Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 7 juin au 13 juin 2021, prévisions météo semaine 23


Recommended Posts

Posted
Aubagne (13400)

Hello tous !

 

=> La semaine s'annonce chaude et sèche dans son ensemble. Des perturbations dégradées impacteraient une partie du nord-ouest de l'Europe occidentale, dont une partie de la France.

 

Les BG se maintiennent sur leurs positions habituelles, islando-canadienne et en arctique asiatique. Les premiers favorisent la croissance de dorsales sur l'Europe. Le flux serait alors orienté globalement au SW.

 

IFS ENS 00z, les sorties antérieures ne proposaient pas de scénarios fondamentalement différents à celui-ci :

 

500_moy.png?run=run00model

 

Les écarts-types sont très faibles de notre côté.

 

Loin dans les échéances :

 

500_moy.png?run=run00model

 

500_spr.png?run=run00model

 

 

 

Sans entrer dans les détails, on peut envisager un dégradé NW / SE.

Des fonds de thalwegs positionnés très nord impacterait une plus ou moins grande partie NW, de façon orageuse ou non.

Une plus ou moins large partie SE serait dans une chaleur plus sèche.

Pour autant, les configurations à fortes chaleurs / canicules ne trouvent aucun écho significatif dans les modélisations.

 

Les spaghettis de GEFS illustrent cette dominance stable des HG et le maintien de la relation du statu quo entre BG d'Islande-Canada et HG açoriens.

 

p-spaghetti-500.png?run=run06model

p-spaghetti-500.png?run=run06model

A suivre !...

  • J'aime 11
  • Merci 12
Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

Bonsoir, 

Je me pose une question ce soir : l'indice de confiance est de 2 sur 5 dès J+4. J'ai fait un tour sur les modèles et je suis assez surprit car dans l'ensemble il prévoit pour le début de la semaine prochaine le retour du beau temps avec chaleur modéré.

Pourriez vous m'expliquer ?

Merci :)

 

Edited by Turquoise_ExNico41
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Par rapport à la première analyse, il n'y a pas de changements à grande échelle : on peut écrire que l'influence directe des bas géopotentiels telle que connue ce printemps, n'est plus à l'ordre du jour. Nous sommes bien passés en été, avec une large remontée des hauts géopotentiels sur l'Europe.

 

A échelle plus fine, plusieurs faiblesses localisées apparaissent tout au long de la semaine au sein de cette influence subtropicale.

En d'autres termes, nous sommes éloignés des puissantes dorsales méditerranéennes et des gouttes froides proches du Portugal faisant office de pompe à canicules.

 

Ces faiblesses, assimilables à des gouttes froides relatives, gardent un caractère peu déterministe. Leurs localisations ne sont pas précises.

Suivant la position et le dynamisme, elles pourront apporter une dégradation faiblement ou modérément orageuse.

 

Le flux pourra s'orienter temporairement au SW voire au SSW mais sans la durée ni la profondeur pour apporter une masse d'air caniculaire (continentale pour l'essentiel). Au contraire, les masses d'air devrait garder une origine océanique ou maritime marquée : le contenu en eau disponible restera important.

 

Le principal changement d'ampleur viendrait du décalage des bas géopotentiels des bases islando-groënlandaises vers des bases labradoriennes. Ce n'est pas forcément très loin vu d'ici mais l'AA s'élève du coup un peu plus à l'ouest que lors de la précédente analyse. De fait, les faiblesses thermiques centre-européennes se décalent aussi vers l'ouest. Cela devrait se traduire, avec l'humidité disponible, par des évolutions diurnes fréquentes sur les massifs de l'est. Leurs intensités et leurs extensions vers les plaines de l'est sont envisageables certains jours, en dépendance des positions que prendront ces faiblesses.

 

Pour la façade ouest, c'est plus indéterminé : les échelles plus fines sont davantage prépondérantes, difficile donc de préciser. Toutefois, le temps pourrait être moins orageux sur la durée mais les dégradations potentiellement plus marquées, plutôt en fin de semaine. Le flux s'orienterait temporairement au SW avec un apport humide plus généreux.

 

A comparer avec la carte spaghettis H240 du précédent message pour la même échéance de vendredi matin :

les HG restaient dominateurs. Aujourd'hui, ils le sont encore mais moins, les faiblesses apparaissent sur le proche Atlantique.

Sur l'est, on constate que les HG restent en Méditerranée, avec une Europe centrale thermiquement affaiblie (en altitude du moins, ce qui nous intéresse ici).

 

p-spaghetti-500.png?run=run06model

  • J'aime 12
  • Merci 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Sur la toute fin de semaine, je note l'évolution en blocage sur les îles britanniques / mer du Nord. Une telle configuration s'accompagnerait logiquement d'une descente de BG sur l'Europe centrale et du sud. Même si on peut y trouver des ressemblances avec les descentes polaires du printemps, la synoptique serait très différente. Ça se traduirait par des manifestations orageuses sur l'est et le sud du pays en priorité.

A suivre la confirmation ou l'infirmation. Pour l'heure, les spaghettis GEFS et IFS ENS proposent cette tendance : les HG encore dominants en début de week-end, cèdent du terrain par l'est en direction du sud de l'Europe.

 

p-spaghetti-500.png?run=run06model

  • J'aime 5
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)

Analyse de très courte durée mais quand on regarde le diagramme américain, la fiabilité semble plutôt de mise pour une grande partie de la semaine. Temps plutôt sec mais possiblement plus orageux en toute fin de période par l’est et le sud. Températures chaudes mais sans excès et c’est même plutôt plaisant de voir qu’on ne s’éloignerait jamais trop des normales saisonnières (en comparaison aux années précédentes ou toute période sèche et anticyclonique dégénérait très souvent en épisode caniculaire ou très chaud. Là c’est chaud, pratiquement de saison mais on ne décèle pas de fortes anomalies positives en surface et en altitude non plus d’ailleurs même si les courbes auraient tendance à dépasser de quelques degrés la moyenne en fin d’échéance. 

  • J'aime 25
  • Merci 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Beauvoir mt st michel
Posted (edited)
Le 05/06/2021 à 16:09, Run999H a dit :

Analyse de très courte durée mais quand on regarde le diagramme américain, la fiabilité semble plutôt de mise pour une grande partie de la semaine. Temps plutôt sec mais possiblement plus orageux en toute fin de période par l’est et le sud. Températures chaudes mais sans excès et c’est même plutôt plaisant de voir qu’on ne s’éloignerait jamais trop des normales saisonnières (en comparaison aux années précédentes ou toute période sèche et anticyclonique dégénérait très souvent en épisode caniculaire ou très chaud. Là c’est chaud, pratiquement de saison mais on ne décèle pas de fortes anomalies positives en surface et en altitude non plus d’ailleurs même si les courbes auraient tendance à dépasser de quelques degrés la moyenne en fin d’échéance. 

Depuis ce post, il semble que la semaine prochaine ne fera que retarder le retour à la situation des années précédentes...car à compter du prochain week-end, on va être très loin des normales saisonnières, sauf peut-être à l'extrême nord ou nord-est du pays. 

Il fallait vraiment profiter de mai et avril thermiquement.

Edited by Bruno 49
  • J'aime 6
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
La Grande-Motte (34)

Effectivement on a des scénarios très chaud en fin d’échéance.

 

Pour les phobiques de temps très chaud, il faudra prier pour que le dernier GFS se réalise, avec là un scénario sous les normes saisonnières et bien pluvieux 🤣

  • J'aime 4
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

En effet,hausse progressive des températures jusqu'au week-end prochain qui devrait être déjà bien chaud,ensuite pour le début du prochain topic l'évolution du cut-off sera particulièrement à surveiller,l'IFS le voit s'enraciner vers la péninsule ibérique avec un effet "pompe à chaleur" bien connu.Le talweg sur GFS transiterait plus rapidement.

 

 

557515215_Sanstitre1.jpg.9842b9e3a6577f94b03b3277670e252c.jpgxx_model-en-339-0_modez_2021060700_135_15_1.thumb.png.bbdcddad5efd9eb9886ab08e07ccc900.png

 

animhfl1.gifanimtnl2.gif

 

 

 

 

  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

Posted
montois (Donnemarie-dontilly) dans l'Est 77, paris 7 parfois
Posted (edited)

On peut déjà dire que juin sera excédentaire, presque acté.

 

C'est déjà d'un bon niveau, les hauts geo chauds nous envahissent, et de premiers scénarios quasi caniculaires (en tous cas très chauds pour une mi juin) apparaissent. 

 

Tant qu'on a pas d'oméga ou de GF ibérique ça tiendra mais on sent que ça pousse tout doucement. Va faire chaud ! 

 

 

Edited by edd
  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites

Posted (edited)

A suivre sur le prochain topic, mais possible mise en place, à minima, de la première vague de chaleur de la saison à partir du week-end prochain et au moins sur la moitié sud du pays.

 

La fiabilité est relativement bonne pour une vaste dorsale anticyclonique des Açores à la mer du Nord/Grande-Bretagne et d'un faible minimum dépressionnaire vers le Portugal. 


 

image.png.c6a8cf6bb450cc06be5a8ee18b5b2d89.png

 

L'advection chaude modélisée n'est pas forcément très marquée du fait de l'élévation latitudinale de la dorsale pourrait avec un probable flux de NE en basses couches (Pressions les + hautes vers le NO du pays).  Mais en plein maximum solaire annuel, la masse d'air pourrait très vite se réchauffer sur place d'autant plus sous ces pressions élevées.

 

gens-0-0-186.png

 

Les 30° et  + devraient se multiplier sur la moitié sud dès la seconde partie de semaine et pourraient se généraliser au nord du pays  (hors côtes de la Manche et du Nord) à partir de dimanche prochain.

 

A noter que quelques incertitudes persistent pour 1/4 NE du pays où de l'air moins chaud avec un peu de nébulosité pourrait s'infiltrer par le NE si la dorsale s'élève trop en latitude (cf: UKMO). Ce scénario est pour l'instant minoritaire sur GEFS et CEP mais il existe et donc à prendre en compte dans la prévision.

image.png.f441ea62b9e346ab8c67118cf0c548ab.pngimage.png.3890510352734e60dcf354c17a5d135b.png

 

 

Edited by thib91
  • J'aime 13
  • Merci 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Les Tx seront probablement plus élevées proportionnellement que les Tn. Un autre élément est l'humidité qui reste faible et dont les manifestations comme indiqué précédemment, resteraient principalement sur la façade est et les reliefs du sud. Suivant les positions exactes des faiblesses thermiques d'altitude sur l'Europe centrale, ces manifestations orageuses pourraient s'étendre vers les plaines du NE et de la vallée du Rhône jusqu'à PACA et la Corse.

  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites

  • Sebaas changed the title to Du 7 juin au 13 juin 2021, prévisions météo semaine 23

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...