Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


sirius
 Share

Recommended Posts

Posted
Dijon, Bellefond
Il y a 5 heures, James a dit :

Petit outil sympa découvert par hasard

Yes @James.. mais en fait il suffit juste de venir plus souvent discuter avec nous !!! 

 

Wooouhouuu.. merci copernicus 
 


     
 


     
 

  https://forums.infoclimat.fr/f/topic/20259-suivi-de-lenglacement-au-pôle-nord/?do=findComment&comment=3429809

 

  • J'aime 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

  • Replies 6.1k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

Posted
marseille 3 eme

n événement historique. Samedi 14 août, de la pluie est tombée pour la première fois au sommet du Gunnbjørn, c’est-à-dire à 3 694 mètres d’altitude, au Groenland, a alerté la station Summit du National Snow & Ice Data Center, rapporte L’Obs, vendredi 20 août. En cause : une chaleur record pour cette île de l’océan Arctique, où la température est restée au-dessus de 0 degré pendant plusieurs heures.

Les premières gouttes de pluie se sont abattues vers 5 heures du matin (heure locale), samedi dernier, et ont continué à déferler sur le sommet pendant neuf heures, jusqu’à ce que la température repasse sous zéro. Au total, 7 milliards de tonnes d’eau sont tombées. Cette pluie a entraîné une importante fonte de la calotte glaciaire. Elle a également touché des zones qui ne fondent pas d’ordinaire.

Un phénomène qui risque de se reproduire

 

S’il n’avait jamais plu avant au sommet du Gunnbjørn, en plus d’un siècle, c’est toutefois la quatrième fois que de la neige y fond. En juillet, déjà, un épisode de fonte de glace avait eu lieu au Groenland, selon les glaciologues. Cet été, dans le nord de l’île, le mercure a même dépassé de plus de 20 degrés les records locaux, selon l’institut météorologique danois DMI relayé par l’hebdomadaire. 

 

https://www.lepoint.fr/environnement/climat-une-pluie-inedite-s-est-abattue-au-sommet-du-groenland-20-08-2021-2439609_1927.php

  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)
Link to post
Share on other sites

A l'approche du minimum automnal, voici un nouveau petit topo statistique sur les valeurs d'extent :

En faisant totalement abstraction des données de volume, d'épaisseur et de concentration, on peut quand même être étonné de voir en 2021 des valeurs d'extent aussi "loin" au dessus des records bas. Il ne faut cependant pas oublier que la variabilité de l'extent est environ deux fois plus forte aux environs du minimum automnal, qu'aux environs du maximum printanier. Quand on regarde les anomalies quotidiennes normalisées (qui compensent donc l'effet de la variabilité moyenne), on n'est pas plus haut actuellement que lors des plus "hautes" valeurs de l'hiver dernier.

 

Valeurs d'extent brutes à gauche, anomalies normalisées à droite :

 

image.thumb.png.f3017c26515831ba1d539fe1fdf04d3a.pngimage.thumb.png.4a5f691df1749af721a9c31feb71b9f7.png

 

Et si l'on regarde ces anomalies normalisées sur l'ensemble de la série de données, avec ce graphique que j'apprécie particulièrement, la situation de 2021 ne contredit en rien la régularité de la baisse à long terme :

 

image.thumb.png.da9551be155c7e6a36b13696aae3a2b4.png

 

Maintenant que se passerait-il si on maintenait cette anomalie jusqu'à la date du minimum, aux alentours du 10 septembre ? Cela nous donnerait un minimum aux alentours de 4.6 millions de km², soit une valeur se situant juste en dehors du top 10 des plus basses, et la plus haute depuis 2014.

Voici les graphique de toutes les valeurs d'extent, avec les valeurs aux 10 septembre (quasi équivalent au minimum) en incluant la projection de 2021 :

 

image.thumb.png.1b9a1ff82043e3b35bf54afc15eab8af.png

 

Voici maintenant la même chose mais avec les anomalies quotidiennes à la place :

 

image.thumb.png.cdc6f4537ba4bc3e52f511ef98b8ccb9.png

 

Et pour aller au bout des choses, voici maintenant les anomalies corrigées de la tendance de fond (courbe noire ci-dessus) :

 

image.thumb.png.ba2894577a339de1822ae55891d97f06.png

 

Qu'est-ce que ce graphique nous apprend ? L'écart que nous avons actuellement par rapport à la tendance de fond n'est pas particulièrement exceptionnel en général, mais a rarement été observé au moment du minimum annuel (seulement dépassé en 1996, et approché en 1992 et 2001). Nous aurions donc un des plus hauts minimums par rapport à la tendance de fond (sans la remettre en cause, du point de vue statistique, c'est juste du "bruit" qui arrive au bon moment). A l'inverse on voit que le minimum record de 2012 était pendant un grosse anomalie basse par rapport à la tendance de fond, jamais observée au moment du minimum, mais déjà observée plusieurs fois sur le reste de la série à d'autres moments de l'année. En l'occurrence, pas plus tard qu'en 2020, nous avons eu un minimum banal par rapport à la tendance de fond, juste avant d'avoir un peu plus d'un mois plus tard une anomalie basse exceptionnelle. La conjonction des deux aurait provoqué à coup sur une débâcle catastrophique avec un minimum approchant les 2 millions de km², soit un sacré pas supplémentaire en direction de la définition d'un Arctique libre de glace (1 million de km²).

  • J'aime 14
  • Merci 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)

Quelles sont les previs pour les prochains jours sur le bassin arctique ?

Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle
il y a 36 minutes, Big-Winter a dit :

Quelles sont les previs pour les prochains jours sur le bassin arctique ?

 

Froide, nébuleux au moins jusqu'à la fin août.

 

Petite baisse de 30 000 km² aujourd'hui, soit environ 15 000 en-dessous de la moyenne ( 45 000 km²).

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon, Bellefond
Le 22/08/2021 à 18:12, Arkus a dit :

Cela nous donnerait un minimum aux alentours de 4.6 millions de km²

On est très loin de mon pari ! Ça me convient moyen, heureusement qu'on ne joue pas à la fourchette avec la banquise sinon j'étais dans les choux !

Super post et des graphes top sur l'extension...

2021 présente paradoxalement une  faible épaisseur..

On l'a dit,  tout peut encore arriver avec une épaisseur aussi faible et un bassin fragmenté..

.. 🙏top @Arkus.. et si tu peux faire le même sur l'épaisseur.. 😎

 

Ce matin .. 5 246 960 km2 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

1 hour ago, Discolulu said:

On est très loin de mon pari ! Ça me convient moyen, heureusement qu'on ne joue pas à la fourchette avec la banquise sinon j'étais dans les choux !

Super post et des graphes top sur l'extension...

2021 présente paradoxalement une  faible épaisseur..

On l'a dit,  tout peut encore arriver avec une épaisseur aussi faible et un bassin fragmenté..

.. 🙏top @Arkus.. et si tu peux faire le même sur l'épaisseur.. 😎

 

Ce matin .. 5 246 960 km2 

Je dirais que l'épaisseur c'est malheureusement plus important que l'extent mais finalement c'est le volume total qui compte. A volume égal, l'épaisseur moyenne est nécessairement plus faible lorsque l'extent est plus élevé: en gros la superficie a moitié gelée avec une fine épaisseur contribue a une épaisseur moyenne plutôt basse. 

 

D'ou la baisse de l'épaisseur au moment out la nouvelle glace s'étend rapidement en Octobre / novembre d'ailleurs 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle
Il y a 1 heure, Hugo_HK a dit :

Je dirais que l'épaisseur c'est malheureusement plus important que l'extent mais finalement c'est le volume total qui compte. A volume égal, l'épaisseur moyenne est nécessairement plus faible lorsque l'extent est plus élevé: en gros la superficie a moitié gelée avec une fine épaisseur contribue a une épaisseur moyenne plutôt basse. 

 

D'ou la baisse de l'épaisseur au moment out la nouvelle glace s'étend rapidement en Octobre / novembre d'ailleurs 

 

Oui enfin on reste dans des valeurs basses mais rien d'exceptionnel non plus. Je rappel : 6e volume le plus bas à la mi-août.

On voit donc que la glace résiste bien, plus étendue, et donc peut être une meilleure reprise en Septembre, où d'ailleurs les conditions au niveau du pôle sont vraiment très bonnes dans les jours et semaines à venir, avec l'installation du froid.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle

Le froid se concentre de plus en plus, et les modèles sont vraiment prometteurs pour avoir des températures en-dessous des normes sur le pôle pour les deux prochaines semaines.

Aujourd'hui, un petite baisse de 13 000 km², contre une moyenne de 49 000 km² de perdu.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

 

 

 

Au 20 du mois, Aout 2021 était le meilleur de ces 20 dernières années en terme d'evolution de l'extent. Au vu des previsions, le mois d'Aout avec le moins de fonte sur le bassin Arctique semble désormais acquis. 

 

Par contre du coté glaciers Islandais / calotte glaciaire au Groenland, c'est la catastrophe totale...

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Le 24/08/2021 à 09:23, Discolulu a dit :

 🙏top @Arkus.. et si tu peux faire le même sur l'épaisseur.. 😎

 

 

Oui à l'occasion il faudrait que je regarde les données d'épaisseur / volume. En fait je pense que ce serait intéressant d'avoir une visu des anomalies sur les 3 variables sur un même graphe. On ne peut probablement pas avoir toutes les combinaisons possibles, ce serait probablement instructif sur la dynamique de la banquise à l'instant t.

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

5.15 M km2 . 2008 vient d'être dépassée. donc 2021 au 11 ème dernier rang sur les 15 dernières années. On est 1 M km2 au dessus de 2020 et pus haute valeur depuis 2014.

image.thumb.png.eadd19c16da72fe788b39704c82a5d6d.png

 

l'image au 26 août montre non seulement la vaste zone en morceaux vers Beaufort mais de plus en plus aussi des fractures en allant vers le centre du bassin arctique.

le temps est dépressionnaire  dans cette zone alors l'effet du vent à 30/40 km/h sur la couche trop mince n'a pas encore été compensé par le froid mais on doit plus en être loin. En effet le gel commence à s'intensifier par endroit avec des -3/-5° ce qui commence à devenir un seuil d'embâcle (par temps calme). Avec le vent, c'est plus difficile à évaluer. Il faut peut être en dessous de -5° voire -7° ?

 

 

 

image.thumb.png.9d38860fb141e932eb47cfa78ca4d432.png

 

 

https://earth.nullschool.net/fr/#2021/08/27/1100Z/wind/surface/level/overlay=temp/orthographic=-124.08,84.05,2302/loc=-171.213,79.350

 

 

Edited by Mister meteo
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

au 29 août, 5.05 M km2 après deux jours de baisse supérieures à la moyenne des années 2010. 100 k km2 de perdus sur les deux jours, soit un rythme de 50 k km2 /j vs 30 k pour la moyenne des années 2010. Cela devrait être toujours les suites de la dépression qui génère des vents encore assez forts. Comme l'a évoqué @Barth61, le froid va continuer à s'intensifier ce qui devrait calmer la baisse d'extent. 

 

 

 

image.thumb.png.0df143cb7c1060c8b558a923f69b9b80.png

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle
il y a 40 minutes, Mister meteo a dit :

au 29 août, 5.05 M km2 après deux jours de baisse supérieures à la moyenne des années 2010. 100 k km2 de perdus sur les deux jours, soit un rythme de 50 k km2 /j vs 30 k pour la moyenne des années 2010. Cela devrait être toujours les suites de la dépression qui génère des vents encore assez forts. Comme l'a évoqué @Barth61, le froid va continuer à s'intensifier ce qui devrait calmer la baisse d'extent. 

 

Oui, ce matin, ça descend jusqu'à -9°C sur une petite portion au-dessus du Canada/Groenland. Beaucoup de -2 à -5°C ailleurs. Cette dépression devrait s'affaiblir jusqu'à demain, avant de se reprendre pour mardi/mercredi. Le calme va revenir surtout à partir de jeudi, et les températures devraient sans doute baisser encore plus fortement avec un vent moins notable. Mais il est fort à parier que quelques morceaux de glaces vont d'ici peu, se former !

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

En fin de saison (après mi-août), il n'y a quasiment plus de fonte "par le dessus", quasiment toute l'attaque se fait par "le dessous" via le contact de la banquise avec les eaux océaniques réchauffées par la saison .. et les remontées d'eaux plus chaudes depuis les profondeurs qui sont amplifiées lors des étés agités comme celui que l'on vient de vivre. Dans le bassin Arctique, cette fonte par le dessous dure jusqu'à fin octobre / début novembre, ce qui fait d'ailleurs que le volume moyen de glace en octobre est à peine plus élevé que celui du mois d'août, et surtout que l'épaisseur moyenne de la glace dans le bassin central atteint son minimum climatologique annuel mi-octobre.

 

On ne va pas cracher dans la soupe, c'est une bonne nouvelle d'avoir su préserver des conditions atmosphériques froides et nébuleuses une bonne partie de la saison, et de voir par ailleurs les températures de surface repasser sous le zéro de manière assez précoce cette année. Mais niveau impact général sur la banquise, l'effet est bien marginal vu ce qu'il se passe en dessous. Cela ne se voit pas forcément sur les courbes de l'extension, qui ne donnent pas toujours (et encore plus particulièrement cette année) une vision forcément complète, mais on prend sacrément cher côté Alaska ces derniers jours malgré des conditions froides persistantes :

 

 

5avg-change.gif.7582766d42ebfd3b75f5a914f207c04e.gif

 

gfsnh_0_6sgy1.png

 

gfsnh_0_6omf0.png

 

gfsnh_0_6ayy9.png

 

gfsnh_0_6dqm5.png

 

 

 

Les données d'extension ne bougent logiquement (presque) pas car il reste des monceaux de banquise un peu partout, mais sur le coup c'est vraiment l'arbre qui cache la forêt sur l'évolution de ces derniers jours :

 

 

 

gif.thumb.gif.42e9cfc5512c27148cc55b8d40dd00ee.gif

 

 

 

 

 

  • J'aime 11
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon, Bellefond

On a eu trois jours de baisse à - 40 000km²... et on passe sous les 5 mkm².. c'est mou toujours largement au dessus des pires années, et ce jour - 18 000km²..

La saison va t-elle trainer en longueur ou la reprise sera t-elle brutale ?

10 ou 20 jours de fonte à -20 000 km² ça fait une petite différence .. passer au dessous de 4 500 000km² paraît peu probable désormais

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 3 heures, Discolulu a dit :

On a eu trois jours de baisse à - 40 000km²... et on passe sous les 5 mkm².. c'est mou toujours largement au dessus des pires années, et ce jour - 18 000km²..

La saison va t-elle trainer en longueur ou la reprise sera t-elle brutale ?

10 ou 20 jours de fonte à -20 000 km² ça fait une petite différence .. passer au dessous de 4 500 000km² paraît peu probable désormais

oui je pense qu'on peut tabler entre 4.55 et 4.75 M Km2, ça dépendra du jour du minimum. si c'est le 11 septembre, on peut viser le haut de la fourchette. Si c'est vers le 18 septembre, on peut tabler vers le bas. Cela dit le temps frais actuel  ferait plus pencher pour un minimum précoce

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

23 minutes ago, Mister meteo said:

oui je pense qu'on peut tabler entre 4.55 et 4.75 M Km2, ça dépendra du jour du minimum. si c'est le 11 septembre, on peut viser le haut de la fourchette. Si c'est vers le 18 septembre, on peut tabler vers le bas. Cela dit le temps frais actuel  ferait plus pencher pour un minimum précoce

 

comme expliquer par 13vents ci dessus, le temps agité debut Septembre c'est pas nécessairement une bonne nouvelles. Les temperatures sont fraiches (en dessous de 0) mais a peine, les eaux en périphérie du bassin sont douces (notamment Laptev et Est Sibérienne ou on est a plusieurs degres), et des conditions venteuses peuvent mettre a mal les bouts de banquise fine qui reste... 

 

Jusqu'a maintenant la banquise a bien tenue mais ca n'est quand meme pas la fete...

Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 2 heures, Hugo_HK a dit :

 

comme expliquer par 13vents ci dessus, le temps agité debut Septembre c'est pas nécessairement une bonne nouvelles. Les temperatures sont fraiches (en dessous de 0) mais a peine, les eaux en périphérie du bassin sont douces (notamment Laptev et Est Sibérienne ou on est a plusieurs degres), et des conditions venteuses peuvent mettre a mal les bouts de banquise fine qui reste... 

 

Jusqu'a maintenant la banquise a bien tenue mais ca n'est quand meme pas la fete...

13V disait plus que le temps agité cet été a brassé les courants  ce qui a été défavorable dans le cadre de la fonte par en dessous car des eaux plus chaudes sont remontées des profondeurs. C'est  un travail de longue haleine cette fonte par en dessous. 

 

Il y a 2 heures, Barth61 a dit :

A peine sous 0... quand même entre -3 et -7°C. Dés que le vent va tomber....

 mais je serais de l'avis de Barth61. On a des températures proches de -5 ° sur de grandes étendues en ce moment mais avec des conditions venteuses. Par temps plus calme et avec de telles températures, l'eau va pouvoir se refroidir jusqu'au point de congélation si le froid se poursuit.

 

https://earth.nullschool.net/fr/#2021/09/02/1600Z/wind/surface/level/overlay=temp/orthographic=171.26,87.92,3125/loc=154.487,83.505

le 02 septembre j'ai un spot à -12 ° et une grande partie de l'Arctique entre -5 et -10 °, ça devrait aider à mettre en place l'embâcle par refroidissement progressif de la surface de l'eau.

Edited by Mister meteo
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

C'est particulièrement risqué de se tenter à l'exercice d'une prévision sur la fin de cette saison. Le constat actuel, c'est qu'en terme d'extension on a une banquise très étendue, bien plus que les années précédentes, mais que fondamentalement le volume de glace restante en Arctique en cette fin de saison ne semble pas si éloigné des années passées. Une glace plus étendue mais pas plus nombreuse donc, au sacrifice de sa solidité et de sa compaction. On peut aisément s'en rendre compte sur ces données qui sont obtenues en divisant l'extension de la banquise par son aire, 2021 pointe avec 2016 très largement en dessous du peloton des années passées :

 

 

UH-Arctic-Compact-2021-08-29.png.898e31d3beab7b3282c39c44312f6988.png

 

 

Et maintenant ? Le scénario très optimiste, c'est que le froid va l'emporter rapidement et que la glace va se solidifier et s'étendre à nouveau rapidement, avec à la clé un minimum (au sens du critère traditionnel de l'extension) précoce et particulièrement peu prononcé au regard des années passées. Le scénario très pessimiste, c'est que la fonte par le dessous va tout emporter malgré le refroidissement de surface, et qu'une bonne partie de la glace encore présente côté Beaufort va s'effondrer, nous entraînant dans un minimum tardif et plus proche de ceux des années passés. La conclusion définitive sera probablement entre les deux, mais bien malin qui pourra dire où sera exactement cet entre deux.

 

Ce qui est surtout compliqué, c'est qu'on n'a pas forcément une vision claire des anomalies de température des couches supérieures de l'océan. On a quelques relevés satellites qui permettent d'avoir de bonnes estimations de la température de surface là où il n'y a pas de glace, mais cela reste très sommaire - d'autant qu'on sait désormais qu'il existe des mécanismes de bulles chaudes de faible profondeur qui se propagent de plus en plus dans le bassin Arctique. Le nombre important de dépressions enregistrées cet été en Arctique, avec l'effet de mélange qu'elles ont nécessairement dû entraîner, laissent supposer qu'on a du accumuler beaucoup de chaleur dans ces couches supérieures. Mais combien ? Plus la réponse sera "beaucoup", plus la reprise sera longue et poussive cet automne même si les températures baissent sensiblement à la surface.

 

 

 

 

  • J'aime 8
  • Merci 4
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

la baisse d'extent s'amenuise encore. Après 18 000 km 2 le 30 août, on a une baisse de seulement 2 443 km2 le 31. 

sur le tableau ci-dessous des données triées de l'export csv à disposition sur le site,

https://ads.nipr.ac.jp/vishop/#/extent/&time=2021-08-28 00:00:00

 

on voit que 2021 est au 11 ième dernier rang  et que le 12 rang est dans le viseur pour deux raisons : 2013 n'est plus très loin mais  sa baisse d'extent sera lente dans les prochains jours. Mais surtout 2010  a une plus forte baisse dans les 10 prochains jours et un minimum de 4.62 M km2 qui est encore possible de battre.

 

image.png.d9389ac26fd5be533da06b1b99db520b.png

 

image.thumb.png.10a95b46ec19c2b78801936ee10d1fd2.png

Edited by Mister meteo
  • J'aime 6
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle

En effet, TreizeVents résume bien les choses, et le suivi de Mister Meteo, tend à valider un scénario peut être optimiste ?

Toutefois, même si, comme TreizeVents la souligné, les eaux sont plutôt douces, le froid est précoce en Arctic cette année (faudra voir les températures de cette année pour Août, où il se classe)... Rendant les préivsions plus délicates. Toutefois, je me dis qu'avec ce vent bien froid, l'océan pourrait être refroidit sur sa première couche supérieur, cette année en tout cas. En fait, pour moi, l'élement déterminant sera la continuation du froid ou non.

 

Si le froid persiste, même si l'océan est doux, il devrait se refroidir plus rapidement, dû moins en surface et en profondeur par la suite, et donc une évolution de l'extent qui va petit à petit prendre du terrain et s'étendre.

Si le froid faiblit, et donc avec un océan avec des anomalies douces, sera donc moins refroidit, et en plus la glace aura du mal à s'étendre, et on pourrait avoir donc une hausse de l'extent avant une nouvelle baisse...

 

Pour le moment :

 

gfsnh-15-48.png?0

 

Bien froid jusqu'en fin de semaine.

La semaine prochaine :

ECH100-168.GIF?01-12

On semble se diriger vers un pôle coupé en deux : plus froid vers l'Asie/Japon/Alaska, mais un peu plus doux vers Groenland.

Bref ce serait un temps plutôt de saison, ce qui est déjà pas mal en soit. Le froid devrait donc rester.

Après, c'est encore un peu loin, et les modèles avaient déjà anticiper ce genre de scénario avant une reconcentration du froid comme actuellement.

Edited by Barth61
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites

Posted
Cherbourg-L'aigle

Aujourd'hui, une baisse de -16 500 km² VS -28 000 km² en moyenne à ce jour.

On reste donc au-dessus, avec ce froid qui durera jusqu'à Dimanche.

La suite s'annonce plus dans les normes.

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...