Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

lagrenouille

Membres
  • Posts

    595
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by lagrenouille

  1. Pour compléter ce que plusieurs ont dit, voici une carte de cumul de ICON, non pas pour regarder les valeurs, mais surtout leur distribution géographique. Je trouve ICON plutot bon sur la répartition géographique mais les autres modèles donnent la même conclusion en gros : on voit que le retour d'est va principalement concerner le piémont Italien, et que même la crète frontalière sera moins touchée. C'est typique du gradient de pression assez élevé et du géopotential pas très bas attendus pour cet épisode. Bien sur le modèle étale les choses avec sa résolution limitée alors ca semble déborder jusqu'à Tignes et Valloire. Donc outre le fait que les valeurs brutes sont sans doute surestimées (et qu'en dessous de 1800 tout ne sera peut-être pas solide), il faut s'attendre à un retour d'Est actif versant Italien, qui bien sur débordera poussé par le vent vers Bonneval et le Fornet, mais au-delà ça me semble encore bien incertain. Par d'ailleurs, avec le début d'un effet de foehn local, les chutes de neiges pourraient être ventées en plus d'être assez modestes. C'est surprenant au premier abord, mais un flux d'altitude plus dynamique, qui généralise le soulèvement orographique jusqu'aux sommets de Vanoise, donne souvent moins de vent au sol sous les retours d'Est (cf l'exemple de fin 2016 ou les 2 metres tombés au dessus de Bonneval étaient d'une légèrement et uniformité rares). J'espère me tromper mais dans un coin comme Lanslebourg je ne vois pas plus de 30cm de cumul à 2000m d'ici dimanche soir, mais venté, et pas de cumul significatif en station, même si aux sources de l'Arc le mètre sera peut-être dépassé à altitude égale. Tout cela sera bien mieux si la dépression est un peu plus creuse, ou légèrement plus au nord (mais pas trop).
  2. Gros épisode oui mais sans doute très localisé en fond de vallée, le flux d'altitude restant assez Sud et peinant à basculer Est, ça risque de se réduire très vite en dessous de Bessans.
  3. Dans les régions concernées par les précipitations, la LPN devrait rester raisonnable. Au plus fort des précipitations (nuit de samedi à dimanche) l'iso O° est vu entre 1700 et 2000m, soit une LPN probablement vers 1500-1800. Plus élevé que lors de l'épisode précédent mais ça reste assez classique en novembre. Il est vrai que l'iso0 sera plus haut sur l'essentiel des Alpes du Nord mais c'est justement parce qu'il n'y aura pas de précipitations au cause de l'effet de Foehn. Donc s'il n'y avait pas d'assèchement, il n'y aura pas pour autant de pluie jusqu'au sommet.
  4. remontée de Sud bien active cet après-midi, qui atteint déjà les frontières de Savoie plus tôt que prévu par les modèles (et les franchira donc peut-être mieux ensuite ? à suivre en live...)
  5. Oui tout à fait mais c'est une situation assez rare. Le plus souvent ces retours venant du NE se centrés plus au nord et se limitent au Jura...
  6. On aura donc aujourd'hui un retour d'Est bien atypique, épargnant les secteurs habituellement en première ligne : Val Fréjus dans le coin blanc de Savoie sur cette carte !
  7. Tu montres là le modèle le plus favorable. Arpege était très favorable et ne voit plus grand chose (sauf frontière Suisse-Italie). Icon idem. GFS pas grand chose. CEP rien. Cosmo rien... Alors il n'y aura peut-etre pas rien du tout mais ça semble s'orienter vers quelque chose d'insignifiant par rapport aux prévisions d'il y a 24-48hr. Peut etre une nouvelle remontée de sud vers mardi..
  8. Beau dégradé aussi en Haute Maurienne, pas inattendu vu le flux mais quand même bien marqué : - 60cm sur le domaine de Bonneval à 2400m - 15cm à Lanslevillard 1400m, 25cm sur le domaine de Val Cenis à 2400m - 60cm de l'autre côté du col à Bar Cenisio 1500m , soit 4 fois plus qu'à Lanslevillard: un flux clairement "trop Sud et pas assez Est" pour franchir le col !
  9. pour dimanche finalement CEP aura peut-être bien vu juste. le retour d'Est semble annulé...
  10. en Haute Maurienne les précipitations ont commencé faiblement entre 13 et 15h selon les coins, pas toujours jusqu'en fond de vlaée. Depuis 20h c'est bien actif sur toute la vallée. A 20h30 on relevait déjà versant Italien juste derrière la frontière 45cm de neige fraiche du jour au Ref Gastaldi à 2500m, et 32 cm de neige tombée ce jour à Bar Cenisio 1500m sur derriere le col du mont cenis. Versant français une 20aine de cm de fraiche à 2300M au dessus de Bonneval, ca s'est activé plus progressivement sur nos versants.
  11. je crois que tu vois bien (même si je n'ai pas les cartes de précipitations). mais a ces échéances pour une phénomènes localisé il vaut mieux croire les mailles plus fines je pense.
  12. A noter ce soir Arpege, qui a été bon pour dimanche notamment, voit pour mardi un nouveau creusement dans le golfe de Gênes : amenant un nouveau retour d'Est : GFS et ICON font un pas dans ce sens, mais en creusant moins donc le flux ne serait pas rabattu sur nos massif sauf Alpes Maritimes. Si le creusement prend, ça pourrait faire un bon bonus avant la douche chaude qui semble devoir suivre -- car pour la suite meme si les modèles bougent, l'air froid semble repoussé bien loin de nos massifs et l'humidité probablement présente.
  13. En effet le flux vu par Arpege rabat de l'air plus doux, +4° à 850hPa en gros, donc neige fondue sous isothermie à 1500m tenant peu, mais jackpot au dessus de 1800m. Ca n'a rien d'anormal, on sera juste mi-novembre. pour l'instant si on fait un consensus des modeles les cumuls seraient plus modérés avec une LPN plus basse et cumuls interessants dès 1400m. A suivre car les détails changent tout pour l'épisode de dimanche. c'est plus après que l'altitude de l'iso0 devient problématique, surtout pour les massifs qui ne vont rien prendre d'ici lundi.
  14. Tout à fait. En regardant jusqu'à dimanche soir ARPEGE est assez fort sur le retour d'Est sur Queyras et Haute-Mau. Ca ne veut pas dire que j'y crois mais c'est à voir...il est souvent plus modet que ICON et WRF mais plus dans le vrai... Edit - Euh d'ailleurs le 18z de ICON le rejoint même si on sait que les cumuls sont généralement surestimés sur ICON, il vient de les augmenter et généraliser sur la frontière :
  15. Si on regarde tout l'épisode de jeudi à dimanche : Je vote pour les plus gros cumul en Mercantour, et fond de Haute Maurienne (vraiment le fond, le flux n'étant pas très puissant) avec 70-80cm à 2000m, d'ici dimanche soir (donc deux grosses salves et une plus petite entre). Dans un premier temps d'ici vendredi midi le Mercantour serait pour moi le grand gagnant. Je ne pense pas que ca rentrera bien dans les Ecrins. Le Sud-vercors sera bien concerné au début mais cumulera moins je pense pour la suite. Je verrais bien le max en fond de Haute Maurienne avec un flux bien orienté sur samedi-dimanche. Mais ca sera très localisé, avec un gros contraste autour du Mont Cenis et le coin de Montgenèvre - Val Fréjus pas hyper bien servi (en comparaison à d'autres fois). En gros mon pari colle à ICON, tout en restant plus modéré sur les valeurs, ICON exagère souvent. Je suis moins Arpege qui est plus favorable aux Ecrins. Voilà pour mon billet 😉
  16. Et oui en fin de topic les modèles commencent à s'accorder sur ça (j'ai pris les runs les plus "fiables" à mon sens parmi le panel). Ce qui peut ensuite facilement donner ce bon coup de sèche cheveux voire redoux noir et un iso s'envolant à 3000+ comme trop souvent fin novembre depuis quelques années. Seul GEM montre quelque chose de franchement différent, parce que la cyclogénèse sur le nord atlantique se fait plus tard. ça laisse de l'espoir je pense car il n'est pas rare que la cyclogénèse prenne un peu de retard, plutôt que de l'avance, par rapport aux modèles. Dans tous les cas un atlantique nord peu emballant en fin de topic.
  17. Bonjour, Ce matin, sacré foehnage tout de même en vue sur les premières mailles fines pour l'ensemble des deux Savoie hors Hte Maurienne. Il faut dire que dans les derniers ajustements le flux d'altitude s'oriente rapidement au Sud plutôt que Sud-Ouest et reprend un peu de vigueur. AROME: COSMO:
  18. Oui particulièrement versatile sur ce coup où il reste dur de savoir si le flux sera plutôt SE, S, SW.... en fonction du positionnement des anomalies. Le calme du topic vient aussi du fait qu'une grande partie de son activité se rapporte, c'est un fait, aux grands domaines de ski alpin de Haute Savoie, Savoie centrale, et Est-Isère, régions qui seront globalement assez foehnées, sans excès et dans un temps plutôt frais, donc pas de quoi susciter une grande animation. pour en revenir à la prévision en effet les derniers décalages sont dans le bon sens, que ce soit pour jeudi soir, ou pour la suite (samedi matin puis dimanche soir). Pour jeudi soir, le flux est bien orienté, l'humidité est alimentée, et le flux reste assez faible pour ne pas trop être foehnné sur les Savoies au point que tous les massifs devraient recevoir un peu de neige jeudi soir, sauf peut-être le Nord Vanoise. Ca devrait être bien affaibli mais pas totalement sec sur l'essentiel de la Haute Savoie par exemple. Pour la suite il pourrait y avoir plus de contraste entre massifs méridionaux et frontaliers et les autres, du fait d'un flux plus orienté SE et plus puissant dans certains scénarios.
  19. C'est vrai mais sur ce coup, GFS ensembliste était assez peu dispersé depuis 3 runs. Le décalage en un run du déterministe correspond au cas de plus extrème de l'ensembliste, voire un peu plus. C'est quand même pas classique. Surtout que CEP et ICON décalent au meme moment...
  20. Et si on suit les dernieres sorties qui decalent toutes dans le même sens, gfs ayant fait de la résistance avant que son 6z ne cède à son tour...Le flux peine à se redresser avec une composante Est suffisante, donc on première ligne ce sera surtout Argentera et frontière Italo-suisse. Cumuls intéressants mais classiques pour nos frontieres si cela se confirme ainsi, avec une 2eme salve encore bien incertaine jusqu'à son existence.
  21. Oui je suis d'accord et aurais du préciser que l'analogie est très partielle. Je faisais une analogie sur la mise en place via la descente d'un talweg s'isonant en goutte froide sur le flanc ouest du pays puis le nord de l'Espagne : Analogie a supposer que les prochaines sorties ne decalent pas trop Est.. L'analogie s'arrête là. En 2016 on avait formation d un dôme de hauts geopotentiels sur les îles britanniques et l'Europe du Nord, conduisant à la catastrophe de foehn pour l'essentiel des savoies et au blocage du phenomene. Là nous aurons de bas geopotentiels au nord, donc pas de catastrophe en vue pour les AN. Ell3s resteront simplement a l'écart de l'essentiel de ces remontées sans avoir vu de passage actif venant du NW ou W auparavant. Edit: pour l'analogie sur le placement du centre d'action (et sur ce point uniquement) la carte de 2016 ci dessus à comparer aux modèles d'hier (car depuis ça a bougé et ressemble un peu moin) : La zone barocline était beaucoup plus au nord en 2016 d'où les conséquences très différentes.
  22. Je parle bien de cet épisode de plusieurs fronts durables remontant du SE. J'y fais référence car là aussi il n'y avait pas eu de front de NW ou W avant. Un vrai "retour d'Est' c'est, pour moi, quand un front de NW forme une petite depression localisée en atteignant la Méditerranée. Là comme en 2016 on parle d'une Dep déjà existante qui suit un Nantes-Barcelone-Sardaigne. Dep plus large pouvant donner un épisode ressemblant à un retour d'Est mais avec un ou plusieurs fronts mieux formés pouvant pousser plus loin. En 2016 la LPN était à Bonneval 1800 en haute maurienne et plus bas sur le brianconnais. Effet de "lombarde froide" par les cols frontaliers dont mont cenis et montgenevre. Elle était vers 2400 à Val thorens. Comme on parle de dépression déjà formées et pas de creusement local a l'arrivée d'un front sur le golfe de gênes, la visibilité est meilleure pour les modèles que les retours d'est classique. En tout cas l'épisode 20-25 nov 2016 était bien vu a J+7. Là les hostilités commenceraient dans 90h. La 2eme vague la plus intense vers 120h reste à confirmer je pense.
  23. Oui, mais pas dans la séquence de flux la plus fréquente en cette période. Avec notamment des remontées de SW puis une sorte retour d'Est, non précédés de flux de W-NW. Ceci du à la grosse goutte froide qui plongerait le long de la facade Ouest du pays direction l'Espagne puis virage plein Est vers la Sardaigne. La carte de cumul de ICON illustre très bien le résultat d'une telle synoptique (GFS, ARPEGE sont du même accabit en moins extrème ) : très favorable aux alpes du Sud, et Alpes frontalières (Queyras, Haute Maurienne) mais la Savoie hors frontières et la haute Savoie restent au sec. La suite un peu au-delà du Topic pourrait être du type. Du coup un diagramme GEFS pris sur la Rosière ne montrera pas du tout la même chose que celui pris sur Flaine: Si la suite devait se confirmer, ça ressemblerait à fin novembre 2016 en haute Maurienne.
  24. Pour aujourd'hui et les 3 jours à venir, même si le foehn est parfois présent il ne me semble pas y être pour grand chose. Les Alpes (sauf frontière des AS) sont éloignées de l'action, et surtout entre deux centres d'actions avec des basses pressions en Mer du nord et en Méditerranée, du coup un sort de marée avec des fronts qui peuvent être actifs sur le NW du pays mais meurent avant d'atteindre les Alpes.
  25. Délicate question que le bon moment pour faire tourner les canons, pour les stations. Les tas de neige artificielle, quand ils ne sont pas étalés, ne fondent pas vite, mais on en a vu produits trop tôt et carrément disparaitre fin novembre ou début décembre, certes souvent plus dans des massifs très exposés aux redoux pluvieux et venteux (MC, Jura) que dans la majorité des stations alpines. A l'inverse attendre trop, c'est risquer une période douce avant Noël qui empêche la production de neige ou la limite en qualité/quantité (temperatures trop proches de zéro => moins de neige produite à volume d'eau égal, et une neige artif beaucoup plus gelée qui peut gacher la saison en limitant l'adhérence des chutes suivantes). Un autre paramètre est la capacité de pompage, qui bien souvent ne permet pas d'alimenter tous les enneigeurs d'un domaine en même temps, surtout sur les parties élevées, donc intérêt pour les stations de commencer la production au moins sur la partie haute de leur domaine dès mi-novembre. Enfin, dans pas mal de stations ce qu'on voit sur les webcams ce sont des tests de remise en route des enneigeurs, souvent effectués au premier bon froid (parfois en octobre) pour s'assurer que tout va bien. Tests nécessaires pour prévenir tout soucis le moment venu mais là aussi délicat à réaliser par températures positives. Pour en revenir à la prévision le retour d'Est que j'évoquais il y a 24hr a franchement décalé Sud malgré l'accord des modèles hier, mais un épisode restant intéressant pour les AS frontalières pour dimanche soir/lundi. Ensuite la situation reste propice à un enneigement sur tous les massifs, avec un flux variant jusqu'à des passages SW voir S mais sans réel redoux (pas de racines profondes).
×
×
  • Create New...