Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Chibisuke

Membres
  • Posts

    1582
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Chibisuke

  1. En plein dans la tempête ici aussi, je n'ai rien pour mesurer le vent ici mais ça envoie sacrément. Le maximum est prévu d'ici quelques heures. Pour une fois qu'il ne fait pas nuit avec un temps comme ça, je vais aller profiter un peu de l'ambiance que ça donne dehors. Ca devrait m'oxygéner pour plusieurs jour là.
  2. Environ -3°, le vent est soutenu, très désagréable. Il y a quelque chose qui vole à l'horizontale complet dehors, mais je ne saurai pas vraiment dire si c'est un genre de brouillard / bruine, ou simplement de la neige très fine mais dans tous les cas, ça continue de déposer une couche de glace sur toutes les surfaces. Ca verglace plein fer.
  3. Danger, pluie verglaçante en cours sur Sainte Sigolène. C'est le même cirque que la dernière fois.
  4. Bonsoir, J'aimerai poser une question aux utilisateurs de boîtiers Nikon performants, et qui font de la photographie animalière. Avez-vous personnalisé vos Picture Control, en utilisez-vous un en particulier et l'avez-vous édité manuellement ? Si oui, pouvez-vous partager vos réglages ? Je suis sur du Nikon D500 pour de la photo animalière et je reste en Picture Control standard par défaut, voir en Saturé par défaut, et je suis sûr que je pourrais améliorer certaines prises de vues avec des Picture Control personnalisés, mais les réglages sont techniques. Merci 😃
  5. J'ai fait la bêtise de faire quelques pas pour "voir", je me suis retrouvé en bas de ma rue sur les fesses, j'ai mis 25 minutes avant de pouvoir réussir à remonter les 10/15 mètres. C'est pas exagéré en plus Pourtant sur la route principale il y a quelques rares voitures qui circulent car c'est blindé de sel, mais par endroits là où il y a moins de passage... C'est mission totalement impossible. IMG_20210103_060156_059.mp4
  6. La situation ne s'arrange pas vraiment dans le coin. Tout est recouvert de glace, brrr..
  7. Gros carnage sur la route à Sainte Sigolene... J'ai cru partir au boulot, j'ai même pas réussi à atteindre la voiture, j'ai glissé sur une dizaine de mètres dans la rue sans bouger les pieds. Gros danger, vraiment, il bruine et j'ai une température largement négative, c'est une patinoire géante. La dernière pluie verglacante comme ça dont je me souviens ça remonte à plusieurs années.
  8. Ca y est j'ai pu ramasser mes premiers champignons, ils sont pas beaux ? Bon, j'ai pas dit qu'ils étaient bons par contre ..! Enfin je sais pas, je ne les ai pas encore goûté.. Non, nouveau petit tour dans mon bois favoris ce matin, et j'ai trouvé un cèpe symbolique de petite taille, et 2 bébés cèpes. J'ai laissé les deux bébés, et le seul que j'ai trouvé je l'ai finalement jeté, même pas de quoi donner du goût à une sauce. Je me suis pris une averse de neige ce matin, il y avait 1 degré à la voiture. Les cèpes j'abandonne cette année ici, mais peut-être des charbonniers à espérer si ça gèle pas ?
  9. Toujours pas de bolets dans les forêts de mon secteur, c'est triste cette année, je pense que c'est foutu pour cette saison.
  10. Bonjour, je vous partage deux nouvelles petites photos d'oiseaux prises cet été lors d'une visite d'un parc zoologique vers Toulouse, je n'avais pas encore eu le temps de les passer sous Lightroom. Elles ne sont pas ultra folles et les conditions de lumières étaient dégradées, mais bon elles restent quand même intéressantes ! A plus Nikon D500 + Nikon 16-80mm F/2.8-4 VR Main levée, 80mm (DX), VR activé, 1/200s, F/7.1, ISO 1000. Nikon D500 + Nikon 16-80mm F/2.8-4 VR Main levée, 80mm (DX), VR activé, 1/200s, F/6.3, ISO 1000.
  11. Wow, qu'est ce qu'il se passe par ici !! C'est dingue ! Attention à vous ! Passer de 500 litres / secondes à plus de 500,000 litres seconde en 20 minutes, ça doit faire ultra vilain !!
  12. Bonsoir, Plutôt que de ré-ouvrir un topic pour poster une seule photo, j'en profite pour en reprendre un que j'avais déjà créé en 2018. Depuis 2018, mon matériel a évolué, et je peux donc enfin faire de la photo d'étoiles avec un niveau intéressant. Je vous partage la photographie d'un instant magique, que j'ai capturé la nuit dernière chez moi en haut de ma rue. Depuis que toutes les petites villes et villages ont pris la décision d'éteindre l'éclairage public la nuit, il n'est même plus nécessaire de monter sur le haut relief de la Haute-Loire pour pouvoir observer la voûte céleste avec une grande pureté. Plongez votre regard vers l'infini, et voyagez avec moi. Nikon D500, 11mm (DX), 15s, F/2.8, ISO 8000. Shooté en RAW. Pas de filtre. Traité sur Lightroom Classic + Topaz DeNoise AI 2. Une seule exposition, pas d'empilement / pas de superposition. J'en profite également pour faire un petit coup de pub pour le logiciel Topaz DeNoise AI, qui est un logiciel de débruitage de photos extrêmement puissant. A tester si vous ne connaissez pas...
  13. Bonsoir ! Je vous partage l'expérience d'une séquence surréaliste dans l'Est de la Haute-Loire hier Dimanche 16 Août 2020, avec la formation d'une supercellule anticyclonique à moins de 5km de ma position. Une nouvelle fois, les orages me rappellent qu'il n'y a pas nécessairement le besoin d'avoir la foudre en visuel pour pouvoir assister à des instants magiques. Il est 17h20, lorsqu'un orage organisé en petite ligne remonte en direction du nord-est en longeant la frontière Haute-Loire / Ardèche. A hauteur d'Yssingeaux, une structure très suspecte se forme sur le flanc ouest de la petite ligne, à l'avant immédiat du bord d'attaque de la cellule. 1/ L'orage a maturité constitue un arcus très rapidement à 17h25, les rideaux de précipitations ne sont plus très loin. Je garde un oeil attentif sur les bases surbaissées suspectes, et je contemple cet arcus qui ne rentre même pas totalement dans le cadre à 16mm. Le tonnerre est constant, mais la foudre n'est pas en visuel, tout se produit visiblement derrière les rideaux compacts. 2/ A 17h27, j'assiste à un dédoublement supercellulaire. A ma droite (à l'ouest du système, géographiquement), l'ambiance devient carrément surréaliste, une partie de l'arcus se déchire, comme si il était arraché de force, et je commence à distinguer deux noyaux orageux bien distincts dans le ciel dont celui de droite présentant une rotation nette, plus aucun doute il s'agit bien d'un "split", j'assiste à la naissance d'une supercellule anticyclonique. 3/ 17h30, la supercellule fille se détache complètement de la cellule mère, et prend une trajectoire plein nord alors que les autres orages continuent leur route en direction du nord-est. L'imagerie radar le confirme une nouvelle fois. 4/ A 17h32, la rotation est intense, parfaitement visible à l'oeil nu sans faire d'accéléré. 5/ 6/ A 17h35 je suis contraint de me replier dans la voiture, et se sont des seaux de grêle qui se déversent sur le secteur. En 10 ans de chasse à l'orage, c'est la toute première fois que j'ai le privilège de pouvoir assister d'aussi près à un split supercellulaire. C'était intimidant, effrayant, fascinant. Merci, merci au ciel pour m'avoir offert ce spectacle.
  14. Une supercellule moteur gauche a traversé le nord est de la haute loire et y a déversé quelques seaux de grêle. Le split s'est opéré a Yssingeaux devant mon trépied. Rotation anticyclonique largement confirmée.
  15. Deuxième jour de bastonnade sur le nord-est de la Haute-Loire ! Mais que ce passe t'il ! J'ai perdu l'habitude des jours d'orages successifs..! Blague mise à part, ça y est cette fois-ci on a pu parler d'orage sérieux. Pas mal d'inondations de points bas à Monistrol sur Loire et Bas en Basset. Encore et toujours, les conditions de shoot se sont montrées impitoyables, les fronts orageux sont bien trop venteux. L'écran de pluie sous les bases très élevées abaisse toujours autant la netteté des photos, aujourd'hui j'ai été surpris par de très nombreux impacts extra-nuageux largement en avant des noyaux de précipitations. Comment faire mieux qu'un ramifié diurne ? .. Avec un double impact ramifié diurne bien sûr ! Nikon D500, 40mm (DX), 1/25s, F/8, ISO 50. Nikon D500, 40mm (DX), 1/25s, F/6.3, ISO 50. Nikon D500, 52mm (DX), 1/30s, F/5.6, ISO 50. Nikon D500, 52mm (DX), 1/25s, F/5, ISO 50.
  16. Merci beaucoup ça fait plaisir ^^ Disons que c'est surtout rageant d'être forcément à chaque fois dans des conditions de shoot impitoyables pour des orages assez peu esthétiques. Quel dommage cette année.. Enfin, si ce n'était que "cette" année ! J'ai oublié de mettre en ligne cette photo avec l'autre d'ailleurs, la naissance de la grosse cellule sur l'est de la Haute-Loire, qui aura donné la photo du haut. Je l'espérais, le gros ramifié en marge du rideau ! Mais penses-tu ! Niet !
  17. Dégradation orageuse modérée cet après-midi en Haute-Loire. Impact de foudre sous l'une des cellules orageuses, à Yssingeaux. Vent violent au front des orages + écran de pluie, très difficile d'obtenir de bons résultats... Nikon D500, 50mm (DX), 1/30s, F/5.6, ISO 50.
  18. Ca a bien bastonné cet après-midi sur les hauteurs d'Yssingeaux. Mais comme d'habitude, il faut vraiment forcer pour arriver à sortir de la foudre en photo cette année. Grosse pile électrique, mais que de l'intra, encore et toujours. Je ramène tout de même ce ramifié diurne à la maison. A bientôt ! Nikon D500, 50mm (DX), 1/20s, F/6.3, ISO 50.
  19. De forts orages de prévus demain mardi entre Haute-Loire et sud Loire ? Je surveille l'évolution des risques depuis samedi, et ça semble tenir pour l'instant. Les modèles habituels ne changent pas d'avis sur la situation, mais Arome ne réagit absolument pas pour l'instant.
  20. Orage du 10 Juillet 2020, Le mont Mézenc depuis Champclause (43). Vendredi dernier, de forts orages étaient envisagés par les modèles sur l'extrême Est de la Haute-Loire. Difficile pour moi de me faire une idée du meilleur spot pour la journée, mais je fais le choix du haut relief altiligérien à ~1300m d'altitude avec vue imprenable sur le toit de la Haute-Loire, le mont Mézenc. A mon arrivée peu avant 16h00, la convection est déjà bien en place, et une cellule arrive très vite à maturité. En altitude c'est quitte ou double, le temps est trop vite changeant, ne tolérant presque jamais l'erreur de positionnement, et le risque de brouillard est très important. J'ai un peu plus de 24°C au thermomètre de la voiture, j'ai peur d'un comportement explosif des orages. La première structure ne paye pas de mine, le rideau n'est pas magistral mais les bases sont bien propres, elle transite rapidement d'ouest en est, et lâche le premier impact de la journée. C'est dans la boîte. - 1 - Nikon D500, 80mm (DX), 1/40s, F/13, ISO 50. D'autres impacts vont tomber mais je décide de rester cadré très serré à 80mm, et ça tombe hors cadre. Tant pis, ça fait parti de la game ! L'activité foudre va baisser très temporairement d'un cran, et la cellule s'évacue. Je contemple un peu le ciel, et je suis très vite convaincu que tout va se régénérer sur place exactement au même endroit. A partir de ce moment là, tout va dégénérer, et aller très vite. Une base très menaçante se développe et s'étale. L'humidité laissée par le précédent orage est d'un coup aspirée, et j'observe un abaissement mythique du niveau de condensation. Les fractus deviennent multiples, et apportent avec eux leurs lot de situations suspectes. Je n'ai aucun visuel sur les bourgeonnements au dessus, mais de toute évidence tout doit prendre une tournure d'explosion convective là-haut. - 2 - Nikon D500, 65mm (DX), 1/50s, F/11, ISO 50. - 3 - Nikon D500, 65mm (DX), 1/40s, F/9, ISO 50. La cellule de déclenchement commence à s'affoler et à me remplir la carte SD, mais je constate rapidement que sur ce nouvel orage, aucun impact ne va se décider à sortir. Activité intra / inter-nuageuse intégrale. Quelques minutes passent, l'orage se décale sur le Mézenc, et là encore on franchi une nouvelle étape dans la virulence de la convection. Une structure de type arcus se dessine très rapidement, et viens même couvrir la tête de la montagne. Très grosse ambiance, très grosse claque visuelle... - 4 - Nikon D500, 46mm (DX), 1/60s, F/7.1, ISO 100. - 5 - Nikon D500, 40mm (DX), 1/40s, F/5.6, ISO 50. L'orage continue de grossir et finit par avaler complètement le Mézenc. Possible transition supercellulaire, difficile de l'affirmer. Sur le terrain et au radar j'observe bel et bien un rapprochement de ma position alors que je suis situé au nord du système orageux, et la structure est pourtant emportée d'ouest en est. Simple extension du corps orageux ou rotation dissimulée... Je ne m'avancerai pas mieux. - 6 - Nikon D500, 16mm (DX), 1/80s, F/7.1, ISO 100. - 7 - Nikon D500, 16mm (DX), 1/30s, F/5.6, ISO 50. Puis les choses se gâtent. L'orage s'approche dangereusement et un vent glacial se lève sur ma position. Je profite quelques derniers instants du privilège qui m'est offert, et je me replie dans la voiture. Le risque foudre sur ce secteur très exposé est important. J'attends que les choses se calment, et l'orage s'évacue à l'est peu à peu. Je reste en marge immédiate du noyau intense avec seulement quelques grosses gouttes et de fortes rafales, et ce n'est qu'une fois le rideau de précipitations atténué que je constate vraiment le caractère violent de l'orage. Le paysage en face de moi à changé de couleur, nous n'avons pourtant pas fait un bond en hiver, mais il a revêtu son manteau blanc. La grêle a fait parler d'elle, et ce n'est vraiment pas passé loin... - 8 - Nikon D500, 80mm (DX), 1/200s, F/7.1, ISO 100. Après ce déchaînement orageux, l'activité convective baisse significativement en Haute-Loire. Les réserves semblent avoir été copieusement dévorées, et la grêle au loin fait chuter le thermomètre en dessous du seuil de confort pour la tenue légère... Je rentre alors à la maison, quasiment sans foudre mais avec un gros gavage structurel en mémoire. A bientôt !
  21. Ambiance bien rafraîchie ce soir avec un 19°C saturé d'humidité. Les orages sont restés discrets chez moi alors il m'aura fallu descendre vers Le Puy en Velay pour pouvoir trouver des conditions délicates mais sans excès non plus. Petite photo du soir. A bientôt. Nikon D500, 50mm (DX), 1/15s, F/7.1, ISO 50.
  22. D'accord merci pour l'identification J'essayerai d'aller retenter des photos du nid pour avoir d'autres angles avec le plumage, là actuellement je n'ai pas gardé les autres photos, je l'avais de dos mais les photos n'étaient pas présentables alors elles sont parties à la poubelle. Si j'en ai une autre pour celui là, je vous la met à la suite
  23. Nouvelle capture du matin ! Toujours autant relaxants ces petits moments d'émerveillement derrière le viseur. Je n'ai pas le nom de l'oiseau, un connaisseur saurait-il l'identifier ? Son nid était juste a côté, et visiblement il contient actuellement des oisillons, ça s'active beaucoup autour du nid. Nikon D500 + Nikon 200-500mm F/5.6 VR Main levée, 500mm (DX), VR activé, 1/2000s, F/5.6, ISO 7200.
  24. Ambiance très humide après l'orage fort de cet après-midi dans le secteur de Clermont-Ferrand. Orage très électrique mais quasiment aucun impact, la joie.. Je doute que la dégradation nocturne arrive ici à mon avis.
×
×
  • Create New...