EXPRESS04

Glaciers alpins

Messages recommandés

Posté(e) (modifié)
Il y a 8 heures, lothski a dit :

Le glacier des Bossons est très réactif mais aucune saison ne peut modifier la langue d'un glacier en fin d'hiver !

 

Tout à fait exact, un hiver, même s'il était encore plus exceptionnel que ce dernier, n'a aucune influence sur la langue terminale du glacier.
Il est presque comme en fin d'été, juste un peu mieux grâce à son mouvement vers le bas qui en épaissit un peu le front, et de la glace un peu plus tranchée, plus vive, moins arrondie, moins "usée".

Les 4 à 5 ans où il s'est mieux porté, c'était le fait de plusieurs printemps/étés avec une ablation un peu plus réduite, ce qui a permis de conserver un peu plus de glace, et au front de s'épaissir d'une année sur l'autre.
Mais cette année le pire est sa perte de largeur à tous les niveaux, et ça la neige n'y peut rien non plus.

Seule une poussée venant du haut, mais ça demande des années, ou un printemps/été/automne particulièrement frais et humide, pourraient inverser la tendance.
 

 

Modifié par Michel-Chx
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ses photos tu fais partager c est super de ta part.

L hiver et le printemps fut au top pour le bilan des masses des glaciers il sera sans doute positif si nous avons un été "normal" je croise les doights... c est deja pas mal.

 

D apres tes photos sur ton site j ai l impression que sur la tranche 2000-2011 le glacier est en recul constant chaque année mais que depuis 2012-2018 le front du glacier se stabilise au meme niveau, peut-on qualifier que le recul fait une "pause" ? 

Toi qui habite sur chamonix as tu se resentit ? 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Michel-Chx a dit :

 

Tout à fait exact, un hiver, même s'il était encore plus exceptionnel que ce dernier, n'a aucune influence sur la langue terminale du glacier.
Il est presque comme en fin d'été, juste un peu mieux grâce à son mouvement vers le bas qui en épaissit un peu le front, et de la glace un peu plus tranchée, plus vive, moins arrondie, moins "usée".

 

 

Franchement je suis pas trop d'accord (ou alors j'ai vraiment du mal à comprendre).

 

Exemple 3 mai 2016 VS 25 août 2015 :

 

jmOc.jpg

 

jmOm.jpg

 

Il y a clairement une différence au niveau de la langue ! Celle-ci est plus épaisse au sortir de l'hiver.

Or je trouve que cette année il n'y a pas une énorme différence.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

La partie la plus basse est de la glace qui avance encore  mais ne fond pas ou très peu de novembre à avril  à 1700 m , qu'il soit tombé 1 m ou 8 m de neige n'y change rien .

Alors qu'en été c'est autour de  8 m d'épaisseur de glace  qui fond  à cette altitude (1),  ce qui fait une différence qui se voit forcément entre mai et octobre 

je maintiens que ce qui constitue le front en mai 2016  aussi  n'est à 95% pas de la neige de l'hiver 2016  c'est la glace qui a cessé de fondre les mois d'avant et avancé  ce qui a continué à  recharger le front , l'apport de glace par écoulement est  énorme là  sinon il n'y aurait plus rien à cet endroit très bas depuis bien longtemps .

(1) Les glaciers à l'épreuve du climat - Chapitre 7.

Modifié par lothski
  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 22 heures, EXPRESS04 a dit :

D après tes photos sur ton site j ai l impression que sur la tranche 2000-2011 le glacier est en recul constant chaque année mais que depuis 2012-2018 le front du glacier se stabilise au mème niveau, peut-on qualifier que le recul fait une "pause" ? 

Toi qui habite sur chamonix as tu se ressentit ? 

 

Ton ressentit est bon, et non seulement il y a eu une stabilisation, mais le glacier a fait une poussée assez nette pendant environ 4 ans, elle est bien visible en épaisseur de glace, pas en  longueur puisque le glacier se fracture sans cesse à ce niveau.
A ce moment là on a vu qu'un équilibre était atteint pour les Bossons, et si cette évolution se confirme, on assistera sans doute à des séries d'années de recul ou de poussée selon que ces années lui seront favorables ou pas.

En altitude cette année le bilan de masse sera favorable,  là aussi ce seront des successions d'années plus ou moins bonnes, qui feront à terme le volume de glace de toute sa longue langue qui descend dans la vallée.
En ce moment le glacier paye la fonte considérable de l'été 2017,  sa perte en largeur et épaisseur est sévère, une rupture dans sa relative meilleure santé des années dernières. Espérons ne pas revoir cela ces prochains étés.

 

Ce que tu dis lothski est tout à fait juste aussi, c'est bien ce qu'il se passe.

 

Modifié par Michel-Chx
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, lothski a dit :

La partie la plus basse est de la glace qui avance encore  mais ne fond pas ou très peu de novembre à avril  à 1700 m , qu'il soit tombé 1 m ou 8 m de neige n'y change rien .

Alors qu'en été c'est autour de  8 m d'épaisseur de glace  qui fond  à cette altitude (1),  ce qui fait une différence qui se voit forcément entre mai et octobre 

je maintiens que ce qui constitue le front en mai 2016  aussi  n'est à 95% pas de la neige de l'hiver 2016  c'est la glace qui a cessé de fondre les mois d'avant et avancé  ce qui a continué à  recharger le front , l'apport de glace par écoulement est  énorme là  sinon il n'y aurait plus rien à cet endroit très bas depuis bien longtemps .

(1) Les glaciers à l'épreuve du climat - Chapitre 7.

 

Merci pour les précisions du coup.

Je comprends mieux maintenant 😉

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/05/2018 à 10:15, Michel-Chx a dit :

 

Ton ressentit est bon, et non seulement il y a eu une stabilisation, mais le glacier a fait une poussée assez nette pendant environ 4 ans, elle est bien visible en épaisseur de glace, pas en  longueur puisque le glacier se fracture sans cesse à ce niveau.
A ce moment là on a vu qu'un équilibre était atteint pour les Bossons, et si cette évolution se confirme, on assistera sans doute à des séries d'années de recul ou de poussée selon que ces années lui seront favorables ou pas.

En altitude cette année le bilan de masse sera favorable,  là aussi ce seront des successions d'années plus ou moins bonnes, qui feront à terme le volume de glace de toute sa longue langue qui descend dans la vallée.
En ce moment le glacier paye la fonte considérable de l'été 2017,  sa perte en largeur et épaisseur est sévère, une rupture dans sa relative meilleure santé des années dernières. Espérons ne pas revoir cela ces prochains étés.

 

Ce que tu dis lothski est tout à fait juste aussi, c'est bien ce qu'il se passe.

 

Avec le bonus d un hiver tres neigeux que nous venons de vivre il serait  vraiment triste de ce taper un été 2017 bis... 

Le glacier du bosson reagit rapidement c est sympa de l observer

Moi un été 2013 ca me va tres bien 😆🌩

Dans les annees 40 le glacier a brusquement fondu un peu a l image des annees 2000-2010 alors pourquoi pas une crue du glacier comme dans les annees 50-60 😉

 

Qui a des photos du glacier lors de la fonte des annees 40 ? Pour voir le niveau du front du glacier 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 4 heures, EXPRESS04 a dit :

Moi un été 2013 ca me va tres bien 😆🌩

Juillet 2013 fut un passage au four ,  n'importe quel  glacier  demandera plutôt un été de la fin des 70's comme 1977 par ex. et d'enchaîner l'année suivante avec un  hiver + été 1978 bis  , avec ça  croissance  garantie des glaciers et ..........   du topic des lamentations   ¬¬

PS du coté d'Andermatt   mai 2018  fait bien léger par rapport aux poids lourds des 60/70 's :

 http://www.skipass.com/forums/enmontagne/meteo/sujet-129850-2200.html#3379046

 

Modifié par lothski
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 9 heures, EXPRESS04 a dit :

Dans les années 40 le glacier a brusquement fondu un peu à l image des années 2000-2010 alors pourquoi pas une crue du glacier comme dans les années 50-60 😉

Qui a des photos du glacier lors de la fonte des années 40 ? Pour voir le niveau du front du glacier 

 

Il n'est pas allé jusqu'à la fracture, mais pas bien loin.

Mais dans les années 1920/1930 il partait d'une crue bien plus importante qu'en 1980/90. Il remplissait la cuvette.

 

890069747_051949.JPG.b563355af24ec5fd7e589c5a97fb3387.JPG

 

622307273_061952.thumb.JPG.d4a0197a14f2c43a6bb4ffbbfadc40f8.JPG

 

2119785125_06a1955.thumb.jpg.ed3d8851d9cec33be5c6a81c5953c41b.jpg

 

1928.jpg.56d7147dc1d30cfea7b441ecd36a9386.jpg

 

Modifié par Michel-Chx
  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le recul est impressionnant en 1930 et 1950 ! Heureusement qu il y a les photos pour garder des preuves ! 

Le glacier avance est recul en dent de scie donc gardons espoir que cela continue 😊 

Cycle 1 : 1850-1900 recul 

Cycle 2 : 1900-1930 poussee

Cycle 3 : 1930-1950 recul 

Cycle 4 : 1950-1985 poussee

Cycle 5 : 1985-2010 recul 

Cycle 6 : 2010- ? Pause ? Poussee ? 

 

😉

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, EXPRESS04 a dit :

Le recul est impressionnant en 1930 et 1950 ! Heureusement qu il y a les photos pour garder des preuves ! 

Le glacier avance est recul en dent de scie donc gardons espoir que cela continue 😊 

Cycle 1 : 1850-1900 recul 

Cycle 2 : 1900-1930 poussee

Cycle 3 : 1930-1950 recul 

Cycle 4 : 1950-1985 poussee

Cycle 5 : 1985-2010 recul 

Cycle 6 : 2010- ? Pause ? Poussee ? 

 

😉

Il faut savoir pourquoi ces cycles, ça évite d'espérer l'impossible.

 

Les glaciers évoluent par l'accumulation (neige d'octobre à avril/mai) et la fonte estivale.

 

Les précipitations ne marquent aucune tendance de FOND, il reste la fonte estivale.

Ton cycle 1 c'est le début du RC antropique ; ton cycle 2 c'est un certain ralentissement de la progression des températures ; tu peux y ajouter la décennie 1930

Ensuite la France (l'Europe occidentale) a connu une série d'années avec des printemps et des étés anormalement chauds  (43, 45, 47, 49, 50 et 52), mais moins que les printemps et les étés actuels.

Les glaciers ont connu un recul particulièrement marqué.

Depuis la fin des années 1980, les températures en France, en Europe et dans le monde, flambent, et cela va continuer : c'est le stockage du CO2 dans l'atmosphère ; le fameux effet de serre ; ce n'est pas une théorie, c'est un phénomène physique que les collégiens apprennent.

 

Le recul entamé depuis la fin des années 80 ne sera pas remis en cause de sitôt ; peut être quelques années où la fonte sera un peu plus sage; mais les quelques années où les hivers seront copieusement arrosés (cette année) et où les étés frais voudront bien se montrer (d'une température analogue aux étés chauds du XXème) n'y feront rien.

Depuis 2010, tu peux montrer des photos, tu verras les dégats.

 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 22 heures, th38 a dit :

Ton cycle 1 c'est le début du RC antropique ; ton cycle 2 c'est un certain ralentissement de la progression des températures ; tu peux y ajouter la décennie 1930

Ensuite la France (l'Europe occidentale) a connu une série d'années avec des printemps et des étés anormalement chauds  (43, 45, 47, 49, 50 et 52), mais moins que les printemps et les étés actuels.

Les glaciers ont connu un recul particulièrement marqué.

Depuis la fin des années 1980, les températures en France, en Europe et dans le monde, flambent, et cela va continuer : c'est le stockage du CO2 dans l'atmosphère ; le fameux effet de serre ; ce n'est pas une théorie, c'est un phénomène physique que les collégiens apprennent.

 

Tu passes en revue les différents cycles, sauf le " Cycle 4 : 1950-1985 poussée ".
Quel est ton avis ? Il est si souvent ignoré, pourquoi ? Et pourtant il a été une rupture bien visible et suffisamment longue à l’échelle historique des glaciers.

Modifié par Michel-Chx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
il y a une heure, Michel-Chx a dit :

 

Tu passes en revue les différents cycles, sauf le " Cycle 4 : 1950-1985 poussée ".
Quel est ton avis ? Il est si souvent ignoré, pourquoi ? Et pourtant il a été une rupture bien visible et suffisamment longue à l’échelle historique des glaciers.

 

La "poussée" 1953/1985 n'est quand même pas violente, et comme l'écrit Leroy Ladurie dans son livre sur l'histoire du climat à propos de cette période "il est difficile de parler d'avancée des troupes quand le tiers continue à battre en retraite".

 

Cela étant,  de toute façon, il y a au moins stabilisation durant cette période, voir légère avancée des glaciers, telle qu'on le voit ci dessous avec le glacier blanc.

 

graphglacierblanc.png

 

Les glaciers se mettent toujours en équilibre avec les conditions climatiques. Or les 4 ou 5 étés très chauds avant 1953 (45, 49, 50 et 52) voir caniculaires (47) ne se sont pas répétés avec la même fréquence par la suite ; je "pense" donc, que les glaciers ont retrouvé une masse conforme aux températures estivales habituelles du XXème.

 

Les années 40 ont quand même été exceptionnelles du point de vue climatique, avec un champ de pression constamment élevé sur l'Europe occidentale , ce qui a donné des étés très chauds (défavorables au glaciers) et des hivers sévères (4 des 10 plus gros hivers du XXème se trouvent dans cette décennie) mais là, sans conséquence pour les glaciers, puisque même l'hiver le plus doux n'a jamais amené de fonte là haut...

Modifié par th38
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Pour la Mer de glace, le glacier d'Argentière, le glacier des Bossons, la poussée été beaucoup plus forte que la relative linéarité du glacier Blanc.
Les photos et témoignages de ceux qui pratiquaient l'école de glace aux Bossons ne parlent pas de "légère avancée", car c'était spectaculaire, j'ai suivi aussi cela de très près.

 

glacier-des-bossons-1984.thumb.jpg.ded610541bb697155e96d7345b1802a6.jpg

 

La Mer de glace, la poussée était telle qui a fallu démonter et remonter bien plus haut la gare aval de la télécabine menacée de destruction.
Donc non, l’observation montre bien qu'il y a eu une forte poussée, non une légère poussée, et durable. Encore moins une relative stabilisation.
J'ai mesuré jusqu'à 50 cm de gain par jour au plus fort de la poussée.

Un autre exemple au glacier d'Argentière :

 

tele.jpg.8dccd7d5bb8d24b043ad9ed74c956554.jpg

 

article3b.jpg.ed5d15610d855321b750e6bc2383aca4.jpg

 

edf.thumb.jpg.8ae94ea32bf6ed05f15eb9ebad8f9503.jpg

 

Ce n’est pas une critique de ce que tu dis, mais c'est largement ignoré.

Modifié par Michel-Chx
  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour tes docs.

Les étés frais et humides des années 70 avaient bien laissé des traces...et donc pas qu'un peu dans le massif du Mt Blanc...

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Très bon mais pas mieux que 2017 (zone bien servie l'an dernier dès novembre )  là 

 http://www.nimbus.it/ghiacciai/2018/180616_CiardoneyNeve.htm 

  La distribution  là bas n'a rien à voir avec les Alpes du nord et les 4/5 de la Suisse , ils n'avaient  rien pris des grosses chutes de début  février  2013  saison sauvée en mai  là bas  et cette année novembre décembre foireux.   (courbes en bas de page )

 

"Pas d'accumulation de neige exceptionnelle"   au Glacier blanc  
http://www.ecrins-parcnational.fr/actualite/glacier-blanc-mesure-international

Modifié par lothski
  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

18 juin, l'état des glaciers et de l'enneigement aux Grands Montets.

Un petit diaporama qui montre (au début) que la rimaye vit ses dernières heures.

Diaporama. Ski d’été aux Grands Montets, le 18 juin, en suivant Adrien.

https://vimeo.com/275715477

 

Image2.jpg

Modifié par Michel-Chx
  • J'aime 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, la série de jours quasi caniculaires que l'on entame va faire fondre comme neige au soleil l'épais manteau neigeux qui a recouvert nos glaciers.

Entre 2500 et 3000 m, il ne risque de rester plus grand chose, d'ici 8 jours, hormis les endroits protégés du soleil,

....Alors que les conditions hivernales ont été quasi exceptionnelles....

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

ça fait déja un moment que l'avance de  2018 a réduit comme peau de chagrin par rapport à 2016 et 2013 , juillet 2013 avait été un four  continu espérons échapper à une répétition .

Pas facile de comparer avec la webcam de Tignes vu la baisse de l'épaisseur de glace dessous 

on peut regarder ça 

https://alpedhuez.roundshot.com/pic-blanc/

 

https://alpedhuez.roundshot.com/pic-blanc/#/?imgid=8817465

https://alpedhuez.roundshot.com/pic-blanc/#/?imgid=8812049 la il venait de neiger 

https://alpedhuez.roundshot.com/pic-blanc/#/?imgid=17555453

coté suisse 2018/2016 :(

https://glacier3000.roundshot.com/#/?imgid=33754968

https://glacier3000.roundshot.com/#/?imgid=17553392

 

 

 

 

 

 

Modifié par lothski
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

:@  avril mai juin vient se placer comme le plus chaud  sur plus de 150 ans en Suisse  ex-aequo  avec  l'infâme 2003 et son mois de juin record catégorie  horribilis  ,

 2007 et 2011 battus 

 

https://www.meteosuisse.admin.ch/home/actualite/meteosuisse-blog.subpage.html/fr/data/blogs/2018/6/warmer-juni.html

 

Et la semaine qui vient est prometteuse aussi dans le genre  tueuse de neige résiduelle.  Pff...... quel gachis !

si ça continue comme ça on aura un bilan pour les glaciers  bien pire que 2002 par ex.  qui n'avait ramené que des clopinettes en neige en hiver mais beaucoup plus après le 1° mai 

les étés 2007 et 2011 avaient eu un mois favorables pour compenser les tristes hivers et printemps .

 

 

 

Modifié par lothski
  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Cette photo n'est pas de moi, ni tout à fait du même endroit, mais c'est désastreux pour un 1er juillet.
On voit bien que l'été dernier qui a tant aminci le glacier, et très haut, se paie cher encore cette année, pas de réserve de glace suffisante pour alimenter un peu le bas du glacier.

 

36452937_1713877872041933_8452748225554677760_n.jpg

 

 

2018-11Mai.JPG

Modifié par Michel-Chx
  • J'aime 1
  • Surprise 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Le 30/06/2018 à 16:38, th38 a dit :

Bon, la série de jours quasi caniculaires que l'on entame va faire fondre comme neige au soleil l'épais manteau neigeux qui a recouvert nos glaciers.

Entre 2500 et 3000 m, il ne risque de rester plus grand chose, d'ici 8 jours, hormis les endroits protégés du soleil,

....Alors que les conditions hivernales ont été quasi exceptionnelles....

Réchauffement climatique impitoyable,de plus en haute montagne on paye un automne extrêmement sec (début décembre les glaciers étaient tés sec), un printemps finalement sec aussi hormis les averses orageuse, une seul chute de neige conséquente le 14 mai. 

Modifié par Bubu73440

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Même les endroits gavés avant,  se sont fait  laminer en mai juin 2017 et 2018  leur jolis cumuls à une vitessse  ..  (2° et 3° meilleurs cumuls en 25 ans là bas ) , dans les parties au soleil  l'été n'avait plus grand chose à faire .

comparatif au 2 juillet 2012 à 2018 là 
http://forum.meteonetwork.it/showthread.php?t=142178&p=1060760787#post1060760787

la tuerie était 2012 VS 2017 

les liens vers les bilans très complets du site  Nimbus sont dans le même sujet 

*****************

Si quelqu'un peut aller faire un tour par là vers le 10 15 août cet été  dans ce coin des Grandes Rousses   qui était en forme en  2001   http://mto38.free.fr/jpegs/010812/L/ 

ou voit  une photo qq part ,   je suis preneur pour un 2001 VS 2018 

 

 

Modifié par lothski

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Week end alpinisme sur le glacier d'argentière, il est encore très bien couvert de neige et en très bonnes conditions avec peu de crevasses, la haute montagne est belle avec des quantités de neige encore énorme au vue de la saison. Les accès aux refuges sont parfois compliqués à cause de gros névés qui rendent les chemins périlleux. Par exemple la rand dans les aiguilles rouges doit être techniques au vu de l'enneigement des cols.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, même remarque pour moi de retour des Grandes Rousses ; malgré une fonte importante, les quantités de neige, en particulier sur les faces Nord sont très au dessus de la normale. Cela fait du bien au moral  de voir que l'on a une vrai année de répit.

Car avec ce que j'ai vu (qui n'est donc pas de la mesure scientifique) même une suite d'été très chaude ne devrait pas entamer les glaciers😃

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.