Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
Guest

Les climats du futur en France

Recommended Posts

Mais si, ils passent la méditerannée, ils prennent l'avion, le train et se propagent partout sans attendre un réchauffement climatique. Le palu avait fait des ravages en Europe même au 17e siècle et n'était éradiqué que vers le début des années 70. Les alarmistes ont brandi la menace du palu soi-disant exarcerbée par le RC en se basant sur du vent. Le palu, s'ils se propage, c'est avant tout parce que les gens n'ont pas les moyens de le combattre ou parce que les groupes écologistes ont fait interdire le DDT dans les années 70 pour des raisons complètement stupides. Jusqu'à ce que l'OMS réautorise enfin de nouveau l'usage du DDT en 2006. Entre-temps, la maladie a fait des dizaines de millions de mort (plus de 2 millions de morts par an en Afrique en ce moment même).

En effeti, l'hystérie écologique peut coûter cher.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je fait à mon sens parti des septiques quand à l'évolution si linéaire du climat vers le réchauffement que certain voudrait nous faire avaler, je pense aussi que l'homme possède une chance extraordinaire correspondant à sa faculté d'adaptation qui en à fait l'espèce dominante de la planète et rejoint les idées de Charles entre autre en pensant que l'espoir et l'imagination nous permettrons de sortir des difficultés vers ou l'on va.

L'homme domine les autres espèces vivante en les réduisant, mais c'est tout. L'évolution brutale du climat on le sait bien n'est pas souhaitable, d'autant plus quand on ignore les modalités exactes. Ca ne nous empêche pas de vivre au quotidien mais peut-être un jour le problème deviendra conséquent (?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 43 - Saint-Géron/Village de Combadine

Pour que l'homme survive, il faudrait qu'il change sa nature... A-t-on vu jusqu'à présent autre chose qu'une course effrénée à l'individualisme des nations et des individus ? Comment imaginer qu'un bouleversement aussi profond - s'il se produit - aura un quelconque impact sur la nature humaine ? Il y en aura toujours pour penser qu'ils s'en tireront mieux que les autres. Et certains auront de réels avantages. Le risque est bien de voir encore se creuser les différences et s'exacerber les égoïsmes. Bref, la planète va devenir une pétaudière. A-t-on vu dans le passé, lors des périodes les plus noires l'homme devenir plus raisonnable, plus généreux, plus empathique ? Non, chacun tire la couverture à soi. Sur ce, je retourne à mes moutons.

PS : la destruction de la biosphère est bien en marche et ce depuis longtemps . Elle est sûrement (à notre échelle) déjà irréversible. Alors, s'inquiéter de la disparition de la faune ou de la flore me paraît être un combat superflu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

la destruction de la biosphère est bien en marche et ce depuis longtemps . Elle est sûrement (à notre échelle) déjà irréversible. Alors, s'inquiéter de la disparition de la faune ou de la flore me paraît être un combat superflu.

Quel fatalisme ambiant default_ph34r.png/emoticons/ph34r@2x.png 2x" width="20" height="20"> Et en plus, c'est donner une liberté totale à ceux qui justement, dégradent cette biosphère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur quelques points rapides, c'est parti dans tous les sens.

- Je vois mal comment on peut défendre à la fois la biodiversité et une agriculture extensive pour nourrir 8 milliards d'humains. C'est précisément par souci de préservation d'un maximum d'espaces "sauvages" (non humanisés, non fragmentés) que je souhaite à l'humanité de produire demain une bonne partie de sa nourriture par des usines à bouffe transgénique, perspective que je ne trouve guère différente des poulets industriels vendus en hypermarché (80% des ventes si ma mémoire est bonne). Cette double position technophile / biophile peut surprendre, mais il faudrait me démonter en quoi elle est incohérente. Pour moi, l'humain est définitivement un animal artificiel. Le reste du vivant, non (HS, désolé).

- Nous raisonnons là sur des scénarios issus de notre imagination. J'ai malencontreusement ouvert la boite de Pandore avec ma Beauce transgénique et ma Sibérie tempérée. Il ne sert à rien de se jeter à la figure des lendemains qui rient / pleurent avec la hargne propre aux certitudes : ce ne sont pas des certitudes, juste des hypothèses plus ou moins crédibles. Je n'ai jamais répondu à mes interlocuteurs, "arrête tes c*******s, on sait très bien que cela va se réchauffer d'un demi-degré et tout le monde sera heureux". Alors de grâce, évitez-moi l'équivalent ("c'est monstrueux, on sait très bien que 10 millions de Bengali vont périr sous les flots et que les survivants vont nous transmettre la malaria"). Un minimum de distance (auto)critique par rapport à ses propres assertions.

- J'avais lancé voici quelques semaines une discussion sur le thème précis : c'est quoi un changement climatique dangereux, sur la base d'un texte de Hansen mais ouvert à la définition de chacun. Il est dommage que bien des personnes ayant visiblement une réponse en tête n'aient pas participé à ce moment là. Hansen a au moins le mérite de répondre : pour lui, c'est un niveau des mers à plus de 2 mètres / aujourd'hui. Alors pour vous, c'est quoi ? On peut bien sûr dire : tout changement est potentiellement dangereux, plus le changement est prononcé plus il est dangereux, il faut donc agir dès maintenant dans le sens contraire du changement sans se poser de questions. Dans ce cas, le débat est clos, pas la peine d'agiter des maladies émergentes ou des flots déchaînés puisque la décision est prise avant même réflexion.

- En question subsidiaire : pensez-vous que vos propres solutions pour éviter le changement sont elles-mêmes sans danger ni risque pour l'humanité ? Merci de me préciser votre idée sur la manière dont 7-8 milliards d'humains vivent en 2050 en ayant divisé par X (votre solution) leurs émissions de carbone par rapport à 2000.

Share this post


Link to post
Share on other sites

- En question subsidiaire : pensez-vous que vos propres solutions pour éviter le changement sont elles-mêmes sans danger ni risque pour l'humanité ? Merci de me préciser votre idée sur la manière dont 7-8 milliards d'humains vivent en 2050 en ayant divisé par X (votre solution) leurs émissions de carbone par rapport à 2000.

sur ce point là je vais être abrupt et brut de décoffrage: nous avons déjà du mal à vivre à 6 milliards avec toutes nos émissions de carbone, donc en 2050, que l'on soit 7-8 ou 11milliards, ben... les chiffres vont vite redescendre. il y aura forcément un nombre de victimes conséquent si l'on conjugue crise de l'énergie et crise climatique, et ça n'en sera pas plus mal. ou alors nous pourrons toujours continuer à f***** la planète en l'air pour nous nourrir... default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites

sur ce point là je vais être abrupt et brut de décoffrage: nous avons déjà du mal à vivre à 6 milliards avec toutes nos émissions de carbone, donc en 2050, que l'on soit 7-8 ou 11milliards, ben... les chiffres vont vite redescendre. il y aura forcément un nombre de victimes conséquent si l'on conjugue crise de l'énergie et crise climatique, et ça n'en sera pas plus mal. ou alors nous pourrons toujours continuer à f***** la planète en l'air pour nous nourrir... default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Comme je prends toujours soin de distinguer les questions morales et les questions politiques, je mentirais en disant que je suis choqué par ta réponse. Et sur le fond, je pense aussi que la Terre serait plutôt meilleure à vivre avec moins d'humains. Pour autant, je n'accepte pas ce genre de fatalité (X milliards d'humain vont y passer, laissons faire), encore moins bien sûr une solution violente. Mais allons un peu plus au fond, ta réponse signifie-t-elle : que l'on fasse rien ou quelque chose, pas mal d'humains vont périr, donc faisons quelque chose (pénurie énergétique) car au moins, ils périront pour une bonne raison.

PS : il faudrait que mes camarades environnementalistes se posent une question de fond. Pourquoi, après trente ans d'existence politique, ils ne dépassent guère les 5-10% dans les pays où ils sont implantés (la minorité)? Je pense que la réponse de grecale2b, parmi bien d'autres, explique en partie le phénomène. L'écologie politique est souvent contre (la société actuelle, la technique actuelle, l'économie actuelle, etc.) et poussée dans ses retranchements, elle admet parfois qu'elle est finalement contre l'humanité actuelle (ce qui est d'ailleurs logique, je préfère un deep ecologist qui me le dit franchement). Pourquoi pas, mais il ne faut pas s'étonner de la difficulté à faire partager ses opinions avec ladite humanité. Le politique est l'art du possible, pas le refuge de l'idéal (amha).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme je prends toujours soin de distinguer les questions morales et les questions politiques, je mentirais en disant que je suis choqué par ta réponse. Et sur le fond, je pense aussi que la Terre serait plutôt meilleure à vivre avec moins d'humains. Pour autant, je n'accepte pas ce genre de fatalité (X milliards d'humain vont y passer, laissons faire), encore moins bien sûr une solution violente. Mais allons un peu plus au fond, ta réponse signifie-t-elle : que l'on fasse rien ou quelque chose, pas mal d'humains vont périr, donc faisons quelque chose (pénurie énergétique) car au moins, ils périront pour une bonne raison.

PS : il faudrait que mes camarades environnementalistes se posent une question de fond. Pourquoi, après trente ans d'existence politique, ils ne dépassent guère les 5-10% dans les pays où ils sont implantés (la minorité)? Je pense que la réponse de grecale2b, parmi bien d'autres, explique en partie le phénomène. L'écologie politique est souvent contre (la société actuelle, la technique actuelle, l'économie actuelle, etc.) et poussée dans ses retranchements, elle admet parfois qu'elle est finalement contre l'humanité actuelle (ce qui est d'ailleurs logique, je préfère un deep ecologist qui me le dit franchement). Pourquoi pas, mais il ne faut pas s'étonner de la difficulté à faire partager ses opinions avec ladite humanité. Le politique est l'art du possible, pas le refuge de l'idéal (amha).

j'ai pas bien saisi si j'ai choqué ou pas, mais là n'est pas la question. vu que je suis pas du genre à être hypocrite, ce que je voulais dire c'est que l'Homme est le seul animal qui n'accepte pas de subir la loi de la sélection naturelle. on pourrait s'en vanter (et on le fait d'ailleurs souvent), mais force est de constater que c'est cette prise de position qui nous mène à notre perte: au lieu de subir de petites pertes localement et temporairement, ou de vivre dans des endroits dans lesquels nous sommes adaptés et où nous avons les ressources nécessaires à notre survie, nous nous efforçons de tendre vers 0 les pertes en adaptant la nature et en épuisant les ressources. bref, tout ça pour dire que le jour où ça pètera (parce que tant qu'on tire sur l'élastique, il s'use!), la nature aura tôt fait de se rappeler à notre bon souvenir (et nous sommes nombreux!).pour ma part, je suis apolitique et je me fiche pas mal de choquer la populace en disant que nous vivons au-dessus de nos moyens et que nous sommes fragiles... votons à droite, à gauche ou au milieu, (parce que c'est un devoir de voter) mais n'oublions pas que nos gouvernements se foutent totalement de l'avenir de nos enfants et ce qu'on va leur laisser, étant donné que ce qui les intéresse c'est l'avenir de la plénitude de leurs poches et de celles de leur progéniture (et encore...).

je finirais en disant que ça m'a fait plaisir que Nicolas Hulot secoue un peu nos chers présidentiables, mais ce qui me fait vomir c'est que tout un chacun reprend à sa sauce un programme "environnementaliste" juste pour s'attirer des voix. en somme, Nicolas aurait mieux eut à gagner à se taire (c'est malheureux pour lui et pour nous, mais c'est comme ça). un peu HS peut-être, mais bon puisqu'on abordait la question politique...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si les 10-15% plus riches de cette Terre étaient déjà partis ou auraient la moindre conscience, (je ne sais pas combien ça fait en millions de personnes) ben ça serait déjà bien. Ils sont déjà responsables d'une grande part du gâchis et de la consommation. Ce sont eux qui sont à la tête de ces entreprises qui exploitent sans compter les ressources.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Les Estables (1350m)

L'humain est comme toutes les espèces, il se gère lui même, même s'il dépend de son environnement.

Des humains vivant l'un à côté de l'autre qui n'ont pas les mêmes points de vue amène souvent la guerre et la mort d'un ou des deux humains.

La guerre c'est ce qui régule l'humanité (en partie), rajoutons à ça les épidemies, le manque de nourriture et nous voyons bien que l'espèce est banale dans sa fâçon d'agir (par rapport aux autres espèces), la seule chose différente c'est qu'un seul homme peut tuer toute sa race, ça chez les fourmis c'est pas possible.

La régulation de l'homme sur Terre se fera par elle même, que ce soit par une guerre, un nouveau virus ou quelques bombes nucléaires, après on peut rajouter les facteurs extèrieurs (climat, météores, volcan etc..) mais ils sont imprévisibles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

la seule chose différente c'est qu'un seul homme peut tuer toute sa race, ça chez les fourmis c'est pas possible.

Oui, bon, il faut pas pousser trop loin dans l'auto-flagellation non plus hein ? default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

- En question subsidiaire : pensez-vous que vos propres solutions pour éviter le changement sont elles-mêmes sans danger ni risque pour l'humanité ? Merci de me préciser votre idée sur la manière dont 7-8 milliards d'humains vivent en 2050 en ayant divisé par X (votre solution) leurs émissions de carbone par rapport à 2000.

c'est une obsession, ma parole! default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

On dirait vraiment que celà te semble impossible à te lire.

Or je suis bien certain que tu as toi-même pleins d'idées à ce sujet, non?

Le problème principal n'est pas technique il est politique.

A savoir comment faire aller toute l'Humanité dans sa diversité culturelle et politique dans le même sens?

Mais des solutions techniques il y en a à la pelle.

Si on prend le problème des transports on sait qu'il est possible de réduire d'un facteur 3 ou 4 la consommation de tous les engins consommant du fossile en agissant sur la puissance, le rendement des moteurs, l'assistance électrique,le biocarburant,...

Sans cette réduction la conso de C fossile pour le secteur des transports risque de doubler avec ce qui se passe dans les pays émergents.

Quel serait le coût d'une telle mesure?

De la Recherche et des investissements certes mais pas démentiels.

J'aimerais que tu me dises ce que tu penses de cette proposition concrète.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est comme le RC: s'il atteint les scénarios les plus pessimistes, il va déchirer sa race! default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Les Estables (1350m)

Oui, bon, il faut pas pousser trop loin dans l'auto-flagellation non plus hein ? default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

Auto-flagellation ? Je ne crois pas.

A moins que tu sois une nouvelle espèce d'homme qui résiste aux radiations et qui pourrait survivre à un hiver nucléaire en mangeant des cailloux ?

default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai pas bien saisi si j'ai choqué ou pas, mais là n'est pas la question. vu que je suis pas du genre à être hypocrite, ce que je voulais dire c'est que l'Homme est le seul animal qui n'accepte pas de subir la loi de la sélection naturelle. on pourrait s'en vanter (et on le fait d'ailleurs souvent), mais force est de constater que c'est cette prise de position qui nous mène à notre perte: au lieu de subir de petites pertes localement et temporairement, ou de vivre dans des endroits dans lesquels nous sommes adaptés et où nous avons les ressources nécessaires à notre survie, nous nous efforçons de tendre vers 0 les pertes en adaptant la nature et en épuisant les ressources. bref, tout ça pour dire que le jour où ça pètera (parce que tant qu'on tire sur l'élastique, il s'use!), la nature aura tôt fait de se rappeler à notre bon souvenir (et nous sommes nombreux!).

Je suis sidéré d'entendre de la part de gens apparemment raisonnable des positions comme ça.Pour avoir vu de près des gens qui meurent de faim, je peux te dire que j'en ai rien à f..tre qu'on rase tous les forêts et tous les animaux qui s'y trouvent ne serait ce que pour sauver un seul enfant africain quitte à ce que NOUS (oui les citoyens obèses des pays riches en premier) mourrions tous juste après à cause de ce "saccage", ce qui t'aurait de toute façon fait grand plaisir.

Patrick Moore, l'ex fondateur de Greenpeace a bien raison quand il a dit que les mouvements écologistes ont perdu leur objectivité, leur moralité et leur humanité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

La survie de 8 Milliards d'humains sur la planète n'es pas forcément impossible parce qu'elle est inédite !

Si l'on prend notre modèle de société comme modèle pour l'ensemble de la planète, la survie à ne serait-ce que 2 Milliards est impossible. Nous voyons déjà les dégats que cela représente avec seulement 1 Milliard de personnes à ce régime.

Résumer la protection de la biodiversité à la subsistance d'un maximum d'espaces sauvages, est une condition nécessaire mais pas suffisante. d'ailleurs, des espaces purement naturels, sauvages, loin de toute influence humaine, il n'en reste plus en france, il n'en reste presque plus en Europe (quelques centaines de Km² aux confins de la Pologne), et sont de plus en plus rares à l'échelle planétaire.

Et ce n'est pas pour autant qu'il n'existe plus de biodiversité, malgré une érosion marquée de celle-ci !

La Nature avec un grand "N", au sens de sauvage n'existe pour ainsi dire plus. Même les glaces polaires sont chargées de polluants de toutes sortes...

En tout cas, ce n'est pas grace à l'agriculture intensive et productiviste, même avec l'aide des OGM, que nous arriverons à subvenir aux besoin de 8 Milliards de personnes ! Il va falloir développer des systèmes reposant sur une certaine autonomie, avec une part importante d'autoproduction afin de nous permettre de vivre dans des conditions admissibles. Ce sera peut être moins confortable que d'aller faire ses courses et tout acheter dans une grande surface, comme la majorité des Français le font actuellement, mais ça deviendra nécessaire. Et puis il ne faudra plus aller chercher nos légumes à 1500 Km de là, alors que les mêmes sont produits à 30 Km à peine. Et là, v'là les économies de rejets de carbonne que l'occident effectuera default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> !

Et puis, lorsque l'on projette le réchauffement climatique appliqué à la France, et que j'entends dire que ça ne boulversera pas ns vies, je pense aux 7 à 8 Millions de personnes qui vivent aujourd'hui dans la précarité. Ceux-là même qui sont rares sur Internet, et sur IC, et dont bien peu de monde se soucie ici. Ce sont eux qui vont se prendre les conséquences d'une élévation de T° de 2°C de plein fouet. Et je vois déjà le mauvais esprit de certains qui vont venir me dire : "Ben justement, ils feront des économies de chauffage !".

A ceux-là, je leur répondrait que la hausse des prix de production liée aux aléas climatiques possibles, les surcoûts du prix de construction (liés aux aménagements nécessaires pour lutter contre les excès de chaleur, de pluies, ou que sais-je ?) des logements qui devront être répercutés sur les loyers, etc..., ce sont les plus précaires qui vont avoir le plus de mal à le supporter.

Et prévoir ça, ce n'est pas être contre les sociétés humaines, occulter cet aspect le serait en revanche.

Mais je sais qu'ici, il y a beaucoup de gens qui ne se sentirons pas concernés par ces propos, car habitant chez leur parents, ou ayant une situation assez stable, mais réfléchissez à cela, notamment vous mon cher Charles Muller, ou encore MiniTAX.

Enfin, pourquoi n'ai je aucune réponse quant à l'arrêt de vos projections climatiques à 2100 ?! Est-ce que ça fait trop peur, même en étant sceptique, de se projetter plus loin que ça ?! Ou, enfin, est-ce parce que selon votre raisonnement, après vous le déluge, et donc on s'en fout ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

A moins que tu sois une nouvelle espèce d'homme qui résiste aux radiations et qui pourrait survivre à un hiver nucléaire en mangeant des cailloux ?

default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

L'hiver nucléaire est un mythe. Son propagateur, Carl Sagan, s'est ridiculisé en le recyclant lors des incendies cataclysmiques de la guerre du Golfe en prédisant qu'il y aurait une catastrophes climatique et des millions de mort en Asie. Pour l'anecdote, le co-auteur de son livre "Nuclear Winter", un certain Donald Kennedy s'est recyclé dans le business du réchauffement climatique en devenant maintenant rédacteur en chef au magazine Science, la revue catastrophiste en chef. Eh oui, le monde de l'industrie de la peur est petit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Comme je prends toujours soin de distinguer les questions morales et les questions politiques, [...]

C'est bizarre, mais ça fait longtemps que je dis que nos hommes politiques manquent de morale... Peut être aurais-tu de l'avenir dans ce domaine, si rien ne change ?!

En ayant un sens moral plus développé, peut être que nos politiques (Hommes ou Femmes) auraient un souci plus grand de leur prochain, et prendraient des décisions, certes drastiques, mais nécessaires pour assurer l'avenir de l'espèce humaine !

Après c'est un choix, soit on prend des mesures ponctuelles et relativement légères, soit on attend que la situation soit établie avec certitude, mais nous dicte une conduite qui laissera beaucoup de monde sur le carreau...

A nous de choisir !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec les nouvelles TIC, la fin de la mondialisation physique des échanges est possible tout en réalisant une gestion écologique et économique globale.

Retour d'une économie nationale pour chaque pays. Les entreprises se recentrent sur les bassins de consommation locaux et régionaux --> multiplication des entreprises, plein emploi. Supression des produits superflus ou importés. Seules les matières premières seraient encore importables/exportables (prix et cout pouvant être augmenter pour favoriser recherche et développement). Une fois la situation rééquilibrée, mise en place d'une économie d'entretien ou de régulation (avec limitation des bénéfices et suppression des actionnariats) supression quasi totale du transport aérien et maritime (ou faire en sorte que produire en Chine reviennent plus cher que le produire en France pour le vendre en France). = développement de tous les pays, fin de l'immigration clandestine.

Supression des politiques agricoles d'exportation, et agriculutre/élevage vivrière nationale à la place (fin des chaines agroalimentaires ou de restauration internationnales= baisse des élevages). Recentrage sur des culture adaptées au conditions locales, diversification des espèces cultivées. Exemple: fin de la culture intensive du mais en Alsace. On met à la place une culture vivrière pour nourir la population régionale (Alsace, SO allemand) les superficies exploitées seraient beaucoup moins étendues. Des pays très mal fournis naturellement pourront cependant être alimentés (Scandinavie, Canada, Proche Orient).

Renversement des dictatures et gouvernements corrompus d'Afrique, d'Asie ou d'Amérique du Sud (si besoin est par force militaire) pour mise en place des politiques agricoles nationales et révolutions vertes mais bio des pays les plus pauvres (rien que la réquisition des bénéfices des multinationnales avant leur suppression y suffiraient) = fin de la famine dans le monde. Bref, comme dit snowman, fin de l'exploitation du Tiers Monde.

Après ou pendant, on enchaine sur toutes les solutions énergétiques qui elles aussi, sont à présent régionales voir localies. Exemple, une centrale solaire pour une grande ville, éoliennes individuelles etc....

Vision très sommaire et écrite à l'arrache, mais je crois que ça pourrait être approfondi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais je sais qu'ici, il y a beaucoup de gens qui ne se sentirons pas concernés par ces propos, car habitant chez leur parents, ou ayant une situation assez stable, mais réfléchissez à cela, notamment vous mon cher Charles Muller, ou encore MiniTAX.

Ma femme distribue de temps à autre de la soupe aux SDF quand les Resto du Coeur s'ouvrent en plein coeur de l'hiver. Alors ce serait bien que tu arrêtes ton discours larmoyant sur les conséquences du RC sur les pauvres qui, si on prend la peine de les connaître, tremblent (dans tous les sens du terme) à chaque entrée de l'hiver default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20">Tu planes à mille lieux au dessus de la réalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Les Estables (1350m)

Je suis sidéré d'entendre de la part de gens apparemment raisonnable des positions comme ça.

Pour avoir vu de près des gens qui meurent de faim, je peux te dire que j'en ai rien à f..tre qu'on rase tous les forêts et tous les animaux qui s'y trouvent ne serait ce que pour sauver un seul enfant africain quitte à ce que NOUS (oui les citoyens obèses des pays riches en premier) mourrions tous juste après à cause de ce "saccage", ce qui t'aurait de toute façon fait grand plaisir.

Patrick Moore, l'ex fondateur de Greenpeace a bien raison quand il a dit que les mouvements écologistes ont perdu leur objectivité, leur moralité et leur humanité.

Ce que tu oublies de préciser, c'est que si l'Afrique est devenue ce qu'elle est c'est à cause des "blancs" qui ont obligé les africains à penser comme eux, qui les ont bien entendu exploité et qui après la fin de l'esclavage ont promis monts et merveilles.

Au final les gens ont quitté les campagnes et leurs fâçons de vivre (très archaiques pour les blancs mais qui étaient en adéquation parfaite avec leurs milieux) et se sont installés en ville, là dans la ville ils n'ont rien à faire, ils sont dans les bidonvilles ou dans des villages autour et meurent à petit feu.

On a exactement la même chose en Amérique du Sud.

Actuellement l'exploitation des ressources des pays non-développés (entendez par là pas comme l'Europe) continue et s'accentue même.

Si tu veux sauvé un africain, suicides toi ou fais tout pour stopper cette exploitation à outrance de leurs ressources.

Le monde occidentale dans son état actuel n'existe que grâçe au tiers monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu veux sauvé un africain, suicides toi ou fais tout pour stopper cette exploitation à outrance de leurs ressources.

Ben non. J'attends que les écolos se suicident d'abord. En attendant, je donne aux ONG au lieu de me contenter de faire des discours moralisateurs.
Le monde occidentale dans son état actuel n'existe que grâçe au tiers monde.

C'est ridicule. Les échanges économiques mondiaux avec l'Afrique, le continent le plus déshérité, ne dépassent pas 5%. Tu parles d'une "exploitation"! S'ils sont dans une m**** noire, c'est justement parce qu'il sont tenu à l'écart des échanges économiques avec le reste du monde par des gouvernements ineptes tenus par des idéologies défaillantes telles que le communisme ou l'écologisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis sidéré d'entendre de la part de gens apparemment raisonnable des positions comme ça.

Pour avoir vu de près des gens qui meurent de faim, je peux te dire que j'en ai rien à f..tre qu'on rase tous les forêts et tous les animaux qui s'y trouvent ne serait ce que pour sauver un seul enfant africain quitte à ce que NOUS (oui les citoyens obèses des pays riches en premier) mourrions tous juste après à cause de ce "saccage", ce qui t'aurait de toute façon fait grand plaisir.

Patrick Moore, l'ex fondateur de Greenpeace a bien raison quand il a dit que les mouvements écologistes ont perdu leur objectivité, leur moralité et leur humanité.

je te prierais de ne pas me traiter d'écolo... d'ailleurs s'il y a bien un parti pour lequel je ne voterais jamais, c'est bien "les verts"...et puis qu'est-ce que l'afrique a à voir dans ce que je disais? ai-je parlé des enfant du tiers-monde qui meurent de faim? au contraire, je parle des deux autres tiers qui font dans la surbouffe...

avant de faire des procès d'intentions aux gens, lis bien ce qu'ils disent. default_rolleyes.gif

et en fait, j'irais même jusqu'à te conseiller la lecture d'un "roman philosophique" de Daniel Quinn: "Ishmaël". il t'expliqueras peut-être mieux que moi ce que je m'évertue à t'expliquer sans succès. et puis en plus, c'est un gorille qui explique!

edit: je m'aperçois maintenant que dans ta phrase, "humanité" veut dire "courir à sa perte en écartant les bras et en criant amen". c'est là ce que moi je trouve totalement absurde. mais bon, ça choque! default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20">

reedit: et comme je suis sympa, je te met le lien direct ici: Ishmael, de Daniel Quinn

Share this post


Link to post
Share on other sites

edit: je m'aperçois maintenant que dans ta phrase, "humanité" veut dire "courir à sa perte en écartant les bras et en criant amen". c'est là ce que moi je trouve totalement absurde. mais bon, ça choque! default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20">

Non, "perte du sens de l'humanité" dans le sens que j'employais, c'est de trouver normal que l'homme puisse "subir de petites pertes localement et temporairement" sous prétexte de ne pas exploiter la Nature.Mais si je t'ai fait un procès d'intention, je te présente mes excuses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, "perte du sens de l'humanité" dans le sens que j'employais, c'est de trouver normal que l'homme puisse "subir de petites pertes localement et temporairement" sous prétexte de ne pas exploiter la Nature.

Mais si je t'ai fait un procès d'intention, je te présente mes excuses.

au risque de choquer encore une fois, un exemple de pertes locales et temporaires dûes au climat, et que nous aurions pu éviter en suivant les règles que nous imposaient la nature, c'est la catastrophe de la nouvelle-orléans l'année dernière: quel besoin d'étendre une ville sous le niveau de la mer, et pour ce faire en posant des digues? forcément, quand la nature reprend ses droits, ça fait mal! rapporte ça à l'échelle de la planète et tu auras un aperçu de ce que peuvent nous réserver les changements climatiques.quand je parle de "subir de petites pertes locales et temporaires", je parle de l'acceptation que la nature est plus forte que nous, qu'elle dicte ses lois, et que nous devons nous y soumettre (et non l'inverse). de petites catastrophes peuvent arriver, et cela est normal. pour les éviter, nous devons non pas adapter la nature, mais nous y adapter, sinon voilà ce qui arrive...

tu peux continuer à exploiter la nature comme bon te semble, mais n'essaie pas de me mêler à tes agissements irresponsables, et ne t'étonnes pas le jour où la grosse catastrophe arrive! default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...