Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Max30

Groupe Météo à l'Ecole
  • Content Count

    10
  • Joined

  • Last visited

About Max30

  • Rank
    Cirrus

Recent Profile Visitors

90 profile views
  1. Aux limites ultimes de ce topic, l'ensembliste GEFS laisse supposer quelques scénario intéressants compte tenu de sa moyenne mais ils laisse aussi supposer une certaine récurrence avec cette dorsale très proche de la France. Bref, reculer pour mieux sauter ou repartir pour un tour.
  2. Je suis tenté de dire que les 2 GFS suivent leur logique du 6Z sans net progrès. Personnellement, j'espérais mieux peut-être. D'un autre côté, GEM, semble faire un rapproché vers les GFS non ? Difficile à dire. Je trouve qu'on avance pas bien. L'extension du blocage vers la Mer de Norvège sera conditionnée par la virulence de la cyclogénèse observable du côté de l'Islande si je ne m'abuse mais bon...suis pas un spécialiste. Je m'attendais à plus simple comme modélisation. Là, ça me parait le foutoir notamment sur GFS.
  3. En tous cas, je préfère les petites avancées de GFS sur chaque sortie. Sur le 12 Z, on sent que ça peut pousser un peu plus vers l'Europe Occidentale sur un axe Pays Baltes - France. A voir.
  4. Le premier modèle à s'actualiser ICON (qui n'était déjà pas très bon sur son 6Z) semble te donner raison. Pour lui, la dorsale s'affaisse rapidement sur l'Europe et c'est même carrément le coup de marteau plutôt que le blocage entre le marteau et l'enclume. On va assister aux autres actualisations GFS et autres pour voir si les velléités entrevues ce midi sont à enterrer quasi-définitivement. Avec ICON, ça commence très mal (pour le moyen terme) en tous cas. On va se rassurer en se disant que ce n'est que le premier et que ce n'est qu'ICON. On va le laisser sortir et l'oublier, ou
  5. Cette mi-journée est vraiment encourageante. L'AS résiste bien mieux et tend à une extension vers la Mer de Norvège. Forcément, si cela se confirme ça rebat les cartes. On sent que le froid continental pourrait être davantage drainé vers nous à moyen ou long terme. Cela ouvre à nouveau le champ des possibles. Il n'est pas inenvisageable (par exemple) que cette mécanique se renforce et viennent sérieusement offrir une seconde phase à cette ''vague de froid" qui jusqu'à présent laissait une bonne partie du pays en marge. Il faut regarder ce qui se passe à l'Est.... avec du nouveau dans les proc
  6. Bonjour, Il nous reste encore un petit peu de marge avant que le scénario définitif aux limites du topic puisse clairement se dégager. Quelques scénarios de GEFS notamment persistent à voir les basses anomalies plonger sur l'Italie plutôt que la Grèce. D'autres insistent toujours sur des intéractions avec des anomalies basses Atlantiques qui tangenteraient sur un axe Gascogne-Baléares sans que le redoux soit trop franc. D'une certaine manière, les évolutions d'hier au soir sur les modèles, sans être encourageantes, montrent que la synoptique globale n'est pas complètement cernée ou
  7. Oui, c'est vrai. Ce risque persiste et tend même à s'accentuer sur GEFS 12 Z comparativement à son 6 Z. Cependant, pour l'instant, il est très isolé par rapport aux autres modèles. Par expérience, je sais que ce type d'invasion progressive d'air continental via les Balkans peut déboucher sur des configurations favorables à nos régions. Mais je serais davantage rassuré s'il était suivi par d'autres modèles. Les sorties de ce soir et demain seront fondamentales. Si le flux d'Est se confirme de façon plus massive et généralisé avec une petite goutte froide qui glisse d'Est en Ouest alors on pourr
  8. L'évolution (légère) de GFS 12 Z par rapport au 6 Z était déjà perceptible sur le GEFS 6 Z avec un petit tiers de scénarios qui mettaient en évidence la possibilité d'une légère persistance d'un flux d'Est à Sud-Est. D'ailleurs sur le GEFS 12 Z des écarts types assez importants concernent l'Est de la France alors que sur le 6 Z ces mêmes hésitations concernaient davantage l'Italie. Cela peut permettre d'émettre des doutes sur l'arrivée aussi franche de l'air doux par flux de Sud-Ouest. Alors, certes, ce n'est pas le retour de modélisations idylliques mais ça a le mérite de maintenir un peu de
  9. Quand on regarde les 30 scénarios de GEFS 6Z, il y a environ 1/3 de scénarios alternatifs par rapport au scénario vers lequel semblait converger les déterministes ce matin : notamment des retours de gouttes froides par l'Est ou le Sud-Est du pays, des maintiens de légers flux d'Est, des interactions entre anomalies basses Atlantiques et anomalies centre-européenne réalimentant le blocage plus au Nord. Bref, même si ce n'est pas la tendance majoritaire, ces alternatives sont à prendre en considération et peut-être même qu'elles prennent un peu du galon.
  10. Sans trop vouloir faire du run par run (mais nous sommes un peu obligés vu le contexte), Arome 12 Z est plutôt bien pour Camargue et Gard dans sa dernière actualisation avec un début des hostilités vers 23 h ce dimanche et un passage neigeux plus ou moins continu en matinée de lundi. Intéressant à seulement quelques heures de l'échéance. Le problème c'est qu'il est plutôt isolé par rapport à arpège. Bref, à voir en live une fois de plus.
×
×
  • Create New...