Sebaas

Consommation électrique et météo

926 messages dans ce sujet

avec une anomalie de température de - 6°C.

C'est quand même pas mal du tout : en France, la dernière fois qu'on a eu une anomalie journalière atteignant les -6° remonte au 17 décembre 2007, soit un peu plus d'un an désormais. Actuellement, on tourne autour de -4° au niveau national.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Extrait de l'analyse prévisionnelle publiée en octobre 2008 que l'on peut lire sur le site de RTE:

Au mois de janvier, la situation prévisionnelle se présente moins favorablement que celle établie l'année dernière à pareille époque. En effet, sur la première quinzaine de janvier, des importations pourraient s'avérer nécessaires dans plus de 1% des cas pour couvrir la consommation d'électricité en France. Pour ce faire, les fournisseurs devraient alors avoir recours aux marchés européens, en complément de la mise en oeuvre des effacements de consommation dont ils disposent sur leurs portefeuilles de clients. Le niveau d'importation estimé pourrait ainsi atteindre 1 300 MW la deuxième semaine de janvier. Sur les deux autres dernières semaines de janvier, le solde des échanges permettant de respecter le risque 1% est exportateur, mais demeure inférieur à 1 500 MW.

En dehors du mois de janvier, la situation prévisionnelle est globalement plus favorable cet hiver.

En cas de vague de froid intense et durable, les marges prévisionnelles se réduiront du fait de la forte dépendance du niveau de la consommation électrique aux températures et de la baisse des stocks hydrauliques après plusieurs semaines de froid.

Lorsque les marges se réduisent significativement, les fournisseurs du marché français pourraient mettre en oeuvre des effacements supplémentaires de la consommation sur leurs portefeuilles de clients ; ces éléments ne sont pas connus de RTE à ce stade et ne sont donc pas pris en compte.

Donc des bougies, des piles + un réchaud à gaz (saloperie de plaques vitrocéramiques!) default_unsure.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20"> vive le confort electrique,ici cuisiniere gaz bouteille,chauffage exclusivement bois (insert) , j'ai juste chauffe eau electrique, il suffitait d'un electrogene pour etre à l'abri.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est quoi cette histoire de réacteurs arrêtés? Je n'ai pas réussi à trouver les infos sur RTE.

Bonjour Bruno Si tu avais travaillé dans l'industrie tu saurais qu'il y a des arrêts programmés . Dans le cas d'EDF les arrêts programmés ne doivent pas être au moment des pics de consommation ou très limiter il faut bien donner du travail aux services d'entretiens même l'hiver. Mais en plus il y a les arrêts pour cause de panne tout simplement comme dans toutes machines .

La grosse industrie ne peut pas se permettre de laisser tourner une unité pas fiable les risques sont trop importants .

Si il y a 50 réacteurs 2 ou 3 peuvent présenter une avarie et là c'est l'arrêt obligatoire . Crois-moi arrêter une unité en janvier février n'a rien d'amusant que se soit pour le personnel ou l'unité tous trinquent . Bonne après midi .gerardlh .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Bruno Si tu avais travaillé dans l'industrie tu saurais qu'il y a des arrêts programmés . Dans le cas d'EDF les arrêts programmés ne doivent pas être au moment des pics de consommation ou très limiter il faut bien donner du travail aux services d'entretiens même l'hiver. Mais en plus il y a les arrêts pour cause de panne tout simplement comme dans toutes machines .

La grosse industrie ne peut pas se permettre de laisser tourner une unité pas fiable les risques sont trop importants .

Si il y a 50 réacteurs 2 ou 3 peuvent présenter une avarie et là c'est l'arrêt obligatoire . Crois-moi arrêter une unité en janvier février n'a rien d'amusant que se soit pour le personnel ou l'unité tous trinquent . Bonne après midi .gerardlh .

Merci, mais je me demandais surtout quels réacteurs étaient concernés en ce moment. Le ton de ma question faisait consommateur avachi, j'en conviens default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20"> .

(PS qui n'a rien à voir mais dès que je vois ton nom, je pense adhésion default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> , j'ai un chèque pour 2009 à expédier d'ici le 31. Bonne année à toi et longue vie à Infoclimat!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la semaine prochaine, RTE table maintenant sur une consommation de 90200 MW, avec une anomalie de température de -7.1°C default_ph34r.png/emoticons/ph34r@2x.png 2x" width="20" height="20"> pour mercredi... Lol, au passage, je suppose que ce sont des données vendues par Météo France, ça prouve un peu plus encore que l'ensembliste du CEP est bien hivernal pour la semaine prochaine default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

http://www.rte-france.com/espace_clients/f..._prev_hebdo.jsp

Les disponibilités prévisionnelles sont ici: http://www.rte-france.com/espace_clients/f...d/PMD_hebdo.jsp

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

RTE le meilleur modèle météo default_laugh.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les records de conso seront de toute façon battus cet hiver, ça sera un bon test pour RTE avant la prochaine (pour cette année sinon les suivantes) grande vague de froid inéluctable.

En tout cas, cette année j'investis dans un insert default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> .

Bonne année à tous. default_sorcerer.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les prévisions de conso sont de plus en plus alarmistes sur le site RTE : 91700 Mw/h à 19H mardi 06/01.

La France ne pourra pas vraiment s'approvisioner chez ses voisins qui subiront aussi le froid.

Comment EDF va t-il réussir à fournir autant d'énergie ?

Un conseil : achetez des bougies !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les prévisions de conso sont de plus en plus alarmistes sur le site RTE : 91700 Mw/h à 19H mardi 06/01.

La France ne pourra pas vraiment s'approvisioner chez ses voisins qui subiront aussi le froid.

Comment EDF va t-il réussir à fournir autant d'énergie ?

Un conseil : achetez des bougies !

La France arrêtera déjà de fournir l'électricité aux autres pays.Si elle doit en importer, ce sera certainement en Espagne et en Angleterre.

Concernant les bougies, tout le Nord-Est risque de devoir s'en procurer notamment en raison d'un mercure bien bas !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La France arrêtera déjà de fournir l'électricité aux autres pays.

Je ne connaîs pas la nature des contrats d'approvisionnement avec l'étranger, mais je doute que çe soit si simple que ça de rompre l'approvisionnement de nos voisins européens, ceci rien que pour des raisons politiques...

S'il y a qqun d'EDF sur le forum, pourrait-il répondre à cette question?

Y-a-t-il déjà eu un précédent de ce genre?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La dernière fois qu'il y avait eu des problèmes, pour une LHT coupée je crois, ils avaient procédé par coupures tournantes en préservant les endroits clé (hostos par exemple)... J'ai du mal à croire que ça n'ait pas été prévu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Froid - Le réseau électrique en période critique

Ligne électrique à haute tension

La multiplication des appareils électriques rend le réseau fragile en période de grand froid. D'où un risque de rupture d'approvisionnement, notamment en ce début janvier.

Il avait été souligné dès le mois d'octobre par un rapport de RTE.

- le 02/01/2009 - 12h26

En pleine vague de froid, les appareils de chauffage tournent à plein régime. Des appareils qui sont, de plus en plus souvent, électriques : les promoteurs et constructeurs privilégient dans les nouveaux logements ces radiateurs faciles à installer et nécessitant peu d'entretien, d'autant plus que des nouvelles technologies moins gourmandes en énergie, couplées aux aléas des prix des hydrocarbures, limitent l'impact de ce type de chauffage sur les factures. Il n'en est pas de même pour EDF, qui voit la consommation électrique nationale augmenter chaque année, et les pics hivernaux battre record sur record. Alors que, parallèlement, le réseau électrique, très sollicité par cette surconsommation, se révèle fragile. Il a ainsi été victime de nombreuses coupures ces derniers mois.

En ce mois de janvier, période de jours courts accroissant en outre les besoins d'éclairage, le voici en période critique. En hiver, une baisse de température d'un degré sur l'ensemble du territoire peut entraîner une hausse d'environ 2100 mégawatts de la consommation, soit environ deux fois la consommation de Marseille et de son agglomération un jour de pointe. Le phénomène est particulièrement aigu autour de 19 heures, quand les Français rentrent du travail et mettent en marche chauffages, machines à laver, fours et plaques chauffantes... Ces gestes apparemment anodins font alors bondir la consommation à des niveaux records. Et la multiplication des appareils électroniques (ordinateur portable, chaîne hi-fi...) accentue encore cette tendance : la consommation en période de pointe progresse ainsi chaque année plus fortement que la consommation moyenne.

La Bretagne, zone particulièrement fragile

Dans un document publié en octobre, le Réseau de Transport d'Electricité, gestionnaire des lignes à haute tension, jugeait ainsi qu'il existait un "risque modéré de rupture d'approvisionnement" durant la première quinzaine de janvier en cas de "vague de froid intense et durable". Pour faire face à ces périodes dites "d'extrême pointe", RTE doit réquisitionner tous les moyens de production disponibles. Il s'agit par exemple des turbines à combustion au fioul et au gaz : fortement émettrices de gaz à effet de serre, elles ont toutefois l'avantage de pouvoir être portées à pleine puissance en une vingtaine de minutes seulement. Si ces centrales ne s'avèrent toujours pas suffisantes, de l'électricité peut alors être importée d'Allemagne, d'Italie ou de Suisse. RTE prévoit de le faire durant une semaine ce mois-ci.

En dernier recours, le gestionnaire du réseau de transport peut décider de procéder à des "délestages", c'est-à-dire à des coupures de courant partielles. Le risque est en effet qu'une surconsommation entraîne une baisse de la fréquence électrique sur le réseau, ce qui ferait disjoncter des centrales et menacerait de faire s'écrouler le système. Pour faire face à la situation particulièrement critique de la Bretagne, qui dépend à 92% des autres régions de France pour sa consommation, RTE a lancé un système d'alerte par e-mail et SMS afin d'inciter les habitants à limiter leur consommation en cas de grand froid. Le système pourrait être étendu à toute la France dans les deux ou trois ans à venir.

Source LCI

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connaîs pas la nature des contrats d'approvisionnement avec l'étranger, mais je doute que çe soit si simple que ça de rompre l'approvisionnement de nos voisins européens, ceci rien que pour des raisons politiques...

S'il y a qqun d'EDF sur le forum, pourrait-il répondre à cette question?

Y-a-t-il déjà eu un précédent de ce genre?

En fait, les réseaux électriques sont corrélés d'un pays à un autre et cela fonctionne sans aucun problème la plupart du temps... Une vague de froid généralisée à toute l'Europe pourrait dans des cas extrêmes entraîner une fragilité du réseau mais nous n'en sommes pas là...

Sinon, la production d'électricité en France, produite par EDF et GDF Suez (Compagnie Nationale du Rhône) est globalement suffisante pour le territoire français ; nous exportons plutôt de l'électricité aux autres pays...

Cordialement.

Stéphane FIEVET

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Froid - Le réseau électrique en période critique

Ligne électrique à haute tension

La multiplication des appareils électriques rend le réseau fragile en période de grand froid. D'où un risque de rupture d'approvisionnement, notamment en ce début janvier.

Il avait été souligné dès le mois d'octobre par un rapport de RTE.

- le 02/01/2009 - 12h26

En pleine vague de froid, les appareils de chauffage tournent à plein régime. Des appareils qui sont, de plus en plus souvent, électriques : les promoteurs et constructeurs privilégient dans les nouveaux logements ces radiateurs faciles à installer et nécessitant peu d'entretien, d'autant plus que des nouvelles technologies moins gourmandes en énergie, couplées aux aléas des prix des hydrocarbures, limitent l'impact de ce type de chauffage sur les factures. Il n'en est pas de même pour EDF, qui voit la consommation électrique nationale augmenter chaque année, et les pics hivernaux battre record sur record. Alors que, parallèlement, le réseau électrique, très sollicité par cette surconsommation, se révèle fragile. Il a ainsi été victime de nombreuses coupures ces derniers mois.

En ce mois de janvier, période de jours courts accroissant en outre les besoins d'éclairage, le voici en période critique. En hiver, une baisse de température d'un degré sur l'ensemble du territoire peut entraîner une hausse d'environ 2100 mégawatts de la consommation, soit environ deux fois la consommation de Marseille et de son agglomération un jour de pointe. Le phénomène est particulièrement aigu autour de 19 heures, quand les Français rentrent du travail et mettent en marche chauffages, machines à laver, fours et plaques chauffantes... Ces gestes apparemment anodins font alors bondir la consommation à des niveaux records. Et la multiplication des appareils électroniques (ordinateur portable, chaîne hi-fi...) accentue encore cette tendance : la consommation en période de pointe progresse ainsi chaque année plus fortement que la consommation moyenne.

La Bretagne, zone particulièrement fragile

Dans un document publié en octobre, le Réseau de Transport d'Electricité, gestionnaire des lignes à haute tension, jugeait ainsi qu'il existait un "risque modéré de rupture d'approvisionnement" durant la première quinzaine de janvier en cas de "vague de froid intense et durable". Pour faire face à ces périodes dites "d'extrême pointe", RTE doit réquisitionner tous les moyens de production disponibles. Il s'agit par exemple des turbines à combustion au fioul et au gaz : fortement émettrices de gaz à effet de serre, elles ont toutefois l'avantage de pouvoir être portées à pleine puissance en une vingtaine de minutes seulement. Si ces centrales ne s'avèrent toujours pas suffisantes, de l'électricité peut alors être importée d'Allemagne, d'Italie ou de Suisse. RTE prévoit de le faire durant une semaine ce mois-ci.

En dernier recours, le gestionnaire du réseau de transport peut décider de procéder à des "délestages", c'est-à-dire à des coupures de courant partielles. Le risque est en effet qu'une surconsommation entraîne une baisse de la fréquence électrique sur le réseau, ce qui ferait disjoncter des centrales et menacerait de faire s'écrouler le système. Pour faire face à la situation particulièrement critique de la Bretagne, qui dépend à 92% des autres régions de France pour sa consommation, RTE a lancé un système d'alerte par e-mail et SMS afin d'inciter les habitants à limiter leur consommation en cas de grand froid. Le système pourrait être étendu à toute la France dans les deux ou trois ans à venir.

Source LCI

Mes propos ci-dessus sont globalisés ; il existent en effet des disparités plus régionales comme la Bretagne, voire le Sud-Est...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avec le froid à venir, on va être fixé sur les capacités de notre réseau.

En tout cas, ça va donner à partir de mardi !

Ju

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour information :

1 - Lorsque la température moyenne en France baisse de 1°C, cela correspond à une consommation supplémentaire équivalente à 2 villes comme Marseille.

2 - Le pic de consommation en hiver se situe vers 19h.

(source : C dans l'air)

Pour les années à venir (un futur très lointain tout de même), peut être que ce pic qui a lieu traditionnellement en hiver, pourrait basculer en été (climatiseur...), cf la Californie il y a quelques temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La RTE annonce que la consommation française d'électricité pourrait atteindre un record historique lundi soir avec un pic prévu à 19h de 90 100 MW. Le précédent record remonte au lundi 17 décembre 2007 à 18H58, avec un pic à 88 960 MW.

Info prise dans le bulettin IC default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alerte orange en cours et Alerte rouge très probable pour demain ... Attention donc .. default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alerte orange en cours et Alerte rouge très probable pour demain ... Attention donc .. default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Concernant la 2eme région sensible, c'était-à-dire PACA, nous sommes proches du seuil mais pas d'alerte déclenchée pour la journée de demain.

Vigilance PACA

Vivement la construction des nouvelles lignes programmées qu'on en finisse !

Sinon pour le reste de la France, pas de soucis de marge bien que la consommation sera certainement record.

Peut-être localement à cause de la neige de quelques problèmes locaux, mais pas de soucis à attendre au niveau général (à moins que la Bretagne fasse tout disjoncter lol)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et voilà le record doit être battu en ce moment même ... attendons 18h30 ou même 19h pour avoir le chiffre définitif default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.