mottoth

Climats du monde

2 564 messages dans ce sujet

Trop chaud pour l'Ecosse surtout l'été, l'amplitude annuelle est faible, l'ensoleillement hivernal faible, les pluies modérées mais plus abondantes que dans les deux fiches précédentes et un maximum moins centré sur l'été, c'est donc sans doute un climat ouest européen de plaine.

Je pencherai pour un climat anglais du sud-est : Londres peut-être.

Un petit doute quand même : les Tnn et les Txx me semblent très modérées, c'est peut-être un climat davantage cotier, du littoral oriental de l'Angleterre. L'ouest aurait un maximum de pluies plus centré sur l'hiver et une amplitude thermique annuelle plus faible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trop chaud pour l'Ecosse surtout l'été, l'amplitude annuelle est faible, l'ensoleillement hivernal faible, les pluies modérées mais plus abondantes que dans les deux fiches précédentes et un maximum moins centré sur l'été, c'est donc sans doute un climat ouest européen de plaine.

Je pencherai pour un climat anglais du sud-est : Londres peut-être.

Un petit doute quand même : les Tnn et les Txx me semblent très modérées, c'est peut-être un climat davantage cotier, du littoral oriental de l'Angleterre. L'ouest aurait un maximum de pluies plus centré sur l'hiver et une amplitude thermique annuelle plus faible.

Oui côtier parce-que les amplitudes moyenne journalière, notamment l'été, sont très faibles tout comme les températures extrêmes peu éloignées de la normale ce qui va dans le sens d'une situation bien océanique..

Mais en même temps il y a tout de même 15° d'amplitude annuelle (on est loin des 10° que l'on peut retrouver à Brest ou en Irlande) et un étrange maximum pluviométrique en fin d'été début d'automne, comme si l’océanite était déjà dégradée

Et puis les températures hivernales sont assez basses pour être sur une côte face à l'Atlantique de l'Irlande à la France, il faut monter au moins en Écosse pour trouver aussi frais en hiver sur le littoral Atlantique..malgré cela à peine 26 jours en moyenne par an.

Cela ressemble à une station littorale mais en partie protégée des plus grosses influences océaniques (amplitude thermique annuelle, ensoleillement plutôt pas mal) mais je ne sais où?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le vent semble toujours omniprésent en tout cas. en gros 50% de vent supérieur à 10m/s en hiver.

J'opterais peut être pour une plateforme pétrolière au large du SE de l’Angleterre mais j'ai un doute sur le fait qu'elles enregistrent l'ensoleillement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#181. Copenhague.

Amsterdam et Copenhague sont des cas d’école de climat océanique de façade ouest

Pour Copenhague, non, je ne suis pas tout à fait d'accord ! L'influence continentale est bien présente : le régime pluvio est bien plus proche du type continental que du type océanique.

Certes Copenhague est plus océanique que continentale, mais elle n'est tout de même pas, à mon avis, un "cas d'école" du climat océanique !

et même si le Danmark ne fait pas partie de la Scandinavie

Euh... si, il en fait bien partie ! Aux yeux des autres Scandinaves, en tout cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh... si, il en fait bien partie ! Aux yeux des autres Scandinaves, en tout cas.

Oui ; stricto sensu, la Scandinavie est composée de la Norvège, de la Suède et du Danemark (culture commune). La Finlande est à part.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trop de soleil pour l'Écosse...

Tres tres océanique, et un minimum de temperature décale en février, je pencherai pour la frise Danoise ou Allemande, vers Heiligoland au large d'Hambourg en mer du Nord.

Tnn pas basse, Txx pas haute, tres sombre l'hiver mais un ete bien ensoleillé tout de même....

Oui, mais un peu plus au sud je crois : je dirais Den Helder...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant ce jeu ! happy.png

J'aurais dit aussi sur la côte des Pays-Bas pour l'aspect thermique (les températures estivales ont très peu d'amplitude donc ce n'est pas dans les terres). Mais le maximum pluvio en Août me chagrine je dois avouer...Toutes les stations que j'ai pu consulter sur le littoral, de la frontière belge à la frontière allemande, ont un maximum d'Août à Novembre, mais jamais avec Août au niveau du pic...online2long.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant ce jeu ! happy.png

J'aurais dit aussi sur la côte des Pays-Bas pour l'aspect thermique (les températures estivales ont très peu d'amplitude donc ce n'est pas dans les terres). Mais le maximum pluvio en Août me chagrine je dois avouer...Toutes les stations que j'ai pu consulter sur le littoral, de la frontière belge à la frontière allemande, ont un maximum d'Août à Novembre, mais jamais avec Août au niveau du pic...online2long.gif

Pour la Tm annuelle, l'amplitude journalière et les records, ça fait penser à des iles ou à un littoral du sud de la mer du Nord mais la Tm d'août (18°C) me parait un peu élevée pour ça. C'est vrai que Londres, un peu à l'intérieur des terres, comme je disais plus haut a sans doute des extrêmes un peu plus accusés. Une côte occidentale aurait un maximum pluviométrique davantage décalé en automne, c'est pour ça que je pensais au littoral oriental de l'Angleterre. Je pense que ce n'est pas non plus le littoral français de la mer du Nord, Dunkerque doit être un peu plus chaud que ça en Tm annuelle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la Tm annuelle, l'amplitude journalière et les records, ça fait penser à des iles ou à un littoral du sud de la mer du Nord mais la Tm d'août (18°C) me parait un peu élevée pour ça. C'est vrai que Londres, un peu à l'intérieur des terres, comme je disais plus haut a sans doute des extrêmes un peu plus accusés. Une côte occidentale aurait un maximum pluviométrique davantage décalé en automne, c'est pour ça que je pensais au littoral oriental de l'Angleterre. Je pense que ce n'est pas non plus le littoral français de la mer du Nord, Dunkerque doit être un peu plus chaud que ça en Tm annuelle.

Le problème est que je ne vois aucune station de la côte orientale anglaise qui pourrait bénéficier d'un ensoleillement annuel aussi "généreux" et de températures hivernales aussi "basses"

http://metofficenews.files.wordpress.com/2011/06/sunshine_average_1971-2000_17.gif

Sur cette carte posté ci-dessus, la plupart des secteurs côtiers bénéficiant d'au moins 1500h de soleil annuel ont des températures hivernales bien plus élevées même sur la côte orientale (de 2 à 3°).

Je pense plutôt comme nicolass et Dann à la Frise et en particulier à ses petites îles, même si j'ai des doutes sur le niveau d'ensoleillement.

Je dirais donc Terschelling ou Borkum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui franchement je reste perplexe, le maximum pluvio de fin d'été me chagrine beaucoup car ça n'est pas du tout une caractéristique d'un climat océanique (bien au contraire !), d'autant plus que l'ensoleillement y est relativement important sur la saison, ce qui fait davantage penser à une récurrence orageuse assez accusée, alors qu'au niveau thermique il n'y a pas photo sur le caractère océanique du climat. Quoique je trouve qu'il y a beaucoup de jours de gel pour une île ou pour une ville purement littorale, alors que dans le même temps la faiblesse des amplitudes à toutes les saisons font grandement songer à une situation insulaire ou littorale. Le contraste d'ensoleillement entre hiver et été fait songer au Nord de l'Europe c'est évident, tout simplement en raison de la durée du jour où la différence saisonnière est plus accusée que par chez nous.

Si on enlève ce maximum de fin d'été au niveau pluvio j'aurais pu dire la côte Sud de l'Angleterre où les îles anglo-normandes, mais toutes ces zones accusent un minimum estival.

Est-on bien en Europe au moins ? whistling.gif

Il s'agit pourtant forcément d'une côte occidentale pour que ce soit un Cfb (largement prononcé vu les chiffres).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui franchement je reste perplexe, le maximum pluvio de fin d'été me chagrine beaucoup car ça n'est pas du tout une caractéristique d'un climat océanique (bien au contraire !), d'autant plus que l'ensoleillement y est relativement important sur la saison, alors qu'au niveau thermique il n'y a pas photo. Quoique je trouve qu'il y a beaucoup de jours de gel pour une île ou pour une ville purement littorale, alors que dans le même temps la faiblesse des amplitudes à toutes les saisons font grandement songer à une situation insulaire ou littorale. Le contraste d'ensoleillement entre hiver et été fait songer au Nord de l'Europe c'est évident, tout simplement en raison de la durée du jour où la différence saisonnière est plus accusée que par chez nous.

Si on enlève ce maximum de fin d'été au niveau pluvio j'aurais pu dire la côte Sud de l'Angleterre où les îles anglo-normandes, mais toutes ces zones accusent un minimum estival.

Est-on bien en Europe au moins ? whistling.gif

Il s'agit pourtant forcément d'une côte occidentale pour que ce soit un Cfb (largement prononcé vu les chiffres).

C'est beaucoup trop froid l'hiver pour être une île Anglo-normande ou la côte sud Anglaise, rien que Plymouth au mois de janvier c'est des températures moyennes de 3,8°/8,8°.

Peut-on considérer la Frise comme un climat réellement océanique? Ca l'est sans doute beaucoup moins que la côte Atlantique de l'Europe de l Galice à l'Irlande, il y déjà les Iles Britanniques en face qui viennent sans doute un peu altérer le caractère purement océanique du climat.

Pour la maximum pluvio en fin d'été début d'automne on peut le retrouver dans certaines stations néerlandaises de Frise par exemple à Leeuwarden.

http://www.meteofrance.com/climat/monde/leeuwarden/0006270

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Énigme compliquée, je dirais une station de l'ouest du Danemark...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trop de soleil pour l'Écosse...

Tres tres océanique, et un minimum de temperature décale en février, je pencherai pour la frise Danoise ou Allemande, vers Heiligoland au large d'Hambourg en mer du Nord.

Tnn pas basse, Txx pas haute, tres sombre l'hiver mais un ete bien ensoleillé tout de même....

Je penche aussi pour Heligoland qui semble largement correspondre au climat en question... wink.png

G.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation
Pour Copenhague, non, je ne suis pas tout à fait d'accord ! L'influence continentale est bien présente : le régime pluvio est bien plus proche du type continental que du type océanique.

Certes Copenhague est plus océanique que continentale, mais elle n'est tout de même pas, à mon avis, un "cas d'école" du climat océanique !

Euh... si, il en fait bien partie ! Aux yeux des autres Scandinaves, en tout cas.

Mea culpa pour la Scandinavie, j'ai confondu avec la Finlande en effet !

Sinon pour la discussion océanique/continental je comprends les objections, et bien sur le régime de RR n'est pas purement océanique. Je considérais plutôt le fait que les vents d'ouest marins pénètrent les plaines côtières de Copenhage ou Amsterdam quasiment toute l'année avec vigueur, faisant baigner le milieu dans l'air marin. J'aurais du remplacer "océanique" par "maritime".

 

Citation
Trop de soleil pour l'Écosse...

Tres tres océanique, et un minimum de temperature décale en février, je pencherai pour la frise Danoise ou Allemande, vers Heiligoland au large d'Hambourg en mer du Nord.

Tnn pas basse, Txx pas haute, tres sombre l'hiver mais un ete bien ensoleillé tout de même....

A peine 35 minutes après le début de cette manche la réponse était trouvée par nicolass, bravo !

Le caractère côtier voire insulaire n'a échappé à personne, et tout ceux qui ont mentionné la Frise (allemande, hollandaise ou danoise) méritent un bon point ! Je crois que quelqu'un a aussi émis l'idée d'une plateforme pétrolière en mer du nord, ce qui n’était pas con du tout.

 

#182. Helgoland.

 

10015_map0.jpg

 

Helgoland (ou Heligoland dans sa traduction Française) est un petit archipel Allemand, à environ 45kms du continent. Sa plus grand ile mesure à peine 2kms dans sa plus grande longueur, et on dénombre environ 1300h.

10015_map1.jpg

 

C'est donc un milieu ultra-maritime, ce qui explique d'emblée les amplitudes thermiques diurnes très faibles du tableau de statistiques:

10015_map2.jpg

 

10015_Helgoland_A_v7_02.png

 

Sur ce bout de cailloux le vent est omniprésent, c'est la première fois que je retrouve de telles valeurs hors climats polaires.

Je trouve que la situation à quelques dizaines de kms du continent est intéressante car tout en étant hyper maritime au quotidien ce climat garde une influence continentale: les extrêmes sont très modérés - par exemple j'ai lu que la tnn historique n'est que de -11°c en février 1956 -, mais l'amplitude thermique annuelle est importante pour un milieu aussi maritime; les 18°c de Tm estivale ne pourraient pas être possibles sans le continent Européen qui borde cette zone au sud et à l'est.

 

L’ensoleillement est vraiment correct, à priori supérieur aux valeurs des stations continentales proches - il faudra que je fasse un jour une fiche sur Hambourg pour comparer mais les vieilles normales ne donnent que 1560h/an pour cette ville. La différence, si elle est avérée, vient de l'absence de convection diurne en mer, ce que l'on peut vérifier pour les mois de printemps et d'été sur les tableaux horaires:

10015_Helgoland_B_v7_02.png

 

Dans ce milieu sans aucun relief pour forcer la direction du vent les roses des vents sont très instructives, et confirment des choses que l'on pouvait lire sur celles de Amsterdam ou Copenhague:

- en hiver le vent de sud-ouest est dominant.

- en été le vent d'ONO est dominant.

- en avril on retrouve une légère domination des flux continentaux, sans que je ne sache si c'est une tendance propres aux années 2000-2014 ou un fait normal.

10015_Helgoland_C_v7_02.png

 

 

Voici l'hiver 2000-2001, dont le bilan est un peu doux mais qui reste l'un des plus représentatif de mon échantillon (tn: +0.4°c, tx: +0.2°c, RR 100.0%).

Après une première moitié de décembre douce, le reste de l'hiver est absolument normal.

Si les gelées ne sont jamais sévères en revanche le vent qui les accompagne donne des journées au ressenti vraiment froid. Je ne vois de toute façon aucun type de temps vraiment agréable, c'est vraiment un "enfer maritime".

10015_DEC00_FEB01.png

 

 

L'été est par contre souvent agréable, il peut baigner une douceur reposante lorsque le continent connait de fortes chaleurs.

Voici l'été 2010, légèrement excédentaire en t° grâce à juillet. Au bilan des 3 mois on a: tn 0°, tx +0.5°c, RR 96.6%.

Juin connait évidemment un démarrage frais, décalage thermique oblige (septembre est en moyenne 1.3°c plus chaud que juin).

Les tn estivales sont vraiment douces pour une station du nord de l'Europe, il est rarissime de passer sous les 10°c au coeur de l'été, et ceci à 54°N !

N.B: les pictos "sable" présents en quelques endroits des tableaux - le 13/12/200 et le 23/08/2010 - sont en fait des observations d'écume ("spray" en anglais) par vent tempétueux.

10015_JUN_AUG10.png

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
Remise en forme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci mottoth pour cette fiche et ce jeu !

Comment classer ce climat ? Bien qu'insulaire, il n'est pas hyperocéanique comme ceux des finistères européens, de la Galice au sud-ouest de la Norvège en passant par la Bretagne, l'Irlande ou l'Ecosse, l'amplitude annuelle est proche de celle d'Amsterdam (entre 14 et 15°C). Ce n'est pas non plus un climat de transition océanique-continental qui s'étend en gros du centre du Bassin Parisien à la Pologne, les extrêmes sont trop atténués. La mer du Nord, 'protégée' du flux atlantique direct par les Iles Britanniques, à la fois étendue et peu profonde induit ce type de climat original.

On peut bien sûr dire que c'est un climat océanique et le maximum pluviométrique en août constitue un exemple de plus qui vient infirmer le lien qu'il y aurait entre océanicité et maximum de pluie en automne hiver. On peut objecter la période de relevés trop courte mais pas tant que ça, 15 ans constituent déjà la moitié de la période normalement requise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben mince alors ! J'avais complètement oublié l'existence même de cette petite île hanséatique du Schleswig-Holstein.

Sinon, pour en revenir à la Scandinavie... un jour - il y a quelques années de ça - alors que je me trouvais en Finlande, un Finnois m'a raconté (en anglais, je ne suis pas encore full bilingual avec la langue de Sibelius laugh.png ) la petite histoire suivante :

« Voici comment, nous les Scandinaves, nous nous y prenons pour vendre un produit à l'étranger : tout d'abord, pour étudier, concevoir et élaborer ce produit, il faut un Finnois. Ensuite, pour le fabriquer, cela nécessite le savoir-faire d'un Norvégien. Puis, pour en faire la publicité, là c'est tout trouvé : il nous faut absolument un Danois. Et enfin, pour le vendre et ramasser le pognon, ben là, c'est évidemment un Suédois qui se portera volontaire... »

Je vous laisse interpréter. J'ai toujours aimé la sagesse et la perspicacité des Finnois...smile.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

#183. Lerwick

 

On reste on milieu maritime, et même carrément océanique: Lerwick (7500h) est la capitale des iles Shetlands, à 195kms de l'Ecosse, 330kms de la Norvège et 360kms de Torshavn (iles Féroé).

03005_map0.jpg

 

L'archipel fait environ 115kms du nord au sud dans la plus grande longueur. La station météo surplombe le village à 2700m de distance et 560m de la mer:

03005_map1.jpg

 

Vue vers le ONO:

03005_map2_WNW.jpg

 

Une photo tirée de Google Street View avec au loin le parc à instruments (à peu près au centre) et le mat anémométrique vers la droite.

03005_photo.jpg

 

03005_Lerwick_A_v7_02.png

 

L'océanicité est très forte avec seulement 8.4°c d'écart entre le mois le plus froid et le plus chaud, à 60°c de latitude nord... on avait 15°c à Helgoland dans un milieu largement aussi maritime. L'autre grande différence avec Helgoland c'est le très faible ensoleillement, entre 1000 et 1100 h annuelles c'est vraiment bas. La station n'est qu'à 86m d'altitude mais cela suffit pour qu'elle se retrouve souvent dans les nuages durant l'été, qui est la saison la plus humide (en hygrométrie moyenne).

On relève également beaucoup de précipitations, avec un pic hivernal typiquement océanique, ce qui différencie encore celle station d'Helgoland. J'ai été même étonné de l'abondance des précipitations et de leur fréquence. Bien sur le vent est de la partie et le conditions de tempête sont donc souvent atteintes.

Bref: des nuages, du vent, de la pluie, du brouillard... l’absence de grand froid hivernal n'y change rien, c'est un enfer.

 

Le caractère mouvant des centres d'actions donne des vents bien répartis autour des roses des vents, tout juste note-t-on la rareté des vents d'est / nord-est de septembre à mars, période durant laquelle les vents s'associent donc le mieux au gulf stream pour baigner l'archipel de douceur océanique.

03005_Lerwick_C_v7_02.png

 

 

Rien de bien remarquable sur les tableaux horaires, si ce n'est qu'en été aucun vent semble n'être vraiment dominant.

03005_Lerwick_B_v7_02.png

 

 

Voici un exemple d'hiver pris en 2003-2004, on est globalement proche des moyennes (tn: -0.3°c, tx: +0.1°c, RR 112.7%)

Comme à Helgoland les gelées sont peu fréquentes et peu intenses, mais leur ressenti est fortement aggravé par le vent. La période froide, très neigeuse et ventée de fin février a donné une couche de neige non mesurable en raison des congères: malgré les t° qui passent rarement sous les -5°c les hivers donnent parfois de formidables tempêtes de neige.

Notez l'impression générale de mauvais temps, janvier réussi à enchainer 31 jours avec au moins une trace de précipitations.

03005_DEC03_FEB04.png

 

 

Enfin l'été 2013, bien dans les clous (Tn 0.0°c, Tx -0.1°c, RR 87.9%).

Bruines, brouillards, pluies faible mais persistantes, ensoleillement en berne... pas le meilleur lieu de villégiature !

03005_JUN_AUG13.png

 

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui !

 

Modifié par mottoth
Remise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, on n'est pas loin du pire climat au monde... L'enfer. sick.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement climat assez peu reluisant, très océanique avec une humidité constante, du vent, frais/froid toute l'année et sombre. Pour résumer quand il ne pleut pas il y a du brouillard et quand il n'y a pas de brouillard il pleut (et vente) et puis parfois il y a du soleil ^^.

On note tout de même un minimum pluviométrique assez marqué en fin de printemps et début d'été (2 fois moins de pluie qu'en automne ou hiver) a quoi ce dernier est-il dû?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On note tout de même un minimum pluviométrique assez marqué en fin de printemps et début d'été (2 fois moins de pluie qu'en automne ou hiver) a quoi ce dernier est-il dû?

C'est la période la moins dépressionnaire (regardez les 05-centiles de Pression), et aussi celle où le flux d'ouest / sud-ouest - traditionnellement le plus perturbé - est le moins soutenu (cf. roses des vents).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est la période la moins dépressionnaire (regardez les 05-centiles de Pression), et aussi celle où le flux d'ouest / sud-ouest - traditionnellement le plus perturbé - est le moins soutenu (cf. roses des vents).

Oui mais pourquoi assiste-t-on, à cette période de l'année, à une augmentation moyenne des pressions sur le secteur? Comment explique-t-on au niveau de la circulation générale (à + grande échelle) cette hausse des pressions sur le secteur en fin de printemps et pas plutôt au cœur de l'été?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, on n'est pas loin du pire climat au monde... L'enfer. sick.gif

Je suis d'accord !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un climat à vous saper le moral....toute l'annéesick.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On note tout de même un minimum pluviométrique assez marqué en fin de printemps et début d'été (2 fois moins de pluie qu'en automne ou hiver) a quoi ce dernier est-il dû?

À la réponse de Mottoth, je rajouterai également l'élément suivant : la température de l'océan => donc l'influence sur la convection.

En effet, aux alentours de la mi-février (moment le plus froid de l'année), la température de l'océan au large de Lerwick avoisine les 8,5°C.

Vers la mi-août (moment le plus doux), l'océan est à 13,5/14°C.

Or, vers la fin mai-début juin, la température de l'océan ne dépasse toujours pas les 10/10,5°C.

Ces 3,5°C de moins qu'au mois d'août induisent une convection un peu plus faible, donc une réduction assez nette des possibilités de déclenchement ou de renforcement des ascendances de l'air => les développements cumuliformes se font un peu plus rares et un peu moins développés => moins de précipitations qu'en plein été, lorsque l'océan est plus "chaud".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette dernière fiche de Lerwick, très bel exemple de climat hyperocéanique à été très frais, très arrosé malgré l'absence de relief notable, un vrai cas d'école !

Effectivement l'ensoleillement y est vraiment très faible, 1050 heures, même à cette latitude c'est très peu, ajouter à cela l'isolement et les fréquentes tempêtes, l'ambiance doit y être bien particulière, voir Tintin et l'Ile Noire !

Bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   1 membre est en ligne