Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Nicolas L

Coups de vent - saison 2018/2019

Recommended Posts

Posted

Location : Mont Pinçon, Calvados (14), Basse-Normandie. Alt. 362m
Il y a 9 heures, Nico41 a dit :

En sachant que sur les crêtes pyrénéennes, des vents supérieurs à 150km/h voire au delà ne sont pas si rare...

 

En attendant le run GFS classique 18z diminuerai l'ampleur de la cyclogenèse qui pouvait crée un fort coup de vent voire une tempête. Le pression à son centre est entre 985hPa et 990hPa contre une valeur entre 975hPa et 980hPa pour le run GFS // 12Z. A noter que même par rapport au run GFS (le classique) 12Z, la dépression est légèrement moins creuse d'environ 5hPa et surtout moins à l'Est vers l'Océan Atlantique. Confirmationen regardant pour Mardi prochain à 13h où la dépression se détachant du labrador est nettement moins creuse et les isobares bien moins resserrés. A suivre. 

 

gfs-0-84.png.d6db0f8b8d5c133840b3d1b3c705296a.png

Si on commence à décrypter run par run ce qui se passe quant à ces anomalies potentielles, on a pas fini. Comme d'habitude, c'est un véritable foutoir sur Gfs, ce modèle est de moins en moins crédible. À contrario, on a UKMO qui commence à nous envoyer des signaux tel que "GFS" semblait émettre depuis quelques temps. Le Centre-Ouest semble revenir assez souvent.

 

UW96-21.GIF?26-06

 

ICON envoit, lui, pas moins de deux anomalies sur le Sud-Ouest avec clairement une possibilité de tempête au Sud de la Garonne pour au moins l'une d'entre-elle. À noter qu'ici l'échéance n'est pas si lointaine que ça.

 

icon-0-87.png?26-00

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent week end

 

Run GFS // 0Z, toujours dans la stabilité :

 

gfs-0-96.png?0

 

 

Quoiqu'il en soit ce genre d'anomalie, son positionnement, sa trajectoire, son intensité, reste et restera toujours difficile à appréhender, tellement de caractéristiques à prendre en considération. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

GFS // 6Z devient plus agressif

 

gfs-0-78.png?6

 

gfs-0-84.png?6

 

gfs-0-90.png?6

 

gfs-0-96.png?6

 

Une anomalie avec des caractéristiques me semble t'il à caractère explosive.  GFS // maintien son scénario, mais d'autre part le rend plus virulent. A voir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nette révision chez Arpège qui est violent pour les régions atlantiques nottament mais ça creuse jusqu’à 975hpa dans le centre du pays. Creux qui arrive sur le Centre-Ouest mais les vents forts s’installeraient de la Bretagne à l’estuaire de la Gironde avec des vents à 100-110 km/h dans les terres et 120-130 km/h et jusqu’à 150km/h au large. Arpegeade très probable...

Edited by Run999H

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
il y a 2 minutes, Run999H a dit :

Nette révision chez Arpège qui est violent pour les régions atlantiques nottament mais ça creuse jusqu’à 975hpa dans le centre du pays. Creux qui arrive sur le Centre-Ouest.

 

Icon est semblable sur l'intensité avec un scénario plus septentrional,ressemblant plus sur la trajectoire à GFS//.L'ensembliste Européen comporte un certain nombre de scénarios avec l'anomalie sur les cotes de la manche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Run999H a dit :

Nette révision chez Arpège qui est violent pour les régions atlantiques nottament mais ça creuse jusqu’à 975hpa dans le centre du pays. Creux qui arrive sur le Centre-Ouest mais les vents forts s’installeraient de la Bretagne à l’estuaire de la Gironde avec des vents à 100-110 km/h dans les terres et 120-130 km/h et jusqu’à 150km/h au large. Arpegeade très probable...

 

Salutations, 

 

Probablement, une trajectoire, une intensité, un phénomène d'explosivité, j'en passe, qui sera cerné au dernier moment, tant, me concernant, tellement d'ingrédients à prendre en considération. Tout est possible.

 

Au plaisir. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Tours

Je reprend un paragraphe que j'ai rédigé dans le topic du moyen terme.

 

Avec de l'air polaire arrivant du Nord-Ouest ( avec les dépressions ), et la présence d'air un peu plus subtropical avec la présence des hautes pressions vers les Açores, on devrait assister à la mise en place d'une zone barocline de type frontal, pourquoi ? On constate un gradient thermique modéré à fort ( Theta'W très contrastée sur quelques centaines de kilomètres, de l'ordre de 10-12°c d'écart ) et on observe une bande de tourbillon dans les basses couches caractérisée par un fort cisaillement horizontal du vent. Dans le même temps, on remarque en effet, l'arrivée d'une branche de courant jet très rapide depuis l'Ouest-Nord-Ouest, alors qu'en basses-couches, on remarquera également l'arrivée d'une petite branche de jet-gust qui va accélérer le processus de cyclogenèse. Un précurseur également favorable à la vitesse de développement de la dépression, la présence de talwegs d'altitude en aval des principales chaînes de montagne, comme ici juste à l'Est des Alpes sur le centre de l'Europe. On voit s'amorcer une trajectoire du centre dépressionnaire qui coupe le courant jet, ce qui signifie qu'il faut s'attendre à un creusement de 15 hPa ou plus puisqu'il s'agit d'un facteur important pour un creusement poussif de la dépression, une dépression d'échelle sous synoptique puisque la cyclogenèse prend forme dans une région où les dépressions baroclines atteignent en général le stade de comblement ( sortie de jet ). 

 

  • Scénario WRF 6z : L'onde en surface devrait apparaître dés Lundi, mais le creusement ne devrait s'enclencher que dans la nuit entre Lundi et Mardi avec l'arrivée du courant jet par le Nord-Ouest. Dans la mi-journée de Mardi, la dépression devrait déjà avoir atteint les 995 hPa ( un creusement pas trop rapide en raison d'une anomalie de Tropopause peu marquée ). Elle devrait arriver dans l'après-midi de Mardi par le Sud de la Bretagne en touchant directement la Vendée et Loire-Atlantique. Dans le courant de la soirée de Mardi, la dépression pourrait avoir atteint la barre des 980 hPa tout en passant sur pays en faisant un axe Poitou-Charentes, Limousin, Auvergne et Rhône-Alpes. C'est en arrivant entre le massif central et les Alpes que la dépression devrait se combler assez rapidement, dans la nuit de Mardi à Mercredi, puisqu'elle va se confronter à de nombreuses turbulences qui vont contrarier sa structure, et elle ne sera plus alimenté pour pouvoir poursuivre sont creusement.

 

  • Scénario ARPEGE 12z : Il entrevoit également le creusement dans la nuit entre Lundi et Mardi, en arrivant cependant avec un peu plus de retard sur le Sud Bretagne, il mise plus sur la fin de journée de Mardi contrairement à WRF qui voit l'arrivée dés la mi-journée. Elle traverserait notre pays dans la journée de Mercredi en prenant un autre axe allant du Poitou-Charentes, Centre, Île-de-France et Hauts-de-France en fin de journée de Mercredi. Le creusement serait peut-être un peu plus important ( jusqu'à 975 hPa ) en raison d'une anomalie de Tropopause un peu plus marquée que WRF. Le GFS//, contrairement à sont frère GFS qui ne voit quasiment pas grand chose, entrevoit également la même chose que ARPEGE, mais c'est la trajectoire qui diverge plus au Nord, en passant plus vers les régions Normandes avant d'aller vers les Hauts-de-France.

 

Un front froid très actif devrait toucher notre pays dans la journée de Mardi jusque dans la nuit avant de s'évacuer par les frontières de l'Est, l'activité du front serait plus faible au Nord de la Loire. Néanmoins, au contact d'un air déjà bien refroidie, la perturbation pourrait apporter de bonnes chutes de neige sur quelques régions allant des Pays-de-la-Loire au Centre, en passant par la Bourgogne ( Limousin et Auvergne dans lot bien sur ) puis Franche-Comté et Rhône-Alpes. Après, le scénario ARPEGE entrevoit une tout autre situation avec une perturbation active concernant bon nombre de nos régions apportant de bons cumuls de pluie, l'axe neigeux serait quasiment le même mais d'autres régions seraient concernées notamment les régions Normandes, le bassin Parisien, les Hauts-de-France et le Nord-Est. Pour l'instant, on ne peut pas établir de cumuls neigeux puisque l'intensité du front va bien évidemment changer dans les prochains run, tout comme la trajectoire et l'intensité de la dépression. 

 

WRF voit un coup de vent classique pour la saison sur le Centre-Ouest et le Sud-Ouest, avec des rafales pouvant atteindre les 100 km/h près des côtes, et jusqu'à 80-90 km/h dans les terres. Cependant, ARPEGE voit un scénario beaucoup plus dynamique, où le vent pourrait souffler en tempête près des côtes, et pouvant fort voir violent dans les terres. Près des côtes, les 120 km/h peuvent être atteints, le Centre-Ouest et une partie du Nord-Ouest peuvent voir des rafales jusqu'à 90-100 km/h dans les terres. Ailleurs, les rafales seront moindres mais pouvant être fortes. 

  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

La trajectoire septentrionale de l'anomalie prend du galon avec CEP qui s'accorde sur la trajectoire du GFS//.Pour l'instant c'est un bon point pour ce dernier qui semble bien cerner cette dépression.

 

image.thumb.png.ab1a39a826976c99ac97e912330f5ada.pngimage.png.66515b95ee3619e648d9e3659f46ed87.png

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Mont Pinçon, Calvados (14), Basse-Normandie. Alt. 362m

Je n'ai pas le temps de poster les cartes, mais sur CEP via Weather.us les vents les plus forts vont de la Bretagne à l'IDF en passant par les Pays de loir et Normandie, nous aurions respectivement de 110 à 90 km/h dans l'intérieur et potentiellement plus de 130 km/h sur la pointe bretonne. UKMO a l'air assez identique au premier abord, d'autres modèles voient toute cette activité bien plus au sud. L'Ouest du pays plus généralement semble asses bien exposé. Comme d'habitude, on sera fixés à H+24... sachant qu'il semblerait que nous ayons affaire à une situation potentiellement explosive, on connaît la médiocrité des modèles dans ces cas là à cette échéance. Toujours est-il qu'après une saison plutôt calme jusqu'à maintenant, au moins un peu d'action serait la bienvenue (en tout bon passionnés). 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Rennes (35) / Les Sables-d'Olonne (85)

Ce soir, on a clairement deux écoles sur les ensembles de nos deux modèles phares.

 

En parcourant les différents scénarios de l'EPS de ce soir (run de 12z - ensemble du CEP), on s'aperçoit que l'incertitude est encore assez forte sur le devenir de cette dépression ; la grande majorité des scénarios creusant l'anomalie. Reste à savoir où s'effectuera ce creusement et surtout avec quelle ampleur.

L'option d'une trajectoire septentrionale, c'est-à-dire circulant en Manche ou sur la Bretagne et les Pays-de-la-Loire, semble prendre l'avantage (d'autant plus si on regarde les différents déterministes). C'est sur ces scénarios-là que l'intensité du creusement est la plus importante (vents souvent tempétueux alors à attendre sur les côtes de la Manche et/ou le littoral atlantique pénétrant plus ou moins dans l'intérieur), avec même des scénarios assez impressionnants (sûrement extrêmes, mais cela montre le potentiel si le phasage entre les précurseurs d'altitude et de basses couches est optimal) à forte tempête (minoritaires).

 

Toujours sur l'ensemble du CEP, une proportion non négligeable continue toutefois de creuser plus au Sud (avec un creusement alors moins marqué généralement, donnant des vents de l'ordre du coup de vent côtier), cette option ne peut donc pas encore être écartée ce soir d'autant plus qu'elle est reprise sur pas mal de scénarios de l'ensemble GEFS (run de 18z), qui est aussi nettement plus "sage" sur l'intensité du creusement.

 

En bref, ce soir, - ensemble CEP : creusement plus au Nord et plus intense globalement, un peu comme son déterministe CEP 12z, GFS// (ce qui est intéressant, car cela contraste avec le GFS opérationnel), GEM, UKMO

                          - ensemble GFS : creusement plus au Sud et moins intense globalement, comme son déterministe GFS opérationnel, ou encore NAVGEM (run 18z)

On peut dire qu'ARPEGE (run de 12z samedi) est un intermédiaire, fort et assez Sud.

 

Ci-joint le positionnement du centre dépressionnaire sur les 20 scénarios de l'ensemble GEFS. Seul 1 / 20 creuse en Manche, contre une proportion non négligeable sur l'EPS.

À choisir, je mettrais une pièce ce soir sur une option assez Nord, avec un creusement circulant sur la Bretagne. À suivre demain... ^_^

mslp_hilo_20190126_18_072.jpg

Edited by music85

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coup de boutoir cap Breton, situation à surveiller !

 iconeu-11-67-0.png?26-22

GFS prévoit 45 % de probabilité de creusement à 970 hPa en Manche ! gensprob-3-120.png

Ca va nettement s'agiter cette semaine ! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon Dimanche,

 

Ce matin

 

 

GFS // maintien toujours son scénario, depuis maintenant plusieurs runs : D'une certaine manière ce modèle, comprenant éventuellement des évolutions à l'air de bien appréhender cette anomalie.  Affaire à suivre….

 

gfs-0-66.png?0

 

gfs-0-72.png?0

 

gfs-0-78.png?0

 

 

CEP également fait de même

 

ECM1-72.GIF?27-12

 

 

UKMO :

 

Modele UKMO - Carte prévisions

 

 

GFS rejoint les rangs

 

gfs-0-72.png?0

 

 

 

Je rejoins Nicolas L , une situation potentiellement explosive qui si la synchronisation est de mesure peut conduire à un évènement majeur. 

 

Rafales attendues : ICON :

 

iconeu-52-102-0.png?27-04

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Ce matin la trajectoire majoritaire est vue plus centrale.Globalement on peut dégager un axe Morbihan->Luxembourg pour le transit de l'anomalie.On notera qu'Arpège et GEM reprennent la trajectoire initiale de l'anomalie en transitant par l'Aquitaine.L'IFS continue à voir  un certains nombre de scénarios plus nordique et plus creusés,assez violent pour le NO .La carte d'Icon postée au dessus résumerait bien le potentiel de cette tempête pour les sorties matinales.

 

image.thumb.png.af9826667d1fc5520644c323ce967af7.pngimage.png.2ffe13eec8e51ce05d8a1ea6e0bdefcd.pngimage.thumb.png.19a96b88d4475720a0ecfa3924598d08.png

 

Edit: décalage méridional de l'axe dépressionnaire sur les 6z

Edited by Nico 14
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Mont Pinçon, Calvados (14), Basse-Normandie. Alt. 362m

La trajectoire des vents les plus forts commencent à se dessinner tranquillement. Selon les sorties de ce matin, c'est entre la pointe bretonne et l'Aquitaine que ça devrait se jouer. J'ai du mal à imaginer un quelconque potentiel pour les régions du NO et du N en voyant ces sorties. L'échéance est proche, à espérer tout de même que ça ne soit pas trop violent dans le SO car Arpege table sur du 110/120 dans les terres et jusqu'à 150 localement sur les côtes. Arpegeade ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des scénarios très variés dans l’ensembliste européen. Ça va du simple coup de vent à la violente tempête (scénario pas si marginal que ça d’ailleurs) et la trajectoire est mal cernée, clairement (à l’image de nos différents déterministes).

 

Meme si ça n’est pas toujours le cas, on peut établir un scénario moyen et qui est plutôt « majoritaire », une tempête classique de saison allant du sud-Bretagne au nord-Aquitain. 110-130 km/h sur les côtes et 90-100 km/h dans les terres voire 110 km/h du 17 au 44. Ailleurs des rafales comprises entre 80 et 90 km/h sur un couloir central Poitou Charentes région centre et Massif Central (plus sur les hauteurs ainsi que les crêtes pyrénéennes).

 

Sous réserve car des scénarios très différents existent, je répète.

Edited by Run999H
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Bon,et bien ce n'est pas ce soir qu'on pourra en savoir plus sur cette anomalie.Malgré les échéances qui diminuent la prévisibilité devient très médiocre avec une trajectoire qui n'est pas calée.

 

image.png.b230e28749f2be4c7b4b861adbf784a9.pngimage.thumb.png.01b5d298ce3f1738a3fd879fcfbdd0bb.pngimage.thumb.png.9c5240acd3d00cd54dfed3c86493d08c.png

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente soirée,

 

Ce soir les modèles sont divisés. 

 

D'un côté UKMO, GFS, GFS//, JMA, CFS DAILY. De l'autre côté GEM, ARPERGE, ( ICON qui retourne sa veste… )🧐

 

Cette anomalie, difficile de l'appréhender, en terme de trajectoire, d'intensité, de synchronisation.  Elle sera cernée au dernier moment probablement, tant le passé sert d'exemple, vis à vis de retournement de situations au dernier moment.

 

 

Edited by lulu39

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Mont Pinçon, Calvados (14), Basse-Normandie. Alt. 362m

Je trouve au contraire que la trajectoire devient plus certaine ce soir. On pourrait opter pour une entrée en Pays de Loire avec des vents forts des côtes sud bretonnes jusqu'aux Pyrénées. La trajectoire exacte sera à déterminer d'ici quelques runs encore, tout dépendra de la position du jet qui est quand même stable depuis plusieurs sorties.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Tours

Bien, le scénario entrevu hier est un peu plus différent aujourd'hui, mais cela n'enlève en rien la configuration attendue depuis maintenant quelques jours. Comme je l'avais mentionné, il faut s'attendre à l'évolution d'une zone barocline de type frontale. C'est ce qu'on peut remarquer actuellement avec la présence d'une vaste bande frontale sur l'Ouest de l'Atlantique, et c'est à l'intérieur que devrait naître notre petite " bombe " dépressionnaire.  A 48h de l'échéance, sur une intervalle de 12h, on ne remarque pas grand chose de spécial sur les analyses d'altitude, on constate pour le moment, la mise en place d'une zone barocline tranquillement sur l'Ouest de l'océan. Le courant jet en altitude plonge désormais jusqu'en péninsule Ibérique en faisant un axe NO à SE, léger renforcement mais rien de significatif pour l'instant. 

 

En analysant bien le run de ARPEGE 12z, il se trouve que le schéma de la dépression attendue serait une interaction entre une anomalie d'altitude et un front. Le front en question est celui qui circule actuellement sur l'Ouest de l'océan. Ce genre d'interaction conduit à une cyclogenèse modérée, la cyclogenèse début généralement sur le centre de l'Atlantique pour se diriger vers les côtes Européennes, c'est exactement ce qu'on constate sur le ARPEGE de ce soir. 

 

goes_enam_visible_100.jpg

 

En restant sur le modèle ARPEGE, l'anomalie de surface devrait se développer dans la journée de Lundi sur le centre de l'Atlantique. Mais contrairement à hier, la zone barocline semble moins importante en terme de gradients thermiques, ce qui ne va pas empêcher sont creusement. Elle devrait bien interagir avec une anomalie d'altitude présente juste en amont, mais celle-ci semble trop en arrière pour pouvoir permettre un bon creusement digne de ce nom. C'est le courant jet en altitude qui devrait avoir le rôle de déclencheur pour le creusement de la dépression, qui devrait débuter Mardi en journée en arrivant au large Sud-Ouest de la Bretagne. 

 

h4jr.png

 

Elle devrait arriver par le golfe de Gascogne en début de soirée de Mardi en entrant par l'estuaire de la Gironde. Le Poitou-Charentes, le Limousin et l'Aquitaine seraient les premiers touchés. Elle devrait ensuite toucher le Midi-Pyrénées dans le courant de la nuit, en quelques heures, elle ne montre pas beaucoup de variations en terme de pression, elle garderait donc sont fort caractère. Elle irait se combler progressivement entre Auvergne et Rhône-Alpes en début de journée de Mercredi avant d'aller mourir en remontant vers le Nord-Est et l'Allemagne. Notons dans le même temps, la descente d'une nouvelle dépression depuis l'Irlande vers la Bretagne dans la journée de Mercredi, elle viendrait se combler sur le centre du pays dans la nuit de Mercredi à Jeudi.

 

Néanmoins, on reste dans le stade de coup de vent, modéré voir fort selon le ARPEGE de ce soir. Les premières rafales devraient arriver dans la soirée de Mardi sur le Poitou et l'Aquitaine. Etant donné que le centre de la dépression devrait passer entre Poitou et Limousin, le gradient de pression serait bien resserré sur sont flanc Sud et c'est donc l'Aquitaine et le Midi-Pyrénées qui seraient le plus soumis aux violentes rafales. Sur les côtes, les rafales pourraient atteindre les 120 km/h voir les dépasser localement sur les caps exposés. Sur le Poitou et le Limousin, les rafales se limitent jusqu'à 80-90 km/h, cependant, entre Aquitaine et Midi-Pyrénées, le vent pourrait être violent localement avec des rafales pouvant excéder la barre des 100 km/h. Ensuite, ces rafales se propageront jusque vers le Languedoc-Roussillon ( entre Aude et Pyrénées-Orientales ) ainsi que sur les premiers massifs des Cévennes. Pour la seconde dépression sur le Nord-Ouest, le vent pourrait souffler jusqu'à 80-90 km/h entre Bretagne et Pays-de-la-Loire. 

 

En terme de précipitations maintenant, elle devrait apporter de fortes pluies entre le Poitou et l'Aquitaine. Le fait très intéressant à noter, c'est qu'elle va drainer de l'air très froid en altitude sur sont flanc Nord, alors que l'air sera plus doux dans le Sud-Ouest, en raison de la courbure du flux. De ce fait, il est possible de s'attendre à un épisode neigeux assez intéressant qui devrait concerner de nombreuses régions entre Poitou-Charentes, Centre, Bourgogne, Auvergne, Limousin, Rhône-Alpes, Franche-Comté, le Nord-Est, les Hauts-de-France, le bassin Parisien et les régions Normandes. Au Nord de la Loire, les cumuls sont assez limités, peut s'atteindre à des hauteurs pouvant aller jusqu'à 5cm. Cependant, entre les régions centrales et le Nord-Est du pays, les cumuls pourront être plus importants, avec certains excédant au-dessus de 10cm. Pour le moment, il faut encore attendre jusqu'à demain soir Lundi pour pouvoir établir des cumuls plus plausibles. 

 

9qyn.png

 

arpege-52-83-0.thumb.png.0854e994b8478bac6e1de6d406531ca4.png

 

Intéressons nous maintenant au 12z de WRF, . Il entrevoit le même timing que ARPEGE avec l'apparition de l'anomalie de surface dans la journée de Lundi. La zone barocline semble beaucoup plus dynamique et mieux constitué sur le WRF que sur ARPEGE, et l'interaction avec l'anomalie d'altitude semble plus importante. Il est donc probable de s'attendre à un creusement plus poussif, la trajectoire est vue un peu plus au Nord contrairement à ARPEGE.

 

Selon le WRF NMMB 5 km, elle devrait arriver en milieu de journée de Mardi par le Sud de la Bretagne, elle entrerait véritablement dans les terres en soirée par les Pays-de-la-Loire avant de se diriger vers le Centre, la Bourgogne et le Nord-Est dans le courant de la nuit. Les régions se trouvant sur sont flanc Sud et Ouest vont être les plus concernés par le passage de celle-ci, même si les régions du Nord seront elles aussi affectées, mais dans de moindres mesures. 

 

a6jk.png

 

C'est en fin de journée que le vent commencera à se lever sur les côtes de la Manche avant de se propager tout au long de la soirée et de la nuit sur de nombreuses régions. Près des côtes, les rafales pourront localement être supérieures à 100 km/h ( un peu plus faible contrairement à ARPEGE ), dans les terres, on reste sur un coup de vent plutôt modérées avec des rafales comprises entre 80-90 km/h localement 100 km/h, on aura plus de précisions d'ici demain soir. 

 

soj0.png

 

Pour finir, en comparaison avec quelques autres modèles, UKMO prend un peu le même chemin que WRF, mais avec une trajectoire un peu plus au Nord alors que CEP semble prendre la même route que ARPEGE avec une trajectoire plus septentrionale. ICON et GEM s'accordent sur la même théorie, on a donc une plus grande probabilité pour l'arrivée de la dépression dans le Sud-Ouest plutôt que plus au Nord.

Edited by Météodu37
  • J'aime 3
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

CEP reste globalement sur sa trajectoire matinale(axe Morbihan->Luxembourg)L'Européen assez sévère sur le sud des Pays de la Loire et Poitou Charentes sur cette sortie.A ne pas prendre au pied de la lettre vu les divergences de trajectoire entre modèles et à confirmer ou pas dans les prochaines sorties.

 

image.png.ec15b28356a0f72f533bef0d008cf1c9.pngimage.png.38f7ba904e57cebeda81018414c2661f.png

 

us_model-en-339-0_modez_2019012712_54_15_93.thumb.png.38d66e06d970e657892ffe388733d793.pngus_model-en-339-0_modez_2019012712_57_15_93.thumb.png.cbc2a069a3aa8b9b1544e08e2908e551.png

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Montreuil (93) ou Ciran (37)

Faites vos jeux :)

 

 

On aura probablement une vigilance orange vent, (en + des probables vigi neige/verglas, mais c'est pas le sujet), et donc un nommage de la dépression.

 

Mais j'avoue que je ne sais plus où on en est?

 

2018-09-27 14_37_20-68 METEOetCLIMAT INFO_septembre2018.pdf.png

Carlos, Diana?

 

EDIT: ce serait un Gabriel: https://fr.wikipedia.org/wiki/Saison_des_tempêtes_hivernales_en_Europe_de_2018-2019#Tempête_Flora

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.
il y a 7 minutes, Sebaas a dit :

Carlos, Diana?

 

Il ne me semble pas avoir entendu parlé de Carlos🙂

Edited by Nico 14

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...