Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Le climat de la Bretagne


Recommended Posts

Bonjour a tous. J'aimerai faire avec vous une climatologie poussée de la région Bretagne en utilisant des indicateurs précis. Le but étant aussi de pouvoir connaitre l'évolution du climat de la région au cours du prochain siècle et y mesurer l'ampleur du réchauffement climatique. En Bretagne, nous avons souvent une réputation de temps pourri alors que pourtant, nous avons une mosaïque climatologique très intéressante qui mérite véritablement qu'on s'y intéresse. Pour cela, j'utiliserai les données de Météo France qui dispose de 8 stations dans la région pour la période 1980-2010. On constate les principaux traits suivants:

  • Au niveau de la pluviométrie, on varie d'environ 700 mm a Rennes a 1500mm dans les Monts d'Arrées. La moyenne régionale semble être autour de 1000 mm. Cependant, l'été cumule souvent moins de 150 mm d'eau, ce qui fait que la sécheresse est tout a fait possible même si elle est rarement très conséquente.
  • La température moyenne annuelle varie entre 11 et 13 °C et est bien distribuée au niveau de l'année. En juillet-août, le thermomètre varie de 16 a 19°C. Rennes semble avoir les étés les plus chauds et le nord Finistère, les plus frais. En hiver, c'est l'inverse, c'est le Finistère qui est le plus doux. Les températures en janvier-février varient de 5 a 7C° environ.
  • L'ensoleillement annuel varie globalement de 1500 a 2000 heures, ce qui la encore a son importance et démontre la grande variabilité du climat.
  • L'hygrométrie est élevée et varie entre 80 et 90 % toute l'année, ce qui permet aux plantes de mieux supporter le léger déficit d'eau estival.

Pour différencier tout cela concrètement, j'ai identifier les quatre composantes du climat:

  • L'indice de continentalité. Il atteint 28 a Brest, 31 a Saint Brieuc et Quimper, 32 a Dinard, 33 a Lorient et 37 a Rennes. Le record est de 21 a Ouessant. Un indice inférieur a 30 indique un climat hyper-océanique.
  • L'indice d'humidité varie grandement. Il atteint 78 a Brest, 74 a Quimper, 32 a Lorient, 29 a Saint Brieuc, 17 a Dinard et seulement 8 a Rennes. Un indice inférieur a 20 indique un climat subhumide, ce qui est le cas en Ille et Vilaine et dans le sud-Morbihan. le risque de sécheresse y est plus conséquent et le hêtre sera par exemple rarement observé dans ces stations.
  • L'indice thermique indique un climat tempéré frais partout: la saison de végétation y varie de six a huit mois.
  • L'indice de xéricité estivale est variable, il atteint -36 a Rennes, ce qui relativement élevé. Un indice inférieur a -40 indique un été sec, ce qui signifie que la végétation va soit rentrer en dormance soit mourir. Bien entendu, l'hiver est partout hyper-humide.

Par rapport a tout ça, j'ai donc différencier trois types de climats:

  • Un climat de type nord- finistérien, bien arrosé, nébuleux et hyper-océanique. L'Irlande et la Cornouailles ont également ce type de climat ainsi que certaines stations en Nouvelle Zélande. La hêtraie pure serait la végétation climacique de cet ensemble.
  • Un climat typiquement breton plus sec et ensoleillé que l'on retrouve aussi en Normandie, en Picardie et qui est très abondant en Grande Bretagne. Végétation forestière de type chênaies-hêtraies.
  • Un climat plus sec a précipitations peu abondantes que l'on retrouve a Rennes et qui se rapproche de celui du Bassin Parisien. Végétation composée exclusivement de chênes.

J'attend bien volontiers vos avis respectifs.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 388
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Salut Mathieu, Ça m'a l'air pas mal ça, d'un prime abord. Mais j'ai l'impression que tu exagères un peu la chaleur et la sécheresse estivales de ton coin (Rennes). En effet, le plus chaud en Bre

Bonjour a tous. J'aimerai faire avec vous une climatologie poussée de la région Bretagne en utilisant des indicateurs précis. Le but étant aussi de pouvoir connaitre l'évolution du climat de la région

Oui, la carte, bof, j'ai du mal à comprendre les nuances "climat intérieur", "intérieur est" et "Sud est" (surtout sans plus d'explications). Pour moi, il y aurait 4 zones : - Le littoral ouest et n

Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

Salut Mathieu,

Ça m'a l'air pas mal ça, d'un prime abord.

Mais j'ai l'impression que tu exagères un peu la chaleur et la sécheresse estivales de ton coin (Rennes).

En effet, le plus chaud en Bretagne, c'est Ancenis et Clisson, à quelques kms à l'est de Nantes (env. 0.5 à 1°C de plus qu'à Rennes en juillet).

Ensuite, j'ai créé il y a quelques temps un indice qui permet d'évaluer de niveau de sécheresse estivale (Indice hydrique estival - Ihe). Si celui-ci vaut 0, cela signifie qu'on est à la limite de la sécheresse écologique estivale (tenant compte de la période de 3 mois allant de juin à août). S'il est négatif, c'est sec, et humide si positif.

Pour Rennes, Ihe = +10, et à titre de comparaison, j'obtiens :

pour Penmarc'h : Ihe = +4

Pornic : Ihe = -1

Rostrenen : Ihe = 20

Brest : Ihe = 25

Ouessant : Ihe = 9

Nantes : Ihe = 10

Caen : Ihe = 14

Bref, selon moi (mais peut-être ai-je tort), l'été à Rennes n'est pas, en moyenne, aussi sec ou aussi près de la xéricité que tu le dis.

Sinon, s'agissant de la végétation potentielle, tu n'es pas loin de décrire les bons ensembles. En voici un exemplaire :

http://ecologie-alpine.ujf-grenoble.fr/pdfc/DCE_1987__30__49_0-c2.pdf

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Effectivement car la végétation potentielle dépend aussi des sols, de la topographie mais globalement, on retrouve a peu près ma logique. L'hêtre ne prospère pas en milieu subhumide ou tempéré chaud car il ne supporte pas la sécheresse ou la chaleur, c'est donc le chêne qui dominera. Après, il ne reste quasiment plus rien des hêtraies de plaine et comme les sols ont été très dégradés en Bretagne, le chêne a profiter de cela pour prospérer (il faut savoir aussi que les forestiers n'aiment guère le hêtre qui pousse lentement et étouffe les autres arbres). Le lien est effectivement intéressant et on voit également que la végétation des Landes n'est pas naturelle: en réalité, nous devrions avoir une chênaie. A noter aussi que tout l'espace méditerranéen est forestier et le maquis/garrique est une végétation dégradée.

Link to post
Share on other sites

Tu oublies Groix, Ouessant d'autres îles qui ont 8 mois ce qui suffit pour tempéré chaud (Désolé c'est la vérité) tu confonds, tempéré frais=4 à 7 mois. Sinon, tu ne parles pas du 44 qui va jusqu'à 2200h/2300h à proximité de Noirmoutier (Ile elle même bretonne historiquement) et qu'à Ancenis je crois le mois le plus chaud est de 20°C et des poussières, 19,7°C à Pornic (1971/2000).

La Bretagne sud va jusqu'à au moins 20°C du mois le plus chaud voire plus localement (Au moins 21°C), à Guer aussi dans le Morbihan la Txm d'Août approche les 26°C.

A Saint Cast et Chemoulin, il tombe à peine 600mm ou un peu plus en un an à propos.

A Pornic, les étés selon les indices sont secs, on voit du rouge sur les ombro-thermiques.

Ce sont des données MF entièrement officielles. Vérifiez sur Météo Bretagne.

Il n'a jamais fait -20°C en Bretagne (-19°C à Rennes la première fête de mon grand père breton Valentin né en Août 1928 donc le 14/2/1929) mais 40°C si (40,3°C à Nantes le 12/7/49, 41°C à Guer en Août 2003 et 40°C et des poussières dans le 22).

Enfin à l'extrême sud, la côte de Jade a un climat subméditerranéen comme celui de Seattle, je dis subméditerranéen ça veut dire relativement proche. Des précipitations ne dépassant pas 100mm sur les trois mois d'été, un ensoleillement d'au moins 2000h (Saint Nazaire=NORD LOIRE donc à pas prendre en compte) et environ 20°C du mois le plus chaud comme à Pornic pourtant pas réputée pour être l'endroit le plus chaud du coin.

Link to post
Share on other sites

j'utiliserai les données de Météo France qui dispose de 8 stations dans la région pour la période 1980-2010.

Sauf que ce sont 7 stations sur 8 qui sont en domaine côtier. Utilise les données de Fantomon pour avoir des stations intérieures et analyser plus finement.

Après, isoler le climat nord-finistérien du climat rennais (ou nantais, quasiment pareil) oui bien sûr, c'est la "base".

Sur les qualificatifs "plus ensoleillé dès qu'on quitte le nord Finistère", attention quand meme à l'intérieur : il n'y a aucune donnée d'ensoleillement.

Avant de vouloir réfléchir tout de suite à SA propre classification, il y a des choses qui existent aussi déjà et c'est bien aussi de voir ce qui existe déjà

ZonesClimatiques_GIP-MeteoFrance.png

Link to post
Share on other sites

Pas mal la carte, cela reprend un peu ma logique. Oui, je vais analyser plus de stations sur le site Météo Bretagne ou il y a plusieurs cas intéressants a analyser. Et prendre en compte le 44. Pour l’ensoleillement, je vais estimer les données car ce n'est pas toujours disponible. Je sais en tout cas que pour Noirmoutier, j'avais un climat subméditerranéen comme Seattle par exemple même si c'était de justesse. C'est vrai qu'en Bretagne, on a un très grande diversité de climats par rapports a d'autres régions, ce qui fait qu'il faut beaucoup de stations pour tout comprendre.

Link to post
Share on other sites
Posted
La Tronche (260 m)

Oui, la carte, bof, j'ai du mal à comprendre les nuances "climat intérieur", "intérieur est" et "Sud est" (surtout sans plus d'explications). Pour moi, il y aurait 4 zones :

- Le littoral ouest et nord, venté, remarquable pour sa faible amplitude annuelle, remarquable pour le faible nombre de jours de gel

- Le littoral sud, un peu plus calme et plus ensoleillé avec une amplitude annuelle un peu plus élevée, aux étés plus chauds et un nombre de gel plus important

- Les collines de l'intérieur (Monts d'Arrée) à l'ouest, pluvieuses et moins ensoleillées, la station de Rostrenen est un bon exemple

- l'intérieur, un peu plus à l'est, au climat moins humide, bien évidemment plus chaud l'été et plus froid l'hiver que le littoral mais qui reste tout de même très tempéré, ensoleillement assez classique pour un climat tempéré à cette latitude.

Tout le problème après, c'est de délimiter ces quatre zones, c'est le problème français mais à échelle plus réduite....

Pour la Bretagne, on peut évoquer également les traits marquants suivants :

- Le premier trait fondamental c'est le climat tempéré avec hiver et été, une bonne partie du temps concerné par l'affrontement entre l'air froid et chaud, frais et doux dans le cas de la Bretagne car nous sommes dans un contexte océanique en façade occidentale de continent.

- Dans ce contexte tempéré, du fait de la situation en façade occidentale, l'amplitude annuelle est trés réduite : entre 9°C à Ouessant et 13°C à Rennes, c'est remarquable pour la latitude, une sorte de record pour l'Hémisphère nord. A cette latitude, dans l'Hémisphère sud les côtes occidentales du Chili ou de la Nouvelle Zélande font "mieux" mais avec des climats tout de même assez différents, excessivement humides et à été bien plus frais, il y a aussi les iles australes mais au climat presque polaire, sans été. La façade occidentale de l'Amérique du nord connait également une amplitude réduite mais pas autant, la cote, massive, au relief important et peu découpée n'est pas aussi favorable.

- Autre trait remarquable, peu souvent évoqué, c'est la Tm annuelle, entre 10°C et 12°C, élevée pour la latitude, là encore une sorte de record, les deux hémisphères confondus. Cette Tm élevée est le résultat des vents de sud-ouest dominants, elle est un peu le "négatif" des Tm annuelles froides que l'on trouve en façade orientale de continent, au labrador ou dans l'extrême orient russe. La façade occidentale de l'Amérique du nord connait là encore ces remontées de sud-ouest mais le relief élevé et l'orientation générale de la côte sont moins favorables qu'en Europe et de ce fait qu'en Bretagne.

- La pluviométrie plutôt élevée (mais bien moins que sur d'autres littoraux montagneux en situation analogue), entre 700 mm (Rennes ) et 1300 mm (Monts d'Arrée), avec surtout une répartition sur un nombre de jours important.

- Ce qui est un peu lié à l'amplitude annuelle, c'est le faible nombre de jours de gel annuel : moins de 1 à Ouessant, moins de 20 sur les zones littorales et seulement une trentaine à Rennes.

- La répartition des pluies, mais cela a déjà plus ou moins été évoqué, avec dans les monts d'Arrée par exemple, l'hiver trois fois plus arrosé que l'été

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Oui, la carte, bof, j'ai du mal à comprendre les nuances "climat intérieur", "intérieur est" et "Sud est". Pour moi, il y aurait 4 zones :

- Le littoral ouest et nord, venté, remarquable pour sa faible amplitude annuelle, remarquable pour le faible nombre de jours de gel, à pluviomètre relativement faible

- Le littoral sud, un peu plus calme et plus ensoleillé avec une amplitude annuelle un peu plus élevée, aux étés plus chauds et un nombre de gel plus important

- Les collines de l'intérieur (Monts d'Arrée) à l'ouest, pluvieuses et peu ensoleillées, la station de Rostrenen est un bon exemple

- l'intérieur mais un peu plus à l'est au climat moins humide, bien évidemment plus chaud l'été et plus froid l'hiver que le littoral mais qui reste tout de même très tempéré, ensoleillement assez classique pour un climlat tempéré à cette latitude.

Tout le problème après, c'est de délimiter ces quatre zones, c'est le problème français mais à échelle plus réduite....

Pour la Bretagne, on peut évoquer également les traits marquants suivants :

- Le premier trait fondamental c'est que c'est un climat tempéré avec hiver et été, une bonne partie du temps concerné par l'affrontement entre l'air froid et chaud, frais et doux dans le cas de la Bretagne car nous sommes dans un contexte océanique en façade ouest de continent.

- Dans ce contexte tempéré, l'amplitude annuelle trés réduite : entre 9°C à Ouessant et 13°C à Rennes, c'est remarquable pour la latitude, une sorte de record pour l'Hémisphère nord. A cette latitude, certaines iles font "mieux" mais avec des climats tout de même bien différents, presque polaires, sans été.

- Ce qui est un peu lié au caractère précédent, c'est le faible nombre de jours de gel annuel : moins de 1 à Ouessant, moins de 20 sur les zones littorales et seulement une trentaine à Rennes.

- La répartition des pluies, mais cela a déjà plus ou moins été évoqué, avec dans les monts d'Arrée par exemple, l'hiver trois fois plus arrosé que l'été

En voila, une bonne réflexion. Effectivement, le climat océanique et surtout hyper-océanique est assez rare dans le Monde (hormis la zone intertropicale). C'est vraiment en Europe qu'il rentre aussi profondément dans les terres. Sinon, l'Irlande et l'Ecosse ont des indices de continentalité encore plus faibles qu'en Bretagne. Le record étant atteint aux îles Féroés je crois. Quand on pense a des stations situés a 48°N au Quebec, on a -15 °C en janvier et -20°C en Chine du Nord. Sacré différence! Ce qui caractérise aussi la Bretagne, c'est l'absence de froid extreme (températures inférieures a -10°C très rares) et de plus et contrairement a l'Irlande, toutes les stations ont dépassés les 35°C. L'ensoleillement peut être important et dépasse les 2000 heures dans les stations du littoral du 56 ou du 44. J'ai trouvé d'autres données sinon:

Pour Nantes:

  • Indice de continentalité:38, c'est océanique.
  • Indice d'humidité: 19.7, c'est subhumide supérieur.
  • Indice de xéricité estivale:-35, c'est axérique.
  • Indice thermique: 7 mois chauds, 12.1 °C de température annuel, c'est tempéré frais.

Pour Rostrenen:

  • Indice de continentalité:32, c'est océanique.
  • Indice d'humidité: 77.7, c'est humide supérieur.
  • Indice de xéricité estivale:-25, c'est axérique.
  • Indice thermique: 6 mois chauds, 10.4°C de température annuel, c'est tempéré frais.

Pour Landiviseau:

  • Indice de continentalité:28, c'est hyperocéanique.
  • Indice d'humidité: 74.2, c'est humide supérieur.
  • Indice de xéricité estivale:-21, c'est axérique.
  • Indice thermique: 6 mois chauds, 11.2°C de température annuel, c'est tempéré frais.

Pour Lanvéoc:

  • Indice de continentalité:28, c'est hyperocéanique.
  • Indice d'humidité: 56.3, c'est humide inférieur.
  • Indice de xéricité estivale:-19, c'est axérique.
  • Indice thermique: 7 mois chauds, 11.9°C de température annuel, c'est tempéré frais.

Pour Vannes:

  • Indice de continentalité:37, c'est océanique.
  • Indice d'humidité: 18, c'est subhumide inférieur.
  • Indice de xéricité estivale:-37, c'est axérique (quasi subméditerranéen)
  • Indice thermique: 7 mois chauds, 12°C de température annuel, c'est tempéré frais.

Pour Saint Nazaire:

  • Indice de continentalité:37, c'est océanique.
  • Indice d'humidité: 9.6, c'est subhumide inférieur.
  • Indice de xéricité estivale:-41, c'est subméditerranéen
  • Indice thermique: 7 mois chauds, 12.5°C de température annuel, c'est tempéré frais.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Oui, la carte, bof, j'ai du mal à comprendre les nuances

En étudiant les données peut-être. On ne devine pas le climat d'une région dominée par les gradients à l'intuition.

D'après le cumul de précipitations, la Bretagne semble dominée par des sous-espaces différents.

Mais pour tout le reste, il faut être honnête, il n'y pas d'énorme différence climatique sur 50 km*. Même le nombre de jours de pluie est moins différencié que les précipitations cumulées.

Ce qui domine, c'est un gradient sur 250 km, mais il faut ensuite étudier de près où peuvent être les sous-espaces dans ce gradient.

*mais par contre, au jour le jour, il y a souvent de forts gradients sur 50 km, mais comme ce gradient est chaque fois dans un sens différent, il s'annule assez nettement en moyenne, et il ne reste que le gradient climatique NO-SE.

Link to post
Share on other sites

En étudiant les données peut-être. On ne devine pas le climat d'une région dominée par les gradients à l'intuition.

D'après le cumul de précipitations, la Bretagne semble dominée par des sous-espaces différents.

Mais pour tout le reste, il faut être honnête, il n'y pas d'énorme différence climatique sur 50 km. Même le nombre de jours de pluie est moins différencié que les précipitations cumulées.

Ce qui domine, c'est un gradient sur 250 km, mais il faut ensuite étudier de près où peuvent être les sous-espaces dans ce gradient.

Effectivement, le gros problème c'est de définir les nuances tout en restant dans une logique mondiale pour qu'on puisse directement comparer ces stations avec d'autres similaires situés dans les Iles Britanniques ou en Nouvelle Zélande par exemple.
Link to post
Share on other sites
Posted
La Tronche (260 m)

En voila, une bonne réflexion. Effectivement, le climat océanique et surtout hyper-océanique est assez rare dans le Monde (hormis la zone intertropicale). C'est vraiment en Europe qu'il rentre aussi profondément dans les terres. Sinon, l'Irlande et l'Ecosse ont des indices de continentalité encore plus faibles qu'en Bretagne. Le record étant atteint aux îles Féroés je crois. Quand on pense a des stations situés a 48°N au Quebec, on a -15 °C en janvier et -20°C en Chine du Nord. Sacré différence! Ce qui caractérise aussi la Bretagne, c'est l'absence de froid extreme (températures inférieures a -10°C très rares) et de plus et contrairement a l'Irlande, toutes les stations ont dépassés les 35°C. L'ensoleillement peut être important et dépasse les 2000 heures dans les stations du littoral du 56 ou du 44. J'ai trouvé d'autres données sinon:

Pour Nantes:

  • Indice de continentalité:38, c'est océanique.
  • Indice d'humidité: 19.7, c'est subhumide supérieur.
  • Indice de xéricité estivale:-35, c'est axérique.
  • Indice thermique: 7 mois chauds, 12.1 °C de température annuel, c'est tempéré frais.

Pour Rostrenen:

  • Indice de continentalité:32, c'est océanique.
  • Indice d'humidité: 77.7, c'est humide supérieur.
  • Indice de xéricité estivale:-25, c'est axérique.
  • Indice thermique: 6 mois chauds, 10.4°C de température annuel, c'est tempéré frais.

Pour Landiviseau:

  • Indice de continentalité:28, c'est hyperocéanique.
  • Indice d'humidité: 74.2, c'est humide supérieur.
  • Indice de xéricité estivale:-21, c'est axérique.
  • Indice thermique: 6 mois chauds, 11.2°C de température annuel, c'est tempéré frais.

Pour Lanvéoc:

  • Indice de continentalité:28, c'est hyperocéanique.
  • Indice d'humidité: 56.3, c'est humide inférieur.
  • Indice de xéricité estivale:-19, c'est axérique.
  • Indice thermique: 7 mois chauds, 11.9°C de température annuel, c'est tempéré frais.

Pour Vannes:

  • Indice de continentalité:37, c'est océanique.
  • Indice d'humidité: 18, c'est subhumide inférieur.
  • Indice de xéricité estivale:-37, c'est axérique (quasi subméditerranéen)
  • Indice thermique: 7 mois chauds, 12°C de température annuel, c'est tempéré frais.

Pour Saint Nazaire:

  • Indice de continentalité:37, c'est océanique.
  • Indice d'humidité: 9.6, c'est subhumide inférieur.
  • Indice de xéricité estivale:-41, c'est subméditerranéen
  • Indice thermique: 7 mois chauds, 12.5°C de température annuel, c'est tempéré frais.

Bonjour Mathieu,

Tu calcules comment les indices ?

Link to post
Share on other sites

Les indices, je les ai inventés moi-même donc c'est assez compliqué de les expliquer en quelques mots.

Pour l'indice de continentalité, la formule est la suivante:(TMax-Tmin)/(L+10) avec Tmax: maximale de l'année, Tmin:minimale de l'année, L: latitude en degrés. Ex: Oxford (UK): (22.7-1.8)/(51.6+10)=0.34 soit un climat océanique.

Pour l'indice d'humidité, il faut calculer l'ETP de Turc pour chaque mois (il faut absolument avoir les valeurs d'ensoleillement et d'hygrométrie surtout en milieu aride). Par exemple pour Oxford, j'ai 660 mm de PP, 636 d'ETP, ce qui donne 216 mm de surplus et 193 mm de déficit soit ((216*100)-(60*193))/636=16 soit subhumide supérieur. En gros, je mélange les travaux de Turc et de Thornthwaite. Pour l'indice saisonnier pareil mais juste pour l'été et l'hiver. Ici, j'ai -29, ce qui fait que les étés peuvent être parfois secs mais ça reste globalement largement compensée par la réserve utile soit axérique.

Pour l'indice thermique, j'ai plus de mal. Je voulais découper en fonction de l'ETP mais ça donne pas des bons résultats donc je prends les mois<10C°(minimum thermique de la plupart des arbres), plus la température annuelle moyenne pour découper les ensembles. Ici, j'ai 6 mois >10C° et 10.7 °C de température, c'est typiquement tempéré frais.

Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Ambroise, Saguenay-Lac-St-Jean, QC, Canada

Les indices, je les ai inventés moi-même

donc c'est assez compliqué de les expliquer en quelques mots.

Pour l'indice de continentalité, la formule est la suivante:(TMax-Tmin)/(L+10) avec Tmax: maximale de l'année, Tmin:minimale de l'année, L: latitude en degrés. Ex: Oxford (UK): (22.7-1.8)/(51.6+10)=0.34 soit un climat océanique.

Pour l'indice d'humidité, il faut calculer l'ETP de Turc pour chaque mois (il faut absolument avoir les valeurs d'ensoleillement et d'hygrométrie surtout en milieu aride). Par exemple pour Oxford, j'ai 660 mm de PP, 636 d'ETP, ce qui donne 216 mm de surplus et 193 mm de déficit soit ((216*100)-(60*193))/636=16 soit subhumide supérieur. En gros, je mélange les travaux de Turc et de Thornthwaite. Pour l'indice saisonnier pareil mais juste pour l'été et l'hiver. Ici, j'ai -29, ce qui fait que les étés peuvent être parfois secs mais ça reste globalement largement compensée par la réserve utile soit axérique.

Pour l'indice thermique, j'ai plus de mal. Je voulais découper en fonction de l'ETP mais ça donne pas des bons résultats donc je prends les mois<10C°(minimum thermique de la plupart des arbres), plus la température annuelle moyenne pour découper les ensembles. Ici, j'ai 6 mois >10C° et 10.7 °C de température, c'est typiquement tempéré frais

Je te félicite pour ton initiative ! smile.png

Pour ton indice thermique, il faudrait quand même que tu nous en dises plus : quels sont les seuils que tu as fixés ?

L'indice d'humidité a l'air intéressant, mais attention quand même pour le calcul de l'ETP de Turc :

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

turc2.png

La première formule est valable pour une humidité relative (hr) >= 50% (sur le mois), la deuxième formule pour hr <50%.

Avec:

  • ETP : évapotranspiration en mm/mois,
  • J: nombre de jours dans le mois,
  • T: température moyenne sur le mois (°C),
  • hr: humidité relative moyenne (%),
  • Rg: rayonnement solaire moyen (ici mesuré) en cal/cm²/jour

-----------------------------------------------------------------------------------

Le rayonnement solaire, ce n'est pas la "valeur d'ensoleillement" ici ! Pour avoir la valeur en cal/cm²/jour, il faut connaître et le nombre d'heures d'ensoleillement (ou le pourcentage), mais également la latitude. Puis ensuite, il faut déterminer la valeur de la puissance radiative en W/m².... c'est du boulot, j'en sais quelque chose ! Le mieux, dans ton cas, est d,aller chercher cette valeur dans les cartes de rayonnement normal établies par certains organismes (à l'aides d'images de télédétection), souvent moyennées sur une dizaine d'années.

De plus, il fait se méfier des formules coupées en 2 : un coup on tient compte de Rg si HR < 50%, et on n'en tient pas compte ni de Rg ni de hr si HR < 50% ? perso, j'aime pas trop ça. Mais bon, si l'approximation est convenable, alors pourquoi pas...

Mais si HR < 50%, il y a un autre paramètre important qui n'a pas été pris en compte : le vent !

J'en rajouterais un, très important : le nombre de jours de précipitations....

Ensuite, s'agissant de l'indice estival, je comprends bien ta logique. Mais il nous faudrait (à toi aussi) beaucoup plus de valeurs pour juger de sa pertinence. Il m'a l'air pas mal, mais "un peu sec".

Ton indice de continentalité a le mérite d'être simple et d'utiliser les bons paramètres : amplitude thermique (évidemment), et latitude.

Cependant attention : pour Ambérieu, je trouve 0.50, et pour Minsk, j'obtiens 0.47....! pas logique...

Donc c'est perfectible, mais je le répète : très bonne initiative !

Link to post
Share on other sites

Je te félicite pour ton initiative ! smile.png

Pour ton indice thermique, il faudrait quand même que tu nous en dises plus : quels sont les seuils que tu as fixés ?

L'indice d'humidité a l'air intéressant, mais attention quand même pour le calcul de l'ETP de Turc :

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

turc2.png

La première formule est valable pour une humidité relative (hr) >= 50% (sur le mois), la deuxième formule pour hr <50%.

Avec:

  • ETP : évapotranspiration en mm/mois,
  • J: nombre de jours dans le mois,
  • T: température moyenne sur le mois (°C),
  • hr: humidité relative moyenne (%),
  • Rg: rayonnement solaire moyen (ici mesuré) en cal/cm²/jour

-----------------------------------------------------------------------------------

Le rayonnement solaire, ce n'est pas la "valeur d'ensoleillement" ici ! Pour avoir la valeur en cal/cm²/jour, il faut connaître et le nombre d'heures d'ensoleillement (ou le pourcentage), mais également la latitude. Puis ensuite, il faut déterminer la valeur de la puissance radiative en W/m².... c'est du boulot, j'en sais quelque chose ! Le mieux, dans ton cas, est d,aller chercher cette valeur dans les cartes de rayonnement normal établies par certains organismes (à l'aides d'images de télédétection), souvent moyennées sur une dizaine d'années.

De plus, il fait se méfier des formules coupées en 2 : un coup on tient compte de Rg si HR < 50%, et on n'en tient pas compte ni de Rg ni de hr si HR < 50% ? perso, j'aime pas trop ça. Mais bon, si l'approximation est convenable, alors pourquoi pas...

Mais si HR < 50%, il y a un autre paramètre important qui n'a pas été pris en compte : le vent !

J'en rajouterais un, très important : le nombre de jours de précipitations....

Ensuite, s'agissant de l'indice estival, je comprends bien ta logique. Mais il nous faudrait (à toi aussi) beaucoup plus de valeurs pour juger de sa pertinence. Il m'a l'air pas mal, mais "un peu sec".

Ton indice de continentalité a le mérite d'être simple et d'utiliser les bons paramètres : amplitude thermique (évidemment), et latitude.

Cependant attention : pour Ambérieu, je trouve 0.50, et pour Minsk, j'obtiens 0.47....! pas logique...

Donc c'est perfectible, mais je le répète : très bonne initiative !

Je vous remercie pour vos encouragements. En faite, j'y pense depuis mon cours de Licence, ou on nous imposait d'apprendre par cœur la classification de Koppen (avec menace de tomber la dessus a l'examen). Avec plusieurs autres étudiants, nous trouvions cela ridicule de mettre toute l'Europe de l'Ouest dans la même classification climatique et un ami qui venait des Cotes d'Armor trouvait cela saugrenu que son bled avait le même climat que Berlin par exemple. J'ai donc lu beaucoup de livres de géographie physique et de sites dédiés a ce sujet. Mais bon, j'ai plus fait de l'urbanisme, je ne suis pas un spécialiste de géographie physique, j'ai juste eu quelques cours en licence. Alors pour répondre a vos questions:

-J'ai pris l'ETP de Turc car c'est souvent la formule la plus utilisée et que je ne trouve jamais les valeurs de vent ou le nombre de jours avec pluie (sur l'ensoleillement, toutes les stations ne proposent pas non plus de données). Je prends les données d'ensoleillement que je "convertis" en rayonnement solaire grâce au logiciel Cropwat.

-Pour mon indice de continentalité, effectivement, Ambérieu est dans les Alpes donc les écarts journaliers de températures sont forts, ce qui n'est pas le cas a Minsk situé en plaine. Après, j'ai pas encore testé l'indice partout. A perfectionner peut être.

-Enfin pour l'indice thermique, j'ai classé les climats comme ça:

  • Polaire: Froid toute l'année. Végétation absente. Aucun mois>5 °C.
  • Subpolaire: saison de végétation négligeable: toundra. Aucun mois>10 °C.
  • Boréal: Saison de végétation très courte: taïga. 1-3 mois>10°C.
  • Tempéré froid: saison de végétation courte: foret mixte feuillus- conifères. 4-6 mois >10°C. 6°C au moins de température moyenne annuelle.
  • Tempéré frais: saison de végétation moyenne: foret tempérée de feuillus. 6-8 mois>10°C. 9°C au moins de température moyenne annuelle.
  • Tempéré chaud: saison de végétation assez importante. Foret mixte feuillus caduques et sempervirents. 12 °C de température moyenne annuelle et 8-12 mois>10°C.
  • Subtropical:saison de végétation importante. Foret surtout sempervirente. 16 °C de température moyenne annuelle et aucun mois>10°C.
  • Tropical: saison de végétation très importante. Foret sempervirente. 21 °C de température moyenne annuelle et aucun mois<18 °C.

Bien entendu, tout cela est perfectible.

Link to post
Share on other sites

Pas mal ta classif, même si la moyenne annuelle n'est pas totalement représentative, sinon il faudrait rajouter un climat équatorial (Amplitude quasi-nulle et moyenne annuelle encore plus élevée) car par exemple dans un climat tropical genre l'Ile Maurice, on a une différence de 5°C environ entre l'"hiver" et l'"été" ainsi en Juillet/Août il y fait plus frais que sur la moitié sud de la France et l'eau n'est qu'à à peine plus de 20°C soit pas mieux que l'Atlantique.

Sinon, pour tempéré froid et frais, remplace par frais et moyen, et tempéré froid=boréal pour moi. Sinon pour le subpolaire, il y a des trucs marrants, l'Ile Campbell a une moyenne de plus de 6°C mais aucun mois > 10°C. Je pense que subpolaire=boréal en réalité, on ne peut pas mettre un endroit avec mois le plus froid largement supérieur à 0°C avec des endroits où il fait en dessous de 0°C 9 à 10 mois sur 12 avec un pic à 6°C de Tm en Juillet.

La Bretagne selon 81/2010 est en partie en tempéré chaud selon tes critères, déjà TOUTES les îles quasiment, tout le littoral atlantique quasiment. En 71/2000, Groix et Noirmoutier étaient dans les seuils.

Aussi, beaucoup de stations dépassent les 12°C de Tm annuelle, Nantes même en 1971/2000 mais a trop frais en Mars et Novembre pour avoir 8 mois. Je préfère parler pour ce climat de tempéré moyen.

Moi dans ma classification, je mets subtropical pour tempéré chaud car je m'étais basée sur Trewartha et ensuite moi je mets les climats avec aucun mois > 10°C mais aucun < 0°C au niveau du climat subarctique car le manque d'été est du à l'hyperocéanicité. Mais il n'y a pas d'hiver au sens du terme (Températures négatives moyennes, neige persistante).

Enfin, j'ai rajouté le climat équatorial.

Link to post
Share on other sites
Posted
La Tronche (260 m)

Je vous remercie pour vos encouragements. En faite, j'y pense depuis mon cours de Licence, ou on nous imposait d'apprendre par cœur la classification de Koppen (avec menace de tomber la dessus a l'examen). Avec plusieurs autres étudiants, nous trouvions cela ridicule de mettre toute l'Europe de l'Ouest dans la même classification climatique et un ami qui venait des Cotes d'Armor trouvait cela saugrenu que son bled avait le même climat que Berlin par exemple. J'ai donc lu beaucoup de livres de géographie physique et de sites dédiés a ce sujet. Mais bon, j'ai plus fait de l'urbanisme, je ne suis pas un spécialiste de géographie physique, j'ai juste eu quelques cours en licence. Alors pour répondre a vos questions:

-J'ai pris l'ETP de Turc car c'est souvent la formule la plus utilisée et que je ne trouve jamais les valeurs de vent ou le nombre de jours avec pluie (sur l'ensoleillement, toutes les stations ne proposent pas non plus de données). Je prends les données d'ensoleillement que je "convertis" en rayonnement solaire grâce au logiciel Cropwat.

-Pour mon indice de continentalité, effectivement, Ambérieu est dans les Alpes donc les écarts journaliers de températures sont forts, ce qui n'est pas le cas a Minsk situé en plaine. Après, j'ai pas encore testé l'indice partout. A perfectionner peut être.

-Enfin pour l'indice thermique, j'ai classé les climats comme ça:

  • Polaire: Froid toute l'année. Végétation absente. Aucun mois>5 °C.
  • Subpolaire: saison de végétation négligeable: toundra. Aucun mois>10 °C.
  • Boréal: Saison de végétation très courte: taïga. 1-3 mois>10°C.
  • Tempéré froid: saison de végétation courte: foret mixte feuillus- conifères. 4-6 mois >10°C. 6°C au moins de température moyenne annuelle.
  • Tempéré frais: saison de végétation moyenne: foret tempérée de feuillus. 6-8 mois>10°C. 9°C au moins de température moyenne annuelle.
  • Tempéré chaud: saison de végétation assez importante. Foret mixte feuillus caduques et sempervirents. 12 °C de température moyenne annuelle et 8-12 mois>10°C.
  • Subtropical:saison de végétation importante. Foret surtout sempervirente. 16 °C de température moyenne annuelle et aucun mois>10°C.
  • Tropical: saison de végétation très importante. Foret sempervirente. 21 °C de température moyenne annuelle et aucun mois<18 °C.

Bien entendu, tout cela est perfectible.

Merci Mathieu pour les explications, je pense que tu as voulu écrire:

"•Subtropical:saison de végétation importante. Foret surtout sempervirente. 16 °C de température moyenne annuelle et aucun mois<10°C"

Link to post
Share on other sites

Merci Mathieu pour les explications, je pense que tu a voulu écrire:

"•Subtropical:saison de végétation importante. Foret surtout sempervirente. 16 °C de température moyenne annuelle et aucun mois<10°C"

Oui exactement, j'ai oublié de me relire! Merci aussi Fantomon pour tes conseils, j'en prends note!
Link to post
Share on other sites
Posted
La Tronche (260 m)

Je vous remercie pour vos encouragements. En faite, j'y pense depuis mon cours de Licence, ou on nous imposait d'apprendre par cœur la classification de Koppen (avec menace de tomber la dessus a l'examen). Avec plusieurs autres étudiants, nous trouvions cela ridicule de mettre toute l'Europe de l'Ouest dans la même classification climatique et un ami qui venait des Cotes d'Armor trouvait cela saugrenu que son bled avait le même climat que Berlin par exemple. J'ai donc lu beaucoup de livres de géographie physique et de sites dédiés a ce sujet. Mais bon, j'ai plus fait de l'urbanisme, je ne suis pas un spécialiste de géographie physique, j'ai juste eu quelques cours en licence. Alors pour répondre a vos questions:

-J'ai pris l'ETP de Turc car c'est souvent la formule la plus utilisée et que je ne trouve jamais les valeurs de vent ou le nombre de jours avec pluie (sur l'ensoleillement, toutes les stations ne proposent pas non plus de données). Je prends les données d'ensoleillement que je "convertis" en rayonnement solaire grâce au logiciel Cropwat.

-Pour mon indice de continentalité, effectivement, Ambérieu est dans les Alpes donc les écarts journaliers de températures sont forts, ce qui n'est pas le cas a Minsk situé en plaine. Après, j'ai pas encore testé l'indice partout. A perfectionner peut être.

-Enfin pour l'indice thermique, j'ai classé les climats comme ça:

  • Polaire: Froid toute l'année. Végétation absente. Aucun mois>5 °C.
  • Subpolaire: saison de végétation négligeable: toundra. Aucun mois>10 °C.
  • Boréal: Saison de végétation très courte: taïga. 1-3 mois>10°C.
  • Tempéré froid: saison de végétation courte: foret mixte feuillus- conifères. 4-6 mois >10°C. 6°C au moins de température moyenne annuelle.
  • Tempéré frais: saison de végétation moyenne: foret tempérée de feuillus. 6-8 mois>10°C. 9°C au moins de température moyenne annuelle.
  • Tempéré chaud: saison de végétation assez importante. Foret mixte feuillus caduques et sempervirents. 12 °C de température moyenne annuelle et 8-12 mois>10°C.
  • Subtropical:saison de végétation importante. Foret surtout sempervirente. 16 °C de température moyenne annuelle et aucun mois>10°C.
  • Tropical: saison de végétation très importante. Foret sempervirente. 21 °C de température moyenne annuelle et aucun mois<18 °C.

Bien entendu, tout cela est perfectible.

Attention au qualificatif "Boréal" qui signifie "Nordique" donc pas vraiment approprié pour l'hémisphère sud.

En même temps, si cet adjectif qualifie le climat de la taïga, ce n'est pas trop grave puisque cette dernière n'existe pas dans l'hémisphère sud.

Je me pose également la question suivante : si un climat entre dans deux catégories tempérées, exemple 5 mois > 10°C (=> tempéré froid) et plus de 9°C de Tm annuelle (=> tempéré frais), c'est le cas de Innsbruck en Autriche je crois, tu fais comment ?

Link to post
Share on other sites

Attention au qualificatif "Boréal" qui signifie "Nordique" donc pas vraiment approprié pour l'hémisphère sud.

En même temps, si cet adjectif qualifie le climat de la taïga, ce n'est pas trop grave puisque cette dernière n'existe pas dans l'hémisphère sud.

Je me pose également la question suivante : si un climat entre dans deux catégories tempérées, exemple 5 mois > 10°C (=> tempéré froid) et plus de 9°C de Tm annuelle (=> tempéré frais), c'est le cas de Innsbruck en Autriche je crois, tu fais comment ?

C'est tempéré froid. Les deux conditions doivent être respectées pour rentrer dans la catégorie.
Link to post
Share on other sites

Hello Mathieu,

Beau travail en effet.

J'aimerais cependant juste une petite précision concernant la saison de végétation.

Sur quoi tu te bases pour faire la différence entre saison de vegetation assez importante et importante?

je sais que tu utilises les seuils tm>10 ou que 5, mais ces seuils là s'essoufflent à partir du tempéré chaud, puisque dès le climat subtropical, tous les mois doivent être au dessus de ces seuils.

Mais personnellement, je te rejoins la-dessus, car pour prendre l'eternel exemple du sud-est des USA, tu classerais seulement une frange sud (qui connaît tous les mois>10°) en subtropical. Selon ma logique, c'est aussi ce seuil que je retiendrais (en tous cas pour cette région), car il correspond aussi à la limite d'une amplitude thermique annuelle importante (>20°), donc à la limite du climat continental.

Crabo

Link to post
Share on other sites

En Bretagne, dans les zones à 8/9 mois >= 10°C, des plantes méditerranéennes et même tropicales poussent, à Ouessant le mois le plus froid tourne autour de 8°C avec des gelées pas tous les ans et même rares ou alors très faibles (1°C de Tnn en 12/1879 par exemple soit moins froid qu'en 2007 et 2008 où il y avait gelé en Décembre mais de très peu). Sur la côte de Jade, poussent plein d'oliviers et de pins Corses et même des palmiers! A noter qu'il y a le climat de baie avec des étés plus chauds (Et en Janvier 03 il a fait 20°C à Vannes quasiment). La mer est plus chaude localement, les tempés aussi.

Link to post
Share on other sites

A noter qu'il y a le climat de baie avec des étés plus chauds (Et en Janvier 03 il a fait 20°C à Vannes quasiment). La mer est plus chaude localement, les tempés aussi.

Il y a des fois quand je lis les anneries que tu écris, je me demande comment tu peux faire de la bonne climatologie qui requiert quand même une certaine rigueur...

En tout cas, merci à Matthieu , Yves, Crabo et Dann17 pour toutes vos études sur la climatologie de la Bretagne (et sur les autres topics). C'est très intéressant à lire, et très enrichissant!

Link to post
Share on other sites

En Bretagne, dans les zones à 8/9 mois >= 10°C, des plantes méditerranéennes et même tropicales poussent, à Ouessant le mois le plus froid tourne autour de 8°C avec des gelées pas tous les ans et même rares ou alors très faibles (1°C de Tnn en 12/1879 par exemple soit moins froid qu'en 2007 et 2008 où il y avait gelé en Décembre mais de très peu). Sur la côte de Jade, poussent plein d'oliviers et de pins Corses et même des palmiers! A noter qu'il y a le climat de baie avec des étés plus chauds (Et en Janvier 03 il a fait 20°C à Vannes quasiment). La mer est plus chaude localement, les tempés aussi.

Attention Fantomon, ne dévions pas sur ces aspects pseudo-méditerranéens, ça va encore dévier cette histoire. Pour la Bretagne il faut mieux en rester à une distinction entre le domaine océanique et le domaine continentalisé (moins océanique).
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...