Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

_sb

Previsions Régions Méditerranéennes Février 2019

Recommended Posts

Posted

Location : Alès - St Hilaire de Brethmas (30)

Merci pour toutes ces analyses et de commenter aussi ces périodes ensoleillées qui meritent aussi vos brillantes conclusions. Ce forum est plaisant à lire quand il ne se contente pas de s'animer que par temps maussade. Merci encore ! 

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Pour l'éventualité d'orages vendredi dans l'extrême sud-est de PACA, les choses évoluent mais il est nécessaire d'attendre les mailles fines demain ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Pour demain jeudi, toujours beaucoup de vents des Pyrennées aux Îles d'Hyères, de secteur WNW dominant, turbulent avec de fortes rafales (> 100 km/h) par effet Venturi notamment près des reliefs et sur les côtes exposées, avec un vent moyen probablement relativement faible dans l'intérieur par rapport aux côtes. Températures dépassant facilement les 20°C en basse vallée du Rhône, le ciel connaîtra des passages de cirrus, momentanément assez massifs sur toute la zone. Plus à l'est, le vent restera faible de SW à SE.

 

Vendredi, le vent s'orientera plus franchement au NW avec une dépression qui se calera bien à l'abri dans le golfe. Le Mistral devrait gagner vers l'est, en englobant le 83. De par son orientation, en toute zone l'intérieur devrait être plus affecté que la veille.

Plus à l'est, mauvais phasage entre je Jet d'altitude, le thalweg froid moins incisif et décalé vers le sud-est et notre dépression de Gênes. De fai, seul IFS et, dans une moindre mesure, GFS, continuent de réagir pour des averses localement orageuses sur la moitié SE du 06. Cependant, s'il existe une dynamique possible à grande échelle (présence d'une forte humidité en basse couche, cisaillements importants, CAPE entre 400 et 800 J/kg), la sauce ne prend pas à l'échelle locale. Des inversions importantes persistent, piégeant l'humidité et les ascendances trop faibles et au-dessus des 850 hPa l'air est trop sec. Il manque une dynamique d'altitude phasée cassant cette inhibition. Ce n'est pas pour autant que le ciel sera dégagé, de nombreux nauges bas traîneront, accompagnés de nuages d'altitude.

 

emagramme_ARO_270212Z_Nice.png.652bcd67715108f793021cfbb000ee5d.png

 

Samedi, poursuite du flux de NW. Le matin, le 06 devrait se libérer des nuages bas grâce à un vent de terre provisoire avant un retour probable d'un minimum de pression par l'est en cours de journée, pivotant le vent sur le 06, voire l'E83, au sud ou sud-est, ramenant de l'humidité en basse couche alors que le flux au-dessus des 850 hPa restera au NW.

Ailleurs, le temps sensible sera guère différent de la veille, le vent sera un peu plus faible et les températures nocturnes, au moins par brassage, seront à un niveau plus doux.

 

WRF_270212Z_MSLP.thumb.png.b5364f8ef0c3ac957c13e0a76560d71d.png

 

Sur les Alpes du sud, vent fort en altitude et samedi, en lien avec des précipitations probables sur les Alpes du nord, des passages nuageux conséquents balaieront le ciel, ici vers Gap, saturation de l'air entre 450 et 250 hPa  :

 

emagrame_ARP_270212Z_Gap.jpg.80e5c56486b518d53d945bbf348257ff.jpg

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Le Crès (34)

Le temps devrait être plus sec et un peu plus chaud qu'hier notamment sur le littoral est héraultais et gardois aujourd'hui.

On pourrait dépasser les 22 voir 23°  localement.

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Aubagne (13400)

Merci aux quelques intervenants qui complètent ou font vivre ce topic.
Pour ma part, je n'ai aucune intention d'être exhaustif et le but d'un forum est de pouvoir partager et échanger. ;) Chacun est libre de vivre sa « passion » météorologique comme il l'entend, je suis malgré tout étonné du très faible nombre de personnes intéressées par la prévision quotidienne. Sur ce forum, chacun est libre d'aborder le point qu'il souhaite et sur les échéances qu'il souhaite (J+1 à +5), ce dont je profite ... un peu en solitaire. :)

 

Je reste sur les hypothétiques averses de la région niçoise demain. Comme on avance dans la saison et que les situations orageuses devraient commencer à bourgeonner :D , faire un petit topo sur le sujet me paraît, pour moi-même, un bon exercice de révision. Et quoi de mieux que de l'écrire pour bien mettre  à plat, pour soi, et pour ceux qui le liront et qui, pour certains je l'espère, commenteront, ajouteront ou corrigeront certains aspects. Parce que je serai forcément incomplet et imprécis :) C'est l'un des buts d'un forum !

 

Ces derniers à jours, une zone autour de la mer Tyrrhénienne était mise en évidence à grande échelle avec un potentiel orageux de faible intensité, avec déclencheur externe.

Dans ce contexte de fort flux et de reliefs, on a de forts dipôles ascendances / subsisdences :

 

vv700.png

 

La zone SE du 06 est concernée par une ascendance. Le WRF de Keraunos et d'autres WRF confirment.

La divergence hz à 300 hPa est favorable, cette zone étant en divergence (valeur positive, marron), favorable au développement d'orages (ascendances + étalements).

 

ARW_280200Z_DIV300hPa.thumb.png.0b822cab746176974ee3b29453d2cf66.png

 

La Theta-E baisse légèrement entre 850 et 700 hPa et reste neutre sous les 850 hPa. Une Theta-E qui baisse avec l'altitude traduit une masse d'air instable.
Une forte diminution est signe d'un potentiel déferlent important.

 

Suivant l'heure et les modèles, la CAPE (l'énergie potentielle convective disponible) sur le golfe de Gênes varie dee 400 à 1000 J/kg environ, sur une fenêtre de temps d'environ 3h en début ou milieu d'après-midi.

 

Il y a une CIN (énergie d'inhibition de la convection) non négligeable dans cet environnement borderline et c'est pas bon ! Pour la vaincre plus facilement, il aurait fallu un meilleur chauffage solaire (mais on est le 1er mars), un apport d'humidité supplémentaire sous la couche d'inversion (afin d'amener à une saturation plus précoce et fournir ainsi de l'énergie supplémentaire) ... qui n'existe pas ici, ou encore une dynamique d'altitude qui aurait destructurée l'inversion, or le phasage ne s'est pas fait (cf post d'hier). Dans le golfe de Gênes ce vendredi, la CIN oscille entre 40 et 200 j/kg ce qui est pas mal.  :/

 

C'est déjà beaucoup de données pour se concentrer sur les développemments orageux potentiels.

 

Il y a aussi de nombreux index, tous relatifs.
Le plus courant est le LI (Lifted Index, indice de soulèvement)
S'il est positif, le risque est faible, d'autant plus faible que l'indice est haut.
S'il est nul ou légèrement négatif, orages possibles si déclencheur externe (front froid par exemple)
En dessous de -3 / -4, risques d'orages forts

 

On a entre 0 et -2, donc insuffisant sans une aide extérieure.

 

WRF_280200Z_LI.thumb.jpg.81467632aa6989a39a0d786584d3082c.jpg

 

Un autre indice courant est le TT index (Total Totals index), une relation entre températures à 850 et 500 hPa et entre température à 500 hPa et température du point de rosée à 850 hPa.
Une valeur < 45 est défavorable aux orages,
Entre 45 et 50, les orages sont possibles, généralement isoléss,
Entre 50 et 55, ils sont nombreux et possiblement forts et/ou organisés,
Au-dessus, ils sont nombreux, organisés et potentiellement violents, avec risque de tornades.


Au niveau du 06, cet indice est favorable (48/49), avec ce WRF issu de GFS :

 

WRF_280200Z_TT.thumb.jpg.2e5cc6566f55c6562c422f47db75030b.jpg

 

Le K index (indice de George) :
< 20 : pas d'orage
20-25 : orages isolés
26-30 : épars
31-35 : nombreux
> 36 : très nombreux

 

Le soaring index permet d'estimer la puissance des ascendances. C'est un index qu'on utilise beaucoup en vol libre.
< -10, les ascendances sont faibles,
autour de 0 : elles sont modérées,
< 20 : elles sont bonnes,
> 20 : elles sont puissantes.


Pour l'extrême SE du 06, cet indice serait entre -8 et -4 entre 12 et 15h UTC, soit des ascendances faibles (IFS 12Z ci-dessous) alors que GFS sur wetter3.de donne une valeur proche de 0, donc un peu plus fortes :

 

IFS_280212Z_SoaringIndex.jpg.58db1a3601bd40863cc12ae847a8a873.jpg

 

Il en existe de nombreux autres ...! À peu près tous ont en commun une relation température et humidité puisque, outre la condensation nécessaire pour former un Cb, la saturation de l'air ascendant dégagera de la chaleur lantente lui permettant de s'élever davantage et les Cb sont des nuages à forte extension verticale par définition. Bref ... :)

 

Autre voie d'exploration ...

Trois éléments vont être indispensables à un orage :
- le cisaillement,
- l'instabilité de l'air,
- l'humidité.

 

Cisaillement, il existe sur le 06 :
- Au sol, secteur S autour de 5 kt,
- À 925 hPa, secteur WSW, entre 3 et 10 kt,
- À 850 hPa, secteur WNW, vers les 5 kt,
- À 700 hPa et +, secteur NW, forçant jusqu'à + de 80 kt à 300 hPa.

 

Instabilité, itou :
Suivant l'heure et le modèle, entre 200 et 1000 J/kg

 

Pour l'humidité, c'est là que ça coince puisque l'air reste globalement trop sec.
Une carte telle que celle de la convergence humide (association des lignes de convergence des vents de surface avec l'humidité) peut être utile pour repérer rapidement les zones plus à risque, si elles existent ! Ici un WRF italien au niveau de la couche limite (PBL, Planetary boundary layer). On voit des niveaux bien faibles :

 

WRF_280200Z_ConvHumide.thumb.jpg.10034caac00ee501dc3970c4bc3d24a8.jpg

 

Sur cet emagramme d'AROME 12Z pour Nice demain en milieu d'après-midi, on remarque de suite l'instabilité relative de la masse d'air au dessus des 900 hPa (la ligne d'état rouge est légèrement plus penchée que la ligne correspondante de l'adiabatique saturée (ligne en pointillée vert un peu courbée). On voit aussi l'inversion, sous ce niveau des 900 hPa. Plus haut, la courbe bleue du point de rosée indique une humidité trop faible (écart horizontal entre les deux courbes, au-delà de 5°C c'est mort ou presque). On peut aussi définir certains index, comme les différents niveaux de condensation permettant notamment de connaître l'altitude de la base et la hauteur des nuages.

 

EMAG_ARO_280212Z_Nice.png.87ef30e6997ea1234b8fe6eaf36ed201.png

 

À titre de comparaison, voici l'emagramme (avec bcp plus de données) de Gênes où le risque est plus présent. L'éditeur y indique, quand cela a un sens, les niveaux de condensation : LCL : niveau de condensation par ascension (valable aussi en air stable), LFC : niveau libre de convection et EL, le niveau d'équilibre, lorsque la température de la bulle d'air ascendante s'harmonise avec celle de son environnement, marquant la limite supérieure du nuage. On constate là aussi que le LCL est plus bas que le LFC, traduisant le besoin d'un « moteur » externe pour enclencher une convection « efficace ». En revanche, l'inverse aurait traduit un manque d'humidité ce qui n'est pas vraiment le cas ici, les deux courbes étant proches l'une de l'autre.

 

EMAG_GFS_280212Z_Genes.thumb.jpg.c007be0be6f3ba89de2ccd83a322e16d.jpg

 

Ces niveaux sont assez simples à déterminer, mais on peut trouver des cartes toutes faites. Le WRF de Keraunos en propose une pour le LCL. On y retrouve la même valeur de 500m pour Nice que sur l'émagramme ci-dessus (on prend le point de départ de la ligne bleue du point de rosée et on trace virtuellement la parallèle à une ligne de rapport de mélange passant par ce point puis, à partir du point de départ de la courbe rouge d'état, on suit l'adiabatique sèche ; le point d'intersection entre ses deux lignes représente ce niveau ; sur les émagrammes grand format du site velivole.fr toutes les lignes présentes sur l'émagramme sont légendées, comme cela pas d'erreur possible !) :

 

WRF_280212Z_LCL.thumb.jpg.e097e07010f19b2b81924a68c9ae52db.jpg

 

Finalement, plusieurs chemins possibles pour en arriver aux mêmes conclusions ! Des Sc, des Cu, des Ci mais très probablement pas d'averses sur ce secteur.

 

En relisant, je m'aperçois que je me suis laissé entraîner et que j'ai écrit toute une tartine et la miche de pain avec !!! Je ne vais pas effacer et seront courageux ceux qui auront tout lu ! ;)

  • J'aime 8
  • Merci 10

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...