Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

ChristianP

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    2860
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by ChristianP

  1. Ca y est ça commence à devenir bon ! En classe 2 40.3° en instantané SHT75 dans le Young méca, nouveau record absolu pour ce paramètre. 40.3° SHT75 Stevenson (mesure la plus proche du thermo MF) 39.8° Pt 1000 Socrima 39.5° Pt 1000 abri Davis V2 standard 39.3° SHT31 ventilé méca Davis 38.9° SHT31 abri std Davis intérieur noir Edit: Le Td en chute de 17° pendant longtemps dans la matinée, à 9°. Au Luc le record de France des Tx des stations hyper dégagées par ce vent est jouable si le vent de terre tient là bas, la limite ne sera pas loin de ce secteur.
  2. 30.2° à 8h46, les 30° les plus précoces de la station depuis l'ouverture en 92. Actu 37.5° de maxi dans le Stevenson, de bonnes bases avec ce vent de terre pour approcher/battre le record absolu de la station car en avance sur toutes les valeurs au-dessus de 40 et proches de 40 (des 39.9 et 39.6° dans le Stevenson), mais il y a un hic capable de me glacer la Tx, c'est la différence majeure avec un Td bien plus élevé et cette pression bien plus basse que pendant ces autres scores par vent de terre. Le record absolu en instantané sonde rapide dans le Young méca est de 40.0°, 39.7°/1 mn, 38.6° record normes USCRN le 5/8/2008 (39.6° ce jour là au thermo MF Stevenson). Le 26/08/2007 pour 38.6° même record normes USCRN, 39.4°/1 mn, 39.9° en instantané (Thermo MF Stevenson 39.9°) Le record absolu au thermo MF dans le Stevenson est de 40.7° le 11/08/2003 validé par MF, le poste toujours présent était actif chez MF jusqu'en 2009. 40.7° aussi dans le Stevenson pour la sonde Davis thermistance nue de la Monitor 2 comme celle d'avant 2006 sur les V1 et V2, aussi rapide que la SHT75 actuelle. La station abri Davis V1, la première version a relevé 40.3° ce jour là ( La carte ISS des premières V1 de l'époque était d'origine fixée dans l'abri Davis V1, pas top. Les composants de T et de HR séparés avant 2006 sur le même support que les capteurs V2 pour SHTxx actuels, étaient directement soudés sur l'ISS dans l'abri, sans filtre, ce qui n'était vraiment pas bon pour le capteur de HR où même le filtre Davis actuel insuffisant, responsable de bien des dérives de HR dans les hautes humidités, des durées pour sortir de la condensation anormales)
  3. Oui bizarre car c'est bien ce que j'avais cité et vu avant d'envoyer !
  4. J'avais regardé le sat de cette station en juin, car j'avais suspecté une dérive sur cette station dans certaines directions de vent. On dirait qu'il y a des vignes qui ont poussé dans le champ bien dégagé et libre avant, bien trop proches dans les directions du vent des valeurs max d'aujourd'hui (à voir pour les locaux, s'il n'y a pas en prime une haie à ce niveau entre ce champ et le parc et on dirait qu'ils ont aussi planté des bricoles ailleurs tout près avec la terre retournée et des ombres de végétaux à première vue d'en haut. Enfin bon il y a un changement notable.) Parc visible plus au NW du pointage : http://meteo.besse83.free.fr/imfix/Uz%e9savant.png http://meteo.besse83.free.fr/imfix/Uz%e9sapr%e8s.png
  5. Quelques Tx en cours probablement fixées à Besse sans nuages (hors qq fractus en limite de brise) mais avec brise de mer plus puissante plus tôt qu'hier. Classe 2 38.6° SHT75 Stevenson 38.7°/10s SHT75 Young méca 38.0° Pt 1000 Socrima 37.8° Pt 1000 abri Davis V2 standard 37.8° SHT31 Davis V2 méca 37.4° SHT31 Davis V2 abri std noir Classe 4 SW 41.2° Pt 1000 Socrima (Record 42.3° en 2003) 42.1° Pt 1000 Cimel Classe 4 Potager Est 40.5° Pt 1000 abri Vue 10 coupelles Classe 5 37.1° Sonde Davis 7714 à 10 m sur le mât d'anémo 41.7° sonde Davis à l'ombre au vent sous le fond du Stevenson. Oui Adri ce sont les thermo en verre officiels de MF fournis par le CDM83 en 2000 avec le poste d'origine (j'ai plusieurs thermo MF avec fiche d'étalonnage). Comme dit x fois, c'est connu dans le monde entier que les thermo en verre surestiment les Tx (sous-estiment les Tn, trop froides), donc quand aux US ça surestime de 0.3° en moyenne du réseau, c'est évident que parfois c'est plus, parfois c'est moins un jour donné. Je t'ai déjà répondu sur ce sujet. Ca vient du fait que le thermo MF échantillonne en permanence la Tx à l'inverse des Pt 1000 / 1 mn ou Pt 100 MF qui donnent des moyennes/ 1mn des échantillons de 10s chez MF. La sonde SHT75 qui est 4 fois plus rapide qu'un thermo MF compense par sa rapidité le fait d'échantillonner que sur 10s et donc c'est elle qui logiquement récolte parfois plus qu'un thermo MF plus lent d'autant plus avec la fournaise produisant les plus grandes variations de T en peu de temps. L'Elitech est sur 1 mn comme les Pt 1000. C'est sa lenteur avec ce boitier hermétique qui accumule, qui fait qu'elle est dessous (j'intègre déjà la correction de +0.1° pour différence d'étalonnage à température stabilisée). Une sonde Davis d'origine, lente aussi, donnera des Tx estivales dans la fournaise plus basses qu'une Pt 1000 en étant placée dans un même abri Davis ou autre (voir dans les résultats des essais de la WMR 300) Ton histoire de thermo voiture équivalent à une mesure normalisée pour les T diurnes estivales chaudes par soleil, c'est faux, car j'ai fait des centaines de km avec un abri Davis V1 sur des véhicules différents avec des thermo voitures différents. Ca donne une indication, mais ça n'est pas fait pour comparer avec une mesure normalisée, car ça dépend de beaucoup de paramètres, de l'inertie du capteur de la marque de véhicule donné, de son emplacement, de l'orientation du véhicule par rapport au soleil et de la chaleur du véhicule qui en rayonne un max (plus le capteur sera rapide et plus la T va varier). Ex avec le capteur intégré d'origine de ma Chevrolet en tout début d'AM en partant de la piscine à Brignoles après 1h30 de stationnement sous des arbres d'un parking (ça aurait été l'inverse si javais laissé la voiture en plein soleil,il m'aurait fallu un paquet de km pour faire baisser la T). Je démarre sans bouger, 29° pendant que la station de Cévenol 13 à Brignoles affiche 37 à 38° et moi à Besse dans les 36° avec Tx à 37.3°. Il a fallu 14 km de N7 que j'arrive à Flassans pour que le thermo voiture affiche enfin 36° (alors qu'il fait plus chaud que chez moi dans ces secteurs) et encore quelque km dans la plaine de Besse pour qu'il affiche 37 à 38°, puis se stabilise définitivement à 37° et qu'il ne change pas quelque soit l'environnement, la montée de terre un chemin de randonnée qui passe devant mon portail, la forêt ombragée, les arrêts en arrivant devant mon portail, puis que je gare la voiture. Je rentre dans la maison, 37.2° dans le ventilé méca où la T varie de plusieurs degrés en 1 mn dans ces conditions, près de 38° au Stevenson. S'il y a un changement tu ne le vois pas assez rapidement, le matin il a du retard pour la montée et le soir il a du retard pour la descente de T, encore pire si tu laisses la voiture de face toute l'AM au soleil. Sur mon ancien véhicule où la sonde était plus réactive, ça dépendait de l'orientation du véhicule, sonde d'origine dans un rétro. Sur une autre où j'ai moi même cherché des emplacements pour une mini sonde, c'est pareil, parfois bonne, parfois très mauvaise. Plus la réactivité est grande avec le déplacement qui fait office de ventilation méca et moins tu peux comparer avec une station à distance, car la T varie réellement beaucoup en peu de temps à un endroit donné, mais en prime aussi dans l'espace en véhicule à sonde rapide, à cause des bulles chaudes de convection différentes selon l'environnement à un instant t sans que ça indique grand chose pour la Tx (des variations que tu ne peux attribuer au goudron, il faut passer des heures sur place immobile et relever des T max journalière, en plus des T max et min horaire et moy horaire)
  6. Jour le plus chaud de l'année En classe 2 Abri Stevenson : Thermo MF 39.0°, SHT75 39.1°, Pt 1000 38.6°, Elitech 38.3° Abri Socrima Pt 1000 : 38.4° Abri V2 standard Pt 1000 : 38.2° Abri V2 méca SHT31 Davis : 37.9° Abri V2 standard intérieur noir SHT31 Davis : 37.7° Abri Young ventilé méca SHT75 : mesure de référence normes USCRN 37.6° (en instantané/10s 38.7°) En classe 4 secteur SW: Socrima Pt 1000 : 41.0° Cimel Pt 1000 : 42.0° En classe 4 potager secteur Est Abri Vue 10 coupelles Pt 1000 : 41.8° Classe 5 abri 7714 thermistance Davis à 10 m sur le mât d'anémo 37.2° 42.2° à l'ombre au capteur Davis en plein vent sous le fond du Stevenson.
  7. Quelques Tx en cours à Besse plus chaudes qu'hier avec la brise moins forte qui s'est levée plus tard avec d'abord un vent de SE avec plus de terre en aval, malgré des cirrus nombreux. Classe 2 39.1° SHT75 Stevenson 38.7°/10s SHT75 Young méca 38.4° Pt 1000 Socrima 38.2° Pt 1000 abri Davis V2 standard 37.9° SHT31 Davis V2 méca 37.7° SHT31 Davis V2 abri std noir Classe 4 SW 41.0° Pt 1000 Socrima (Record 42.3° en 2003) 42.0° Pt 1000 Cimel Classe 4 Potager Est 41.8° Pt 1000 abri Vue 10 coupelles pendant que le vent avait une tendance E/SE (les Tx provisoires dans les Socrima cls 2 et cls 4 étaient strictement les mêmes à ce moment : 36.0° ! Imaginez que le temps et/ou le ciel changent assez au point de fixer les Tx à cet instant et c'est un exemple du carnage possible en Tx tordues avec un cloisonnement naturel par de la végétation) Classe 5 37.2° Sonde Davis 7714 à 10 m sur le mât d'anémo 42.2° sonde Davis à l'ombre au vent sous le fond du Stevenson. 39.0° hier pour Carpentras Latapy L'abri du domaine de Latapy est maintenant abîmé côté l'Est (plus de rayonnement indirect dans l'abri au moment des Tx) et des végétaux et arbres au S ont obligatoirement poussé : En septembre 2013 http://meteo.besse83.free.fr/imfix/carpentraslatapy11092013/SSW.jpg http://meteo.besse83.free.fr/imfix/carpentraslatapy11092013/WNW.jpg http://meteo.besse83.free.fr/imfix/carpentraslatapy11092013/NW.jpg http://meteo.besse83.free.fr/imfix/carpentraslatapy11092013/N.jpg http://meteo.besse83.free.fr/imfix/carpentrasMF11092013/ Donc les Tx réelles pour Carpentras sont encore plus basses que celles de Latapy. Il vaut mieux regarder Orange et Avignon pour les valeurs propres. A noter hier l'extraordinaire 40.2° sur le petit sommet hyper dégagé et ventilé des Maures à Vidauban MF qui chiffre moins qu'ici d'habitude et surtout moins qu'au Luc perturbée hier par beaucoup d'altocumulus aux mauvais moments et une brise puissante humide.
  8. A Besse Tx et donc Txx annuelle probablement déjà fixée en classe 2 avec une puissante brise de mer à 35 km/h levée tôt . Classe 2 38.2° SHT 75 dans le Stevenson 38.1° SHT 75/10s Young méca 37.7° Pt 1000 Socrima 37.5° Pt 1000 abri Std V2 37.2° SHT 31 Davis V2 ventilé méca 36.9° SHT 31 Davis V2 abri std noir Classe 4 40.0° Pt 1000 Socrima 41.1° Pt 1000 Cimel 39.8° Pt 1000 abri vue 10 coupelles potager Classe 5 36.6° 7714 à 10 m sur le mât d'anémo 41.1° à l'ombre pour la sonde Davis au vent sous le fond du Stevenson.
  9. Hier Vent d'W très sec à 51 km/h avec HRn à 11% En classe 2 Abri Stevenson : Thermo MF 36.8°, SHT75 37°, Pt 1000 36.5°, Elitech 36.1° Abri Socrima Pt 1000 : 36.4° Abri V2 standard Pt 1000 : 36.3° Abri V2 méca SHT31 Davis : 36.2° Abri V2 standard intérieur noir SHT31 Davis : 35.9° Abri Young ventilé méca SHT75 : mesure de référence normes USCRN 35.7° (en instantané/10s 36.8°) En classe 4 secteur SW: Socrima Pt 1000 : 39.1° 5 (Maxi de l'année) Cimel Pt 1000 : 40.8° (Record absolu dans cet abri en 3 ans) En classe 4 potager secteur Est Abri Vue 10 coupelles Pt 1000 : 38.0° Classe 5 abri 7714 thermistance Davis à 10 m sur le mât d'anémo : 35.0° 39.4° à l'ombre au capteur Davis en plein vent sous le fond du Stevenson. Ton problème ce n'est pas que tu es têtu, mais plutôt que tu ne synthétises pas les infos qu'on t'a x fois communiquées. Ca marche par incrémentation, donc si tu te laves le cerveau des connaissances acquises simplement parce que tu ne peux expliquer un écart de Tx, on ne peut rien y faire et ce n'est pas une comparaison à la louche à distance qui remettra en cause les nombreuses mesures sur place sur le goudron et celles des pro pour que tu puisses dire que c'est le goudron surtout avec ce vent. Le goudron influence des T instantanées car c'est un sol qui a une forte inertie par rapport à un sol naturel et non pas pour les Tx estivales par sol naturel assez sec, parce qu'il surchauffe plus avec le vent donné. Une comparaison avec une station sur de l'herbe verdoyante dans le SE avec la sécheresse et les fortes T en cette saison sans ajout d'eau ni d'engrais est plus que suspecte (Apport artificiel d'eau et d'engrais, sous et autour de l'abri ce n'est pas représentatif, ça la classerait 5, ou alors c'est un marécage incomparable à ici et à Montpellier) et de plus à cette distance plus à l'Est, ou autre, ça n'a rien à voir avec des comparaisons sur site, de l'USCRN et autres, de MF qui a déjà fait des essais pointus à Istres aéro au début des années 2000 avec 3 abris à différentes hauteurs au-dessus du goudron+béton représentatif des pistes, comparés à la station habituelle d'Istres bien disposée sur un sol naturel représentatif de la région, très bien tondu. Des max horaires sont pourtant plus défavorables que des écarts Tx du jour sur le goudron car le goudron a de l'inertie : Le goudron est bien un problème pour les T instantanées dans le cadre RADOME à cause de l'inertie mais pas pour les Tx d'autant plus avec du vent assez soutenu, vu que même dans une grande ville la nuit on n'observe même plus l'ICU quand le vent est assez soutenu. Il faudrait un vent assez faible aux Tx et que le sol des autres stations soit humide après de bonnes pluies estivales pour avoir des Tx plus fortes sur le goudron en cette saison. Tu oublies que les problèmes des surfaces proches de l'abri se produisent pas vent assez faible sous conditions assez radiatives pour que le vent ne dilue pas trop les effets des surfaces. Tu sous-estimes en permanence l'influence du vent, de la ventilation naturelle sur un tel site si dégagé surtout par des vents soutenus de terre qui font que des stations au bord de l'eau chiffrent régulièrement plus que les stations bien placées dans les terres et que ce n'est pas ce petit goudron minime par rapport à une ville immense en amont qui ne change déjà pas plus la Tx par vent assez soutenu, qui modifiera la Tx, surtout qu'à Montpellier aéro il y a bien des surfaces naturelles ailleurs (c'est l'avantage d'avoir une station très dégagée avec une végétation courte < 25/10 cm sur des étendues immenses, les effets de micro site n'existent pratiquement pas sur les valeurs finales des Tx et Tn) La ventilation d'un site très dégagé, le niveau du sol correct (donc avec la hauteur de végétation qui ne dépasse pas 25 cm et mieux 10 cm) avec la bonne rugosité sont bien plus importants que la nature de la surface sous et autour de l'abri pour les Tx avec ce vent. C'est l'absence de vent et de ventilation le problème essentiel (y compris pour les écarts de plus de +10° sur la neige/glace et fort rayonnement qui n'existent plus du tout avec ce genre de vent.), car malheureusement la végétation n'est pas souvent aussi bien coupée qu'à Istres dans une quantité industrielle de sites MF classe 1, 2 , 3 sur le papier, c'est le triple effet kiss hot ! (Erreur d'abri + surchauffe de l'air par un sol anormalement chaud + sol trop haut plus chaud que l'air dans les rayons concernés) Les écarts arrivent avec les subsidences locales en bord de mer avec ces vents de terre, ou par effet de mur avec un vent qui se met à longer la côte par changement de rugosité, par effet de côte, c'est de cette façon que des stations comme Fréjus MF si proche de l'eau, chiffrent autant ou plus que d'autres à côté, même malgré l'abri Cimel de Fréjus Pte Carraire, qui ne peut rien y faire malgré de moindre dégagements qu'à Fréjus MF (38.5° l'autre jour dans les deux stations malgré le Cimel, qu'elle soit plus terrestre et moins dégagée !) Pour le Td ce ne sont pas les dégagements. Il y a des coins plus humides que d'autres pour une même masse d'air globale avec des effets locaux.
  10. A Cogolin la T est tombée d'une Tx de 39.8° à 29.7° avec la bascule en brise de mer et probablement quelques cirrus épais. A la Mole un vent de terre plus longtemps avec 38.7° (Hrn 8%), bascule en cours. 37.4° à Bormes (HRn 10%). Ici à Besse, 36.9° dans le Stevenson en classe 2 (HRn 11% sur 3 capteurs et abris différents) 36.4° dans le Socrima en classe 2 39.1° dans le Socrima en classe 4 (Maxi de l'année) 40.8° dans le Cimel en classe 4 (record absolu pour cet abri) Non Adri il n'y a pas de problèmes dans la Tx de Montpellier aéro à cause du goudron surtout pas avec ce vent en cette saison. Le goudron accumule l'énergie dans ses profondeurs pour la restituer loin de la Tx. Non Adri les capteurs de HR Davis n'ont pas de problèmes face aux capteurs MF avec des mesures à 4 m de MF. Les comparaisons à distance ne veulent rien dire surtout en HR et Td qui varient considérablement dans le temps sans changement particulier. Même à côté d'un abri, un Td qui passe dans une station MF de -1.9° à +1.5° pour 12% puis 15% en 6 mn sans changement de temps particulier, ni de vent ou autres, tu choisis quoi comme valeur de référence, vu que les capteurs n'ont pas la même réactivité ? Les micro variations rapides de T font qu'il y a des variations instantanées de Td et de HR sur la console en 50s tout comme chez MF encore plus en 6 mn ou en 1 h, il faut faire des moyennes avec assez de relevés minutes pour comparer déjà en étant sur place.
  11. Bon petit coup de chauffe avant que le vent revienne de mer. En classe 2 Abri Stevenson : Thermo MF 36.7°, SHT75 36.8°, Pt 1000 36.3°, Elitech 36.0° Abri Socrima Pt 1000 : 36.2° Abri V2 standard Pt 1000 : 36.0° Abri V2 méca SHT31 Davis : 35.7° Abri V2 standard intérieur noir SHT31 Davis : 35.6° Abri Young ventilé méca SHT75 : mesure de référence normes USCRN 34.9° (en instantané/10s 36.5°) En classe 4 secteur SW: Socrima Pt 1000 : 38.6° Cimel Pt 1000 : 39.7° En classe 4 potager secteur Est Abri Vue 10 coupelles Pt 1000 : 38.2° Classe 5 abri 7714 thermistance Davis à 10 m sur le mât d'anémo 34.9° 40.0° à l'ombre au capteur Davis en plein vent sous le fond du Stevenson.
  12. Ben bascule nette et claire de la direction du vent à l'aéro avec un renforcement, rien d'anormal au contraire, très logique.
  13. Si le vent tient de terre, Cogolin devrait taper dans les 40° vu les 38.9° assez tôt. Elle est classée 4 pour une sous chauffe à cause des ombres portées vu que MF se fout des cloisonnements par la végétation et de la végétation courte trop haute. https://donneespubliques.meteofrance.fr/metadonnees_publiques/fiches/fiche_83042001.pdf Elle est 4 pour moi dans l'axe du vent d'W d'aujourd'hui là-bas, il faudrait reculer la végétation courte à 20 m de l'abri. Elle est moins 4 qu'à Montclus et qu'ici. Avant le déplacement elle était équipée d'un abri Cimel. A Besse 35.9° SHT75 dans le Stevenson en classe2 Avec les Pt 1000 35.3° dans le Socrima en classe 2 35.3° dans le V2 standard en classe 2 38.1° dans le Socrima en classe 4 39.3° dans le Cimel en classe 4
  14. A noter que la station Cimel aux Arcs qui était dans le réseau MF, est toujours en double de la nouvelle station MF avec le Socrima à environ 190 m. Le 7/07 pendant les 39.4° au Socrima, le Cimel a relevé 40.4° malgré le vent venant d'un secteur dégagé et bien venté au moment de la Tx (station cloisonnée du SSE au NW), le jour des 40.3° dans le Cimel ici mais en classe 4 pour le vent donné ici. Aujourd'hui pendant le vent venait de l'W, avant qu'il bascule de mer au SW. Classe 2 : Abri Stevenson : Thermo MF 35.0°, SHT75 35.1°, Pt 1000 34.7° Abri Socrima Pt 1000 : 34.7° Abri standard Davis V2 Pt 1000 : 34.5° Abri standard intérieur noir V2 SHT31 Davis: 34.1° Abri méca 24h/24h SHT31 Davis : 34.3° Abri Young méca : Mesure de référence SHT75 normes USCRN 33.8° (Tx/10s 35.7°) Classe 4 SW : Socrima Pt 1000 : 37.4° Cimel Pt 1000 : 38.5° Classe 4 potager Est abri Vue 10 coupelles Pt 1000 : 36.8° Classe 5 abri Davis 7714 à 10 m sur le mât d'anémo : 33.8° 38.3° à l'ombre en classe 2 relevée par une sonde Davis en plein vent juste sous le fond du Stevenson.
  15. La méthode de classification est 1 pour la température à Montclus, c'est donc sans mesures, du pifo à l'oeil, et comme MF se fout des cloisonnements des végétaux structurels qui ne portent pas d'ombres et des hauteurs de végétation courte trop haute (> 25 cm) malgré que ce soit classe 4 comme plus que clairement sur place et sur la photo (en fait MF décide de fait au pifo de la végétation qui devrait être entretenue de celle qui ne l'est pas, car dite structurelle, pour ne jamais classer 4 pour manque d'entretien de la végétation courte dans les rayons nécessaires), avec des pentes non conformes au delà de la zone plate de dégagement de dimension insuffisante pour la classe associée (logiquement plate dans un rayon de 30 m en classe 2, du moins sur une surface suffisante comme pour les sources de chaleurs, puis au delà de la zone plate de dégagement, pas plus 19°, soit pas plus de 10 m en 30 m, 34 m/ 100 m), elle se retrouve 2 par manque total de rigueur scientifique et de façon incohérente avec bien d'autres stations ailleurs ou la moindre ombre portée minuscule de plus de 7° fait passer un site classe 1 plat hyper dégagé avec une végétation courte aux normes sur des étendues énormes, en 4 (comme au Luc-Le Cannet des Maures). Du grand n'importe quoi ! Le Luc est 4, donc Montclus doit-être 6, hors classification en comparaison ! A l'époque où MF avait classée ma station, il y avait une classification à part pour les ombres portées. Ici dans la fiche officielle, elle était 2 sans tenir compte des ombres portées et 4 pour les ombres portées (Critère > 5° à l'époque). Donc pour les ombres portées vu que ça a changé avec le Luc classe 4, il faut bien voir que c'est pour une visée au pied de l'abri et non à hauteur de l'abri ou d'homme. Bien entendu personne chez MF ne va calculer à l'oeil que la classe 2 ne l'est plus avec une végétation courte de plus de seulement 60 cm de haut à 5 m, de plus de 1.2 m à 10 m, de plus de 2.5 m à 20 m, plus de 3.7 m à 30 m, de plus de 12.3 m à 100 m pour les directions concernées par ces hauteurs solaires selon les saisons... Donc même là malgré qu'ils soient obnubilés que par les ombres portées pour les végétaux, ils ne sont pas cohérents avec eux mêmes à Montclus. Le problème de la végétation courte pour les Tx, malgré des dégagements OMM en mesurant l'angle avec des jumelles laser, c'est la non prise en compte de la distance qui est aussi importante pour la ventilation du sol et de l'abri, la dilution de l'effet de la T de surface importante d'un micro site créé par cette végétation courte autour et d'elle-même (> 25 cm). C'est d'ailleurs plus important que l'angle. C'est pour cette raison que dans le champ en bas à Montclus et dans bien d'autres cas plus extrêmes avec des montagnes, on capte bien le vent malgré les collines proches avec des angles de dégagements non conformes, mais assez loin en distance, pour que le vent venant de la direction des collines touche bien le champ. Par contre dans la pente en amont sur le site, ce n'est pas pareil surtout avec cette végétation courte à moins de 10 m alors qu'en théorie, il ne faudrait pas plus de 283 m2 de sources de chaleur dans le rayon de 30 m et pas plus de 12 m2 entre 5 et 10 m. La T de surface de cette végétation courte en plus de réduire la ventilation et de permettre au sol de surchauffer aussi artificiellement, est bien plus chaude à cette hauteur que l'air qu'il y aurait sans elle (même latéralement sur le côté du buisson en plein midi solaire, j'ai relevé 45° de T de côté de buissons de chênes verts à même hauteur que les 35 ° dans l'abri Socrima, sans vent significatif. Je n'ai pas mesuré le sommet du buisson mais c'est obligatoirement plus chaud à midi solaire vu l'angle du soleil l'été/fin de printemps et les durées d'exposition) se retrouve trop près du niveau de l'abri et n'a pas le temps d'être diluée faute de distance avant d'entrer dans l'abri, mais aussi par manque de ventilation à ce niveau (les arbres sont moins problématiques (Montclus se refroidira un jour si on laisse pousser les buissons en arbres assez hauts cloisonnant pourtant encore plus) car la T de surface est bien plus loin en hauteur, le feuillage est moins chaud à ce niveau et leur influence est bien plus brassée par le vent plus fort à ce niveau avec de l'air moins chaud arrivant à leur sommet, et donc avant d'arriver dans l'abri. De plus l'air circule plus qu'au travers des buissons, sous les arbres sans buissons, il y a plus d'ombres portées sur le site, plus d'ETR global, ce qui compense un plus gros cloisonnement en angle. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai dû reculer ma classe 4 de plusieurs mètres, malgré un cloisonnement plus important, plus de fraîcheur trop près des arbres à la place des buissons au fil du temps. Vers le début des années 2000, les erreurs étaient surtout de plus de 3° par brise avec bien plus de buissons que d'arbres par où passe la brise, alors que c'est rare maintenant. A Montclus le grillage si haut trop proche en rajoute une couche pour réduire la circulation au niveau de l'abri. Il faudrait un grand minimum de 10 m de l'abri pour la classe 2, en classe 1 dans bien des pays, un parc c'est 30 m sur 30 m. En fait avec l'application et l'expression faite systématiquement chez MF, ma classe 4 en T qui est 5 pour ombres portées > 20°, dans leur base de données, on n'aurait aucun problème de surchauffe indiquée, car la végétation est structurelle comme ils disent (il n'y a pas de problèmes d'entretien, la belle excuse passe partout !) mais qu'un problème d'ombres portées, classe 5, donc de fait que du gros froid sur des T et Tx (ce qui est très vrai l'hiver). Cette classification est devenue du n'importe quoi tellement chaque département/région/technicien l'interprète et l'applique de façon différente. Le Luc dégagée classée 4 en T pour une mini ombre portée au sol par l'ancien pilier de DI insignifiante et Montclus là 2 en T malgré des ombres portées et cloisonnement à gogo, Cépet classe 3, Montsouris 3, quand on voit les sites et les critères, on ne dirait vraiment pas qu'ils ont une formation scientifique ! A ce niveau d'inhomogénéité de la classification autant ne plus les classer, ça nous fera des économies ! En fait une fois qu'on a une installation mobile normalisée et étalonnée sur celle de MF, c'est simple de vérifier en passant quelques AM estivales dans la fournaise pour récupérer quelques Tx dans chaque direction de vent principale et à records, si la Tx est représentative au moins du topoclimat local d'une échelle minimale de 1000 m (bien loin des 100 km à 1000 km de stations radomes et/ou synoptiques), et non pas du micro climat (qui est de 1 mm autour de la sonde et dans l'abri, à 100 m hors de l'abri. Donc dès que vous parlez de micro climat, on ne sait plus si c'est dans l'abri ou hors de l'abri qu'il a fait plus chaud et donc trop peu de sites sont comparables. Il n'y en n'a aucun dans le Var de comparable à Montclus à cette distance de la mer.), comme pour déterminer si les reliefs sont représentatifs ou pas, en se décalant d'au moins 500 m dans un terrain/champ plat bien dégagé on relève "les mêmes" Tx en corrigeant de l'altitude si nécessaire. Même à plus de 1 km d'ici en plein champ de qualité synoptique dans la plaine de Besse, 30 m plus bas, je relève que quelques dixièmes de degrés de plus en Tx estivale qu'ici pour la brise typique. Logique avec mon altitude et la forêt autour moins sèche que de l'herbe sèche sur une grande étendue, que je sois un peu moins chaud. Par contre en classe 4, c'est terminé, bien que la Txm d'un mois d'été sera très proche et légèrement inférieure à celle du Luc, vu la différence d'altitude de 200 m, elle est clairement fausse. Le KNMI a montré à De Bilt l'influence de ce genre de végétation courte trop haute, en plus court et pourtant pour la partie la plus proche à 12 m de l'abri sur un terrain plat dans ce pays, malgré des angles de dégagements énormes et de rêves pour les passionnés et malgré des Tx déterminées sur 10 mn qui lissent bien les erreurs. Ce n'est pas par hasard que c'est pendant l'été 2003 que les écarts les plus gros ont été relevés dans ces directions. A voir surtout sans le SE de près toutes les stations dégagées où des vignes poussent trop près de l'abri (moins de 20 m s'il n'y a rien d'autres dans les 20 m et plus s'il y a déjà des problèmes de végétation courte trop haute) car j'ai déjà vu des écarts supérieurs à 1° pour un champ de maïs pourtant plus humide trop proche, quand le vent vient des directions du champ (et pas d'écart dans l'autre sens) et des dégagements énormes tout autour et sans autre végétation, ni relief notable pour perturber.
  16. Jour le plus chaud de l'année à égalité avec le 15 juin (par vent de terre le 15) , donc un sacré score pour un vent de mer aujourd'hui ici, avec l'aide d'un air bien plus sec (22% de mini sur les 4 capteurs Davis de HR du SHT31 au SHT75) Classe 2 : Abri Stevenson : Thermo MF 37.4° (37.1° le 15/06), SHT75 37.4° (37.3° le 15/06), Pt 1000 36.9° (36.8° le 15/06) Abri Socrima Pt 1000 : 36.9° (36.8° le 15/06) Abri standard Davis V2 Pt 1000 : 36.7° Abri standard intérieur noir V2 SHT31 Davis: 36.3° (A noter que l'écart médian est 0.35° plus froid en Tx que le ventilé méca Davis et même SHT31, c'est le système le plus proche de la qualité USCRN et parfois meilleur de -0.2°, plus juste dans l'absolu, il faudra voir par sol saturé ) Abri méca 24h/24h SHT31 Davis : 36.4° (36.6° le 15/06) Abri Young méca : Mesure de référence SHT75 normes USCRN 36.1° (36.0° le 15/06) (Tx/10s 37.2° , 37.4° le 15/06) Classe 4 SW : Socrima Pt 1000 : 38.7° (38.6° le 15/06) Cimel Pt 1000 : 40.3° (Record absolu de cet abri en 3 ans, 39.6° le 15/06) Classe 4 potager Est abri Vue 10 coupelles Pt 1000 : 39.4° (39.6° le 15/06) Classe 5 abri Davis 7714 à 10 m sur le mât d'anémo : 36.0° (36.0° le 15/06) 40.0° à l'ombre en classe 2 relevée par une sonde Davis en plein vent juste sous le fond du Stevenson, comme le 15/06. Pour Montclus que j'avais visitée en septembre 2014, j'avais estimé la surchauffe autour de 1.5° dans les directions à problèmes selon le vent, à l'aide du poste MF à 2.2 km à Orgnac l'Aven plus à l'intérieur dans le département voisin (1.7° plus froid en Tx moyenne en juin et juillet 2006, 1.6° en août 2006, donc avec des jours nuageux et autres, averses, végétation parfois moins chaude et où le vent est bon pour Montclus), sur un versant plus à même de chauffer avec un abri Stevenson et des relevés manuels, en tenant compte de la différence d'altitude de 110 m. En 2003 Montclus était ailleurs avec bizarrement le même nom, 20 m plus bas et bien plus loin d'après l'ancienne position donnée par MF qui n'est pas claire, mais elle chauffait encore plus fort (2.4° à 2.7° plus chaud en 2003 en moyenne Tx des 3 mois qu' Orgnac l'Aven, mais écart moindre en pointe maxi qu'en moyenne, 42.4° de maxi en 2003 à l'ancien emplacement mal indiqué, contre 40.6° à Orgnac l'Aven alors que dans la nouvelle position en 2006, en pointe de l'été, 39.5° contre 37.4° à Orgnac l'Aven, voilà une preuve de plus que c'est impossible de corriger des records ou même des Txx d'un seul mois de l'année concernée, d'après les moyennes et les écarts avec les voisins)
  17. C'est plutôt environ 37.6° - 2.5° = 35.1° aux normes actuelles vu l'abri en 1947 et l'absence d'arrosage auto à l'époque. Pour avoir une meilleure idée pour comparer, il faut au minimum utiliser 2° d'écart médian dans ces conditions pour l'abri de 1896 "Montsouris" utilisé en 47, qui surchauffe jusqu'à +3.5° en Tx dans les essais MF dans un meilleur site à Trappes et retirer au moins 0.5° (un peu plus probablement en réalité dans ces conditions, car c'est une valeur moyenne y compris avec les jours de vent et/ou couverts inclus, à l'inverse de l'écart médian de l'abri qui concerne vraiment ce type de temps) pour l'arrosage auto du parc qui réduit les Tx à Montsouris d'après une étude que j'avais vue passer il y a bien longtemps. C'est la seule raison pour laquelle le record absolu tous mois confondus en juillet 47 est toujours dans les tablettes des amateurs ou pro pas sérieux, de chiffres incomparables sans corrections minimales (donc les 39.7° de 2015, +2.5°, ça donne en première approximation autour de 42.2° en conditions 1947...). On ne sait toujours pas corriger assez correctement les Tx, donc le minimum c'est au moins de réduire de l'écart médian de ce qu'on sait dans ce type de temps. Idem pour un chiffre de 1910 que j'ai vu passer, ça n'a aucun sens de le comparer en brut sans une estimation au moins à la louche. Même hier entre deux abris modernes, le Socrima la mesure en double du Stevenson de la principale à Montsouris (si la principale n'a pas été inversée, peu probable), on relève 0.5° d'écart (36.4° pour 36.9°). Donc c'est inutile de comparer de vieux records non corrigés un minimum avec des conditions matérielles très différentes, comme si ça n'avait pas d'importance, alors que des abris très proches en performance dans les Tx avec des sondes très précises, en génèrent dans le même site à l'instant t. Un record de Tx estivale du passé lointain d'avant 1950 qui n'a pas été battu de nos jours est plus que suspect et indique probablement un changement de matériel, de site (améliorations au fil du temps qui continueront jusqu'au jour où on saura mesurer la Tx sans biais radiatifs et qu'on aura harmonisé les constantes de temps et les pas de temps, vu que dans certains pays pour la climato, une Tx, Tn, T instantanée, sont déterminées avec une moyenne/10 mn, contre 1 mn pour MF). 1° c'est déjà l'écart qu'il faut considérer pour être assez certain que le record de Tx est battu dans un site parfait tout le temps, classe 1, avec un matériel moderne strictement comparable, alors les 0.1° ou 1° d'écart sur des records de 1900 sans corrections, c'est du pifoloto de première ! Edit : Pour les Tn l'introduction du Socrima les améliore, il est moins biaisé dans le froid que le Stevenson, il les réchauffe mécaniquement par rapport au Stevenson trop froid (23.9° dans le Socrima à Montsouris), il faudra en tenir compte pour les records le jour où le Stevenson sera retiré.
  18. Moumou, avant-hier la T est tombée à Toulon la Mitre ( 24.3° à 21h) à cause du changement de direction du vent des heures avant (fin du vent de terre), alors qu'hier soir la Tx a eu lieu tard (31.8° à 19h30, pour 29.3° à 21h) avec le vent qui a soufflé à nouveau de terre quelques temps. La moindre variation de la direction du vent, terre/mer et de la vitesse sur ce site, change beaucoup la T en peu de temps à cause de la grande proximité de la mer d'autant plus que la T mer est différente de celles de l'air et de la terre. Aujourd'hui Classe 2 : Abri Stevenson : Thermo MF 30.9° (Bonne différence en Tn avec le bord de mer, Tn 16.3°), SHT75 30.7° (Tn 16.3°), Pt 1000 30.6° (Tn 16.5°), Elitech 30.3° (Tn 16.5°) Abri Socrima Pt 1000 : 30.5° Abri Young méca : Mesure de référence SHT75 normes USCRN 29.9° (Tx/10s 31.2°) Abri Davis méca 24h/24h SHT31 : 30.5° Abri Davis méca 24h/24h SHT31 ventilo coupé : 30.7° Classe 4 SW : Socrima Pt 1000 : 30.4° (On voit que par bon vent de tendance ENE/ESE jusqu'à 50 km/h aujourd'hui, avec un plus grand dégagement que le Socrima en classe 2 ( 35 m de plus) dans ces directions assez dégagées, la Tx est "la même" (+-0.2°) en classe 4 qu'en classe 2) Cimel Pt 1000 : 31.9° (Malgré le vent, il surchauffe bien, probablement à cause de la meilleure constante de temps et non spécialement d'une plus grande surchauffe intrinsèque) Classe 4 potager Est abri Vue 10 coupelles Pt 1000 : 33.4° (classe 4 car trop abritée de ce vent par la végétation, Tx trop chaude malgré le potager humide, la piscine du voisin à 10 m, dans l'axe de ce vent)
  19. La chute de T est logique à Toulon la Mitre, le vent a tourné de terre pour venir plein sud, l'abri étant à quelques mètres de distance de l'eau glacée (pour moi) au Sud, c'est le plus court chemin possible entre l'abri et l'eau sur cette station. Cépet est en fait bien plus terrestre dans les directions autres que les vents de terre pour Toulon (c'est la mauvaise qualité classe 4 cloisonnée de Toulon la Mitre qui fait qu'elle est régulièrement plus chaude en Tx dans certaines directions où elle devraient être plus fraîche que Cépet, si le site était comme en 1946, hyper dégagé sans un seul arbre, ni buissons, ni constructions. Il faudra attendre la prochaine guerre pour que ça arrive ) Je me posais la question de savoir si l'extraordinaire mois de juin 2003 pouvait être dépassé en Tx moyenne ici. Il faut bien voir que malgré les plus grosses Tx relevées en août 2003, c'est le mois de juin 2003 qui a été le plus anormalement chaud de l'été 2003, le plus improbable des mois d'été en 2003 et depuis très longtemps, ce serait donc assez fort que juin 2003 soit déjà battu, mais c'est peu probable car il faudrait 35° de moyenne des Tx du 18 au 30 juin ici pour que le mois soit plus chaud que juin 2003 soit environ 1.6° de plus de moyenne que pour la même période en juin 2003. Aujourd'hui : Classe 2 : Abri Stevenson : Thermo MF 36.2°, SHT75 36.2°, Pt 1000 35.8°, Elitech 35.5° Abri Socrima Pt 1000 : 35.6° Abri Young méca : Mesure de référence SHT75 normes USCRN 34.5° (Tx/10s 35.7°) Abri Davis méca 24h/24h SHT31 : 35.1° Abri Davis méca 24h/24h SHT31 ventilo coupé : 36.1° Classe 4 SW : Socrima Pt 1000 : 37.2° Cimel Pt 1000 : 38.2° Classe 4 potager Est abri Vue 10 coupelles Pt 1000 : 38.8°
  20. La brise d'E/SE a gagné du terrain vers l'W quelques minutes après mon précédent message. Les Tx sont a priori jouées, très brèves sur se coup avec ce genre de changement de masse d'air du vent de terre pour la brise aux horaires des Tx: Classe 2 Stevenson : 37.1° thermo MF 37.3° SHT75 36.8° Pt 1000 36.4° Elitech 36.8° Pt 1000 Socrima 37.4° Young méca SHT75 36.6° V2 méca SHT31 36.8° V2 méca SHT31 Classe 4 SW. 38.5° Pt 1000 Socrima 39.6° Pt 1000 Cimel 39.6° Pt 1000 abri Vue 10 coupelles classe 4 Potager Est. (La sonde dans l'abri Vue nécessite +0.1° pour l'harmoniser avec les autres)
  21. Tx pour le moment 13h40 Classe 2 36.4° SHT75 dans le Stevenson, 36.3° SHT75 dans le Young 35.7° dans le V2 méca SHT31 Classe 4 37.7° Pt 1000 Socrima 39.0° Pt 1000 Cimel 39.1° Pt 1000 abri Vue 10 coupelles classe 4 Potager Est ! Edit 14h20 : Tx pour le moment Classe 2 37.3° SHT75 dans le Stevenson, 37.4° SHT75 dans le Young 36.6° SHT31 V2 méca Classe 4 38.5° Pt 1000 Socrima 39.6° Pt 1000 Cimel 39.2° Pt 1000 abri Vue 10 coupelles classe 4 Potager Est. En fait je suis pile à la limite du vent de terre d'WSW à NW et de la brise de mer du Luc venant d'E-SE (passé sous brise à 13h avec effondrement de la T chez eux de 36° à 31°) avec les nuages de brise marquants au dessus de ma station et un peu plus à l'Est. C'est le long de cette limite que vient se bloquer l'air le plus chaud venant de terre, malheureusement quelques petits cumulus passent parfois devant le soleil.
  22. Tx pour le moment 12h55 avec mon vent de terre préféré et quelques cirrus, Classe 2 35.4° SHT75 dans le Stevenson, 35.3° SHT75 dans le Young 34.7° dans le V2 méca SHT31 Classe 4 36.4° Socrima 37.6° Cimel 36.9° abri Vue 10 coupelles classe 4 Potager Est Ca dépend des jours l'été et du sol que des Tx estivales deviennent plus chaudes (c'est la Tx instantanée/10s du SHT75 Young méca) malgré les T minutes diurnes estivales moins chaudes dans IC (IC récupère la T abri Young méca SHT75 moy/1 mn, mais aussi la Tx du jour qui elle n'est que sur 10s) que dans le Stevenson, comme le jour de ce mois le 11/06 avec le plus grand pic de Tx/10s pas visible sur cette courbe des relevés minutes (mais dans un graphe des pics/10s plus loin ) , graphes en heures TU : (On remarquera à l'inverse du biais chaud le jour du Stevenson, le biais froid du Stevenson en T nocturne) Les Tx de la console et donc d'IC sont donc sur 10s car non paramétrables. La sonde rapide sous ventilation méca forte à 6-10 m/s réagit très vite et donc elle enregistre de rares pics de T/10s plus chauds (sans surchauffe) que dans le Stevenson malgré sa surchauffe, à cause de la convection avec le sol sec plus chaud l'été. L'air est vraiment plus chaud dans cette échelle temporelle trop courte. Dans ce cas extrême du 11/06 avec un pic remarquable par rapport au Stevenson, on peut voir que lorsque la Tx/10s commence à dépasser 31°, pendant de longues heures, 8 fois seulement la Tx/10s en une minute donnée, dépasse celle du Stevenson. On remarquera que des pics de Tx/10s dans une minute donnée du Young peuvent être 2° plus froids que dans le Stevenson. Ce sont des variations réelles et si l'interface était capable d'échantillonner sur 1 s au lieu de 10s, on verrait de plus grandes variations encore, comme je le voyais sur la console Monitor2. On peut voir les différences de bruit dans les deux abris pour de mêmes sondes SHT75 Stevenson : l'écart entre la courbe verte des Tx10s/1mn et la blanche des Tn/10s dans la même minute, est très faible, d'autant plus aussi avec la courbe rouge de la moyenne/1 mn des échantillons de 10s, rien à voir avec le Young méca qui aspire fortement et capte la moindre variation et donc des pics et creux (Young méca) : On peut voir avec par exemple le dernier mois d'été complet en août 2016, ce n'est pas un écart courant. A noter que dès que le sol se refroidit avec enfin une réserve d'eau, même l'été, la convection est bien moins efficace pour chauffer l'air car le sol ne donne plus assez de chaleur à l'air aspiré par l'abri méca pour compenser la surchauffe d'abri Stevenson malgré la réactivité du Young (comme à partir du 30)
  23. Brise de mer habituelle bien soutenue à 37 km/h En classe 2 Abri Stevenson : thermo MF 32.1°, Pt 1000 32.0°, Elitech 31.8°, SHT75 32.3° Abri Socrima Pt 1000 : 31.9° Abri Young ventilé méca SHT75 : mesure de référence normes USCRN 31.4° (en instantané 32.6°) Abri Davis méca SHT 31 : 31.7° Abri Davis méca ventilo coupé SHT 31 : 31.9° En classe 4 secteur SW: Socrima Pt 1000 : 34.5° Cimel Pt 1000 : 35.6° En classe 4 potager secteur Est Abri Vue 10 coupelles Pt 1000 : 34.8° A noter que les cigales ont commencé à chanter à la station hier le 13 juin, ce qui égale le record de précocité de juin 2003 (date moyenne le 19 juin). Espérons qu'elles annoncent un été un peu moins frisquet que 2003 dans le centre Var, incapable de générer un record de Txx digne de 1982 et du RC à l'époque et encore plus maintenant, dans le secteur.
  24. Oui sans homogénéisation, même avec du matériel identique habituel du réseau MF en site parfait classe 1 comme dans des essais MF/OMM, on ne devrait pas dire qu'un record est battu (ni aussi par ex qu'il a fait simplement plus chaud que la veille à cause de la dispersion des valeurs par rapport à la vraie Tx de l'air plus approchée avec un meilleur matériel et normes de relevés) avec moins de 1° de différence à moins de bien connaître le vent au niveau de l'abri autour et pendant les horaires de la Tx . Donc avec des sondes et des abris différents et des sites qui évoluent dans le temps (même en zone naturelle qui le reste et en peu d'années. Je vois bien que les écarts en classe 4 ici ont évolué par rapport à la classe 2 en 15 ans environ à cause de la pousse de la forêt et de la végétation qui augmente les ombres portées dans le secteur de la classe 4 SW et éloigne la T de surface chaude (en saison estivale sèche) de buissons qui sont devenus arbres et qui auparavant alimentaient bien plus directement en chaleur l'air avant d'entrer dans l'abri.), ce n'est même pas la peine de penser au degrés près sans corrections (dans les valeurs que je communique, j’intègre déjà l'homogénéisation des sondes avec les corrections de petits écarts de 0.1° entre certaines sondes).
×
×
  • Create New...