mottoth

Climats du monde

2 978 messages dans ce sujet

Obligatoire selon la logique nord-américaine d'aujourd'hui mais il existe des méthodes plus respectueuses de l'environnement, plus durables, plus intelligentes il faut le dire pour s'adapter.

Je me souviens de cette maison dans une oasis saharienne que j'avais visitée et qui restait très agréable, très fraîche malgré la canicule extérieure, il n'y avait pas la clim. Mais ce n'était pas une 'maison mobile', c'était une maison traditionnelle aux murs très épais. De toutes manières, climatiser une maison mobile, c'est une stupidité, c'est vouloir remplir un panier percé.

Il faut regarder aussi les amérindiens pourtant traités avec mépris et barbarie par les colons nord-américains, quand ils habitaient ces régions (avant d'être sauvagement exterminés ou presque), ils logeaient dans des maisons en adobes, durables, isolantes, adaptées à l'environnement ....

Tu n'as pas tort.

Malheureusement, « nous », les Occidentaux (et notamment les Américains) ne sommes vraiment pas prêts ni disposés à nous passer de notre mode de vie ou en tout cas à le modifier : nous nous sommes fortement écartés de la prise en compte des exigences environnementales. Nous voulons transposer notre mode de vie possible en Europe de l'ouest partout dans le monde, en utilisant des quantités d'énergie énormes pour y parvenir lorsque les conditions «l'exigent».

Si tous les humains étaient des nord-américains, il faudrait actuellement 5 planètes Terre pour subvenir à leurs besoins !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu n'as pas tort.

Malheureusement, « nous », les Occidentaux (et notamment les Américains) ne sommes vraiment pas prêts ni disposés à nous passer de notre mode de vie ou en tout cas à le modifier : nous nous sommes fortement écartés de la prise en compte des exigences environnementales. Nous voulons transposer notre mode de vie possible en Europe de l'ouest partout dans le monde, en utilisant des quantités d'énergie énormes pour y parvenir lorsque les conditions «l'exigent».

Si tous les humains étaient des nord-américains, il faudrait actuellement 5 planètes Terre pour subvenir à leurs besoins !

Bien d'accord

Crabo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Obligatoire selon la logique nord-américaine d'aujourd'hui mais il existe des méthodes plus respectueuses de l'environnement, plus durables, plus intelligentes il faut le dire pour s'adapter.

Je sais que tu détestes l'Amérique (et les Américains ?), mais nous verrons si, cette semaine, en France, les clim' ne tourneront pas à plein régime... parce qu'il n'y a pas le choix.

Et bien justement, le point de rosée n'est pas très élevé en août à Phoenix, 13,8°C c'est légèrement moins qu'à Toulouse (14°C) ou Perpignan (14,4°C) et bien moins qu'à Nice (17°C) ou Gênes (18,9°C).

Ben oui, mais un Td de 14 °C avec les Tm de Phoenix, c'est un peu beaucoup plus chaud que les 14 °C de Td avec les Tm de Toulouse ou même le Td de 17 °C de Nice...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais que tu détestes l'Amérique (et les Américains ?), mais nous verrons si, cette semaine, en France, les clim' ne tourneront pas à plein régime... parce qu'il n'y a pas le choix.

Ben oui, mais un Td de 14 °C avec les Tm de Phoenix, c'est un peu beaucoup plus chaud que les 14 °C de Td avec les Tm de Toulouse ou même le Td de 17 °C de Nice...

En effet, même dans ce topic certaines personnes arrive à trouver des arguments pour faire limite de l'éducation à l'environnement et de taper par la même occasion sur les "méchants" Américains .... thumbdown.gif

C'est pas vraiment le lieu ...

J'attends avec impatience les nouvelles fiches !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, même dans ce topic certaines personnes arrive à trouver des arguments pour faire limite de l'éducation à l'environnement et de taper par la même occasion sur les "méchants" Américains .... thumbdown.gif

C'est pas vraiment le lieu ..

J'apprécierais que tu évites ce genre de remarque en affichant un mépris à peine dissimulé ("certaines personnes"), s'il te plaît. Et que tu sois un peu plus franc, c'est à dire de t'adresser à moi (voire à Yves) directement au lieu de jouer à ce "jeu" qui a le don de m'exaspérer.

Pour ta gouverne, tu as mal interprété mes propos : je ne faisais la leçon à personne, ni aux "Américains" contre qui je n'ai d'ailleurs strictement rien ! Je faisais simplement un constat en vertu duquel il est évident d'admettre que nous (autant les Européens que les Nord-américains) sommes pour le moment incapables de faire autrement que de dépenser des quantités d'énergie importantes pour vivre décemment sous certains climats et pour faire face à certaines conditions. Yves avait raison de dire qu'il existe des méthodes bien plus raisonnables, mais je lui rétorquais simplement qu'en l'état actuel des choses, il serait très difficile d'appliquer ces méthodes "traditionnelles" à l'échelle de centaines de millions de personnes.

Je ne vois donc pas où je taperais sur ces "méchants" Américains, ni où je ferais la leçon à quiconque...

Lorsque je dis "Si tous les humains étaient des nord-américains, il faudrait actuellement 5 planètes Terre pour subvenir à leurs besoins !", c'est là encore un constat que j'ai lu dans Science et Vie. J'y peux rien, c'est pas moi qui l'invente.

Pour les Européens, c'est pas glorieux non plus : il faudrait 3 planètes Terre.

C'est un crime que de dire ça ?! C'est faire la leçon aux autres ?! Mais mon vieux, je me mets dedans (dans les "Européens" qui consomment bcp), rassure-toi !

Et puis tu n'as pas à décréter que "c'est vraiment pas le lieu" de parler (deux minutes) de cette question. Nous sommes sur un forum de discussion.

Ça commence à bien faire, là !

Merci.

ps : et au passage, ce n'est pas moi qui ai commencé à parler de clim et tout le tintouin...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'apprécierais que tu évites ce genre de remarque en affichant un mépris à peine dissimulé ("certaines personnes"), s'il te plaît. Et que tu sois un peu plus franc, c'est à dire de t'adresser à moi (voire à Yves) directement au lieu de jouer à ce "jeu" qui a le don de m'exaspérer.

Pour ta gouverne, tu as mal interprété mes propos : je ne faisais la leçon à personne, ni aux "Américains" contre qui je n'ai d'ailleurs strictement rien ! Je faisais simplement un constat en vertu duquel il est évident d'admettre que nous (autant les Européens que les Nord-américains) sommes pour le moment incapables de faire autrement que de dépenser des quantités d'énergie importantes pour vivre décemment sous certains climats et pour faire face à certaines conditions. Yves avait raison de dire qu'il existe des méthodes bien plus raisonnables, mais je lui rétorquais simplement qu'en l'état actuel des choses, il serait très difficile d'appliquer ces méthodes "traditionnelles" à l'échelle de centaines de millions de personnes.

Je ne vois donc pas où je taperais sur ces "méchants" Américains, ni où je ferais la leçon à quiconque...

Lorsque je dis "Si tous les humains étaient des nord-américains, il faudrait actuellement 5 planètes Terre pour subvenir à leurs besoins !", c'est là encore un constat que j'ai lu dans Science et Vie. J'y peux rien, c'est pas moi qui l'invente.

Pour les Européens, c'est pas glorieux non plus : il faudrait 3 planètes Terre.

C'est un crime que de dire ça ?! C'est faire la leçon aux autres ?! Mais mon vieux, je me mets dedans (dans les "Européens" qui consomment bcp), rassure-toi !

Et puis tu n'as pas à décréter que "c'est vraiment pas le lieu" de parler (deux minutes) de cette question. Nous sommes sur un forum de discussion.

Ça commence à bien faire, là !

Merci.

Ces messages seront surement effacés, et je le comprends totalement, mais de 1 je ne visais pas toi mais Yvès, et de deux, à te lire" je joue un jeu" qui a en plus "le don de t'exaspérer" ? Sérieusement, comme si c'était récurrents ? Tu dois me confondre ... ermm.gif . Bref pour te dire j'adore science et vie et je ne remets rien en cause, mais il faudrait tout de même éviter toujours les mêmes discours culpabilisateurs, il n'y a pas de civilisations meilleurs que d'autres (ps pour les gentils amérindiens vis à vis des méchants occidentaux américains), et qu'on ne peux pas comparer l'incomparable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ces messages seront surement effacés, et je le comprends totalement, mais de 1 je ne visais pas toi mais Yvès, et de deux, à te lire" je joue un jeu" qui a en plus "le don de t'exaspérer" ? Sérieusement, comme si c'était récurrents ? Tu dois me confondre ... ermm.gif . Bref pour te dire j'adore science et vie et je ne remets rien en cause, mais il faudrait tout de même éviter toujours les mêmes discours culpabilisateurs, il n'y a pas de civilisations meilleurs que d'autres (ps pour les gentils amérindiens vis à vis des méchants occidentaux américains), et qu'on ne peux pas comparer l'incomparable.

Alors excuse-moi. Et ne t'inquiète pas, je ne voulais pas dire que tu te comportais comme ça de façon récurrente.

Mais tu vois, pour éviter ce genre de méprise, tu aurais pu répondre directement à Yves, comme je le disais. C'est plus franc, et ça évite bien des embrouilles. wink.png

Sinon, rassure-toi : hors de question pour moi de culpabiliser les Occidentaux que nous sommes (les medias s'en chargent déjà suffisamment...), ni de dire qu'une civilisation est globalement meilleure qu'une autre.

Mais il faut juste admettre que, du point de vue environnemental, nous ne sommes pas exempts de reproches, et qu'à terme (peut-être pas si lointain), nous risquons d'en payer les conséquences (si cela n'est d'ailleurs déjà pas en cours...) : va voir ce qu'il se passe en Australie, aux Etats-Unis (vallée du Colorado, notamment), et bien d'autres... rien que pour les seuls problèmes de mauvaise adaptation aux conditions de sécheresse. L'économie et la stabilité des systèmes sociétaux dépendent étroitement de l'écologie et de la gestion des ressources. Malheureusement, les gouvernants ne se préoccupent bien souvent que des visions à court terme (rentabilité immédiate et popularité), alors que ces questions nécessitent une analyse sur le long terme. Mais les décisions adéquates seraient sans doute impopulaires et se heurteraient à certains lobbies très puissants et influents. Pas facile, tout ça !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben oui, mais un Td de 14 °C avec les Tm de Phoenix, c'est un peu beaucoup plus chaud que les 14 °C de Td avec les Tm de Toulouse ou même le Td de 17 °C de Nice...

Comme je galère pas mal pour la prochaine fiche (ce soir j'espère !), je suis allé chercher des infos supplémentaires sur cette région. J'ai notamment lu à 2 reprises que l'arrivée de la mousson nord américaine en Arizona est "officielle" lorsque le Td moyen atteint ou dépasse 55°F (environ 13°c) pendant au moins 3 jours. Incidemment, c'est en effet le seuil à partir duquel l'humidité commence à être perçue par le corps humain et peut aggraver la chaleur ressentie - personnellement je trouve que ce seuil de Td est plutôt 16°c.

Dans l'exemple posté pour Phoenix, l'arrivée de la mousson pour l'année 2010 était donc le 9/07, et cela coïncide avec l'installation durable d'un voile nuageux mis en évidence sur les stats de nébulosité totale. En revanche cela ne correspond pas forcément aux premières précipitations de mousson ou à une baisse de t°, bien au contraire même en 2010.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le cas de Phoenix, on voit bien l'arrivée des masses d'air tropicales en analysant la courbe des Td.

Durant l'hiver, et jusque vers la mi-juin, Phoenix reste quasi exclusivement sous l'influence de la forte subsidence de la cellule anticyclonique subtropicale (issue de la jonction entre les cellules de Hadley et de Ferrel), surtout au printemps.

Mais dès la mi-juin, et surtout dès le mois de juillet, les premières incursions tropicales font leur apparition. Et avec elles, bien évidemment, le Td moyen augmente fortement, apportant avec lui une chaleur très forte.

Comme le dit Mottoth, l'intrusion de ces masses d'air tropicales n'engendre pas nécessairement des précipitations. Mais lorsque ces advections tropicales sont plus marquées, les précipitations suivent. Et c'est le cas parfois en été.

Je tiens cependant à préciser qu'il ne s'agit pas, à proprement parler, de « mousson » au même titre que la mousson indienne ou celle du Sahel. En effet, ici, la ZCIT ne s'approche pas vraiment, et surtout, elle n'atteint pas la région.

Il s'agit « simplement » d'advections provenant du sud (forte humidité ramenée du Golfe de Californie, beaucoup plus chaud que le Pacifique) engendrées par une dépression thermique relative se formant l'été au-dessus des régions surchauffées du sud et du sud-ouest des Etats-Unis.

150629080934380733.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#211. Yuma.

 

Une fiche qui m'a donné bien du mal, la qualité des données étant vraiment très moyenne avant 2006, et notamment les années 2000-2002 avec des trous importants et des valeurs de Td souvent suspectes.

 

Yuma est situé à 12kms de la frontière Mexicaine, 260kms de Phoenix, 220kms de Palm Springs et 105kms du golfe de Californie.

72280_map0.jpg

 

72280_dem.jpg

 

On retrouve autour de la ville des surfaces cultivées complétement artificielles, à coup d'irrigation massive. L'agglomération regroupe environ 200 000h.

La station est sur l'aéroport, qui bien qu'accueillant une poignées de vols commerciaux est avant tout une base des Marines.

72280_map1.jpg

 

Vue vers l'est. La station est très bien dégagée, pas trop proche du béton (150m).

72280_map2_E.jpg

 

72280_Yuma_A_v7.35.png

 

Cette étape est intéressante pour plusieurs choses:

- c'est l'un des lieu les plus ensoleillé au monde, avec plus de 4000h par an sur les vieilles normales 1961-90 que j'ai inclus au tableau.

- elle est un peu plus à l'écart de la mousson que Phoenix, mais paradoxalement plus humide en HR et en Td durant l'été: le flux dominant de SE rabat des entrées maritimes jusqu'à Yuma et le Td peut occasionnellement monter très haut. J'ai eu de la peine à trancher sur les valeurs de 28°c à 29°c reportées en 2003 - mesures erronées ou pas ? -, et il semble bien que celles-ci soient valides.

Yuma reçoit donc moins de RR en été, mais aussi en hiver du fait de sa position plus méridionale, elle s'en tire donc avec un cumul annuel de seulement 70mm, franchement désertique.

 

Les roses des vents montrent bien ce flux de SSE maritime majoritaire en été. 2 autres vents dominent le reste de l'année: nord en hiver et ONO au printemps.

72280_Yuma_C_v7.35.png

 

On retrouve encore ce creux de Td aux heures les plus chaudes, signe d'un milieu continental sec.

72280_Yuma_B_v7.35.png

 

 

C'est encore l'hiver 2008-2009 que je vous ressors, toujours aussi normal (tn +0.5°c, tx 0.0°c RR +4mm).

Sans surprises le déroulé est semblable à celui des fiches précédentes, j'en dirais pas plus:

72280_DEC08-_FEB09.png

 

Le même mois d'avril qu'à Phoenix: 2007. Très normal. Là aussi on trouve quelques vents de sables, plus fréquents qu'à Phoenix d'ailleurs.

72280_APR07.png

 

 

Et on termine avec l'été 2007.

Peu de RR - c'est de toute façon très aléatoire d'une année sur l'autre -, mais des t° très proches des moyennes (tn 0.0°c, tx +0.1°c).

Les orages sont souvent secs mais le Td monte facilement à partir du mois de juillet. Et donc même si les tn sont moins extrêmes qu'à Phoenix c'est au final toujours aussi invivable.

72280_JUN-_AUG07.png

 

Voilà, c'est tout pour Yuma.

 

Modifié par mottoth
Remise à jour, rajout de la carte topo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Je tiens cependant à préciser qu'il ne s'agit pas, à proprement parler, de « mousson » au même titre que la mousson indienne ou celle du Sahel. En effet, ici, la ZCIT ne s'approche pas vraiment, et surtout, elle n'atteint pas la région.

Il s'agit « simplement » d'advections provenant du sud (forte humidité ramenée du Golfe de Californie, beaucoup plus chaud que le Pacifique) engendrées par une dépression thermique relative se formant l'été au-dessus des régions surchauffées du sud et du sud-ouest des Etats-Unis.

Oui c'est plutôt la mousson comme on peut l'entendre dans le nord de la Chine, qui est un vent mais qui n'est pas la remontée de la zone tropicale. Mais la terminaison officielle nord américaine utilise bien le terme de mousson pour caractériser ces advections, elle même dénommées "surges".

Et c'est encore une bonne transition pour la fiche suivante, qui est un climat de "mousson" nord américaine bien plus caractérisé que les deux précédents:

 

#212. Tucson.

 

Tucson n'est qu'à 175kms de Phoenix, et 230kms du Golfe de Californie.

72274_map0.jpg

 

72274_dem.jpg

 

La station est sur l'aéroport au sud de la ville, dont l'agglomération compte au total 1 million d'habitants. La ville est dans une vallée globalement orientée NNO/SSE, a une altitude moyenne de 750m. Il y fera donc un peu moins chaud qu'à Phoenix, Yuma ou Palm Springs. Le Mt Lemmon, 38kms au NNE, culmine à 2791m.

72274_map1.jpg

 

La station est comme souvent sur les aéroports américains bien placée, dans un endroit dégagé au nord de l'aéroport. Ici une vue vers le nord avec le Mt Lemmon à droite:

72274_map2_N.jpg

 

72274_Tucson_A_v7.35.png

 

Cette station fait partie de celles qui ne reportent pas les nuages dont l'altitude dépasse 12 000 pieds, soit 3600m. Comme pour Burbank, les stats de nébulosité ne sont donc que partielles et ne doivent pas être comparées à d'autres fiches (à part peut-être celle de Burbank !)

 

Comme partout ailleurs, j'ai un déficit de RR important sur la période 2000-2015 par rapport aux normales 1981-2010: -18% (similaire au déficit de Phoenix ou Palm Springs). On tombe donc dans le désertique d'après Köppen, alors que les normales 1981-2010 étaient au dessus du seuil défini par Köppen (283mm).

La répartition des RR montre cette fois-ci un pic estival bien plus net que celui de Phoenix. On note un autre trait emprunté aux climats tropicaux: le pic de chaleur est décalé en juin avant le pic de RR.

 

L'hiver est par contre bien frais, avec des gelées fréquentes et occasionnellement de la neige (la neige au sol semble ne pas être reportées pour cette station).

Les vents sont le plus souvent canalisés par la vallée, on retrouve cependant souvent le vent d'ouest durant le printemps, le même qu'à Phoenix ou Yuma, qui vient de la Californie et qui est très sec.

72274_Tucson_C_v7.35.png

 

Le tableaux horaires montrent une alternance de brise durant presque toute l'année, brise de montagne de SSE la nuit et brise de vallée de NO en journée.

72274_Tucson_B_v7.35.png

 

 

Voici un autre hiver que la saison 2008/2009 bien éculée dans les fiches précédentes: 2011-2012 fut très normal à Tucson (tn -0.4°c, tx -0.2°c, RR +9%), et montre les mêmes choses qu'ailleurs dans la région: de rares journées maussades et fraiche, et de longues périodes douce et sèches. Seule nouveauté, due à l'altitude: les coups de froid secs donnent un peu de gel.

72274_DEC11_FEB12.png

 

 

Une pause au milieu du printemps, avec encore avril 2007 et son parfait équilibre autour des normales:

72274_APR07.png

 

 

Et comme pour la fiche de Yuma voici l'été 2007, qui fut décidément très normal dans le sud de l'Arizona.

Passé les grosses chaleurs de fin juin / début juillet la mousson arrive le 08/07, et elle se caractérise ici par un temps très orageux.

J'ai visité Tucson en juillet 1992 par des conditions similaires à celles qui prévalaient autour du 15/08 de cet exemple: tn/tx dans les 23°c/37°c, et de magnifiques soirées orageuses. Les orages sont très électriques et occasionnellement déversent de bonnes trombes d'eau et de bonnes rafales.

72274_JUN_AUG07.png

 

Au final je trouve que les quelques degrés d'écart et les orages plus fréquents rendent cette ville nettement moins pénible que Phoenix, et c'est d'ailleurs le ressenti que j'ai eu en ayant connu ces deux villes en plein été.

 

Modifié par mottoth
Remise à jour, rajout de la carte topo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tucson est plus agréable que Phoenix mais ça reste beaucoup trop chaud. Je dirais qu'on est dans un climat tempéré aride et continental (a été très long).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#213. Las Vegas.

 

On poursuit cette visite du sud-ouest américain avec Las Vegas, à 380kms de Los Angeles et 410kms de Phoenix.

72386_map0.jpg

 

72386_dem.jpg

 

Cette ville du désert de plus de 2 millions d'habitants s'étend sur 48kms dans sa plus grande diagonale, dans le plus pur style américain: urbanisation pas très dense mais continue autour d'un hyper-centre de gratte-ciels - où plutôt de casinos pour le cas particulier de Vegas.

72386_map1.jpg

 

Vue vers le nord-ouest. La station choisie est celle de l'aéroport principal (LAS/KLAS), situé très proche du strip, l'avenue nord-sud qui fait office de centre-ville en concentrant tout les grand casinos-resorts. Si la station est encore une fois vraiment bien dégagée, elle est cependant au coeur de l'ICU, et de surcroit bordée au sud par d'importantes surfaces goudronnées. Ses tn sont facilement 2°c supérieures à celles des aéroport secondaires de la ville. Mais les METARs de KLAS contiennent des obs plus complètes que les aéroports voisins en raison d'une automatisation moindre.

72386_map2_NW.jpg

 

72386_Las_Vegas_A_v7.35.png

 

Nous somme ici trop loin du Mexique pour que la mousson nord-américaine ne se manifeste de façon très visible. Après le creux de RR très marqué en mai/juin, le régime de RR se démarque de celui des fiches de l'Arizona par une absence de pic en juillet/aout. Il y a certes quelques pluies et un Td occasionnellement haut durant ces 2 mois, mais cela reste souvent marginal.

Vegas est la ville Américaine avec la plus basse hygrométrie annuelle, seulement 28% sur mes données ! La sécheresse de l'air est souvent exacerbée par un vent sensible.

On note aussi une continentalité affirmée, avec plus de 25°c de différence entre décembre et juillet.

 

Difficile de commenter les roses des vents pour moi qui ne suis pas un expert de cette région... la dominante de SSO semble être une brise "de montagne", tandis que l'on distingue les épisodes océaniques de NO ou nordiques de NE durant la saison fraiche.

72386_Las_Vegas_C_v7.35.png

 

 

C'est inhabituel: en hiver le vent connait un pic nocturne, ce qui me conforte dans mon impression que le courant de SSO est une brise de nature montagnarde - les brises de montagne sont toujours nocturnes et celle de vallée diurnes.

72386_Las_Vegas_B_v7.35.png

 

 

Je ressors du chapeau l'hiver 2008-2009, très proche des moyennes (tn 0°c, Tx -0.4°c, RR +5mm).

Comme nous sommes un peu plus haut en altitude et en latitude des journées froides et parfois accompagnées de neige peuvent se produire, avec un bon exemple ici mi-décembre 2008.

72386_DEC08-_FEB09.png

 

 

Voici avril 2008, un mois de printemps typique avec des t° proches des normales (tn -0.2°c, tx +0.3°c) mais une HR exceptionnellement basse. Les variations de temps n'apportent pas de pluie mais du vent et de la poussière.

72386_APR08.png

 

 

Enfin en exemple d'été avec 2014 (tn -0.1°c, tx -0.6°c, RR -5mm).

Quelques monsoon surges plus marqués que d'habitudes début aout tirent un peu la moyenne de tx vers le bas. Sinon les orages reste souvent secs.

72386_JUN-_AUG14.png

 

Voilà, c'est tout pour Vegas.

 

Modifié par mottoth
Remise à jour, ajout de la carte topo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#214. Flagstaff.

 

On termine cette série sur le sud-ouest Américain avec une station plus montagnarde: Flagstaff, à 330kms de Las Vegas et 190kms de Phoenix:

72375_map0.jpg

 

La ville et son aéroport - sur lequel est la station - sont sur un plateau d'altitude moyenne 2100m. 22kms plus au nord se trouve le Humpreys Peak, à 3862m d'altitude.

72375_dem.jpg

 

Cette zone plus montagneuse favorise la convection estivale et renforce les précipitations hivernales frontales par effet orographique. Elle parait donc beaucoup plus verte sur les images satellites.

72375_map1.jpg

 

Vue vers le Nord et le Humpreys Peak. La station est parfaitement isolée au bord de la piste, dégagée de presque toute influence d'origine humaine:

72375_map2_N.jpg

 

72375_Flagstaff_A_v7.35.png

 

NB: pas report des couches de nuages moyens et supérieurs dont la base est à 12000 pieds (3600m) ou plus du sol. Donc même topo qu'à Burbank ou Yuma: ne pas prendre les stats de nébulosité au pied de la lettre.

NB2: cette station met merveilleusement en défaut la classif de Köppen: elle tombe dans les climats "à été secs" car les RR du mois estival le plus sec sont inférieures à 30% des RR du mois d'hiver le plus sec (décembre). Juin fait donc tomber ce climat dans la même case que les climats "méditerranéens" à été tempérés malgré le pic de RR de juillet/aout !

 

Si en juin la convection est fortement inhibée par les subsidences de la cellule subtropicale, elle joue ensuite une grande part dans le pic de RR estival qui suit les mois suivant durant les épisodes de mousson. On retrouve donc un pic de RR estival plus fort que le pic secondaire hivernal, comme à Tucson.

L'air plus pur de ce plateau donne des amplitudes thermiques diurnes bien plus fortes qu'en plaine, on verra cela en détail dans les exemples de saisons. Les tn sont donc souvent très inférieures à celles des plaines, on a sur l'année en moyenne près de 18°c d'écart avec Phoenix, soit environ 1°c/100m, bien supérieur au gradient moyen observé sur terre (0.6°c/100m). Même sur les tx on retrouve un gradient important (0.8°c/100m), à mettre sur le compte du climat sec de la région. Des coups de froids nocturnes sévères sont donc régulièrement observés, si bien que la tnn annuelle est inférieure à -20°c environ une année sur deux et que la période hors gel est inférieure à 4 mois en moyenne.

Et le froid favorisant la neige, Flagstaff entre de façon surprenante dans le top 10 des villes les plus enneigées des Etats Unis puisqu'il tombe en moyenne 256cms/an sur la période 1981-2010 (Dann c'est une nouvelle occasion de tester ta méthode).

 

72375_Flagstaff_C_v7.35.png

 

Difficile de commenter les roses des vent ci-dessus, le vent de SO semble néanmoins être essentiellement diurne à la vue des tableaux horaires.

Au coeur de l'hiver (décembre et janvier surtout) le maximum de Td en journée est révélateur d'un sol enneigé, alors que le Td présente un creux en journées durant les autres périodes de l'année.

72375_Flagstaff_B_v7.35.png

 

 

Il fallait évidemment que je vous montre comment cet hiver 2008-2009 si normal dans la région se retranscris ici: Il fut normal aussi (tn +0.2°c, tx +0.1°c, RR +24%).

On retrouve les même périodes perturbées (5 en tout), avec parfois de la neige abondante: l'épisode du 15 au 18/12 a laissé 46cms de neige au sol.

Les séquences de calme anticyclonique se démarquent par des amplitudes thermiques diurnes souvent remarquables, typiquement entre 20°c et 25°c.

72375_DEC08-_FEB09.png

 

 

Un exemple de mois d'avril bien équilibré, avec encore quelques flocons à la fin du mois:

72375_APR15.png

 

 

Et enfin l'été 2003, bien dans les clous (tn +0.4°c, tx +0.3°c, RR -3%).

D'énormes amplitude thermiques et un temps radieux dans un premier temps, avant l'arrivée de la mousson mi-juillet avec de fréquent orages. L'exemple choisi est un peu caricatural, le début juillet très chaud et sec forçant bien le trait.

72375_JUN-_AUG03.png

 

 

Et pour finir un mois d'octobre normal, et en dehors des premières perturbations tempérées c'est généralement très calme:

72375_OCT05.png

 

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. J'ai terminé ma première série sur le sud-ouest américain; le suite sera probablement toujours en Amérique du Nord mais je n'ai pas encore décidé d'où.

 

Modifié par mottoth
Remise à jour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#214. Flagstaff.

Et le froid favorisant la neige, Flagstaff entre de façon surprenante dans le top 10 des villes les plus enneigées des Etats Unis puisqu'il tombe en moyenne 256cms/an sur la période 1981-2010 (Dann c'est une nouvelle occasion de tester ta méthode). Malheureusement aucune donnée d'enneigement n'est dispo dans les METARs.

Salut à tous,

Merci pour ces deux autres fiches, m'sieur.

Je vais voir, vite fait, ce que ça donne question neige tombée :

Flagstaff, altitude 2134 m, données 1981-2010 :

Po = 0.017x + 28.5 = 64.8% , x étant l'altitude.

Amplitude thermique annuelle A = 20.1°C

-> T1 = 0.17A +4 = 7.4°C :

nov : 2.6°C, 45 mm, ratio 10

déc : -1.3°C, 47 mm, ratio 13

jan : -1.2°C, 52 mm, ratio 14

fév : 0.0°C, 55 mm, ratio 14

mar : 2.7°C, 64 mm, ratio 13

avr : 6.3°C, 29 mm, ratio 10

P = ((5-Po)/T1)T + Po

Quantité tombant dans le mois = P/100 x RRmensuelle (en cm) x ratio x (0.8 en décembre et avant, 1 en janvier et 1.2 en février et après) :

nov : 43.8% x 4.5 x 10 x 0.8 = 15 cm

déc : 75.3% x 4.7 x 13 x 0.8 = 37 cm

jan : 74.5% x 5.2 x 14 x 1 = 55 cm

fév : 64.8% x 5.5 x 14 x 1.2 = 60 cm

mar : 43.0% x 6.4 x 13 x 1.2 = 43 cm

avr : 13.9% x 2.9 x 10 x 1.2 = 4 cm

Total : 214 cm

Tout de même une petite marge d'erreur de 20% due au fait que mon algorithme est moins précis avec l'altitude (lors de l'étalonnage effectué à partir des données de certaines stations dispo, dont peu étaient en haute altitude).

J'apporterai un autre commentaire sur Flagsatff un peu plus tard. smile.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#214. Flagstaff.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. J'ai terminé ma première série sur le sud-ouest américain; le suite sera probablement toujours en Amérique du Nord mais je n'ai pas encore décidé d'où.

Quel beau climat, Flagstaff ! Froid l'hiver, beaucoup de neige et peu de pluie (je pense), chaud l'été et relativement sec hormis quelques orages, très ensoleillé. Bref, je prends...

Las Vegas, c'est déjà plus connu. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Pour te décider default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">, je te suggère plusieurs zones :

Le Nord-Ouest : États de Washington, Oregon, Idaho

Le Centre-Nord : environs de International Falls, Bismarck, Pierre, etc.

Le Nord-Est : le Maine, le Vermont (y a-t-il des stations dispo pour toi ?).

Encore merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mal cette station de Flagstaff. Toutefois, c'est beaucoup trop continental et froid pour être méditerranéen (selon moi). Je dirais qu'on est dans un climat tempéré subxérique continental a été court. On retrouve beaucoup ce type de climat en Chine et en Mongolie!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Nord-Ouest : États de Washington, Oregon, Idaho

Le Centre-Nord : environs de International Falls, Bismarck, Pierre, etc.

Le Nord-Est : le Maine, le Vermont (y a-t-il des stations dispo pour toi ?).

Toutes ces zones seront traitées. En fait je visais le Canada pour la prochaine fiche en adaptant ma technique de fusion de données Synops / METARs. Mais je suis tombé sur un hic: je ne trouve pas de source convenable pour les années 2000 à 2004. Ogimet remonte jusqu'à 2005, le mesonet de l'université d'Iowa jusqu'à 2006 ou 2007. Wunderground a bien des archives de METARs plus anciennes (jusqu'à 2000 voire moins) mais elles ne sont consultables que jour par jour, et ne n'envisage pas une seconde de visiter les 365*5+2= 1827 pages quotidiennes nécessaires pour reconstituer mon trou de données de 2000 à 2004 pour une seule station !

Donc si vous connaissez une source qui permet de récupérer massivement des METARs non décodés de stations non-US remontant jusqu'à 2000 je suis preneur. Par massif j'entends quelque chose de ce genre.

Sinon je devrais me contenter de la période 2005-présent pour les fiches Canadiennes, et donc patienter encore un peu pour présenter des résultats un minimum sérieux.

Pas mal cette station de Flagstaff. Toutefois, c'est beaucoup trop continental et froid pour être méditerranéen (selon moi). Je dirais qu'on est dans un climat tempéré subxérique continental a été court. On retrouve beaucoup ce type de climat en Chine et en Mongolie!

Quand même la Mongolie ou les régions voisines de la Chine sont nettement moins arrosées en hiver, nul part on approche les 2.5m de neige !

J'ai remis à jour les fiches de Kansas City et Dallas avec quelques mois de données supplémentaires et des résumés quotidiens plus complets, avec une palette de pictogrammes encore enrichie: j'ai ajouté des pictos "bruine faible", "bruine verglaçante", "orage avec neige", "pluie et bruine mêlées".

Inventaire.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne se lasse pas de ce topic!

C'est génial de pouvoir faire ce tour climatique de la planète! Merci encore Mottoth et tout ceux Qui font vivre ce topic!

Le climat de Flagstaff me plait bien! Une petite ressemblance avec le Queyras sur le côté sec avec quelques grosses chutes de Neige l'hiver. En bien plus chaud!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#214. Flagstaff.

Vue vers le Nord et le Humpreys Peak. La station est parfaitement isolée au bord de la piste, dégagée de presque toute influence d'origine humaine:

Effectivement, l'emplacement est excellent. Une petite réserve toutefois, à cause de la proximité des 2 pistes qui l'entourent. Mais bon, on fera pas la fine bouche... smile.png

NB: pas report des couches de nuages moyens et supérieurs dont la base est à 12000 pieds (3600m) ou plus du sol. Donc même topo qu'à Burbank ou Yuma: ne pas prendre les stats de nébulosité au pied de la lettre.
Il y a 1000 heures environ de juin à août inclus. Penses-tu qu'il est raisonnable de penser que, durant cette période, l'ensoleillement effectif tourne plutôt dans les 800 ou 900 heures ?

NB2: cette station met merveilleusement en défaut la classif de Köppen
À qui le dis-tu !

Au coeur de l'hiver (décembre et janvier surtout) le maximum de Td en journée est révélateur d'un sol enneigé
Oui, car avec des températures diurnes généralement assez nettement positives, la neige fond en journée, ce qui entraîne une élévation périodique du Td.

Cependant, l'enneigement n'est peut-être pas quotidien et ininterrompu.

Les séquences de calme anticyclonique se démarquent par des amplitudes thermiques diurnes souvent remarquables, typiquement entre 20°c et 25°c.
Oui, ces amplitudes sont impressionnantes. Il ne faut cependant pas oublier qu'on est là à 35° de latitude nord seulement. Autrement dit, même en janvier, le soleil monte assez haut en mi-journée (environ 32-34° au-dessus de l'horizon).

D'ailleurs, cela me fait penser à autre chose : la station est entourée des pistes très probablement dégagées en hiver après chaque tempête. Le tarmac est donc assez fortement réchauffé en journée, même en janvier. Or, lors des jours de beau temps anticyclonique en hiver, le vent vient souvent su NE ou du SO, donc cela signifie qu'il longe toute la superficie des pistes sur leur longueur, et donc qu'il a tout le loisir de s'y réchauffer, pour parvenir enfin à la station.

Je suis donc presque convaincu - malheureusement - que les Tx hivernales prises en plein champ (loin de l'influence des pistes, lors des journées de beau temps et lorsque la neige est présente au sol) seraient sans doute quelques degrés plus basses... Qu'en dis-tu, Mottoth ?

Mais bon, tant pis.

Sinon, voici les indices hydriques calculés à partir des données 1971-2015 :

Ihe (indice estival) = +7 => sécheresse du mois de juin suffisamment contrée par l'apport des pluies d'origine tropicale en juillet et août.

IhA (annuel) = +8 => le climat est, selon moi (et tout comme le pense MathieuBreizh) subxérique. Pas assez sec (mais pas très loin) pour passer en climat de steppe. Et pas assez doux l'hiver pour passer en biome de forêt xérophile.

En revanche, on constate que, quelques kms seulement plus à l'est, on passe rapidement par cette limite des climats de steppe et du biome xérophile, pour arriver à peine moins rapidement à un climat semi-aride !

Indice de continentalité Ic = 0,51 => continentalité élevée.

À noter par ailleurs que l'apport des masses d'air tropicales en juillet et août apparaît clairement en regardant l'évolution annuelle remarquable du Td ! Mais évidemment, altitude oblige, on reste très loin des critères climatiques de « tropicalité » ou même de « subtropicalité ».

Bref, selon moi, un climat tempéré montagnard continental d'influence moussonnique subxérique à été bref. Difficile d'être plus succinct... (je ne vous cache pas que cette appellation ne me plaît pas vraiment).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 1000 heures environ de juin à août inclus. Penses-tu qu'il est raisonnable de penser que, durant cette période, l'ensoleillement effectif tourne plutôt dans les 800 ou 900 heures ?

D'ailleurs, cela me fait penser à autre chose : la station est entourée des pistes très probablement dégagées en hiver après chaque tempête. Le tarmac est donc assez fortement réchauffé en journée, même en janvier. Or, lors des jours de beau temps anticyclonique en hiver, le vent vient souvent su NE ou du SO, donc cela signifie qu'il longe toute la superficie des pistes sur leur longueur, et donc qu'il a tout le loisir de s'y réchauffer, pour parvenir enfin à la station.

Je suis donc presque convaincu - malheureusement - que les Tx hivernales prises en plein champ (loin de l'influence des pistes, lors des journées de beau temps et lorsque la neige est présente au sol) seraient sans doute quelques degrés plus basses... Qu'en dis-tu, Mottoth ?

Bref, selon moi, un climat tempéré montagnard continental d'influence moussonnique subxérique à été bref. Difficile d'être plus succinct... (je ne vous cache pas que cette appellation ne me plaît pas vraiment).

Concernant l'ensoleillement: ce sont les vieilles normales 1961-90, et la mesure est déconnectée de l'estimation de nébulosité. Donc il n'y a pas de correction à y apporter par rapport aux problèmes d'estimation de nébulosité. Par rapport à Phoenix on perd 14% d'ensoleillement en juillet/aout, c'est le poids de la convection accrue ici.

Pour l'exposition aux rayonnements en hiver, le plein après-midi connait des brises sensibles d'environ 15-18km/h de moyenne, donc je ne pense pas que la surchauffe soit importante, une même parcelle d'air ne restant au plus que quelques minutes sur la piste déneigée.

Sinon j'ai trouvé une source alternative de METARs non-US, mais c'est laborieux: on ne peut télécharger plus de 24h de données à la fois, et le script que j'ai passé l'après-midi à écrire va mettre à priori environ 1h30 à rassembler les METARs des 5 premières années de 2000 à 2004... avec le risque de se faire bloquer pour un nombre de requêtes abusives. A suivre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant l'ensoleillement: ce sont les vieilles normales 1961-90, et la mesure est déconnectée de l'estimation de nébulosité. Donc il n'y a pas de correction à y apporter par rapport aux problèmes d'estimation de nébulosité. Par rapport à Phoenix on perd 14% d'ensoleillement en juillet/aout, c'est le poids de la convection accrue ici.

Pour l'exposition aux rayonnements en hiver, le plein après-midi connait des brises sensibles d'environ 15-18km/h de moyenne, donc je ne pense pas que la surchauffe soit importante, une même parcelle d'air ne restant au plus que quelques minutes sur la piste déneigée.

Sinon j'ai trouvé une source alternative de METARs non-US, mais c'est laborieux: on ne peut télécharger plus de 24h de données à la fois, et le script que j'ai passé l'après-midi à écrire va mettre à priori environ 1h30 à rassembler les METARs des 5 premières années de 2000 à 2004... avec le risque de se faire bloquer pour un nombre de requêtes abusives. A suivre...

D'accord pour l'ensoleillement. Ça marche.

En revanche, s'agissant de la surchauffe en hiver, je pense que, même si le vent est assez présent, la piste doit tout de même jouer un rôle lors de certaines journées (oh sans doute pas plusieurs degrés, mais probablement 1°C). Bon, là encore, il faudrait pouvoir le vérifier. Mais ce serait intéressant de le faire.

Mais je ne pense pas que cela soit si négligeable que ça, car ici au Québec, par exemple, vers la fin du mois de mars (donc dans des conditions de température et d'ensoleillement à peu près semblables à celles de Flagstaff en janvier), il est assez aisé de constater la diminution rapide de l'enneigement sur la partie située entre les 2 voies de l'autoroute, plus rapidement que de part et d'autre de l'autoroute.

Il faut voir, pour s'en convaincre, à la toute fin de l'hiver, le gradient d'enneigement entre les abords des routes (par exemple 10 cm de neige) et plus loin dans les champs (où l'on trouve encore 20 ou 30 cm). C'est assez net. À la mi-avril, cette différence d'enneigement entre la proximité d'une route et le beau milieu du champ est forcément de résultat d'une fonte de la neige plus rapide près de la route. Et cette fonte plus rapide ne peut provenir que d'un excédent thermique (ne serait-ce que de quelques dixièmes de degré, en moyenne). Excédent thermique du à l'albédo de la route (0,15 contre 0,80 pour la neige !), et à l'émissivité du bitume.

Bref, c'est la raison pour laquelle je pense que cela doit jouer (un peu) à Flagstaff (peut-être 1°C sur les Tx lors des jours de beau temps ?). C'est pas beaucoup, sans doute, mais quand même...

Par ailleurs, pour continuer sur cette lancée, je ne suis pas sûr qu'il n'y ait pas non plus un léger biais en été à Flagstaff. En effet, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, la superficie totale défrichée occupée par la piste et les environ est tout de même très grande. Or, le milieu naturel là-bas est une forêt de pins. À la fin du printemps et au début de l'été, là bas par 35°N, le soleil tape très fort les sols qui doivent être très secs (donc très peu d'évapotranspiration). La station est située en plein milieu de cet espace dénudé (et, encore une fois, pas mal entourée par les pistes). Donc je me demande si cela n'a pas, également, un certain biais sur le bilan radiatif, et donc sur les températures enregistrées à ce moment de l'année... je pense que si...

landing-at-payson-az-airport.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le milieu naturel est certes de la forêt, mais il n'a jamais été recommandé d'installer une station en sous-bois... Une surface défrichée reste le meilleur emplacement, et on fait difficilement mieux que les aéroports dans ce domaine.

Au bord des routes du sel peut-être projeté, une possibilité à ne pas négliger et qu'on ne retrouvera pas sur un aéroport - le sel est proscrit car corrosif.

Enfin je ne sais pas quel aéroport est sur la photo, mais ce n'est pas celui de Pulliam à Flagstaff, où se trouve la station choisie (les bâtiments sont de l'autre côté de la piste et le réseau de taxiway est différent).

EDIT: ta photo montre l'aéroport de Payson

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le milieu naturel est certes de la forêt, mais il n'a jamais été recommandé d'installer une station en sous-bois... Une surface défrichée reste le meilleur emplacement, et on fait difficilement mieux que les aéroports dans ce domaine.

Oui, bien sûr ! Ce n'est pas ce que je voulais dire.

Bien sûr qu'une surface défrichée est le meilleur emplacement.

Mais je voulais simplement dire que, dans certains cas (comme à Flagstaff par ex), une grande surface défrichée comme celle-ci induit nécessairement des conditions météo locales pas mal différentes de celles qui règnent dans le milieu naturel.

Dans ces contrées forestières où le soleil tape fort et qui connaissent une période de quelques mois secs, un défrichement de grande ampleur entraîne souvent des modifications des conditions météo locales (un peu comme en Amazonie).

Je me disais donc que l'emplacement le plus représentatif du climat qui règne naturellement dans cette région serait un emplacement respectant tout juste les meilleures normes de l'OMM pour une station de classe 1 (dégagement de 100 m, et non de 3000 x 400 m).

Mais bon, je sais, je sais, je chipote, je pinaille...tongue.png

Au bord des routes du sel peut-être projeté, une possibilité à ne pas négliger et qu'on ne retrouvera pas sur un aéroport - le sel est proscrit car corrosif.
Oui, cela doit également jouer, c'est pas faux.

Enfin je ne sais pas quel aéroport est sur la photo, mais ce n'est pas celui de Pulliam à Flagstaff, où se trouve la station choisie (les bâtiments sont de l'autre côté de la piste et le réseau de taxiway est différent).

EDIT: ta photo montre l'aéroport de Payson

Bien vu ! Effectivement. Je serai plus attentif à l'avenir.

Mais il faut dire que les deux aéroports se ressemblent beaucoup : tant par leur superficie défrichée que par l'environnement forestier.

Allez, on attend une nouvelle fiche. smile.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petit retour sur Tucson...

#212. Tucson.

Passé les grosses chaleurs de fin juin / début juillet la mousson arrive le 08/07, et elle se caractérise ici par un temps très orageux.

Quelques statistiques sur la mousson à Tucson :

- Date moyenne de l'arrivée de la mousson : 3 juillet.

- Record hâtif : 17 juin (2000).

- Record tardif : 25 juillet (1987).

Cette année, elle est arrivée tôt (25 juin).

Comme tu l'avais mentionné...

Comme je galère pas mal pour la prochaine fiche (ce soir j'espère !), je suis allé chercher des infos supplémentaires sur cette région. J'ai notamment lu à 2 reprises que l'arrivée de la mousson nord américaine en Arizona est "officielle" lorsque le Td moyen atteint ou dépasse 55°F (environ 13°c) pendant au moins 3 jours.

... la NOAA considère que le début de la mousson est la première journée (de 3 jours consécutifs au moins) où le Td moyen atteint 12,2 °C (54 °F).

Voici un exemple avec l'année 2014 (début : 3 juillet).

2014monsoon.png

Question cumul, cette année, on peut voir que ça a commencé très fort par endroits (d'un point de vue relatif) :

seazrain.png

Toutes les statistiques sont ici. wink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.