Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Météo Oise

Recensement des tornades en France

Recommended Posts

Le 31/12/2018 à 14:22, C.A. a dit :

Quatrième et dernier cas, le 25 juillet 1995, à Guérande : cas tragique ayant fait un mort, évoqué dans cet article de Libération : https://www.liberation.fr/france-archive/1995/07/27/un-mort-apres-la-mini-tornade-a-guerande_139102. Il est également évoque ici, comme une "trombe marine entrée dans les terres" https://www.lameteo.org/index.php/almanach-25-juillet

 

C'est super que tu évoques ce cas que j'ai vécu mais qui n'a pas trop d'échos !

 

J'étais en plein centre ville de Batz sur Mer. Avec mon frère (passionné aussi), nous sommes sortis dans la rue à la vue du ciel qui s'assombrissait. Malheureusement, nous n'avions aucune vue sur le nuage qui arrivait. Mais ce dont je me rappelle, c'est la vitesse remarquable de déplacement de l'enclume. Puis l'orage est arrivé en qq min à peine, je ne me rappelle plus de l'heure mais il devait être autour de 20h. La pluie est tombée violemment (pas de grêle) et le vent s'est considérablement renforcé, à tel point (et je ne l'ai jamais revu) que l'eau remontait les caniveaux à pente légère contraire !

 

Nous sommes rentrés dans la location car cela devenait dangereux. Puis, alors que les RR devenaient encore plus fortes, le bruit plus fort, nous avons regardé par la fenêtre qui donnait à l'opposé sur un parking de supermarché. Et là, la pluie tombait en rotation, nous ne voyions plus à 100 mètres mais pas le bruit dont certains parlent. C'est passé très vite. En s'éloignant, on voyait un rideau étroit allant de la base du nuage très basse jusqu'au sol (difficile donc d'identifier explicitement une tornade ou une forme conique mais il y avait clairement qqch qui s'abaissait de la base du nuage très basse au sol). En sortant ensuite, les jeunes arbres du parking étaient presque tous couchés dans des directions différentes. Il y a eu de nombreux dégâts (toits soulevés, rouleaux de nettoyage de voiture renversés mais ils étaient à plus de 1 km de distance, les caravanes renversées etc ) et des branchages partout (si ce ne sont pas qq arbres). De mémoire, une maison à la plage St Michel face à la mer a eu le toit éventré (alors qu'elle avait résisté à toutes les tempêtes hivernales).

 

Là encore, de mémoire, Ouest France en avait largement parlé et mentionné des rafales à 119 km/h à Piriac (pointe du Castelli pour ceux qui connaissent) mais à distance (6-8 km perpendiculaire) du centre ville de Batz. Le fameux JT de 13h de TF1 avait ouvert sur cet événement le lendemain.

 

Bref, malgré mes connaissances actuelles, je suis incapable de nommer le phénomène. Le plus probable serait tout de même une tornade mais peut être de type B, sans supercellule mais en bordure de courant de densité d'une organisation en ligne. Pour les experts qui ont l'habitude de ce type de témoignages, je ne sais pas ce que vous en pensez ?...

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 31/12/2018 à 14:22, C.A. a dit :

-Deuxième cas en 1819 (pas de date précise), à Batz-sur-Mer : Cas assez similaire au précédent, bien que mieux documenté. Fait intéressant, 200 ans plus tard, les traces de ce phénomène sont encore visibles avec les ruines de la chapelle du Mûrier. L'article Wikipédia sur cette chapelle évoque juste un "ouragan" ayant arraché la toiture https://fr.wikipedia.org/wiki/Chapelle_Notre-Dame-du-Mûrier_de_Batz-sur-Mer

Plus de précisions sont apportées sur le site de la commune, rapportant que les restes de la toiture fortement endommagée de la chapelle ont servi à réparer celle de l'église Saint-Guénolé, située à une centaine de mètres de là, qui avait elle aussi souffert de ce phénomène. La chapelle ayant par la suite été abandonnée et s'étant rapidement dégradée, lui donnant son aspect actuel http://www.batzsurmer.fr/fr/information/86194/patrimoine-religieux

Alors, dégâts liés simplement à une très forte tempête? Puissante trombe entrée dans les terres (la chapelle et l'église ne sont qu'à quelques centaines de mètres de la côte)? Autre phénomène venteux?  

Sur ce cas, je ne m'étais jamais posé la question ! Quand je retournerai là-bas (été 2019 au plus tard), j'irai consulter le panneau explicatif devant la chapelle pour voir s'il y a plus d'infos. J'avais toujours pensé à une tempête hivernale mais c'est vrai que pour que cela abîme le toit d'une église, c'est peut être un phénomène tourbillonnaire...

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, kami a dit :

 

C'est super que tu évoques ce cas que j'ai vécu mais qui n'a pas trop d'échos !

 

J'étais en plein centre ville de Batz sur Mer. Avec mon frère (passionné aussi), nous sommes sortis dans la rue à la vue du ciel qui s'assombrissait. Malheureusement, nous n'avions aucune vue sur le nuage qui arrivait. Mais ce dont je me rappelle, c'est la vitesse remarquable de déplacement de l'enclume. Puis l'orage est arrivé en qq min à peine, je ne me rappelle plus de l'heure mais il devait être autour de 20h. La pluie est tombée violemment (pas de grêle) et le vent s'est considérablement renforcé, à tel point (et je ne l'ai jamais revu) que l'eau remontait les caniveaux à pente légère contraire !

 

Nous sommes rentrés dans la location car cela devenait dangereux. Puis, alors que les RR devenaient encore plus fortes, le bruit plus fort, nous avons regardé par la fenêtre qui donnait à l'opposé sur un parking de supermarché. Et là, la pluie tombait en rotation, nous ne voyions plus à 100 mètres mais pas le bruit dont certains parlent. C'est passé très vite. En s'éloignant, on voyait un rideau étroit allant de la base du nuage très basse jusqu'au sol (difficile donc d'identifier explicitement une tornade ou une forme conique mais il y avait clairement qqch qui s'abaissait de la base du nuage très basse au sol). En sortant ensuite, les jeunes arbres du parking étaient presque tous couchés dans des directions différentes. Il y a eu de nombreux dégâts (toits soulevés, rouleaux de nettoyage de voiture renversés mais ils étaient à plus de 1 km de distance, les caravanes renversées etc ) et des branchages partout (si ce ne sont pas qq arbres). De mémoire, une maison à la plage St Michel face à la mer a eu le toit éventré (alors qu'elle avait résisté à toutes les tempêtes hivernales).

 

Là encore, de mémoire, Ouest France en avait largement parlé et mentionné des rafales à 119 km/h à Piriac (pointe du Castelli pour ceux qui connaissent) mais à distance (6-8 km perpendiculaire) du centre ville de Batz. Le fameux JT de 13h de TF1 avait ouvert sur cet événement le lendemain.

 

Bref, malgré mes connaissances actuelles, je suis incapable de nommer le phénomène. Le plus probable serait tout de même une tornade mais peut être de type B, sans supercellule mais en bordure de courant de densité d'une organisation en ligne. Pour les experts qui ont l'habitude de ce type de témoignages, je ne sais pas ce que vous en pensez ?...

Extrêmement intéressant ton témoignage! Merci beaucoup 🙂

Je laisserai les autres en juger mais vu ce que tu décris, la tornade fait très peu de doutes pour moi. J'ai un peu approfondi les recherches sur ce cas, et j'ai trouvé deux autres articles l'évoquant. Pas d'infos supplémentaires sur le phénomène de Batz/Guérande, mais il y est fait mention d'autres phénomènes dans le Morbihan ce même jour (notamment sur le secteur de Quiberon) : 

https://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20040812&article=8490560&type=ar 

https://www.lesechos.fr/27/07/1995/LesEchos/16948-109-ECH_une-mini-tornade-fait-un-mort-en-bretagne.htm

 

Il y a 20 heures, kami a dit :

Sur ce cas, je ne m'étais jamais posé la question ! Quand je retournerai là-bas (été 2019 au plus tard), j'irai consulter le panneau explicatif devant la chapelle pour voir s'il y a plus d'infos. J'avais toujours pensé à une tempête hivernale mais c'est vrai que pour que cela abîme le toit d'une église, c'est peut être un phénomène tourbillonnaire...

Pour ma part, c'est justement en visitant Batz et en lisant l'écriteau devant la chapelle que j'ai entendu parler pour la première fois de ce cas. Par contre, à mon souvenir, il n'y a pas plus d'informations que cela.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour 1995, j'irai voir les données clim observées dans la région. Je crois même pouvoir retrouver le radar de Nantes qui existait ! Il me semble qu'il y a eu aussi une galerne exceptionnelle sur la côte basque ce jour-là.

 

Et pour "l'ouragan" de 1819, j'essaierai de poser la question en repassant là-bas.

 

Dans tous les cas, merci pour les recherches ;)

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Premier cas à élucider pour 2019 : Le 28 février vers 18 heures, phénomène venteux, apparemment bref et très localisé d'après les commentaires à Vendeuil-Caply (Oise)

 

 

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, C.A. a dit :

Premier cas à élucider pour 2019 : Le 28 février vers 18 heures, phénomène venteux, apparemment bref et très localisé d'après les commentaires à Vendeuil-Caply (Oise)

 

 

 

 

J'ai  écris un message à la personne pour avoir si possible plus d'informations. Déjà ce que je peux vous dire, c'est que ce phénomène ne s'est pas produit sous la cellule orageuse qui a traversée l'Oise ce jour-là, mais plus au nord (quasiment aucun impact dans le secteur). Et d'après les radars de précipitations, une averse assez forte a concernée ce secteur (en marge de la cellule orageuse plus au sud), mais plus dans les alentours de 17h. Erreur d'une heure je pense de la part du témoin.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Tours

Toujours pas plus d'infos concernant ce violent coup de vent soudain ? 

 

Ce qu'on peut déduire pour le moment, le secteur était soumis au passage d'un noyaux orageux très pluvieux qui est passé juste au Sud de la ville en question. On a eu affaire à un petit amas multicellulaire avec l'organisation de plusieurs cellules au sein de la masse. Plus au Nord de la région, il y avait une partie stratiforme qui n'apportait que quelques pluies. Entre ces 2 zones, une petite cassure, et on peut observer à 17h15, un écho de plus faible réflectivité qui a duré pendant plusieurs minutes mais qui correspond quasiment au placement de la ville. Vendeuil-Clapy a pu se retrouver juste à l'avant de l’extrémité Nord de la cellule la plus active sur l'Ouest de l'Oise, et donc ainsi, se retrouver dans un courant descendant assez puissant pour provoquer un coup de vent violent dans un environnement plutôt sec avant le passage de la cellule. 

 

384737239_Sanstitre5.png.d1bf9a870aec58b743d3ee47fd27afdb.png

 

Le contexte ce jour-là était faiblement instable. On avait une poche d'instabilité en provenance de la Manche avec une SBCAPE jusqu'à 500 j/kg pour un LI s'abaissant jusqu'à -2K. L'arrivée d'un talweg de faible amplitude sur le Nord du pays, a permis de drainer de l'air froid en altitude permettant ainsi une déstabilisation des profils verticaux. Un environnement très favorable au développement de foyers orageux malgré une faible instabilité, les forçages étaient très nombreux et dynamique avec l'arrivée d'une anomalie de basse Tropopause par le Nord-Ouest, qui a induit une forte advection de tourbillon en moyenne altitude. Entre 17h et 18h sur le département de l'Oise, on peut observer que l'environnement près du sol et dans les très basses-couches, que le contexte était bien dynamique. Les cisaillements près du sol ( entre 0-1 km ) on pu être assez forts pour permettre une bonne organisation convective. Conjugué à cela, à une hélicité assez marquée entre le sol et la base, comprise entre 200-240 m²/s². L'hélicité sur la tranche 0-3 km a pu être assez fort pour permettre la mise en place d'une zone de rotation au sein du système. 

 

Je ne pense pas qu'il y ai eu un cas de tornade malgré le bon environnement dynamique, mais on en aurait déjà vu des photos ou des témoignages. De mon humble avis, il a dû s'agir d'un fort coup de vent descendant à l'avant de la cellule. En espérant qu'on ai un peu plus d"infos via quelques témoins. 

 

1628776648_Sanstitre6.thumb.png.8621eba035ce1bba06cf85d4cda167f7.png

Edited by Météodu37
  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Cires-les-mello (60)

Bonjour,

Je n'ai pas pu enquêter (désolé!) mais de ce que j'ai pu en tirer des témoignages, c'est qu'il s'agirait de rafales de vent. Les dégâts se concentrent sur les premières maisons de la rue Paul Boulanger (jusqu'à l'hangar) et cette zone est particulièrement bien exposée au vent d'ouest. La route étant située dans une "cuvette", la topographie a pu jouer un rôle en accélérant le vent.

Pour ma part, il est très peu probable qu'on ait eu affaire à une tornade. 

Edited by Météo Oise
  • J'aime 2
  • Merci 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Tours

A supprimer.

Edited by Météodu37

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Météo Oise a dit :

Bonjour,

Je n'ai pas pu enquêter (désolé!) mais de ce que j'ai pu en tirer des témoignages, c'est qu'il s'agirait de rafales de vent. Les dégâts se concentrent sur les premières maisons de la rue Paul Boulanger (jusqu'à l'hangar) et cette zone est particulièrement bien exposée au vent d'ouest. La route étant située dans une "cuvette", la topographie a pu jouer un rôle en accélérant le vent.

Pour ma part, il est très peu probable qu'on ait eu affaire à une tornade. 

Super ces infos🙂

 

Et, sans transition, on passe à un nouveau cas, ce matin, à Beynes (78) https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=266289580960534&id=100027384830374&_rdr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours

Etant donné la forte advection d'air froid qu'il y a en altitude, ça m'étonnerait pas qu'il s'agit d'un fort courant descendant venant d'une cellule très active. L'air froid, plus lourd, favorise le renforcement des rafales près du sol, et dans le cas d'une cellule convective, le courant descendant peut donc être violent. Pour le moment, dégâts peu nombreux et minoritaire, se limitant à des clôtures, si on peut avoir plus de photos et de témoignages, on en saura peut-être un peu plus 🙂

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 5 heures, Météodu37 a dit :

Etant donné la forte advection d'air froid qu'il y a en altitude, ça m'étonnerait pas qu'il s'agit d'un fort courant descendant venant d'une cellule très active. L'air froid, plus lourd, favorise le renforcement des rafales près du sol, et dans le cas d'une cellule convective, le courant descendant peut donc être violent. Pour le moment, dégâts peu nombreux et minoritaire, se limitant à des clôtures, si on peut avoir plus de photos et de témoignages, on en saura peut-être un peu plus 🙂

A voir, il y aura sans doute d'autres témoignages qui arriveront🙂

 

D'ailleurs, il y a eu un autre cas ce matin, en Picardie, mais en ce moment, j'ai pas le temps de chercher plus d'infos là dessus, notamment concernant la localisation exacte https://m.facebook.com/story/graphql_permalink/?graphql_id=UzpfSTE2MDA5MzkzNTU6MTAyMTY3MTU2MzEzMTU0MjY%3D

EDIT : Localisation précisée, à Millencourt (80). Le phénomène a été très localisé, comme en témoignent ces nouvelles photos

 

Edited by C.A.
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours
Il y a 5 heures, C.A. a dit :

A voir, il y aura sans doute d'autres témoignages qui arriveront🙂

 

D'ailleurs, il y a eu un autre cas ce matin, en Picardie, mais en ce moment, j'ai pas le temps de chercher plus d'infos là dessus, notamment concernant la localisation exacte https://m.facebook.com/story/graphql_permalink/?graphql_id=UzpfSTE2MDA5MzkzNTU6MTAyMTY3MTU2MzEzMTU0MjY%3D

EDIT : Localisation précisée, à Millencourt (80). Le phénomène a été très localisé, comme en témoignent ces nouvelles photos

 

 

 

Bon, là on voit que déjà, sur ce cas-là, les dégâts semblent plus importants. J'espère qu'on aura d'autres photos pour pouvoir déterminer ce qu'il y a eu. Je regarderais ça de plus près demain en cherchant un peu plus d'infos sur ce phénomène venteux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Amiens

Concernant le phénomène à Millencourt c'est ici à 5km à l'Ouest d'Albert où la station MF d'Albert-Bray a mesuré 115,2 km/h dimanche aprem et 93,6 km/h en début de nuit sous averse;

 

Lien vers Google map

 

Quelqu'un inscrit sur FB pourrait poster les photos ici svp?

 

Par ailleurs il faudrait se renseigner sur l'heure du phénomène:durant les vents forts de dimanche?Auquel cas aucune tornade possible.

Durant les grains de la nuit?Auquel cas l'un d'entre eux est susceptible d'avoir causé le phénomène (mais plusieurs se sont succédé):

 

color_nord_idf_102330.jpg.6bc508d42e783dab343c69c3b8915cd8.jpg

 

Un écueil cependant:ce grain circulait ONO > ESE  mais le bâtiment est exposé OSO.

 

Par contre les vents forts de dimanche AM étaient orientés "idéalement".

 

Capture.JPG.f84c8abbdc04458e5829c14c5a6228ec.JPG

 

Je vais contacter "Emilien80",il habite pas loin.

Edited by Babarskaja
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours
Il y a 6 heures, Babarskaja a dit :

Concernant le phénomène à Millencourt c'est ici à 5km à l'Ouest d'Albert où la station MF d'Albert-Bray a mesuré 115,2 km/h dimanche aprem et 93,6 km/h en début de nuit sous averse;

 

Lien vers Google map

 

Quelqu'un inscrit sur FB pourrait poster les photos ici svp?

 

Par ailleurs il faudrait se renseigner sur l'heure du phénomène:durant les vents forts de dimanche?Auquel cas aucune tornade possible.

Durant les grains de la nuit?Auquel cas l'un d'entre eux est susceptible d'avoir causé le phénomène (mais plusieurs se sont succédé):

 

color_nord_idf_102330.jpg.6bc508d42e783dab343c69c3b8915cd8.jpg

 

Un écueil cependant:ce grain circulait ONO > ESE  mais le bâtiment est exposé OSO.

 

Par contre les vents forts de dimanche AM étaient orientés "idéalement".

 

Capture.JPG.f84c8abbdc04458e5829c14c5a6228ec.JPG

 

Le hangar éventré se trouve dans un endroit bien dégagé par rapport au vents forts du Dimanche après-midi. Si phénomène tourbillonnaire, les hangars alentours auraient subit quelques dégâts, mais nous n'avons pas eu de retour. Concernant l'aspect de la cellule, elle semble convective mais les paramètres étaient très peu présents pour pouvoir lui permettre une bonne organisation, surtout au vu de l'heure, si l'horaire correspond. Le courant descendant, accentué par l'air froid en altitude, a du provoquer la descente d'une violente rafale près du sol.

 

Pour le nouveau cas, on reste dans la même configuration, avec l'air froid présent en altitude, qui dans ces secteurs, a permis l'apparition de chutes de neige. Un village qui de plus, se trouve entre 800-1000 mètres d'altitude, soumis donc à un important effet orographique. Sur le radar, c'est une belle cellule, présenté à très fort noyau pluvieux, qui arrivée par flux de Nord-Ouest, on remarque qu'elle meurt en se heurtant près du relief. Le village a du être soumis au puissant courant descendant arrière de la cellule, puisqu'au vu de l'heure témoignée, le village se trouvée juste à l'arrière de la cellule qui était en train de mourir. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Météodu37 a dit :

 

Le hangar éventré se trouve dans un endroit bien dégagé par rapport au vents forts du Dimanche après-midi. Si phénomène tourbillonnaire, les hangars alentours auraient subit quelques dégâts, mais nous n'avons pas eu de retour. Concernant l'aspect de la cellule, elle semble convective mais les paramètres étaient très peu présents pour pouvoir lui permettre une bonne organisation, surtout au vu de l'heure, si l'horaire correspond. Le courant descendant, accentué par l'air froid en altitude, a du provoquer la descente d'une violente rafale près du sol.

 

Pour le nouveau cas, on reste dans la même configuration, avec l'air froid présent en altitude, qui dans ces secteurs, a permis l'apparition de chutes de neige. Un village qui de plus, se trouve entre 800-1000 mètres d'altitude, soumis donc à un important effet orographique. Sur le radar, c'est une belle cellule, présenté à très fort noyau pluvieux, qui arrivée par flux de Nord-Ouest, on remarque qu'elle meurt en se heurtant près du relief. Le village a du être soumis au puissant courant descendant arrière de la cellule, puisqu'au vu de l'heure témoignée, le village se trouvée juste à l'arrière de la cellule qui était en train de mourir. 

C'est certain que plus l'enquête avance et plus l'hypothèse tornadique semble s'éloigner pour ce cas. Il faut ajouter à cela que la propriétaire des écuries a mentionné que les dégâts étaient bien survenus pendant la tempête. A cela s'ajoute le fait que ce genre de bâtiments en tôles est particulièrement vulnérable face au vent. Un élément laisse quand même planer le doute à mon sens, c'est un commentaire laissé par la propriétaire sur la publication de la page facebook La Météo de la Somme où elle parle de témoins ayant "vu tourner et monter des plaques de tôles jusqu'à 15 mètres", mais bon, ce n'est pas hyper précis non plus.

 

Par contre, pour le cas dans le Jura, on a un nouvel élément très intéressant : L'article du Progrès a été mis à jour avec l'ajout d'un nouveau témoignage parlant d'un "bruit d'hélicoptère" au passage du phénomène.

 

Enfin, on a un nouveau phénomène à élucider pour la journée d'hier. Il a touché le village de Louze, dans la commune nouvelle de Rives Dervoises (Haute-Marne)

Il y a avait alors une forte averse de grésil, ayant provoqué un accident de la route, comme l'indique ce second article : 

EDIT : Nouvelles photos pour le cas de Beynes

 

Edited by C.A.
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours

Un bruit d'hélicoptère oui, ça peut-être le vent qui s'engouffre dans une endroit présentant une cavité de résonance et pas forcément entendu par les autres habitants. Peut-être également l'apparition d'un courant ascendant très local, avec l'effet de l'orographie, ça reste plausible. Mais une tornade, il est rare d'en observer dans des milieu comme ça, même si j'ai déjà enquêté sur un cas de tornade qui a eu lieu dans un environnement assez vallonné ( EF1 de Charquemont dans le Doubs le 4 Août 2014 ) . Voyons par la suite ce qu'on aura comme plus amples informations.

 

Un cas pour le moins intéressant pour le village de Louze en Haute-Marne. La seule cellule qui serait responsable serait celle passée en début de matinée entre 8h30 et 9h30, c'est entre 8h45 et 9h00 que Louze se trouvait en plein dedans. Ce fût le seul passage pluvieux de la journée, hormis une petite averse de bruine-pluie faible en fin de matinée. En tout cas, le risque de phénomène de tourbillonnaire n'est vraiment pas exclu en regardant ce qu'il c'est passé, je propose ma première analyse :

 

Un petit amas d'averses a pris forme entre la Haute-Normandie et la Picardie en fin de nuit par flux de Nord-Ouest, elle a présentée une forte activité pluvieuse avec un noyaux de fortes précipitations assez concentrée dans sa partie centre. Elle a traversée la Somme jusqu'en début de matinée vers 7h00. Elle c'est ensuite organisée au sein de plusieurs amas pluvieux qui se ont eux même organisée en formant un arc de cercle entre la Lorraine et l'Eure-et-Loir, en passant par le bassin Parisien. La cellule en question a commencée à présenter une extension vers l'Est de la sa partie stratiforme, avec le fort courant d'Ouest-Nord-Ouest présent en altitude, alors que le noyaux principale était concentré plus à l'arrière. Entre 7h30 et 8h00, elle a commencée à passer entre l'Aisne et la Marne, en passant ainsi dans le vaste secteur de la Champagne. C'est de là qu'elle a présentée une certaine intensification avec des pluies plus soutenues, et un noyaux toujours encrée à l'arrière de la cellule. Elle a également entamée un renforcement de sa convection, et on a pu observer quelques impacts de foudre en arrivant dans les plaines de la Marne vers 8h15-8h30. Le noyaux présent à l'arrière a commencée à se résorber, mais un autre a commencé a apparaître, plus discrètement, à l'avant. En arrivant dans la Haute-Marne, et dans le lieu en question, on observe que la cellule s'organise de manière assez linéaire avec une ligne active à l'avant, et une partie stratiforme présente à l'arrière dans la Marne. Vers 8h45, Louze se serait trouvé au sein de la cellule qui présente une légère ondulation autour de deux noyaux distincts, vers 9h00, c'est la partie stratiforme qui concerne le village de Louze et la ligne se dirige tranquillement vers l'Est-Sud-Est en se ré intensifiant nettement et présentant une activité électrique assez modérée en arrivant entre le centre et l'Est de la Marne. 

 

En regardant les différentes images satellites, on remarque bien une masse convective qui concerne un bon quart Nord-Est du pays avec des sommets nuageux atteignant la moyenne altitude. Et on peut remarquer des sommets convectifs un peu plus élevés bien au niveau du secteur qui nous concerne, en faisant une petite animation, on voit que l'altitude du sommet a commencé à grimper en arrivant dans le secteur qui nous concerne. La température de ces sommets atteignaient localement les -50°c sur les convections les plus vigoureuses si l'on en croit les images thermiques. 

 

1623822290_Sanstitre3.thumb.png.79602137759afaa871ccfbf51c4cf9c2.png

 

En ce qu'il concerne le contexte météorologique maintenant. Une dépression était en train de se combler en mer du Nord, avec une frontologie assez mal organisée mais bien convective. Le pays était dans un conflit de masse d'air assez intéressant avec l'air frais revenant par le Nord-Ouest avec la poussée des hautes pressions Atlantique, alors que de l'air plus doux était encore préservé dans le Nord-Est. C'est entre les deux qu'on remarque la convection était assez forte et apte à produire quelques orages. Cependant, en altitude, un flux de Nord-Ouest s'imposait avec une forte advection d'air froid en moyenne altitude ( jusqu'à -38°c à 500 hPa ), environnement très favorable à la déstabilisation des profils verticaux. 

 

1135296903_Sans5.thumb.png.1955a0782b983914701821ef069eb244.png

 

Le AROME 6z du 11 Mars a été assez performant, même si l'horaire ne concorde pas, on voit côté précipitations qu'il a tout de même bien anticiper les fortes pluies et l risque de grêle/grésil en raison de l'air froid présent en altitude. Dans les basses-couches, alors qu'un courant jet dynamique s'étiré entre le Nord-Nord-Ouest vers le Sud-Sud-Est en altitude, un faible courant jet faisait transition entre le bassin Parisien et la Champagne-Ardennes, ce qui a permis à la cellule de se montrer plus dynamique est de présenter des caractéristiques convectives et donc orageuses. Tout cela marqué au passage d'une anomalie de Tropopause dynamique, la cellule a évoluée dans un environnement faiblement instable dans les basses-couches, c'est surtout les puissants forçages en altitude qui ont permis l'évolution de l'averse jusqu'à l'orage. Au vu des puissantes vitesses verticales observées sur 700 hPa, les courants ascendants ont pu être assez puissants pour produire un phénomène tourbillonnaire. Sur les vitesses verticales jusqu'à 600 hPa, c'est peut-être discret, mais on peut observer un petit dipôle entre un faible courant descendant conjugué à un courant ascendant plus fort, probablement dû au passage d'un courant venteux dynamique dans les très basses-couches.

 

568367699_Sanstitre6.thumb.png.9e2bb1e1b7fe514dd4b2aa0725c254cd.png

 

1972952499_Sanstitre7.thumb.png.46bea05a3a0048931cae9d06b92286df.png

 

Attendons donc de voir s'il y aura des photos plus pertinentes, et si des personnes peuvent faire une enquête de terrain où l'on pourrait y voir plus clair, mais la situation météorologique était bien apte à produire un phénomène tourbillonnaire.

 

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours
Il y a 2 heures, C.A. a dit :

C'est certain que plus l'enquête avance et plus l'hypothèse tornadique semble s'éloigner pour ce cas. Il faut ajouter à cela que la propriétaire des écuries a mentionné que les dégâts étaient bien survenus pendant la tempête. A cela s'ajoute le fait que ce genre de bâtiments en tôles est particulièrement vulnérable face au vent. Un élément laisse quand même planer le doute à mon sens, c'est un commentaire laissé par la propriétaire sur la publication de la page facebook La Météo de la Somme où elle parle de témoins ayant "vu tourner et monter des plaques de tôles jusqu'à 15 mètres", mais bon, ce n'est pas hyper précis non plus.

 

Par contre, pour le cas dans le Jura, on a un nouvel élément très intéressant : L'article du Progrès a été mis à jour avec l'ajout d'un nouveau témoignage parlant d'un "bruit d'hélicoptère" au passage du phénomène.

 

Enfin, on a un nouveau phénomène à élucider pour la journée d'hier. Il a touché le village de Louze, dans la commune nouvelle de Rives Dervoises (Haute-Marne)

Il y a avait alors une forte averse de grésil, ayant provoqué un accident de la route, comme l'indique ce second article : 

EDIT : Nouvelles photos pour le cas de Beynes

 

 

Le cas de Beynes est donc à approfondir. En regardant une photo, ça me rappel un peu ce que j'ai pu observer lors de mon enquête à Charquemont. La photo ci-après montre donc un arbre avec une branche de diamètre assez moyen collé contre sont tronc. Soit, la branche est tombé tout à fait normalement au passage du coup de vent, où alors, avec la rotation des vents, elle a pu se retrouver projeter contre le tronc lui même au lieu d’atterrir plus loin ( j'ai fais un trait grossièrement pour expliquer mon point de vue ). Le cas se discute avec une photo qui montre des branches alignés de manière assez horizontal, cas de rafale descendante. A voir ce qu'on aura de plus sous la main :) 

 

1939795314_Sans1.thumb.png.045b4999139b2697c7019475f054470e.png

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Cires-les-mello (60)
il y a 34 minutes, Météodu37 a dit :

 

Le cas de Beynes est donc à approfondir. En regardant une photo, ça me rappel un peu ce que j'ai pu observer lors de mon enquête à Charquemont. La photo ci-après montre donc un arbre avec une branche de diamètre assez moyen collé contre sont tronc. Soit, la branche est tombé tout à fait normalement au passage du coup de vent, où alors, avec la rotation des vents, elle a pu se retrouver projeter contre le tronc lui même au lieu d’atterrir plus loin ( j'ai fais un trait grossièrement pour expliquer mon point de vue ). Le cas se discute avec une photo qui montre des branches alignés de manière assez horizontal, cas de rafale descendante. A voir ce qu'on aura de plus sous la main :) 

 

1939795314_Sans1.thumb.png.045b4999139b2697c7019475f054470e.png

Je vais enquêter ce week-end ;) Je vous en dirai plus. Keraunos s'occupe quant à eux du cas dans la Somme. 
Concernant les branches, elles ont été déposées par l'homme. Malheureusement, on ne pourra pas déterminer exactement où est-ce qu'elles sont tombées.

Edited by Météo Oise
  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours

Je suis sur le portable, mais voici un nouveau cas probablement intéressant, je m'y pencherais ce soir. Du côté de la Sarthe à Bonnetable 72.

Screenshot_2019-03-13-07-41-56.png

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours

Après réflexion, c'est clair qu'on est pas dans un cas de phénomène tourbillonnaire. Il s'agit du vent à l'intérieur du front froid lors du basculent du flux de l'Ouest au Nord-Ouest.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours

Cas typique d'un front froid pluvio-venteux. L'image radar a été magnifique d'ailleurs, où l'on voyait très bien la trace du front froid organisée en une ligne ondulée très active, et l'arrière du front plus stratiforme et moins actif. Vu l'intensité du front, les dégâts ne m'étonnent pas, les rafales étaient prévues puissantes de toute façon. 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...