Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


Recommended Posts

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

 

Une belle hausse d'extent en données Jaxa le 17 septembre qui atteint 3.73 M km2 en retard de seulement 230 K KM2 sur 2019.

L'embâcle se poursuit fortement en mer de Beaufort. Le trou qui reste devrait vite être comblé. Vers l'ouest une langue de glace se développe au large de la mer de Chukchi. Le froid va pouvoir circuler dans cette zone semi encerclée par la glace.

 

image.png.5bb32c2e5f62ab42e8e62a6ae9bcfc93.png

image.png.b75e5ad6225338abac13b50a912e8a11.png

 

 

 

image.png.3da957ac0dd2fef2a83bc11064007c1c.png

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 5.6k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne

Oui la fonte globale est finie

Jaxa today 3 734 834

Gain global de 100 000 km2 depuis hier

Après juste pour signaler un phénomène curieux,

Alors que les mers périphériques connaissent un accroissement de la surface des glaces de mer , le bassin de l artcique central et la mer de Sibérie orientale perdent toujours de l'extent et le CAB est même sous 2012

899517422_NSIDC-CentralArcticSeaExtent(1).png.300397a7a45b55501cc3b026f37641b6.png

Voyez également la mer de Sibérie

 

1210661371_NSIDC-EastSiberianSeaExtent.png.c9dc3f280639a0486a941e5431f07ea0.png

 

Une fonte qui se poursuit a plus de 85N ! 

A n y rien comprendre

Edited by Matpo
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 8 heures, Matpo a dit :

Oui la fonte globale est finie

Jaxa today 3 734 834

Gain global de 100 000 km2 depuis hier

Après juste pour signaler un phénomène curieux,

Alors que les mers périphériques connaissent un accroissement de la surface des glaces de mer , le bassin de l artcique central et la mer de Sibérie orientale perdent toujours de l'extent et le CAB est même sous 2012

 

Voyez également la mer de Sibérie

 

 

 

Une fonte qui se poursuit a plus de 85N ! 

A n y rien comprendre

je pense que les deux graph s'expliquent  par le fait que les remontées douces de Sibérie ont attaqué de façon durable et notamment des derniers jours le flanc est du pack central par notamment la mer de Sibérie orientale alors que les Zones Beaufort et mer de Groenland par exemple étaient à l'abri de ses advections douces et en profitaient pour se refaire une santé.

image d'hier . le flux qui vient de Sibérie transperce le pack d'est en ouest en provenance de la Sibérie.

image.png.9529f3ec0987a7f0b422113620080454.png

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
il y a 19 minutes, Mister meteo a dit :
Il y a 9 heures, Matpo a dit :

je pense que les deux graph s'expliquent  par le fait que les remontées douces de Sibérie ont attaqué de façon durable et notamment des derniers jours le flanc est du pack central par notamment la mer de Sibéri

Oui exact 

La entre temps j ai lu que certains suspectent aussi la halocline d avoir pris un coup, de s être amincie suite à, entre autres, une importante atlantifiquation et un extent remonté à plus de 85N, avec des tempêtes qui brassent les couches de l océan 

Du coup la chaleur de la couche sous jacente se transmettrai davantage à la glace du dessus

Entre une fonte dans des latitudes si hautes et l apparition d une mega fissure au nord des terres canadiennes et au NO du Groenland, la où d habitude (les dernières années) on trouvait les derniers bastions de glace multi annuelle relativement épaisse, la saison de regel et de fonte prochaines sont très à risque

  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 4 heures, Matpo a dit :

Oui exact 

La entre temps j ai lu que certains suspectent aussi la halocline d avoir pris un coup, de s être amincie suite à, entre autres, une importante atlantifiquation et un extent remonté à plus de 85N, avec des tempêtes qui brassent les couches de l océan 

Du coup la chaleur de la couche sous jacente se transmettrai davantage à la glace du dessus

Entre une fonte dans des latitudes si hautes et l apparition d une mega fissure au nord des terres canadiennes et au NO du Groenland, la où d habitude (les dernières années) on trouvait les derniers bastions de glace multi annuelle relativement épaisse, la saison de regel et de fonte prochaines sont très à risque

c'est une hypothèse fort probable la couche halocline. Est ce que tu sais combien de temps il le faut pour qu'elle se reconstitue une fois qu'elle a été brassée avec la surface et les couches plus profondes de l'océan. Il y a des zones en profondeur qui sont beaucoup plus douces et "dangereuses" pour la banquise du coup.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
il y a une heure, Mister meteo a dit :

c'est une hypothèse fort probable la couche halocline. Est ce que tu sais combien de temps il le faut pour qu'elle se reconstitue une fois qu'elle a été brassée avec la surface et les couches plus profondes de l'océan. Il y a des zones en profondeur qui sont beaucoup plus douces et "dangereuses" pour la banquise du coup.

Excellente question, je ne sais pas du tout ! Et je ne m était pas pose la question mais ça pourrait être intéressant pour la saison de gel a venir

Je vais essayer de voir ça

Avis a ceux qui ont des données la dessus ...

Edited by Matpo
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne

En attendant davantage de données sur l halocline

Piomass à mis à jour ses données, MAJ mesuelle

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la perte totale de volume continue

Due aux pertes dans le bassin arctique central

Notez l écart stratosphérique avec les moyennes des annees 80, 90, 00

859529152_PIOMAS-Vol-4.png.491e2dbbb905801be174eee6c706e997.png

On est dans la première année de la décennie suivante, normal que l écart avec les années 2010 soit pas énorme 

Mais si les années 20 suivent la même tendance à la baisse de moyenne que l évolution constatée précédent, ça promet pour les saisons à venir

MAJ des pertes quotidiennes de volume de glace, intéressant de comparer ces derniers jours avec 2019 et la normale, l englacement va en effet être un peu lent à priori... 

448696457_PIOMAS-vol-2.png.af5050124171f68751145aa0c0fc0b48.png

Hate de voir la prochaine saison de gel, et de fonte

Il est évident que, si l extent à été impacté, l épaisseur moyenne l à été bien plus

Edited by Matpo
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
Le 18/09/2020 à 22:38, Mister meteo a dit :

Est ce que tu sais combien de temps il le faut pour qu'elle se reconstitue une fois qu'elle a été brassée avec la surface et les couches plus profondes de l'océan. Il y a des zones en profondeur qui sont beaucoup plus douces et "dangereuses" pour la banquise du coup.

Petit graphe un peu flippant, cela concerne la zone où la halocline est a priori la plus affectée, entre détroit de Fram et laptev/Barents 

A cet endroit arrivent en premier les eaux chaudes de l atlantique, AW

jclid190976-f9.thumb.png.0686b3fe9c110b55dea539de9f762ae3.png

En R la T des eaux sous la halocline, les eaux de l atlantique qui se exportent dans l océan glacial, au niveau de 4 point de mesure

En B apparaît le contenu thermique de l halocline

Ou est passée la variabilité annuelle ?

L étude dit clairement que la halocline s amincit, les eaux sous jacentes sont plus chaudes, le transfert au travers de l halocline augmentent en flux vertical et horizontal, davantage de cisaillement, apparitions de turbulences pour transférer l'énergie

Entre 2008 et 2018, flux de chaleur multiplié par 3

Citation :

Étant donné que les flux de chaleur océaniques accrus associés à l'Atlantification entraînent la fonte de la glace de mer et que la réduction de la glace de mer augmente les flux de chaleur océanique par un entraînement convectif accru en hiver, ce processus représente un mécanisme de rétroaction glace-océan-chaleur positive. Ce mécanisme est analogue et complémentaire à la rétroaction glace-albédo, dans laquelle le réchauffement atmosphérique conduit à une réduction de la couverture de glace et de neige et à une diminution de l'albédo, ce qui entraîne un recul supplémentaire de la neige et de la glace de mer (

https://journals.ametsoc.org/jcli/article/33/18/8107/353233/Weakening-of-Cold-Halocline-Layer-Exposes-Sea-Ice

 

 

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne

Info complémentaire

Estimation pour tout le bassin arctique

Si la totalité de l énergie thermique des eaux chaudes de l AW était transféré a la banquise, ce qui voudrait dire plus de halocline et brassage suffisant, il y aurait assez d énergie pour fondre 3 a 4 fois la quantité de glace de l arctique

 

Edited by Matpo
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

l'arctique n'a pas besoin de cela en ce moment

https://www.capital.fr/entreprises-marches/russie-le-gigantesque-brise-glace-nucleaire-arktika-bientot-mis-en-service-1381103.

S'il y a un ballet incessant de brise glace à vocation de transport de gaz, ça va être un nouveau coup dur pour la banquise.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Le 21/09/2020 à 17:20, gerardlh a dit :

Mais pourquoi ce record en 2012 tout seul , est-il fiable . Que c'est-il passé ? 

 

Bien à mon humble avis, c'est la variabilité...

 

Quand toutes les planètes sont alignées, on a ce que l'on appelle ici sur IC un OVNI

2012 pour la banquise en a été un, et il n'y a pas lieu de mettre en cause la fiabilité.

 

l'hiver 63 en France en a été un; ce qui explique que l'on n'a pas eu 3 ou 4 hivers 63 au XXème

L'été 2003 en a été un ; ca va faire 20 ans et l'on ne l'a toujours pas rattrapé, ni même approché.

 

Mais 2012 dans la banquise comme 2003 pour l'été chez nous, c'est écrit que ça sautera bientôt.

2003, c'était un écart de 4.3°C pour une saison entière, des écarts qui ne se produisent qu'un fois par siècle

Pour les normes 21/50 que l'on va commencer à écrire en janvier, ça risque de n'être plus que 2°C ; d'ici 2050 un autre 2003 a donc toutes chances de se produire.

 

Pour la banquise, vu la moyenne des étés sur les dernières années, il serait très étonnant que le record de 2012 tienne encore de longues années...

  • J'aime 4
  • Surprise 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne

J ajouterai aussi une synoptique particulière pour 2012 

Début août un GAC-great arctic cyclone--a pulvérisé la glace favorisant sa fonte 

En comparaison 2020 s en approche mais sans être une année avec synoptique particulièrement mauvaise, et même bonne dans le beaufort/Groenland 

L occurence de tempêtes croit cependant avec le temps, d ailleurs dans quelques jours un cyclone (dégradé en tempête tropicale ?) atteint le Groenland, pointe sud est le semble il

Une synoptique comme 2012 mais avec les énergies thermiques de 2020 aurait fait un malheur 

On a pas eu El Nino ni de GAC, et pourtant les dégâts sont là 

2020 s inscrit dans la continuité de la baisse d extent en septembre année après année, 2012 était vraiment un ovni à l epoque

Pourtant l écart est faible 

Effectivement la banquise en a plus pour très longtemps, certains modélisént un arctique sans glace plus de 2 mois/an d ici 15 a

Edited by Matpo
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Même si la reprise est désormais bien en cours dans l'Arctique central, ça reste complètement délirant au niveau des températures de surface océaniques côté russe avec un impact d'ailleurs sur les quelques stations terrestres voisines. Ostrov Vize (Острове Визе) a ainsi battu 25 records quotidiens de chaleur sur 29 jours en septembre, et au passage l'ancien record mensuel a été battu à 12 reprises (+ 1 fois égalé). Et la température mensuelle moyenne devrait terminer à plus de trois degrés au dessus de la normale d'un mois de juillet.

 

A voir comment tout cela évoluera, et le retard que cela pourrait provoquer sur la reprise de la banquise dans ces secteurs périphériques. Je crains fort qu'elle soit bien tardive cette année la bas. C'est un peu égoïste, mais dans l'absolu ce n'est pas une mauvaise nouvelle pour ceux qui espèrent un bon hiver par ici : il a été démontré qu'un déficit d'englacement dans les secteurs de Kara / Laptev en fin d'automne / début d'hiver auraient tendance à perturber le vortex polaire (dynamique AO-) et à forcer une tendance froide aux latitudes moyennes d'Eurasie.

  • J'aime 4
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne

Ce qui est énorme avec Ostrov C est qu il me semble avoir lu que l on parle d une anomalie jamais enregistrée pour une surface de plus d 1 millions de km2

Link to post
Share on other sites
Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 11 heures, TreizeVents a dit :

Même si la reprise est désormais bien en cours dans l'Arctique central, ça reste complètement délirant au niveau des températures de surface océaniques côté russe avec un impact d'ailleurs sur les quelques stations terrestres voisines. Ostrov Vize (Острове Визе) a ainsi battu 25 records quotidiens de chaleur sur 29 jours en septembre, et au passage l'ancien record mensuel a été battu à 12 reprises (+ 1 fois égalé). Et la température mensuelle moyenne devrait terminer à plus de trois degrés au dessus de la normale d'un mois de juillet.

 

A voir comment tout cela évoluera, et le retard que cela pourrait provoquer sur la reprise de la banquise dans ces secteurs périphériques. Je crains fort qu'elle soit bien tardive cette année la bas. C'est un peu égoïste, mais dans l'absolu ce n'est pas une mauvaise nouvelle pour ceux qui espèrent un bon hiver par ici : il a été démontré qu'un déficit d'englacement dans les secteurs de Kara / Laptev en fin d'automne / début d'hiver auraient tendance à perturber le vortex polaire (dynamique AO-) et à forcer une tendance froide aux latitudes moyennes d'Eurasie.

sur la carte des anomalies de SST de Mercator, on voit bien la zone que tu décris en contraste avec le reste de l'océan arctique.

les anomalies de t° sont très fortes en mer de Kara et Laptev.

C'est bien en revanche en mer de Beaufort qui se paye le luxe d'être en anomalie négative, tout comme la mer de Groenland.

image.png.ebafe7d44aae8c1c894b5c7bbe6f02ed.png

 

 

 

côté Météo ça devrait s'arranger avec d'une part prévu au 05/10/2020 la mise en place d'un anticyclone polaire qui va permettre l'assise du froid sur une grande partie du bassin arctique et de l'autre le refroidissement enfin de la Sibérie qui rentre dans le rang et va pouvoir commencer son travail d'embâcle durant le mois d'octobre sur les côtes. Avec la douceur accumulée et les anomalies de SST, ça prendra des semaines.

image.png.4e55d2e28e32f16557e98350c72048d9.png

Edited by Mister meteo
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

Quelques préoccupations sur la T2M dans le cercle du 80° parallèle car après une baisse qui suivait la moyenne du jour, une remontée s'est opérée depuis quelques jours suivie d'une stagnation. Du coup l'écart à la moyenne s'est considérablement accru. il est d'environ 10 ° C le 03/10

image.png.1cf9d4cc4025b7480801b09c35c8ea36.png

 

La glace continue de s'étendre timidement vers Beaufort mais l'avancée du pack vers les côtes sibériennes est très poussive.

image.png.744e24c9cd275bbe9c4c382c25d34f80.png

 

S'il gèle enfin sur les côtes Sibériennes quoique de façon légère ou modérée, le gèle n'est pas présent partout dans l'océan arctique (dans les zones vertes) et manque d'intensité ailleurs (pas assez de blanc et pas de violet). Le blanc commence à -10 °C environ sur cette carte et le violet à -20 °avec toutes les nuances)

image.png.636a778d20b388ab6e97d460e0b1daa3.png

 

les températures prévues pour le 09 octobre sont un peu plus froides à l'ouest mais pas assez encore à l'est à cause de l'absence de glace.  Cela est du au fait que dans les eaux libres de glace, l'océan et les masses d'air plus froides passant au-dessus procèdent à un échange thermique.

 

 

image.png.0bbea67be166a5b7f07b9d5044785b22.png

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne

Bon c est peut être un raccourci un peu simpliste

Je me disais que vu la descente d air polaire que l on a depuis quelques jours, il faut bien que de l'air des plus basses latitudes (en deçà du cercle arctique) remonte vers le nord pour compenser

En clair si de l air froid venant du nord nous arrive dessus, sûrement que une autre région du monde, dans un flux de nord, envoie son air relativement doux vers l arctique

J ai vu très rapidement les cartes ces derniers temps et effectivement il le semble que le flux vers le nord Sibérie=> kara/laptev se poursuit

Petite digression mais en lien tout de même avec le sujet, l évolution attendue de l arctique interesse beaucoup de monde

Remarquez la route potentielle en plein sur le pôle

Le nombre de brise glace augmentant, les glaces auront un obstacle en plus pour se structurer 

Screenshot_2020-10-04-10-55-52-193_com.android.chrome.thumb.png.f5266cf84c7d5c8cf67ccde826eeeaa6.png

Désolé pour la qualité de l'image

https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/conquete-oceans-polaires#&gid=1&pid=1

Edited by Matpo
  • J'aime 3
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne

Désolé du double post

Juste pour signaler que dans 2/3 jours la courbe de 2012 commence son ascension rapide

Cependant vu les anomalies des températures de surfaces de mer et atmosphériques, il paraît possible pour pas dire probable que 2020 passe sous 2012 dans une douzaine de jours, donc à suivre

863758748_vishop_sic_extent(5).png.2435f4245abed53288f59796901e548a.png

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Sans surprise, les données de volume sont mauvaises et tres proches de 2012, en epaisseur moyenne, c'est meme pire.

Et si on suit la tendance linéaire du graphe 3, il nous reste une douzaine d'années de glace en arctique en fin de période estivale. 

Bpiomas_plot_daily_heff.2sst.png

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1_CY.png

BPIOMASIceVolumeAprSepCurrent.png

  • J'aime 2
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint Jean Sur Richelieu (40 km au Sud-Est de Montréal)- CANADA

Quel résultat sur notre climat , l'absence de banquise en été au niveau du pole? 

Je me pose la question...

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
Il y a 2 heures, mickael23 a dit :

Quel résultat sur notre climat , l'absence de banquise en été au niveau du pole? 

Je me pose la question...

La question est intéressante

Au niveau du Canada, ou climat en général ?

Il y a des conséquences certaines, et d autres domaines où on est moins catégoriques

Mais avant tout, la disparition de la banquise est en elle même grandement problématique, c est un des indicateurs les plus visibles, flagrants du RC

Comme dit quelques pages en arrière, la modification de la surface des glaces dans Béring serait une des origines des hivers froids en Amérique nord orientale

Donc suivant les mêmes mécanismes on imagine sans peine qu une surface bien plus grande de glace en moins aura des conséquences

-Beaucoup moins d albedo, ça c est une conséquence certaine, donc augmentation des T des couches de l athmosphere et océaniques, et la dilatation thermique qui va avec...

-Modification probable du courant jet (relégué plus au sud par ex en Europe occidentale) occasionnant des hivers plus froids et plus secs

-davantage d eau douce en Arctique suite au volume de glace fondue, impactant d une façon qui n' est pas bien appréhendée la circulation des courants des océans, qui est un énorme vecteur d énergie, et réparti les excédents thermiques des régions tropicales vers les régions polaires

-d avantage d extrêmes : sécheresse dans certaines régions comme évoqué plus haut, mais récurrence croissante des pluies , surtout les pluies intenses dans d autres, car l air plus chaud contient plus d eau precipitable

-moins de capacité de l arctique a capter les GES consécutivement à l augmentation de sa T

 

Les cellules (polaires ferrel Hadley) seraient affectées 

Donc on imagine la liste n en finit pas...

https://ucalgary.ca/news/arctic-sea-ice-may-be-thinning-faster-scientists-initially-predicted

https://www.voyage-antarctique.com/sur-l-environnement/antarctique-rechauffement-climatique.html

https://uk.ambafrance.org/La-fonte-de-la-banquise-arctique

 

Et pas encore abordé les conséquences sur la faune et flore aquatiques ou terrestres

Edited by Matpo
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Forbach, Moselle.
il y a 20 minutes, Matpo a dit :

Comme dit quelques pages en arrière, la modification de la surface des glaces dans Béring serait une des origines des hivers froids en Amérique nord orientale

 

Pour préciser.

 

Globalement, l'effet de premier ordre est bien une diminution du risque d'évènements froids.

Ensuite, il y a des soupçons sur d'éventuels effets dus à des réactions de dynamique, mais la littérature à ce sujet est contradictoire

 

De toute manière, je dirais que ce n'est pas un point fondamental car cela concerne des processus d'ordre élevé, de possibles modulations "à la marge". Il y a des choses plus capitales, même si ça reste bien sûr passionnant d'un point de vue scientifique.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites
Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne
il y a 23 minutes, Higurashi a dit :

Globalement, l'effet de premier ordre est bien une diminution du risque d'évènements froids.

Ensuite, il y a des soupçons sur d'éventuels effets dus à des réactions de dynamique, mais la littérature à ce sujet est contradictoire.

Oui, c est pour ça que j ai mis "serait une des origines" :)

D accord avec toi, il y a d autres conséquences plus directes et générales, dont celle citées dans le reste de mon post 

 

Edited by Matpo
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   1 member

×
×
  • Create New...