Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sommet climat Paris 2015


Recommended Posts

Posted
Beauvoir mt st michel

Je constate une multiplication - et pas que sur IC - des appels à régler les problèmes qui se posent à l'espèce humaine en régulant notre effectif plus qu'en adaptant notre façon de vivre; quelques remarques:

-étant moi-même vivant en partie parce que deux personnes au moins y ont tenu, je ne me sens pas en droit de définir sans une certaine impudence en quoi mes parents ont commis une faute en me faisant naître.

-plus sérieusement, on peut aujourd'hui tout autant craindre une extinction démographique du fait de la contraception et/ou des avortements de masse; en Europe, tout le continent marche à la mort sauf immigration excepté l'Irlande et la France ( c'est bien pour cela que les gestionnaires du nord de l'Europe sont très favorables à l'immigration en ce moment, notamment les Allemands). Le taux de renouvellement est autour de 2 et nous sommes passés en 50 ans de 3,5 à 2,5 enfants par génération y compris dans des pays dominés par une théocratie religieuse officiellement nataliste comme l'Iran (la Palestine seule fait exception mais c'est parce que la natalité y est une arme offensive contre les colons israéliens). Aller davantage dans ce sens peut aboutir à une disparition de l'espèce, d'autant que la menace principale du réchauffement climatique est la multiplication des maladies infectieuses ; or celles-ci faisaient déjà des ravages quand nous étions beaucoup moins nombreux (la peste de 1348 par exemple). Le gouvernement chinois vient de renoncer à l'enfant unique en particulier parce que la sélection des enfants tend à supprimer les filles ce qui a des conséquences graves dans tous les domaines (notamment la délinquance).

-enfin, si on prend l'exemple de la France, elle peut se permettre de jouer les donneuses de leçons sur le carbone principalement grâce au nucléaire mais surtout parce que comme tous les pays riches, elle a externalisé les activités polluantes et réchauffantes en Chine notamment; dit autrement, ce n'est pas principalement parce que les Bengalis sont nombreux qu'ils sont pauvres, mais ils restent nombreux parce qu'ils sont pauvres, et ils restent pauvres parce qu'ils travaillent pour nous Français et Européens.

L'un des enjeux de la COP va être de savoir comment nous cessons d'attribuer l'essentiel du réchauffement à des Indiens jugés lapinistes ou à des Chinois jugés pollueurs alors même que c'est en grande partie nous qui avons externalisé chez eux ce que nous leur reprochons de faire.

Je signale enfin que la croissance mondiale démographique a déjà ralenti plus que prévu puisqu'en 1975 l'ONU tablait sur 11 milliards d'habitants en 2050 et sur 9.5 milliards maintenant. Ce n'est pas parce que nous avons grimpé sur une pente vertigineuse à l'échelle de l'humanité que nous allons continuer, au contraire nous arrivons à un plateau, et rien ne dit que ce plateau ne marque pas le début du déclin de l'espèce. Cette hypothèse n'est pas plus irréaliste que celle de la hausse continue. Les effets de la sous-nutrition, de la surnutrition, de la malnutrition ne font que commencer, et l'espérance de vie commence seulement à stagner dans les pays riches mais elle pourrait fort bien décroître; mettre en chantier une diminution des effectifs humains sur la terre alors même que l'humanité est menacée d'extinction par la vitesse du réchauffement posera non seulement de graves questions éthiques mais pourrait aboutir en réalité à appuyer sur l'accélérateur dans une pente : quand vous conduisez en mettant le pied sur l'accélérateur sur un pont suspendu, vous savez qu'il faut anticiper avant d'arriver au sommet si vous voulez ne faire que jouer le frein moteur dans la descente; ce que les malthusiens proposent consiste à accélérer en arrivant au sommet de la côte; nous avons mis 13 ans pour passer de 6 à 7 milliards, un an de plus que pour passer de 5 à 6 milliards; les malthusiens sont en retard d'un combat.

ci-joint une approche plus complète de la question

La bombe humaine a fait *****tt | Slate.fr

Link to post
Share on other sites

  • Replies 2k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je ne sais pas si les propositions énoncées sont réalistes et correspondent à la réalité, mais j'ai trouvé le genre visuel particulièrement intéressant :         C'est d

Je viens de lire que la centrale de Gardanne (propriété d'Uniper et ex E.ON*) est en vente par l'intermédiaire de la banque Rothschild, centrale dont la tranche V doit être fermée en 2022. *E.ON

votre débat sur la consommation de viande est intéressant mais je crois que pour le coup vous confondez le fait d'être vegan et celui d'être végétarien ou végétalien, ce qui n'est pas du tout la même

Posted Images

On trouve d'autres sources (plus récentes) très contradictoires ....

http://www.adiac-congo.com/content/surpopulation-lafrique-va-exploser-37182

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/554/reader/reader.html?t=1439223430403#!preferred/1/package/554/pub/555/page/4

A elles deux, l'Afrique (5 e/F) et l'Inde (2,1 e/F), totaliseront en 2100, autant d'humains que la planète entière aujourd'hui (5 milliards et 2 milliards).

Une espèce qui n'a pas de prédateur et qui ne contrôle pas ses naissance est vouée à sa perte.

Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel

On trouve d'autres sources (plus récentes) très contradictoires ....

http://www.adiac-congo.com/content/surpopulation-lafrique-va-exploser-37182

http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/554/reader/reader.html?t=1439223430403#!preferred/1/package/554/pub/555/page/4

A elles deux, l'Afrique (5 e/F) et l'Inde (2,1 e/F), totaliseront en 2100, autant d'humains que la planète entière aujourd'hui (5 milliards et 2 milliards).

Une espèce qui n'a pas de prédateur et qui ne contrôle pas ses naissance est vouée à sa perte

Tout à fait exact que l'Afrique connaît une crue démographique grave; comme par hasard c'est le continent où l'anarchie et la violence dominent au point de destructurer toute vie de couple. L'Afrique connaît démographiquement l'inverse de l'Europe. Reste que malgré ce désastre démographique, son économie est de loin en terme de ressources naturelles par habitant une des plus prometteuses (plus que l'Europe en tout cas).

Le réchauffement climatique cependant menace plus l'Afrique subsaharienne que l'Europe, et la menace démographique n'est qu'une conséquence de sa situation.

Enfin j'aimerais savoir comment il est possible de prétendre que l'homme n'a pas de prédateur compte tenu de l'ensemble des microbes qui nous menacent et alors que nous sommes à cet égard devant un mur infectieux sans qu'un nouveau Pasteur n'ait encore de solution strictement médicale. Le moustique tigre à Paris, c'est bien plus gros de danger que la hausse du niveau de la mer à St Malo ou ailleurs en France.

Link to post
Share on other sites

Si réellement nous avions des prédateurs "efficaces", nous n'augmenterions pas notre espérances de vie de 2 mois par an depuis le début du vingtième siècle.

L’humain a quand même un prédateur, lui même default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">.

Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel

Si réellement nous avions des prédateurs "efficaces", nous n'augmenterions pas notre espérances de vie de 2 mois par an depuis le début du vingtième siècle.

L’humain a quand même un prédateur, lui même wink.png.

C'est justement quand nous avons pu lutter beaucoup plus puissamment contre ces prédateurs que notre croissance démographique a pu commencer, c'est à dire avec Pasteur; lequel sans microscope ne trouve rien; microscope impossible sans des fours à verres beaucoup plus puissants donc sans énergie. Avant le XIX° siècle, 85% de l'espèce humaine ne pouvait passer l'essentiel de ses journées qu'à essayer de survivre. C'est par la transformation moderne de l'énergie que nous sommes parvenus au développement, c'est à dire à l'instruction (il faut du temps pour cela!) et la santé sans lesquels il n'y a aucune société viable.

L'impossibilité de continuer avec les fossiles nous oblige à trouver une solution pour pouvoir ne pas retourner à une animalité que bien peu d'entre nous pourraient tolérer, un nouvel équilibre pour éviter certes de nouvelles 30 glorieuses que nous ne pouvons plus nous permettre à 7 milliards, mais sans faire de nos semblables nos ennemis. "C'est pas facile" comme dirait notre président, mais c'est possible, et c'est pour ça qu'il faut une COP; sinon, mieux vaut planifier l'euthanasie des anciens et l'eugénisme des bébés, mais pour cela point n'est besoin de climatologues, seulement d'une nouvelle espèce de tyrannie encore inconnue en magasin afin de décider qui vit et qui ne vit pas.

A mon sens la solution passe par un mix entre consommer moins d'énergie par habitant et en produire plus de non-fossile par habitant, le tout avec des moyens limités puisque la croissance a déjà commencé à stagner avec la production d'énergies fossiles en tout cas en Europe. Après il y a un arbitrage difficile entre des solutions techniques toutes très intéressantes mais qui sont d'un rendement inégal par euro investi, sachant que nous n'avons pas les moyens de tout faire. Il me semble que l'isolation des bâtiments ainsi que la réduction des fossiles sont les deux leviers les plus efficaces notamment en agglomération. Dans ces conditions, il faut passer à du transport électrique et à du chauffage électrique non fossiles (via évidemment des pompes à chaleur et non des convecteurs!), donc renforcer un peu le parc nucléaire actuel avec davantage de réacteurs sur le littoral de Dunkerque à la Loire (le plus facile géographiquement pour assurer la sécurité des centrales face à la mer et une disponibilité en eau constante pour le refroidissement des réacteurs; et cette fois, il faudrait que la Bretagne prenne sa part...elle ne peut décemment rester une des régions les plus riches de France sans produire si peu d'énergie et nous menace chaque hiver d'un black-out à cause de son réseau en bout de chaîne).

En même temps, il faut que cette électricité soit assez chère pour financer sa production et empêcher le gaspillage propre à toute énergie facilement disponible. Avec ce qui resterait, privilégier l'hydrolien et l'éolien maritime au détriment de l'éolien terrestre et du photovoltaïque, beaucoup trop fatals et intermittents pour gérer un quotidien de façon économiquement donc politiquement tolérable au quotidien. En revanche, le solaire par concentration en Andalousie et au Sahara s'impose et permettrait une véritable coopération avec l'Afrique du Nord ce dont nul ne peut sous-estimer l'importance politique et économique par ailleurs. Le bois enfin est à privilégier en montagne et dans le rural forestier en plaine mais son extension en agglomération pose des problèmes de santé.

Je crains que la COP soit orientée par le gouvernement actuel vers un saupoudrage des investissements style "faisons plaisir à tout le monde", saupoudrage dont nous avions les moyens durant les 30 Glorieuses, mais plus maintenant justement, la croissance zéro est là et il faut faire avec afin qu'elle ne devienne pas franchement négative. Un enjeu majeur est le financement mutualiste de la séquestration du carbone dans les centrales charbon car il me semble vain par la discussion de contraindre des pays disposant de 100 ans de charbon à s'en passer, mieux vaut rendre plus propre donc plus chère son extraction afin de réduire le charbon faute de pouvoir s'en passer. Pour l'Europe, ça passe par des négociations avec l'Allemagne afin qu'elle accepte de lier l'arrêt du nucléaire à la séquestration de ses polluants charbonniers moyennant une aide des pays riverains, il est vain de faire croire au quidam que le trafic automobile parisien explique de façon décisive les pics de pollution sur l'ensemble de la moitié nord de la France quand le vent souffle de l'Est...

Reste le volet de la montagne de déchets et gaspillages en tout genre provoquée par l'obsolescence programmée. La réparation des objets en lieu et place de leur consommation/destruction suppose de changer le système éducatif afin de ne pas centrer l'instruction sur l'employabilité des cols blancs, les cols bleus vont devoir faire un retour en force. La tertiarisation consomme énormément d'énergie. Nous sommes très peu nombreux à savoir réparer des objets ou en fabriquer par nous-mêmes.

Link to post
Share on other sites

Joli "Pavé", je ne peux qu'être d'accord avec toi smile.png

Tu parles de la "séquestration du carbone dans les centrales Charbon.

Je peux t'en parler, j'ai participé à l’ingénierie et à la mise en service du démonstrateur de captage CO² d'une centrale thermique à flamme Française.

http://energie.edf.com/fichiers/fckeditor/Commun/En_Direct_Centrales/Thermique/Centres/Le_Havre/documents/Fiches_CO2_HD.pdf

Effectivement, ça fonctionne bien, mais entre les amines relativement dangereuses et l'énorme consommation d'électricité nécessaire au fonctionnement du démonstrateur, force est de constater que la technologie est "contraignante", voire, sans avenir.

Et on n'a jamais parlé de stockage, car c'est un autre problème majeur.

Déjà, si on commençait par le commencement ?

Cessons de déstocker les composés carbone de style calcaire pour faire du béton.

Cessons de se tripoter les neurones à savoir comment on va bien pouvoir s'y prendre pour prévenir les générations présentes dans 1500 ans qu'on a enterré des déchets à Bure (problème purement déontologique, rien d'autre).

Cessons de se faire peur avec Fukushima, il n'y a pas eu de mort, au Japon, à cause de cette centrale, tous les morts l'ont été par le Tsunami.

Relançons, partout sur la planète, l'industrie du nucléaire, et en particulier la surgénération, seule solution viable et fiable à long termes, pour éviter les dégagements de GaES. Une boucle de sodium liquide est bien moins dangereuse qu'un crackeur catalytique dans l'industrie pétrolière.

Arrêtons de vouloir à tous prix faire des voitures électriques alors que le gazole continu à servir de carburant pour chauffer les maisons.

Lorsqu'on parle d'énergie, les débats sont toujours pollués par l'aspect économique ou les lobbys politiques.

Une fois encore, les dés sont pipés par la mondialisation et l'économie de marché.

Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel

Aïe j'espérais que la séquestration du charbon serait bientôt opérationnelle, j'ignorais qu'elle était fortement consommatrice en électricitésad.png . Alors là ça rend l'équation politique très délicate parce que les deux gros pays charbonniers n'ont aucune raison de faire des efforts, excepté pour prendre soin de la santé de leur population...mais la Chine n'est pas une démocratie, et les USA ont peu d'habitants là où ils extraient le plus.

Link to post
Share on other sites

Pour 1% de traitement des fumées, c'est à dire l'équivalent de 6 MW, le démonstrateur pompait 310 kW.

C'est à dire 5% d'équivalence de production.

En clair, capter le CO² augmenterait de 5% la consommation de charbon (à puissance fournie au réseau égale).

Tout en sachant que le stockage, lui aussi énergivore, n'a pas été pris en compte (surpression, transport, détente etc).

La solution est ailleurs, dans les énergies propres à la source et surtout maitrisables (pas le vent ou le solaire qui sont ingérables et qui participent à l'augmentation des températures terrestres par leurs couleurs ou leurs bétons).

Pour le moment, à part le nucléaire, il n'y a pas trop de solutions ........

Mais les Écolos Bobos n'en veulent pas !

Parce qu'ils ne savent pas, comment on produit, comment on consomme, comment on distribue et pourquoi l'idée de baisser la consommation est une utopie stupide voire irréalisable.

Nombre de centrales nucléaires (toutes les A construites dans les années 60) ont été fermées et démantelées, en France, sans qu'il n'y ait jamais eu de problème majeur mais ça, personne n'ose le dire !

Il reste les usines de production hydrauliques qui sont des moyens de production fiables, faciles à gérer (ce sont même les plus faciles), propres et efficaces mais lorsqu'il faut construire quelconque nouveau barrage, les terrains se transforment aussitôt en ZAD ......

Avec une écologie aussi stupide ça risque de ne pas être facile d'avancer ........ default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel

Le nucléaire a cependant les mêmes limites que les centrales thermiques: besoin en eau pour le refroidissement; ce qui pose problème avec des étiages estivaux potentiellement de plus en plus bas pour les centrales fluviales.

Par ailleurs, il suppose quand même de la dispo en uranium même si elle est sans commune mesure avec la dispo nécessaire en pétrole ou en gaz; l'Australie va devenir le premier producteur, c'est bien parce que ce sont des démocraties, c'est moins bien parce que leur mépris du réchauffement climatique ne va pas s'arranger si nous commençons à dépendre de leur ravitaillement.

Enfin, autant la géographie de la France et de la Grande Bretagne est très bien adaptée à des implantations de centrales (nombreux sites faciles à protéger), autant on voit bien que la production d'énergie sur leur propre sol pose des difficultés majeures aux pays sismiquement lourds. Pour un pays comme le Japon, c'est moins dangereux d'importer que de produire chez soi (nucléaire, pétrole gaz ou barrage, c'est de toute façon dangereux pour eux), mais on voit bien que cela aggrave la récession (pourtant voilà bien un pays "démographiquement responsable"shifty.gif ) d'où l'impératif de relancer en partie le nucléaire. Inversement, la Chine elle-même sait très bien que le barrage des trois-gorges, quelque énergie renouvelable qu'il soit, est potentiellement un cataclysme mille fois pire que Tian Jin, lui-même bien pire que Fukushima.( Au passage, se rappeler que les sites chimiques sont, en France comme ailleurs, bien plus lourds de menaces que les sites nucléaires, et on doit d'ailleurs à l'amateurisme qui pour l'instant caractérise les terroristes en France que l'attaque d'Air Liquide se soit cantonnée à un atroce assassinat).

La COP va donc devoir aussi examiner comment un pays peut arbitrer entre produire de l'énergie sur son sol et donc maintenir sa souveraineté mais avec des risques à gérer chez soi, et accepter une dépendance vitale géostratégiquement à des fins environnementales. De lourdes discussions en perspectives car on voit bien que les questions de souveraineté nationale reviennent très fortement sur le devant de la scène! de toute façon, la Chine ou l'Inde ne feront que ce qu'elles veulent bien faire donc il faut trouver quelque chose à négocier, du "grain à moudre" comme disait feu Bergeron pour les ancienshappy.png .

La production d'énergie devra en toute hypothèse baisser, donc quelle que soit l'énergie à produire, nous allons devoir consommer moins par personne en essayant de transformer notre existence sans qu'elle devienne trop pénible. Difficile comme discours électoral!

Link to post
Share on other sites

Je ne crois pas trop à cette hypothèse.

L’ère est aux objets connectés, au tout électrique, aux pompes à chaleur réversibles (qui fonctionnent aussi l'été), aux piscines chez "Monsieur Tout le monde" (1 piscine = 1 pompe de 1,2 kW en H24 + une électro-chloration + parfois, un chauffage de l'eau), aux écrans présents à tous les endroits de la vie courante et en plus avec un énorme besoin de réactivité chez les mordus de numérique qui font que, de nos jours personne n’éteint plus rien (moi le premier wink.png).

Les ordinateurs sont perpétuellement en service pour éviter les longueurs dues aux redémarrages, les tablettes sont en charge permanente et en marche pour être tout de suite dispos, les smartphones sont en service en H24 alors que ces derniers sont de gros consommateurs d'énergie par rapport à ceux d'il y a 30 ans qui ne consommaient rien (puisqu'ils n’existaient pas wink.png)

Que dire de cette folie qu'est la voiture électrique qui va également (si on continue à la subventionner, à tort) faire augmenter les consommations.

Les Bâtiments BBC vont être des gouffres en énergie pour les climatiser (cet été 2015, en a découragé plus d'un d'avoir acheté une maison BBC dont la propension à garder la chaleur est vite devenue une galère), la consommation d'eau chaude, sans cesse en augmentation fait les frais d'un besoin grandissant d'hygiène (parfois à la limite du ridicule).

Tout est électrique ou électronique, il suffit de couper le compteur (essaie donc le faire ne serait-ce que quelques heures) pour se rendre compte qu'un grand silence arrive dans les maisons et que nous sommes totalement désarçonné de ne plus pouvoir rien faire au quotidien.

Je n'imagine pas voir la production et la consommation, baisser dans les années à venir, au contraire.

Je peux me tromper, mais sincèrement, je ne le crois pas.

Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel

Je pensais que le BBC permettait justement aussi une isolation renforcée estivale? Car au niveau des toitures, en principe, c'est quand même autrement isolé que le standard?

A ce propos, j'ai installé la clim dans l'étage mansardé en Anjou pour mon bureau et la chambre de ma fille (les parents dormons en bas par chance il y a une chambre en bas). Parce que pour obtenir une vraie isolation thermique estivale sous un toit ardoise, (à quand des ardoises blanches tout simplement!), il n'y a que l'isolation par l'extérieur avec dépose totale de la couverture, et ça va chercher dans les 30 000 euros, pas dans les 5000 de la clim. J'en suis réduit à attendre une tornade ou la foudre pour trouer le toit et pouvoir le refaire aux frais de l'assureur en partiehappy.png .

Au lieu d'en passer par la clim ou la piscine, mieux vaudrait financer un isolant puissant par l'extérieur, ou à défaut - sans rire - utiliser des tuiles réfractaires en lieu et place des ardoises, mais là on se heurte à un problème culturel!

Link to post
Share on other sites

Les maisons BBC sont parfaitement isolées.

Exemple, dans la cuisine, le réfrigérateur suffit à chauffer la pièce.

Une habitation totalement isolée de façon efficace reste fraiche dès l'instant que le soleil ET l'air chaud de l'extérieur ne rentre pas.

Mais lorsqu'il est rentré, c'est terminé, il ne ressort jamais, si ce n'est en ventilant.

Mais lorsqu'il fait 30°C dehors, c'est peine perdue, tu ne refroidis pas une maison avec de l'air à 30°C.

Le pire, c'est que ces habitations sont souvent chauffée par pompe à chaleur, mais pour avoir l'homologation BBC, la réversibilité des ces dites pompes (surtout quand les maisons sont équipées d'un système gainé de type Air/Air ou Air/Géothermie) est purement et simplement supprimée.

Si la maison était jugée confortable l'été, la fonction existerait, mais dans ce cas, l'économie d'énergie serait nulle et le Label BBC impossible à obtenir.

En clair, ces maxi fours à Pizza ne sont même pas climatisables d'origine.

La solution, des clims après construction et réception du certificat BBC et la maison devient agréable, mais à grand renfort d'énergie.

Exemple de mon collègue à l'ile d’Oléron une maison 100% BBC toute neuve, premier été, impossible de dormir tant la température était insupportable, 2émé été, maison climatisée, un confort exceptionnel.

Tu parles d'isoler le toit pour éviter la clim, oui, ça aide mais ça ne peut pas suffire.

Il faut dans tous les cas un apport ou une absorption d'énergie. L'isolation permet d'en diminuer les besoins, mais il en faut toujours.

Dans le cas de l'hiver, l'apport d'énergie est fait par l'électroménager, la chaleur "animale" (les habitants), les douches, les bains etc .... le chauffage est produit par le fonctionnement de la maison et la pompe à chaleur n'est sollicitée qu'en appoint lorsque les températures extérieures sont vraiment trop froide.

En été, les apports caloriques sont les mêmes qu'en hiver (tu continues à chauffer ta maison comme l'hiver) mais, comme il n'y a aucune absorption d'énergie, la maison est un four.

Link to post
Share on other sites

Posted
Genève (CH) - Chevenoz (Haute-Savoie)
Link to post
Share on other sites

Hélas, les effets pervers de ce genre d'accord sont légions.

Comme l'éco taxe, prélevée en Allemagne, qui détourne tous les camions en Alsace default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Link to post
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

On commence à préparer l'opinion sur l'issue probable de cette COP 21, faut-dire que sur le contexte lourd actuel c'est pas étonnant :

http://www.lepoint.fr/environnement/cop-21-hollande-met-en-garde-contre-les-risques-d-echec-07-09-2015-1962623_1927.php

Link to post
Share on other sites

Bien évident que la COP sera un échec puisque rien n'est fait pour changer les modèles économiques.

Exemples :

- La France prône le retour des véhicules essence à grand coup de surproduction de CO², en particulier en ville.

On nous gave de désinformations qui démontrent que les nouveaux moteurs essence consomment moins qu'avant, c'est totalement FAUX en parcours urbain.

A modèle égal, la surconsommation en ville est de 40%, même avec des moteurs modernes.

Ce que les politiques ne disent pas, c'est que la baisse de la vitesse moyenne en France plus le passage au diesel a fait baisser la consommation de carburant avec pour conséquences, l'effondrement des rentrées fiscales liées au volumes achetés.

Repasser à l'essence favorisera la consommation donc l'augmenetation des TIPP.

La vérité, elle est là, les particules fines (que n'émettent plus les nouveaux diesels), tout le monde s'en moque, surtout les politiques.

- On continue à vouloir fermer des centrales nucléaires, en France, alors qu'en parallèle, l'Europe construit à tout-va des CCG et des tranches Charbon.

- On ne fait rien pour favoriser le remplacement des chauffages à fioul alors que des PAC feraient l'affaire un peu partout.

Ceux qui ont fait le pas ne le regrettent pas, bien au contraire.

Mais l'état Français préfère subventionner les panneaux solaires fabriqués en Chine et les éoliennes fixées à 100 tonnes de béton par unité.

La COP 21 sera un échec, c'est sur, parce que l'écologie est devenue une affaire de lobbys, de conquète du pouvoir et d'argent.

Link to post
Share on other sites

Posted
Laussonne 43150 (930m)

Je suis heureux de trouver de vraies analyses: Bruno49, franckdemline et les autres que je qualifierai d'écologues en opposition aux écolo-politico irresponsables.

Pratiquement d'accord sur l'ensemble de vos propos: énergies fossiles, nucléaire, hydrolien, éolien maritime, centrale thermodynamique et surtout voiture électrique dont le "rendement final" est catastrophique.

j'avais fait un bilan complet la dessus: depuis l'énergie primaire, son transport, sa transformation en électricité et son acheminement en tenant compte des pertes successives (turbines/alternateurs, transfos, lignes, puis du rendement stockage/moteur//distrib./auxilliaires...etc, j'étais arrivé à un rendement moyen final de 0.20 (suivant l'énergie primaire utilisée). Et je ne parle pas de l'exploitation/l'approvisionnement/le traitement/le recyclage...du lithium, ni du pur déplacement de la pollution dans cette affaire.

Ceux qui sont intéressés, je peux par MP leur envoyer ce bilan, pour éventuellement qu'ils le corrige.

C'est désespérant de ne pas avoir des décideurs compétents et capables d'analyses à la manière des intervenants de ce forum; un profil gadzart plutôt qu'énarque serait plus approprié pour ces postes whistling.gif .

Bien aussi, la précision apportée sur le coût dépoussiérage/captage CO2 des énergies fossiles (charbon en particulier), ainsi que le danger des installations pétrochimiques( ou autres ) ; j'ai perdu quelques connaissances dans des accidents chez S...L ou T...L

Bruno49 disait:

La production d'énergie devra en toute hypothèse baisser, donc quelle que soit l'énergie à produire, nous allons devoir consommer moins par personne en essayant de transformer notre existence sans qu'elle devienne trop pénible.

Tout a fait de ton avis, j'ai déménagé du sud (en abandonnant piscine, clim..) pour l'Ardèche où ma maison n'est pas BBC tongue.png mais avec des murs en pierres de 0.7/0.9m dans laquelle j'ai atteint 25°C au maxi cet été, bon cet hiver il va falloir chauffer et je m'y emploie: déjà plus de 35 stères de bois prélevés en 4 ans, mais...mais, que j'ai compensé par la plantation d'une bonne soixantaine de nouveaux arbres : l'exploitation du bois c'est thumbup.gif mais "la coupe rase" c'est thumbdown.gif . Et puis c'est affolant le nombre d'arbres morts ou "couchés" qui pourrissent dans nos forêts, rien que là il y a de quoi faire.

PS: j'ai travaillé une trentaine d'années dans des centrales thermoélectriques de l'industrie pétrochimique avec des relations privilégiées avec des gens d'EDF.

excl.png Bon tout ça est un peu HS

Link to post
Share on other sites

Qu'est ce qui empêche de faire de la clim à partir du solaire?

Le solaire me semble parfaitement adapté à la climatisation puisque c'est dans les cas où l'on dispose de plus d'énergie solaire qu'on a le plus besoin de clim.

Link to post
Share on other sites

Oui, en théorie on pourrait même faire une clim à absorption, même si le rendement est mauvais, ça fonctionne.

Et en plus ce serait proportionnel, plus il fait chaud, plus elle fait de froid.

Mais il faudrait une installation complexe, volumineuse et très couteuse.

Le Cantal est très largement surproducteur d'énergie l'été, grâce au solaire.

Ce qui veut dire que la totalité des climatisations fonctionnant dans ce département est alimentée par l'énergie solaire.

Ceci dit ces exemples restent ponctuels.

Heureusement d'ailleurs, car les panneaux solaires étant noirs, il participent au réchauffement climatique par leur albédo très faible.

Surtout lorsqu'on est en présence de fermes dont la couleur foncée remplace souvent des couleurs claires (à l'inverse des toits, souvent noirs d'origine).

A l'inverse, les pompes à chaleur (Air/Air ou Air/Eau), l'hiver, refroidissent le climat en pompant l'énergie calorifique contenue dans l'air ambiant wink.png

Link to post
Share on other sites

A l'inverse, les pompes à chaleur (Air/Air ou Air/Eau), l'hiver, refroidissent le climat en pompant l'énergie calorifique contenue dans l'air ambiant

Ben, non, elles transfert la chaleur de l'extérieur à l'intérieur, chaleur qui va ressortir plus ou moins vite en fonction de l'isolation, elles réchauffent donc l'atmosphère de l'énergie absorbée par le moteur divisée par le rendement du système de production électrique.
Link to post
Share on other sites

La production d'énergie devra en toute hypothèse baisser, donc quelle que soit l'énergie à produire, nous allons devoir consommer moins par personne en essayant de transformer notre existence sans qu'elle devienne trop pénible.

Honnètement, je n'y crois pas, c'est impossible, que ce soit par personne ou mode communautaire.

Jamais, notre consommation d'énergie n'a baissée depuis que l'homme sait la distribuer.

Deux exemples tout simple, tu vas te reconnaître default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> :

La Télévision :

Il y a 40 ans, un téléviseur couleur grand écran, c'est à dire, pour l'époque, 82 cm, consommait environ 120 W.

Il n'y avait qu'un seul et unique téléviseur par maison (il y avait environ 20 millions de foyers dans les années 70)

De nos jours, un téléviseur de 32" (ben, oui, nous avons abandonné le système international normalisé au profit des mesures AngloSaxonne default_sad.png/emoticons/sad@2x.png 2x" width="20" height="20">) consomme environ 30 W, c'est à dire 4 fois moins mais la taille moyenne de ces dernier est passée à plus de 110 cm et consomme en moyenne 120 W mais le pire, c'est que dans une maison (environ 40 millions d'habitations en 2015), il y en a 3, 4 voire plus et que souvent, plusieurs fonctionnent en même temps.

Et en, plus, lorsqu'il y a 40 ans, un téléviseur fonctionnait seul avec une antenne passive, de nos jours, ils sont presque toujours, associés à des Box TV ou encore des lecteur DVD, Bluray ou autres systèmes Dolby Sound Project améliorant le son et les effets sonores.

La Téléphonie :

Il y a 40 ans, il n'y avait qu'un téléphone par foyer, 100% alimenté en ligne par les PTT.

De nos jours, il y a 3 ou 4 téléphones dans chaque maison, tous sur batterie + chargeur en H24 sur le secteur.

Et comme si ça ne suffisait pas, il y a aussi 2 ou 3 portables en veille permanente, alimentés de temps en temps par des chargeurs toujours branchés, juste parce que c'est plus facile ainsi default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Et des exemples je peux t'en écrire toute la nuit.

Tout ça s'appelle le progrès, impossible de l'éviter, et c'est tant mieux.

Le seul moyen de baisser la consommation, c'est de baisser la population, mais c'est impossible avec un modèle économique basé sur la croissance.

Link to post
Share on other sites

Ben, non, elles transfert la chaleur de l'extérieur à l'intérieur, chaleur qui va ressortir plus ou moins vite en fonction de l'isolation, elles réchauffent donc l'atmosphère de l'énergie absorbée par le moteur divisée par le rendement du système de production électrique.

Oui, mais à température égale dans un pavillon, elle tendent malgré tout à beaucoup moins réchauffer l'atmosphère qu'un chauffage fioul, gaz, voire électrique à convection ou rayonnement.

Pour info, quelques chiffres (à l'arrache default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">) :

1000 W consommés sur secteur par ta P.A.C = 3800 w de chaleur fournie à l'habitation = 3800 de froid produit dans l'atmosphère (de nos jours, les COP montent même jusqu'à 4,5).

Rendement énergétique d'une centrale nucléaire :

Pour 1000 W rendus à la maison, il faut 3000 W d'énergie thermique dont 1200 W perdus dans la source froide (atmosphère ou mer) et environ 800 W perdus en énergie, répartie ainsi : mécanique (100 W), thermique (600 W vers l'atmosphère) et électromagnétique globale (100W).

Bilan thermique : 3800 W de froid vers l'atmosphère face à 1800 W (1200 + 600) de réchauffage l'environnement.

La seule énergie verte, 100% écolo, c'est celle que l'on ne consomme pas.

OUIIIIIIIIIIIIIII !

Dépèches toi vite d'éteindre ton PC Philippe tongue.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint Valery en Caux (côte 76)

L'avenir pour la production électrique reste la fusion nuclaire. C'est le top au niveau écolo (oui un mw éolien pollue plus qu'un mw de fission nuclaire si on considère toute la chaîne). Il reste les déchet nuclaire de la fission qui seront inexistant avec la fusion (pour 100 fois plus de puissance pour un site nuclaire équivalent actuel).

Les panneaux solaire ont un avenir aussi, ils sont polluants a la production, mais ça doit être très améliorable! Faudrait peut être mettre plus d'argent dans la recherche a ce niveau default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">.

La plus grosse connerie c'est l'éolien, faut qu'il arrêtent avec ça...

On ne donne pas assez d'intérêt a la recherche d'énergie propre, on en revient avec le lobbying

Link to post
Share on other sites

Posted
56800 Taupont, 61170 Marchemaisons

Une approche qui font son chemin : le biomimétisme, et qui fait évidemment ici à Senlis l'actualité :

http://www.dailymotion.com/video/x2jbwcv_qu-est-ce-que-le-biomimetisme_tv

https://www.youtube.com/watch?v=1UiBVbOcs8s&feature=youtu.be

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...