Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Quercus

El Niño - La Niña

Recommended Posts

Posted

Location : Vaucluse

D' après les dernieres prévisions du panel Multi-modèles des prévisions des conditions Enso, le nombre de scenarios nina est en baisse vers la fin de l' année . Avec notamment un recul des épisodes de Nina intense .

Ainsi ,le scenario du Ncep ( Cfs V2) ne fait ,peut-être , qu' exagérer une certaine tendance .

http://iri.columbia.edu/our-expertise/climate/forecasts/enso/current/

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peux désormais constater une forte baisse de la température du pacifique EST équatorial en se mois de février 2016 ayant perdu 1°C des eaux de surface par rapport a la mi-décembre.

sstMonde_anom_2015-12-17.png

sstMonde_anom_2016-02-27.png

Cette baisse rapise se poursuivra le mois prochain en atteignant finalement une situation neutral assez rapidement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Cette baisse rapide se poursuivra le mois prochain en atteignant finalement une situation neutral assez rapidement.

Quelle certitude!!! je suis scotché!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Quelle certitude! je suis scotché!

En encore, connaissant Rems, il a été plutôt modéré ce coup-ci biggrin.png

Cela n'enlève rien cependant qu'on est effectivement dans la phase de déclin d'El-Niño, ce qui est tout à fait conforme à la saison. Reste néanmoins le fait indéniable que la "pente" de cette année est considérablement ralentie par les conditions atmosphériques qui continuent de soutenir l'épisode en cours : cela n'empêchera pas son déclin tôt ou tard, mais plutôt tard que tôt. Pour se comparer, en 1998, on était à +2,4° en zone 3.4 au pointage hebdomadaire du 21 janvier, et à +1,9° au 18 février, soit un bon demi-degré de moins sur un mois. Cette année, on était à +2,5° au pointage hebdomadaire du 20 janvier, et on est encore à +2,4° à celui du 17 février, soit à peine un dixième de moins.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Tenez, une petite visualisation en coupe des anomalies sous la surface de l'océan lors de l'épisode 1997/1998 :

[align=center][/align]

La même chose avec l'épisode actuel de 2015/2016 :

[align=center][/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Notez la différence juste énorme entre les deux situations notamment en janvier au niveau du "retour froid de profondeur" :

[align=center]post-2200-0-81456400-1456690745_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

C'est en autres pour cela qu'un plongeon très rapide des SST vers une séquence Niña intense, comme en 1998, n'est pas une option si certaine que ça. Loin de la d'ailleurs.

diff.png.dee0c72a04009a704370f791a64377b

Share this post


Link to post
Share on other sites

La plupart des scenarios de modeles voient la fin de ce grand el nino pour cette été avec un indice compris entre -0.5 et +.05 donc en plein dans la nada.

http://wattsupwiththat.com/enso-forecast-page/

Finin donc les anomalies hors normes observées durant l'automne 2015 dans l hemisphere nord pour un bon bout de temps

D'ailleurs le lien entre pic chaud et pic froid et el nino/la nina n'est plus a démontré, on en a eu une nouvelle fois la preuve cette année, la variabilité naturelle dans les temperatures globale est largement prépondérante :

RSS-Nino2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Finin donc les anomalies hors normes observées durant l'automne 2015 dans l hemisphere nord pour un bon bout de temps

Hum, la formulation me semble bien définitive. C'est possible d'être plus précis ?

Sinon la moyenne des scénarios envisagent difficilement de franchir le plancher des +1 d'anomalies en 3.4 :

nino34Sea.gif

figure4.gif

Ou bien je ne comprends pas bien les graphs ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

La plupart des scenarios de modeles voient la fin de ce grand el nino pour cette été avec un indice compris entre -0.5 et +.05 donc en plein dans la nada.

http://wattsupwiththat.com/enso-forecast-page/

Finin donc les anomalies hors normes observées durant l'automne 2015 dans l hemisphere nord pour un bon bout de temps

D'ailleurs le lien entre pic chaud et pic froid et el nino/la nina n'est plus a démontré, on en a eu une nouvelle fois la preuve cette année, la variabilité naturelle dans les temperatures globale est largement prépondérante :

oui, effectivement, les modèles, d'après le BOM, prédisent en moyenne, un état proche de la Niña pour le mois d'août.

seul la NOAA (CFSv2 je suppose) continue à faire cavalier seul.

0316-modc3a8les-nino34.jpg

Mais bon, on sait ce que valent les modèles, surtout en cette période.

Maintenant, si on se base sur 1998, c'est surtout vers septembre que la température globale devrait baisser significativement, mais je pense aussi que les températures très "hors norme", telles celles de janvier-février, sont maintenant derrière nous, tout en restant très élevées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En même temps, on sait tous combien la prévision du (de ?) Printemps ne vaut pas grand chose. ... Comme son orthographe du reste ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut printemps. Vaste debat, mais je sus d'accord avec toi, cela a d'ailleurs été démontré.

Cependant, pour que tu sois complet, il faudrait rajouter à ton graph la rôle de l'activité solaire en période nada, les périodes Nino ou Nina faussant alors le graphique seul de l'activité solaire.

La plupart des scenarios de modeles voient la fin de ce grand el nino pour cette été avec un indice compris entre -0.5 et +.05 donc en plein dans la nada.

http://wattsupwiththat.com/enso-forecast-page/

Finin donc les anomalies hors normes observées durant l'automne 2015 dans l hemisphere nord pour un bon bout de temps

D'ailleurs le lien entre pic chaud et pic froid et el nino/la nina n'est plus a démontré, on en a eu une nouvelle fois la preuve cette année, la variabilité naturelle dans les temperatures globale est largement prépondérante :

RSS-Nino2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Salut printemps. Vaste debat, mais je sus d'accord avec toi, cela a d'ailleurs été démontré.

Cependant, pour que tu sois complet, il faudrait rajouter à ton graph la rôle de l'activité solaire en période nada, les périodes Nino ou Nina faussant alors le graphique seul de l'activité solaire.

J'ai pas compris ou tu veux en venir, si tu peux développer stp.

La plupart des scenarios de modeles voient la fin de ce grand el nino pour cette été avec un indice compris entre -0.5 et +.05 donc en plein dans la nada.

http://wattsupwiththat.com/enso-forecast-page/

Finin donc les anomalies hors normes observées durant l'automne 2015 dans l hemisphere nord pour un bon bout de temps

D'ailleurs le lien entre pic chaud et pic froid et el nino/la nina n'est plus a démontré, on en a eu une nouvelle fois la preuve cette année, la variabilité naturelle dans les temperatures globale est largement prépondérante :

pour la fin des anomalies hors normes, la j'attends de voir la suite... logiquement oui, elle devraient diminuer mais jusqu'ou? çà c'est une autre histoire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

seul la NOAA (CFSv2 je suppose) continue à faire cavalier seul.

Mais bon, on sait ce que valent les modèles, surtout en cette période.

Il y a un très gros problème sur CFSR, conduisant le modèle à faire persister des SST restant élevées dans le Pacifique tropical, et en balance à lui faire modéliser un refroidissement brutal et déraisonné de l'Atlantique tropical :

[align=center]glbSSTSeaInd2.gif[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

La NOAA recommande elle-même de ne pas tenir compte de ces prévisions et à dire que CFS est actuellement totalement inopérant.

Quasiment tous les autres modèles de premier rang sont cohérents sur la mise en place de conditions ENSO faiblement négatives dans les prochains mois :

[align=center]post-2200-0-15511200-1458294735_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Il n'y a que le modèle de Météo France (Cocorico...) qui sort un peu du lot, mais dans le sens inverse de CFS, avec un refroidissement beaucoup plus brutal et plus rapide que sur les autres modèles.

Pour ce qui est des températures globales, l'effet des épisodes El Niño reste habituellement très sensible jusqu'en été, ce qui implique qu'on pourrait encore avoir des valeurs restant perchées dans les sommets jusqu'en juillet / août avant d'amorcer la décrue. Cela n'a pas une grande valeur prédictive, mais voici le scénario que l'on aurait si les valeurs de 2016 venaient à se caler sur le timing observé en 1998 (données UAHv6) :

[align=center]post-2200-0-61418700-1458295092_thumb.png[/align]

Prevs.png.004908c64119c90f384569a4d61048

Prevs2.png.3fcc9dcc743c61b5c85dc5fe9226e

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Warden Qc

Il y a un très gros problème sur CFSR, conduisant le modèle à faire persister des SST restant élevées dans le Pacifique tropical, et en balance à lui faire modéliser un refroidissement brutal et déraisonné de l'Atlantique tropical :

[align=center]glbSSTSeaInd2.gif[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

La NOAA recommande elle-même de ne pas tenir compte de ces prévisions et à dire que CFS est actuellement totalement inopérant.

Quasiment tous les autres modèles de premier rang sont cohérents sur la mise en place de conditions ENSO faiblement négatives dans les prochains mois :

[align=center]attachicon.gif/index.php?app=core&module=attach&section=attach&attach_rel_module=post&attach_id=27592'>Prevs.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Il n'y a que le modèle de Météo France (Cocorico...) qui sort un peu du lot, mais dans le sens inverse de CFS, avec un refroidissement beaucoup plus brutal et plus rapide que sur les autres modèles.

Pour ce qui est des températures globales, l'effet des épisodes El Niño reste habituellement très sensible jusqu'en été, ce qui implique qu'on pourrait encore avoir des valeurs restant perchées dans les sommets jusqu'en juillet / août avant d'amorcer la décrue. Cela n'a pas une grande valeur prédictive, mais voici le scénario que l'on aurait si les valeurs de 2016 venaient à se caler sur le timing observé en 1998 (données UAHv6) :

[align=center]attachicon.gif/index.php?app=core&module=attach&section=attach&attach_rel_module=post&attach_id=27593'>Prevs2.png[/align]

Quelques modèles mais surtout le CFS souffre à cet époque et pardon pour l'expression anglaise mais cela s'appelle '' The Spring Predictability Barrier''

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Ce qu'il y a de bien avec la Chaîne Météo, c'est ce renouvellement constant dans les annonces totalement absurdes ...

La grande particularité des épisodes El Niño / La Niña en ce qui concerne les températures globales, c'est que leur impact n'est jamais immédiat, mais se diffuse au contraire environ trois mois à un semestre après le pic de l'épisode. Pour se donner une comparaison, c'est un peu comme le cycle des saisons : le solstice d'hiver a lieu fin décembre, le solstice d'été fin juin, mais le maximum de l'hiver n'a lieu que bien des semaines plus tard, en janvier / février pour l'hiver et en juillet / août pour l'été. Ce n'est pas parce que le 24 juin les journées ont déjà commencé à raccourcir, qu'il fera plus froid en juillet qu'en juin. C'est la même chose pour El Niño ou la Niña en encore plus retardé : le maximum de leurs effets ne se fait sentir que des mois après le pic.

Dans la mesure où le cycle de vie des épisodes El Niño comme la Niña se fait généralement entre un développement en fin d'été ou en automne, un pic en début d'hiver, et une affaiblissement en fin d'hiver et au printemps, l'impact sur les températures globales va se faire en fin de l'année du développement, mais se poursuivre assez longtemps après le début du déclin de l'épisode. On peut du coup représenter ainsi le cycle :

[align=center]post-2200-0-15413200-1459092540_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Cette situation implique que lorsqu'un épisode d'El Niño commence à se développer à l'été / automne d'une année N, l'inertie c'est toujours l'année N+1 qui sera le plus impactée par ses effets. Cette règle générale se vérifie de manière systématique pour tous les grands épisodes El Niño, sauf cas vraiment particuliers où un événement extérieur est venu perturber la balance. Je vous ai préparé ainsi un graphique qui montre l'évolution de l'indice MEI qui est un bon indicateur de l'ENSO (courbe bleue), et les valeurs d'anomalie de température annuelle de la base GISS (colonnes vertes) :

[align=center]post-2200-0-90653400-1459092887_thumb.png[/align]

[align=center] [/align]

[align=center] [/align]

Ici, vous pouvez distinguer clairement comment les événements s'articulent : tous les grands épisodes, qu'ils soient Niño ou Niña, s'articulent de manière systématique en étant à cheval sur deux années. Et, à chaque grand épisode d'El Niño (je les ai identifiés "EN" sur le graphique), c'est l'anomalie annuelle qui suit le pic qui est plus chaude que celle de l'année précédente, avec d'ailleurs une marge (flèche rouge) qui est plus ou moins proportionnelle à l'intensité de l'épisode - plus l'épisode El Niño a été fort, plus la seconde année a dépassé la valeur de l'année précédente. L'exception confirmant la règle, on voit aussi le "loupé" du début des années 1990, où El Niño s'est confronté aux effets de l'éruption du Pinatubo, les deux s'étant en quelque sorte annulés au niveau de l'anomalie globale. Notez aussi que le fait que ces grands épisodes aient quasiment débouché ensuite sur un épisode de La Niña (LN) n'a absolument rien changé au constat.

C'est pour cela qu'à moins d'une éruption volcanique d'ampleur ou la chute d'un astéroïde, il n'y a même pas de suspense à dire que 2016 sera plus chaude que 2015, quand bien même une Niña venait à prendre le pas en seconde partie d'année (ce qui est même fort probable). Le seul suspense, c'est de savoir de quelle marge 2016 battra 2015. On est bien partis pour "de beaucoup". Vu les valeurs provisoires du mois de mars, les trois premiers mois de 2016 devraient rester vissés quelque part vers +1,2° (ce qui sort amplement de l'échelle du graphique que j'ai posté ci-dessus, si cela peut vous aider à vous représenter la chose). Si on suit la même courbe de redescente des anomalies globales que celle qui avait eu lieu en 1998, année marquée par la mise en place d'une très forte Niña, 2016 finira quand même à plus d'un degré d'anomalie, c'est à dire toujours en dehors de l'échelle du graphique.

Bon ce que je vous montre ici c'est quelque chose de véritablement trivial, que même un collégien pourrait comprendre sans difficultés. Mais si j'ai besoin de faire cette démonstration pourtant basique, c'est que La Chaîne Météo de son côté plane à des années lumières de la science et de la raison ..

Si la Nina apparait dès l'automne, la fin de l'année devrait être globalement moins chaude que ces derniers mois, de telle sorte que 2016 sera probablement moins chaude que 2015.

(source)

ENSO2.png.2af57a2c9f0d3c814bc303e305185f

ENSO.png.527d42f3e1cf2c4a79dbec824c5dca9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pompadour - Altitude 500m / Montmorillon - Altitude 100m / Guéret (la chaumière) Altitude 600m / Lagrand - Altitude 600m

Est-ce graphique il le sort d’où? default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20" />

20160327-111251-METEO-Paris-REPORTER_WEB-195464_g.jpg

http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2016-03-27-11h13/el-nino---vers-sa-fin-progressive---30060.php#reagir_commenter

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Le graphique est globalement juste, en ce sens que le développement d'une Niña est probable à l'automne prochain. Le fait est cependant que cela n'enlève rien au constat : même si El Niño est sur le déclin, son effet sur les températures globales va rester très fort jusqu'à l'été. Même si une Niña ce met en place, ce qui encore une fois est l'option la plus probable, son effet ne commencera à être sensible qu'en novembre / décembre au mieux, soit bien trop tard pour faire baisser la moyenne de 2016. La vérité, c'est que la Niña de fin d'année, elle refroidira surtout (mais aussi seulement) ... 2017.

Tiens, pour t'en faire un exemple concret : en 1998, les températures de surface en zone Niño 3.4 ont plongé dès le printemps, et en juin on était déjà à -0,93°, en juillet à -1,28°, en août à -1,33°. Pourtant, les anomalies de température globale (données GISS) sont restées sur ces trois mois à 0,70°, 0,77° et 0,70°, pas si loin donc du pic absolu de février (+0,88°) et quasiment à un quart de degré au dessus de la valeur annuelle de 1997. Cela montre que même si on basculait sur une Niña très sérieuse dès le mois de juin, il serait difficile de faire suivre aussi rapidement la température globale.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)

Tiens ça me donne envie de chanter... "La Niña... je te veux si tu veux de moi... ah.... La Niña... que tu vives ici ou ailleurs, ce n'est pas un problème pour moi.. ah... La Niña"

smile.pngrolleyes.giftongue.pngbiggrin.pnglaugh.pngwink.pnghuh.pngstuart.gifonline2long.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Normandie

Est-ce graphique il le sort d’où? wink.png

Et tes cours de Français, tu les as oubliés où ?? sorcerer.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

CFSv2 a bien changé depuis peu:

 

nino34Mon.gif

 

voilà maintenant qu'il nous prévoit, majoritairement, une faible Niña pour l'automne-hiver.

bon c'est vrai, il y a la barrière de prévisibilité printanière...

et puis cette dispersion quand même: on passe de runs Niño à des runs Niña forte, hum hum!

mais il y a une plus forte densité de runs Niña moyenne.

à suivre.

en principe d'ailleurs, si mon anglais ne me joue pas des tours, les plus récents runs (the latest en bleu) sont d'avantage orientés Niña.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

meteor, ce revirement est du a la correction d'un dysfonctionnement sur l'assimilation des données océaniques, la NOAA a pas mal communiqué sur le sujet la semaine dernière. CFS est revenu dans les clous du coup sur d'éventuelles conditions Nina et ne voit plus en balance de refroidissement brutal de l'Atlantique tropical.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Oui je suis au courant merci.

 

Je vais donc mettre mes gros sabots pour expliquer un peu.

Je voulais donc surtout souligner le danger qu'il y avait à bâtir des théories plus ou moins fumeuses d'un retour d'El Niño à partir d'un seul modèle, alors que nous avions la chance d'en avoir plusieurs à notre disposition.

Tiens il faudrait que tu relises tes messages du mois de février à ce sujet.

 

par exemple ici:

 

"il n'est pas improbable que l'on soit sur la voie d'amorcer à nouveau des conditions ENSO+ sur la seconde partie de 2016. Ce n'est certainement pas acquis (heureusement d'ailleurs), mais plusieurs modèles commencent à entrevoir le mouvement, tel que CFS entre ses modélisations d'avant le WWB de janvier (première carte) et d'après le WWB (seconde carte) "

 

ou ici:

 

" CFS est néanmoins (encore ?) isolé des autres modèles. "

 

où tu sous-entendais que les autres modèles finiraient par rejoindre le "bon" modèle, à savoir celui qui satisfaisait ta théorie d'un retour pas si improbable d'un Niño.

 

j'en passe...

 

D'emblée il fallait se méfier, ce que peu ont fait ici.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

En effet Météor, je n'avais pas fermé la porte à un potentiel Niño bis, même si je ne crois pas non plus avoir annoncé quoi que ce soit avec certitudes ("ce n'est pas acquis", le "encore ?" était une question ouverte qui n'était pas destiné à faire de sous entendus même si tu en as lu un, si j'étais vraiment si certain de moi je n'aurais d'ailleurs pas fait remarquer que CFS était isolé). Quitte à citer mes messages de début d'année sur mon manque de prudence, tu aurais pu prendre aussi par exemple celui-la du 2 février :

 

Citation

Oui enfin, le 13V n'a pas toujours la science infuse , je mets en avant une situation atypique avec les conséquences éventuelles qu'elle pourrait avoir, mais ça n'en fait pas des certitudes, loin s'en faut

 

Le fait est que CFS était en grosse sortie de route dès le départ, ce qui n'avait pas été signalé au moment de mes premiers messages par la NOAA - et dès que la NOAA a communiqué pour dire qu'il ne fallait pas suivre CFS, j'ai pas fait l'autruche, cf message du 18 mars. Cela n'enlève rien aux autres arguments que j'avais présenté (comme qui je ne bâtissais pas une théorie fumeuse uniquement sur un modèle), notamment sur le rebond de chaleur du début d'année où aux comparaisons par rapport à la situation que l'on avait en 1998 à la même date.

 

Maintenant il semble clair que l'option d'un maintien de SST plus douces a pris du plomb dans l'aile, et que l'option d'une Niña est devenue prépondérante, et cela ne me gène pas de le dire parce que c'est la vérité. Encore qu'il reste pas mal d'incertitudes entre Niña et nada, cf le BOM et la NOAA

 

Citation

Climate models suggest the El Niño will continue to weaken during the southern autumn and winter months.

By the end of winter, model outlooks are evenly split between ENSO neutral and La Niña.

 

Citation

A transition to ENSO-neutral is likely during late Northern Hemisphere spring or early summer 2016, with close to a 50% chance for La Niña conditions to develop by the fall.

 

 

Pour un petit complément, je pourrais aussi faire remarquer que la prévision centrale des 24 modèles de l'IRI pour le trimestre de l'automne (SON) des SST en zone Niño 3.4 est passée de -1,0° (prévision de janvier) à -0,5° (prévision de février) à -0,4° (prévision de mars). CFS était clairement planté dès le départ encore fallait-il le savoir, mais le fait est que les autres modèles ont aussi sacrément mis de l'eau dans leur vin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pompadour - Altitude 500m / Montmorillon - Altitude 100m / Guéret (la chaumière) Altitude 600m / Lagrand - Altitude 600m

C'est à dire? _confused1.gif Fais partagé ton opinion default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" title=";)" width="20" />

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...