Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de l'englacement au pôle nord


sirius
 Share

Recommended Posts

Vu les 20 degrés a 850hpa sur la Siberie Orientale des les prochains jours, on peut dire a Dieu a ce secteur la. En meme temps ca va chauffer dur sur l'Alaska et le Grand Nord Canadien...

 

Je sens que ca va être l'enfer cet été la haut...

  • J'aime 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

  • Replies 6k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Effondrement catastrophique du volume de glace, on termine sur juin un record de faible volume et sur un record tous mois confondus de la plus grosse anomalie ...      

En prenant l'avion hier, on est passé assez nord au niveau de la Sibérie pour éviter les vents d'Ouest assez violents. Du coup j'ai pris des photos vite fait, j'ai mis les endroits sur la map. Je suis

Magnifique performance de piano, autour de glaçons en dérive dans l'Arctique :    

Posted Images

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

une baisse d'extent de 140 000 km2 le 05 juillet.

2021 se maintient 40 000 km2 plus bas que 2020

les deux pires années sur ce jour là  sont 2020 et 2021.

le record de 2012 à mi septembre  devrait tomber dans quelques années. c'est inéluctable. 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Posted (edited)

baisse de seulement 50 000 km 2 le 06 juillet alors que la moyenne de baisse des années 2010 est de 90 k km2 . petit répit donc. Extent à 8.28 M km2 en données Jaxa

2020 perdant 190 k km2 le 6 juillet (8.18 Mkm2) => 2021 repasse en avant dernier des extent

La moyenne des années 2010 reste assez loin 8.62 Mkm2 soit 340 000 km au dessus de 2021.

 

Edited by Mister meteo
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois

Incursions chaudes intenses mais ponctuelles par le Sibérie mais sinon un beau VP bien rond et bien solide qui vient de se mettre en place. De quoi pas trop bousiller le pack central (?) 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols
Posted (edited)

A supp zut

Edited by Matpo
Link to post
Share on other sites

5 hours ago, edd said:

Incursions chaudes intenses mais ponctuelles par le Sibérie mais sinon un beau VP bien rond et bien solide qui vient de se mettre en place. De quoi pas trop bousiller le pack central (?) 

Oui c'est ce que je me demande aussi.

 

Le problème c'est que le VP est associe a des depressions pluton fortes pour la saison, ce qui veut dire que les vents peuvent fragiliser la banquise ou meme la fracturer.

 

Mais au moins, il fait relativement froid sur le centre du bassin

 

Par contre, la périphérie surchauffe complètement. On dirait que les recurrences sont complètement fixées depuis un mois: Surchauffe totale sur l'Ouest du Canada, jusqu'au Grand Nord Canadien, surchauffe totale sur l'Europe de l'Est, Russie d'Europe et Scandinavie, Surchauffe totale sur la Sibérie Orientale, et fraicheur relative autour du pole, Sibérie centrale, Quebec / mid west Américain. 

 

Les anomalies positives sur l'ouest Canadien, l'Europe de l'Est et la Siberia Orientale vont être démentes sur la période mi juin-mi juillet. Parfois largement plus de 6 degrés 

  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

au 09/07 la perte du jour est de 150 K km2 pour 2021 montrant une forte accélération après quelques jours plus dans les normes.

données extent Jaxa en Mkm2 :

2020 7.76

2021 7.94 

2019 7.95 

2011 8.09

2012 8.11

 

2020 va continuer de baisser fortement jusqu'au 23 juillet et début août,  2012 prendra un relais  dans la baisse que l'on connaît.

 

Si la météo évite les extrèmes ou les accidents, 2021 devrait éviter la dernière place jusqu'en septembre au moins et donc le minimum aussi.

 

A signaler une belle résistance en mer de Kara orientale et de beaufort qui permettent pour le moment une accroche au continent eurasien et à l'Alaska.

Par contre par rapport à 2020, le flanc nord est du Groenland est beaucoup plus attaqué.

 

image.thumb.png.425c67abf54a5b99e5ff4e0ff8975793.png

 

image.thumb.png.7a11e1ea5e0b8e216a9b3248d0f0a558.png

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols
il y a une heure, Mister meteo a dit :

A signaler une belle résistance en mer de Kara orientale et de beaufort qui permettent pour le moment une accroche au continent eurasien et à l'Alaska.

Par contre par rapport à 2020, le flanc nord est du Groenland est beaucoup plus attaqué.

Si ce n était pas forcément le cas pour le début de la période de fonte, a l accélération, les zones qui partent recoupent assez bien, pour cette moitié est en tout cas, la situation a l'automne, en novembre/décembre si mes souvenirs sont bons 

À ce moment les zones qui avaient du retard d englacement , voire un retard jamais vu avant, etaient kara occidentale, et le NE groenland

Il y avait du retard également dans laptev et la mer de Sibérie orientale, puisque l englacement avait même commencé depuis la côte pour rejoindre le pack, tellement le front du pack était lent à s avancer comparé à la normale 

On se disait justement à ce moment que ça jouerait sur l'épaisseur en sortie de saison d englacement, (d autant plus que l épaisseur est surtout déterminée par la durée d englacement plus que par les T2m si mes souvenirs sont bons) et donc la résistance estivale 

J ai été surpris au début de la saison de fonte de voir ces zones bien résister. Je suis beaucoup moins surpris maintenant de la voir partir en premier à l accélération de la fonte 

Je n ai pas le temps d aller chercher la carte mais ça me semble plutôt bien transposable 

Edited by Matpo
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 6 heures, Matpo a dit :

Si ce n était pas forcément le cas pour le début de la période de fonte, a l accélération, les zones qui partent recoupent assez bien, pour cette moitié est en tout cas, la situation a l'automne, en novembre/décembre si mes souvenirs sont bons 

À ce moment les zones qui avaient du retard d englacement , voire un retard jamais vu avant, etaient kara occidentale, et le NE groenland

Il y avait du retard également dans laptev et la mer de Sibérie orientale, puisque l englacement avait même commencé depuis la côte pour rejoindre le pack, tellement le front du pack était lent à s avancer comparé à la normale 

On se disait justement à ce moment que ça jouerait sur l'épaisseur en sortie de saison d englacement, (d autant plus que l épaisseur est surtout déterminée par la durée d englacement plus que par les T2m si mes souvenirs sont bons) et donc la résistance estivale 

J ai été surpris au début de la saison de fonte de voir ces zones bien résister. Je suis beaucoup moins surpris maintenant de la voir partir en premier à l accélération de la fonte 

Je n ai pas le temps d aller chercher la carte mais ça me semble plutôt bien transposable 

 c'est mon impression aussi que les zones découvertes et affaiblies actuellement telles que Laptev notamment sont celles qui avaient du retard à l'englacement en fin d'automne. 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon, Bellefond
Il y a 8 heures, Matpo a dit :

pas le temps d aller chercher la carte mais ça me semble plutôt bien transposable 

Il y a celle là  avec les anomalies d'épaisseur.. 

cryosat_anomaly_current.png.fea8527ce0562f37e88b51c01bee97df.png

 

Et celle avec les épaisseurs.. 

 

CICE_map_thick_LA_EN_20210704-1.thumb.png.fcf8f0cee553bd4db7520cf43b052902.png

Laquelle dans ton esprit est transposable @Matpo ?

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols

Je pensais pas vraiment à celle là, mais la surface fin novembre 2020

Je vais chercher ça 

Edited by Matpo
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols

La première carte de ce message 

Screenshot_20210710_203118.jpg.11fd849a4a74ac6e3a52baee2d5a65a8.jpg

 

Screenshot_20210710_203650.thumb.jpg.beb59ef9fe1579ad3560538d0df0ef40.jpg

 

Surtout Kara finalement qui me fait penser à cette configuration automnale. Kara est resté coupé en deux ensuite et à mis 3 plombes à s en glacer sur sa partie occidentale, ce qui a d ailleurs été mentionné aussi dans le suivi de l anomalie climatique île de vize 

 

 

Si on suit cette logique, fonte rapide du NE Svalbard en particulier dans les prochains jours. Avant une fonte de Beaufort, après cela dépend des conditions de T2m à venir bien sûr 

Edited by Matpo
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols

Le troisième lien nuages est une erreur que j arrive pas à supp

Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

10 juillet baisse de 90 K km2 dans les normes des années 2010

placé en perspective jusqu'à mi septembre, on voit que pour le moment on éviterait les deux dernières places avec une baisse pendant les deux prochains mois dans la moyenne des années 2010 qui a été un indicateur assez proche de 2021 cette année pour le moment. 

Je me lance donc, pronostic de minimum d'extent de septembre 2021 aux alentours de 4 M km2  alors que 2012 végète à un minimum de 3.18 Mkm2, 2020 à 3.55 et 2019 à 3.96. C'est une prévision qui penche  entre la neutralité et l'optimisme :).

 

le climat étant fou cette année (50° à l'ouest du canada, 33.5 ° au nord de la Finlande et automne en France en plein mois de juillet), tout reste possible mais faut bien se lancer.

 

 

image.thumb.png.42c7cdffdea366041a842c304600bdcf.png

 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Cette saison de fonte est particulièrement atypique en Arctique, et il est difficile de dire ce qu'il pourrait en sortir au minimum de septembre.

 

Jusqu'à présent, les conditions synoptiques ont été dans l'ensemble plutôt fraîches et nébuleuses en Arctique depuis le début de la saison, avec mis à part sur certains bassins périphériques très peu de grosses advections douces et/ou de périodes bien ensoleillées. C'est un très bon facteur pour un bon maintien général de la glace.

 

Problème, ces conditions fraîches et nébuleuses s'accompagnent de creusements dépressionnaires à répétition particulièrement massifs, avec des coups de vents à répétition - et il n'est d'ailleurs pas impossible que cela soit le début d'été le plus venteux qu'on ait observé depuis longtemps en Arctique. Rien que l'analyse d'aujourd'hui est parlante :

 

 

Analyse.thumb.png.6e6f587299a79a443227be96b62324f8.png

 

 

Deux creux à 977 et 982 hPa, qui devraient fusionner et creuser encore dans les prochaines heures, ce sont des valeurs tout à fait inhabituelles en juillet. Et on accumule les cyclones arctiques de ce genre depuis des semaines.

 

Cette situation est absolument désastreuse, car non seulement cette agitation fragmente considérablement le pack de banquise, mais en prime elle génère un brassage important des couches océaniques en facilitant la remontée d'eaux plus chaudes depuis les moyennes profondeurs vers la surface.

 

On peut trouver d'ailleurs sur le forum Arctic Sea Ice une image comparant la situation du pack de glace au 9 juillet en 2019 (gauche), 2020 (centre) et 2021 (droite) :

 

1950975065_09_7ice.thumb.png.0420763e9a865e4bfd545a8da8d3cd6f.png

 

 

Le jeu de massacre de cette année est particulièrement visible, et dans la totalité de l'Arctique. Même si pour le moment les données de surface (extent et area) restent globalement pas trop mauvaises, ce n'est probablement qu'un cache misère temporaire qui pourrait (et va probablement) s'effondrer brutalement d'ici quelques semaines.

 

Vu la situation de fond, même si je ne pense heureusement pas qu'on puisse battre 2012, un minimum aux alentours de +/-4 millions de km² au sens de l'extent donné par le NSIDC me paraît envisageable. Soit potentiellement le troisième minimum le plus bas depuis le début des mesures.

  • J'aime 5
  • Merci 3
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon, Bellefond

J'adore les paris, .. sur les bases de @TreizeVents et @Mister meteo..et surtout les meilleures études qui envisagent une année vers 4,3 Mkm2.. belle moyenne mais je serai étonné que 2021 suive la pente des années 2010..

Je vais parier précis.. 3 978 234 km2... 😉

20210709_100419.jpg

IMG_20210629_123641.jpg

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Lausanne, Suisse (650 m)

une étude récente qui pourrait surement intéresser certains ici : "Arctic Cyclones and Their Interactions With the Declining Sea Ice: A Recent Climatology" https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1029/2020JD034366?fbclid=IwAR1kgm_1FJpketlPMQO5bwh6T_WCL3hpkVL-rn2iQclR4b1x5KEGZFpnPP8

 

*une des multiples conclusions en lien avec ce qui vient d'être dit : les dépressions sont plus fortes sur les zones déglacées que sur les zones englacées (plusieurs raisons possibles).

J'aurai tendance à "extrapoler" (cela n'est pas discuté dans l'article) que moins de glace -> dépressions plus fortes -> déstabilisation plus prononcée des zones englacées restantes -> accélération de la fonte...

 

*entre 45 et 86 dépressions détectées par saison chaude avec une pression médiane de 995.5

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Toulouse, fontaines/Bayonne, en plein ICU, bien trop loin de mes chers reliefs tarnais et cevenols
il y a 55 minutes, meteomettra a dit :

une étude récente qui pourrait surement intéresser certains ici : "Arctic Cyclones and Their Interactions With the Declining Sea Ice: A Recent Climatology" https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1029/2020JD034366?fbclid=IwAR1kgm_1FJpketlPMQO5bwh6T_WCL3hpkVL-rn2iQclR4b1x5KEGZFpnPP8

 

*une des multiples conclusions en lien avec ce qui vient d'être dit : les dépressions sont plus fortes sur les zones déglacées que sur les zones englacées (plusieurs raisons possibles).

J'aurai tendance à "extrapoler" (cela n'est pas discuté dans l'article) que moins de glace -> dépressions plus fortes -> déstabilisation plus prononcée des zones englacées restantes -> accélération de la fonte...

 

*entre 45 et 86 dépressions détectées par saison chaude avec une pression médiane de 995.5

Intéressant merci, une rétroaction positive de plus ...

Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

La banquise n'a pas une belle mine sur cette image. 

Même si les chiffres d'extent ne sont pas si  mauvais, on voit que c'est un cache misère car l'étendue est bonne mais il semble que l'épaisseur soit réduite à une peau de chagrin un peu partout y compris dans les zones fortes traditionnelles du nord Groenland

image.png.6097783850ab7608f96eb42ec51c948c.png

image.thumb.png.4e44b799a618f164debc91ff12a6bcb1.png

 

 

les données de volume et d'épaisseur de Piomas à fin juin modèrent un peu mon propos car l'épaisseur moyenne datant d'il y a deux semaines donc serait de 1.4 m mieux que les 1.3 de 2017 et 2019 et même mieux que 2012 et 2020. 

Donc en fait ça serait comme en 2012, une glace assez épaisse par rapport à d'autres années mais fragmentée et prête  se transformer en soupe ? @TreizeVents a évoqué les coups de vent à répétition de cet été en Arctique dont on voit les effets sur l'image de la Jaxa du 13 juillet.

 

image.thumb.png.cd994212e04957622263bcb52f93581b.png

June 2021 Monthly Update

Average Arctic sea ice volume in June 2021 was 15,500 km3. This value is the 6th lowest on record for June  about  1,100 km^3 above the  record set in 2017.   Monthly  ice volume was 45% below the maximum in 1979 and 28% below the mean value for 1979-2020. Average June 2021 ice volume was  about 0.8 sigma above the 1979-2020 trend line.  June ice melt was fairly rapid for recent years (Fig 4). The ice thickness anomaly map for June 2021 relative to 2011-2020 (Fig 6) shows anomalies divided into a positive and a negative halves. Negative anomalies stretching from North of Greenland and along the Canadian Archipelago with areas North of Greenland again featuring very low ice thickness as in prior years (see our recent paper)  Pairs of strong positive and negative anomalies exists along the Siberian pointing to a dynamic source of variability though high temperatures in the Laptev Sea likely play a role too.    The April time series (Fig 😎 for both data sets have no apparent trend over the past 11 years. Comparing this with the 43 year 1979-2021 time series highlights the importance of natural variability in relatively short time series such as currently available from CS2.

Updates will be generated at approximately one-month intervals.

 

 

image.thumb.png.470f9f5ec39df31f3959d1f4fda6717a.png

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Dijon, Bellefond

14 juillet  .. 7 470 497km2 

Sur les dernières années,  seul 2017 et 2018 avait franchement résisté 

vishop_sic_extent-1.png

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

Au 15/07, la tendance confirme que 2021 marche plus dans les pas de 2019 que de 2020 pour le moment et c'est tant mieux. mais comme 2012 est encore au dessus, on sait que tout reste possible.

 

image.thumb.png.64817fa0a284ff9494c5b1d2e01a84c2.png

 

 

 

Kara est et Beaufort continuent d'offrir une belle résistance mais le sujet de cette année risque d'être le nord Groenland qui pourrait largement battre son record de débâcle cette année et perdre son statut de place forte, ce qui est une mauvaise nouvelle à toutes échéances.

 

 

image.thumb.png.149b39e0ccc6785212913e7e37f74ea0.png

  • J'aime 1
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

On devrait avoir un repis pendant quelques jours, avec des flux beaucooup plus faibles sur le bassin.

Mais attention, on pourrait retrouver un temps de nouveau bien venté en milieu ou fin de semaine prochaine

Link to post
Share on other sites

Posted
Merry la vallée 280m d'alt.

En tout cas, cette année la banquise se déplace peu vers le sud entre le Spitzberg et le Groenland... Cela évite la casse, espérons que çà tienne!

210716110300928273.png

  Justement 2012 comme cité plus haut par Mister meteo, l'année catastrophique...

 

210716111729186951.jpg

 

 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Je pense qu'il n'est pas impossible cette année que l'on aille chercher le minima de l'an dernier. Car il me semble bien qu'une partie importante du bassin coté siberie soit bien fractionnée.

Il suffirait alors d'avoir une ou 2 depressions bien creuses d'ici la mi aout, pour 1- advecter une bonne douceur pluvieuse et 2-bien remuer ce melange fractionné et il s'en suivrait probablement une chute vertigineuse de la surface de glace.

Je ne dis pas que cela va arriver mais à mon sens on est sous cette menace

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

×
×
  • Create New...