin entre le Japon et Taiwan:

47936_Map1.jpg

 

C'est une station urbaine, dans un milieu bien océanique (2.4kms des côtes):

47936_Map2.jpg

 

Voici la meilleure vue que l'on puisse tirer de Streetview... c'est donc bien urbain et du coup assez enclavé:

47936_picture.jpg

 

47936_Naha_A_v7_32.png

Un Cfa de Köppen, subtropical humide toute l'année, avec les attributs classiques d'une dynamique tropicale: maximum pluviométrique durant l'été (malgré le minimum secondaire de juillet), minimum de pression en été et maximum en hiver.

 

C'est souvent très gris sauf de juillet à octobre où les périodes de beau temps sont plus longues.

 

En regardant attentivement les valeurs de pression, on devine une saison cyclonique suffisamment marquée pour peser sur la moyenne et les 10-centiles de juillet à septembre (habituellement en milieu subtropical le minimum de pression est plutôt sur juin/juillet).

 

On remarque aussi des amplitudes thermiques faibles et des extrêmes de t° assez sages quelque soit la saison, insularité oblige.

 

EDIT 28/05/2014: ajout des tableaux horaires

47936_Naha_B_v7_32.png

 

EDIT 22/02/2015: ajout des roses des vents

47936_Naha_C_v7_32.png

 

 

L'hiver est marqué par l'alternance des masses d'air tropical et des masses d'air polaire, nettement plus sèches: les refroidissements se font par une hygrométrie souvent assez basse même lorsque le temps reste maussade, comme ici en janvier 2004 du 22 au 26.

Voici un extrait de l'hiver 2004-2005 qui montre bien ces alternances:

47936_JAN_FEB05.png

 

 

Exemple de mois d'avril proche des moyennes, avec là aussi un phénomène d'asian dust en fin de mois, ce sable du Gobi qui est porté sur de longues distances au dessus de l’océan au printemps.

47936_APR10.png

 

 

En été la variabilité des précipitations tropicales est très forte... certain mois peuvent être quasiment sec, d'autre complétement diluviens. Donc voici 3 exemples différents:

Juillet 2005 fut très sec avec seulement 6.5mm... par contre l'hygrométrie et la faiblesse et refroidissement nocturne donnent une chaleur très pénible même si les tx restent assez sages - les tx > 35°c sont rares.

47936_JUL05.png

 

Aout 2010 est normal dans tout les domaines:

47936_AUG10.png

 

Aout 2012 a vu le passage de 2 typhons: Haikui le 05 et Bolaven le 26. Ces 2 évenements sont responsables d'une grande partie du cumul de 668mm, margement au dessus de la moyenne:

47936_AUG12.png

 

Zoom sur le Typhon Bolaven, heure par heure. On note un creux de pression d'environ 956hPA, et une lame d'eau totale de 256mm dont 190mm en 24h du 26/08 12hTU au 27/08 12TU:

47936_Bolaven_26_AUG2012.png

 

Voici un autre Typhon, Man-Yi, le 13/07/2007, avec un creux de pression d'environ 941hPa, plus basse valeur depuis 2000. Un typhon pas vraiment remarquable pour ses précipitations puisqu'on ne cumule 'que' 171mm...

47936_Man_yi_13_JUL07.png

 

Enfin un dernier zoom, sur un déluge de 2 jours en aout 2007, qui n'est rattaché à aucun système tropical nommé cette année. 494.5mm en 48h, dont 421mm en 24h du 10 à 12hTU au 11 à 12TU !

47936_11_AUG07.png

 

 

Bonus: le mois de septembre 2001, le plus diluvien de ma période d'étude. Les pluies centrées sur le 7/09 et le 11/09 sont dues à Nari, un typhon qui fit une boucle sur la région. Les pluies du 23 au 27/09 semblent être en marge du typhon Lekima qui concerna essentiellement Taiwan.

47936_SEP01.png

 

 

Au final, je trouve que c'est un climat tout à fait aussi impressionnant que celui de Turpan, dans un tout autre registre bien sur.

 

Modifié par mottoth
Révision complète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#82. Naha.

Un Cfa de Köppen, subtropical humide toute l'année, avec les attributs classiques d'une dynamique tropicale: maximum pluviométrique durant l'été (malgré le minimum secondaire de juillet), minimum de pression en été et maximum en hiver.

C'est souvent très gris sauf de juillet à octobre où les périodes de beau temps sont plus longues.

En regardant attentivement les valeurs de pression, on devine une saison cyclonique suffisamment marquée pour peser sur la moyenne et les 10-centiles de juillet à septembre (habituellement en milieu subtropical le minimum de pression est plutôt sur juin/juillet).

On remarque aussi des amplitudes thermiques faibles et des extrêmes de t° assez sages quelque soit la saison, insularité oblige.

L'hiver est marqué par l'alternance des masses d'air tropical et des masses d'air polaire, nettement plus séches: les refroidissements se font par une hygrométrie souvent assez basse même lorsque le temps reste maussade, comme ici en janvier 2004 du 22 au 26.

Oui, un climat qui reste dans la limite du domaine tempéré, la limite tropicale n'étant pas franchie.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il ne faudrait pas seulement que la Tm du mois le plus froid soit de 18°c pour passer en tropical, mais carrément 19.5°c.

Car même si la Tm de janvier était de 18°c, les pluies hivernales fraîches étant beaucoup trop copieuses, cela ne conviendrait toujours pas à la végétation tropicale.

Ainsi, l'indice de tropicalité atteint "seulement" -35, à cause de ces pluies hivernales trop imposantes.

Je n'ai pas calculé l'indice de subtropicalité, mais celui-ci est bien évidemment très supérieur au seuil.

L'indice d'humidité estival (Ihe) est évidemment très élevé : 88.

Quant à l'indice hivernal Ihh, celui-ci atteint encore 53.

Au final, sur l'année entière, l'indice IhA atteint 128, ce qui signifie que la végétation naturelle est associée à un climat très humide => les arbres sont normalement très grands et fournis, et ils sont sempervirents.

C'est donc la forêt subtropicale humide.

Sans vouloir froisser Mottoth (mais je sais qu'il comprendra parfaitement pourquoi je procède ainsi), je préfère consulter les données climatiques de 30 ans pour essayer de bien comprendre la dynamique atmosphérique :

http://en.wikipedia.org/wiki/Naha,_Okinawa#Climate

On voit qu'au mois de mai, les quantités de précipitations augmentent sensiblement. Je pense qu'il s'agit du passage vers le nord de la trajectoire des fronts polaires. Du coup, la température (et le Td) augmentent assez sensiblement dès ce mois.

Le léger creux pluvio de juillet est dû au fait que, bien que la ZCIT se soit rapprochée de l'île d'Okinawa à cette époque de l'année, il n'en demeure pas moins que la cellule anticyclonique subtropicale du Pacifique étend quelque peu son influence jusque là.

En août (et jusqu'en septembre), la hausse de la pluviométrie correspond sans doute aux passages ou à la proximité de certains typhons.

Puis, ceux-ci cessent assez rapidement, alors que la trajectoire du train des fronts polaires redescend vers le sud, et passe par l'île vers octobre.

En même temps, les pluies s'essoufflent lentement, alors que l'air plus sec et froid du continent s'impose parfois de novembre à mars.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#83. Séoul.

 

Localisation de la capitale sud-coréenne:

47108_map1.jpg

 

Pour mémoire on avait vu Pyongyang, distante de 190kms environ, il y a 2 ans.

C'est une station très urbanisée, proche du centre-ville (1km), et 33kms à l'est de la mer Jaune.

47108_map2.jpg

 

La station est située sur un petit promontoire qui domine un peu la ville, elle évite donc l'enclavement qui pénalise habituellement les stations de ville. Plus au nord on trouve des collines qui s'élèvent jusqu'à 640m (à 6kms):

47108_map3.jpg

 

47108_Seoul_A_v7_33.png

 

Pyongyang était un Dwa de Köppen, ici c'est un Cwa... on passe selon lui du climat continental ( D ) au tempéré ( C )... la différence ne se joue à pas grand chose, 0.5°c exactement: c'est ce qui sépare la Tm de janvier pour atteindre le seuil de -3°c qui nous ferait entrer dans le domaine continental. Bref nous sommes entre le continental et le subtropical, les hivers sont assez froids avec de la neige fréquente et des gelées parfois sévères, tandis que les étés sont particulièrement gris et humides.

Depuis le début des années 2000 on a vu une série de mois de juillet particulièrement arrosés, ce qui booste la lame d'eau moyenne à un incroyable 478m, bien au dessus du 369mm des normales 1961-90 (+29 % !). Sur l'année je retrouve une augmentation marquée de la moyenne 2000-2013 (1452mm) par rapport aux normales 1961-90 (1370mm): +6%. La façon dont les RR sont encodées dans les synop fait qu'il est souvent impossible de détecter d'éventuelles erreurs, cependant je garde une assez bonne confiance dans mes résultats pour 2 raisons:

- après plus d'une année d'expérience et 110 stations étudiées je trouve qu'an final les erreurs d'encodage des RR sont tout de même rares, le problème le plus fréquent étant plutôt les données manquantes.

- le réseau synoptique est assez dense en Corée du Sud, j'ai donc pu confronter les RR les plus suspicieuses à celles des stations voisines pour confirmer ou infirmer.

 

EDIT 12/05/2014: ajout des tableaux horaires

47108_Seoul_B_v7_33.png

 

 

EDIT 22/02/2015: ajout des roses des vents

47108_Seoul_C_v7_33.png

 

 

Les hivers sont à type de temps contrasté, avec une alternance fréquente des masses d'air maritime (doux et humide) ou continental (froid et sec). L'hygrométrie connait de gros écarts, toujours suivant l'alternance des masses d'air. C'est une saison où le beau temps prédomine.

L'exemple du l'hiver 2015-2016 est plus contraté que le moyenne, malgré un bilan normal:

- décembre fut doux, février frais malgré un gros redoux pluvieux en milieu de mois

- le coup de froid de la 3e décade de janvier est bien sévère, plus froid que les extrêmes moyen annuels

- très peu de neige au sol en raison de la sécheresse de janvier. Les RR tombent de façon très irrégulière, et si des flocons sont assez souvent observé c'est au final la pluie qui donne les plus de RR mesurables.

47108_DEC15_FEB16.png

 

 

Durant le printemps on garde un rythme assez contrasté. Des épisodes de sable jaune se produisent de temps en temps en mars et avril (ici les 16 et 17/03), il provient des tempêtes printanières du Gobi. Le temps est encore souvent beau mais les dégradations sont déjà parfois violentes.

Cet exemple est bien dans les normales. (les RR manquantes sont estimées à 40mm le 20/04 et 20mm le 11/05.)

47108_MAR_MAY09.png

 

 

L'été se déroule un peu comme à Pékin ou Pyongyang: lé démarrage est plutôt beau avec une chaleur sèche, puis le mauvais temps arrive, mi-juin ici à Séoul.

Juillet est peu ensoleillé, dans une ambiance quasi-tropicale. Le mauvais temps prédomine et les journées de beau temps sont rares. Puis arrive le pic thermique du mois d'aout, durant lequel les RR font une pause mais pas la forte hygrométrie. Durant la 2e moitié d'aout la transition vers les conditions automnales plus sèche se fait toujours sous la pluie. L'année 2004 est un très bon exemple du déroulement statistique d'un été:

47108_JUN_AUG04.png

 

 

BONUS: l'exceptionnel juillet 2011 et ses 1138mm de RR. A part 2 petites séquences de beau temps (4 au 6/07 et 18 au 21/07) c'est presque de la pluie non-stop !

47108_JUL11.png

 

On s'attarde un peu sur l'épisode des 26 et 27/07/2011:

527mm en 48h dont 147mm durant les 6 premières heures !

J'étais bien sur suspicieux sur de telles valeurs, mais la consultation des résumés d'Ogimet pour la Corée du sud les jours concernés a levé le doute, puisque les stations voisines de Incheon, Cholwon, Chunchon ou Suwon montrent elles aussi un épisode remarquable.

47108_26_27_JUL11.png

 

 

L'automne est selon moi la saison la plus agréable, j'en avais déjà parlé pour Pyongyang. On y trouve les plus longues séquences de beau temps calme de l'année et de nombreuses journées au confort thermique idéal. Le froid attend novembre pour arriver.

47108_SEP_NOV13.png

 

 

C'est tout pour aujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
Révision complète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

190 km d'écart seulement avec Pyongyang mais un climat assez différent :

- Des pluies nettement plus copieuses à Séoul, la période de mesure est un peu courte mais la différence est confirmée par les données de MF : 922 mm à Pyongyang versus 1185 mm à Séoul (les 1570 mm de la période 2000-2013 à Séoul paraissent effectivement bien élevés par rapport à ce qui semble être la norme)

- L'hiver est tout de même bien plus froid à Pyongyang plus "intégrée" dans le continent : différence donnée par mottoth confirmée par le site de MF,Tm de -2,6 à Séoul versus -6,4°C à Pyongyang

A noter que, à la différence de Köppen, Trewartha place les deux villes de Séoul et Pyongyang dans la même catégorie du climat tempéré continental à étés chauds "Dca".

A noter également le minimum d'ensoleillement en juillet à Séoul ce qui est assez remarquable pour cette latitude dans l'hémisphère nord, cette configuration atypique d'été très peu ensoleillé se retrouve un peu à Tokyo (mais pour cette dernière ville c'est septembre.qui a le minimum d'ensoleillement). Attention tout de même, il faut rester prudent car la période de relevés est un peu courte.

On retrouve bien à Séoul ce qui semble être une caractéristique commune des climats tempérés de la façade orientale asiatique : pluviométrie estivale copieuse et extrême indigence des pluies hivernales, HR plus élevée en été qu'en hiver, ensoleillement hivernal excellent et estival très médiocre. Tous ces points s'opposent fortement aux caractéristiques équivalentes des climats tempérés européens étudiés par mottoth depuis Lyon jusqu'à Varsovie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous

190 km d'écart seulement avec Pyongyang mais un climat assez différent :

- Des pluies nettement plus copieuses à Séoul, la période de mesure est un peu courte mais la différence est confirmée par les données de MF : 922 mm à Pyongyang versus 1185 mm à Séoul (les 1570 mm de la période 2000-2013 à Séoul paraissent effectivement bien élevés par rapport à ce qui semble être la norme)

.../...

A noter également le minimum d'ensoleillement en juillet à Séoul ce qui est assez remarquable pour cette latitude dans l'hémisphère nord, cette configuration atypique d'été très peu ensoleillé se retrouve un peu à Tokyo (mais pour cette dernière ville c'est septembre.qui a le minimum d'ensoleillement). Attention tout de même, il faut rester prudent car la période de relevés est un peu courte.

Les données d'insolation de mon tableau proviennent des normales 1961-90, c'est le seul paramètre qui je n'ai pas déterminé avec les données d'ogimet. De même les même normales donnent une lame d'eau annuelle de 1370mm comme indiqué plus haut, pas 1185mm (il s'agit peut-être d'une autre station ?).

Le trait très particulier de Séoul c'est que l'été n'est pas uniformément gris : aout est bien meilleur que juillet, plus chaud et plus ensoleillé, comme à /topic/67917-climats-du-monde/page__st__620#entry2116990'>Tokyo, /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__1570186'>Pyongyang, /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__1570888'>Vladivostok, /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__2105494'>Sapporo... c'est vraiment une caractéristique de toute la région, et l'influence maritime ne semble pas être la seule à expliquer ce retard thermique qu'on ne constate pas en hiver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#84. Harbin.

 

On se retrouve aujourd'hui au centre de la Mandchourie, dans la province du Heilongjiang:

50953_map1.jpg

 

Harbin (aussi appelée Pinkiang sur d'anciennes cartes) est la plus grande ville de la province (5.3 millions d'habitants intra-muros), elle est située dans une vaste plaine sans relief notable. La station est en milieu urbain (zone industrielle) à environ 9-10 kms à l'ESE du centre-ville. Malgré l'urbanisation elle bénéficie d'un bon dégagement... on va donc y ressentir l'ilot de chaleur urbain mais sans surchauffe particulière due à un mauvais emplacement:

50953_map2.jpg

 

EDIT 31/05/2014: j'ai découvert en mettant la fiche à jour que la station a déménagé de 26.1kms vers le NNO le 01/01/2013, elle est désormais très campagnarde et très dégagée, a une altitude plus basse que l'ancienne (118m contre 143m):

50953_2013move.jpg

 

50953_Harbin_A_v7_32.png

 

Nous sommes exactement à la même latitude que chez moi à Lyon... cela permet d’apprécier tout de suite la grande continentalité de cette endroit où janvier est 20°c plus froid et juillet 2°c plus chaud que chez moi. Lyon est considérée comme "continentale" par la plupart des Français, mais on voit bien qu'il y a de quoi relativiser !

 

Le caractère continental est renforcé par la dynamique de mousson à l’œuvre jusqu'à dans cette partie de l'Asie: la prédominance de l'anticyclone Sibérien et d'un flux de nord en hiver renforce le caractère sec de cette saison, tandis que le renversement du flux dominant en été donne un caractère subtropical aux mois de juillet et aout, avec une hygrométrie marquée.

Les 90centiles de tx nous montrent que le pic de chaleur intervient souvent en juin, comme déjà vu à Pékin. En fait les chaleurs de juin sont marquées par de fortes tx et une faible humidité, alors qu'en juillet/aout les fortes chaleurs se ressentent au niveau des tn et td élevés.

 

L’évolution de l'hygrométrie tout au long de l'année est typiquement continentale, avec un net minimum de printemps et 2 maximums en été et en hiver.

EDIT 31/05/2014: ajout des tableaux horaires.

50953_Harbin_B_v7_32.png

 

 

EDIT 11/03/2015: ajout des roses des vents.

50953_Harbin_C_v7_32.png

 

 

En janvier la ville est célèbre pour son festival de sculpture sur glace, le gel permanent favorisant une telle manifestation.

Voici un hiver typique : Il fait souvent très beau et froid, et quelques redoux temporaires apportent de petites neiges de temps en temps.

En février le temps de fait plus variable, dès la fin du mois on peut considérer que c'est déjà le début du printemps... non pas que les arbres bourgeonnent mais le temps dynamique et contrasté typiquement printanier se met déjà en route.

50953_DEC05_FEB06.png

 

 

Le printemps et en particulier avril sont marqués par de fort contrastes et des changement de temps très rapides. En avril premières chaleurs et dernières gelées cohabitent, et même s'il fait encore globalement plutôt beau les journées maussades sont déjà plus fréquentes qu'en hiver.

Remarquez l'hygrométrie souvent basse:

50953_MAR_MAY00.png

 

 

l'été se déroule en deux parties, comme à Pékin:

- D'abord juin, souvent marqué par des pics de chaleurs sèche à 33, 35°c voire plus

- Puis juillet et les 2 premiers tiers d'aout, plus sage thermiquement mais parfois franchement moite et/ou  pluvieux.

Il m'a été difficile de trouver un exemple vraiment bon, voici donc l'été 2004: la chaleur de début juin y est exagérément sèche, tandis que mi-aout on trouve une fraicheur sèche inhabituelle.

50953_JUN_AUG04.png

 

 

Enfin l’automne. Comme partout dans la région (Pékin, Séoul, Pyongyang, au Japon...) c'est une saison qui débute souvent très agréablement, avec les séquences de beau temps stable et confortable les plus longues de l'année. Mais dès la mi-octobre le gelées quasi quotidiennes arrivent, et l'hiver s'installe au plus tard à mi-novembre.

50953_SEP_NOV06.png

 

 

Ce climat à de quoi ravir beaucoup de passionnés, car on a finalement un peu de tout: du grand froid, un enneigement durable, des changements de temps impressionnants, des fortes chaleurs, de la moiteur quasi tropicale, des dégradations pluvio-orageuses bien puissantes... on s'ennuie rarement là bas.

 

Modifié par mottoth
Révision complète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

190 km d'écart seulement avec Pyongyang mais un climat assez différent :

- Des pluies nettement plus copieuses à Séoul, la période de mesure est un peu courte mais la différence est confirmée par les données de MF : 922 mm à Pyongyang versus 1185 mm à Séoul (les 1570 mm de la période 2000-2013 à Séoul paraissent effectivement bien élevés par rapport à ce qui semble être la norme)

Bonjour Yves, Mottoth, et tout le monde,

Je suis d'accord pour dire que la période de 2000-2013 est trop courte pour une étude climato approfondie, mais en même temps, je ne comprends où tu peux trouver une moyenne de 1185 mm seulement à Séoul.

Car pour ma part, j'ai trouvé 1450 mm pour la période 1981-2010, et 1371 mm pour la période 1961-90. Donc les 1570 mm de Mottoth ne semblent finalement pas trop éloignés de la moyenne. Non ?

A noter que, à la différence de Köppen, Trewartha place les deux villes de Séoul et Pyongyang dans la même catégorie du climat tempéré continental à étés chauds "Dca".
Tout à fait, et cela semble bien plus logique.

D'ailleurs, je ne trouve pas bien logique qu'on parle de "climat tempéré" pour les climat C de Köppen, et de "climat continental" pour les D de Köppen. Il y a là encore un problème de cohérence sémantique et climatologique : en effet, les climats continentaux sont déjà des climats tempérés ! D'ailleurs, bon nombre de climats "C" sont continentaux (c'est d'ailleurs le cas de Séoul, de Washington, de NY, d'une bonne partie de l'est de la Chine et des États-Unis, mais également, c'est le cas d'une bonne partie de l'Europe centrale, etc...).

Et par la même occasion, il existe des climats "D" qui ne sont pas du tout continentaux : Trondheim et toute la côte nord et nord-ouest de la Norvège, les montagnes de régions hyperocéaniques (Ben Nevis par ex, intérieur de l'Islande, les côtes sud d'Alaska, les hauteurs de Ushuaia, etc...).

Et même, sur l'année entière, il existe bon nombre de climats D (dits encore "tempéré froid") plus doux que des climats C (dits encore "tempérés chauds") !

On retrouve bien à Séoul ce qui semble être une caractéristique commune des climats tempérés de la façade orientale asiatique : pluviométrie estivale copieuse et extrême indigence des pluies hivernales, HR plus élevée en été qu'en hiver, ensoleillement hivernal excellent et estival très médiocre. Tous ces points s'opposent fortement aux caractéristiques équivalentes des climats tempérés européens étudiés par mottoth depuis Lyon jusqu'à Varsovie
Exact. Cette humidité exacerbée (HR et Td très élevés) dans ces régions est due à l'influence de la cellule anticyclonique subtropicale qui stationne sur le Pacifique et qui envoie (en été) de l'air très chaud et surtout très moite sur ces régions de l'extrême orient. Quant à la pluviométrie et à la nébulosité estivales, celles-ci sont le résultat du passage du train de dépressions et des fronts associés, de même qu'à l'accentuation de la mousson orientale. D'ailleurs, si l'on regarde les données de Tokyo et des environs, donc plus à l'est, donc des régions plus nettement soumises à l'influence de la cellule anticyclonique subtropicale du Pacifique, on constate que là bas, les précipitations diminuent en juillet-août, en même temps que l'ensoleillement augmente. Mais le Td augmente énormément lui aussi !

Les régions plus à l'ouest, comme en Corée, sont un peu moins concernées par cet anticyclone, et du coup, elles subissent de plein fouet les dépressions "classiques" et la mousson (parfois accentuée par l'influence de la ZCIT qui se trouve plus au sud). Sans parler des typhons à la fin de l'été...

Ces climats continentaux de façade est (on a presque l'équivalent à l'extrême est des USA et extrême sud-est du Canada) sont des climats continentaux particuliers, subissant des "attaques" assez régulières de systèmes dépressionnaires "subtropicaux". Sauf que côté asiatique, l'influence de la masse d'air sibérienne est bien plus forte que celle de l'anticyclone hivernal nord-américain (ce dernier ayant beaucoup plus de difficulté à repousser les assauts des dépressions provenant du sud).

Je cite Mottoth :

Le trait très particulier de Séoul c'est que l'été n'est pas uniformément gris : aout est bien meilleur que juillet, plus chaud et plus ensoleillé, comme à /topic/67917-climats-du-monde/page__st__620#entry2116990'>Tokyo, /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__1570186'>Pyongyang, /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__1570888'>Vladivostok, /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__2105494'>Sapporo... c'est vraiment une caractéristique de toute la région, et l'influence maritime ne semble pas être la seule à expliquer ce retard thermique qu'on ne constate pas en hiver.

Exactement ! Comme je l'expliquais, si le mois d'août est, dans toutes ces régions, souvent assez sensiblement plus chaud (et parfois même plus beau) que juillet, cela est dû au fait que l'influence de la cellule anticyclonique subtropicale (qui est tout de même une cellule maritime) est maximale en août. Il faut comprendre que cette masse d'air océanique subtropicale stable possède des Td vraiment plus élevés que ceux de la masse d'air "polaire" située au nord du front polaire. Donc dès que l'air chaud et humide s'engouffre (et c'est le cas le plus fréquent en août), les températures (et les humidex) augmentent sensiblement. Et plus on est à l'est (comme à Tokyo par ex), plus on est concerné plus longtemps pat cet air chaud et moite, et du coup, plus ensoleillé.

Je ne sais pas si je suis clair...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sinon, s'agissant encore de Séoul, voici ce que donnent mes indices :

Ihe = 139 (été extrêmement humides)

IhA = 171 => végétation associée à un climat très humide.

Indice de subtropicalité : 8060 => non atteinte. La subtropicalité est tout juste atteinte dans l'extrême sud du pays, comme à Pusan (11260) et Daegu (11900), le seuil étant de 11000.

Indice de continentalité : 0.67 => continentalité élevée.

D'ailleurs, la forêt subtropicale ne se retrouve que dans l'extrême sud de la Corée.

Alors que dans tout le reste du pays, comme à Séoul par ex, il s'agit de la forêt tempérée caducifoliée "classique", tout comme à Pyong Yang d'ailleurs.

Bref, un climat continental humide de mousson.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en profite d'avoir le temps pour avancer, tant pis si vous arrivez pas à suivre smile.png

 

#85. Khabarovsk.

 

Khabarovsk est la 2e plus grande ville de l’Extrême-Orient Russe (580 000h), située sur le fleuve Amour à 640kms de Vladivostok et 700kms de Harbin:

31735_map1.jpg

 

La station synoptique est à environ 4 ou 5 kms au nord du centre-ville, elle domine le fleuve d'une cinquantaine de mètres:

31735_map2.jpg

 

Fait rare, j'ai pu trouver une photo montrant la station dans son environnement. C'est , comme on peut le voir, bien dégagé et pas trop urbanisé:

31735_photo.jpg

 

31735_Habarovsk_A_v7_33.png

 

 

Bon c'est un climat très proche de celui de Harbin... A la différence qu'on tombe en Dwb plutôt qu'en Dwa, car l'été n'est plus chaud ( a ) mais juste tempéré ( b ), soit une Tm du mois le plus chaud < 22°c... encore une frontière arbitraire à la Köppen... (EDIT 06/09/2016: avec les dernières données on tombe en Dfb en raison du ratio de RR entre le mois le plus sec et le mois le plus humide qui dépasse le seuil de 0.1 à 0.102... ).

 

A l'année il fait 3°c de moins qu'a Harbin, ce sont les 3° de latitude gagnés vers le nord. On constate aussi que les hivers reçoivent un peu plus de précipitations: c'est du à l'océan plus proche et à des perturbations par retour d'est plus fréquentes... d'ailleurs on se rend compte sur les stats de pression que l'anticyclone de Sibérie est beaucoup moins présent ici - il y a 6hPa de différence en moyenne en janvier avec Harbin.

Sinon comme je disait on garde dans l'ensemble les même caractéristiques qu'à Harbin, avec les même mécanismes en œuvre au cours de l'année.

 

EDIT 04/05/2014: Ajout du tableau horaire, qui met en évidence les forts refroidissements éolien en hiver:

31735_Habarovsk_B_v7_33.png

 

 

EDIT 14/12/2014: ajout des roses des vents

31735_Habarovsk_C_v7_33.png

 

 

L'hiver est donc souvent beau, avec des dégradations passagères plus marquées qu'à Harbin, qui peuvent donner des conditions de blizzard comme ici en dernière décade de janvier 2004. Le vent est plus présent qu'en Mandchourie, et il s’additionne parfois au froid pour donner des conditions très froides. Voici l'hiver 2004-2005, très normal à part le début de l'enneigement très tardif le 7/12.

31735_DEC04_FEB05.png

 

 

Au printemps, après une première quinzaine de mars encore bien hivernale, on retrouve l'instabilité et les contrastes vu à Harbin, et l'hygrométrie souvent basse. Ce printemps 2001 est bien normal sauf les tx de mai boostées par le coup de chaleur en milieu de mois:

31735_MAR_MAY01.png

 

 

En été le beau temps ne se maintient jamais plus d'une semaine... et dès des la t° monte le Td monte aussi pour atteindre des valeurs souvent pénibles. Je trouve que l'été à Khabarovsk est très similaire à celui de Montréal. Ici l'été 2016, bien normal excepté le mois de juin frais et pluvieux.

31735_JUN_AUG16.png

 

 

Septembre est le dernier - et l'un des seul - mois agréable de l'année.

Puis c'est en novembre qu'on s'enfonce véritablement dans l'hiver, après quelques coups de semonce en octobre. On passe des dernières journées douce en première décade aux grands froids en dernière décade. En moyenne l'enneigement continu commence au milieu du mois, il est ici plus tardif sur l'exemple de 2015:

31735_SEP_NOV15.png

 

 

Voilà c'est tout pour ce soir.

 

En parcourant les premières pages de ce topic, qui datent d'il y a un peu plus de 2 ans, j'ai trouvé les cartes et images satellites de bien piètre qualité par rapport au dernières mises à jours... c'est fou ce que Google Earth Viewer à progressé en 2 ans par exemple, sans compter les autres ressources maintenant disponibles (Bing, Nokia...). J'ai donc commencé une "remise à niveau" des différentes imageries utilisées pour situer les stations météo dans leur environnement... ce soir la première page est à jour (jusqu'à Hanoi), ainsi qu'une poignée d'autres stations (Hatgal et Kyzyl).

 

Modifié par mottoth
Révision complète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.