Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sign in to follow this  
Julien764

Le Met Office suggère un retour des hivers rigoureux

Recommended Posts

Le problème n'est pas l'étude en elle même, car publiée dans "nature", elle a de grande chances d'être sérieuse. Mais lors de la vulgarisation dans les médias ou sur les forums, elle est sortie d'un contexte plus global et complexe et donne alors lieu à des interprétations et des extrapolations pouvant être pour le moins orientées.

Ca pourrait être le problème ok

Mais franchement sur ce topic il y a tout pour comprendre l'information originale, à part le titre du topic (sic) qui est tiré d'un journal peu scientifique...

Rappelons que le Met-Office ne fait que relayer l'information. Les auteurs sont clairement identifiés et il est d'usage en sciences d'associer un travail de recherche aux auteurs (ici Aneson et al, 2011) et non pas à l'institut d'accueil.

Je crois que c'est un article important, il n'est pas dans Nature pour rien, car c'est une démonstration (attendons avant de parler de preuve) explicite sur une hypothèse qui était très importante mais seulement suggérée par l'observation. Il reste à voir son domaine d'applicabilité pour la prévision. Savoir que ça oriente les probabilités c'est une chose, mais à quel point...?

Il est frappant de voir à quel point l'information se répand dans les médias internationaux. Comme si savoir que la GB était exposée à un risque prolongé (c'est clairement ce que suggère le titre de certains journaux) suscitait un certain enthousiasme...

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a déjà eu une étude au moins couplant l'influence de l'irradiance totale et celle des UV, de mémoire, l'augmentation de l'irradiance favorise un "El Nino like" avec un Pacifique tropical un peu plus chaud et ça se combine avec la circulation stratosphérique. Je vais essayer de retrouver ça

Voici la référence correspondante

http://www.sciencemag.org/content/325/5944/1114

ou encore un résumé

http://www.sciencedaily.com/releases/2009/08/090827141349.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

J'évoquait juste le lien entre AMO et banquise. Je n'aurais jamais pensé en arriver là. Mais j'en prends acte et me retire.

Il serait en effet bien dommage que tu partes et je doute très fortement que Yann76 te visait. Si dans le fond et de manière générale Yann n'a pas tort, en ce qui concerne l'identification de ces "champions" et les dispositions qui vont s'en suivre, c'est à l'équipe de modération, de s'en charger. Nous avons en effet été trop libertaire ces derniers temps, en allant à l'encontre de la charte et à l'encontre de ce que nous vous avions promis lors de la ré-ouverture de la partie Evolution.

D'ailleurs, pour faire écho au message de Sebaas ici : /topic/40159-suivi-de-lenglacement-au-pole-nord/page__pid__1653298__st__1600#entry1653298'>http://forums.infoclimat.fr/topic/40159-suivi-de-lenglacement-au-pole-nord/page__pid__1653298__st__1600#entry1653298

Je rappelle l'engagement que nous avions très explicitement exposé il y a presque 2 ans : /topic/40160-reouverture-du-forum-evolution-du-climat/'>http://forums.infoclimat.fr/topic/40160-reouverture-du-forum-evolution-du-climat/

[...] Ce système de contrôle sur les sujets est destiné à être mis en place définitivement afin d'assurer un fonctionnement optimal et pérenne du forum. Il présente l'avantage de permettre une intervention libre de chacun dans les sujets créés. Toutefois, si des perturbations fréquentes des débats montraient l'insuffisance de cette mesure, l'équipe de modération se verrait dans l'obligation de mettre en place une seconde mesure plus contraignante : le contrôle sur les personnes.

Je ne vous cache donc pas que le débat a actuellement lieu au sein de l'équipe de modération.

PS : Attention, je n'écris pas cela pour lancer un débat ici. La meilleure réponse possible que vous pouvez faire à la suite de mon message, après avoir bien relu la Charte (of course), c'est de ne pas me répondre et de poster un message pleinement dans le sujet : "Met Office et hiver rigoureux".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Bonjour à tous ,dans cette optique d'ouverture d'IC que j'apprécie sur le sujet, le Met Office s'avance a nouveau dans le débat.

Selon le document publié la semaine dernière par le Met Office, il y a

92 pour cent de chances qu'à la fois le cycle de 25 et ceux des décennies suivantes seront aussi faibles voire plus faibles que le "minimum de Dalton" de 1790 à 1830. Durant cette période, nommé d'après le météorologue John Dalton, les températures moyennes de certaines régions d'Europe ont chuté de 2C.

Toutefois, il est aussi possible que la baisse d'énergie solaire puisse être aussi marquée que le «minimum de Maunder» (d'après l'astronome Edward Maunder), entre 1645 et 1715, la période la plus froide du «Petit Âge glaciaire», lorsqu'en même temps que se tenaient les foires sur glace de la Tamise, les canaux de Hollande gelaient.

le Met Office affirme que les conséquences d'une telle baisse d'activité solaire seraient

aujourd'hui négligeables car l'impact du soleil sur le climat est plus faible que le dioxyde de carbone anthropique.

, le célèbre dailymail à publié un article au titre provocateur le 29 Janvier

Oubliez le réchauffement mondial car c'est du cycle 25 dont il faut désormais s'inquiéter (si les scientifiques de la NASA ont raison, la Tamise pourrait à nouveau être totalement totalement prise en glace)…

Les températures mondiales pourraient finir bien plus froides qu'actuellement pour les les 50 ans à venir".a déclaré Henrik Svensmark, directeur du Center for Sun-Climate Research auDanemark National Space

Institute. «Cela sera un long combat de convaincre certains scientifiques spécialistes du climat que le soleil est important. Il se pourrait bien que le soleil va le démontrer tout seul, sans avoir besoin de leur aide. " Il a souligné qu'en revendiquant que l'effet du minimum solaire serait faible, le Met Office s'est appuyé sur les mêmes modèles informatiques mis en cause par la pause actuelle dans le réchauffement climatique.

Il y a bien d'autres exemples comme Scafetta ou Cury, ce qui montre que le débat est encore ouvert et c'est ce qui est passionnant (Pop corn)

http://www.metoffice...output-research

http://www.dailymail...zing-again.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

...

Et vous considérez le dailymail comme une source sérieuse ? default_confused1.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Et vous considérez le dailymail comme une source sérieuse ? default_confused1.gif

Mail On Line est la version web du Daily Mail (et Mail On Sunday), comptant 3 millions de visiteurs/jour. Le Daily Mail est le second journal papier UK en terme de ventes. Dans le titre de leur article nous parlons bien de la Nasa, la presse Anglo-Saxonne est assez neutre dans ce débat contrairement aux journaux Français donc je trouve la Nasa, Scafetta, Lockwood, Judith Cury,

Abdussamatov, Svensmark,

Brekke, etc... comme des sources sérieuses oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Muret(180 m) et Font-Romeu (1760m)

Mail On Line est la version web du Daily Mail (et Mail On Sunday), comptant 3 millions de visiteurs/jour. Le Daily Mail est le second journal papier UK en terme de ventes. Dans le titre de leur article nous parlons bien de la Nasa, la presse Anglo-Saxonne est assez neutre dans ce débat contrairement aux journaux Français donc je trouve la Nasa, Scafetta, Lockwood, Judith Cury,

Abdussamatov, Svensmark,

Brekke, etc... comme des sources sérieuses oui.

prière de ne pas tout mélanger.

la NASA fait une prédiction de cycle dans l'article cité.

Je ne jugerai pas de la fiabilité de cette prévision car la NASA s'est très souvent trompée dans ce domaine.

Bref,lorsqu'il s'agit de décliner cette prédiction de cycle en influence climatique la NASA rejoint le MetOffice (ou Hadley Center) et Lockwood.

Ils prévoient tous une influence de l'ordre de 0.1 à 0.2°C en cas de minimum de Maunder.

Concernant les autres scientifiques cités par le Daily Mail ce sont des sceptiques avérés partisans d'une influence solaire largement prépondérante par rapport aux GES.

Pour la neutralité du daily Mail j'ai quand même des doutes quand je lis ceci:

"The supposed ‘consensus’ on man-made global warming is facing an inconvenient challenge after the release of new temperature data showing the planet has not warmed for the past 15 years.

The figures suggest that we could even be heading for a mini ice age to rival the 70-year temperature drop that saw frost fairs held on the Thames in the 17th Century."

voici la réponse du MetOffice:

" Today the Mail on Sunday published a story written by David Rose entitled “Forget global warming – it’s Cycle 25 we need to worry about”.

This article includes numerous errors in the reporting of published peer reviewed science undertaken by the Met Office Hadley Centre and for Mr. Rose to suggest that the latest global temperatures available show no warming in the last 15 years is entirely misleading."

bon, je rassure IC je ne vais pas me lancer dans une énième croisade anti-sceptique, mais comme pas grand-monde ne réagit...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 34230 Paulhan - Centre Hérault

prière de ne pas tout mélanger.

la NASA fait une prédiction de cycle dans l'article cité.

Je ne jugerai pas de la fiabilité de cette prévision car la NASA s'est très souvent trompée dans ce domaine.

Bref,lorsqu'il s'agit de décliner cette prédiction de cycle en influence climatique la NASA rejoint le MetOffice (ou Hadley Center) et Lockwood.

Ils prévoient tous une influence de l'ordre de 0.1 à 0.2°C en cas de minimum de Maunder.

Concernant les autres scientifiques cités par le Daily Mail ce sont des sceptiques avérés partisans d'une influence solaire largement prépondérante par rapport aux GES.

Pour la neutralité du daily Mail j'ai quand même des doutes quand je lis ceci:

"The supposed ‘consensus’ on man-made global warming is facing an inconvenient challenge after the release of new temperature data showing the planet has not warmed for the past 15 years.

The figures suggest that we could even be heading for a mini ice age to rival the 70-year temperature drop that saw frost fairs held on the Thames in the 17th Century."

voici la réponse du MetOffice:

" Today the Mail on Sunday published a story written by David Rose entitled “Forget global warming – it’s Cycle 25 we need to worry about”.

This article includes numerous errors in the reporting of published peer reviewed science undertaken by the Met Office Hadley Centre and for Mr. Rose to suggest that the latest global temperatures available show no warming in the last 15 years is entirely misleading."

bon, je rassure IC je ne vais pas me lancer dans une énième croisade anti-sceptique, mais comme pas grand-monde ne réagit...

Tu ne t'imagines tout de même pas que je vais réagir? moi je me consacre à la prévision météo, pas à la climatologie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve mesquin de dire que le dailymail est la "possible source scientifique",

Même si les journalistes sont parfois "légers", pour ma part citer Henrik Svensmark qui est un chercheur des plus courageux de ce siècle me fait plaisir.

Contrairement à ses détracteurs qui comme vous le dites si bien dans votre devise ont négocié des compromis scientifiques contre un salaire assuré.

Ceci dit le cycle 25 sera intéressant et je le répète encore, laissons bien 10 ans se dérouler pour avoir la réponse.

La vanité de certains intervenants concernant l'assurance de l'origine anthropique du réchauffement sera révélée sur 10 ans. Bien sur je me permets d'archiver tout ce qui est dit, car la science n'est pas négociable mais les falsifications dans l'histoire de la science sont légions.

Et vous considérez le dailymail comme une source sérieuse ? default_confused1.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Buhl-lorraine, Moselle ( 260 m )

C'est bel et bien une information sérieuse du mett office, ils en parlent sur le forum anglais de Two.

De toute facon, c'est bien le soleil le seul responsable de ces variations de températures sur l'hémisphère nord et surtout sur l'Europe d'ailleurs. La pollution de l'air ou les gaz à effet de serre ne sont nullement responsable du réchauffement des températures dans le dernier siècle. Et on va vite s'en apercevoir d'ici 2025, quand les hivers très froid vont se multiplier à cause de la chute de l'activité solaire total. La climatologue dans " C dans l'air " hier soir m'a bien fait rire quand elle disait que les vagues de froid seraient de moins en moins intenses alors que les vague de froid se produisent à très haute altitude, le réchauffement soit disant "climatique" ( l'HS n'est nullement concerné) ne pourrait absolument pas empecher des grosses vagues de froid même type 1956 que ca en déplaise les climatologues francais

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

C'est bel et bien une information sérieuse du mett office, ils en parlent sur le forum anglais de Two.

De toute facon, c'est bien le soleil le seul responsable de ces variations de températures sur l'hémisphère nord et surtout sur l'Europe d'ailleurs. La pollution de l'air ou les gaz à effet de serre ne sont nullement responsable du réchauffement des températures dans le dernier siècle. Et on va vite s'en apercevoir d'ici 2025, quand les hivers très froid vont se multiplier à cause de la chute de l'activité solaire total. La climatologue dans " C dans l'air " hier soir m'a bien fait rire quand elle disait que les vagues de froid seraient de moins en moins intenses alors que les vague de froid se produisent à très haute altitude, le réchauffement soit disant "climatique" ( l'HS n'est nullement concerné) ne pourrait absolument pas empecher des grosses vagues de froid même type 1956 que ca en déplaise les climatologues francais

Ce que dit le dailymail n'a rien à voir avec ce que dit la NASA ou le MetOffice. Les propos de la NASA et du MetOffice ont été récupéré et déformé pour leur faire dire ce que veut dire le dailymail. C'est de la désinformation pure et simple, et le dailymail n'est pas une source sérieuse. L'HS est tout autant concernant que l'HN, il a juste plus d'inertie thermique à cause de la prépondérance des océans. La Terre n'est pas en train de se refroidir, les évolutions de températures ne sont pas significatives sur des périodes récentes (ChristianP en a déjà assez parlé) mais elle n'indique pas de refroidissement. Le MetOffice n'a jamais dit que la base HadCRU indiquait un refroidissement, la NASA n'a jamais dit que la baisse de l'activité solaire allez permettre le retour du froid à faire geler la Tamise. Le RC peut très bien empêcher des vagues de froid à la 56, le déséquilibre radiatif compromettant de plus en plus la capacité des masses d'air à être très froide. Ne confondons pas non plus le froid advectif (qui lui peut augmenter de fréquence comme je ne cesse de le repéter...) et le froid radiatif. Les vagues de froid sont de moins en moins intense, et cela a déjà été démontré. Si il peut encore faire ponctuellement très froid, la fréquence des événements froids ne cesse de diminuer. L'hypothèse d'une influence prépondérante du Soleil ne tient pas face à la réalité. Le profond minimum solaire du quel nous sortons et qui a duré ~ 5 ans n'a eu aucune influence perceptible sur les températures, à part prolonger la toute relative stagnation des températures. Si le Soleil avait une influence prépondérante, des tendances significativement négatives aurait du être observé, ce qui loin d'être le cas. En rouge et violet, l'activité solaire (afecté d'un facteur 0.005, cela ne change rien, c'est juste pour que les deux soient à la même échelle) ; en bleu et vert l'UAH :

trendi.png

Depuis le cycle 21, (pic au début des années 80), l'activité solaire dérive à la baisse ce qui est loin d'être le cas des températures.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

C'est bel et bien une information sérieuse du mett office, ils en parlent sur le forum anglais de Two.

De toute facon, c'est bien le soleil le seul responsable de ces variations de températures sur l'hémisphère nord et surtout sur l'Europe d'ailleurs. La pollution de l'air ou les gaz à effet de serre ne sont nullement responsable du réchauffement des températures dans le dernier siècle. Et on va vite s'en apercevoir d'ici 2025, quand les hivers très froid vont se multiplier à cause de la chute de l'activité solaire total. La climatologue dans " C dans l'air " hier soir m'a bien fait rire quand elle disait que les vagues de froid seraient de moins en moins intenses alors que les vague de froid se produisent à très haute altitude, le réchauffement soit disant "climatique" ( l'HS n'est nullement concerné) ne pourrait absolument pas empecher des grosses vagues de froid même type 1956 que ca en déplaise les climatologues francais

Oui les hivers froids vont se multiplié notamment parce quel es océans vont passé en mode froid je pense a l'Atlantique, ce qui devrait considérablement refroidir les masses d'air dans les années qui viennent, il y à aussi le facteur volcanique dont on ne parle pas assez, mais ces dernières années ça s'est bien activé. Quand on sait qu'un volcan peut en quelques semaines produire bien plus de gaz que l'homme le fait en une année, il ne faut pas se leurrer la nature est incomparablement plus prépondérante dans l'évolution du climat, elle saura le rappeler en tant voulu, en ce qui concerne le soleil, nous risquons de connaître une période bien sombre si ce cycle 25 est aussi faible qu'annoncé le soleil est incomparablement plus grand et plus puissant que n'importe quel élément sur notre planète, ignorer son influence revient à dire que la Terre est plate. En février 2010 Phil Jones disait: De 1995 à maintenant, il n'y a pas eu de réchauffement climatique statistiquement-significatif, pile au moment ou l'activité solaire ralentie bien que les océans soient très chaud. Il ne fait selon moi aucun doute qu'en cas de forte activité volcanique dans les 15 ans (VEI 5,6) le réchauffement récent soit en quelques mois ou années.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

En février 2010 Phil Jones disait: De 1995 à maintenant, il n'y a pas eu de réchauffement climatique statistiquement-significatif, pile au moment ou l'activité solaire ralentie bien que les océans soient très chaud.

Conclusion abusive. Cela rassure de savoir que ChristianP parle de stat's pour rien. Phil Jones aurait pu dire exactement le même chose en 1995 avec la tendance 1980-1995 : non significative (d'un poil pas bien épais, mais non significative quand même). Ce n'est même pas une heureuse coïncidence, c'est juste que prendre les 15 dernières années n'a pas de sens, que ce soit 1995-2010 ou 1980-1985. Au passage, cela ne retire rien au fait que la dite tendance est malgré tout positive.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Conclusion abusive. Cela rassure de savoir que ChristianP parle de stat's pour rien. Phil Jones aurait pu dire exactement le même chose en 1995 avec la tendance 1980-1995 : non significative (d'un poil pas bien épais, mais non significative quand même). Ce n'est même pas une heureuse coïncidence, c'est juste que prendre les 15 dernières années n'a pas de sens, que ce soit 1995-2010 ou 1980-1985. Au passage, cela ne retire rien au fait que la dite tendance est malgré tout positive.

Je ne fais que citer ce monsieur, les dates choisis ne sont pas les miennes et puis si dans 15 ans les stats de ChristanP s'avèrent erronées il faudra bien admettre l'inévitable, de brillants physiciens font un travail de titans afin de démontrés que le soleil a un grand impact sur le climat Theodor Landscheidt en est le piller et jusqu'à preuve du contraire ses prévisions et théories se sont avéré exacte, il disait également:

« Moi Landscheidt, j'ai prouvé pendant des décennies que l'activité variable du soleil est liée aux cycles dans son oscillation irrégulière au sujet du centre de la masse du système solaire (le cycle solaire rétrograde)-(barycentre). Ces cycles sont reliés aux phénomènes climatiques et peuvent être calculés pendant des siècles, ils offrent des moyens de prévoir des phases froides et chaudes du climat.

»

Admettre que le débat est ouvert est déjà un bon point, et puis comme disait magneto13 ce matin:

« La vanité de certains intervenants concernant l'assurance de l'origine anthropique du réchauffement sera révélée sur 10 ans. Bien sur je me permets d'archiver tout ce qui est dit, car la science n'est pas négociable mais les falsifications dans l'histoire de la science sont légions.

»

J'espère que tu tiendras 10 ans

happy.gif.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Je ne fais que citer ce monsieur, les dates choisis ne sont pas les miennes et puis si dans 15 ans les stats de ChristanP s'avèrent erronées il faudra bien admettre l'inévitable, de brillants physiciens font un travail de titans afin de démontrés que le soleil a un grand impact sur le climat

Le problème n'est pas là, c'est l'interprétation abusive que vous en faites, en laissant sous entendre que la tendance est devenue non significative avec la baisse de l'activité solaire. Sauf que non, une tendance sur 15 ans n'a pas beaucoup de chance d'être significatif, et il n'y aucune heureuse coïncidence entre l'annonc de Phil Jones et la baisse de l'activité solaire. D'autre part, les stat's de ChristianP ne seront jamais erronné, quand bien même on finirait dans 50 dans un nouvel âge glaciaire. Les statistiques ne sont pas modifiées spécialement pour le climat, elles sont universelles. Ce qui est toujours aussi sidérant, c'est de voir que des résultats fondamentaux qui fondent les sciences modernes sont remis en cause dans le cadre des sciences atmosphériques.

Theodor Landscheidt en est le piller et jusqu'à preuve du contraire ses prévisions et théories se sont avéré exacte, il disait également:

« Moi Landscheidt, j'ai prouvé pendant des décennies que l'activité variable du soleil est liée aux cycles dans son oscillation irrégulière au sujet du centre de la masse du système solaire (le cycle solaire rétrograde)-(barycentre). Ces cycles sont reliés aux phénomènes climatiques et peuvent être calculés pendant des siècles, ils offrent des moyens de prévoir des phases froides et chaudes du climat.

»

Quand on commence par "Moi, je", ce n'est pas pour la recherhce scientifique qu'on devrait travailler.

Admettre que le débat est ouvert est déjà un bon point, et puis comme disait magneto13 ce matin:

« La vanité de certains intervenants concernant l'assurance de l'origine anthropique du réchauffement sera révélée sur 10 ans. Bien sur je me permets d'archiver tout ce qui est dit, car la science n'est pas négociable mais les falsifications dans l'histoire de la science sont légions.

»

J'espère que tu tiendras 10 ans

happy.gif.

Oh, oui, ne vous inquiétez pas, si je suis encore en vie, je tiendrais bien encore 10 ans, 20 ans, 30 ans, et même plus si il le faut. Et si c'est pour la Science, archivez tant que vous voulez.

Savez-vous ce qu'est la vanité ? Vanité vient du latin vanitas, qui se refère à l'état de vide. En hébreu, cela se dit הבל , hevel et est en fait un mot bien plus concret qui désigne la vapeur, la buée.

הבל הבלים אמר קהלת הבל הבלים הכל הבל

Hevel Havelim, Hakol Havel

Vanité des vanités, tout est vanité.

Vanité, c'est d'abord ce qui est vain. Et lorsqu'on parle d'une personne vaniteuse, on parle aussi d'un vide, vide intérieur. La personne recherche l'approbation sociale, afin de masquer un vide intérieur. Elle est très différente de l'orgueil, qui est un sentiment de supériorité, la personne orgueilleuse tendant à écraser les autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Le problème n'est pas là, c'est l'interprétation abusive que vous en faites, en laissant sous entendre que la tendance est devenue non significative avec la baisse de l'activité solaire. Sauf que non, une tendance sur 15 ans n'a pas beaucoup de chance d'être significatif, et il n'y aucune heureuse coïncidence entre l'annonc de Phil Jones et la baisse de l'activité solaire. D'autre part, les stat's de ChristianP ne seront jamais erronné, quand bien même on finirait dans 50 dans un nouvel âge glaciaire. Les statistiques ne sont pas modifiées spécialement pour le climat, elles sont universelles. Ce qui est toujours aussi sidérant, c'est de voir que des résultats fondamentaux qui fondent les sciences modernes sont remis en cause dans le cadre des sciences atmosphériques.

Quand on commence par "Moi, je", ce n'est pas pour la recherhce scientifique qu'on devrait travailler.

Oh, oui, ne vous inquiétez pas, si je suis encore en vie, je tiendrais bien encore 10 ans, 20 ans, 30 ans, et même plus si il le faut. Et si c'est pour la Science, archivez tant que vous voulez.

Savez-vous ce qu'est la vanité ? Vanité vient du latin vanitas, qui se refère à l'état de vide. En hébreu, cela se dit הבל , hevel et est en fait un mot bien plus concret qui désigne la vapeur, la buée.

הבל הבלים אמר קהלת הבל הבלים הכל הבל

Hevel Havelim, Hakol Havel

Vanité des vanités, tout est vanité.

Vanité, c'est d'abord ce qui est vain. Et lorsqu'on parle d'une personne vaniteuse, on parle aussi d'un vide, vide intérieur. La personne recherche l'approbation sociale, afin de masquer un vide intérieur. Elle est très différente de l'orgueil, qui est un sentiment de supériorité, la personne orgueilleuse tendant à écraser les autres.

On voit bien que vous ne connaissez pas le monsieur qui est décédé en 2004 soit dit en passant.Landscheidt, T. (1976) : Beziehungen zwischen DES Sonnensystems de Massenzentrum de dem d'und de Sonnenaktivität de der. Der Olbersgesellschaft 100, 2-19 de Nachrichten.

Landscheidt, T. (1983) : Oscillations solaires, cycles de tache solaire, et changement climatique. Dans : McCormac, B.M., ED. : Réponses de temps et de climat aux variations solaires. Boulder, pression associée d'université, 293-308.

Landscheidt, T. (a 1986) : Prévision à longue portée des éclats énergiques de rayon X basés sur des cycles des fusées. Dans : Simon, P.A., Heckman, bassie d'und de G., M.A., eds. : prévisions Solaire-terrestres. Démarches d'un atelier chez Meudon, 18.- 22. Juin 1984. Boulder, administration océanique et atmosphérique nationale, 81-89.

Landscheidt, T. (b 1986) : Prévision à longue portée des cycles de tache solaire. Dans : Simon, P.A., Heckman, bassie d'und de G., M.A., eds. : prévisions Solaire-terrestres. Démarches d'un atelier chez Meudon, 18.- 22. Juin 1984. Boulder, administration océanique et atmosphérique nationale, 48-57.

Landscheidt, T. (1987) : Prévisions à longue portée des cycles et du changement solaires de climat. Dans : Rampino, M.R., ponceuses, J.E., Newman, und Königsson, L.K., eds de W.S. : Climat. Histoire, périodicité, et prévisibilité. New York, van Nostrand Reinhold, 421-445.

Landscheidt, T. (1988) : Rotation solaire, impulsions du couple dans le mouvement du soleil, et variation climatique. Changement climatique 12, 265-295.

Landscheidt, T. (1990) : Rapport entre les précipitations dans l'hémisphère nordique et les impulsions du couple dans le mouvement du soleil. Dans : K.H. Schatten et A. Arking, eds. : Impact de climat de la variabilité solaire. Greenbelt, la NASA, 259-266.

Landscheidt, T. (1995) : Chauffage global ou peu de période glaciaire ? Dans : Finkl, C.W., ED. : Cycles holocènes. Un volume de jubilé dans la célébration du quatre-vingtième anniversaire de Rhodes W. Fairbridge. Fort Lauderdale, l'éducation côtière et base de recherches (CERF), 371-382.

Landscheidt, T. (a 1998) : Prévision de la température globale, d'EL Niño, et d'assurance de nuage par des moyens astronomiques. Dans : Confit, R., ED. : Chauffage global. La discussion continue. Cambridge, la Science européenne et forum d'environnement (ESEF), 172-183.

Landscheidt, T. (b 1998) : Activité solaire : Un facteur dominant dans la dynamique de climat.

http://www.john-daly.com/solar/solar.htm

Landscheidt, T. (a 1999) : L'activité solaire commande l'EL Niño et La Niña.

http://www.john-daly.com/sun-enso/sun-enso.htm

Landscheidt, T. (b 1999) : Les extrema dans la tache solaire font un cycle lié au mouvement du soleil. Physique solaire 189:413 - 424.

Landscheidt, T. (a 2000) : Forcer solaire de l'EL Niño et La Niña. Publication spéciale 463, 135-140 de l'Agence européenne de l'espace (ESA).

Landscheidt, T. (b 2000) : Exercices du fleuve PO et cycles l'activité solaire. Hydrol. Sci. J. 45:491 - 493.

Landscheidt, T. (C 2000) : Le rôle du soleil dans l'issue de satellite-ballon-surface.

http://www.john-daly.com/solar/temps.htm

Landscheidt, T. (d 2000) : Nouvelle confirmation de forcer solaire fort du climat.

http://www.john-daly.com/po.htm

Landscheidt, T. (2000e) : Vent solaire près de la terre : Indicateur des variations de la température globale. ESA-SP 463.497-500.

Landscheidt, T. (a 2001) : Éruptions solaires liées à l'oscillation d'Atlantique nord.

http://www.john-daly.com/theodor/DecadalEnso.htm

Landscheidt, T. (b 2001) : Tendances dans l'oscillation Pacifique de Decadal soumise à forcer solaire.

http://www.john-daly.com/theodor/pdotrend.htm

Landscheidt, T. (2002) : La prévision d'EL Niño a revisité.

http://www.john-daly.com/sun-enso/revisit.htm

Pour vanité il a plusieurs sens, a vous de choisir lequel convient le mieux et justement

Sacha Guitry à dit un jour:

"Ecartez la vanité, elle gêne l'orgueil."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et lorsqu'on parle d'une personne vaniteuse, on parle aussi d'un vide, vide intérieur

J'en ai une autre qui me plait bien également car justement dit comme étant du vide, c'est tiré du film "Apocalypto":

L'Homme était assis seul plongé dans une profonde tristesse.

Les animaux se sont approchés et ont dit :

« Nous n'aimons pas te voir si triste. Demande ce que tu veux et tu l'auras. »

L'Homme a dit : « Je veux de bons yeux. »

Le vautour a répondu : « Tu auras les miens. »

Puis l'homme a dit : « Je veux être fort. »

Le jaguar a dit : « Tu auras ma force. »

Puis l'Homme a dit : « Je veux connaître les secrets de la terre. »

Le serpent a répondu : « Je te les montrerai. »

Ainsi ont répondu tous les animaux. Après avoir obtenu tous les dons qu'ils pouvaient lui donner, l'Homme est parti.

Et le hibou a dit aux autres animaux : « Maintenant, l'Homme sait tout et il peut faire beaucoup de choses... Soudain, j'ai peur. »

Le chevreuil a dit : « l'Homme a tout ce dont il a besoin. Il ne sera plus triste. »

Mais le hibou a répondu : « Non. J'ai vu un vide dans l'Homme immense comme une faim impossible à rassasier. C'est ce qui le rend triste et vorace... »

Bon j'arrête de digresser, la passion nous éloigne de notre sujet default_innocent.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Oui, on va éviter de trop dériver, la pauvre modération default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20"> C'était juste une remarque ne passant, entre Landscheidt qui disait "moi, je" et vous qui parliez de vanité en citant ma signature qui parlait de la vanité et des sciences, cela a fait un drôle d'amalgame.

À propos de Landscheidt donc. C'est gentil de donner sa bibliographie, mais cela fait un peu traduction google default_whistling.gif

Et cela permet aussi de se rendre compte de certaines choses. Il n'a publié que dans des journaux obscurs (et encore, je ne suis même pas sûr que certains papiers soient des vrais publications), et dans les citations de ces articles on retrouve souvent ses autres papiers default_sorcerer.gif Et je vous en prie, épargnez moi la théorie du complot.

De plus, la note sur le "moi, je" n'était pas qu'une boutade.

Par exemple, dans un de ces papiers :

"My climate forecasts based on solar motion cycles stood the test as well. I correctly forecast the end [..] ". En deux phrases, deux fois la première personne... Quand un auteur cite un de ces ces résultats, il utilise la troisième personne...

http://www.schulphysik.de/klima/landscheidt/iceage.htm

D'ailleurs, dans le même papier :

"We need not wait until 2030 to see whether the forecast of the next deep Gleissberg minimum is correct"

Nous n'avons pas besoin d'attendre 2030 pour voir si la prévi' se vérifie... Or, écrit en 2003, cela fait déjà pas loin de 10 ans et 2030, c'est dans un peu moins de 20 ans. Le refroidissement se fait attendre.

De plus, cela manque de sérieux et de chiffres :

"So the probability is high that the outstanding Gleissberg minima around 2030 and 2201 will go along with periods of cold climate comparable to the nadir of the Little Ice Age. "

Au nadir du PAG default_blink.png C'est hallucinant de lire cela dans un papier scientifique. Passons le fait qu'ici ce n'est pas le salon littéraire, et remarquons le fait que le "nadir du PAG" est censé nous faire baisser la température de 1.5°C par rapport au niveau actuel. Il faudrait peut être qu'on s'y mettre fissa, à moins qu'on arrive à perdre les 1.5°C entre 2029 et 2030 (au point où on en est...). Je ne sais pas si vous vous rendez compte de ce que cela implique de perdre 1.5°C en 25 ans à l'échelle hémisphérique. Certains se plaignent du catastrophime du GIEC, mais alors là cela ne dérange personne default_sleep.png/emoticons/sleep@2x.png 2x" width="20" height="20">

Bref, je ne vais pas "m'amuser" à sortir toutes les énormités de ces "papiers". Il y a des journaux scientifiques où des scientifiques acceptent la critique des pairs et publissent des choses sérieuses, ce qui n'est pas le cas de ce monsieur (en tous cas concernant le climat. Après, il y touche peut être en terme d'activité solaire, mais là n'est pas le débat).

Pour en revenir au MetOffice, la moindre des choses serait quand même d'avoir la décence de ne pas donner pignon sur rue au dailymail. C'est de l'anglais et pas le courage de traduire, mais pour remettre un peu les choses à leur place, tant l'article de David Rose relève de l'acte de désinformation :

Met Office in the Media: 29 January 2012

Today the Mail on Sunday published a story written by David Rose entitled Forget global warming its Cycle 25 we need to worry about.

This article includes numerous errors in the reporting of published peer reviewed science undertaken by the Met Office Hadley Centre and for Mr. Rose to suggest that the latest global temperatures available show no warming in the last 15 years is entirely misleading.

Despite the Met Office having spoken to David Rose ahead of the publication of the story, he has chosen to not fully include the answers we gave him to questions around decadal projections produced by the Met Office or his belief that we have seen no warming since 1997.

For clarity I have included our full response to David Rose below:A spokesman for the Met Office said: The ten year projection remains groundbreaking science. The complete period for the original projection is not over yet and these projections are regularly updated to take account of the most recent data.

The projections are probabilistic in nature, and no individual forecast should be taken in isolation. Instead, several decades of data will be needed to assess the robustness of the projections.

However, what is absolutely clear is that we have continued to see a trend of warming, with the decade of 2000-2009 being clearly the warmest in the instrumental record going back to 1850. Depending on which temperature records you use, 2010 was the warmest year on record for NOAA NCDC and NASA GISS, and the second warmest on record in HadCRUT3.

compare_datasets.png?w=459&h=326

Global average temperatures from 1850 to 2011 from the three individual global temperature datasets (Met Office/UEA HadCRUT3, NASA GISS and NOAA NCDC

Decadal-average-temperatures-ls2.jpg

Furthermore despite criticism of a paper published by the Met Office he chose not to ask us to respond to his misconceptions. The study in question, supported by many others, provides an insight into the sensitivity of our climate to changes in the output of the sun.

It confirmed that although solar output is likely to reduce over the next 90 years this will not substantially delay expected increases in global temperatures caused by greenhouse gases. The study found that the expected decrease in solar activity would only most likely cause a reduction in global temperatures of 0.08 °C. This compares to an expected warming of about 2.5 °C over the same period due to greenhouse gases (according to the IPCCs B2 scenario for greenhouse gas emissions that does not involve efforts to mitigate emissions). In addition the study also showed that if solar output reduced below that seen in the Maunder Minimum a period between 1645 and 1715 when solar activity was at its lowest observed level the global temperature reduction would be 0.13C.

http://metofficenews.wordpress.com/2012/01/29/met-office-in-the-media-29-january-2012/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Après, il y touche peut être en terme d'activité solaire, mais là n'est pas le débat.

J'ai feuilleté rapidement, mais c'est plus ou moins toujours la même chose : la hausse des températures depuis le milieu du XXè siècle c'est du fait de l'activité solaire, mais tous les graphiques sensés le démontrer s'arrêtent miraculeusement vers 1996. On sait jamais, des fois qu'ils montreraient une nette baisse de l'activité solaire depuis cette période alors que les températures auraient continué de progresser...

fig5.gif

Tiens, d'ailleurs, mention spéciale à celui qui trouvera à quel organisme et quelle zone correspond cette courbe d'évolution des températures globales. Vu que l'auteur à du penser que quitte à prouver que le réchauffement est dû au soleil, il n'a pas songé que ce serait déjà un bon départ de prendre une vraie courbe de l'évolution des températures globales, parce que cela collait déjà beaucoup moins bien sinon cela serait trop facile.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Les facteurs de latence du PDO et de l'AMO ont prolongé l'effet au delà et que ces cycles sont decennaux ou multidecennaux ... s'attendre à une synchronisation immédiate relate de l'ignorance sachant que, les océans relarguant la chaleur accumulée sur les années antérieures et puis l'inertie océan atmosphère l'océan a une

inertie thermique importante, il garde en mémoire ces propriétés thermiques initiales plus longtemps que l'atmosphère. Exemple avec l'Enso ?!

Tiens par exemple:

UAH_LT_1979_thru_January_2012.png

La réponse du berger a la bergère comprend ici la Nina a el Nino (même si l'expression est inversé) n'est pas immédiate, on traine la Nina depuis plusieurs mois maintenant, d'ou le fait important qui fait que les physiciens ne parle pas d'un refroidissement avant 2025-2030.

A propos:

http://en.wikipedia....dor_Landscheidt un peu d'infos sur lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)

Les facteurs de latence du PDO et de l'AMO ont prolongé l'effet au delà et que ces cycles sont decennaux ou multidecennaux ... s'attendre à une synchronisation immédiate relate de l'ignorance sachant que, les océans relarguant la chaleur accumulée sur les années antérieures et puis l'inertie océan atmosphère l'océan a une

inertie thermique importante

, il garde en mémoire ces propriétés thermiques initiales plus longtemps que l'atmosphère.

Ah c'est donc ça : on a une corrélation fiable et quasiment sans latence entre les températures globales et le solaire (cf graphique) pendant plus de deux siècles avec une température globale qui réagit toujours immédiatement au solaire, et d'un coup en 1996, on a découvert des oscillations naturelles qui expliquent un lag de plus de 15 ans (parce qu'avant 1996, elles ne devaient pas exister, vu qu'il n'y avait jamais aucun lag ?).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Ah c'est donc ça : on a une corrélation fiable et quasiment sans latence entre les températures globales et le solaire (cf graphique) pendant plus de deux siècles avec une température globale qui réagit toujours immédiatement au solaire, et d'un coup en 1996, on a découvert des oscillations naturelles qui expliquent un lag de plus de 15 ans (parce qu'avant 1996, elles ne devaient pas exister, vu qu'il n'y avait jamais aucun lag ?).

Lors du précédent optimum, le PAG tel qu'on le connait a mis 300 voir 400 ans pour faire son effet, nous sommes tellement partie de haut que la descente fut très lente, mais les volcans ont pu également aidé (Tambora, Krakatoa, Souffrière, Laki etc ...) Tout ce système peut réellement cause une réaction en chaîne avec l'albédo par exemple.

il y surement d'autres exemple et phénomènes plus ou moins locaux mais je n'ai pas le temps ni l'envie de chercher:

Dalleurs Williams consacre une page aux climats du passé:

http://la.climatolog...glaciation1.htm

P.S: plus dans le sujet entre soleil et NAO une page très intéressante:

http://www.climatelo...export/html/182

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y surement d'autres exemple et phénomènes plus ou moins locaux mais je n'ai pas le temps ni l'envie de chercher:

Dalleurs Williams consacre une page aux climats du passé:

http://la.climatolog...glaciation1.htm

P.S: plus dans le sujet entre soleil et NAO une page très intéressante:

http://www.climatelo...export/html/182

Je pense que tu devrais plutôt t'intéresser aux effets indirects du soleil, regarde mes messages précédents sur le sujet, on a l'impression que le cycle solaire est seul responsable, ce sont les effets indirects (rayons cosmiques etc...) qui influencent le climat. C'est dans cette voie qu'il faut regarder les dernières observations, le MET Office avec la presse donne une synthèse qui ne veut dire pas grand chose et ne reflète pas les recherches actuelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Yainville, Seine-Maritime, Normandie

Je pense que tu devrais plutôt t'intéresser aux effets indirects du soleil, regarde mes messages précédents sur le sujet, on a l'impression que le cycle solaire est seul responsable, ce sont les effets indirects (rayons cosmiques etc...) qui influencent le climat. C'est dans cette voie qu'il faut regarder les dernières observations, le MET Office avec la presse donne une synthèse qui ne veut dire pas grand chose et ne reflète pas les recherches actuelles.

Je ne l'ai jamais nier, UV, Raysons cosmiques, effet du rayonnement sur l'ozone stratosphérique, vent solaire etc... flowers.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dire que le soleil a une influence sur le climat, c'est assez trivial. Pour aller au-delà, il faut un certain nombre de prérequis :

- mesurer les variations solaires en irradiance spectrale et totale

- corréler à des observations climatiques régionales ou globales

- exclure les facteurs confondants (autres causes possibles des observations)

- apporter une explication physique au phénomène ainsi isolé

- produire un modèle qui reproduit correctement les climatologies en intégrant le facteur solaire

Même chose si l'on parle d'une influence indirecte, par exemple par le biais du rayonnement cosmique et de la nébulosité.

Cela me semble la démarche scientifique normale. Un tel ensemble complet n'est pas vraiment disponible pour le soleil, pour ce que j'en ai lu. On trouve des analyses partielles sur l'influence solaire (souvent des corrélats régionaux, par exemple sur le bassin Atlantique), mais rien de très systématique. Les analyses qui prennent en compte la meilleure période d'observation (du climat comme du soleil), c'est-à-dire les 30 dernières années, ne trouvent généralement pas d'influence significative, en tout cas rien qui ressemble aux ordres de grandeur des autres forçages radiatifs. Les analyses sur des périodes longues sont confrontées aux doubles incertitudes des reconstructions de température terrestre et d'irradiance solaire, l'une et l'autre objets de débat.

On peut rien exclure bien sûr, comme un signal indirect particulièrement difficile à isoler, et d'ailleurs des travaux sont en cours pour approfondir certaines hypothèses (que ce soit l'effet UV via la stratosphère ou l'effet rayon cosmique via la nébulosité). De même, il y a encore beaucoup de débats chez les physiciens du soleil concernant la variabilité historique de notre astre, et la qualité des proxies pour estimer cette variabilité. L'actuel cycle faible devrait beaucoup aider à préciser les choses.

Amha, cela ne sert strictement à rien de présenter cela sous un angle "dramatique" des "partisans du soleil détenteurs de la vérité ultime et brimés par la communauté scientifique climatique". Il faut plutôt viser à apaiser ces échanges et laisser les chercheurs faire leur boulot. J'ai par exemple lu des papiers sur l'influence importante du soleil sur le climat européen signés par Mann, Schmidt ou Shindell (pas vraiment des "sceptiques"), donc il est absurde de dire que les sciences du climat ignorent ces questions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...