Sam79

Statistiques et anomalies climatiques globales

Messages recommandés

Le 17/11/2017 à 18:04, Higurashi a dit :

 

La réponse est donnée sur le site du GISS, donc je la retranscris ici.

 

Q.  Pourquoi le GISS utilise la période de référence 51/80 ?


R. L'objectif principal des analyses du GISS concerne les changements de température à long terme, sur plusieurs décennies à plusieurs siècles et une période de référence fixe rend les anomalies cohérentes au fil du temps. Cependant, les organismes qui sont plus axés sur les conditions météorologiques travaillent sur des périodes de plusieurs jours, semaines ou au plus, quelques années. Dans cette situation, il est logique de déplacer occasionnellement la période de référence, c'est-à-dire de choisir une nouvelle "norme" de sorte qu'environ la moitié des données d'intérêt est supérieure à la normale et l'autre inférieure.

 

Précision également : sur le site on peut la modifier pour calculer les anomalies par rapport à n'importe quelle période. Et, bien évidemment, le choix de la période de référence ne modifie pas le classement.

Merci de ta réponse :) Effectivement le raisonnement tient debout ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, meteor a dit :

Ah ben alors, si çà ne surprendra personne, pourquoi donc prétendre que ce sont les régions polaires qui font la différence?

 

Tu peux expliquer ce que tu entends par là ? 

 

Parce que le fait qu'il reste des incertitudes, surtout dans les zones pauvres en observations, ça reste effectif dans tout les cas. Pour ça que je disais plus haut qu'à mon sens, la question c'est surtout de savoir si avec l'extrapolation on produit une meilleure estimation globale. On a des éléments qui laissent penser que oui (bien qu'il reste évidemment du travail à ce niveau).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 45 minutes, Higurashi a dit :

 

Tu peux expliquer ce que tu entends par là ? 

 

Parce que le fait qu'il reste des incertitudes, surtout dans les zones pauvres en observations, ça reste effectif dans tout les cas. Pour ça que je disais plus haut qu'à mon sens, la question c'est surtout de savoir si avec l'extrapolation on produit une meilleure estimation globale. On a des éléments qui laissent penser que oui (bien qu'il reste évidemment du travail à ce niveau).

 

C'est évident.

Les incertitudes peuvent être telles que l'estimation globale s'en ressent très fortement.

Si, par exemple, on a une température de l'Arctique à +-2°C, l'incertitude sur le global c'est +-0.08°C.

Si c'est sur les deux régions polaires, l'incertitude est de +-0.16°C, soit plus que la différence entre GISS et NOAA.

Donc tout est une question de quantification et c'est pourquoi je dis que si tout le monde est au courant que les températures des régions polaires sont incertaines cela peut être antagoniste avec la prétention de dire que cette différence vient de là.

Pour le moment dans les régions polaires, très différentes du reste, de par les banquises (comment fait-on pour extrapoler des SST sous la banquise en faisant du kriging avec des stations terrestres?), de par l'altitude de l'Antarctique, etc., on n'a pas les moyens de vérifier, puisqu'on ne mesure pas les points intermédiaires, par définition.

Mais encore une fois, pourquoi des organismes, plutôt plus qualifiés que toi, encore plus que moi et que tous les forumeurs de ce forum, n'adoptent pas le kriging ou autre pour extrapoler?

Ils ne sont pourtant pas à une révision près surtout si elle va dans le "bon sens".

J'ai déjà posé la question plus haut mais je n'ai toujours pas de réponse et je crois que je n'en n'aurai pas tout de suite.

Bon ceci dit j'ai déjà dit que j'arrêtais cette discussion un peu lourdingue,  donc je vais black lister provisoirement.

 

Modifié par meteor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

 

Donc tout est une question de quantification et c'est pourquoi je dis que si tout le monde est au courant que les températures des régions polaires sont incertaines cela peut être antagoniste avec la prétention de dire que cette différence vient de là.

 

Je pense que c'est sur ce point que l'on se comprend mal. J'ai dit que l'on pouvait s'attendre à une meilleure estimation en extrapolant les anomalies (ce qu'ont estimé différents groupes), pas que la différence puisse exclusivement venir de là. 

 

Sinon pourquoi les autres groupes ne le font pas, je n'en sais fichtrement rien et le mieux à faire c'est de tenter de le leur demander directement... 

Modifié par Higurashi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.