Jump to content

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

tempete de neige novembre 1982


thony42
 Share

Recommended Posts

Posted
Saint Ferreol D'Auroure (43) - alt. 720 m

J'ai une question pour les pros de la meteo default_wub.png, le 26 novembre 1982 une tempete de neige paralyse le Lyonnais et le stéphanois, j'aimerais que quelqu'un m'explique comment de la neige a pu tomber avec de telles températures à 850hp

http://www.meteociel.fr/modeles/archives/a...p=0&hour=12

et surtout avec un joli flux de sud ouest default_flowers.gif moi j'ai bien une idée ou plutot une rumeur mais je vous laisse d'abord la parole default_wub.png

merci d'éclairer ma lanterne default_wub.png

Link to post
Share on other sites

C'est vrai qu'une tempête de neige avec cette situ c'est assez étonnant, surtout en novembre...

A mon avis ça a dû se jouer à un rien, la carte est du 26 en journée mais la tempête a eu lieu la nuit, l'iso 0° a du s'abaisser temporairement sous les 850 hPa mais de là à donner de la neige au sol... je crois que le pays stéphanois se situe en altitude, ça a du être un concours de circonstance--> abaissement temporaire de l'iso 0°+ isothermie ( l'air était assez froid à 500hPa, il est probable que les précip' avaient un caractère instable favorisant ainsi l'isothermie) + altitude donc relativement élevée.

De plus on peut voir sur la carte du 27 (ici) qu'une dépression s'est creusé en méditerranée, faisant ainsi basculer le flux à l'est en basse couche et favorisant l'apport d'air plus froid.

Mais même malgré ça ça reste très étonnant...

Link to post
Share on other sites

Guest Guest

Il n'est pas si rare que la région Rhône-Alpes soit touchée par des chutes de neiges en plaine avec une température à 850 hPa positive lors de fort épisode pluvieux par flux de SW ou S. L'isothermie est légion dans la région à la fin de l'automne et au début du printemps et il peut neiger en plaine (entre 200m et 500m). Quelques épisodes remarquables comme le 8 décembre 1990 (80 cm de neige sur les plaines du Nord-Isère) ou encore plus récemment en avril 2005 (je ne me souviens pas de la date).

Link to post
Share on other sites

Posted
Valence centre (26) - Altitude 125 mètres

Il n'est pas si rare que la région Rhône-Alpes soit touchée par des chutes de neiges en plaine avec une température à 850 hPa positive lors de fort épisode pluvieux par flux de SW ou S. L'isothermie est légion dans la région à la fin de l'automne et au début du printemps et il peut neiger en plaine (entre 200m et 500m). Quelques épisodes remarquables comme le 8 décembre 1990 (80 cm de neige sur les plaines du Nord-Isère) ou encore plus récemment en avril 2005 (je ne me souviens pas de la date).

Pour avril 2005, c'était le week-end du 16-17 avril (il avait déjà neigé ici le 9 avril, soit le week-end précédent...). Ce fut mémorable avec 70 cm dans le Pilat, sur les hauteurs de Saint-Etienne (secteur de Saint Bonnet le Froid). Ricos avait relevé entre 40 et 50 cm de neige si mes souvenirs sont bons.

Pour en revenir au sujet, les plus belles tempêtes de neige à Saint-Etienne ont très souvent lieu en novembre / début décembre. Il s'agit en fait d'un épisode pluvieux de type méditerranée. La température de la mer est encore douce à cette époque et le flux de sud ramène l'humidité dans les terres (en étant auto-alimenté en quelque sorte). Cela entraîne des fortes pluies dites "cévenoles" plus au sud et de la neige chez nous avec l'air froid plus au nord et l'altitude (Saint-Etienne se trouve entre 450 et 700 m d'altitude de manière générale). En plus, avec le conflit de masse d'air, les orages accompagnent régulièrement ce type de chutes de neige, ce qui les rend encore plus violentes.

C'est comme cela que l'on s'est retrouvé ce 26 novembre 1982 avec 50 à 60 cm de neige dans le centre-ville et plus de 80 cm sur les hauts quartiers de la ville (à la Métare, chez mes parents, notament). La fameuse "neige bleue" comme le disent tout ceux qui ont connu cet épisode fabuleux (à cause de l'orage).

Je ne sais pas si c'est exactement ce qui s'est passé ce 26 novembre 1982 mais c'est un schéma classique pour la ville ces chutes de neige en flux de sud. Une fois n'est pas coutume, cet hiver 2006/2007, qui ne nous a pas apporté beaucoup de neige, le plus bel épisode a eut lieu en flux d'ouest (20 cm sur la ville). D'ordinaire nous avons plus l'habitud d'être foehné dans ce genre de configuration.

En tout cas, espérons un bon épisode méditéranéen neigeux en cette fin d'automne... default_crying.gif

Link to post
Share on other sites

Comme l'a dit Gotman, il s'agissait d'un épisode type cévenol qui pour la région n'est pas si courant que cela. En général, le flux humide de sud s'arrête sur la barrière des cévennes et ne remontent pas si haut en latitude. Là le Pilat et St Etienne en contrebas ont été touché de plein fouet. Il faut insister sur le fait que la neige était très lourde, ce qui est logique dans une telle configuration synoptique.

Plusieurs hypothèses permettent d'expliquer ce phénomène.

Il me semble que l'agencement du relief stéphanois est un élément déterminant. L'altitude moyenne élevé, mais surtout la proximité du Pilat sont la raison principale de cet épisode. Rappelons par exemple qu'à La Fouillouse (7km plus au Nord) et à St Chamond (10km plus à l'est) il est tombé de la pluie. C'est donc uniquement la cuvette stéphanoise qui a été touché ainsi que la vallée de l'Ondaine.

Link to post
Share on other sites

Posted
Avesnes-sur-Helpe (59, 173 m) / Sautin (Be, Hainaut, 271 m)

Vous n'avez pas rebondi sur la rumeur évoquée par Thony... default_innocent.gif

Petite précision : à l'issue de cet épisode mémorable on a relevé plus de 40 cm au sol à Andrézieux-Bouthéon (400 m). Autant dire que la zone concernée fut bien plus vaste que la seule ville de Saint-Etienne ou même les alentours du Pilat.

G

Link to post
Share on other sites

Posted
Valence centre (26) - Altitude 125 mètres

Comme l'a dit Gotman, il s'agissait d'un épisode type cévenol qui pour la région n'est pas si courant que cela. En général, le flux humide de sud s'arrête sur la barrière des cévennes et ne remontent pas si haut en latitude. Là le Pilat et St Etienne en contrebas ont été touché de plein fouet. Il faut insister sur le fait que la neige était très lourde, ce qui est logique dans une telle configuration synoptique.

Plusieurs hypothèses permettent d'expliquer ce phénomène.

Il me semble que l'agencement du relief stéphanois est un élément déterminant. L'altitude moyenne élevé, mais surtout la proximité du Pilat sont la raison principale de cet épisode. Rappelons par exemple qu'à La Fouillouse (7km plus au Nord) et à St Chamond (10km plus à l'est) il est tombé de la pluie. C'est donc uniquement la cuvette stéphanoise qui a été touché ainsi que la vallée de l'Ondaine.

Ce que tu dis là me paraît tout de même très étonant puisqu'on a relevé pas moins de 40 cm à Bouthéon comme le signale gxxiii. La Fouillouse a dû recevoir une couche de neige importante, comprise entre les 40 cm de Bouthéon et les 50 à 60 cm du centre-ville. Quant à Saint-Chamond, il est possible qu'il y ait eu de la pluie mais là encore j'en serais très surpris. La ville, certes assez basse en altitude (400 m), est située sur les contreforts du Pilat au même titre que les quartiers sud de Sainté par exemple. En plus de cela il me semble qu'il y avait de la neige jusqu'à Lyon donc...

Sinon on est tous d'accord pour dire que ces quantités de neige sont exceptionnelles pour la ville qui enregistre en moyenne "seulement" 82 cm de neige cumulée par hiver. Là ils sont tombés en une nuit default_innocent.gif Nous sommes bien plus habitués (en ville je parle) à des chutes de neige de l'ordre de 20 à 25 cm qu'à des chutes de neige dépassant les 50 cm.

Et sinon quelle est cette fameuse rumeur thony?...

PS : pour l'anecdote, mes parents allaient en ski de fond faire leurs courses dans le quartier de la Métare... /public/style_emoticons/'>http://forums.infoclimat.fr/public/style_emoticons/default/original.gif

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint Ferreol D'Auroure (43) - alt. 720 m

Et sinon quelle est cette fameuse rumeur thony?...

J'allais y venir mais j'ai peur que vous me preniez pour un fou default_innocent.gif en faite il faut d'abord se poser la question est ce que l'homme peut il influencer la meteo ? moi je répondrez non D'après certains il y avait un manque total de neige dans les alpes où devait se dérouler le dauphiné, et cela va peut etre vous paraitre absurde mais certaines personnes auraient comment dire jetter une sorte de "mini bombe de froid" dans l'air pour provoquez des chutes de neige dans un coin précis, celle ci devait tomber sur les Alpes et malheuresement elle s'est un peu décallée default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Svp ne me jettez pas de pierres default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> mais j'aimerais bien avoir votre avis sur la question quand meme et puis comment expliquez de la neige bleue, meme dans les orages de neige, la neige reste blanche normalement

Et puis aussi je trouve bizarre que cette "tempete de neige" n'a pas touchée une zone très vaste et puis surtout d'après les témoignages de ma famille cette tempete de neige n'était pas du tout prévue

Voila ceci ne reste qu'une simple hypothèse très louche on va dire default_flowers.gif et je trouve les explications de certains très persuasives mais quand meme default_flowers.gif

Link to post
Share on other sites

J'allais y venir mais j'ai peur que vous me preniez pour un fou default_crying.gif en faite il faut d'abord se poser la question est ce que l'homme peut il influencer la meteo ? moi je répondrez non

D'après certains il y avait un manque total de neige dans les alpes où devait se dérouler le dauphiné, et cela va peut etre vous paraitre absurde mais certaines personnes auraient comment dire jetter une sorte de "mini bombe de froid" dans l'air pour provoquez des chutes de neige dans un coin précis, celle ci devait tomber sur les Alpes et malheuresement elle s'est un peu décallée default_stuart.gif

Svp ne me jettez pas de pierres default_devil.gif mais j'aimerais bien avoir votre avis sur la question quand meme et puis comment expliquez de la neige bleue, meme dans les orages de neige, la neige reste blanche normalement

Et puis aussi je trouve bizarre que cette "tempete de neige" n'a pas touchée une zone très vaste et puis surtout d'après les témoignages de ma famille cette tempete de neige n'était pas du tout prévue

Voila ceci ne reste qu'une simple hypothèse très louche on va dire default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> et je trouve les explications de certains très persuasives mais quand meme default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

default_flowers.gifdefault_pinch.gif J'espère quand même que t'y crois pas ?Mais après tout si c'est le cas, je te demanderai de me fabriquer une "mini-bombe de froid" pour cet hiver, ma région a grandement besoin de neige. default_laugh.png
Link to post
Share on other sites

Posted
St Georges sur Loire (49), 15 km à l'ouest d'Angers.

Vive les flux de sud-est! Quelques fois on a les restes des épisodes méditerranéens par ici comme le 28 janvier 2006 par exemple! Merci à vous! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Impressionant ces valeurs en tout cas pour un ouestiste! default_crying.gif

Link to post
Share on other sites

Impressionant ces valeurs en tout cas pour un ouestiste! default_crying.gif

Je te le fais pas dire, surtout pour un mec d'Ingrandes ! default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">
Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Genest-Lerpt, le Chasseur (42) alt 580m environ

Comme l'a dit Gotman, il s'agissait d'un épisode type cévenol qui pour la région n'est pas si courant que cela. En général, le flux humide de sud s'arrête sur la barrière des cévennes et ne remontent pas si haut en latitude. Là le Pilat et St Etienne en contrebas ont été touché de plein fouet. Il faut insister sur le fait que la neige était très lourde, ce qui est logique dans une telle configuration synoptique.

Plusieurs hypothèses permettent d'expliquer ce phénomène.

Il me semble que l'agencement du relief stéphanois est un élément déterminant. L'altitude moyenne élevé, mais surtout la proximité du Pilat sont la raison principale de cet épisode. Rappelons par exemple qu'à La Fouillouse (7km plus au Nord) et à St Chamond (10km plus à l'est) il est tombé de la pluie. C'est donc uniquement la cuvette stéphanoise qui a été touché ainsi que la vallée de l'Ondaine.

Bonsoir,Comme le dit Gothman, la neige ne s'est pas arrêtée aux portes de la ville mais s'est étendue bien plus loin. Mes parents avaient une cinquantaine de cms à Saint-Chamond. Je ne me rappelle plus où j'avais trouvé un récit de quelqu'un relatant cet évènement mais il disait qu'il était parti de Lyon par le train vers 17h ce jour là sous une pluie froide et assez forte. Arrivé sur Rive-de-Gier les flocons étaient légion mais ils n'avaient pas encore formé de couche me semble-t-il et c'est arrivé à Saint-Chamond que le blanc était de mise. Pendant la nuit, la neige a remplacé la pluie jusqu'au lyonnais et c'est donc toute la région qui s'est retrouvée sous un manteau blanc.
Link to post
Share on other sites

Posted
Valence centre (26) - Altitude 125 mètres

Bonsoir,

Comme le dit Gotman

, la neige ne s'est pas arrêtée aux portes de la ville mais s'est étendue bien plus loin. Mes parents avaient une cinquantaine de cms à Saint-Chamond. Je ne me rappelle plus où j'avais trouvé un récit de quelqu'un relatant cet évènement mais il disait qu'il était parti de Lyon par le train vers 17h ce jour là sous une pluie froide et assez forte. Arrivé sur Rive-de-Gier les flocons étaient légion mais ils n'avaient pas encore formé de couche me semble-t-il et c'est arrivé à Saint-Chamond que le blanc était de mise. Pendant la nuit, la neige a remplacé la pluie jusqu'au lyonnais et c'est donc toute la région qui s'est retrouvée sous un manteau blanc.

Je vais finir par prendre des droits d'auteur si vous citez toutes mes interventions default_flowers.gifdefault_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Merci "jej" en tout cas de confirmer ce qui me semblait être une évidence, à savoir que même Saint-Chamond s'est retrovué sous une couche de neige appréciable. 80 cm à la Métare et rien à Saint-Chamond aurait été surnaturel (bien que possible mais enfin... au prix de quelles circonstances?). Les 50 cm paraissent tout à fait logiques.

Quant à cette fameuse rumeur thony, j'ai vraiment du mal à me faire à l'idée. Si des preuves sont apportées pourquoi pas mais bon...

Link to post
Share on other sites

Posted
Avesnes-sur-Helpe (59, 173 m) / Sautin (Be, Hainaut, 271 m)

Gérard STARON in L'hiver dans le Massif Central français (Publications de l'Université de Saint-Etienne, 1993, p. 162) :

"Aussi les explications invraisemblables avancées après le 26 novembre 1982 paraissent particulièrement grotesques. Selon ces dernières, on aurait ensemencé les nuages pour provoquer des chutes de neige sur les stations des Alpes du Nord qui en manquaient alors. Les flocons seraient tombés prématurément sur notre région. L'argument majeur invoqué par les défenseurs de cette hypothèse est la légère coloration et les reflets bleus de la neige du 26 novembre. Ce phénomène a déjà été observé dans une petite localité au pied de la montagne du Goulet dans les Cévennes du Nord à Chasseradès, les 10 et 11 décembre 1943, avec deux différences importantes. La coloration est plus nette "puisque le visage et les mains des élèves apparaissent en quelques instants tachetés de bleu, de même que les vêtements et tous objets exposés à son contact". L'espace touché est réduit, quelques kilomètres autour du village. Le 26 novembre 1982, on se limite à quelques reflets, mais le phénomène est visible à l'échelle régionale. Toutefois l'analyse de A. Baldit montre des ressemblances météorologiques : chute de neige survenue par une température légèrement positive, absence de vent, et dans le cas de décembre, un flux de sud en altitude. L'étude chimique menée ultérieurement montre que cette température est la plus propice à la diffusion de colorants et A. Baldit, à la suite d'un rapport de M. Rougelet, signale que seul le bleu de méthylène possède les propriétés nécessaires. Des résultats ont été concluants lors d'expériences menées en 1946, mais toutefois, l'identification n'est pas totalement certaine. Quant à la provenance de cette matière, après avoir analysé l'hypothèse d'un largage ou d'un accident d'avion, il considère qu'elle est totalement inconnue. On peut conclure que la chute du 26 novembre 1982 s'est effectuée à une température propice à la diffusion de matières colorantes ; avec réserves, on peut encore citer le bleu de méthylène. Il serait romanesque d'aller plus loin en l'état de nos connaissances. Dans tous les cas, cette coloration n'est pas un phénomène nouveau et inconnu avant 1982."

default_flowers.gifdefault_nuke.gif

G.

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Genest-Lerpt, le Chasseur (42) alt 580m environ

Je vais finir par prendre des droits d'auteur si vous citez toutes mes interventions default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> :D

Merci "jej" en tout cas de confirmer ce qui me semblait être une évidence, à savoir que même Saint-Chamond s'est retrovué sous une couche de neige appréciable. 80 cm à la Métare et rien à Saint-Chamond aurait été surnaturel (bien que possible mais enfin... au prix de quelles circonstances?). Les 50 cm paraissent tout à fait logiques.

Quant à cette fameuse rumeur thony, j'ai vraiment du mal à me faire à l'idée. Si des preuves sont apportées pourquoi pas mais bon...

Oui désolé Gotman mais tu es notre maître à tous ici default_flowers.gif et en plus j'avais écorché ton pseudo désolé default_nuke.gif .Concernant cette fameuse rumeur, d'autres personnes m'en ont parlé également puisque la neige serait même tombée jusqu'en Haute-Loire (dans une moindre mesure ???). Et certains disent que cette neige doit sa couleur bleue à la contenance qu'elle avait en eau. J'aurais plus tendance à croire en la deuxième version.
Link to post
Share on other sites

Posted
Clermont-Ferrand

Et certains disent que cette neige doit sa couleur bleue à la contenance qu'elle avait en eau. J'aurais plus tendance à croire en la deuxième version.

On m'a dit la même chose. Avant ces chutes de neige, il pleuvait fortement, puis d'un seul coup, celle-ci s'est transformée en neige pour donner le cumul qu'on connait. Le changement de température a été brutal.

C'est ce qu'on ma rapporté car malheureusement, je n'étais pas né, donc je n'ai pas vécu cet épisode.

En tout cas, celui-ci devait être spectaculaire car tous ceux qui l'ont vécu s'en souviennent.

Pour geoman, les épisodes cévenols remontant jusque la région stéphanoise ne sont pas si rares. Par contre, les précipitations sont sous forme de pluie. (14 septembre et 17 novembre 2006 par exemple)

Les intensités sont cependant largement plus faibles que dans les cévennes.

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Genest-Lerpt, le Chasseur (42) alt 580m environ

On m'a dit la même chose. Avant ces chutes de neige, il pleuvait fortement, puis d'un seul coup, celle-ci s'est transformée en neige pour donner le cumul qu'on connait. Le changement de température a été brutal.

C'est ce qu'on ma rapporté car malheureusement, je n'étais pas né, donc je n'ai pas vécu cet épisode.

En tout cas, celui-ci devait être spectaculaire car tous ceux qui l'ont vécu s'en souviennent.

Pour geoman, les épisodes cévenols remontant jusque la région stéphanoise ne sont pas si rares. Par contre, les précipitations sont sous forme de pluie. (14 septembre et 17 novembre 2006 par exemple)

Les intensités sont cependant largement plus faibles que dans les cévennes.

Moi j'étais né mais je n'avais que 3 ans et encore pas tout à fait donc je ne m'en rappelle pas plus que toi default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20"> . Par contre il me semble que j'avais vu une photo de ce jour là devant chez moi, c'était quand même pas mal. Sinon pour ce qui est des épisodes cévenols, le dernier plus important en date est celui des 1 et 2/12/2003 il me semble...C'est vrai que normalement ce qui caractérise un épisode cévenol ce sont plutôt des pluies diluviennes qui sont bloquées par les Cévennes et qui ne remontent donc pas plus haut. Pour ce qui est de notre cas, j'appellerai plutôt ça un épisode de sud ou méditerranéen, mais c'est juste pour titiller default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">
Link to post
Share on other sites

Posted
Valence centre (26) - Altitude 125 mètres

Moi j'étais né mais je n'avais que 3 ans et encore pas tout à fait donc je ne m'en rappelle pas plus que toi default_rolleyes.gif . Par contre il me semble que j'avais vu une photo de ce jour là devant chez moi, c'était quand même pas mal. Sinon pour ce qui est des épisodes cévenols, le dernier plus important en date est celui des 1 et 2/12/2003 il me semble...

C'est vrai que normalement ce qui caractérise un épisode cévenol ce sont plutôt des pluies diluviennes qui sont bloquées par les Cévennes et qui ne remontent donc pas plus haut. Pour ce qui est de notre cas, j'appellerai plutôt ça un épisode de sud ou méditerranéen, mais c'est juste pour titiller default_flowers.gif

Saint-Etienne connaît régulièrement des épisodes de type méditerranéen comme je l'ai signalé dans mon tout premier messages. Tous les ans, nous en subissons au moins un d'importance. Tu cites celui de décembre 2003, ce fut le plus violent de ces dernières années (et de loin!). Il était tombé plus de 160 mm en 2 jours sur l'agglomération : je me rappelle très bien de cette pluie forte et continue qui n'a pas cessé entre le lundi 1er 14h et la nuit du mardi 2 au mercredi 3 (il était même tombé 135 mm dans la seule journée de mardi d'après le METAR de Saint-Etienne / Bouthéon default_ohmy.png/emoticons/ohmy@2x.png 2x" width="20" height="20"> ). Ces valeurs peuvent sembler relativement faibles par rapport à de très violents orages mais ces dizaines et ces dizaines de littres d'eau au mètre carré sont tombés sur une immense superficie. Cela avait entraîné des innondations sans précédent, d'autant que les sols étaient très secs à la suite de l'été 2003 que tout le monde connait. Sur Sorbiers et la Talaudière (nord-est de Saint-Etienne), la situation a commencé a sérieusement dégénéré vers le mardi 2 à 16h avec la rivière Onzon qui est sortie de son lit. Le mercredi au petit matin, des centaines d'habitants avaient les pieds dans l'eau, les dégâts furent énormes (notament au complexe sportif sous plus d'un mètre d'eau), une personne âgée avait même été sauvé de justesse des flots grâce aux pompiers qui circulaient en bâteaux onflables. Le Préfet de la Loire avait invité tous les élèves des écoles, collèges et lycées à ne pas se rendre en cours le mercredi. Bref une sacrée crise. N'oublions pas non plus que cet épisode avait causé la mort de 2 ou 3 personnes dans notre département.

Petit HS mais tout cela pour rappeller que quand la nature se déchaîne, il n'y a pas grand chose à faire. Et du côté de Saint-Etienne, nous sommes servis en terme de phénomènes météorologiques violents (orages en tout premier lieu).

Ciao!

PS : ce tristement célèbre 2 décembre 2003 sur Saint-Etienne, les 135 mm tombés dans la journée l'ont été par une température oscillant entre 4 et 5°C. N'imaginons même pas ce qui se serait passé avec quelques tout petits degrés de moins...

Link to post
Share on other sites

  • 1 year later...
Posted
Saint-Etienne (42), quartier/village de Rochetaillée (790m), contreforts Nord du massif du Pilat

Le lendemain et surtout le dimanche, des paquets neigeux glissaient des toits car il faisait "doux" et écrasaient (oui j'ai bien dit écrasaient !) les voitures garées en contrebas, défonçaient les toitures des garages au pied des immeubles, etc. Il est même étonnant qu'il n'y a pas eu de mort suite à ces chutes de paquets de neige.

Pour illustrer tes propos on observe au second plan de la photo ci-dessous une voiture écrasée par le poids de la neige :1982_ahs4.jpg

Le long des voies du Tram :

1126a_ltm3.jpg

Source photos : http://www.meteo-paris.com/guillaume-sechet.html

D'après d'autres infos trouvées sur le Net, lors de cet épisode le METAR de Saint-Etienne à 400m avait relevé exactement 41cm et le METAR de Lyon-Bron 6cm.

Enfin, on parle beaucoup de cette chute de neige de novembre 1982 mais le même mois avait connu durant ces premiers jours une tempête, neigeuse en altitude (je possède des photocopies des articles de l'époque). A l'issue de ces deux épisodes météo, certaines forêts du Pilat et de Haute-Loire (Meygal notamment au Sud d'Yssingeaux) avait été fortement endommagées.

Pierric

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...