bernardt60

Météo et pollution

242 messages dans ce sujet

Avec cette pollution atmosphérique révélée(et non provoquée) par la météo actuelle, et le traitement médiatique un peu surprenant parfois je pense qu'il est utile d'ouvrir ce sujet afin de regrouper les différentes discussions qu'il y a eu à ce sujet dans différents topics.

Ces liens pour démarrer la discussion :

http://www.europe1.fr/France/Comprendre-la-pollution-de-l-air-en-8-questions-1740897/

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/12/12/tout-comprendre-a-la-pollution-de-l-air-aux-particules-fines_3529330_3244.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même chose pour la région PACA et surtout la vallée du Rhône soumis à une forte pollution depuis 2 jours avec des réductions de vitesse obligatoire sur les autoroutes de l'ordre de 20km/h. La région Lyonnaise est particulièrement touché également.

En tout cas je note une chose c'est qu'une tel pollution aux particules fines ne s'étaient pas produite depuis... 2007 ! De quoi rappeler de bien mauvais souvenir à tout les hivernophiles... Peut être que notre hiver est en train de prendre le même chemin qui sait ?

47539320131214PM10moy.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Seuils de pollution qui sont remis en cause:

http://pourquoi-docteur.nouvelobs.com/Pollution---les-particules-fines-nefastes-en-dessous-des-seuils-4613.html

Autre article d'AIRPARIF titré :Pollution et effet de serre : vrais liens et fausses idées, oui parce que les fausses idées ne manquent pas et qu'une clarification est nécessaire :

http://www.airparif.asso.fr/divers/question-avenir-pollution-et-ges

Il est clairement dit dans cet article que la seule solution gagnante sur les deux tableaux est "les économies d'énergies" et qu'il ne faut pas se contenter de prier le ciel ou le bon Dieu pour que l'anticyclone s'en aille afin de résoudre notre problème de pollution atmosphérique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En terme de pollution de l'air sous anticyclone, on a quand même la chance d'être au XXIe en France plutôt qu'au XIXe à Londres. Il faut se satisfaire de cette évolution favorable je pense. Comprendre la pollution ok mais se plaindre que c'est toujours "trop" pollué, il faut être optimiste dès fois, il y a beaucoup d'efforts entrepris surtout que la population croît toujours. L' "ennemi" n°1 en France reste la voiture à essence, mais si on passe en voiture électrique, ce sera grâce au nucléaire, donc on n'aura jamais tout bien.

En France, on de toute façon la chance d'avoir un climat tempéré, ça facilite les choses, et on ne peut pas raisonner tout le temps en se disant : ce serait comment si la France n'avait pas un climat tempéré ? Ce serait plus dur tout simplement. Mais souhaiter le pire pour la prise de conscience, c'est une position pas très responsable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L' "ennemi" n°1 en France reste la voiture à essence, mais si on passe en voiture électrique, ce sera grâce au nucléaire, donc on n'aura jamais tout bien.

? ou au diesel ?

au nucléaire... hum... L'abandon du nucléaire favorise les centrales charbon et fuel.

Je ne comprends pas que l'on attaque uniquement la pollution par les combustibles alors que le fait de fumer une cigarette produit une bien plus grande pollution aux particules fines dans une pièce. Certes cela n'est pas en continu, mais vu le degré de pollution...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

VAL de GALILEE: Vosges 88

Feux de végétaux, strictement interdit par arrêté prefectoral...

05fdaaf31cad0059c4363400fa98a29e.jpg

b17d9efad752036061d66d9f91126fb0.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble catlino que ce n'est pas des particuliers qui font ces feux mais des forestiers, et je crois que le "débroussaillement par le feu" ne leur est pas interdit mais on leur recommande quand même le broyage ou le compostage , c'est clair que c'est pas un cadeau pour le voisinage ces feux ,surtout le deuxième!

Qu'on me reprenne si je dis des bêtises.

J'avoue que je suis assez surpris de la teneur du post de Cotissois, bien sûr que la pollution ne date pas du XX et XXI éme siècle :

http://www.citepa.org/fr/pollution-et-climat/2012-09-07-07-06-25

Et ce n'est pas parce qu' on peut noter une certaine amélioration qu'il faut considérer qu'il ne faut rien faire et surtout pas faire des efforts pour les économies d'énergie(c'est vrai que c'est embêtant pour les lobbies), c'est un peu comme dire on ne fait plus rien contre les accidents de la route car on est satisfait puisque le nombre de morts a bien diminué par rapport aux années 70.

Et qui a dit qu'il souhaitait le pire pour la prise de conscience, la présence d'un anticyclone vissé sur la France en hiver n'est pas une situation exceptionnelle en hiver il me semble ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il me semble catlino que ce n'est pas des particuliers qui font ces feux mais des forestiers, et je crois que le "débroussaillement par le feu" ne leur est pas interdit mais on leur recommande quand même le broyage ou le compostage , c'est clair que c'est pas un cadeau pour le voisinage ces feux ,surtout le deuxième!

Qu'on me reprenne si je dis des bêtises.

1 - Ce sont des particuliers qui brûlent, sur leur terrain, jour et nuit, à proximité d'un grand axe de circulation (Saint Dié - Selestat), d'où risque d'accidents en raison des stagnations des fumées en fond de vallée.

2 - Les professionnels, exploitants, paysagistes ... ne sont en aucun cas autorisés à brûler. Ils ont l'obligation de transporter en déchetterie, de broyer sur place ou de laisser les rémanents au sol en mulch. C'est ce qu'ils font.

3 - Il n'y a pas de dérogations en raison de l'atteinte à la santé publique (Art 84 du code de la santé).

4 - Voir la circulaire interministérielle du 11 novembre 2011, relative à " l'interdiction du brûlage à l'air libre de déchets verts", et autres textes.

Aucune raison n'est valable, pour prendre la défense de ces contrevenants. C'est juste une question de bon sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1 - Ce sont des particuliers qui brûlent, sur leur terrain, jour et nuit, à proximité d'un grand axe de circulation (Saint Dié - Selestat), d'où risque d'accidents en raison des stagnations des fumées en fond de vallée.

2 - Les professionnels, exploitants, paysagistes ... ne sont en aucun cas autorisés à brûler. Ils ont l'obligation de transporter en déchetterie, de broyer sur place ou de laisser les rémanents au sol en mulch. C'est ce qu'ils font.

3 - Il n'y a pas de dérogations en raison de l'atteinte à la santé publique (Art 84 du code de la santé).

4 - Voir la circulaire interministérielle du 11 novembre 2011, relative à " l'interdiction du brûlage à l'air libre de déchets verts", et autres textes.

Aucune raison n'est valable, pour prendre la défense de ces contrevenants. C'est juste une question de bon sens.

Et bien si ce sont des particuliers pourquoi ne se font-ils pas verbaliser ? Ils ont des passe-droits ? Je ne comprends pas qu'on laisse faire cela jour et nuit à proximité de plus d'un grand axe de circulation.

Je croyais que les forestiers avaient quand même le droit de brûler même si on leur conseillait de broyer.

Mais que les choses soient claires, je n'ai aucune intention de défendre les contrevenants !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et ce n'est pas parce qu' on peut noter une certaine amélioration qu'il faut considérer qu'il ne faut rien faire et surtout pas faire des efforts pour les économies d'énergie(c'est vrai que c'est embêtant pour les lobbies), c'est un peu comme dire on ne fait plus rien contre les accidents de la route car on est satisfait puisque le nombre de morts a bien diminué par rapport aux années 70.

Et qui a dit qu'il souhaitait le pire pour la prise de conscience, la présence d'un anticyclone vissé sur la France en hiver n'est pas une situation exceptionnelle en hiver il me semble ?

J'essaie juste de porter un message optimiste : du point de vue de la pollution aux particules, on a fait énormément d'efforts en France, plus ou moins volontaires (le secteur tertiaire pollue moins). La pollution recule alors que la population augmente, ce n'est pas un mince effort. Les assocs ont raison de nous rappeler des conseils et de surveiller au cas par cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La pollution est un fléau, mais il faut lutter contre toutes les pollutions.

La mode actuellement est de décrier le diesel.

La fumée d’une cigarette pollue autant l’air que 10 voitures diesel!http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1747905/pdf/v013p00219.pdf

Un moteur diesel a un rendement nettement supérieur à un moteur essence, entrainant une moindre consommation au km et un moindre rejet de CO2. On s'en rend compte en plus au moteur diesel plus lent à chauffer qu'un essence.

On veut torpiller le nucléaire, mais s'il faut bruler du charbon ou du lignite, cela va polluer très fortement en particules fines.

Que deviennent les radio-isotopes contenus dans le charbon ou la lignite ? Il y a quelques ppm d'uranium et d'autres radio-isotopes naturels dans le charbon qui se retrouvent propulsées dans l'air. Sur des milliers de tonnes de charbon, cela devient considérable.

Les voitures électriques, c'est super... sauf qu'il faut produire de l'électricité dans des centrales et le rendement énergétique considéré depuis la production de la centrale, le réseau et la charge de la batterie est déplorable.

Le principal avantage est de délocaliser la pollution hors de la ville.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La pollution est un fléau, mais il faut lutter contre toutes les pollutions.

La mode actuellement est de décrier le diesel.

La fumée d’une cigarette pollue autant l’air que 10 voitures diesel!http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1747905/pdf/v013p00219.pdf

Un moteur diesel a un rendement nettement supérieur à un moteur essence, entrainant une moindre consommation au km et un moindre rejet de CO2. On s'en rend compte en plus au moteur diesel plus lent à chauffer qu'un essence.

On veut torpiller le nucléaire, mais s'il faut bruler du charbon ou du lignite, cela va polluer très fortement en particules fines.

Que deviennent les radio-isotopes contenus dans le charbon ou la lignite ? Il y a quelques ppm d'uranium et d'autres radio-isotopes naturels dans le charbon qui se retrouvent propulsées dans l'air. Sur des milliers de tonnes de charbon, cela devient considérable.

Les voitures électriques, c'est super... sauf qu'il faut produire de l'électricité dans des centrales et le rendement énergétique considéré depuis la production de la centrale, le réseau et la charge de la batterie est déplorable.

Le principal avantage est de délocaliser la pollution hors de la ville.

C'est évident qu'il n' y aura pas de solution idéale mais qu'il faudra trouver en toute objectivité les mesures les moins mauvaises ( sans être influencé par les lobbies derrière évidemment qu'il ne voient que l'intérêt financier)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[...]On veut torpiller le nucléaire, mais s'il faut bruler du charbon ou du lignite, cela va polluer très fortement en particules fines.

[...]

Lorsque l'on aura trouvé un moyen de se départir des "déchets à vie longue" par un autre moyen que l'enfouissement (comme mon chat dans sa caisse), je serai déjà plus favorable à ce type d'énergie.

Or, à ce jour, personne ne veut d'un centre d'enfouissement sous sa maison... Et pour cause ! La méthode est marquée par de nombreuses lacunes en matière de sécurité et de stabilité à très long terme. Ex : Projet à Bure (55) : En cas d'incendie dans l'une des galeries, aucun système n'est en mesure de garantir la stabilité des combustibles stockés ! ! !

L'énergie la plus écologique est celle que nous ne dépensons pas !

Il n'y a, de toutes les façons, pas de solution miracle. Ce n'est qu'une combinaison de solutions alternatives au "tout voiture", au "tout nucléaire", ou "tout charbon" qui nous permettra d'alléger notre emprunte énergétique.

Certaines sont couteuses, d'autres contraignantes, et parfois même couteuses et contraignantes en même temps wacko.png . Mais c'est à chacun, à la mesure de ses moyens, d'essayer de faire un petit quelque chose pour réduire sa consommation énergétique.

Perso, dès que j'aurais gagné au Loto, j'investis dans une maison passive clover.gifdevil.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'essaie juste de porter un message optimiste : du point de vue de la pollution aux particules, on a fait énormément d'efforts en France, plus ou moins volontaires (le secteur tertiaire pollue moins). La pollution recule alors que la population augmente, ce n'est pas un mince effort. Les assocs ont raison de nous rappeler des conseils et de surveiller au cas par cas.

Bilan des émissions données par Airparif :

http://www.airparif.asso.fr/etat-air/air-et-climat-bilan-emissions

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

-16% en 10 ans c'est une sacré baisse. Je savais que des efforts étaient faits mais je ne pensais pas autant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La meilleure isolation des batiments contribue à une moindre consommation d'énergie. D'où une moindre consommation de fuel de chauffage et une moindre pollution.

Les brûleurs fuel ont une meilleure combustion maintenant avec moins de particules fines ( flamme bleue ).

Les chaudières ont de meilleurs rendements ( fuel à condensation ), entrainant une moindre consommation et pollution.

Chauffage passant du fuel au gas, moins polluant.

Les moteurs ont fait des progrès en rendement et en pollution. Un moteur diesel a toutefois un meilleur rendement qu'à essence, mais la pollution en particules fines est plus forte pour le moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je rejoins cotissois il faut quand même admettre que dans bien des cas nous ne sommes pas si mauvais que nous le pensons sur un siècle. Non seulement les smogs sont en régression marquée en Europe (mais en Allemagne la défaite du nucléaire face au charbon risque fort de renverser la situation; le charbon y tue déjà environ 10 000 personnes par an; le fonctionnement normal du charbon est incomparablement plus redoutable pour la santé, et en particulier celle des plus fragiles, que les quelques accidents nucléaires par siècle, ou par décennie pour les années qui vont venir), mais on a plus loin oublié la catastrophe de santé publique que représentaient les chevaux dans les grandes villes fin XIX°...ce qui explique les premiers trams et métros et même les voitures vécus comme une délivrance.

En revanche, une partie de nos progrès en matière de pollution industrielle est hypocrite car une bonne partie des objets que nous utilisons sont produits en Asie, souvent dans des conditions environnementales mauvaises (d'où l'intérêt pour nous consommateurs!) et transportés sur des milliers de kilomètres. Quand on fait le bilan de la pollution d'un territoire, il faut en fait le distinguer de la pollution induite ailleurs par les comportements des habitants de ce territoire. Isoler nos maisons est une urgence absolue et bien plus utile pour tous que mettre du panneau photovoltaïque massivement importé, constitué de produit rares, et d'une durée de vie bien courte eu égard aux travaux.

Attention aussi que, pour le moment, les progrès des techniques sont annulés par une intensification des usages: en clair, moins les moteurs consomment, plus c'est tentant de rouler, moins le chauffage tourne, plus on tend à agrandir les m3 par habitant et à monter le thermostat à 21. C'est en tout cas la pratique massive des classes moyennes et supérieures, or ces classes sont (on ne peut quand même pas le déplorer complètement!) plus nombreuses chaque année dans le monde.

Enfin la pollution urbaine sonore et aérienne n'est pas principalement celle des voitures ni même des camions, les progrès dans ces domaines ont été ahurissants, nous n'admettrions pas de passer 5 minutes dans les rues de Paris en 1970. Et si on avait eu Airparif en 1970, j'imagine même pas...Car dans les centres villes, la voiture ne pouvait pas s'étendre davantage, et elle a même en partie régressé (les automobilistes parisiens (assez rares d'ailleurs), pestent quotidiennement contre le remarquable travail de réduction de la place de la voiture accompli par le maire. Les deux roues sur combustible, à moteur non coffrable, restent du coup les principaux retardataires. Ils ne sont pas plus bruyants qu'avant, mais différentiellement, ils ont très peu de marge de progression sauf en motorisation électrique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pendant ce temps la, en Chine, le bureau des modifications météorologiques (si si, il existe et c'est une administration gouvernementale officielle) envisage de projeter de l'azote liquide dans l'air des grandes villes afin de réduire leur niveau de pollution... Tout va bien...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un moteur diesel a un rendement nettement supérieur à un moteur essence, entrainant une moindre consommation au km et un moindre rejet de CO2. On s'en rend compte en plus au moteur diesel plus lent à chauffer qu'un essence.

En fait, c'est un a priori... le moteur diesel n'est pas plus performant que le moteur essence de même technologie.

Un moteur essence normal en circulation aujourd'hui en France est un moteur atmosphérique à injection classique.

Un moteur diesel normal en circulation aujourd'hui en France est un moteur turbo à injection type "rampe commune" tres haute pression (2000 bars).

Équipez les moteurs essence de turbo et d'injection haute pression, et vous obtenez des rendements comparables aux moteurs diesel : Subaru (Impreza), Audi et autres proposent de telles motorisations. Bien sur, un 2 litre turbo essence de techno comparable au diesel, c'est un avion de chasse whistling.gif

Le diesel en France, c'est encore une embrouille entre l'Etat et PSA à l'époque (d'abord une niche fiscale du diesel vs essence, puis un chantage à l'emploie de PSA qui s'est fait une specialité de ce type de motorisation) . Les Japonnais, plus pragmatiques, ont aussi développé le diesel il y a 20 ans, puis ils ont arrêté de promouvoir ce carburant devant le pb de pollution engendré.

,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les moteurs ont fait des progrès en rendement et en pollution. Un moteur diesel a toutefois un meilleur rendement qu'à essence, mais la pollution en particules fines est plus forte pour le moment.

Cette affirmation n'est plus du tout vraie (à considérer qu'elle l'ait été un jour d'ailleurs). Dans ma DS3, j'ai un 1.6L Turbo développé par BMW et usiné par Citroën qui développe 156 ch (il peut même développer jusqu'à 200 ch pour la DS3 Racing) mais qui tourne à moins de 7L/100 en mixte pour peu qu'on conduise souplement. Petite cylindrée, moteur bien plus léger, mais rendement bien meilleur qu'un 1.9L HDi récent, sans parler de l'agrément de conduite!

Je suis consterné en effet par les concessionnaires de nos constructeurs tricolores qui tombent des nues quand on leur commande un moteur essence. Mes parents ont mis 6 mois à obtenir leur 2008 ESSENCE, car leurs kilométrages annuels ne justifiait clairement pas le surcoût du diesel, quoiqu'en disent les commerciaux qui confient ensuite "mais vous savez, 90% des voitures que je vend sont des diesel!".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pendant ce temps la, en Chine, le bureau des modifications météorologiques (si si, il existe et c'est une administration gouvernementale officielle) envisage de projeter de l'azote liquide dans l'air des grandes villes afin de réduire leur niveau de pollution... Tout va bien...

Et oui Stéphane, d'ailleurs il en avait été question dans l'émission de la TÊTE AU CARRÉ "Les apprentis sorciers du climat" :

http://forums.infoclimat.fr/topic/83247-les-ingenieurs-du-climat-sont-ils-des-apprentis-sorciers-du-climat/#entry2239010

D'ailleurs j'ai commandé au Père Noël le bouquin de CLIVE HAMILTON.

Justement concernant la Chine, détail surprenant concernant la pose de la capsule sur la Lune, et sur l'Europe en plus :

http://www.sciencesetavenir.fr/insolite/20131218.OBS9909/un-visuel-promotionnel-du-rover-chinois-yutu-fait-polemique.html

La journée scientifique 2009 de Météo et Climat (Société Météorologique de France) avait pour thème justement :

" Météo, Pollution de l'air et Climat"

Voici le lien sur le programme et les différentes présentations :

http://meteoetclimat.fr/js2009-programme-presentations-des-intervenants/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette affirmation n'est plus du tout vraie (à considérer qu'elle l'ait été un jour d'ailleurs). Dans ma DS3, j'ai un 1.6L Turbo développé par BMW et usiné par Citroën qui développe 156 ch (il peut même développer jusqu'à 200 ch pour la DS3 Racing) mais qui tourne à moins de 7L/100 en mixte pour peu qu'on conduise souplement. Petite cylindrée, moteur bien plus léger, mais rendement bien meilleur qu'un 1.9L HDi récent, sans parler de l'agrément de conduite!

Je suis consterné en effet par les concessionnaires de nos constructeurs tricolores qui tombent des nues quand on leur commande un moteur essence. Mes parents ont mis 6 mois à obtenir leur 2008 ESSENCE, car leurs kilométrages annuels ne justifiait clairement pas le surcoût du diesel, quoiqu'en disent les commerciaux qui confient ensuite "mais vous savez, 90% des voitures que je vend sont des diesel!".

+1 !!

Perso, à peine 10 000 km/an, donc auto essence whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

+1 !

Perso, à peine 10 000 km/an, donc auto essence whistling.gif

Pour ma part je suis entre 15 000 et 20000km/an avec une Clio III diesel achetée fin 2009 avec prime à la casse, bonus écologique ....

C'est vrai qu'entre mon souci de préserver la planète ... et mon portefeuille whistling.gif , j'ai bien du mal à faire mon choix de motorisation pour la remplacer et je ne suis pas vraiment éclairé par tout ce que l'on peut lire, même dans la presse spécialisée, car je soupçonne le lobbying en tout genre derrière et il difficile demander aux concessionnaires de se tirer une balle dans le pied en ne faisant pas la promotion de ce qui leur rapporte le plus .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.