mottoth

Climats du monde

Messages recommandés

mottoth   

Salut à tous, suite au décès brutal de ma freebox lundi dernier ce topic sera mis en sommeil pendant 3 semaines, le temps de migrer vers un nouvel FAI qui va installer la fibre chez moi. En effet j'en profite pour faire le pas vers la fibre plutôt que simplement demander un remplacement de box ADSL.

A bientôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yves38   

Salut à tous, suite au décès brutal de ma freebox lundi dernier ce topic sera mis en sommeil pendant 3 semaines, le temps de migrer vers un nouvel FAI qui va installer la fibre chez moi. En effet j'en profite pour faire le pas vers la fibre plutôt que simplement demander un remplacement de box ADSL.

A bientôt.

Dommage ! J'attendais la suite avec impatience thumbup1.gif

Bonne installation alors!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nicolass   

Un boulot exceptionnel: vite la suite.

Merci beaucoup flowers.gifflowers.gif

PS/ Est ce que vous pourriez faire Kuala Lumpur ou Singapour: j'y ai vécu 1an et j'ai peu de données sur le climat local.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   
Citation
PS/ Est ce que vous pourriez faire Kuala Lumpur ou Singapour: j'y ai vécu 1an et j'ai peu de données sur le climat local.

Je ferai probablement Singapour prochainement, ça fait longtemps que j'y pense.

Me voici donc de retour parmi vous suite à ma migration réussie hier vers la fibre optique.

 

53. La Paz / El Alto

 

On continue le voyage en Amérique du Sud avec la Bolivie.

85201_map0.jpg

 

85201_dem.jpg

 

La Paz est située en bordure de l'Altiplano Andin, c'est une ville tentaculaire qui s'étend de l'Altiplano (4100m d'altitude à El Alto) jusqu'à 3200m dans la Zona Sur. C'est aussi une ville que j'ai pu visiter, avec photos et commentaires /topic/48841-4-semaines-dans-les-andes-3e-partie/#entry1089817'>ici. La station synoptique est située sur l'aéroport d'El Alto, au début de l'altiplano. Voici une vue vers l'est, la cassure du plateau est nette peu après l'aéroport:

85201_La_Paz_1.jpg

 

Une vue de la vallée de La Paz vers le NO. La Zona Sur est tout en bas de l'image, tandis qu'en haut à gauche on retrouve El Alto:

85201_La_Paz_2.jpg

 

85201_La_Paz_A_v7.35.png

 

On retrouve un climat très semblable à celui de Cuzco, d'ailleurs les courbes de t° sont vraiment identiques. C'est donc toujours un climat tropical d'altitude, tout les paramètres se rapprochent de ce que l'on a déjà vu à Cuzco (régimes de RR, d'amplitudes thermiques, d'hygrométrie, de nébulosité et d'ensoleillement, de pression...), et même certains extrêmes comme les records bas de Td.

La différence notable l'apparition de la neige car il y fait plus froid: La neige fondue est possible même en été, et durant l'hiver les quelques averses se produisent généralement sous forme de neige, qui occasionnellement tient au sol lorsque le phénomène se produit la nuit. A noter aussi qu'il ne fait jamais chaud: la Txx est d'à peine 22°c.

 

EDIT 22/07/2014: ajout des tableaux horaires

85201_La_Paz_B_v7.35.png

 

EDIT 28/05/2015: ajout des roses des vents

85201_La_Paz_C_v7.35.png

 

 

[section partiellement réécrite le 28/05/2015]

Pour illustrer l'hiver j'ai choisi 2009. Juin fut particulièrement sec et froid en tn, tandis que juillet fut normal.

Les nuits sont généralement claires et calmes, tandis qu'en journée on oscille entre le grand beau sec et un temps plus variable (convection diurne). Lors des rares dégradations la neige et/ou une journée complètement grise empêche les tx de monter, comme le 27 avec de la neige durant la nuit et un ciel bouché en journée.

Les brises thermiques sont sensibles en journée, elle soufflent de l'altiplano vers la vallée (d'ONO) et s'accompagnent souvent d'une chute du Td.

85201_JUN_JUL09.png

 

 

Comme à Cuzco octobre livre généralement les meilleures journées de l'année (avec novembre) mais avec une instabilité notable. Les après-midi sont fortement ennuagées et les orages déjà fréquents - quoique souvent secs:

85201_OCT_NOV06.png

 

 

Durant la saison des pluies les averses orageuses se produisent 2 jours sur 3, les tx sont très corrélées à l'insolation, et le vent dominant bascule à l'ESE. Les brouillards sont très fréquents en fin de nuit. Bien que l'ennuagement soit à son maximum l'insolation reste potable grâce aux éclaircies matinales qui précédent la convection diurne. De plus des pauses dans l'instabilité tropicale autorisent quelques belles journées même à cette saison. Illustration avec 2013 qui fur thermiquement très neutre, mais un peu déséquilibré pour les RR (janvier plutôt sec, février un peu excédentaire:

85201_JAN_FEB13.png

 

 

Au final c'est un climat assez inhospitalier, notamment à cause du manque de chaleur.

 

Modifié par mottoth
Remise à jour, ajout carte topo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebonjour et merci encore pour ces exposés, je remarque que vous vous intéressez beaucoup ces derniers temps aux climats montagneux qu'en direz vous de nous présenter et expliquer un climat montagneux de la région Afrique du nord-moyen orient (MENA) comme par exemple le climat de Batna en Algérie ou Ifrane au Maroc ou Thala en Tunisie ou Masyaf en Syrie ou Teheran en Iran ou Van en Turquie ou Kaboul en Afghanistan?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   
Citation
Rebonjour et merci encore pour ces exposés, je remarque que vous vous intéressez beaucoup ces derniers temps aux climats montagneux qu'en direz vous de nous présenter et expliquer un climat montagneux de la région Afrique du nord-moyen orient (MENA) comme par exemple le climat de Batna en Algérie ou Ifrane au Maroc ou Thala en Tunisie ou Masyaf en Syrie ou Teheran en Iran ou Van en Turquie ou Kaboul en Afghanistan?

Pour l'instant j'ai Ankara dans mes cartons, c'est ce qui se rapproche le plus de la zone qui t'intéresse.

Kaboul: certainement pas vu que les données quotidiennes sont indisponibles depuis des décennies.

Iran: les données d'avant 2008 sont parcellaires, mais je vais quand même m'y frotter tôt ou tard.

Maroc: il y a un problème avec l'heure de prise des tn... elle sont reportées trop tôt le matin (à 6hTU) avant la tn réelle. Idéalement elle devrait être reportée dans le synop de 9hTU. Idem pour une grande partie de l'Afrique de l'Ouest (Sénégal notamment), mais aussi l'Espagne et, dans une moindre mesure, le Portugal (avant 2003) -> toute cette zone est écartée de mon domaine d'étude.

Syrie: les données sont de bonne qualité, et continuent d'être disponibles malgré la guerre civile. Je compte donc les exploiter dans le futur.

Mais pour aujourd'hui on reste en Bolivie, mais cette fois çi dans les plaines tropicales:

 

54. Santa Cruz de la Sierra.

 

Malgré son nom Santa Cruz n'est pas montagnarde. C'est la capitale économique de la Bolivie, qui tire sa richesse de l'élevage et de l'agriculture. La richesse des plaines, domaine des blancs d'origine occidentale, contraste avec la pauvreté de l'Altiplano indien.

Les premiers contreforts des Andes s'élèvent à une trentaine de kms au SO de la ville. Malgré leur relatif éloignement et leur faible altitude on va voir que ces premières sierras ont un rôle important dans le forçage des vents dominants.

La station synoptique est située sur l'aéroport, dans une zone rurale à environ 15kms au nord du centre ville. Je n'ai pas localisé avec certitude la station, je pense qu'elle est située près des cuves de carburant.

J'ai volontairement décentré la carte régionale pour y inclure Asunción, afin d'appuyer la comparaison entre son climat et celui de Santa Cruz:

85244_Santa_Cruz_1.jpg

 

85244_dem.jpg

 

85244_Santa_Cruz_2.jpg

 

Vue vers le SSO:

85244_map2.jpg

 

Et une vue de la tour de contrôle, montrant la station dans son environnement:

85244_photo.jpg

 

85244_Santa_Cruz_A_v7_33.png

 

Suivant les données de RR utilisées Santa Cruz oscille entre la classification Am et Aw de Köppen, le seuil entre les deux étant au moins un mois avec moins de 47mm de RR. Mes données de RR donnent un saison sèche plus prononcée (avec 28mm en aout et 45mm en juillet) que les vieilles normales climatiques trouvée sur le web, on tombe donc dans le Aw, soit tropical à saison sèche. Globalement j'ai trouvé les données de RR très fiables, donc on peut raisonnablement conclure à un asséchement des hivers depuis au moins les années 2000.

 

Les courbes de t° sont presque aussi vilaines que celles d'Asuncion. Et comme au Paraguay juin est nettement plus froid que aout.

On distingue un subtil maximum thermique de printemps sur les tx, ce qui conforte la classification en climat tropical... là on tient une difference avec Asuncion qui a un maximum thermique d'été et qui est classifiée subtropicale (Cfa). Les 90-centiles de tx et les txx mensuelles confirment d'ailleurs que les coups de chaleur sont plus marqués au printemps qu'en été.

 

Les stats de RR, d'ensoleillement, de nébulosité, d'hygrométrie et d'amplitude themique diurne moyenne montrent que la saison froide/sèche n'est pas uniforme, avec un début de saison (juin) nettement plus gris et humide que la fin de saison (aout/septembre). On retrouve ce trait à Asuncion et même plus au sud jusqu'à Salta.

 

EDIT 23/07/2014: ajout des tableaux horaires

85244_Santa_Cruz_B_v7_33.png

 

EDIT 01/06/2015: ajout des roses des vents

85244_Santa_Cruz_C_v7_33.png

 

 

EDIT: section partiellement réécrite le 24/02/2017.

Voici un exemple d'hiver pris en 2009. C'est une saison contrastée comme le suggèrent les centiles de t° ou de Td. On passe fréquemment d'un beau temps quasi tropical (25°c à 30°c de tx, Td élevé) a des refroidissement gris et sec (ciel couvert, Td très bas, Tx fraiches), avec des transitions brèves mais pluvieuses. Les vent dominants sont parallèles au premières sierras situées au SO de la ville: NNW / SSE. Noter les variations du Td en fonction du vent: le flux de sud apporte toujours un assèchement notable de l'air.

85244_JUN_JUL09.png

 

 

Les plus fortes chaleurs de l'année surviennent souvent en septembre ou octobre, voire aout. Dans cet exemple (2016) les refroidissement plus rares restent spectaculaires. Les vagues de chaleurs sont souvent combinées avec les fumée d'incendie de forêt qui envahissent la région à chaque printemps: l'épaisse fumée peut parfois restreindre la visibilité moyenne à environ 1 ou 2kms... c'est une expérience très pénible, similaire à ce qu'on vécu les Russes en juillet 2010.

85244_AUG_OCT16.png

 

Durant les saisons de transition (printemps et automne) la violence des conflits méridiens se solde souvent par des précipitaion d'origine frontale très violentes. Il n'est pas rare de voir une dégradation pluvio-orageuse déverser 50 à 100mm en quelques heures à l'occasion d'un refroidissement. J'ai observé des lames d'eau quotidiennes supérieures à 100 durant tout les mois de transition, avec même 2 occurrences supérieures à 150mm en avril.

 

En janvier on est quasiment en permanence dans l'air tropical. Les variations de t° et d'humidité sont plus faibles, et les RR fréquentes sont plus le fait de l'instabilité tropicale que de pluie frontales. Voici la saison 2011, bien dans les moyennes. Notez que le vent moyen est plus faible que durant les autres saisons suite à l'affaiblissement des centre d'action et des conflits méridiens.

85244_JAN_FEB11.png

 

Ce sera tout pour aujourd'hui.

 

Modifié par mottoth
Rajout de la carte topo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

Avant-dernière étape de ce long voyage en Amérique du Sud:

 

55. Puerto Montt.

 

C'est la dernière grande ville en s'éloignant vers le sud Chilien. Elle est située à 900kms de Santiago, et à 160kms de Bariloche en Argentine, dont j'ai remis à jours le tableau récemment pour faciliter les comparaisons.

85799_map0.jpg

 

La station synoptique est située sur l'aéroport, à 14kms du centre-ville et 10kms du bras de mer le plus proche. La façade océanique est environ 60kms plus à l'ouest, sans relief notable entre à part des collines.

85799_dem.jpg

 

C'est une station très campagnarde, à l'abri des influences maritimes les plus directes mais malgré tout en milieu océanique, on y retrouvera donc des similitudes avec le climat du bocage breton ou normand.

85799_Puerto_Montt_2.jpg

 

Vue vers l'ENE:

85799_map2.jpg

 

85799_Puerto_Montt_A_v7.35.png

 

C'est donc un climat très océanique, avec une faible amplitude thermique annuelle et un maximum hivernal de RR marqué. Dans l’hémisphère nord on trouve à latitude comparable (41°N): Eureka en Californie et Porto au Portugal. Puerto Montt est plus froide et plus arrosée que ces deux villes, et on n'y connait pas de sécheresse estivale comme dans l'hémisphère nord - en fait à cette latitude on est déjà clairement sorti du domaine méditerranéen en Amérique du Sud.

Sinon on retrouve comme a Santiago une bonne corrélation de la plupart des paramètres étudiés en fonction de la saison: RR, amplitudes thermiques diurnes, insolation, nébulosité, hygrométrie.

Durant toute l'année les phénomènes de rosée (gelée blanche en hiver) et brume/brouillard matinaux sont très fréquents, et le Td connait souvent une forte hausse en matinée durant l'évaporation de la rosée et la dissipation des brumes.

 

EDIT 27/07/2014: ajout des tableaux horaires

85799_Puerto_Montt_B_v7.35.png

 

EDIT 19/08/2015: ajout des roses des vents

85799_Puerto_Montt_C_v7.35.png

 

 

L'hiver est donc bien gris et très pluvieux. Les fréquentes perturbations océaniques laissent des lames d'eau souvent notables qui donnent de gros cumuls en fin de mois. Sur ces 12 dernières années j'ai eu 2 cumuls mensuels supérieurs à 400mm. Entre 2 fronts pluvieux de belles accalmies donnent des nuits fraiches voir froides tandis que le soleil brille bien en journée: il ne fait pas souvent beau mais quand il fait beau c'est du très beau temps avec une très bonne visibilité et un ciel d'un bleu profond. La variabilité des tn est donc plus forte que celle des tx, car si par ciel clair la t° tombe vite durant la nuit, le soleil réchauffe bien l'ambiance en journée. La neige doit être possible mais rarissime: en 15 ans et demi de données quotidiennes je n'ai trouvé qu'une occurrence de neige fondue, qui par +1°c n'a pas tenu au sol. Ici l'hiver 2001, le plus normal depuis 2000:

85799_JUN-_AUG01.png

 

 

En été il fait donc souvent agréable, mais la chaleur est rare: 4 jours par an en moyenne. Et c'est un petit événement de dépasser les 30°c.

Pas grand chose à rajouter... les fronts pluvieux sont plus rares, les périodes de beau temps plus longues. L'été 2003-2004 connu un démarrage laborieux avec un décembre encore bien maussade mais s'est terminé par un beau mois de février.

85799_DEC03-_FEB04.png

 

 

EDIT 19/08/2015: voici avril 2015, un mois très chaud et un peu sec sous l'influence d'un épisode de Niño débutant. Le 22/04 fut marqué par l'éruption du volcan Calbuco et par des phénomènes de foudre volcanique (la nuit du 22 au 23) et de cendres volcaniques (les jours suivants, picto fumée).

85799_APR15.png

 

1024x1024.jpg

 

La prochaine et dernière étape sud-américaine sera Punta Arenas, dans le grand sud Chilien.

 

Modifié par mottoth
Remise à jour, ajout carte topo
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yves38   

Merci Mottoth pour cette présentation

Climat hyperocéanique typique, l'amplitude 7,7°C est à rapprocher de celle de Bariloche 12,8°C, plus loin du Pacifique et un peu plus continental donc. Dans les deux le contraste pluviométrique hiver/été est exacerbé par le relief des Andes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

56. Punta Arenas.

 

Aujourd'hui on termine le voyage en Amérique du Sud logiquement par le bout du continent. Je voulais plancher sur Ushuaia, destination mythique du bout du monde, mais en raison de problèmes dans la qualité des données disponibles j'ai du me rabattre sur sa voisine Chilienne, située tout de même 260kms au nord-ouest. Comme Ushuaia, Punta Arenas bénéficie d'un effet d'abri engendré par qu'il reste des Andes à cette latitude: les massifs situés environ 100-150kms plus à l'ouest culminent à environ 1500m.

 

La station synoptique est sur l'aéroport, à environ 17kms du centre ville et 1.8kms à l'est d'un bras de mer:

85934_Punta_Arenas.jpg

 

85934_dem.jpg

 

85934_Punta_Arenas_A_v7.35.png

 

Il ne faut pas s'étonner de retrouver sur cette péninsule une hyper-océanicité: faible amplitude thermique annuelle, régime pluviométrique globalement uniforme.

J'ai été plus étonné par contre de constater que le beau temps est plus prédominant en hiver qu'en été: il fait en juin 2.5x plus souvent beau qu'en décembre/janvier, et les moyennes de nébulosité montrent aussi cette tendance. Il faut regarder les moyennes et surtout les 90-centiles de pression pour en trouver la raison: durant l'hiver les pauses anticycloniques sont nettement plus fréquentes qu'en été. Et malgré des jours plus courts, l'ensoleillement hivernal est nettement meilleur ici qu'à Puerto Montt... ce qui est assez déroutant au final, c'est comme si dans l’hémisphère nord les hivers d'Amsterdam ou Londres étaient plus lumineux que ceux de Porto.

 

Les étés sont donc plus dépressionnaires, avec une circulation d'ouest plus stable: la région connait alors du foehn à grande échelle, pas très marqué mais suffisamment durable pour faire baisser l'hygrométrie de façon notable: le Td se retrouve franchement sous les Tn moyennes de novembre à février, et la comparaison avec Puerto Montt est éloquente. C'est le fameux effet d'abri dont je parlais plus haut, et on peut aussi lui imputer les lames de RR plutôt modestes, à peine 400mm annuels.

 

La saison des gelées est longue (8 mois en moyenne), mais le froid jamais intense. Les -10°c sont rares, et la neige fond rapidement car le redoux ne tarde jamais.

EDIT 28/07/2014: ajout des tableaux horaires

85934_Punta_Arenas_B_v7.35.png

 

EDIT 22/08/2015: ajout des roses des vents

85934_Punta_Arenas_C_v7.35.png

 

 

Voici l'hiver 2014, qui montre tout les types de temps que l'on peut connaitre à cette saison:

- des précipitations fréquentes mais peu durable et généralement peu intenses

- un épisode neigeux et une rare journée sans dégel (23/07)

- une période plus anticyclonique et brumeuse (20 au 28/08)

- de violentes tempêtes de vents

85934_JUN-_AUG14.png

 

 

L'été est donc moins contrasté, avec une prédominance du flux d'ouest dépressionnaire. On remarque donc un vent moyen et une nébulosité plus forts, et quasiment pas de périodes anticycloniques. L'ensoleillement correct vient de la longueur du jour (16h) et de la nature de la couverture nuageuse, souvent translucide (cirrus, altocumulus, etc...). Les coups de vents sont aussi intenses qu'en hiver.

L'exemple suivant est bien dans les moyennes de t° et de RR mais est très contrasté, avec un mois de décembre frais et maussade suivi d'un janvier marqué de chaleurs inhabituelles.

85934_DEC12-_FEB13.png

 

C'est donc terminé pour l'Amérique du Sud, du moins pour l'instant: on y reviendra tôt ou tard car il reste des climats passionnants à découvrir.

 

Modifié par mottoth
Remise à jour, ajout de la carte topo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dann17   

55. Puerto Montt.

C'est donc un climat très océanique, avec une faible amplitude thermique annuelle et un maximum hivernal de RR marqué. Dans l’hémisphère nord on trouve à latitude comparable (41°N): Eureka en Californie et Porto au Portugal. Puerto Montt est plus froide et plus arrosée que ces deux villes, et on n'y connait pas de sécheresse estivale comme dans l'hémisphère nord - en fait à cette latitude on est déjà clairement sorti du domaine méditerranéen en Amérique du Sud.

Bonne analyse de ta part. Je me permettrais juste de rajouter un petit grain de sel (comme d'hab, hein, tu commences à me connaître...wink.png ) en précisant que :1) Eureka et Porto ne sont pas vraiment sous climat méditerranéen : malgré leur été bien sec (dû à l'influence des cellules anticycloniques, surtout la pacifique), la physionomie de leur climat reste bien océanique.

2) globalement, tous les climats sont en quelque sorte "repoussés" vers le nord, notamment ceux de l'Hémisphère sud, à cause de l'influence forte de l'Antarctique. Au point que la symétrie climatique (approximative) ne se fait pas au niveau de l'équateur, mais plutôt 3 à 5° plus au nord.

Sinon, voici quelques indices calculés pour Puerto Montt :

IhA = 137 (végétation associée à un climat per-humide, càd très humide).

Ihe = 47 (été bien humides)

IC (indice de continentalité) = 0.25, c'est donc évidemment fortement océanique, mais à la limite du hyperocéanique (l'amplitude thermique annuelle est effectivement très faible, mais la latitude est modérée, l'HR moyenne n'est pas si élevée que cela, et surtout, les amplitudes diurnes sont plutôt grandes pour un climat fortement océanique. D'où mon jugement un peu plus tempéré s'agissant de l'hyperocéanicité).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dann17   

56. Punta Arenas.

Comme Ushuaia, Punta Arenas bénéficie d'un effet d'abri engendré par qu'il reste des Andes à cette latitude: les massifs situés environ 100-150kms plus à l'ouest culminent à environ 1500m.

Il ne faut pas s'étonner de retrouver sur cette péninsule une hyper-océanicité: faible amplitude thermique annuelle, régime pluviométrique globalement uniforme.

Peut-être que je me trompe, mais à mon avis, si les hivers à Punta Arenas sont plus ensoleillés que les étés, cela est dû au même phénomène qui se produit à Auckland (NZ), ou à Edimburgh (Ecosse) : durant la saison hivernale, à ces latitudes, le flux perturbé d'ouest est très marqué. Or, la présence des barrières montagneuses, couplée à la grande vitesse des vents d'ouest réguliers qui les surmontent, accroît sans doute la subsidence locale. Du coup, le temps y devient plus stable, et légèrement plus anticyclonique.Là encore, j'ai calculé mes p'tits nindices IhA et IC pour cette station :

IhA = 17 (végétation associée à un climat subxérique, presque subhumide).

Ihe = 16 (les étés sont plutôt humides, mais sans plus).

IC = 0.22 (hyperocéanique).

Je souhaiterais également pointer du doigt un autre exemple d'incohérence (ou d'imprécision) du système de classification de W. Köppen : selon sa méthode, Punta Arenas possède un climat semi-aride froid (BSk) ! Il est cependant évident que le climat y est bien loin de toute "semi-aridité". Certes les 380 mm de RR annuelles sont faibles (moyennes 1960-2011), mais la Tm annuelle n'est que de 6.1°c, et ici, à 53°N, l'évapotranspiration reste très faible.

Bref, à mon avis, nous avons là un climat tempéré hyperocéanique subpolaire peu pluvieux.

D'ailleurs, la végétation est une forêt caducifoliée océanique typique des régions subpolaires océnaniques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

Je souhaiterais également pointer du doigt un autre exemple d'incohérence (ou d'imprécision) du système de classification de W. Köppen : selon sa méthode, Punta Arenas possède un climat semi-aride froid (BSk) ! Il est cependant évident que le climat y est bien loin de toute "semi-aridité". Certes les 380 mm de RR annuelles sont faibles (moyennes 1960-2011), mais la Tm annuelle n'est que de 6.1°c, et ici, à 53°N, l'évapotranspiration reste très faible.

Je ne sais pas comment tu as fait tes calculs, mais pour moi c'est un Cfc de Köppen (Maritime Subarctique ou Océanique Subpolaire selon les dénominations du wiki anglais): avec mes stats le seuil de semi-aridité de Köppen est de 266.4 mm (6.3*20 + 140, 48% des RR tombant durant les 6 mois de "soleil haut"), il est largement dépassé ici.
Peut-être que je me trompe, mais à mon avis, si les hivers à Punta Arenas sont plus ensoleillés que les étés, cela est dû au même phénomène qui se produit à Auckland (NZ), ou à Edimburgh (Ecosse) : durant la saison hivernale, à ces latitudes, le flux perturbé d'ouest est très marqué. Or, la présence des barrières montagneuses, couplée à la grande vitesse des vents d'ouest réguliers qui les surmontent, accroît sans doute la subsidence locale. Du coup, le temps y devient plus stable, et légèrement plus anticyclonique.

Je ne suis pas d'accord avec ça, c'est même exactement le contraire de ce que j'ai constaté et écrit : c'est en été que Punta Arenas subi le régime d'ouest perturbé le plus stable, avec très peu de pauses anticyclonique et une région foehnée en quasi permanence. Le foehn s'accompagnant souvent de nuages de l'étage moyen et/ou elévé translucides, cela pèse sur les stats de nébulosité sans trop pénaliser l'ensoleillement.Tandis qu'en hiver la circulation est beaucoup plus variable, avec des anticyclones plus fréquents qui apportent des types de temps plus variés: beau temps, brouillard givrant/stratus, retours d'est humides... le foehn est alors moins fréquent et le grand beau temps plus présent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dann17   

Je ne sais pas comment tu as fait tes calculs, mais pour moi c'est un Cfc de Köppen (Maritime Subarctique ou Océanique Subpolaire selon les dénominations du wiki anglais): avec mes stats le seuil de semi-aridité de Köppen est de 266.4 mm (6.3*20 + 140, 48% des RR tombant durant les 6 mois de "soleil haut"), il est largement dépassé ici.

Ah effectivement. J'ai "bêtement" regardé ce qu'il y avait inscrit dans la page wiki :http://en.wikipedia...._Arenas#Climate

Je ne suis pas d'accord avec ça, c'est même exactement le contraire de ce que j'ai constaté et écrit : c'est en été que Punta Arenas subi le régime d'ouest perturbé le plus stable, avec très peu de pauses anticyclonique et une région foehnée en quasi permanence. Le foehn s'accompagnant souvent de nuages de l'étage moyen et/ou elévé translucides, cela pèse sur les stats de nébulosité sans trop pénaliser l'ensoleillement.

Tandis qu'en hiver la circulation est beaucoup plus variable, avec des anticyclones plus fréquents qui apportent des types de temps plus variés: beau temps, brouillard givrant/stratus, retours d'est humides... le foehn est alors moins fréquent et le grand beau temps plus présent.

Ok ça marche. J'ai lu trop vite ton explication.Mais alors, toi qui t'es bien penché sur le climat de cette région, comment expliques-tu la présence de ces temps anticycloniques d'hiver là-bas ? car franchement là, moi je sèche ! smile.png comme si un léger anticyclone thermique d'hiver parvenait à se former sur cette région "continentale" si peu étendue ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

Mais alors, toi qui t'es bien penché sur le climat de cette région, comment expliques-tu la présence de ces temps anticycloniques d'hiver là-bas ? car franchement là, moi je sèche ! smile.png comme si un léger anticyclone thermique d'hiver parvenait à se former sur cette région "continentale" si peu étendue ?

Je ne pense pas qu'on puisse parler d'anticyclone thermique. Non c'est le dynamisme de la circulation atmosphérique (advection de hauts géopotentiels) qui est responsable de l'apparition de ces anticyclones à ces latitudes, comme un bon vieux GA vers chez nous. Pourquoi cela n'arrive que rarement en été ? Peut-être faut-il y voir l'influence de l'Antarctique, je ne sais pas trop...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

quel est le climat de fresno et le phoenix au etat unis

Je ne peux pas m’intéresser aux climats d'Amérique Centrale et du Nord (de Panama à l'Alaska) en raison de la logique utilisée pour le report des tn/tx dans les synops de cette région. Mais heureusement (pour au moins le Canada et les USA) les services météo de là-bas sont moins mercantiles et un gros paquet de produits climato sont déjà disponibles gratuitement sur le web.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

57. Niamey

 

Changement radical de décor avec une translation en plein Sahel: Niamey est la capitale du Niger. Sur la carte régionale j'ai marqué également Tombouctou que j'avais étudié l'année dernière (tableau de stat pas encore remis à jour):

61052_Niamey1.jpg

 

La station synoptique est sur l'aéroport à 8.5 kms du centre ville. Elle est située dans un espace très dégagé et assez peu bétonné (pour un aéroport). Pas de relief notable dans un très large périmètre autour de la ville.

61052_Niamey2.jpg

 

61052_Niamey_A_v7_32.png

Quelques remarques sur la qualité des données:

- Pour un pays d'Afrique noire la qualité générale est très bonne avec peu de trous dans les données: les synops sont transmis avec une bonne régularité et contiennent très peu d'erreurs d'encodage.

- Les capteurs d'hygrométrie ont probablement été changés vers 2007/2008, avant cette date les relevés de Td ne passaient jamais sous la valeur plancher de -8.0°c. J'avais déjà remarqué cela dans les relevés de Tombouctou, au Mali. Cela implique, durant les mois les plus secs, une légère sur-estimation du Td moyen et aussi du 10-centile (qui est comme par hasard de -8°c en mars).

- Durant la saison humide les tn sont souvent enregistrées lors de violent orages, elle surviennent donc fréquemment en pleine journée est peuvent être nettement plus basses que la tn nocturne... or la tn diurne n'est pas reportée dans les synops, seule les observations horaires (en fait: 1 obs toutes les 3h) peuvent permettre de l'approcher. Il s'ensuit une petite sur-estimation du Tn moyen de probablement quelques dixième de juin à septembre.

 

Ce petits défauts n'empêchent pas l'étude d'un très beau cas de climat tropical de savane: On est dans le domaine de la semi aridité (BS de Köppen), mais avec une saison humide marquée durant la saison de "soleil haut" - qui correspond au déplacement maximal de la ZCIT vers le nord.

On a là un régime de t° typique de courbe à dos de chameau, avec un maximum secondaire en automne après la saison des pluies. La saison des pluies proprement dite n'est qu'un défilé irrégulier d'orages tropicaux - le mauvais temps ne dure généralement pas plus de quelques heures, une nuit entière au maximum.

Petite truc à remarquer: la pression moyenne est parfaitement corrélée à la t° moyenne, et connait elle aussi un minimum secondaire en octobre.

L'apparente contradiction entre l’ensoleillement généreux toute l'année (même au coeur de la saison humide il reste très correct) et la nébulosité importante viens de la nature des nuages: cirrus, altocumulus, enclumes de Cb... une part importante de l'ennuagement est assez translucide pour laissez passer le soleil.

 

EDIT 27/06/2014; ajout des tableaux horaires.

61052_Niamey_B_v7_32.png

 

EDIT 17/03/2015: ajout des roses des vents

61052_Niamey_C_v7_32.png

 

 

L'hiver est très sec, il ne fait jamais froid - parfois un peu frais le matin - et les rares refroidissements sont le fait de l'Harmattan, ce vent poussiereux d'ENE.

La poussière est très présente, elle va jusqu'à obscurcir complétement le soleil certains jours.

Dès février la t° remonte déjà bien, les premiers 40°c sont souvent atteints durant la 2e moitié du mois. Et on peut déjà connaitre quelques bouffées humides très en avances sur la saison humide, comme sur cet exemple:

61052_DEC14_FEB15.png

 

 

 

Le printemps connait une augmentation graduelle de la t° tout en restant très sec jusqu'à début avril. Ensuite le vent du sud ouest se fait de plus en plus présent et apporte déjà de l'humidité souvent forte - mais il débarasse de la poussière. Je vous laisse observer les importantes fluctuations de l'humidité en fonction des basculements de flux. C'est à cette époque que la chaleur devient insupportable, avec beaucoup de poussière et des nuits qui peinent à se refroidir.

Fin avril et en mai surviennent des orages aux rafales potentiellement dévastatrices.

61052_MAR_MAY09.png

 

 

Ensuite les orages se font de plus en plus fréquents, rafraichissant l'atmosphère et lavant la poussière. L'"hivernage" de juillet-aout n'est pas si désagréable malgré une constante humidité quasi-tropicale, car c'est l'époque où la poussière pose le moins de problèmes. La saison 2010 est dans les moyenne et très typique, avec de bons orages. On voit bien que les t° les plus basses sont liées aux précipitations notables tandis que les journées les plus sèches sont encore chaudes.

Le premiers orages - jusqu'à debut juillet - continuent de produire de puissante et dangereuses rafales de vent, et un mur de poussière précède généralement l'orage.

61052_JUN_AUG10.png

 

 

Ensuite le beau temps redevient de plus en plus stable à partir de septembre tout en conservant une hygrométrie assez forte. Après la mi-octobre les pluies deviennent rarissimes, et l'hygrométrie commence à décroitre lorsque l'Harmattan revient. Hélas il amène la poussière, qui revient dès novembre.

61052_SEP_NOV04.png

 

 

C'est tout pour aujourd'hui.

 

 

Modifié par mottoth
Révision complète.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

Un petit message pour vous informer que je continue lentement la mise à jour des fiches de ce topic, à présent les 25 premières (jusqu'à Petropavlovsk Kamtachatka) sont à jour. Il ne m'en reste plus que 14 à l'ancien format, encore 1 mois et demi de travail.

Ensuite je recommencerai à poster de nouvelles mises à jour en fonction du temps libre que j'ai: la motivation est là, mais il faut du temps aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dann17   

Ce petits défauts n'empêchent pas l'étude d'un très beau cas de climat tropical de savanne: On est dans le domaine de la semi aridité (BS de Köppen), mais avec une saison humide marquée durant la saison de "soleil haut" - qui correspond au déplacement maximal de la ZCIT vers le nord.

Salut mottoth,Je remonte ton avant-dernier message qui date de deux mois, parce que ce que tu avais dit était à mon avis très pertinent : "durant la saison de soleil haut"... en effet, je pense que cette caractéristique est plus importante, et surtout plus généralisable, que la notion de "saison estivale".

Par exemple, je pense aux décalages inhérents aux stations maritimes (qu'elles soient océaniques ou méditerranéennes par exemple) qui font qu'on évoque souvent (à tort à mon avis) la saison estivale au lieu de la saison "lumineuse". En effet, lorsqu'on sépare l'année en deux, on parle souvent de la période s'étalant du 1er novembre au 31 avril inclus, et de la période s'étalant du 1er mai au 31 octobre.

Je trouverais beaucoup plus logique d'inclure le mois d'octobre dans la saison "sombre", et le mois d'avril dans la saison lumineuse.

Sinon, s'agissant de Niamey, ton étude était très intéressante, comme d'habitude. Aussi, j'ai calculé l'indice IhA : il vaut -31, c'est à dire que, d'après ce résultat, la végétation autour de Niamey ne serait pas associée à un climat semi-aride (la limite étant atteinte à IhA = -45), mais plutôt une végétation forestière xérique. Ce document semble effectivement attester le fait que Niamey ne soit pas dans le domaine semi-aride.

africavegetation.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

Un petit message pour vous informer que je continue lentement la mise à jour des fiches de ce topic, à présent les 25 premières (jusqu'à Petropavlovsk Kamtachatka) sont à jour. Il ne m'en reste plus que 14 à l'ancien format, encore 1 mois et demi de travail.

Finalement il m'aura fallu 2 mois pour terminer les remises à jour... je viens d'en finir avec une nouvelle fiche de stats toute neuve pour /topic/67917-climats-du-monde/page__view__findpost__p__1596112'>Lhassa.Le voyage reprendra donc à la prochaine mise à jour, probablement dimanche voire demain midi si j'ai le temps avant de partir bosser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

#58. St Denis de la Réunion.

 

Pour reprendre cette série j'ai pensé à un DOM qui j'ai visité pour la première fois cet automne, début octobre. St Denis est la préfecture de l'ile de la Réunion, sur la côte nord. L'ile est très montagneuse, et ce relief joue un rôle primordial dans la distribution des précipitations apportées par les alizés d'est. La côte au-vent (cote est) reçoit le maximum de RR par effet orographique et reste bien verte toute l'année, tandis que la côte sous-le-vent (côte ouest) est nettement moins arrosée et subit de temps en temps la sécheresse, comme cette année. La majorité de la population et des installations touristiques se trouve donc sur la cote ouest, plus abritée.

 

St Denis est dans une zone de transition où les alizés tangentent la côte: elle est donc assez ventée par effet venturi, et ni vraiment sèche ni trop humide. La station est située sur l'aéroport Roland Garros (aussi appelé Gillot), 8kms à l'est du centre ville et à 290m de l'océan:

61980_Map1.jpg

 

Vue en 3D de l'aéroport vers St Denis. Au sud (à gauche) le relief s'élève assez vite jusqu'à environ 2000m le long de la crête nord du cirque de Salazie:

61980_Map2.jpg

 

61980_St_Denis_A_v7_32.png

C'est un climat tropical d'alizés, avec une forte influence maritime au niveau du décalage thermique. Lorsque l'alizé est faible les brises thermiques peuvent entrainer d'importantes variations d'humidité, notamment vers le bas lorsque des subsidences sèches descendent de Salazie. Ces épisodes secs, devinables sur les 05-centiles de Td, m'ont un peu surpris... je m'attendais naïvement à une moiteur tropicale quasi permanente.

 

Le régime apparemment régulier des RR (montée progressive vers un max d'été puis redescente progressive vers le minimum d'hiver) cache en fait d’énormes disparités inter-annuelles. En toutes saisons la lame d'eau mensuelle est généralement le fait de seulement une poignée de jours de pluie... l'ile est en effet réputée pour la violence des ses pluies et détient la plupart des records mondiaux d'intensité de RR sur de courtes périodes (de quelques heures à 24h). A St Denis - qui on l'a vu n'est pas le site le plus exposé - le record sur ces 13 dernières années est un impressionnent 332 mm en 24h le 29 janvier 2011, dont 158mm en 2 heures.

 

La poussée vers le sud de l'anticyclone des Mascareignes durant la saison froide explique le minimum de RR hivernal et la baisse de l'humidité.

L'insularité et la proximité immédiate de l’océan par rapport à la station expliquent la modestie des records de chaleurs. Même les zones les plus chaudes de l'ile (entre le Port et St Pierre) ne dépassent jamais les 37°c.

 

EDIT 29/06/2014: ajout des tableaux horaires

61980_St_Denis_B_v7_32.png

 

EDIT 09/04/2015: ajout des roses des vents

61980_St_Denis_C_v7_32.png

 

 

Voici un exemple d'hiver normal. Voyez en aout comme la journée bien arrosée le 19 cumule à elle seule la moitié de la lame d'eau mensuelle. Notez aussi comme l'alizé d'ESE est toujours bien sensible, notamment lors de la poussée anticyclonique du début du mois d'aout associée à un air plus sec:

61980_JUL_AUG09.png

 

 

L'été 2013-2014 et le pic pluviométrique associé fut normal. L'excès de RR de janvier fur résorbé par une phase plutôt sèche en février.

Les 1er et 2/01 furent marqués par le passage du cyclone Bejisa.

61980_JAN_FEB14.png

 

 

Bonus: le mois de février 2007 qui fut marqué par le cyclone Gamède en fin de mois, et cumule une lame d'eau impressionnante de 680mm ! Notez que quelques systèmes tropicaux bien costaux ont précédé Gamède les 18 et 20/21. J'ai retrouvé le suivi de Gamède sur ce forum, c'est ici.

61980_FEB07.png

 

A+

 

Modifié par mottoth
Révision complète
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nanotech   

Merci pour cet éclairage sur le climat réunionnais.

J'y suis allé en voyage de noces l'année dernière. Nous avons eu un très beau temps entre fin juin et début juillet.

On peut remarquer qu'il est un peu plus frais qu'aux antilles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mottoth   

#59. Ankara

 

17128_map0.jpg

 

Escale en Turquie aujourd'hui avec la capitale Ankara. Cette ville est située sur le plateau anatolien à environ 900m d'altitude, la station étudiée est celle de l’aéroport Esenboga à environ 26kms au nord-est du centre ville. C'est donc une station "campagnarde", bien à l'écart de l'ilot de chaleur urbain.

17128_map1.jpg

 

Vue vers le SO:

17128_map2.jpg

 

17128_Ankara_A_v7_31.png

 

C'est un climat méditerranéen de montagne. L'éloignement de la mer et l'altitude assurent des hivers froids, mais aussi évitent une sécheresse estivale trop marquée grâce à de sporadiques orages continentaux. On retrouve quand même en été un ensoleillement, une nébulosité quasi nulle et une faible hygrométrie typiques des climats méditerranéens.

Les vagues de froids peuvent très sévères en hiver - les -20°c ne sont pas exceptionnels - avec un enneigement parfois durable.

 

EDIT 03/12/2014: ajout des tableaux mensuels et des roses des vents

17128_Ankara_B_v7_31.png

 

17128_Ankara_C_v7_31.png

17128_Ankara_D_v7_31.png

 

 

Voici un hiver proche des normales, avec une cague de froid sévère fin janvier et beaucoup de grisaille sous des conditions anticycloniques récurrentes.

17128_DEC15_FEB16.png

 

 

Le printemps et l'automne sont des saisons de transition pas forcément semblables... l'automne est beaucoup plus stable et lumineux que le printemps.

Voici un exemple de printemps mouvementé:

17128_APR_MAY10.png

 

 

En été c'est donc le grand beau, avec de fortes amplitudes thermiques diurnes. Occasionnellement de l'instabilité se forme et quelques averse à caractère orageux viennent donner un peu d'eau. 2005 est un exemple parfaitement équilibré d'été:

17128_JUL_AUG05.png

 

Voilà, ce fut un peu plus rapide que d'habitude mais j'ai encore un peu trop de fiches en réserves (celle là depuis avril) donc j'essaye d’accélérer un peu le processus. La prochaine fois nous resterons en Turquie.

 

Modifié par mottoth
Révision complète

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dann17   

Content de te lire de nouveau, cher collègue et ex-voisin ! smile.png

Bon, comme tu le sais, je vais encore venir faire mon casse-c... en faisant quelques remarques...tongue.png

En fait, je ne suis pas (du tout) d'accord de considérer le climat d'Ankara comme étant "méditerranéen" (même "de montagne").

En effet, pour commencer, l'amplitude thermique annuelle est beaucoup trop élevée (je considère, d'après plusieurs observations que j'ai pu faire, que l'amplitude thermique annuelle maximale en climat méditerranéen ne peut pas dépasser les 19, voire 20c au maximum).

En second lieu, même si je sais bien que plusieurs climatologues considèrent qu'il existe des climats méditerranéens de montagne, je considère pour ma part que le climat méditerranéen se retrouve là où la végétation climacique majoritaire est de type floristique méditerranéen, ce qui n'est pas du tout le cas à Ankara : la physionomie globale de la végétation y est "tout simplement" de type médio-européen : à la fois à cause de l'amplitude thermique annuelle, mais aussi à cause de la Tnm de janvier qui est largement inférieure à 0 degré.

Bref, bien trop froid l'hiver, et trop d'amplitude annuelle.

Ensuite, le régime pluvio (de même que, là encore, l'amplitude thermique annuelle) d'une telle station montre bien qu'il existe une influence continentale loin d'être négligeable.

En fait, la sécheresse estivale n'est pas une caractéristique uniquement méditerranéenne, loin de là ! Non, on retrouve cette caractéristique en pleine steppe sèche en Asie mineure (Kazakhstan par ex), tout comme dans le sud intérieur de la Colombie britannique, etc, mais également, en climat océanique xérique ou à été sec (océanique méridional, comme en Mararonésie par ex)... Cette sécheresse estivale est en fait due à l'influence systématique en été voire début d'automne de la cellule anticyclonique subtropicale (issue de la subsidence entre les cellules de Hadley et Ferrel). Ankara n'échappe pas à cette influence en été.

Mais on constate que l'influence continentale est nettement visible en octobre-novembre alors que les précipitation diminuent, et surtout en fin d'hiver et début de printemps où les précipitations augmentent de nouveau avec des averses orageuses de plus en plus copieuses (malgré une influence méditerranéenne bien présente en plein hiver). L'été, l'anticyclone subtropical reste prédominant.

Bref, pour ma part, il est clair et sans appel que le climat d'Ankara est un climat de "steppe sèche" (càd une steppe xérique aux influences de l'anticyclone subtropical plus importantes que les influences continentales - ie celles de l'anticyclone sibérien).

Merci. smile.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   1 membre est en ligne