mottoth

Climats du monde

2 978 messages dans ce sujet

#232. Wellington

 

Voici la 2eme étape de ce petit tour en Nouvelle Zélande.

Wellington est à la pointe sud de l'ile du nord, à 480kms d'Auckland:

93439_map0.jpg

 

Le détroit de Cook sépare les deux iles, il canalise les vents dans le sens nord-sud.

93439_map1.jpg

 

La station est sur l'aéroport qui est sur une presqu'ile à l'entrée de la baie de Wellington. Le relief voisin contribue encore à canaliser les vents dans une direction nord-sud. Ce double forçage du relief et la situation très exposée du site de l'aéroport va donner des vents souvent tempêtueux.

93439_map2.jpg

 

Vue vers l'ouest. Comme à Auckland on a affaire à une station très maritime.

93439_map3_W.jpg

 

93439_Wellington_A_v7_23.png

 

On retrouve ce bizarre manque de RR en novembre que l'on avait vu à Auckland, et à contrario décembre est surement trop arrosé par rapport aux normales basées sur des séries trentenaires. En dehors de cette petite bizarrerie de la période 2002-2014 on retrouve un climat océanique vraiment pur où il n'y a pas grand chose à dire, à part l'ensoleillement correct et ce vent qui souffle souvent fort (24% du temps en moyenne annuelle !).

 

On retrouve l'influence énorme de la topographie sur les roses des vents qui ressemblent à celles de la vallées du Rhône, et comme en France il ne faut nullement en conclure que le zonal d'ouest est absent de la climatologie de la région.

93439_Wellington_C_v7_23.png

 

93439_Wellington_B_v7_23.png

 

 

Voici l'hiver 2012 comme exemple, le spécimen le plus proche de la moyenne que j'ai trouvé (tn -0.3°c, tx 0.0°c, RR -8% mais une journée pluvieuse manquante dans le cumul).

Entre deux perturbations le beau temps revient facilement. Il peut geler très légèrement durant les nuits les plus calmes.

Et on a là quelques beaux coups de vent, mais pas de vrai tempête.

93439_JUN_AUG12.png

 

Zoom sur les journées du 5 et 06/06/2012 avec un beau cas d'école de perturbation, notez la chute de t° et la bascule du vent, le tout sous l'orage.

93439_06_JUN12.png

 

 

Voici un autre exemple bien plus tempétueux: Aout 2004, avec 2 fortes tempêtes dont une de 24h...plus de 70 km/h de vent moyen durant 48h, avec des rafales qui ont excédé 100km/h durant au moins 18h !

93439_AUG04.png

 

Ou celle-ci, du 20/06/2013, avec des rafales à 135 km/h ! Là encore, des rafales supérieures à 100km/h ont été mesurées pendant plus de 17h.

93439_26_JUN13.png

Vous l'aurez compris, les tempêtes de Wellington c'est pas de la gnognotte... C'est valable pour tout autre lieu particulièrement exposé de l'archipel, et vu la complexité de la topographie on ne doit pas manquer de microclimats de ce genre.

 

 

Passons maintenant à l'été, qui n'est pas exempt de tempêtes non plus bien que des exemples aussi extrêmes soient plus rares.

La saison 2004-2005 fera parfaitement l'affaire (tn 0.0°c, tx -0.2°c, RR +1%).

On retrouve donc des bons coups de vent, d'ailleurs le vent moyen est plus fort en été qu'en hiver.

Par contre ça démarre laborieusement avec un mois décembre bien frais, qui sera compensé par un février chaud. La chaleur est rare: 4 jours/an en moyenne, et j'en décompte autant sur cette exemple.

93439_DEC04_FEB05.png

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
Remise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très intéressante en effet la fiche d’Auckland, joli démontage en règle d'un véritable mythe climatique : merci à vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, je trouve que le climat d'Aukland se rapproche assez du climat açoréen, tant sur la répartition des pluies que sur les températures. Mais personnellement, je pense que la station n'est pas subtropicale pour autant, mais bien océanique.

Oui, ces climats sont assez proches.

Disons que le climat d'Auckland ressemble à celui qu'on trouve à 5-600 m d'altitude aux Açores.

Pour ce qui est des Bermudes, je ne les mettrais pas dans le même sac si je puis dire (pas océaniques selon moi), tout simplement car elles sont proches du continent américain par la façade est. Cela se retrouve sur les T estivales, qui sont bien plus élevées qu'à Madère par exemple, pourtant au même niveau de latitude.
C'est vrai que les Bermudes ont un climat particulier qui s'éloigne de celui des Canaries (beaucoup plus sèches, sauf sur les pentes nord des îles occidentales, beaucoup plus humides que le reste de ces îles) ou de Madère.

Cependant, les Bermudes font encore partie du domaine subtropical (on n'est pas loin du climat tropical, mais on n'y est pas). Par ailleurs, beaucoup d'éléments font penser au caractère "océanique" (ou maritime) du climat qui y règne :

- amplitude thermique annuelle moyenne faible (9°C), donc un indice de continentalité relativement faible (0,25).

- précipitations en période "sombre" (octobre à mars inclus) très légèrement supérieures à celles de la période "lumineuse".

- amplitude thermique moyenne diurne très faible (moins de 5°C)

- mois le plus frais : février, mois le plus chaud : août.

Maintenant, je comprends ton point de vue, et ce que tu veux dire à propos des climats subtropicaux de façade est et ceux de façade ouest (bien que, comme tu le sais, de mon point de vue, les côtes californiennes et marocaines jusqu'à Agadir ne sont pas subtropicales) est intéressant.

Il faut dire aussi que les Bermudes sont presque dans le domaine tropical, alors que Madère et les Açores sont tout juste dans le domaine subtropical. Et Auckland tout juste hors (dans le tempéré). Donc difficile de comparer.

D'une manière générale, plus on se rapproche du domaine tropical, plus la dichotomie entre océanique et continental est subtile.

Pardon pour le léger hors-sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces dernières fiches d'Auckland et Wellington !

Ces deux climats sont étonnants par leur maximum de vent en été alors que c'est habituellement l'inverse pour les climats océaniques de l'hémisphère nord et même pour celui de Puerto Montt au Chili.

On peut remarquer l'amplitude thermique annuelle un peu plus basse à Wellington, 7,5°C au lieu de 9°C, contrairement à ce à que l'on pourrait attendre lorsque la latitude augmente. C'est sans doute à cause de la température de l'océan qui y est plus uniforme, très brassé dans ce contexte tempétueux.

Comparé à celui de Puerto Montt, à la même latitude, le climat de Wellington est plus doux, 3°C environ en Tm annuelle, il n'y a pas ici la descente d'eau froide en provenance de la dérive antarctique et qui refroidit la côte occidentale de l'Amérique du sud.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces dernières fiches d'Auckland et Wellington !

Ces deux climats sont étonnants par leur maximum de vent en été alors que c'est habituellement l'inverse pour les climats océaniques de l'hémisphère nord et même pour celui de Puerto Montt au Chili.

On peut remarquer l'amplitude thermique annuelle un peu plus basse à Wellington, 7,5°C au lieu de 9°C, contrairement à ce à que l'on pourrait attendre lorsque la latitude augmente. C'est sans doute à cause de la température de l'océan qui y est plus uniforme, très brassé dans ce contexte tempétueux.

Comparé à celui de Puerto Montt, à la même latitude, le climat de Wellington est plus doux, 3°C environ en Tm annuelle, il n'y a pas ici la descente d'eau froide en provenance de la dérive antarctique et qui refroidit la côte occidentale de l'Amérique du sud.

Nous sommes dans les "40emes rugissants", une zone sans équivalent dans l'hémisphère nord. Comme déjà constaté en Amérique de Sud le flux zonal semble mieux établi en été entre 40°S et 55°S, plus stable, avec comme résultat des vents moyens plus forts en cette saison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#233. Christchurch.

 

Dernière étape en Nouvelle Zélande, et cette fois on visite une région moins maritime car bien abritée par les Alpes du Sud (de la Nouvelle Zélande): Christchurch est la plus grande ville de l'ile du sud, avec environ 370 000h. Nous sommes à 305kms de Wellington et 745kms de Auckland.

93781_map0.jpg

 

A la hauteur de Christchurch l'ile mesure au moins 150kms de largeur, et elle est coupée dans sa longueur par les Alpes du Sud, dont certains sommets à 110kms de la ville atteignent 2400m d'altitude.

93781_map1.jpg

 

La station est sur l'aéroport, à 10kms du centre-ville et 16kms de l'océan. Sur cette vue vers le sud-est les pistes de l'aéroport nous donnent une bonne indication des vents dominants:

- la plus longue piste dite "piste principale" est orientée SO/NE, elle est alignée sur les vents dominants qui glissent le long du relief.

- la plus courte est perpendiculaire et orientée NO/SE, dans le monde le l'aviation c'est une "crosswind runway", une piste secondaire utilisée uniquement lorsque la composante de vent de travers ("crosswind") devient trop forte sur la piste principale. Cette piste est utilisée lors de conditions de foehn de nord-ouest. Ce vent n'est pas dominant mais comme il souffle fort il faut composer avec.

93781_map2_SE.jpg

 

93781_Christchurch_A_v7_23.png

 

La position plus continentale, derrière l'abri montagneux, vaut à Christchurch des amplitudes thermiques plus fortes, qu'elles soient annuelles ou diurnes. Et les perturbations d'ouest (les plus fréquentes) arrivent atténuées par l'effet de foehn: la lame d'eau annuelles s'en ressent. Toutefois les influences maritimes restent fortes, notamment dès que la synoptique est calme (favorisant les brises marines) ou de type "retour d'est". Au final on retrouve donc un climat océanique un peu semblable à certaines zones de Patagonie.

 

Les roses des vent hivernales montrent clairement le forçage du relief sur les vents dominants, qui coulent parallèlement aux Alpes du Sud.

J'ai un peu de mal à expliquer la domination du vent d'est en été, moi qui disait un post plus haut que le zonal d'ouest est bien établi en ces latitude et à cette saison. Il doit s'agir de brises marines essentiellement.

Enfin notez le petit ergot qui pousse vers le nord-ouest en toutes saisons: c'est le foehn, suffisamment fréquent pour laisser une empreinte sur les roses des vents,

93781_Christchurch_C_v7_23.png

 

93781_Christchurch_B_v7_23.png

 

 

On reprend l'hiver 2012 déjà vu à Wellington car c'est vraiment l'un des hivers les plus normaux que j'ai sous la main, malgré un bon excédent de RR ici (tn +0.1°c, tx -0.1°c, RR +37%).

La neige n'est pas rare mais elle est souvent fondante. Il est possible qu'elle tienne temporairement au sol, une petite couche a par exemple du se former durant la journée du 06/06 ci dessous, mais hélas à l'heure des stations automatiques c'est encore un paramètre qui passe à la trappe.

Les gelées sont fréquentes et les fortes gelées se produisent quelques jours par an, cependant le record bas (autour de -7°c) n'est pas très sévère et est souvent approché. Les période calmes et fraiches sont souvent marquées par les brouillards matinaux.

Le 23/06 est marqué par le foehn.

93781_JUN_AUG12.png

 

 

Voici l'été 2013-2014 (tn -0.1°c, tx +0.3°c, RR +8%).

Le temps est très changeant, il est souvent beau mais suivant le vent (marin ou foehn) la température fait de grands écarts.

Les conditions de foehn sont moins marquées que si l'on était au pied des montagnes, cependant elles reviennent régulièrement et peuvent persister plus de 24h, on compte pas mal de jours avec une HR moyenne assez basse.

La chaleur peut donc être forte, mais jamais durable. Je suis un peu dubitatif sur le record de 40°c lu sur wikipédia, mais les des valeurs proches de 36°c me semblent plus réalistes et je trouve que c'est déjà beaucoup pour un archipel du Pacifique sud à plus de 40° de latitude.

93781_DEC13_FEB14.png

 

 

Zoom sur une occurrence de foehn banale, le 22/01/2014: c'est peu spectaculaire - pas d'HR sous 10% ni de vent à décorner les bœufs - mais la répétition de ce genre d'épisode confère au foehn une grande place dans la climatologie de cette zone.

93781_22_JAN14.png

 

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Il n'y aura pas d'autre fiche sur la Nouvelle Zélande, car ce pays ne partage pas assez de données: les synops sont très partiels et doivent absolument être complété par des METARs... mais seuls les METARs de Auckland (NZAA), Wellington (NZWG) et Christchurch (NZCH) sont disponibles sur le web.

 

Modifié par mottoth
Remise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#233. Christchurch.

La chaleur peut donc être forte, mais jamais durable. Je suis un peu dubitatif sur le record de 40°c lu sur wikipédia, mais les des valeurs proches de 36°c me semblent plus réalistes et je trouve que c'est déjà beaucoup pour un archipel du Pacifique sud à plus de 40° de latitude.

Il aurait même fait 41,6 °C

en février 1973. Avec du foehn, à voir...

Beau climat sinon, quoiqu'un peu frais l'été.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette fiche !

C'est drôle, les Tnm/Txm du mois le plus froid sont exactements les mêmes que Salon de Provence (1.1/11°C) et Aix en Provence (0.9/11.4°C) .. par contre les été y sont nettement plus frais ..

ps : même la pluviométrie annuelle est similaire tongue.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Curieux de voir à quoi ressemble le climat et en particulier les coups de foehn quelques dizaine de km plus à l'intérieur, au pied immédiat du massif montagneux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas assez de données pour faire Invercargill ?

Ç'aurait été - ce serait ? - cool de voir la fiche de cette ville située à l'extrême sud de la Nouvelle-Zélande, un coin bien frais et humide, au climat très comparable à celui de l'ouest de l'Irlande !

smile.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas assez de données pour faire Invercargill ?

Ç'aurait été - ce serait ? - cool de voir la fiche de cette ville située à l'extrême sud de la Nouvelle-Zélande, un coin bien frais et humide, au climat très comparable à celui de l'ouest de l'Irlande !

smile.png

Dann, si tu as les données, tu peux faire cette fiche ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas assez de données pour faire Invercargill ?

Ç'aurait été - ce serait ? - cool de voir la fiche de cette ville située à l'extrême sud de la Nouvelle-Zélande, un coin bien frais et humide, au climat très comparable à celui de l'ouest de l'Irlande !

smile.png

Non, ni même Dunedin dont les METARs ne sont pas distribué gratuitement.

C'est dommage pour Invercargill, mais aussi Queenstown, Milford Sound, Napier, Mt Cook, Chatham Island... plein de spots intéressants mais pour lesquels la Nouvelle Zélande ne partage rien ou le strict minimum (t°, vent moyen , pression, RR).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#234. A vous de devinez.

Je vous propose encore de trouver la prochaine étape, c'est une station de plaine:

99999_XXX007.png

Je posterais cette fiche demain matin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#233. Christchurch.

J'y vois quelques similitudes avec le piémont Pyrénéen surtout au niveau températures, notamment l'hiver, une faiblesse des RR en été en se prolongeant sur le début d'automne. Des étés plus frais et un ensoleillement plus important (une centaine d'heures) mais une pluviométrie annuelle bien plus basse...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Littoral oriental de l'Australie au nord de Brisbane ? Une fiche a déjà été faite sur Brisbane, le régime de températures ressemble furieusement à celui de Brisbane, en un peu plus chaud. Le régime de précipitations est aussi très semblable. La différence essentielle est que le gel est inconnu dans ce "climat-mystère" alors qu'à Brisbane, de très légères gelées sont possibles.

Ce pourrait également être Nouméa mais les extrêmes me paraissent un peu trop accentués pour une situation insulaire, enfin peut-être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Cairns ou peut être l'île Norfolk...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est difficile a dire... Je pensait aussi au début a une localité de la cote est de l'Australie, notamment au nord de Brisbane car les Tn y sont plus douces mais je me suis aperçu qu'en se dirigeant vers le nord les précipitations augmentaient considérablement. J'ai ensuite vu que certains ont pensé a Noumea mais les Tn de Noumea sont m'ont l'air trop élevé pour correspondre a cette ville mystère... Du coup là je sais plus... Mais on doit pas être loin !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah peut être pas la la ville même de Noumea mais surement son aeroport ( Noumea Tontouta), qui se situe plus dans les terres et possede donc une plus grande continentalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation
Nouméa ?
Citation

Ce pourrait également être Nouméa mais les extrêmes me paraissent un peu trop accentués pour une situation insulaire, enfin peut-être.

Citation
Ah peut être pas la la ville même de Noumea mais surement son aeroport ( Noumea Tontouta), qui se situe plus dans les terres et possede donc une plus grande continentalité.

 

#234. Nouméa / La Toutouta.

 

C'est en effet de l'aéroport international de Nouméa dont s'il s'agit, et comme il est éloigné de la ville les températures y sont sensiblement différentes.

Brisbane est à 1450kms, Auckland 1850kms, et Wallis 2100kms.

91590_map0.jpg

 

La principale ile de la Nouvelle Calédonie mesure 400kms de longueur, Nouméa est située côté "sous le vent", dans la partie sud.

91590_map1.jpg

 

L'aéroport est à 37kms de la ville. La ville est construite sur une presqu'ile, elle est beaucoup plus maritime que l'aéroport qui est dans une large cuvette ouverte sur la mer vers l'ouest.

91590_map2.jpg

 

Vue vers le NNO. Les premiers reliefs sont à 3.7km, la mer à 6.3kms.

91590_map3_NNW.jpg

 

91590_Noumea_A_v7_23.png

 

C'est pour moi un climat tropical, qui à la particularité d'avoir une saison fraiche (JJA) pas si sèche que cela et assez nuageuse.

La position de la station dans cette espèce de cuvette donne de bonnes amplitudes thermiques, un peu inattendues pour un climat tropical insulaire.

La saison des pluies n'est pas trop intense, ce qui n'est pas surprenant au regard de la position sous le vent - la Nouvelle Calédonie baigne dans les alizés d'est qui prennent une composante plus nordique lors des grosses ondes pluvieuses. Voici d'ailleurs les roses des vents qui changent peu d'un mois sur l'autre, l'alizé tangente le relief et donne un vent dominant de sud-est:

91590_Noumea_C_v7_23.png

 

La topographie et des nuits souvent calmes donnent de fréquentes rosée nocturnes, voir des brumes et brouillards.

91590_Noumea_B_v7_23.png

 

 

Voici la saison fraiche 2007, bien dans la normale. Les journées vraiment grises sont finalement assez rares, et le gros des précipitations tombe en deux épisodes.

La plupart du temps c'est très agréable, avec des nuits fraiches suivies de belles journées sans grosse chaleur ni forte humidité. Une saison au confort thermique excellent !

91590_JUL_AUG07.png

 

 

Voici la saison sèche 2006, avec la montée du mercure avant la saison pluvieuse. J'ai environ 20% de déficit pluviométrique sur cette séquence, du au mois d'octobre sec mais pas exceptionnel. A partir de la fin octobre un remarque une plus grande variabilité, avec les premiers gros coups de chaleur. Ces écarts de températures m'ont un peu surpris pour un milieu insulaire, et on les retrouvera durant le coeur de l'été et la saison humide.

91590_SEP_NOV06.png

 

 

Enfin l'été 2001 et ses pluies. J'ai réussi à trouver une saison équilibrée, ou la chaleur de mars est compensée par la "fraicheur" de février.

Là encore le gros des RR est du à une poignée d'épisodes, comme souvent pour les climats tropicaux humides et secs.

Les fortes chaleurs ne sont pas chassées par les pluies, bien au contraire elles sont souvent aggravées par un Td tropical, si bien qu'elle sont plus difficiles à supporter que celles d'octobre et novembre.

91590_JAN_MAR01.png

 

Voilà, c'est tout pour Nouméa !

 

Modifié par mottoth
Remise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah finalement j'ai eu bon !

Un climat vraiment très agréable, en particulier en hiver qui ressemble un peu au mois de septembre sur la Cote d'Azur au niveau des températures, soit la meilleure saison.

C'est vrai que ces écarts de températures sont plutot surprenant pour un milieu insulaire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Climat très agréable en effet. Je dirais qu'on n'est plus dans le climat tropical (trop frais dans l'ensemble) mais plutôt dans le domaine tempéré a été très long. C'est subhumide je pense et le biome est surement la foret tropophile.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Climat très agréable en effet. Je dirais qu'on n'est plus dans le climat tropical (trop frais dans l'ensemble) mais plutôt dans le domaine tempéré a été très long. C'est subhumide je pense et le biome est surement la foret tropophile.

Ah oui tu trouves? Au contraire moi je trouve que c'est clairement tropical. Certe l'hiver est près de la limite mais avec une moyenne du mois le plus fois de 19°C, je trouve que c'est clairement tropical. Des txm de 25°C en plein hiver c'est pour moi impossible dans le domaine tempéré. De plus l'amplitude thermique y est de seulement 7°C dans l'année.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.