mottoth

Climats du monde

2 870 messages dans ce sujet

Voici les indices de tropicalité pour les stations suivantes :

IT (Rockhampton) = -24 => subtropical

IT (Townsville) = +6 => tropical (la limite passant probablement à environ 200 km au sud-est, sur la côte)

IT (Cairns) = 17

J'avoue avoir un peu la flemme de calculer les indices hydriques...

Effectivement, pour la distinction non tropical/tropical, Köppen nous dit la même chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, pour la distinction non tropical/tropical, Köppen nous dit la même chose.

Oui, il faut reconnaître que, dans cette région du monde, le 18°C (du mois le plus frais) de Köppen correspond assez nettement à la limite établie par mon indice.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation
Oui, il faut reconnaître que, dans cette région du monde, le 18°C (du mois le plus frais) de Köppen correspond assez nettement à la limite établie par mon indice.

Et les 2 fiches à venir vont permettre de bien voir pourquoi il a pris ce seuil de 18°c pour éviter la possibilité de gel.

 

#256. Katherine / Tindal

 

Katherine est une ville de 6000h à 280kms de Darwin. Malgré cette proximité la position continentale va donner un climat sensiblement différent, ce qui a motivé cette fiche.

94131_map0.jpg

 

Pas de relief notable dans cette région. L'océan est à 250kms au plus proche vers le nord.

94131_map1.jpg

 

La station se trouve sur la base de la RAAF de Tindal, à 14kms de Katherine, où résident environ 700 militaires.

94131_map2.jpg

 

94131_Katherine_A_v7_31.png

 

On retrouve un climat tropical humide et sec, ce n'est pas une surprise. Mais l'éloignement de l'océan engendre déjà une baisse sensible de la lame d'eau annuelle qui n'est que 65% de celle de Darwin. Et les températures ne sont plus du tout tempérées par les brises marines, aussi bien vers le bas en saison sèche que vers le haut en saison chaude, ou tout simplement sur les amplitudes thermiques diurnes. On retrouve des valeurs qui me font penser à certains climats Sahéliens : les t° de la saison chaude et l'humidité qui s'ensuit se retrouve vers 10°N en Afrique de l'Ouest, pas contre pour retrouver des t° hivernales aussi basses en Afrique il faut monter plus en latitude (vers 16°-20°N suivant que l'on regard les Tm ou les Tnn).

 

Les tnn sont vraiment basses, je ne m'attendais pas à trouver des valeurs voisines de 3°c - j'ai vérifié les records de tn sur le site du BOM Australien, ils sont tous validés et étonnamment récents, sur la période 2000-présent.

La tm du mois le plus froid étant de 21°c, on peut extrapoler que dans cette région le gel devient possible pour une Tm de 18°c, ce qui correspond à la limite choisie par Köppen pour délimiter la zone climatique tropicale. Avec les résultats déjà vus le long de la côte est il semble qu'il se soit bien inspiré du cas Australien pour étalonner sa classification.

 

On peut mettre en parallèle les roses des vents de Katherine avec celles du Sahel: ici le vent de SE de la saison froide correspond à l'Harmattan de NE du Sahel, quand à la saison de soleil haut le vent de NO équivaut au vent dominant de SO du Sahel.

94131_Katherine_C_v7_31.png

 

Les tableaux horaires montrent des variations de Td durant la saison pré-mousson qui ne devraient pas surprendre les habitués de ce topic:

94131_Katherine_B_v7_31.png

 

 

Voici la saison sèche hivernale 2008 (tn -0.2°c, tx +0.3°c, RR nulle comme 2/3 des saisons sèches hivernales).

Il est intéressant de noter que des inflexions de 20° ou 30° seulement de la direction du vent peuvent amener des masses d'airs sensiblement différentes, c'est très visible fin aout.

NB: très peu d'observations manuelles pour ce poste, les colonnes de temps présent sont malheureusement souvent vides.

94131_JUN_AUG08.png

 

 

Voici le "build-up" de 2013, entre septembre et novembre, un peu chaud mais correctement arrosé (tn +0.7°c, tx +0.8°c, RR +7%)

Les plus grosses chaleurs se produisent durant un plateau de 6 semaines (du 10/10 au 20/10) avec des tx qui dépassent parfois légèrement les 40°c.

La mousson arrive en dernière décade de novembre, avec un td tropical et des averses plus régulières.

94131_SEP_NOV13.png

 

 

Enfin voici la saison humide 2005-2006. Malgré un bilan normal (tn -0.1°, tx -0.2°c, RR -4%) cette saison est inégale, avec un mois de février sec qui est compensé par une dernière décade de décembre très arrosée. Pas de systèmes tropicaux nommés à signaler sur cet exemple, malgré les ondes très actives de fin décembre.

94131_DEC05_FEB06.png

 

 

Bonus: le mois de février 2015, qui fut marqué par une incursion d'air subtropical sec bien marquée durant la première décade. C'est assez rare et surprenant aussi près de l'équateur. A noter également le cyclone Lam qui vint mourir dans la région le 20/02.

94131_FEB15.png

 

Modifié par mottoth
Remise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#257. Mount Isa.

 

On fait un petit rétropédalage vers l'est avec Mt Isa, une ville minière de 22000 entièrement dédiée à l'extraction du plomb, de l'argent, du cuivre et du zinc.

Katherine est à 1020kms, Alice Springs 670kms, Charleville 930kms, Townsville 780kms et l'ocean 335kms (golfe de Carpentarie).

94332_map0.jpg

 

La station est sur l'aéroport à 5kms au nord du centre-ville. Plus au nord se trouve le réservoir du lac artificiel Moondara, et immédiatement à l'est de Miles End se trouve l'immense mine à ciel ouvert d'où sont extraits la plupart des minerais.

94332_map1.jpg

 

94332_Mount_Isa_A_v7_31.png

 

C'est un climat subtropical semi-aride, similaire à celui de Charleville et en même temps différent: les saisons pluviométriques sont ici bien plus marquées, avec beaucoup moins de pluies tempérées en hiver et plus de pluies d’origine tropicale durant une courte saison des pluies, que l'on verra plus moins très irrégulière.

 

Reprenons la comparaison entre Tm du mois le plus froid (16.6°c) et tnn absolue (-2.3°c): là encore on a environ 18°c d'écart, 19°c même mais j'ai observé pour cette station un comportement de TAF lorsque le vent cesse, avec des tn occasionnellement particulièrement sévères et des amplitudes thermiques diurnes souvent remarquables (25°c et plus). Donc de l'autre côté de la frontière définie par "Tm de mois le plus froid = 18°c" on peut aussi extrapoler vers ces 18°c pour trouver l'impossibilité statistique du gel dans la plupart des configurations topographiques hors micro-climats types TAF.

 

Dans cette région plane de la moitié est continentale de l'Australie on retrouve comme à Charleville des vents dominant plutôt méridiens. Les flux de mousson humides viennent du NNE plutôt que du NO comme dans les Territoires du Nord.

94332_Mount_Isa_C_v7_31.png

 

94332_Mount_Isa_B_v7_31.png

 

 

Voici la saison froide 2014. (tn +0.4°c, tx -0.3°c, anomalie de RR non parlante).

Ce fut un hiver particulièrement sec en hygrométrie, et qui favorisa un nombre inhabituel de gelées nocturnes. Notez cependant les énormes amplitudes thermiques sur ces journées.

94332_JUN_AUG14.png

 

 

Voici le printemps 2007 (tn +0.4°c, tx 0.0°c, RR à 50% de déficit de la moyenne mais conforment à la médiane).

Une saison à priori assez poussiéreuse, mais je tiens à apporter un bémol sur les tableaux: les pictos de vents de poussière ne correspondent généralement qu'à l'observation de dust devils (notés "PO" sur les METARs).

Le temps est assez contrasté, du moins les variations de températures, confirmation que l'on a quitté la zone tropicale pour une région plus exposée aux conflits méridiens.

94332_SEP_NOV07.png

 

 

Passons à la petite saison des pluies, ici 2002-2003. Encore une fois cet exemple a une déficit marqué par rapport aux RR moyennes (-30%) mais se situe bien vers la valeur médiane. Les t° sont normales sur les 3 mois (tn 0.0°c, tx +0.3°c) mais c'est parce que la relative fraicheur de janvier a compensé la canicule de décembre. On constate d'après les variations du Td que l'air tropical ne s'installe jamais pour de bon, avec des pauses sèches plus où moins fréquentes selon les années.

94332_DEC02_FEB03.png

 

 

Voici pour terminer 2 exemple extrêmes de mois de janvier, l'un dominé par la chaleur et la sécheresse (2013), l'autre par une intense mousson tropicale (2009). Le résultat est édifiant: 10°c d'écart en Txm, et les RR varient d'un ratio 1 à 70 !

94332_JAN13_JAN09.png

 

A partir de la prochaine étape nous partirons pour la dernière phase du voyage: l'Australie de l'Ouest !

 

Modifié par mottoth
Remise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces deux fiches.

Très bonne continentalité pour Mount Isa (Ic = 0,63).

En revanche, malgré les -2/-3°C possibles exceptionnellement, je dirais que le climat de cette contrée est tout de même tout juste tropical (ou d'affinité tropicale, s'il fait partie du milieu aride).

En effet, l'indice de tropicalité atteint +5.

Ceci est dû au fait que les précipitations fraîches (issues des perturbations d'origine tempérée) sont très faibles et rares. Celles-ci n'ont donc pas le temps de rafraîchir suffisamment le sol en hiver.

Les toutes petites gelées, lorsqu'elles sont rares et fugaces, ne sont souvent pas trop dommageables pour les espèces végétales tropicales.

Souvent, la limite en Tnn absolue est vers les -2/-4°C dans les zones sèches.

Je parlerais donc, pour ma part, d'un climat semi-aride continental d'affinité tropicale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le record mensuel de juin de Txn (15,8 °C) à Katherine est surprenant ! Mais quelles amplitudes moyennes, dans ces secteurs !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le record mensuel de juin de Txn (15,8 °C) à Katherine est surprenant ! Mais quelles amplitudes moyennes, dans ces secteurs !

Oui en effet, ça mérite même de montrer le résumé mensuel. Le même jour (20/06/2007) j'ai également enregistré la txn de Darwin avec 22.7°c. On a eu là un cas rarissime de perturbation tempérée qui a traversé tout le continent Australien jusqu'à la mer de Timor !

94131_JUN07.png

Ce 15.8°c est une estimation, la tx reportée était de 17.2°c mais correspondait en fait à une t° relevée la nuit précédente en dehors de l'intervalle de recherche de tx que j'ai fixé (21hTU J-1 -> 21hTU, soit 6h30 locale -> 6h30 locale J+1). En juin par des conditions moyennes qui correspondent ici à un temps bien ensoleillé le delta moyen est de 0.48°c entre la plus haute t° horaire et la tx reportée. Ici la plus haute t° horaire dans cet intervalle est de 15.6°c mais compte tenu de la forte et inhabituelle couverture nuageuse et du vent le delta a été réduit à 0.2°c. Cette estimation est faite automatiquement par une petite routine lorsque la tx reportée sort de l'intervalle de temps souhaité... C’était la minute "cuisine interne" où je vous dévoile un peu les coulisses smile.png

En revanche, malgré les -2/-3°C possibles exceptionnellement, je dirais que le climat de cette contrée est tout de même tout juste tropical (ou d'affinité tropicale, s'il fait partie du milieu aride).

En effet, l'indice de tropicalité atteint +5.

Ceci est dû au fait que les précipitations fraîches (issues des perturbations d'origine tempérée) sont très faibles et rares. Celles-ci n'ont donc pas le temps de rafraîchir suffisamment le sol en hiver.

Les toutes petites gelées, lorsqu'elles sont rares et fugaces, ne sont souvent pas trop dommageables pour les espèces végétales tropicales.

Souvent, la limite en Tnn absolue est vers les -2/-4°C dans les zones sèches.

Je parlerais donc, pour ma part, d'un climat semi-aride continental d'affinité tropicale.

Oui Dann, ça a du sens ton appellation. Je suis un peu surpris de l'IT positif cependant, mais il est vrai que les RR hivernales froides sont vraiment peu copieuses. Les gelées sont en effet très peu durables, j'ai observé en épluchant les données horaires des nuits d'hiver que la t° plonge souvent de 5°c pendant à peine 1 heure ou 1 heure et demi quand le vent se calme et remonte aussi vite dès que la brise nocturne reprend. Ce sont des froids radiatifs très éphémères et "fragiles", si j'ose dire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore merci pour ces fiches sur le continent australien Mottoth. default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

257ème fiche, ce topic commence à devenir une bibliothèque climatologique !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et les 2 fiches à venir vont permettre de bien voir pourquoi il a pris ce seuil de 18°c pour éviter la possibilité de gel.

#256. Katherine / Tindal

Tout à fait, ce seuil se retrouve également vérifié en Amérique du Sud avec la Tnn de -1,2°C à Asuncion pour une Txm du mois le plus froid à 17,7°C, légèrement inférieure à 18°C mais tout près il est vrai.

Sinon, merci pour ces dernières fiches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#258. Halls Creek.

 

On attaque la dernière ligne droite, et dans 6 ou 7 fiches j'aurais complétement couvert l'Australie de façon homogène.

Aujourd'hui on s'arrête à Halls Creek, un village de 1200h qui d'après le wiki anglais est "la seule localité notable sur une portion de 600kms de la Great Northern Highway". Pour une fois on n'a ni affaire à une ville champignon dédiée à l'exploitation d'une ressource naturelle ni à une base militaire, et la majeure partie de la population locale est aborigène.

Katherine est à 650kms, Darwin 730kms et Alice Springs 890kms. C'est bien continental: l'océan est à 390kms vers le nord, 400kms vers le NO.

94212_map0.jpg

 

La région est plutôt accidentée mais sans relief notable, l'altitude moyenne est d'environ 400m.

94212_map1.jpg

 

On parle souvent de classes de mesures et de cloisonnement sur ce forum, voici un exemple concret sur l'envahissement du voisinage d'une station par des zones résidentielles et son effet sur la qualité des mesures de vent.

Sur ces 3 images prises en décembre 2006, aout 2011 et juillet 2013 nous voyons 2 lotissements surgir de terre à l'est et au nord de la station. Et la baisse concomitante des valeurs de vent moyen mesurées par cette station: la moyenne annuelle passe de 11.6km/h sur la période 2000-2006 à 8.2km/h sur 2007-2011 et 6.8km/h sur 2012-2015. Le premier lotissement construit à l'est est responsable de la plus forte baisse, en coupant l'alizé d'est qui est - on le verra plus bas - dominant les 2/3 de l'année.

94212_map2_Avg_Winds.jpg

Il est donc urgent que le BOM procède à une relocalisation de cette station, l'aérodrome à 600m au sud-est n'attend probablement que ça...

Une dernière remarque qui n'a aucun rapport avec la météo: pourquoi s'entassent-ils dans de si petites parcelles alors que la place ne manque pourtant pas dans cette région confused1.gif

 

94212_Katherine_A_v7_31.png

 

On est dans un climat de savane à cheval entre le tropical humide et sec et le semi-aride subtropical. Nous ne sommes par très loin sous le seuil de semi-aridité fixé par Köppen (les RR annuelles représentent 84% de ce seuil), avec une saison des pluies non négligeable, et qui plus est pas si irrégulières que cela: le ratio entre la saison (DJF) la plus humide et la plus sèche depuis 2000 est de 3.46 (677mm en 2014 / 195mm en 2005), alors que celui de Cairns dépassait 5.

Si la Tm hivernale reste tropicale (19.7°c au plus bas en juin) les txn bien basses suggèrent des invasions d'air polaire occasionnelles... c'est la beauté de l'Australie où les déplacement méridiens de masses d'air sont vraiment remarquables.

 

Sur les roses des vents on retrouve l'alizé de tendance est majoritaire sur l'année, sauf en été lorsque les basses pressions continentales viennent favoriser un flux de mousson humide d'ouest.

94212_Katherine_C_v7_31.png

 

94212_Katherine_B_v7_31.png

 

 

Voici la saison froide 2001, un exemple parfaitement calibré avec des anomalies minimes: tn +0.1°c, tx -0.3°c, RR +0.5mm !

Cet exemple a le mérite de montrer que le temps frais d'origine polaire reste reste rare et ne survient pas chaque année: ici la séquence faiblement perturbée du mois de juillet est plutôt d'origine subtropicale.

On note des amplitudes thermiques moins fortes qu'à Mt Isa ou Katherine malgré une continentalité similaire, c'est je pense juste du à la topographie locale qui doit moins favoriser le refroidissement nocturne.

94212_JUN_AUG01.png

 

 

Voici le "build-up" de 2007 vers le maximum thermique de novembre, encore un parfait exemple (tn 0.0°, tx +0.4°c, RR -11%).

Vous commencez probablement à avoir l'habitude de ces tableaux, où se juxtaposent des périodes de d'hygrométrie très basses et de fortes amplitudes thermiques avec des périodes bien plus humides et instables.

94212_SEP_NOV07.png

 

 

Enfin un exemple de saison humide, pris en début d'année (2014-2015). Encore des anomalies minimes: tn -0.3°c, tx -0.3°c, RR +3%).

Comme souvent le maximum thermique déborde sur début décembre, avec une première décade caniculaire. La répartition des RR au long de la saison est chaotique, ici janvier "fait le job" tandis que février est vraiment sec.

Les pluies centrées autour du 05/01 sont en relation avec la dépression tropicale "05U", pour le reste on ne retrouve aucun système nommé durant cette saison.

94212_DEC14_FEB15.png

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
Remise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#259. Broome.

 

Broome est l'une des très rare localité de la côte nord-ouest de l'Australie à compter plus de 10 000h: sa population est de 13 000h, avec des pics à 45 000 durant la saison touristique balnéaire.

Halls Creek est à 575kms, Waingapu 940kms, Darwin 1115kms, Alice Springs 1370kms, Perth 1670kms:

94203_map0.jpg

 

La région est plate, Broome est construite sur une petite presqu’ile:

94203_map1.jpg

 

La station est sur l'aéroport, à 1.5kms de l'eau. C'est un environnement bien maritime:

94203_map2.jpg

 

94203_Broome_A_v7_31.png

 

On retrouve à peu près le même arrosage et la même Tm annuelle à Halls Creek, située à la même latitude. On tombe donc dans la même classification, à savoir un climat de savane à la semi-aridité peu prononcée.

 

Cependant il y a des différences majeures dues à l'environnement maritime:

- les amplitudes thermiques sont plus faibles, notamment en été lorsque le flux dominant est marin.

- l'hygrométrie est plus forte en été dans l'air marin, elle est même souvent accablante.

- les RR sont plus irrégulières: le ratio entre la saison humide la plus humide et la plus sèche depuis 2000 passe à 6.5 contre 3.46 à Halls Creek: l'environnement marin inhibe quelques peu la convection diurne et les averses formées localement sont rares. Les pluies proviennent donc généralement d'ondes tropicales plus organisées voire de tempêtes ou cyclones tropicaux, qui frappent la côte souvent au maximum de leur intensité mais avec une grande irrégularité d'une année sur l'autre.

 

On retrouve l'alternance de vents d'est et d'ouest dans les vents dominants, qui obéit aux même mécanismes de mousson que pour les stations vues précédemment. Ces vents ont évidemment des natures que tout oppose sur cette côte océanique, notamment les vents d'est à sud-est qui donnent d'impressionnants coups de séchoir au printemps.

94203_Broome_C_v7_31.png

 

Sur les tableaux horaires une observation plus fine des vents révèle des alternances de brises durant la saison sèche, engendrant de large variations diurnes de Td.

94203_Broome_B_v7_31.png

 

 

Voici l'hiver 2001, normal à l'exception du déluge de mi-juillet (tn +0.3°c, tx 0.0°c, RR +215%).

Les périodes marquées par une basses hygrométrie voient de fortes amplitudes thermiques diurnes, dignes de l'arrière pays, et certaines nuits sont étonnamment fraiches sur cette presqu'ile. On note cependant des brumes ou brouillard matinaux fréquents, notamment au mois d'aout sur cet exemple.

La pluviométrie de cette saison est extrêmement irrégulière: depuis 2000 je décompte 4 années avec plus de 100mm sur JJA (dont cet exemple), mais aucune des 12 autres n'a dépassé 7mm !

94203_JUN_AUG01.png

 

 

Voici deux exemples de build-up vers le pic thermique de décembre.

- D'abord la période septembre / octobre avec 2014. C'est lé période la moins pluvieuse de l'année, et ici les seules RR comptabilisées sont des rosées.

Au fur et à mesure que l'on avance dans la saison les période de faible hygrométrie sont de plus en plus rares, et les amplitudes thermiques se resserrent.

94203_SEP_OCT14.png

 

 

- la période novembre / décembre avec 2004. On peut s'attendre aux coups de la chaleurs les plus forts de l'année, mais il sont brefs avec quelques heures seulement au dessus de 40°c. Ils coïncident avec des baisses de Td et des vents de terres diurnes qui se font de plus en plus rares. Et dehors de ces sautes d'humeurs c'est un temps beau mais très humide qui domine, avec des Tn particulièrement élevées en l’absence d'averse rafraichissante.

94203_NOV_DEC04.png

 

 

Enfin voici la saison humide 2003. le bilan normal (tn +0.1°c, tx +0.4°c, RR +1%) n'est sauvé que par une fin février très pluvieuse.

- autour du 25/01, le mauvais temps est du à un cyclone non nommé qui passa plus à l'ouest sur Port Hedland.

- la baisse de pression du 28/02 et les pluies des jours précedents sont dues au cyclone Graham. Cependant le déluge du 22/02 n'est pas relaté à ce cyclone.

94203_JAN_MAR03.png

 

 

BONUS: avril 2000, de très loin le plus pluvieux depuis 2000, avec le cyclone Rosita qui toucha terre à 40kms au sud de Broome le 20/04 alors qu'il était encore classé catégorie 5:

94203_APR00.png

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
Remise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#258. Halls Creek.

On est dans un climat de savane à cheval entre le tropical humide et sec et le semi-aride subtropical. Nous ne sommes par très loin sous le seuil de semi-aridité fixé par Köppen (les RR annuelles représentent 84% de ce seuil), avec une saison des pluies non négligeable, et qui plus est pas si irrégulières que cela: le ratio entre la saison (DJF) la plus humide et la plus sèche depuis 2000 est de 3.46 (677mm en 2014 / 195mm en 2005), alors que celui de Cairns dépassait 5.

Si la Tm hivernale reste tropicale (19.7°c au plus bas en juin) les txn bien basses suggèrent des invasions d'air polaire occasionnelles... c'est la beauté de l'Australie où les déplacement méridiens de masses d'air sont vraiment remarquables.

Cet exemple a le mérite de montrer que le temps frais d'origine polaire reste reste rare et ne survient pas chaque année: ici la séquence faiblement perturbée du mois de juillet est plutôt d'origine subtropicale.

Salut !

Voici mes observations et remarques :

Indice hydrique annuel IhA = -26, autrement dit, nous sommes ici assez largement au-delà du seuil de la semi-aridité (contrairement à la méthode de Köppen qui ne le place pas loin). En effet, il faudrait atteindre IhA = -45 pour y parvenir.

On reste donc, selon moi, dans un climat « simplement » xérique (assez marqué). La saison sèche est donc, ici évidemment beaucoup plus pesante et marquée que la saison des pluies.

En conséquence de quoi, du point de vue floristique, on a affaire à une forêt tropicale xérophile (cela signifie que des éléments purement xérophiles sont présents en sous bois parmi les décidus).

Nous sommes ici climatiquement assez nettement éloignés du milieu subtropical (je ne dirais donc pas - à mon avis - qu'on est à cheval avec le milieu semi-aride subtropical), car l'indice de tropicalité (IT) atteint 24 (ce qui est déjà très tropical). Et d'ailleurs, comme tu l'as bien expliqué, les masses d'air polaires ne s'incrustent que très rarement jusque là.

Quant à l'indice de continentalité (Ic), celui-ci atteint 0,60. C'est assez élevé, effectivement.

Je parlerais donc pour ma part d'un climat tropical sec continental., pour le différentier du climat tropical humide et sec dont les saisons sèche et pluvieuse s'équilibrent plus ou moins, et pour lequel IhA est compris entre 0 et 50.

#259. Broome.

On retrouve à peu près le même arrosage et la même Tm annuelle à Halls Creek, située à la même latitude. On tombe donc dans la même classification, à savoir un climat de savane à la semi-aridité peu prononcée.

Cependant il y a des différences majeures dues à l'environnement maritime:

- les amplitudes thermiques sont plus faibles, notamment en été lorsque le flux dominant est marin.

- l'hygrométrie est plus forte en été dans l'air marin, elle est même souvent accablante.

- les RR sont plus irrégulières: le ratio entre la saison humide la plus humide et la plus sèche depuis 2000 passe à 6.5 contre 3.46 à Halls Creek: l'environnement marin inhibe quelques peu la convection diurne et les averses formées localement sont rares. Les pluies proviennent donc généralement d'ondes tropicales plus organisées voire de tempêtes ou cyclones tropicaux, qui frappent la côte souvent au maximum de leur intensité mais avec une grande irrégularité d'une année sur l'autre.

à sud-est qui donnent d'impressionnants coups de séchoir au printemps.

Ici, je trouve un IhA de -30, soit très légèrement plus sec que Halls Creek.

Quant à l'indice de tropicalité, celui-ci atteint 19.

Ic vaut 0,47. Càd évidemment moins continental que Halls Creek, mais cette valeur reste tout de même encore assez élevée pour une station dont la situation est aussi océanique. Ceci est dû à l'influence subtropicale du continent relativement fraîche très importante en hiver ou saison sèche (telle que l'indique les roses des vents).

Bref, ici, un climat tropical sec.

Que ce soit pour Halls Creek ou pour Broome, j'aimerais noter le point suivant : il s'avère que les quantités de précipitations augmentent régulièrement de décennie en décennie, et le font toujours.

Typiquement, on est passé de 500 à 700 mm entre les années 50 et maintenant ! C'est énorme, et cela semble démontrer que l'influence de la ZCIT durant la saison des pluies est de plus en plus marquée et longue.

Y aurait-il un élargissement progressif de cette zone intertropicale ?

Quoiqu'il en soit, il s'en suit que la végétation tropicale "risque" de se répandre de plus en plus vers le sud du continent australien dans les décennies à venir, si la tendance se maintient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces dernières fiches de Halls Creek et Broome.

On peut comparer le climat de Halls Creek à celui de Tombouctou, la latitude et la situation en marge tropicale d'un désert chaud sont assez similaires. Les deux climats sont assez semblables : forte canicule de printemps et saison des pluies brève au coeur de l'été, Tombouctou est tout de même plus extrême : la chaleur et la secheresse y sont plus fortes, la continentalité aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut comparer le climat de Halls Creek à celui de Tombouctou, la latitude et la situation en marge tropicale d'un désert chaud sont assez similaires. Les deux climats sont assez semblables : forte canicule de printemps et saison des pluies brève au coeur de l'été, Tombouctou est tout de même plus extrême : la chaleur et la secheresse y sont plus fortes, la continentalité aussi.

Tombouctou (moins de 200 mm, 29°C, climat aride presque désertique) est très nettement plus sèche que Halls Creek (600-700 mm, 26,8°C, climat tropical « simplement » xérique) !

Je dirais plutôt que Halls Creek se rapproche de celui Ouagadougou, en moins chaud.

Et celui de Broome se rapproche de celui de Dakar.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je m'était exercé à faire une comparaison avec l'Afrique de l'Ouest pour la fiche de Katherine: on peut la faire si l'on accepte de de déplacer dans la bande Sahélienne en fonction des saisons, car si la saison chaude puis la saison humide reçoivent une quantité de chaleur et de RR similaire à celle connue vers 10°N (Bobo Dioulasso pas exemple), il faut monter au delà de 16°N voire 18°N pour trouver une saison hivernale aussi fraîche. La raison est que l'Australie est un bien plus petit continent, plus facile à traverser par l'air d'origine polaire, et que le front polaire (ou zone barocline) d'où sont issues ces masses d'air est plus proche de l'équateur dans l'hémisphère sud: les climats tropicaux Australiens connaissent une plus forte variabilité en hiver avec des coups de fraicheur - parfois humides - sans commune mesure avec ceux que l'on trouve en Afrique de l'Ouest. Au Sahel les t° hivernales sont beaucoup plus monotones, et ne descendent pas beaucoup sous leur moyenne: par exemple Youri, qui fait un suivi du temps au /topic/80279-suivi-du-temps-a-ziniare-burkina-faso/'>Burkina, à l'impression de vivre une "vague de froid" que lorsque en décembre les tn evoluent quelques jours vers 14°au lieu des 17°c habituels.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tombouctou (moins de 200 mm, 29°C, climat aride presque désertique) est très nettement plus sèche que Halls Creek (600-700 mm, 26,8°C, climat tropical « simplement » xérique) !

Je dirais plutôt que Halls Creek se rapproche de celui Ouagadougou, en moins chaud.

Et celui de Broome se rapproche de celui de Dakar.

Oui, effectivement mais j'essaie de lm'en tenir aux stations étudiées dans ce fil.

C'est vrai que, comme le dit mottoth, l'Afrique de l'ouest est nettement plus continentale que l'Australie et à ces latitudes, cela signifie plus chaude et plus sèche.

De plus, comme le rappelle également mottoth, le front polaire, est plus actif dans l'hémisphère sud et des perturbations arrivent de temps en temps à concerner le nord de l'Australie alors qu'elles ne vont quasiment jamais au-delà de 30° N en Afrique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#258. Halls Creek.

La région est plutôt accidentée mais sans relief notable, l'altitude moyenne est d'environ 400m.

Il est donc urgent que le BOM procède à une relocalisation de cette station, l'aérodrome à 600m au sud-est n'attend probablement que ça...

Une dernière remarque qui n'a aucun rapport avec la météo: pourquoi s'entassent-ils dans de si petites parcelles alors que la place ne manque pourtant pas dans cette région confused1.gif

94212_map2_Avg_Winds.jpg

Bonjour Mottoh

on voit en effet , sur les images des parcelles de lotissements ( sans trop de terrain ni piscines )qui peuvent nous sembler peu en inadéquation avec l'image que l'immense état continent nous véhicule.

Les économies en eau et argent me semblent les paramètres qui ont motivées ces habitants de bâtir ces villes

Ils ont également certainement eu marre des contraintes lis à la vie isolé dans des ranchs éloigné de plusieurs dizaines de kilomètres des villes ou même carrément de routes , avec services de transport ....

On sort que très rarement du sujet purement climatologique et pourtant on s’aperçoit que tout est lié,

l'architecture des habilitations est pourtant bien marquée par des règles et des savoir faire locaux , ici on voit juste la teinte des toitures qui est de couleur claire , un peu comme la couleur blanche imposées aux abris de stations météo.

sauf que pour le cas de ces maisons le but recherché n'est pas de mesurer sans erreur la température mais surtout de limiter la surchauffe lors des forts coups de canicules.

je me demande comment serait accueilli une loi qui imposerait de repeindre toutes les toitures en blanc

et surtout

si il pourrait bien y avoir un impact sur le réchauffement climatique??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je me demande comment serait accueilli une loi qui imposerait de repeindre toutes les toitures en blanc

et surtout

si il pourrait bien y avoir un impact sur le réchauffement climatique??

Je pense qu'en France le bénéfice en été serait largement compensé par un besoin d’énergie plus élevé durant les 6 à 8 mois de saison de chauffage. Donc avec à priori aucun intérêt dans l'optique d’économies d’énergie, une telle loi soulèverais un sacré tollé !

Bon Noël à tous, vous l'avez constaté je fait une pause depuis 10 jours, je m'accorde quelques "vacances" du forum en faveur d'un nouveau dada tout aussi chronophage: Cities: Skylines, un Sim-City like... et oui le Père noël est passé avec ce nouveau jeu et une belle mise à niveau hardware de mon ordinateur, et mes fiches climatologiques en pâtissent un peu... default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20" />

Rassurez vous je reviendrai bientôt, j'ai tout de même 3 fiches quasi prêtes et ce tour d'Australie sera vite fini !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'en France le bénéfice en été serait largement compensé par un besoin d’énergie plus élevé durant les 6 à 8 mois de saison de chauffage. Donc avec à priori aucun intérêt dans l'optique d’économies d’énergie, une telle loi soulèverais un sacré tollé !

Bon Noël à tous, vous l'avez constaté je fait une pause depuis 10 jours, je m'accorde quelques "vacances" du forum en faveur d'un nouveau dada tout aussi chronophage: Cities: Skylines, un Sim-City like... et oui le Père noël est passé avec ce nouveau jeu et une belle mise à niveau hardware de mon ordinateur, et mes fiches climatologiques en pâtissent un peu... smile.png

Rassurez vous je reviendrai bientôt, j'ai tout de même 3 fiches quasi prêtes et ce tour d'Australie sera vite fini !

Bonjour,

en effet, mais l'hiver on aurait un effet d’Albédo sur les zones densément bâties c'est à dire en agglomération et cela pourrait peut être contrer l'effet de réchauffement urbain par temps dégagé et ainsi arriver à un équilibre peut-être.

En campagne un toit blanc ou milieux de champs ou de foret n'aurait aucun effet de refroidissement , juste un semblant de confort d'été.

pourquoi pas réfléchir à des surfaces thermo-réactives qui s'assombrissent ou s'éclaircissent suivant le bio-climat souhaité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon Noël à tous, vous l'avez constaté je fait une pause depuis 10 jours, je m'accorde quelques "vacances" du forum en faveur d'un nouveau dada tout aussi chronophage: Cities: Skylines, un Sim-City like... et oui le Père noël est passé avec ce nouveau jeu et une belle mise à niveau hardware de mon ordinateur, et mes fiches climatologiques en pâtissent un peu... smile.png

Rassurez vous je reviendrai bientôt, j'ai tout de même 3 fiches quasi prêtes et ce tour d'Australie sera vite fini !

Et moi qui m'attendais à ce que tu poursuives ta lancée avec Christmas Island aujourd'hui tongue.png

Profites bien des fêtes ça peut attendre thumbup1.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous !

J'espère que le tour du monde va reprendre bientôt !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh oui on attend la suite ! default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20" />

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous ! Tous va bien ne vous inquiétez pas... comme annoncé à Noël je suis tombé accro direct d'un jeu bien plus addictif que les Candy Crush et cie: Cities; Skylines.

Ajoutez à cela bien sur que l'actualité météo ne m'a pas mené beaucoup sur le forum, cet hiver étant à Lyon le 3eme consécutif à ne pas présenter le moindre os à ronger pour un hivernophile.

Néanmoins hier, pour la première fois depuis début janvier, j'ai retravaillé que quelques fiches climato - des mise à jour).

Et mon voyage prévu la semaine prochaine en Inde risque fort malheureusement de tomber à l'eau.... donc il y a de l'espoir que je relance ce topic très prochainement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello à tous,

Hello mottoth.

Je me demandais si tu aurais pas une fiche pour Marrakech.

Étrangement j'ai l'impression que ce sont des anciennes moyennes (1961-1990) qu'on trouve sur le net.

Ou bien c'est que les t n'ont pas beaucoup évolué.

Voilà,

Merci,

Crabo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.