Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
tony86

Désintégration en chaîne des glaces polaires

Recommended Posts

Admettons que la banquise contiue à fondre comme l' a deja fait et comme elle le fait, dans combien de temps aurons nous plus de glace au pole Nord ?

Le sujet a été abordé et discuté sous tous ses aspects dans le topic "Banquises et changements climatiques"./index.php?showtopic=14623&pid=699054&st=1520'>http://forums.infoclimat.fr/index.php?show...mp;#entry699054

J'ai calculé (et publié) voici déjà plus de trois ans, que la banquise arctique pourrait disparaître à peu-près complétement en été aux alentours de 2017, à 2 ans près.

Mais certains climatologues et glaciologues, qui n'envisageaient pas alors un tel événement avant 2070, parlent maintenant de 2012, voire de 2010. Ce qui me laisse extrémement dubitatif.

Quant à la nappe glaciaire du Groenland, elle perd de plus en plus de glace, mais n'est pas près de fondre dans sa totalité au cours de ce siècle, même dans la pire des hypothèse !

Alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas l'antarctique est bien partit pour battre un record hivernal d'extension (après le record estival) elle n'en fini plus de grossir.

quant au glacier de wilkins qui s'est détaché il est peut etre aussi d'origine volcanique comme l'ont montré une equipe anglaise

volcan en antarctique

C'est sur l'exceptionnel extension antarctique qu'il aurait fallu se focaliser si il y avait un minimum d'objectivité dans cette discipline scientifique (l'est elle encore?).Il suffit de taper dans google pour s'en rendre compte, aucun arcticle sur l'extension exceptionnelle, c 'est meme l'inverse puisque qu'on est orienté sur des articles qui parlent de fonte

Sinon je me permet de rajouter l'arcticle paru sur le site de pensée unique.fr sur le sujet de l'antarctique, hier soir:

6 Mars 2008 : Encore une désinformation catastrophiste sur la prétendue fonte de l'antarctique qui, au contraire, augmente sa superficie !

Cet article fait suite à l'article ci-dessus. Comme je vous l'avais promis, les nouvelles sur l'antarctique se précipitent en cette fin d'été austral. Hélas, toujours déformées ou tronquées par les grands médias...

Ce matin, les présentateurs (et -trices) de la radio (et notamment France-Info, déjà titulaire du bonnet d'âne du mois de février pour une annonce du même tonneau sur le sort des malheureux rennes lapons) se lamentaient sur la possible séparation d'un morceau important de glace du continent antarctique (le glacier Wilkin). Sans autre forme de procès, sans explications supplémentaires (ce qui est malheureusement le cas général de la part de ces présentateurs incompétents),et sans chercher aucunement à replacer tout cela dans le contexte de l'évolution générale des glaces antarctiques. Il en était conclu que cela résultait, bien sûr, du réchauffement climatique...et donc, en sous-entendu, du CO2 rejeté par l'homme dans l'atmosphère.

Hélas, le grand public et les hommes politiques croient à ce genre de sornettes...

En effet, il y a un tout petit problème, qui n'a évidemment pas été mentionné : Comme je vous l'ai déjà fait savoir, le continent antarctique s'est refroidi. Sa surface glacée a énormément augmenté ces toutes dernières années au point de battre tous les records depuis que la surveillance satellite a fait son apparition, c'est à dire depuis 1979...Non seulement le continent antarctique ne fond pas, mais il se regèle.

Comme on le constate une fois de plus, les communiqués alarmistes se font une spécialité de désinformer le public en péchant par omission. Heureusement, le site pensée-unique s'est aussi fait une spécialité de replacer toutes ces pseudo-nouvelles dans le contexte de la réalité objective. Celle que l'on voit en regardant les cartes, les courbes et les chiffres...Tous officiels.

Alors que se passe t'il réellement en Antarctique et où en sommes nous exactement en ce mois de Mars 2008 ?

* Où en est la surface gelée du continent antarctique en ce moment même ?

antarctique32008Pour répondre à cette question, un seul graphique et quelques chiffres officiels suffisent.

En ordonnées est portée la variation de surface glacée du continent antarctique dans son ensemble. La valeur zéro correspond à la moyenne de l'étendue mesurée entre les années 1979 et 2000.

On voit immédiatement que, depuis 2000, la surface de l'antarctique a plutôt augmenté et n'a certainement pas diminuée. C'est particulièrement net pour ce début d'année 2008 qui a vu cette étendue dépasser tous les records depuis le début des mesures satellitaires (1979). Le mois de Janvier à été remarquable de ce point de vue. Ce qui est tout à fait étonnant c'est que ce mois est un mois d'été de l'hémisphère Sud. La mois de Mars marque aussi une nette remontée ( 6 mois avant le plein hiver !) qui ne devrait pas s'achever de sitôt puisque l'hiver austral va commencer....On peut donc s'attendre à battre très bientôt le précédent record établi au mois de Janvier qui battait lui même le record précédent obtenu en Juillet 2003. En résumé, comme vous le voyez sur cette courbe officielle, en cette fin d'été austral, la surface de l'antarctique a augmenté d'environ 1,5 à 1,8 millions de km2 par rapport à la moyenne 1979-2000.

Vous avez sûrement remarqué que ceci n'a jamais été évoqué par les médias. Ces deniers ont plutôt choisis de titrer sur la perte effective d'un gros iceberg de 92,5km2 et la perte possible mais non effective d'un autre plus gros de 15 mille km2 (le glacier Wilkin) qui représenterait (si elle se produit ce qui est peu probable en ce début d'hiver austral) un perte hypothétique qui serait, de toute façon, inférieure à 1% du gain total en glace de l'antarctique ! De plus si cette masse de glace se détachait elle serait immédiatement réincorporée au continent par l'englacement hivernal. Donc il est inutile d'avoir peur d'une montée des océans comme le prétendent certains "journalistes" qui avec la même absence de rigueur éditoriale, "oublient" aussi de préciser que l'étendue des mers gelées antarctiques a, elle aussi, augmenté de 60% (4 contre 2,5 millions de km2) par rapport à l'année dernière...

Dans ces conditions, quand les médias prétendent que "l'antarctique se réchauffe et fond plus vite que prévu", ils se moquent du grand public! Au contraire et au vu des chiffres officiels, "l'antarctique se refroidit et se reforme plus vite que prévu". C'est la vérité objective tirée des chiffres officiels.

* D'autre part, qu'en est-il exactement de ce gros glaçon qui se détacherait de l'antarctique ?

Tout d'abord, et c'est essentiel, il convient de rappeler que le fameux gros glaçon pourrait se détacher (il ne l'a pas encore fait et il est peu probable qu'il le fasse compte tenu de l'arrivée de l'hiver austral qui va ré-englacer tout le continent) se situe dans la péninsule ouest de l'antarctique dont on a rappelé plus haut le caractère océanique du climat par opposition au caractère continental du reste du continent. On a aussi mentionné les dernières découvertes qui montrent que la partie ouest de l'antarctique est le siège d'une activité volcanique remarquable qui peut très bien expliquer que cette partie se réchauffe alors que tout le reste du continent se refroidit. C'est même la seule explication logique alors que la température des océans n'augmente plus, au moins, depuis 2003 (voir post ci-dessus).

Pour comprendre ce qui s'est réellement passé, il convient de regarder des cartes qui ne sont rien d'autres que des image satellite du continent antarctique en provenance de la NASA.

wilkin

La première de ces vues satellites vous montre le fameux glacier Wilkin (Wilkin Ice shelf écrit en tout petit) dont on craint la séparation sur la péninsule Ouest. Comme vous pouvez le constater, ce glacier se trouve situé sur la dorsale tectonique qui se prolonge tout le long de l'amérique du sud (c'est la suite de la cordillère des andes) jusqu'en Patagonie puis dans la péninsule ouest et le sud de l'antarctique comme cela est visible dans les image suivantes.

La seconde vue satellite (ci-dessous à gauche) vous rappelle la situation géographique de cette péninsule ouest par rapport à l'ensemble du continent. C'est une carte indiquant l'activité volcanique apparente (c'est à dire en surface) du continent austral. Elle indique les noms des volcans répertoriés. A droite un agrandissement autour du glacier Wilkin indiquant la découverte toute récente d'un volcan sub-glaciaire ( marqué Volcano et découvert par l'équipe anglaise de l'AS antarctic survey). Comme on le voit, ce volcan est bien situé dans l'alignement de la grande chaîne tectonique dont quelques volcans sont indiqués sur l'image de droite (dont le fameux Erebus). Il est n'est pas éloigné du Wilkin Iceshelf et lui ou un autre, non encore découvert, peuvent fort bien réchauffer localement l'océan et ainsi fragiliser la zone de ce glacier. Mais encore une fois, cette surface fragilisée représente mois de 1% du gain total en glace de l'antarctique, pour cette année. C'est très petit par rapport à l'énormité du continent antarctique.

antarvolcanovolcan

Alors qu'en conclure ?

-Que nous sommes à la fin de l'été austral et que ce genre de glissement est banal et s'est répété plusieurs fois au cours de histoire Globalement, Le gain en glace actuel du continent est énorme et il va sans doute encore s'amplifier pendant l'hiver qui commence. Le continent ne fond pas. Bien au contraire. Il s'agrandit.

-L'annonce claironnée par les médias est malhonnête en ce sens qu'elle ne resitue pas le glissement (s'il se produit) du glacier Wilkin dans la perspective de ce qui se passe réellement dans le continent antarctique. Elle ne mentionne pas non plus le fait que ce glacier se trouve sur la grande chaîne tectonique de l'antarctique qui concerne surtout la péninsule ouest et qu'un nouveau volcan sub-glaciaire y a été découvert, à proximité. Non plus que la présence de ce volcan sub-glaciaire peut expliquer la fonte de cette partie de l'antarctique comme cela a été suggéré par des chercheurs anglais.

Enfin et ceci relève beaucoup plus des luttes intestines au petit monde des chercheurs, je soupçonne que s'est engagée une compétition fratricide entre deux groupes de chercheurs qui travaillent, en ce moment même, pour la mission Antarctic Survey. D'une part le groupe américain Ted Scambos, Colorado University) dont les affirmations vont dans le sens alarmiste du GIEC (" c'est le réchauffement climatique du CO2" ) et d'autre part les chercheurs du BAS (Hugh Corr et al, British Antarctic Survey) qui ont découvert le volcan sub-glaciaire et qui soutiennent que ces volcans sous-jacents peuvent expliquer la perte d'une partie des glaces antarctiques notamment celles de la péninsule. Le fait que les parties qui se détachent soient toutes situées dans la même zone de la péninsule antarctique semble leur donner raison.

Une compétition entre groupes de chercheurs est une chose normale, banale et somme toute bénéfique pour la science. Ce qui l'est moins, c'est que l'un des deux groupes utilise à profusion la presse internationale pour faire valider et connaître son point de vue, au détriment de la déontologie scientifique la plus élémentaire. Un tel comportement est vraiment très inquiétant. Hélas, il s'est banalisé. En matière de sciences climatiques, il est même devenu la règle.

Comme nous sommes au tout début de l'hiver austral, l'englacement ira en s'amplifiant. Comme nous avons déjà atteint des niveaux records de superficie en cette fin d'été austral, il est pratiquement assuré que l'antarctique atteindra une superficie inégalée dans le courant de cette année...Elle est vraiment très loin, la fonte de l'antarctique claironnée par les médias incultes...C'est même tout le contraire qui se produit.

Et gageons que nous aurons bientôt des nouvelles de nos amis les chercheurs Britanniques du BAS, adeptes des volcans, qui ne se laisseront pas faire...

A suivre donc.

Mis à jour le 28 Mars 2008

moui...on passera aussi sur les tromperies, aberrations et autres inepties scientifiques sur cet article, ainsi que sur ce site en général... default_rolleyes.gif

il suffit de relire cet article pour se rendre compte que celui-là même qui prétend fourvoyer ceux qui détournent ou orientent les faits ne se prive pas pour le faire également.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Cormeilles (27)

moui...

on passera aussi sur les tromperies, aberrations et autres inepties scientifiques sur cet article, ainsi que sur ce site en général... default_rolleyes.gif

il suffit de relire cet article pour se rendre compte que celui-là même qui prétend fourvoyer ceux qui détournent ou orientent les faits ne se prive pas pour le faire également.

default_laugh.png En effet. le sérieux de cet article ou pas ne gênera pas Jean noel du moment que ça va contre le RC.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En Arctique, le brassage est suffisamment efficace pour empêcher toute réduction sensible de la salinité des eaux de surface.

Il n'en est pas de même pour l'Antarctique. En raison essentiellement du courant circumpolaire, seuls des phénoménes d'échanges turbulents peuvent limiter un peu la baisse de salinité des eaux de surface au niveau de l'interface courant circumpolaire/Atlantique et Pacifique sud.

-----------------------------------------------------------------------------------------

Comme toujours c'est une question de nuance puisque dans un autre post Alain écrit pas plus tard que hier dans banquises et changements climatiques

"Malgré l'incidence de la Nina, de la faible activité solaire et de la relativement faible salinité des eaux de surface mesurée dans plusieurs secteurs maritimes au nord du continent américain, on peut craindre un nouveau recul estival de l'area de l'ordre de quelques centaines de milliers de Km² (de - 300 000 à - 500 000 Km² peut-être). "

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...