Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

pablo25

Reflexion sur un nouveau minimum de Maunder

Recommended Posts

"qui de toute façon ne peut pas se résoudre à une simple réduction de tâches solaires! " c'est avec des phrases comme celles-ci qu'on relance la polémique. je pense que la physique du comportement de notre soleil est très mal comprise avant tout, donc les taches solaires sont la conséquence d'une machinerie solaire qui dépend aussi d'un environnement, ce que je veux dire par là c'est que le Soleil influence, mais peut être influencé. Au final les climatologues bottent en touche car la connaissance du Soleil est largement incomplète. D'ou les mauvais calculs fait avec lui au sein des rapports du GIEC.

Edited by rcaman

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Soit une observation d'un fait. Pour l'expliquer vous avez le choix entre :

 

- La théorie A, démontrée mathématiquement et physiquement depuis plus d'un siècle, reconnue par quasiment tous les scientifiques de la planète, basée sur des lois physiques (thermodynamique) qui sont désormais parfaitement connues et utilisées dans un très grand nombre de domaines scientifiques et industriels différents ;

- La théorie B, basée sur des trucs "mal compris avant tout", "une machinerie qui dépend d'un environnement", quelque chose "qui influence mais peut être influencé", bref on sait pas trop mais on ferait mieux de regarder par ici quand même car la réponse s'y trouve sûrement.

 

Quand on y pense, le plus illogique dans l'histoire, c'est que ce sont les adeptes de la théorie B qui postent dans des topics comme celui-ci pour demander ce que pourrait être l'influence d'un minimum solaire, en refusant d'entendre la théorie A (celle qui pourrait leur répondre de manière concise et calculs à l'appui, voir les messages de Higurashi notamment), mais voulant une réponse via la théorie B qui se résume pourtant à on ne sait pas trop, et c'est mal compris. Mais si vous partez du postulat qu'on ne sait pas, pourquoi poser la question ?

  • J'aime 4
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Haute Joux, Les Fourgs 1140m
il y a 2 minutes, TreizeVents a dit :

Soit une observation d'un fait. Pour l'expliquer vous avez le choix entre :

 

- La théorie A, démontrée mathématiquement et physiquement depuis plus d'un siècle, reconnue par quasiment tous les scientifiques de la planète, basée sur des lois physiques (thermodynamique) qui sont désormais parfaitement connues et utilisées dans un très grand nombre de domaines scientifiques et industriels différents ;

- La théorie B, basée sur des trucs "mal compris avant tout", "une machinerie qui dépend d'un environnement", quelque chose "qui influence mais peut être influencé", bref on sait pas trop mais on ferait mieux de regarder par ici quand même car la réponse s'y trouve sûrement.

 

Quand on y pense, le plus illogique dans l'histoire, c'est que ce sont les adeptes de la théorie B qui postent dans des topics comme celui-ci pour demander ce que pourrait être l'influence d'un minimum solaire, en refusant d'entendre la théorie A (celle qui pourrait leur répondre de manière concise et calculs à l'appui, voir les messages de Higurashi notamment), mais voulant une réponse via la théorie B qui se résume pourtant à on ne sait pas trop, et c'est mal compris. Mais si vous partez du postulat qu'on ne sait pas, pourquoi poser la question ?

Pour progresser cher ami.... c'est comme ça que des découvertes sont apparus, A+B=C;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
il y a 2 minutes, pablo25 a dit :

Pour progresser cher ami.... c'est comme ça que des découvertes sont apparus, A+B=C;)

 

On ne fait rien progresser en remettant en cause des évidences.

Ils font progresser quoi par exemple ceux qui défendent encore que la terre est plate en 2017 ?

  • J'aime 3
  • Merci 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Haute Joux, Les Fourgs 1140m
il y a 16 minutes, TreizeVents a dit :

 

On ne fait rien progresser en remettant en cause des évidences.

Ils font progresser quoi par exemple ceux qui défendent encore que la terre est plate en 2017 ?

pas compris où tu veux en venir....on  ne parle pas de remettre en cause le RC????? relis ma question du départ:D

Edited by pablo25

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aimerais voir le travail d' Henrik Svenmark vis -à-vis de cette période, sa théorie étudie l'influence sur le climat d'un excès de couverture nuageuse par rapport à une moyenne admise, donc les paléoclimatologue devrait trouver des traces dans les arbres fossilisés ou les pollens pour montrer si il y a une corrélation avec la couverture nuageuse [voir sa fiche anglaise (https://en.wikipedia.org/wiki/Henrik_Svensmark) désolé mais en français personne s'est dévoué].

Dans son travail, il y a un  effet de forçage par la couverture nuageuse à cause d'un soleil plus calme mais pas que: Moins de taches signe moins d'activités solaire ok mais plus de passage de particules cosmiques génératrice de condensation nuageuse, donc un refroidissement.

On ne tient plus compte de l'irradiance largement insuffisante mais d'un forçage nuageux, conséquence de l'activité solaire.

Mais aussi peut etre qu'à ce moment là il y a eu plus de rayons cosmiques, par exemple une super-novae proche de nous à cette époque, mais les astrophysiciens doivent rechercher avec des géologues des traces isotopiques de cela. C'est pas façile de creuser une piste comme celle-là qui ne peut qu'être multidisciplinaire et si les directeurs de recherches ne s'y interessent pas on saura jamais.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Forbach, Moselle.

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/2017JD027475/abstract

 

Il y'a un bon paquet de papiers là-dessus maintenant suite au projet Cloud du Cern. Pour le dire rapidement : l'effet est trop faible pour avoir une influence significative sur les nuages ou le climat. Au moins c'est clair. 

Edited by Higurashi
  • J'aime 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Concernant Cloud, en mai 2016, une news du CERN lui même indiquait:

 

" CLOUD a également découvert que les ions issus des rayons cosmiques galactiques augmentent fortement le taux de production de particules biogènes pures – d’un facteur de 10 à 100 par rapport au taux pour les particules se développant en l’absence d’ions. Cette observation laisse penser que le rôle des rayons cosmiques dans la formation des aérosols et des nuages a peut-être été plus important pendant l’ère préindustrielle que dans l’atmosphère polluée d’aujourd’hui. "

 

Donc ce n'est pas si clair que çà...

Gardons nous d'affirmations péremptoires en étant obnubilé par la défense de l'origine anthropique du RC.

On le sait que les GES émis par l'Homme ont un effet important mais ce n'est pas la peine de balayer tout le reste, dans le genre :"circulez, y a rien n'à voir!"

On lira aussi cet article de l'affreux Svensmark.

Edited by meteor
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Forbach, Moselle.
Il y a 2 heures, meteor a dit :

mais ce n'est pas la peine de balayer tout le reste, dans le genre :"circulez, y a rien n'à voir!"

 

Je ne vois pas à quel moment ça a pu être le cas. L'article que j'ai posté indique "they show that CCN respond too weakly to changes in GCR to yield a significant influence on clouds and climate" mais si on prend la peine de le lire, précise bien que l'effet existe, en mentionnant d'ailleurs le mécanisme cité dans l'article du Cern, et que les recherches à ce sujet ont permis une meilleure compréhension des phénomènes de nucléation dans notre atmosphère. Donc rien n'est balayé. 

 

 

Edited by Higurashi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)
il y a 21 minutes, Higurashi a dit :

 

Je ne vois pas à quel moment ça a pu être le cas. L'article que j'ai posté indique "they show that CCN respond too weakly to changes in GCR to yield a significant influence on clouds and climate" mais si on prend la peine de le lire, précise bien que l'effet existe, en mentionnant d'ailleurs le mécanisme cité dans l'article du Cern, et que les recherches à ce sujet ont permis une meilleure compréhension des phénomènes de nucléation dans notre atmosphère. Donc rien n'est balayé. 

 

 

 

Ah mais je ne prends pas la peine de lire quoi que ce soit, tout le monde le sait, voyons!9_9

 

Mais je reprends, à mon tour, l'expression.

Donc si on prend la peine de lire un peu la littérature, autre que cet article, et non pas forcément des affreux sceptiques, mais de CLOUD même, on s'aperçoit que certains suggèrent un effet significatif dans certaines conditions.

Le topic c'est "vers un nouveau minimum de Maunder ".

Il est  logique, dans ce contexte, de se pencher sur les mécanismes dits "amplificateurs de variation d'activité solaire".

Celui là en fait partie et cela reste à mon sens une hypothèse valide, en tout cas non invalidée complètement.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Forbach, Moselle.
il y a 22 minutes, meteor a dit :

Le topic c'est "vers un nouveau minimum de Maunder ".

Il est  logique, dans ce contexte, de se pencher sur les mécanismes dits "amplificateurs de variation d'activité solaire".

Celui là en fait partie et cela reste à mon sens une hypothèse valide, en tout cas non invalidée complètement.

 

Je suis d'accord là-dessus, mais vu les éléments qui convergent de plus en plus vers un effet faible à négligeable (on a encore un exemple fin août dernier : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/2017JD026844/abstract ), ça ne semble pas être quelque chose de première importance en terme de modulation climatique. Par contre, si l'on s'intéresse aux processus d'ionisation et de nucléation dans l'atmosphère c'est sur que c'est autre chose. 

Ce n'est pas au hasard que j'ai posté le lien plus haut, c'est aussi parce que c'est une sorte de review qui retrace en quelque sorte le parcours et les éléments importants mis en avant par ce projet. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Pour revenir sur ce que disait @Higurashi  à propos du rôle volcanique sur le PAG, on sait que le climat s'est abruptement refroidit d'abord entre 1275 et 1350 coïncidant avec une éruption très puissante, celle du Samalas en Indonésie en 1257, apparement il y a eu sur une période de 50 ans 4 éruptions majeur qui ont entretenu le début du PAG.

 

Le scénario le plus probable pour expliquer le Petit Âge glaciaire est le suivant. Un refroidissement causé par des éruptions volcaniques aurait provoqué une extension de la banquise le long de la côte est du Groenland. La glace aurait fondu au contact de l'eau de mer, en entraînant une diminution de sa densité. Les eaux de surface, trop légères, ne se mélangeaient plus avec les eaux profondes de l'Atlantique. Cette modification de la circulation a conduit à réduire les courants chauds parvenant en Arctique, et donc a diminué le transport de chaleur vers les côtes est de l'Atlantique.

C'est là l'explication de la durée du phénomène, finalement autoentretenu par le refroidissement des hautes latitudes. La glaciation aurait de ce fait longtemps perduré, bien après la disparition des sulfates et aérosols atmosphériques.

http://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-quatre-eruptions-volcaniques-expliquent-petit-age-glaciaire-36461/

 

Ça n'explique pas la survenue de cette intense activité volcanique mais les période de refroidissement du PAG coïncide bien avec une nette baisse de l'activité solaire que l'on a appelé minimum, et dans le même temps une augmentation de l'activité volcanique. Cause à effet ?

 

 

 

59dd28892cfe9_Capturedcran2017-10-1022_06_53.thumb.png.cd24bdf1a8d13069b640a3bbc43c034b.png

(Graphique de @williams)

 

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1029/2011GL050168/full

https://news.agu.org/press-release/unusual-volcanic-episode-rapidly-triggered-little-ice-age-researchers-find/

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Oui document limpide au moins pour la partie sur les corrélations, comme l'avait démontré x fois Leif Svalgaard dans des centaines de commentaires avec des graphes et données chez Watts, des corrélations qui n'existent même pas sauf pour des acharnés de la cueillette de cerises qui oublient/masquent volontairement des éléments importants imparables.


Document remarquablement riche sur le soleil, qui donne aussi des éléments pendant le minimum de Maunder.

Observations of Polar Magnetic
Fields and Cycle 25 Prediction
Leif Svalgaard
Stanford University, California, USA
The Solar Cycle 25 Prediction Workshop
Nagoya University, Aichi, Japan
29 th November, 2017

 

Avec sa méthode physique détaillée à partir de la page 103 "The Polar Field Precursor Prediction Method" qui a bien prévu le niveau du cycle 24.
Pour le moment une prévis du cycle 25 (vu un peu plus élevé que le précédent à l'inverse d'autres) approximative sans barre d'erreurs à cause du champ polaire Nord qui n'est pas encore stabilisé. Il leur a fallu plus de 30 ans pour la développer.

 

Ce document montre comme toujours, comme il faut éviter de se jeter sur les données brutes sans penser à vérifier leur homogéniété (même quand les données brutes sortent des organismes les plus sérieux sur des périodes longues suffisantes pour analyser sans cueillette de cerises, elles ne sont pas homogènes, c'est la règle sans exceptions !) et donc sans les corriger.

 

Le cycle 25 a physiquement commencé : "Toroidal field shows SC25 has Begun"

Citation

 

My
Guess about Cycle 25

Somewhat stronger than SC 24

Perhaps on Par with SC 20

No Maunder Minimum this Time

Still too early to put a firm number on the prediction not to speak about an error bar

Ask me next year when the North Pole has stabilized

“It is better to be lucky than to be good”

 

Summary VII (Prediction of Solar Cycle 25 and Beyond)

Polar Faculae may be an indicator for the Polar Fields and thus be used as precursors

Simulations and assimilations with Flux Transport Models  have promise

Geomagnetic Activity at minimum seems to work as precursors

HMF strength at or near minimum seems to be correlated with the Polar Fields and thus work as precursors

Planetary Control of the solar cycle has been invoked ever since Wolf’s first attempts in the 1850s, but lack credible physical mechanisms

Monitoring of the Polar Fields may be the simplest and most effective path to go. My current guess is for a cycle with amplitude somewhere between SC20 and SC24

 

 

http://www.leif.org/research/Observations-polar-magnetic-fields-and-Cycle-25-prediction.pdf

 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Leif Svalgaard  était un des rares a bien avoir prévu un cycle solaire N°24 plus faible que celui de l'activité solaire N°23  avec une prédiction de Rz de 70+-2 tout comme je l'avais aussi prévu vers 2006 dans le forum. Mais je ne pense pas que le cycle solaire N°25 va être plus important que le précédent mais plutôt à l'inverse suivant la  loi de G-O (Gnevyshev-Ohl) qui depuis  qu'elle est vérifiée ( depuis le cycle solaire N°1 de 1755/1766 dont le maximum a eu lieu en 1761) et comme d'autres scientifiques le prédisent.

 

Williams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Forbach, Moselle.
Le 10/12/2017 à 16:19, sirius a dit :

A noter, ce papier (en accès libre) qui insiste sur le fait que la chronologie du Petit Age Glaciaire n'est pas compatible avec l'idée que c'est ce minimum de Maunder qui l'aurait provoqué 

https://www.swsc-journal.org/articles/swsc/pdf/2017/01/swsc170014.pdf

 

Ça rejoint bien ce qui a été dit page précédente, avec le rôle dominant de l'activité volcanique mis en avant, sans pour autant que l'effet solaire soit considéré comme étant négligeable (surtout quand on s'intéresse aux effets à l'échelle régionale, sur la zone Europe par exemple).

 

Overall, it is likely that the effect of volcanic eruptions was the largest influence, followed by the drop in solar activity and changes in land use. Internal climate variability could also have played a role, especially on smaller temporal and spatial scales where the magnitude of random fluctuations is larger. [...] That is not to say that there are no significant climate implications of solar activity, particularly at the regional level or when individual seasons are considered. We note there is considerable observational and modelling evidence for an increased frequency of relatively cold European winters during low solar activity.

 

On notera également que l'étude indique que les reconstructions récentes de l'activité solaire sur les derniers siècles ont tendance à revoir à la baisse l'écart entre le minimum de Maunder et le présent. Le document de La Météorologie posté page précédente en faisant également mention.

 

Furthermore, improved observations and increased understanding of the physical processes which affect TSI have generally led to decrease in the estimated TSI variation between the MM and present (e.g., Lean, 2000; Krivova et al., 2007; Lean and Rind, 2009; Vieira et al., 2011).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)

Williams, même si tu as bien indiqué à l'avance que le cycle 24 sera plus faible que le 23, tu n'as rien prévu du tout. C'est le pur hasard dans ton cas, car lire des publications invalidées depuis longtemps, sans produire des calculs  avec une méthode statistique ou physique avec intervalle de confiance de ta prévis, tes calculs de positions des planètes même corrects avec du bla bla et des graphes tordus, sans rien qui repose sur des données et sur de la physique qui ait un sens, ce n'est pas de la prévis, c'est purement pifométrique. Ca déjà été démonté x fois ailleurs et dans ce forum comme ici en 2013 et autour :

 

 

Calculer le barycentre et la position des planètes, la vitesse angulaire ne prouve pas leur influence sur le cycle du soleil, car la méthode que tu utilises (les x pseudo-violations de cette loi et le barycentre)  n'a aucune significativité statistique (il n'y a pas assez d'échantillons et de très loin), et le barycentre n'existe pas physiquement, c'est un point fictif ( https://wattsupwiththat.com/2008/06/28/astronomical-society-of-australia-publishes-new-paper-warning-of-solar-quieting-and-global-cooling/#comment-22073


https://wattsupwiththat.com/2008/06/28/astronomical-society-of-australia-publishes-new-paper-warning-of-solar-quieting-and-global-cooling/#comment-22624 )


Tes vitesses angulaires n'ont aucun effet significatif, il n'y a pas les énergies et forces nécessaires en jeu comme l'a expliqué et montré x fois Leif Svalgaard ( LS) et autres avec la physique connue du domaine ( https://wattsupwiththat.com/2008/06/28/astronomical-society-of-australia-publishes-new-paper-warning-of-solar-quieting-and-global-cooling/#comment-21891 et ses diverses explications dans d'autres commentaires plus loin), il y a des années. Il a donné x autres éléments depuis des années et les spécialistes ont observé l'absence d'influence dans des systèmes solaires avec des forces, des masses et vitesses bien plus conséquentes. Tu reviens encore contaminer le forum alors même que  chez Watts, il ne publie plus d'articles bidons sur le barycentre, c'est interdit, c'est pour dire vu les énormités qui y passent encore !


C'est digne du harsard et de l'astrologie ton histoire :
https://wattsupwiththat.com/2017/12/15/the-sun-is-blank-nasa-data-shows-it-to-be-dimming/#comment-2694802

 

Il n'existe pas de cycle significatif de 179 ans dans les données, même approximativement, ni pour LS, ni  pour Willis Eischenbach (WE) sceptique aussi chez Watts qui à l'inverse de toi sait très bien rechercher mathématiquement avec différentes méthodes correctes, des cycles dans les données solaires et dans celles sur terre sensées être influencées par le soleil (ni pour Tamino pro RC qui a déjà cherché ce cycle, il y a de nombreuses années ).

 

Il faut arrêter de rester avec les méthodes scolaires inadaptées ou mal appliquées, avec des données non corrigées du passé lointain, pas homogénéisées, les vieux graphes dépassés sans aucun sens, car même dans celles d'il y a 10 ans, hors celui de 11 ans et peut-être un de 100 ans d'après LS  ( https://wattsupwiththat.com/2017/12/15/the-sun-is-blank-nasa-data-shows-it-to-be-dimming/#comment-2694613 et aussi WE https://wattsupwiththat.com/2014/05/19/the-effect-of-gleissbergs-secular-smoothing/

https://wattsupwiththat.com/2014/05/17/the-tip-of-the-gleissberg/ ,

 

"A more formal determination:
http://www.leif.org/EOS/Lomb-Sunspot-Cycle-Revisited.pdf
“This study has found evidence for long-term modulation of the solar cycle over periods of 28 to 450 years. At this stage there is no indication if any of the modulation periodicities are real or if they just represent a Fourier fit to a random variation. It can be noted though that a period of around 100 years, which matches the well-known Gleissberg cycle [9], does seem to be persistent in the data.”
Thus 100 yrs not 86.5, currently."
https://wattsupwiththat.com/2017/07/11/monster-solar-minimum-approaching/#comment-2553156 )

 

Il n'y a rien d'autres de significatifs dans les données, donc tant que tu continues à t'accrocher à ces mythes en ne tenant jamais compte des bases mathématiques et des progrés  dans ce domaine connus depuis longtemps maintenant, tu croiras et rapporteras n'importe quoi ici sur des cycles non significatifs, la signature d'un bruit aléatoire. Lis  et refais le travail mathématique considérable de WE sur les éventuels cycles solaires et leur influence pour voir comment chercher et trouver les vrais cycles et ne pas te noyer dans du bruit qui n'a que l'apparence de cycles et contredis le mathématiquement plutôt qu'avec du bla-bla stérile qui ne démontre jamais rien.


Le graphe de T de  ton lien n'a pas l'air à jour et/ ou c'est un ajustement de données avec une moyenne glissante choisie de façon arbitraire. Avec ce genre de moyenne bien choisie, je peux te sortir un coeff de corrélation avec le soleil, qui rendra ridicule celle avec les GES. Ca s'appelle les erreurs de stats (Ta moyenne introduit de fait un auto-corrélation monstrueuse (en réduisant de fait considérablement le nb d'échantillons indépendants) et des corrélations par construction artificielle, qui ne sont pas significatives même avec un coeff de corrélation très proche de 1 ) .

Montre tes données à WE et demande lui ce qu'il en pense de ton bricolage, il a encore traité ce sujet il y a peu avec une des publications bidons passée chez Watts, qu'il a démonté facilement et gobée que par les habituels incompétents.
 
Donc arrête de dire à nouveau dans IC que tu as prévu le cycle 24 et le suivant, c'est faux. Retourne faire ton cinéma chez les illuminés car tu n'as produit aucun travail scientifique, ni même scolaire digne de ce nom. Tu as pioché dans les vieux travaux à la mode il y a très longtemps,  invalidés par les obs, les méthodes statistiques, les diverses corrections et les progrés de la physique du domaine. Avec ta méthode pifométrique, tu avais 50% de chances que le cycle 24 soit supérieur et 50% qu'il soit inférieur au 23 (vu qu'il n'y a pas 2 cycles strictement identiques consécutivement), tout comme pour le 25, c'est le hasard. Ca ne suffit pas de revendiquer que tes cycles existent, qu'un point qui se calcule mais qui n'a aucune réalité physique, a une influence sans le démontrer mathématiquement et physiquement (WE a aussi cherché correctement il y a longtemps, comme d'autres l'influence de ton barycentre, ton cycle de 179 ans, rien de rien dans les données).

Même Paul le poulpe a fait mieux que toi par hasard en prévoyant bien plus de résultats consécutifs au pif (à moins que tu démontres scientifiquement que ce n'était probablement pas le hasard !). C'est très facile par hasard car les proba étaient simplement grandes comme pour ton prochain lancé de pièce, d'autant plus que physiquement à ce jour même avec la méthode physique de LS, on n'a même pas encore la barre d'incertitude de la prévis pour exclure que le cycle 25 soit plus faible que le 24, il faut attendre que le champ polaire Nord se stabilise.

 

 

Dans ton lien vers la page de ton site, tu cites Hathaway alors qu'il s'était planté pour la prévision du cycle 24 (il le prévoyait plus fort que le 23) en utilisant une autre méthode physique qui se défendait à l'époque, mais il a suivi ensuite celle de LS quand il a vu son erreur et il continuait avant sa retraite,  vu que LS donne ces infos et ce lien en décembre 2017 : "The update has been delayed by David Hathaway’s retirement for NASA. His database at NASA was not updated for many months. But, now he has teamed up the Lisa Upton and they have a wonderful new website, which I can warmly recommend  http://solarcyclescience.com/forecasts.html " Ce n'est clairement pas la prévis et la méthode que tu indiques !

 

Donc  ton histoire qu'il prévoirait un cycle 25 plus bas que le 24, date probablement de plus d'un an si tu n'as pas de déclaration plus récente d'Hathaway qui suivait  ce que LS pensait toujours il y encore environ un an : Que nous allions vers un Maunder et que le cycle 25 allait être bien plus faible que le 24 (déjà avant même que le cycle 24 grimpe en puissance), mais Hathaway, comme au minimum LS (si Hathaway a déclaré autre chose depuis que LS a changé d'avis) savent  changer d'avis en fonction des observations récentes et de la physique solaire de mieux en mieux connue, ce qui n'est jamais ton cas !

De plus La NASA a utilisé à l'avance les prévis de LS and co pour le cycle 24 ce qui leur a permis d'économiser quelques centaines de millions de dollars pour planifier des interventions dans l'espace comme celui ci :
"NASA heeded our prediction and decided not to spend 200 million dollars de-orbiting the Hubble Telescope, which gave us more than a decade more of wonderful science. So, yes, there is a difference between us and the know-it-alls who were all wrong."
https://wattsupwiththat.com/2017/12/15/the-sun-is-blank-nasa-data-shows-it-to-be-dimming/#comment-2694806
 ce qui démontre quelque peu en quels travaux scientifiques ils ont le plus confiance. Ils auraient pu suivre ceux de Hathaway à la même époque et se ramasser...

 

Maintenant LS s'attend plutôt à ce qu'on se dirige vers un maxi solaire dans les années 2050 :

"Again, the Sun doesn’t operate like that, but if there is a ~100 yr period from the 1950s then we would expect a minimum 50 years later [now] and a new maximum 50 years later again in the 2050s.
Get into your head that the past 300+ years there has not been an 86.5 year cycle, but a ~100-yr variation."
https://wattsupwiththat.com/2017/07/11/monster-solar-minimum-approaching/#comment-2556628

 

 

Il y aura toujours des scientifiques qui s'accrochent à ce qui n'existe pas même en contredisant les bases les plus élémentaires (sans même démontrer qu'il manque un élément dans la physique de base du domaine) et à ce qui ne marche pas et même des scientifiques qui continuent avec la théorie de la terre plate ( 9% des français dont 18% des jeunes de 18 à 24 ans, 3% des plus de 65 ans... ) et il y aura toujours des croyants irrationnels, des illuminés, des délirants qui malgré toutes les preuves ne veulent pas bosser les bases pour voir les problèmes énormes, et donc qui les suivent. Ce sera toujours comme ça.

 

Donc si ton cycle existe  et qu'il est significatif, ça de démontre  facilement mathématiquement exactement comme pour celui de 11 ans, on le voit nettement qu'il est significatif, comme on voit très clairement son peu d'influence significative sur la tendance de fond de la T globale et  dans bien d'autres paramètres terrestres et si ton cycle modifiait les températures significativement donc au delà du bruit habituel sans cycle, ça se verrait aussi, comme on le voit clairement même pour un bruit comme l'ENSO faiblard pour l'évolution du fond, comparé au forçage des GES. Pour le cyle de 100 ans ce n'est pas encore tranché car selon les méthodes  et les incertitudes des données ce n'est pas toujours significatif.

 

Pour les GES on a la physique de base qui se tient, on a les corrélations significatives, la sortie de route claire et nette hors du bruit de la T, significativement différente, mais absolument rien de tout ça dans aucun de tes arguments solaires fumeux. Rien de significatif dans les données (ça ne signifie pas que ça n'a aucune influence, mais que l'influence est tellement faible qu'elle ne change pas le fond, c'est du bruit qui crée pas de tendance) et pas de quantifications physiques, que des incantations des adorateurs du soleil, sur des effets mathématiques invisibles dans les données (l'oeil n'est pas scientifique, il ne sait pas faire la différence entre ce qui est aléatoire et ce qui ne l'est pas, surtout avec des graphes lissés arbitrairement !), en imaginant une force/énergie significative inconnue. Inutile de nous sortir ton bla bla habituel et des graphes de pseudo scientifiques qui se foutent de faire de la cueillette de cerises, des données tordues, invalidées et qui n'ont que faire de la non significativité des courbes, des cycles, de l'homogénéité des données, des erreurs statistiques de débutant et surtout de forces et d'énergies inexistantes ou insuffisantes, pour noyer le poisson.

 

Toi qui te présente comme prévisionniste solaire, essaie au moins d'invalider mathématiquement  et le code dans le boulot plus sérieux de WE sur tous les cycles imaginables revendiqués en rapport avec le soleil,  tu seras un peu plus crédible, car lui malgré qu'il partait avec une idée préconçue que le Soleil avait une influence nette et qu'il n'aurait aucun mal  à la  détecter dans les données terrestres, en utilisant les outils nécessaires correctement, il n'a rien trouvé significatif qui sorte du  bruit et il le demande : Que ceux qui le revendiquent ledémontrent. Alors on attend toujours tes lumières mathématiques et physiques vu que tu te présentes de fait comme un grand prévisionniste solaire en annonçant ici que tu as bien prévu  !

 

Dans ce post assez récent chez Watts, comme par hasard assez synchro avec ta revendication de réussite de prévis pifomètrique, il récapitule à la fin ces sujets concernés qu'il a traités et que j'avais regardés de près y compris dans le code R qui pouvait m'être utile à l'époque (il donnait de plus des explications très pédagogiques dans différents posts sur certains pièges, mais rien de tout ça ne t'intéresse à part vouloir nous faire croire que tu as fais de la prévis sérieuse digne de scientifiques ou au moins du milieu scolaire !)
https://wattsupwiththat.com/2017/12/26/more-on-svensmark-and-cosmic-rays/


Donc tant que tu ne seras pas capable de produire le style de calcul ou de graphe de significativité suivant pour ton cycle de 179 ans, ne reviens plus nous intoxiquer avec tes bla bla du passé sans validité scolaire (on ne peut pas dire qu'on fait de la prévis solaire en se faisant passer pour une pointure et revendiquer un cycle à partir des affirmations d'autres personnes qui ne produisent aucun test de significativité valide, des calculs et des données invalidées clairement par d'autres et même par les plus sceptiques chez Watts)
periodogram-annual-average-sunspots-1700
https://wattsupwiththat.com/2016/11/03/sharpening-a-cyclical-shovel/
 

Tu as de quoi faire pour ne pas te noyer dans le bruit et éviter d'être trompé par les yeux par des cycles qui n'existent pas, sans parler des fausses corrélations car non significatives et sans fondement physique.

 

lsvalgaard  December 6, 2017 at 7:49 pm
“When people are confronted with information that refutes their previously held beliefs, they respond by strengthening the belief rather than relinquishing it.” The Backfire effect.

 

 

Commentaires à lire sur le Maunder
"That’s 6,5 months versus almost 3 years without spots."


LS : So what? http://www.leif.org/EOS/2011GL04658.pdf


“[1] Variations in the total solar irradiance (TSI) associated with solar activity have been argued to influence the Earth’s climate system, in particular when solar activity deviates from the average for a substantial period. One such example is the 17th Century Maunder Minimum during which sunspot numbers were extremely low, as Earth experienced the Little Ice Age. Estimation of the TSI during that period has relied on extrapolations of correlations with sunspot numbers or even more indirectly with modulations of galactic cosmic rays. We argue that there is a minimum state of solar magnetic activity associated with a population of relatively small magnetic bipoles which persists even when sunspots are absent, and that consequently estimates of TSI for the Little Ice Age that are based on scalings with sunspot numbers are generally too low. The minimal solar activity, which measurements show to be frequently observable between active‐region decay products regardless of the phase of the sunspot cycle, was approached globally after an unusually long lull in sunspot activity in 2008–2009. Therefore, the best estimate of magnetic activity, and presumably TSI, for the least‐active Maunder Minimum phases appears to be provided by direct measurement in 2008–2009. The implied marginally significant decrease in TSI during the least active phases of the Maunder Minimum by 140 to 360 ppm relative to 1996 suggests that drivers other than TSI dominate Earth’s long‐term climate change.”

 

The presence of sunspots for ~10 years only increases the global temperature by 0.1K, so the absence of sunspots for a much shorter period changes the temperature even less.
https://wattsupwiththat.com/2017/07/01/thus-it-begins/#comment-2540504

 

 

 

Edited by ChristianP
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et donc ChristianP, si le cycle solaire N°25 est plus faible que le précédent comme je le prévois aussi depuis 2004 cela serra aussi un coup de hasard pour toi alors que selon la loi de Gnevyshev-Ohl un cycle numéroté impair est plus actif et donc avec plus de taches solaires que le cycle numéroté pair le précédant sauf quand les planètes gazeuses sont alignées comme cela va l'être vers 2020 puis comme cela a était le cas à chaque fois que cet événement a eu lieu depuis le cycle solaire N°1 (dès 1760) ??

 

Puis tout ceci n'a rien à voir avec l'astrologie (Les 4 éléments du zodiaque sont important en astrologie du fait qu'ils permettent de déterminer...) ^_^

 

Dans les données de carottes de glaces il a bien était révélée une variations du Δ14C d'environs 200 ans donC le cycle solaire de Suess existe bien puisque nous voyons même l'activité solaire baisser depuis ces derniers cycles solaires soit depuis exactement 188 ans après la fin du Minimum de Dalton. Donc ceci aussi est un hasard ??

 

Williams

 

 

Edited by williams

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Je n'ai pour ma part aucune connaissance particulière concernant les influences climatiques des cycles solaires, ni concernant les mécanismes climatiques en question, ni sur la réalité des cycles solaires, ni enfin, sur leurs mécanismes.

Toutefois, Williams ne me semble pas le seul à se pencher sur la question, ni même à expliquer les cycles solaires par les mouvements du système solaire, ni sur les prédictions de futures baisses de régime de notre Soleil.

Parmi d'autres voici quelques publications récentes dans ce domaine:

 

Sun 2017

https://www.researchgate.net/publication/307894966_The_Influence_of_Solar_System_Oscillation_on_the_Variability_of_the_Total_Solar_Irradiance

https://benthamopen.com/FULLTEXT/TOASCJ-11-44

https://arxiv.org/pdf/1705.04482.pdf

https://www.earth-syst-dynam.net/7/583/2016/esd-7-583-2016.pdf

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/B9780128045886000197

 

Il y en a d'autres.

Bon ce n'est pas très mainstream mais pas de raison a priori pour ne pas lire cette littérature au moins pour constater que peut-être certains ont du temps à perdre, je ne sais pas, ou alors que c'est un vrai sujet?

Comment savoir?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hormis l'égo surdimensionné de Leif, le cycle 25 (après les réajustements sur le comptage des taches solaire par ces propres soins) risque, de ce fait, d'être plus élevé que le 24 ( légèrement hein)!

 

LS_f2.png

 

http://hmi.stanford.edu/hminuggets/?p=2084

 

 

Nanuq

 

Edited by Nanuq

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Concernant les prévisions pour le cycle 25, elles sont, comme d'habitude, assez partagées.

Voir ici par exemple.

On lit dans l'abstract:

" We demonstrate that within 24–31 months after reaching the maximum of the cycle, it can be decided with high probability (0.96) whether the next cycle will be weaker or stronger. We predict that sunspot cycle 25 will be weaker than the current cycle 24. "

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/01/2018 à 11:57, ChristianP a dit :

Il y aura toujours des scientifiques qui s'accrochent à ce qui n'existe pas même en contredisant les bases les plus élémentaires (sans même démontrer qu'il manque un élément dans la physique de base du domaine) et à ce qui ne marche pas et même des scientifiques qui continuent avec la théorie de la terre plate ( 9% des français dont 18% des jeunes de 18 à 24 ans, 3% des plus de 65 ans... )

 

 

Bonjour,

 

3% chez les plus de 65 ans, bon, peut-être, mais le 18% chez les jeunes, tu as la source de cette info ?

 

Ça signerait un échec total du système éducatif français.

 

Pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec tes arguments.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Chauvé (44)

A Supp.

Edited by Yoann44

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubenas en Ardèche méridionale

j'ai entendu une fois comme argument en faveur de la terre plate, que si elle était ronde, sur les terrains de foot, le ballon finirait toujours par aller rouler dans un des coins...

🤣

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...