sacréfilou

Les glaciers du Mont-Blanc.....

Messages recommandés

rvbo   

Toujours un plaisir de lire tes explication et ton suivi Mitch. Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
taf95   

Bonjour MTBLANC.

Effectivement quand je vois ce qu'il était en mai, j'ai l'impression qu'il s'est passé plusieurs années... Et pourtant juin et août ont été pas trop défavorables, ce qui montre bien l'effet énorme de l'optimum actuel, de cette période d'ablation qui s'est allongée de 2 mois ou plus depuis une quinzaine d'années, et qui persiste.

Quand on voit la Mer de glace, la longueur du recul chaque année est vraiment impressionnante.

Bonjour.Voici quelques images du glacier des Bossons ("gerardlh", bouleaux et mélèzes donnent l'échelle).

26 mai 2010:

mini_1202240911471456869486292.jpg mini_1202240912281456869486314.jpg mini_1202240913381456869486329.jpg

29 août 2010:

mini_1202240916561456869486357.jpg mini_1202240917411456869486362.jpg

Trois mois les séparent. Quelques différences à noter?

Images ©Jean-Marc Chipoulet. APN: mju 1030 SW d'Olympus.

Marc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous.

Vous avez bien raison, je n'avais pas pensé à l'échelle.

Voici en gros comment je vois cela.

Edit : C'est peut être un peu plus épais que mes chiffres, mais en tous cas, pas moins. (J'en ai parlé avec de bons connaisseurs qui eux auraient fait mon personnage un peu plus petit).

img_6620.jpg

Glaciers mémoire de la planète est vraiment superbe, et Sylvain Coutterand est un ami.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gerardlh   

MERCI impec , Ce glacier n'est pas là de bloquer le passage de L'arve au fond de la vallée . default_laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MERCI impec , Ce glacier n'est pas là de bloquer le passage de L'arve au fond de la vallée . default_laugh.png

Effectivement, là il va falloir attendre un nouveau petit Dryas... default_laugh.pngPour comparaison.

La Mer de glace a une épaisseur de quelques mètres au bout, puis assez vite plusieurs dizaines de mètres et jusqu'à 100 m au niveau du Montenvers.

Ensuite il y a 200 m au premier virage vers la gauche, 300 m au second virage vers la droite, et 400 m au fond sous les séracs du Géant.

Elle mesure 1 km de large après le premier virage.

La Mer de glace est mesurée tous les ans, longueur, épaisseur, bilan de masse. Le glacier d'Argentière aussi.

Le glacier des Bossons n'est pas étudié, seule sa longueur est mesurée. Donc pas facile d'annoncer de chiffres sûrs, d'autant que le fond n'est plus accessible à cause des risques. De loin, comme sur la photo en question, on a tendance à sous estimer tout cela, car quand on s'approche (d'endroits accessibles ailleurs) ce qui paraissait "petit" et en fait pas si petit que cela.

Voici une bonne vision de l'échelle véritable, par rapport au petit personnage à droite de la flèche. Il est à environ 30 m du glacier.

C'était hier vers 1600 m, au niveau du premier plat du glacier des Bossons.

img_6710.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aujourd'hui visite au bout du glacier d'Argentière par le lit du Torrent, qui maintenant a un débit réduit.

Accès compliqué, passages "merdiques" et risques de chutes de rochers venant des 2 hautes moraines latérales très important.

Je ferai un gros rajout à cette page "gros plans" dès que possible.

Le recul de cet été.

img_6727.jpg

Les bâtons à une quinzaine de mètres pour l'échelle.

img_6728.jpg

La voute de glace prête à s'écrouler, largement fendue.

img_6729.jpg

Ce qui parait bien petit depuis le point de vue de "la Pierre à Bossons", est quand même très volumineux lorsque l'on est sur place, et atteint vite plusieurs dizaines de mètres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

C'est un plaisir de lire tes comparatifs Mitch default_thumbup1.gif

Les 2 images du glacier du Tour default_ohmy.png/emoticons/ohmy@2x.png 2x" width="20" height="20">

wow !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nico 080   

Sujet très intéressant, merci à toi Mitch.

J'ai trouvé cette photo (de 1920 si j'ai bien compris) en cherchant sur internet :

article4b.jpg

Source : http://www.glaciers-climat.fr/Bossons/Glacier_des_Bossons.html

Pour mieux se rendre compte de l'état actuel du glacier, serait-il possible à partir de cette photo de nous montrer où en est le glacier en redessinant ses contours sur la photo ?

J'ai toujours été intéressé par ce glacier des Bossons et la faible altitude de sa langue terminale. C'est bien triste de le voir dans un tel état, et il n'est pas le seul malheureusement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ricos   

Le glacier du Tour, 1889 / 2010.

tour_10.jpg

img_6725.jpg

Enfin là sur le coup , nous avons une image qui date de Juillet contre Octobre , là ou la fonte est à son maximum , sur le cliché datant de 1889 , tout en haut à gauche , çà ne semble pas être de la glace mais de la neige ( d'une chute assez recente ?) , à moins que je me trompe ...

La différence de vegetation est elle assez frappante !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin là sur le coup , nous avons une image qui date de Juillet contre Octobre , là ou la fonte est à son maximum , sur le cliché datant de 1889 , tout en haut à gauche , çà ne semble pas être de la glace mais de la neige ( d'une chute assez recente ?) , à moins que je me trompe ...

La différence de vegetation est elle assez frappante !

C'est bien de la neige. Juillet et octobre marquent une différence par rapport à l'enneigement, mais pour le glacier c'est sans importance, vu le recul.Je pense qu'il devait neiger beaucoup plus souvent et plus bas en 1889.

Quand à la végétation, oui la différence est énorme, le reboisement est très important, la colonisation de la moraine a été rapide, et c'est visible sur l'ensemble de nos moraines abandonnées par les glaciers.

En 5/6 ans une végétation rase apparait, puis les "varoces" et enfin les mélèzes en 10/15 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sujet très intéressant, merci à toi Mitch.

J'ai trouvé cette photo (de 1920 si j'ai bien compris) en cherchant sur internet :

article4b.jpg

Source : http://www.glaciers-climat.fr/Bossons/Glacier_des_Bossons.html

Pour mieux se rendre compte de l'état actuel du glacier, serait-il possible à partir de cette photo de nous montrer où en est le glacier en redessinant ses contours sur la photo ?

J'ai toujours été intéressé par ce glacier des Bossons et la faible altitude de sa langue terminale. C'est bien triste de le voir dans un tel état, et il n'est pas le seul malheureusement...

Voila Nico.C'est approximatif, mais je ne peux pas montrer l'épaisseur, ni la forme des pentes.... default_unsure.png

articl10.jpg

Là, c'était en juillet, pour montrer la zone de fragilité (flèche).

img_6410.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rvbo   

Vraiment intéressantes vos photos et le tracés, même approximatif, que tu fais mitch est assez "effrayant"...

Je ne pensais pas finalement que les fluctuations de la taille d'un glacier était si grande, je suis par exemple très surpris de la différence entre 1855 et 1876.

Quelles explications ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vraiment intéressantes vos photos et le tracés, même approximatif, que tu fais mitch est assez "effrayant"...

Je ne pensais pas finalement que les fluctuations de la taille d'un glacier était si grande, je suis par exemple très surpris de la différence entre 1855 et 1876.

Quelles explications ??

Bonsoir RVBO1855 a été la poussée maximum du PAG. Le recul qui a suivi a été très fort et très rapide avec de nombreuses catastrophes glaciaires un peu partout.

Après ce recul, une nouvelle poussée (rechute de PAG ?) rapide et forte également s'est produite, puis un nouveau recul toujours puissant dans les années 1930/40, suivi de la poussée des années 1960/85 environ, avant le recul actuel.

A noter que le glacier des Bossons est très réactif, temps de réponse très court, c'est le seul avec ces caractéristiques.

Mais l'ablation actuelle lui a tellement fait perdre de glace, et si haut, qu'une ré avancée serait très longue et difficile à s'installer, d'autant que le fond va se transformer en glacier suspendu.

Quand aux altitudes moyennes la glace reprendra du volume, il pourrait quelques années plus tard ré avancer, mais en ce moment, et cet été aussi, la perte d'épaisseur est très importante aux altitudes moyennes, donc aucun optimisme en vue.

Des photos ici pour voir tout cela, 3 pages à consulter.

Michel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
judd   

Enfin là sur le coup , nous avons une image qui date de Juillet contre Octobre , là ou la fonte est à son maximum , sur le cliché datant de 1889 , tout en haut à gauche , çà ne semble pas être de la glace mais de la neige ( d'une chute assez recente ?) , à moins que je me trompe ...

La différence de vegetation est elle assez frappante !

En effet... ça ressemble à de la neige fraîche vers les hauts. D'ailleurs le sommet à gauche de l'image en témoigne.

Pour la végétation, ce qui est frappant c'est qu'en 1889 il n'y a même pas d'arbres du tout.

Le climat c'est il réchauffé suffisamment pour permettre la pousse d'arbres à cette altitude ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet... ça ressemble à de la neige fraîche vers les hauts. D'ailleurs le sommet à gauche de l'image en témoigne.

Pour la végétation, ce qui est frappant c'est qu'en 1889 il n'y a même pas d'arbres du tout.

Le climat c'est il réchauffé suffisamment pour permettre la pousse d'arbres à cette altitude ?

L'absence d'arbres s'explique de plusieurs manières.En 1889, le glacier avait déjà beaucoup reculé, sa limite lors du PAG est la moraine à nu, qui sur la photo est bien éloignée du glacier. Les roches et séracs basculant par dessus cette moraine ont aussi ravagé l'extérieur de la moraine.

D'autre part, à droite en particulier, ce sont les avalanches de glace qui ont tout rasé, car la forêt existait avant le PAG. Egalement les avalanches de l'hiver, très volumineuses et dévastatrices, car il neigeait énormément à cette époque.

Dans la vallée de Chamonix, les avalanches de couloir actuelles qui ne vont pas loin (sauf celle de Montroc), étaient si puissantes que certaines allaient jusqu'à l'Arve, ce qui serait maintenant un désastre, tant il y a d'habitations.

Lors du PAG, des hameaux de la vallée, proches des glaciers ont disparu, bousculés par la glace, donc les arbres aussi.

Il est certain que tout comme la ligne d'équilibre des glaciers qui remonte, la végétation aussi réagit au climat plus chaud, mais elle favorablement .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rvbo   

Bonsoir RVBO

1855 a été la poussée maximum du PAG. Le recul qui a suivi a été très fort et très rapide avec de nombreuses catastrophes glaciaires un peu partout.

Après ce recul, une nouvelle poussée (rechute de PAG ?) rapide et forte également s'est produite, puis un nouveau recul toujours puissant dans les années 1930/40, suivi de la poussée des années 1960/85 environ, avant le recul actuel.

A noter que le glacier des Bossons est très réactif, temps de réponse très court, c'est le seul avec ces caractéristiques.

Mais l'ablation actuelle lui a tellement fait perdre de glace, et si haut, qu'une ré avancée serait très longue et difficile à s'installer, d'autant que le fond va se transformer en glacier suspendu.

Quand aux altitudes moyennes la glace reprendra du volume, il pourrait quelques années plus tard ré avancer, mais en ce moment, et cet été aussi, la perte d'épaisseur est très importante aux altitudes moyennes, donc aucun optimisme en vue.

Des photos ici pour voir tout cela, 3 pages à consulter.

Michel.

Merci pour les explications et le lien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MTBLANC   

Vraiment édifiant ces photos.

Merci Michel et Nico default_flowers.gif

J'ai des photos du glacier en 1981 (quand nous nous sommes installés dans les Alpes) et en 2009 (quand j'ai quitté la vallée); la comparaison est vraiment marquante...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nico 080   

Voila Nico.

C'est approximatif, mais je ne peux pas montrer l'épaisseur, ni la forme des pentes.... default_unsure.png

Merci Mitch, comme le dit MTBLANC c'est vraiment édifiant default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20"> ... Par ailleurs, merci pour tes photos du glacier d'Argentière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
titou12   

Merci Michel pour cette mise a jour et tes explications toujours claires et précises.au fait impressionnant la vidéo de la descente dans la poche d'eau du glacier default_ohmy.png/emoticons/ohmy@2x.png 2x" width="20" height="20">default_wub.png .merci pour tout default_thumbup.gifdefault_flowers.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous tous. default_flowers.gif

J'ai appris un élément important par Luc Moreau le glaciologue, sur le recul glaciaire des années 1940, et sur l'actuel, qui ne sont pas du tout provoqués par les mêmes causes.

Peut être en a t'il déjà été question sur IC (?)

Le recul des années 1940, très fort, a été provoqué par une diminution très nette des précipitations, et non par un fort réchauffement comme l'actuel, et le recul actuel n'est pas provoqué par une réduction des précipitations, mais uniquement par l'augmentation des températures.

J'ai écrit "précipitations" et non "chutes de neige", car le niveau des chutes de neige est remonté pas mal en altitude ces dernières décennies, donc la hausse des températures a une incidence directe sur le niveau des chutes de neige, d'autant qu'ici la hausse se situe vers 2,5°, ce qui fait pas loin de 300 m d'écart en limite pluie/neige, sans compter la "surchauffe" des fonds de vallées, donc des basses couches, renforcée par l'urbanisation.

A 3300 m, niveau actuel de de la ligne d'équilibre (différent selon les versants), il neige "normalement", mais le déficit en neige est net en dessous puisqu'il y pleut plus souvent, on le voit bien au printemps avec la neige qui disparait beaucoup plus tôt aux altitudes en dessous de 2000 m en particulier.

Dans les années 1940, il neigeait moins, provoquant le recul des glaciers, sans que la température n'ait augmenté comme de nos jours.

Vraiment rien n'est simple dans ce domaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   

Dans les années 1940, il neigeait moins, provoquant le recul des glaciers, sans que la température n'ait augmenté comme de nos jours.

Vraiment rien n'est simple dans ce domaine.

Entre 1943 et 1952, on a eu en Françe une succession d'étés très chauds, avec, en 45, 47, 49, 50 et 52 au moins une vague de très fortes chaleurs.

Celà a culminé en 1947, qui a été l'été le plus chaud depuis les relevés....mais bien après 2003....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces précisions.

Je pense que la principale différence au niveau des températures "moyennes" provient non pas des épisodes de canicule, mais de la durée des étés, de la période d'ablation que s'est allongée de 2 à 3 mois, ce sont aussi les glaciologues et météorologues Chamoniards qui l'expliquent.

Les hivers également devaient être plus froids, mais je n'ai pas les chiffres, seulement les témoignages du pays. Si je trouve cela je le noterai.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi j'ai une autre question, si il y a pas d'augmentation des températures pendant la décennie de 1940, juste qu'il y a moins de précipitation, ça aurait pas du au contraire stabilisé les glaciers et non les faires reculées ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.