sacréfilou

Les glaciers du Mont-Blanc.....

Messages recommandés

rvbo   

Somptueuses tes photos. Fascinant et grandiose.

Merci pour les explications et bravo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à toi RVBO. default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Un petit point sur la poche d'eau du glacier de Tête Rousse.

Les travaux de pompage sont commencés, le forage à l'eau chaude a été effectué hier.

J'ai fait un suivi de toute cette affaire depuis le début sur mon site, avec des vidéos intéressantes et pas mal d'explications.

Vous pouvez retrouver tout cela ici.

Webcam : Le glacier de Tête rousse est le petit glacier plat dans la petite cuvette au pied de l'Aiguille du goûter (centre droit) avec une langue de neige verticale en dessous, à cette date.

prarion1.jpg

PS : J'ai été surpris de voir à quel point cela provoque une importante couverture médiatique. Cette page a été rapidement en tête de recherche Google avec vraiment beaucoup de connexions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LPNj68   

Bonjour,

Ca sent sérieusement la fin d'été en haute montagne!

depuis la fin aout, les épisodes perturbés avec de la neige a assez basse altitude se succèdent.

J'étais en suisse centrale et de l'est ces deux derniers week-end, la limite de l'enneigement se situait vers 2600/2700m en versant nord, 2800/2900 au sud.

Hier encore les glaciers étaient blanc au dessus de 2500/2600m en général, il ne fesait pas froid mais il n'y avait quasiment plus d'eau qui en sortait.

Aujourd'hui encore il neige vers 2200m sur le versant nord des alpes suisses avec -9° au jungfraujoch.

Qu'en est-il dans le mont blanc?

En tout cas, cette fin de saison est plutôt bonne pour la haute montagne il me semble et l'heure du bilan de cet été approche.

Johann

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

Bonjour,

Ca sent sérieusement la fin d'été en haute montagne!

depuis la fin aout, les épisodes perturbés avec de la neige a assez basse altitude se succèdent.

J'étais en suisse centrale et de l'est ces deux derniers week-end, la limite de l'enneigement se situait vers 2600/2700m en versant nord, 2800/2900 au sud.

Hier encore les glaciers étaient blanc au dessus de 2500/2600m en général, il ne fesait pas froid mais il n'y avait quasiment plus d'eau qui en sortait.

Aujourd'hui encore il neige vers 2200m sur le versant nord des alpes suisses avec -9° au jungfraujoch.

Qu'en est-il dans le mont blanc?

En tout cas, cette fin de saison est plutôt bonne pour la haute montagne il me semble et l'heure du bilan de cet été approche.

Johann

Effectivement, c'est une très bonne nouvelle !

Mais attention aux dernières remontées douces qui peuvent se produire jusqu'à mi octobre... parfois elle font encore mal en dessous de 3000 m.

Sinon, super travail de Mitch74400. default_flowers.gif

Ju

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cedski   

Bonjour,

Ca sent sérieusement la fin d'été en haute montagne!

depuis la fin aout, les épisodes perturbés avec de la neige a assez basse altitude se succèdent.

J'étais en suisse centrale et de l'est ces deux derniers week-end, la limite de l'enneigement se situait vers 2600/2700m en versant nord, 2800/2900 au sud.

Hier encore les glaciers étaient blanc au dessus de 2500/2600m en général, il ne fesait pas froid mais il n'y avait quasiment plus d'eau qui en sortait.

Aujourd'hui encore il neige vers 2200m sur le versant nord des alpes suisses avec -9° au jungfraujoch.

Qu'en est-il dans le mont blanc?

En tout cas, cette fin de saison est plutôt bonne pour la haute montagne il me semble et l'heure du bilan de cet été approche.

Johann

Moins positif en France ou les chutes furent assez faible (parfois 20/30cm quand même), et suivies de redoux. Cependant, le bilan global estival semble pas si mal ! Il reste de nombreux névés, les bassins d'accumulation sont restés blancs.

D'ailleurs pendant que je dis ça il neige(otte) en haute montagne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

D'après ce que l'on constate à Chamonix, les mois de juin et Aout ont été plutôt favorables aux glaciers, et au dessus de 3000/3500 m la couverture neigeuse a assez bien résisté.

Par contre le mois de juillet a fortement "attaqué" les langues terminales.

Le bout du glacier de Bossons ne subsiste plus que par une étroite bande de glace qui maintient ce bout partiellement soudé à la partie médiane. Si aout avait été chaud ce bout le langue n'aurait pas résisté. (L'an dernier je pensais qu'il ne passerait pas cet été).

Comme le dit Cedski, le courant perturbé est toujours le même depuis maintenant un an, il épargne en partie notre région, et passe avec nettement plus de force sur la Suisse, le valais central et l'Est.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier je suis allé faire le "point 2010" au niveau du premier plateau, donc bien au dessus de la langue terminale.

L'approche du glacier.

img_6610.jpg

Vue sur le haut.

img_6611.jpg

On constate l'avancée du gros rocher avec le glacier en un an

(Se reporter sur la page du site, photos 30 et 31)

img_6612.jpg

Vues à mon niveau

img_6613.jpg

img_6614.jpg

img_6615.jpg

Et la comparaison qui tue ! default_crying.gif

L'an passé sur une langue latérale du glacier..

b1210.jpg

Hier... (Mon placement est légèrement différent, la moraine rocheuse se modifiant chaque année).

b1310.jpg

Cette dernière photo montre la réduction d'épaisseur en un an, et fait bien comprendre qu'avec moins de glace qui descend vers la langue terminale, il ne peut en aucun cas y avoir de stabilisation (prétendu sur un forum "tendancieux"), mais toujours plus de recul, et qui s'accélère, il suffit de voir la longueur du recul de la Mer de glace chaque année, absolument énorme, 300 m en 4 à 5 ans.

La page sur le site.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LPNj68   

Oui, belle perte d'épaisseur!

A quand la stabilisation?

Probablement dans quelques années, si elle veut bien arriver et si des années humident reviennent sinon...

Johann

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour une stabilisation, s'il n'y a pas d'évolution climatique notable, il faut déjà que la ligne d'équilibre (limite des neiges persistantes) se stabilise en fonction du climat actuel, ce qui forcément prend du temps, et permet la poursuite du recul des langues terminales, et la perte d'épaisseur assez haut.

Ensuite il faudra que la neige au dessus de la ligne d'équilibre, qui se transformera en glace, commence sa longue descente vers le bas, et ce sera très très long avant que les zones médianes et basses des glaciers en ressentent les effets.

Mais en cas de poursuite du réchauffement, ou de peu de précipitations estivales (au sens large), le recul ne peut que se poursuivre, la perte d'épaisseur jusqu'à 3000/3500 m ne permet pas d'autre scénario.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LPNj68   

Pour une stabilisation, s'il n'y a pas d'évolution climatique notable, il faut déjà que la ligne d'équilibre (limite des neiges persistantes) se stabilise en fonction du climat actuel, ce qui forcément prend du temps, et permet la poursuite du recul des langues terminales, et la perte d'épaisseur assez haut.

Ensuite il faudra que la neige au dessus de la ligne d'équilibre, qui se transformera en glace, commence sa longue descente vers le bas, et ce sera très très long avant que les zones médianes et basses des glaciers en ressentent les effets.

Mais en cas de poursuite du réchauffement, ou de peu de précipitations estivales (au sens large), le recul ne peut que se poursuivre, la perte d'épaisseur jusqu'à 3000/3500 m ne permet pas d'autre scénario.

Salut,Qu'en est-il des zones d'accumulation, au dessus de 2800/3000? stable ou en perte également?

quelle est l'altitude ou les choses sont stables en terme de volume de glace?

Johann

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'en est-il des zones d'accumulation, au dessus de 2800/3000? stable ou en perte également?

quelle est l'altitude ou les choses sont stables en terme de volume de glace?

Salut.Je dirais que vers 3300 m, versant Nord, sur des glaciers importants et bien alimentés, en gros au dessus des Grands Mulets, il y a peu de perte, et pas du tout au dessus de 4000 m.

Mais les petits glaciers, tels celui des Grand Montets côté Pas de chèvre, donc vers 3200 m, ils sont gravement atteints, même si cet été la neige a relativement bien résisté, il reste quelques plaques, mais globalement la perte de volume est énorme pour ces petits glaciers qui n'ont pas d'alimentation dans les 4000 m.

Hier soir au JT de je ne sais plus quelle chaine, on a vu une tentative réussie de protection de glacier par une bâche, et bien autour la glace a perdu 1 m 50 d'épaisseur cet été. Je pense que c'est autour de 3000 m. Si quelqu'un a des précisions....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jaimzce   

Hier soir au JT de je ne sais plus quelle chaine, on a vu une tentative réussie de protection de glacier par une bâche, et bien autour la glace a perdu 1 m 50 d'épaisseur cet été. Je pense que c'est autour de 3000 m. Si quelqu'un a des précisions....

Il s'agît du glacier de l'Aiguille Rouge situé à 3200m sur la commune de Bourg Saint Maurice - Les Arcs.

article du dauphiné du 1er aout

L'hélico à fait quelques rotations hier matin et ce matin encore :

vidéo du débachage

impressionant ! default_scared.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
manu59   

Est ce que ce glacier (une partie du moins ) va se faire bacher l'année prochaine ou pas comme j'ai vu il y peu aux infos tout comme mitch (sur un autre glacier)?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jaimzce   

Est ce que ce glacier (une partie du moins ) va se faire bacher l'année prochaine ou pas comme j'ai vu il y peu aux infos tout comme mitch (sur un autre glacier)?

un bilan va être tiré, mais celui semble déjà largement positif, mais cette méthode a non seulement un coût, mais est techniquement dur à réaliser. Seule une toute petite partie du glacier a été baché, et comme le disait les intervenants dans la vidéo, il s'agissait avant tout de stabiliser la roche.

Donc cette technique est valable pour des superficies faibles et pour des glaciers ayant peu de stabilité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La fracture est imminente, c'est la fin de la langue terminale du glacier des Bossons.

Elle passera peut être l'automne, mais dès le printemps c'est inéluctable, plus rien ne peut empêcher sa fracture et sa destruction. Il ne restera qu'un réceptacle à avalanches.

Il reste comme une patte palmée, dont la cheville se brise...

Je suis persuadé que si juin et aout avaient ressemblé à juillet, elle n'existerait déjà plus.

Seul un super volcan ou un astéroïde peuvent empêcher cela, donc pas d'illusions, c'est triste mais c'est la fin.

Même si le plateau du réchauffement actuel reste en l'état, le recul va se poursuivre, car la dernière décennie, plus chaude que la précédente, va continuer à faire son œuvre longtemps jusqu'à un "étiage" qui se situera haut, différent selon chaque glacier.

Un équilibre nouveau se fera à ce moment là, à condition que le réchauffement ne reprenne pas de plus belle.

Ces dernières années le recul s'est accéléré sur l'ensemble des glaciers du massif.

Même en cas de léger refroidissement, comme ce fut le cas par à coups successifs depuis le PAG, la courbe générale risque fort de continuer comme elle le fait depuis plus d'un siècle, peu de chances de retrouver les conditions des années 1970/80 etc, ce n'est pas dans le sens de la tendance générale depuis le PAG.

En n'oubliez pas que le dernier PAG est le seul de cette force en 10 000 ans, depuis le Dryas, donc y croire cela relève du rêve ou de prendre ses désirs pour des réalités (il y en a hélas).

Très peu de chance donc de revoir un PAG équivalent avant bien longtemps.

img_6616.jpg

Comparez avec les photos du site (j'en rajouterai dès que j'ai le temps). C'est sur cette page à partir de ce niveau. et au fond de la page.

img_6619.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gerardlh   

Un grand merci Mitch74400 super reportage .Le glacier des Bossons est le plus réactif des glaciers du Mont Blanc .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LPNj68   

Oui, encore merci pour ce suivi des glaciers.

L'évolution est vraiment rapide sur ce glacier! La langue terminale est désormais de la glace morte ou presque car l'alimentation de l'amont semble être finie.

Rdv donc au printemps pour voir comment celà évoluera durant cet hiver.

Johann

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous. default_flowers.gif

Si la rupture n'intervient pas cet automne, ce sera le statut quo cet hiver, mais dès que le glacier se "réveillera" au printemps, la rupture se produira.

J'en ai parlé hier avec le gardien du chalet du glacier, il voit aussi les choses ainsi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Mitch pour ce suivi très intéressant!

La langue est en effet très fragile sur tes photos...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dit aussi Merci a Mitch, pour les suivis des glaciers du Mont Blanc. Je trouve en tout cas ton site vraiment intéressant!

En tout cas ça me fait aussi de la peine de voir le glacier et les autres glaciers dans ses états.

Par contre Mitch, même si c'est un peux hors sujet, j'ai chercher des articles qui disent que le PAG était la plus grande période froide depuis la fin du Dryas, mais j'ai rien trouver, sauf une courbe qui le montre sur Wikipédia. Aurait tu des articles sur ça ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je tiens les renseignements des géomorphologues de Chamonix.

A tour de rôle au Montenvers l'été, glaciologues et géomorphologues font une conférence devant la Mer de glace, et tu peux poser les questions que tu veux.

L'explication est qu'on ne voit aucune trace de moraines entre celles du PAG et celles du Dryas, le tout très facilement visible et identifiable.

Sur le plan géologique 10 000 ans c'est court.

Donc les PAG, entre ces dates, étaient plus faibles que le dernier, qui lui a détruit leurs traces en raclant les anciennes, et en posant ses nouvelles moraines.

Vous pouvez trouver un aperçu de cela sur cette page.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MTBLANC   

Merci Mitch pour ce suivi default_flowers.gif

C'est vrai, j'ai quitté le coin en Mai dernier, quelle claque pour les Bossons default_crying.gif ....

Le processus était déjà largement engagé mais je ne m'attendais pas à cette issue si rapidement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour MTBLANC

Effectivement quand je vois ce qu'il était en mai, j'ai l'impression qu'il s'est passé plusieurs années...

Et pourtant juin et aout ont été pas trop défavorables, ce qui montre bien l'effet énorme de l'optimum actuel, de cette période d'ablation qui s'est allongée de 2 mois ou plus depuis une quinzaine d'années, et qui persiste.

Quand on voit la Mer de glace, la longueur du recul chaque année est vraiment impressionnante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gerardlh   

Bonsoir Mitch74400 . Encore merci pour le reportage . Serait-il possible de mettre une échelle de grandeur afin d'avoir une idée , si la langue finale fait 1 ou 10 m d'épaisseur la plus part d'entre nous n'a jamais vu un glacier . default_sick.gif

J'ai acheté le livre : GLACIERS mémoire de la planète il est très bien .

Sur la revue de la SMF ( LA METEOROLOGIE ) N° 69 page 62 , il y a un article sur ce livre .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.