Jump to content

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Déstructuration d'un anticyclone


Recommended Posts

Bonjour,

Un anticyclone est composé, comme une dépression, d'anomalie ( je crois une froid de basse couche, et une chaude près de la tropopause ) .

Mais comment ces anomalies se structurent et/ou se déstructurent et font mourir un anticyclone ?

Merci default_flowers.gif

Link to post
Share on other sites

Posted
La-Chapelle-Saint-Florent - 49 (proche 44, bord Loire)

Mais comment ces anomalies se structurent et/ou se déstructurent et font mourir un anticyclone ?

Quand la rotation anticyclonique n'a plus lieu...

Désolé j'ai pas mieux comme réponse.

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Un anticyclone est composé, comme une dépression, d'anomalie ( je crois une froid de basse couche, et une chaude près de la tropopause ) .

Mais comment ces anomalies se structurent et/ou se déstructurent et font mourir un anticyclone ?

Merci default_flowers.gif

Tu as la réponse en fait, il faut supprimer ces anomalies. Réchauffer le sol, apporter de l'air froid en altitude, arrivée d'un secteur chaud, etc. Plus concrètement supprimer les mécanismes de subsidence.

Mais un anticyclone est tellement difficile à définir, à la fois dans l'espace et dans la séquence temporelle, qu'on ne parle pas de genèse et de mort pour un anticyclone.

Link to post
Share on other sites

Tu as la réponse en fait, il faut supprimer ces anomalies. Réchauffer le sol, apporter de l'air froid en altitude, arrivée d'un secteur chaud, etc. Plus concrètement supprimer les mécanismes de subsidence.

Mais un anticyclone est tellement difficile à définir, à la fois dans l'espace et dans la séquence temporelle, qu'on ne parle pas de genèse et de mort pour un anticyclone.

Ah pourtant j'ai entendu qu'on parlait d'anticyclolyse pour expliqué la mort d'un anticyclone .

En tout cas merci pour la réponse default_flowers.gif

Mais la nuance, c'est qu'en été le sol est pourtant chaud, même sous un anticyclone default_unsure.png

Link to post
Share on other sites

C'est quoi ta définition d'un anticyclone ? En été, c'est le règne des dépressions thermiques...

Justement j'aimerais une définition vraiment scientifique bien expliqué, parce que j'ai beau avoir acheté fondamentaux de météo ( magnifique ouvrage d'ailleurs ) on parle pas trop des anticyclone alors je me perd default_unsure.png
Link to post
Share on other sites

Anticyclolyse existe avec le sens explicite, mais ce mot n'est jamais utilisé. default_blushing.gif

La définition d'un anticyclone elle est simple quand même... Un centre de hautes pressions, une circulation des vents dans le sens horaire (hémisphère nord).

Si l'été tu as l'impression d'être souvent sous anticyclone, c'est parce que

1) tu regardes trop la météo à la télé default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

2) tu ne regardes pas les cartes de pression default_sneaky2.gif

Il faut savoir que chez nous, parfois la pression moyenne d'été est plus basse qu'en hiver...

Link to post
Share on other sites

Ah merci ! Ca m'éclaire bien default_thumbup.gif

Juste une toute petite question encore, comment sa se fait qu'on peut avoir une légère dépression par 1020 hpa ? Ca doit être une espèce de dépression thermique, on voit bien le flux cyclonique .

C'est vrai qu'a la télé il disent toujours " 1015 hpa c'est la limite entre haute et basse pression " c'est complètement faux ^^

Link to post
Share on other sites

Bon comme c'est mon dernier soucis de compréhension pour un bon bout de temps, autant le laché dans la foulée, quand on montre le shémas des ascendances/subsidences autour des anomalies anticyclonique, on a bien des zones d'ascendances, or sa devrait favoriser la formation des nuages ?

Link to post
Share on other sites

On ne va pas refaire toute la dynamique de l'atmosphère lol, la réponse a sans doute déjà été donnée dans des topics précédents... default_whistling.gif

Comme je voulais initialement te répondre, c'est la chaleur qui "attaque" l'anticyclone sur son côté gauche (et s'il n'y avait pas une certaine fraîcheur en Europe centrale, on n'aurait certainement pas 1030 hPa). En résumé, il n'y a pas grand intérêt à analyser l'anticyclone pour prévoir le temps qu'il va faire. La règle c'est toujours la même : on surveille les champs d'altitude et on regarde comment ça réagit en surface.

Link to post
Share on other sites

Posted
Tourrette-Levens (06) 420m

On peut aussi voir que l'apport d'air chaud sur l'ouest de l'Europe et la descente d'air froid sur l'ouest entraîne forcément une rotation cyclonique par l'effet des vases communicants (si ça monte d'un côté, ça descend de l'autre).

Si une dépression suffisamment puissante arrive et provoque une bonne coulée d'air froid par le nord sur le flanc ouest de l'anticyclone, celui-ci s'effondre rapidement car la rotation anticyclonique générale de la parcelle d'atmosphère n'est plus assurée.

Première image avec un anticyclone bien structuré et la rotation des vents entraîné par les deux masses d'air adjacentes.

gfs0138x.png

Deuxième image avec un anticyclone se faisant détruire en quelques heures avec un coupage net de son alimentation chaude par l'ouest avec une dépression polaire. L'origine de la rotation est coupée, elle s'arrête.

gfs0174.png

Link to post
Share on other sites

Quand la rotation anticyclonique n'a plus lieu...

On pourrait schématiser l'effet de cause à conséquence comme çà je pense :

anomalie d'altitude -> advections -> vitesses verticales -> anomalie de surface (tourbillon) (anomalies dynamiques)

et/ou

anomalie de température au sol -> vitesses verticales -> anomalies de surface (tourbillon) (anomalies thermiques)

Ainsi, la condition pour un anticyclone c'est d'avoir une advection chaude en altitude et un air pas trop chaud en surface (de préférence une advection froide)

En été, ce schéma ne tient pas parce que l'air est souvent trop chaud en surface. Donc même si on observe un anticyclone à grande échelle, qui nous fait croire qu'on est protégé, c'est en fait la dorsale d'altitude qui nous protège en permettant le sol de chauffer tout en empêchant des ascendances nuageuses.

On ne le redira jamais assez, la pression au sol est un symptôme et ne doit pas être analysée comme un centre d'action. On voit souvent l'extension de l'anticyclone des Açores dans le golfe de Gascogne et on dit qu'il apporte le beau temps. Mais c'est comme un dicton, ça sonne joli mais ça ne dit pas que physiquement l'anticyclone nous protège.

Link to post
Share on other sites

Parce qu'on n'ose pas froisser brutalement l'opinion sur un sujet sensible (il y a une audience à respecter dans les médias...), opinion qui a été éduquée pendant ~100 ans sur les mauvaises bases (pour comprendre).

En fait on a essentiellement communiqué sur le côté ingénieur de la météo, avec des cartes isobares, des fronts, des stations météo. De la même façon que les prévisionnistes ont été longtemps formé avec des règles arbitraires.

Mais on n'a pas assez dit qu'au fond ça n'explique pas grand chose sur la dynamique de l'atmosphère. Mais ce n'est pas très grave, juste qu'il faudrait une voix concordante pour dire : on s'est trompé et voici les bons concepts qui permettent de comprendre. Mais la météo étant une grande science de tradition, il faut énormément de temps pour faire passer une idée. Mais ça vient. Si tu regardes le forum en 2004, pratiquement personne ne connaissait les anomalies de tropopause. Et la première fois que quelqu'un a demandé : où on trouve les cartes 320K ? c'était un véritable OVNI. Alors que dans le milieu scientifique ça avait été considéré depuis les 1990. default_flowers.gif

Link to post
Share on other sites

Bien intérèssant ce post du coup. default_tongue_smilie.gif

Merci à Cotissois et Météo78 pour ces explications.

La règle c'est toujours la même : on surveille les champs d'altitude et on regarde comment ça réagit en surface.

Link to post
Share on other sites

C'est même certain, la couche limite n'est pas juste une couche passive qui se plie au bon vouloir de l'atmosphère. En physique, les solutions dépendent fortement des conditions aux limites (conditions de Dirichlet, de Neumann, de Robin) et donc l'atmosphère réagit en premier lieu à des anomalies de surface ou d'altitude (la tropopause, qui est la deuxième fontière). D'où l'intérêt de l'étude de la tropopause au passage. Pour autant, c'est bien la dynamique qu'il convient de regarder. Un exemple à la grosse approximation, mais prenons l'Atlantique. Un océan froid favorise la consitution d'anomalies anticycloniques, un enfoncement de la tropopause avec anomalie froide une anomalie cyclonique. Pour autant, ce n'est pas de regarder l'anticyclone de surface ou le cyclone de surface qui vous permettra de dire quoi que ce soit sur l'évolution de la météo. Comme le dis Cotissois31, la pression de surface n'est qu'une conséquence et ne doit pas être analysée en elle même. La pression élevée n'empêchera jamais les orages ou les cyclones tropicaux de se développer tant que la dynamique s'y prête.

Link to post
Share on other sites

Voilà, c'est comme je l'ai dit auparavant, je trouve un peu bête de montrer la météo au public avec des cartes au niveau du sol default_crying.gif

Mais comme Cotissois l'a dit, on peut pas debarqué apres des années à l'entenne en disant, maintenant on va parler des conditions au niveau de la tropopause et tout default_chris.gif

Link to post
Share on other sites

Voilà, c'est comme je l'ai dit auparavant, je trouve un peu bête de montrer la météo au public avec des cartes au niveau du sol default_crying.gif

Mais comme Cotissois l'a dit, on peut pas debarqué apres des années à l'entenne en disant, maintenant on va parler des conditions au niveau de la tropopause et tout default_chris.gif

Petit HS, ce serait pas plus mal. Malgré une explication basique, adaptée à tout public sauf pour des gamins, on voit encore trop de gens qui savent à peine lire une carte météo. Pour certains, si le nuage n'est pas sur leur ville mais juste à côté, il fera grand beau temps. ^^
Link to post
Share on other sites

Petit HS, ce serait pas plus mal. Malgré une explication basique, adaptée à tout public sauf pour des gamins, on voit encore trop de gens qui savent à peine lire une carte météo. Pour certains, si le nuage n'est pas sur leur ville mais juste à côté, il fera grand beau temps. ^^

Oui, j'approuve ce commentaire xD
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...