Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Démarrage précoce de la végétation dans vos régions


Recommended Posts

Posted
Naillat, 360m, 23

Bonjour,

sympa les protections Judd thumbup.gif , le plastique c'est fantastique, ça fait land art. Les tomates en extérieur c'est quand même bien tôt rolleyes.gif , ici je ne m'y risque pas avant mi mai, de toutes façons, avant elles végètent et ne produisent pas mieux.

Sinon pour parler de précocité, les premières fraises arrivent, elles viennent d'une suspension faite sous serre, c'était une expérience, ça marche cette année smile.png :

post-17400-0-82845700-1397649056_thumb.jpg

57794affcbafc_tomatesetfraises16.04002.j

Link to post
Share on other sites
  • Replies 333
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

En effet Lolox, des dégâts côté Lorrain. Ici ça va, c'est limité.

Concernant les Fraises, en 2011 c'était le 15 Mai. Pour les Tomates, en 2011 aussi, je les avait planté début Avril, ça a très bien marché avec les premières Tomates à manger dernière dizaine de Juin.

Link to post
Share on other sites

Les printemps trop chauds n'apportent rien de bon avec une végétation souvent trop avancée et déjà sensible à de petites gelées dès le début avril. Quand on sait que dans nos régions le gel en avril est quasi annuel avec un risque étendu jusque début mai, les printemps trop beaux et chauds, réjouissant au premier abord, sont en fait le + souvent traîtres pour les jardiniers.

J'ajouterai qu'un réveil trop précoce de la végétation entraîne une consommation elle aussi précoce des réserves d'eau dans le sol pouvant déboucher sur une sécheresse agricole printanière (ce qui est en train de ce produire actuellement sur nos régions). Avec l'avancée de la saison chaude les chances qu'elle se prolonge voir s'accentue augmente (ETP restant > à l'apport en eau) entraînant de fait l'obligation de taper là aussi précocement dans les réserves hydrologiques (rivières, nappes...) pour les diverses activités agricoles.

Un printemps normal ou plus frais voir froid comme l'année dernière n'est pas forcément une mauvaise chose pour la nature et peut-être même moins qu'un printemps trop chaud et sec comme cette année.

Link to post
Share on other sites
Posted
Grenoble gare et Monestier de Clermont pour le travail.

Je me suis baladé en vélo dans la plaine Iséroise cet après midi et qu'elle ne fut pas ma surprise de voir au bord des routes des hautes herbes (famille des graminées, j'y suis d'ailleurs allergique).

Link to post
Share on other sites

Les printemps trop chauds n'apportent rien de bon avec une végétation souvent trop avancée et déjà sensible à de petites gelées dès le début avril. Quand on sait que dans nos régions le gel en avril est quasi annuel avec un risque étendu jusque début mai, les printemps trop beaux et chauds, réjouissant au premier abord, sont en fait le + souvent traîtres pour les jardiniers.

J'ajouterai qu'un réveil trop précoce de la végétation entraîne une consommation elle aussi précoce des réserves d'eau dans le sol pouvant déboucher sur une sécheresse agricole printanière (ce qui est en train de ce produire actuellement sur nos régions). Avec l'avancée de la saison chaude les chances qu'elle se prolonge voir s'accentue augmente (ETP restant > à l'apport en eau) entraînant de fait l'obligation de taper là aussi précocement dans les réserves hydrologiques (rivières, nappes...) pour les diverses activités agricoles.

Un printemps normal ou plus frais voir froid comme l'année dernière n'est pas forcément une mauvaise chose pour la nature et peut-être même moins qu'un printemps trop chaud et sec comme cette année.

Cela dit, même les années normales, voir tardives (2013), les floraisons des fruitiers sont effectives la dernière décade d'avril, soit bien avant la fin possible de gelée assez dommageables. C'est tout le pb de l’irrégularité du climat de la façade ouest des continents en latitude tempérée... Cette longue période ou le temps printanier et hivernal peut se succéder, de fin février à mi mai, contre le brusque et en principe définitif passage de l'hiver au printemps de la face EST des continents...

Le rare exemple récent de printemps tardif, 2013, ne laisse pas particulièrement de bon souvenirs, même pour les jardins et les arbres fruitiers (le froid humide fait du mal aux jeunes fruits).

Par contre, hydrologiquement, c'est sur qu'un printemps froid minimise l'ETP, en ce sens 2013 fut tres favorable.

Link to post
Share on other sites

En comparant avril 2003 et avril 1991, avril 2003 fut sans conteste plus froid en terme d'intensité dans le sens où le pic de froid fut plus intense à Clermont (-7,1° en 2003 pour -4,7° en 1991) et Vichy (-7,2° en 2003 contre -4,2° en 1991).

Là ou la différence est grande c'est qu'en 2003 ce gel intervient le 8 avril contre un 22 avril en 1991, ce qui n'est pas du tout la même chose pour la végétation sans doute plus avancée dans son développement une fin avril et donc bien plus sensible.

J'ajouterai que le froid d'avril 1991 fut plus long dans sa durée et accompagné de pas mal d'humidité avec neige et pluie froide en plaine précédent ce gel et surtout 3 jours avec gel<-3° en 1991 contre un seul en 2003, l'enchaînement de gels réguliers et assez forts est sans doute plus préjudiciable qu'une forte gelée isolée.

Merci pour ces chiffres, et en effet, la date, 14 jours plus tard en 91 vs 2003, change tout. Et point de vue effet sur la végétation, la catastrophe de 1991 reste incomparablement supérieure à celle de 2003, mais pas en valeurs thermiques.
Link to post
Share on other sites
Posted
Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir <3, Le Buisson de Cadouin (65 m) pour le travail

Bonsoir,

Alors que la végétation est luxuriante depuis deux grosses semaines par ici (je n'avais jamais vu des arbres d'un vert aussi vif que cette année, merci les 500 mm du premier trimestre !), depuis hier les grillons se sont largement réveillés, à la faveur des températures chaudes en journée (autour de 25°) et de soirées bien douces (encore 15 à 18° en fin de soirée) ! En général ils ont plutôt tendance à se réveiller courant Mai en temps normal.

Côté pollens ça se calme un peu depuis une semaine après les bombardements de la première décade. ^^

Link to post
Share on other sites

Salut,

Arrêt de l'augmentation de l'avance et même réduction de celle ci par ici. A peine 12 jours d'avance maintenant avec une nature à peu pres, mais à peine, au niveau d'un premier mai.

Y'a plus qu'a espérer que la goutte froide ne nous renvoie pas à la préhistoire hivernale comme il y a 23 ans....

Link to post
Share on other sites

Photo du jour ?

L'avantage, c'est que chez toi, les gelées tardives n'existent pas, quand c'est fini, c'est fini !

Oui, photo du jour.

Sinon, encore faut-il savoir quand est-ce fini ! default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20"> Dans mon coin, il doit pouvoir geler jusqu'à fin juin, de façon exceptionnelle.

Mais à partir de mai, c'est plus rare. Il peut également neiger jusqu'à début juin, là aussi en conditions optimales (record).

Toujours plus de 50 cm de neige au sol ici ce matin, mais on est proche de la fin...

Link to post
Share on other sites

Salut,

Toujours une jolie avance, mais ça tend à diminuer, à cause des nombreuses nuits fraiches ces derniers temps, mais aussi et surtout a cause de la secheresse qui freine la croissance des végétaux.

La foret de chêne, qui en principe doit être feuillée au 1er mai, n'y est pas vraiment, donc à peine 1 semaine d'avance maintenant.

Bien sur, par rapport à l'an dernier, l'avance reste considérable, mais je rappelle que le retard de 2013 n'était pas si énorme que cela au 1er mai (de l'ordre de 15 jours tout au plus ici), mais il est devenu ENORME fin mai début juin, suite au mois de mai exécrable, au niveau des records, bien plus exceptionnel que le mois d'avril 2013, pas brillant, mais loin des records.

Sinon, le Canada, c'est un autre monde, j'ignorais qu'il pouvait y geler jusqu'au solstice (!!!), même apres la bascule de l'hiver à l'été. Donc les gelées tardives existe aussi la bas ?

Link to post
Share on other sites

La même chose en Lorraine, plus d’avancée significative de la végétation depuis une dizaine de jours, en raison d'un régime thermique plus conforme à la saison avec le retour de quelques gelées et surtout un déficit d'humidité des sols préjudiciable au développement des plantes.

Link to post
Share on other sites

Sinon, le Canada, c'est un autre monde, j'ignorais qu'il pouvait y geler jusqu'au solstice (!), même apres la bascule de l'hiver à l'été. Donc les gelées tardives existe aussi la bas ?

Il y a quelques secteurs où il peut geler toute l'année. Ici, j'estime qu'il ne peut pas geler du 20 juin au 20 août environ. Enfin, en juin et en août c'est très rare.

À Kapuskasing, dans le nord de l'Ontario (49 °N et 225 m d'altitude), il est tombé 10 cm de neige le... 1er juillet 2001 ! default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">

http://www.climate.meteo.gc.ca/climateData/dailydata_f.html?timeframe=2&Prov=ONT&StationID=4156&dlyRange=1918-01-01%7C2001-12-31&Year=2001&Month=7&Day=01

Link to post
Share on other sites

Il y a quelques secteurs où il peut geler toute l'année. Ici, j'estime qu'il ne peut pas geler du 20 juin au 20 août environ. Enfin, en juin et en août c'est très rare.

À Kapuskasing, dans le nord de l'Ontario (49 °N et 225 m d'altitude), il est tombé 10 cm de neige le... 1er juillet 2001 ! biggrin.png

http://www.climate.meteo.gc.ca/climateData/dailydata_f.html?timeframe=2&Prov=ONT&StationID=4156&dlyRange=1918-01-01%7C2001-12-31&Year=2001&Month=7&Day=01

En Limagne dans certains secteurs particulièrement défavorises (TAF), il peut geler n'importe quel mois, (observation d'un ami agriculteur) (juillet rarissime, juin et aout pas si rare), mais c'est extrêmement local, à quelques centaines de mètres plus loin (et dizaine de mètres plus haut), il peut y avoir un amandier qui produit tous les ans, malgré sa floraison en février ou mars.

Par contre, des qu'on sort des ces secteurs mal foutus, la gelée est rarissime du 1er mai au 1er octobre (mon jardin, pas particulièrement bien placé, n'a jamais connu de gel en mai, même au sol, depuis 14 ans), et les secteurs bien foutus, c'est plutôt rarissime entre le 1er avril et le 1er novembre. Le tout dans exactement le même type de climat, mais à des "détails" topographiques prés.

Link to post
Share on other sites
Posted
Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Dans les Vosges, sur le versant Lorrain, ça reste tout de même une avance assez inhabituelle pour la saison.

Les Chênes commencent à vraiment bien feuiller, d'habitude c'est plutôt au cours de la première semaine de Mai, les Azalées des jardins (arbustives ou non) sont en fleurs depuis une dizaine de jours, de même que la plupart des Rhododendrons. Ces dernières espèces, et notamment les Rhodos, ne débutent d'habitude pas avant la mi-Mai.

D'ailleurs, le gel sur mon lieu de travail (Tn de -4°C) a fait faner une partie de la floraison d'un vieux spécimen d'une trentaine d'années (à vue d’œil), et les inflorescences qui étaient ouvertes sont tombées à terre et 5 jours plus tard de nouvelles fleurs décoraient de nouveau ce bel arbuste.

C'est bien la première fois que je vois la floraison d'un Rhododendron faner à cause du gel huh.png.

Pareil pour la floraison d'un Poirier, juste à coté de mon bureau qui a viré au brun suite à ce coup de gel pinch.gif .

Depuis ce week-end, même les Noyers, pourtant tardifs à mettre la feuille, commencent à s'orner de jeunes pousses aux couleurs cuivrées.

Disons que même sur l'année 2011, on conserve une avance de l'ordre d'une dizaine de jours sur les zones forestières qui me servent de repère. Le 27 Avril 2011, les peuplements mixtes (Hêtres, Chênes, Bouleaux et Frênes) que j'observe étaient moins avancés que ce qu'ils étaient en début de semaine dernière whistling.gif .

Enfin, les Lilas les plus précoces commencent déjà à défleurir, l'année dernière ils n'avaient même pas encore commencé tongue.png

Link to post
Share on other sites

Lolox, à lire tes observations, on constate a quel point l'avance est plus remarquable chez toi qu'ici, en Limagne, pourtant 300 km au sud-ouest de ta position, et habituellement plus précoce. Cette année, la végétation semble aussi avancée chez toi qu'ici, alors qu'en principe, ici, la foret caducifoliée chêne est bien feuillée au 1er mai (quelques jours avant ton secteur "première semaine de mai").

Mais ici, c'est la sécheresse qui freine tout maintenant, et, à part en Alsace (ou c'est encore un peu pire), nul autre secteur ne connait une telle sécheresse.

In rain we trust !

Link to post
Share on other sites

En Limagne dans certains secteurs particulièrement défavorises (TAF), il peut geler n'importe quel mois, (observation d'un ami agriculteur) (juillet rarissime, juin et aout pas si rare), mais c'est extrêmement local, à quelques centaines de mètres plus loin (et dizaine de mètres plus haut), il peut y avoir un amandier qui produit tous les ans, malgré sa floraison en février ou mars.

Je dirais que c'est exactement la même chose ici. default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">
Link to post
Share on other sites

La croissance de la végétation a ralenti ici aussi pour cause de manque de pluie, mais on conserve encore une avance. Quasiment tout est au vert en forêt, on a encore environ 2 semaines d'avances par rapport à ce qu'on observe habituellement, mais contraste saisissant par rapport à l'année 2013.

juste pour donner une idée :

Aperçu de la végétation au 12 avril 2013

img_8710.jpg

Au 10 avril 2014

img_0620.jpg

Link to post
Share on other sites
Posted
Chateauneuf du Rhône (26)

une dizaine de jolies fraises récoltées vendredi. chaque jour en apporte de nouvelles qui mûrissent.

Même chose ici les 2 premières fraises récoltés hier.

En 2012 c'était le 28 Avril et l'an dernier le 2 juin!!

Link to post
Share on other sites

Salut,

Énorme croissance de la strate herbacée suite à la 1ere vraie bonne pluie de printemps, l'herbe, les bisanuelles et les vivaces des prairies se sont élevées en un centaine d'heures de quelques dizaines de cm (l'allongement des entre neuds peu etre tres rapide quand un facteur limitant saute d'un coup).

La nature est resplendissante apres avoir eu une vilaine tronche de strss hydrique marqué, quel plaisir.

Par contre, la strate arbustive et arborée n'a quasiment plus d'avance, quelques jours tout au plus maintenant, à cause de températures trop basses depuis pas mal de temps maintenant. Vu le temps prévu, la nature n'aura plus aucune avance aux 1er jours de mai (mon muguet est toujours en début de floraison, il n'a pas bougé en 10 jours).

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...