TreizeVents

Statistiques et anomalies climatiques nationales

Messages recommandés

th38   

Donc :

- Davantage de jours caniculaires dans la décennie 2000, en incluant 2003 on passe presque du simple au double.

- Davantage de jours frais dans la décennie 2000 même si, moyenné sur les 3 mois d'été, on ne trouve que 1,8 jours de plus.

=> La décennie 2000 est donc davantage dans les extrêmes même si les écarts-types ne vont pas forcément dans ce sens.

=> L'été a tendance a commencé plus tôt depuis une décennie (si on inclue le nombre de journées chaudes au printemps le constat doit être encore plus flagrant !), tandis que les mois de Juillet et Août tendent à être davantage "capricieux".

J'ai voulu mettre des balises couleurs dans mon tableau pour faire ressortir les extrêmes mais ça a m**** default_crying.gif

Je suis d'accord avec toi, mais attention à la comparaison de 2 décennies : c'est trop court pour tirer des conclusions valables, sauf si on en reste à un constat...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
acrid33   

Je suis d'accord avec toi, mais attention à la comparaison de 2 décennies : c'est trop court pour tirer des conclusions valables, sauf si on en reste à un constat...

Oui on en reste à ce constat, depuis plusieurs posts on cherchait juste à déterminer les différences entre les étés de ces 2 décennies car je suis venue à en parler suite à la comparaison entre les moyennes 1971/2000 et 1981/2010 default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/03/le-climat-m%C3%A9diterran%C3%A9en-grimpe-vers-lyon.html

A propos de cet article, ayant tenté une discussion qui a peu abouti sur le forum "climatologie", je me pose la question : quel climat futur pour le sud-ouest ?

En raison de sa basse altitude, de sa protection par les Pyrénées et le Massif Central, cette région fait un peu peur question niveau hydrologique face à un régime plus durable de hautes pressions (air chaud et sec d'altitude).

L'étude ci-dessus montre déjà comment les seuils de chaleur et d'aridité de niveau "méditerranéen" remontent en val de Garonne.

Et de plus, le régime de saison froide dans le Sud-Ouest a toutes les raisons d'être de moins en moins pluvieux, contrairement au pourtour méditerranéen, qui peut toujours espérer des épisodes brefs mais très intenses.

Au bilan, je crois qu'il faudra attendre surtout les pluies orageuses du printemps qui font un compromis entre les arrivées maritimes et l'instabilité diurne. Ne pas oublier qu'à Toulouse, sur le climat légèrement passé (1970-2000), c'est avril le mois le plus pluvieux de l'année. Tout le reste de l'année sera aléatoire, avec un risque de sécheresse croissant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Guest   
Invité Guest

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/03/le-climat-m%C3%A9diterran%C3%A9en-grimpe-vers-lyon.html

A propos de cet article, ayant tenté une discussion qui a peu abouti sur le forum "climatologie", je me pose la question : quel climat futur pour le sud-ouest ?

En raison de sa basse altitude, de sa protection par les Pyrénées et le Massif Central, cette région fait un peu peur question niveau hydrologique face à un régime plus durable de hautes pressions (air chaud et sec d'altitude).

L'étude ci-dessus montre déjà comment les seuils de chaleur et d'aridité de niveau "méditerranéen" remontent en val de Garonne.

Et de plus, le régime de saison froide dans le Sud-Ouest a toutes les raisons d'être de moins en moins pluvieux, contrairement au pourtour méditerranéen, qui peut toujours espérer des épisodes brefs mais très intenses.

Au bilan, je crois qu'il faudra attendre surtout les pluies orageuses du printemps qui font un compromis entre les arrivées maritimes et l'instabilité diurne. Ne pas oublier qu'à Toulouse, sur le climat légèrement passé (1970-2000), c'est avril le mois le plus pluvieux de l'année. Tout le reste de l'année sera aléatoire, avec un risque de sécheresse croissant.

Dans les simulations climatiques, c'est en effet généralement un des coins qui s'assèche le plus. La réduction la plus drastique se retrouve généralement sur l'arc Alpin et les Pyrénées. Je me demandes aussi quel rôle pourrait jouer le golfe ? Il est relativement abrité, peut-il servir de réserve d'air humide ? En tous cas, la situation du Sud Ouest est clairement plus précaire que celle du Sud Est, qui peut bénéficier de bouffées humides de la Méd', même si le risque d'avoir de précipitations extrêmes augmente (un peu moins de pluie mais en beaucoup moins de temps). J'avais lu aussi un truc sur le climat du Pliocène qui examiné les précipitations globales, je vais essayer de remettre la main dessus.

Il y avait aussi TreizeVents qui se posaient des questions à propos du climat du Sud Ouest et qui disait qu'avant les plantations des Landes, le climat était différent, plus sec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Guest   
Invité Guest

Je viens de replonger un peu dans l'histoire du Pliocène en Aquitaine. Je suis à la limite de mes connaissances, j'espère donc ne pas raconter trop de c*******s default_blushing.gif Le Pliocène supérieur est chaud et relativement pluvieux mais pas assez pour avoir du subtropical humide (réduction modéré des précipitations par rapport à actuellement), et on est proche d'une flore méditerranéenne : pin, chêne vert, mais l'Aquitaine est alors un milieu partiellement marécageux avec des traces de séquoia, cyprès, des truc plus subtropical humide... (réseau fluvial fortement différent et présence de dépressions fermées). En sachant aussi qu'une bonne partie de l'Europe connaissait alors une végétation subtropicale humide (un auteur a comparé cela à la végétation de la Caroline du Nord et de la Virginie) très stable, ce qui favorise aussi les contaminations et la pénétration plus forte que ce que n'autoriserait le climat d'espèces non nécessairement caractéristique. Le pliocène inférieur lui par contre est beaucoup plus sec, aride.

D'ailleurs j'en discutais justement avec Cirus tantôt, le Pliocène a l'avantage d'être un proche équivalent de ce qui pourrait arriver en cas de réchauffement. C'est cela aussi la science, l'uniformarisme. Si hier le climat était plus chaud suite à plus de CO2, c'est qu'en toute logique ce sera le cas actuellement, toutes choses étant égale par ailleurs. Et vu qu'avec le Pliocène, on est très proche du "toutes choses étant égales par ailleurs"... Bref, un papier sur le Pliocène :

http://www.deas.harvard.edu/climate/seminars/pdfs/BrierleyFedorovLiuS.2009.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Guest   
Invité Guest

À propos de la chaleur de Mars dans l'Est des USA et le Canada, quelques lectures :

http://www.wunderground.com/blog/JeffMasters/comment.html?entrynum=2063

http://www.wunderground.com/blog/weatherhistorian/show.html?entrynum=66

http://www.realclimate.org/index.php/archives/2012/03/extremely-hot/

http://www.newscientist.com/article/dn21636-has-global-warming-brought-an-early-summer-to-the-us.html

http://www.pik-potsdam.de/news/press-releases/wetterrekorde-als-folge-des-klimawandels-ein-spiel-mit-gezinkten-wurfeln

Pour l'anecdote, le site du NCDC a planté à cause du nombre de records battus default_thumbup.gif

Après vérification, Saint John est sans doute la seule station a avoir battu le record d'Avril au passage. Par contre, un grand nombre de stations (notamment au Michigan), ont battues les records de la dernière décade de Mars et de la première décade d'Avril, ponctuellement de la deuxième, et ce le 21 Mars. Dans le genre, truc complétement délirant, on notera aussi que certaines stations ont eu des minimales plus chaude que les précédents records de maximales.

Les chiffres aussi du nombre de records mensuels de chaque type battus sur les 30 derniers jours (le mois de Mars donc) :

Hi Max 	Hi Min 	Lo Max 	Lo Min 	Precip* 	Snow*541 	495 	21 	12 	152 	29

Un calcul rapide dit qu'il y a 31 fois plus de records dans le positif que le négatif. Évidement, l'échantillonnage est hétérogène avec des séries de longueurs et d'homogénéités différentes. Mais en toute logique, dans un climat normalement constitué, sur un aussi gros échantillonnage, on devrait être proche du 1 pour 1 malgré tout default_whistling.gif

L’échantillonnage n'est pas le même donc les chiffres ne sont pas comparables, mais il faut savoir que Trenberth a trouvé un rapport de 8 pour l'été 2011 qui déjà était considéré comme probablement pour partie conséquence du RC. On ferra les comptes début Juin, mais là on part sur une base de 31 pour 1 default_cat.gif

http://www.springerlink.com/content/0008xl84w0743102/fulltext.pdf

Comme le disait Rahmstorf and Coumou, un telle niveau d’anormalité ne peut pas être dû au seul réchauffement climatique et sans doute nous avons eu des effets liés à des rétroactions positives. Ce dont discute Jeff Masters, en notant que l'embâcle des grands lacs était particulièrement faible.

En tout cas, perso, ce qui m'inquiète encore plus, c'est l'accoutumance à ces niveaux qui sont un non sens physique si je puis dire. Après avoir vu des records d’Été battu au mois de Décembre dans l'Arctique Canadien et après avoir vu cette vague de douceur, je crois que plus rien ne pourrait vraiment me choquer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
STEVE06   

On constate aussi, à Nice, que sur la période récente, il y a une anomalie positive de températures en Juin et au printemps vs une stagnation en septembre et un léger reffroidissement en décembre...Dans les années '80 on se demandait pourquoi les mois de septembre étaient de plus en plus chauds, dans les années '90 c'était plutôt en août que l'anomalie positive était la plus forte...sur une plus longue période (la station a ouvert en 1942) on peut dire que les années '40 et début '50 ont été plutôt chaudes puis on a une pause dans les années '60 & '70 suivie d'une hausse de tm depuis le début des années '80. Comme dans beaucoup de cas dans le monde, la station de l'aéroport a été rattrapée par la ville ce qui a tendence à" fausser" les minimales (surtout dans le cas de Nice où les brises de terre sont dominantes la nuit). Les maiximales sont plus fiables car la brise dominante vient de la mer qui, Dieu merci, n'a pas été urbanisée depuis 1942... Cela a tendence à amplifier l'impression de réchauffement si on raisonne sur une température moyenne, surtout si on se réfère à la m61-90 qui comporte 2 décénnies "fraîches". La série 81-10 donne un meilleur aperçu de la situation. La période de 12 mois consécutive la plus chaude va de juillet 2006 à juin 2007 (cela est vrai il me semble, à peu près partout en France)...tout cela n'empêche pas des offensives du froid comme en février dernier où on a eu 9 gelées à Nice, soit autant qu'en janvier 1985 (mais là, il faisait encore plus froid et il y a eu de la neige en abondance).

Tout ceci pour dire que "la roue tourne" : les anomalies de température mais aussi de pluie varient sur le long terme et il me semble très compliqué de les expliquer (sauf pour des fait avérés style ilôt de chaleur urbain par exemple) autrement que par le hasard des séries statistiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebinnis   

les évolutions envisagées des températures au cours des prochaines décennies.

météo france a créé un dossier complet à ce sujet http://www.drias-climat.fr/decouverte(année de référence, 1970) : http://www.drias-cli.../A1B/H2/ATAV/A1

on peut étudier également les évolutions sur la pluviométrie http://www.drias-cli...es/pluviometrie

edit : l'année de référence est plutôt mal choisie je pense, ou du moins il aurait fallu une carte "intermédiaire" + actuelle pour bien déterminer les changements à venir, et les modifications intervenant entre aujourd'hui et l'avenir, plutôt qu'entre le passé et l'avenir comme on nous le propose ici, car comme chacun sait les cartes de 2010 n'auraient pas grand chose à voir avec celles de 1970.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SydroX44   

Moi c'est le gras ma lamentation.

On ne voit pas le réchauffement en Europe ?

Je t'invite à regarder les graphiques depuis 1950 de MF et tu verras bien qu'il fait de plus en plus chaud.

De plus chez nous, nos 8 derniers hiver ont connu le retour des hivers froids mais quand on regarde bien, les anomalies finales des 2 derniers hivers n'est pas exceptionnelle non plus.

Ou était-tu lors des été 2010 et 2011 en Europe Orientale ? Ou l'automne 2006, le printemps et l'automne 2011 en France ?

Chez moi on a eu 2 crues de retour de 30 ans en moins de 5 ans. Est ce que je considère pour autant qu'il y a tous qui se dérègle ?

Le réchauffement est incontestable, nous vivons une période des plus chaudes depuis le moyen âge à l'échelle mondiale.

Je poste ma réponse sur ce topic plus approprié.

Non, on ne le distingue pas oui je suis d'accord, les étés sont de plus en plus chauds ou d'autres saisons comme l'automne/printemps qui alternent le chaud et le froid. MAIS, rien qu'à prendre en exemple une ville dans l'Ouest de la France, ou ailleurs en Europe, les hivers sont aussi de plus en plus humide et froid, c'est aussi incontestable. C'est pour cela que le réchauffement climatique, ces 3 dernières années, on ne l'a pas vue en Europe, c'est de l'ordre de 0.5 à 1, bref, ça s'équilibre avec nos hivers des 3 dernières années qui sont aussi très froids de -0.5 à -1. Ne va pas aller dire en Russie que leurs dernier hiver n'était pas si froid, alors qu'ils n'ont pas vu cela depuis 70 ans. Je ne parle même pas de février 2012 ou en Europe de l'Est, c'était du jamais connu, après il y a 2010 etc. . Je parle sur un continent, pas de la France, qui est entre deux eaux;

Parce qu'avec les disparités régionales et les climats très différents de la France, à l'ouest par exemple, le réchauffement, on ne le voie par , alors que dans le sud-est un peu plus.

Les années sont prises au hasard :

temp-anomalie-annee_xnh9.png

temp-anomalie-annee_aqs4.png

temp-anomalie-annee_mbu8.png

temp-anomalie-annee_ets5.png

temp-anomalie-annee_fwd1.png

temp-anomalie-annee_pvi4.png

On va dire depuis 1950 à Nantes, on a souvent 0.2 degrés par rapport aux moyennes annuelles, parfois -0.1, on n'a jamais passé les 1 . On est très loin des 2 degrés à l'échelle mondiale !

Alors que dans le sud-est, c'est plus... Bref ici le réchauffement climatique ne se perçoit pas, la France et l'Europe en général sont très bien loties, on n'arrive à 1 degré sur certaines années, mais aussi - 1, donc c'est un équilibre. Avec en plus toutes les catastrophes qui se multiplient, j'appelle cela un dérèglement, car d'autres pays, eux observe le refroidissement climatique...

En conclusion, si on est au 0.1 degré près en Europe comme en France, oui alors, il y une très légère multiplication des années avec anomalies positives sur ces 30 dernières années, donc réchauffement climatique. Mais ce que je voulais démontrer, c'est que c'est tellement petit sur certaines régions, que l'on en tient pas compte, ce n'est pas cela qui nous tuera en premier à cette vitesse-là 191769.gif

J'espère m'être fait comprendre dans la façon de penser pour notre région, parce que les graphiques sont parlants, quand on les compare à ceux de la planète, ou le réchauffement est catastrophique par rapport à notre petit pays..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SydroX44   

Va faire un tour sur ce site SydroX : http://iridl.ldeo.columbia.edu/maproom/Global/Atm_Temp/Seasonal.html?Set-Language=fr&bbox=bb%3A-20%3A35%3A40%3A75%3Abb

Tu t’apercevras qu'à l'échelle de l'Europe, les anomalies de températures annuelles sont constamment positives depuis quelques années. wink.png

j'ai déjà prouvé par le graphique de ma propre ville et cela se vérifie à l'échelle de l'Europe, même sur ton site qui ne fait qu'a échelle de 3 mois malheureusement, que c'est minime quand on le compare à l'échelle de la planète, c'est exactement, ce que j'ai dit dans mon commentaire, ce n'est pas cela qui nous tuera en premier... On est très loin des anomalies d'autres continents. Donc la conclusion est que le réchauffement est actuellement difficile à percevoir sur notre continent, ça se joue à des 0.3 degrés sur un an...

Il y a bien d'autres anomalies qui sont 3 fois plus inquiétantes qui auront des répercussions sur la vie humaine bien avant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai déjà prouvé par le graphique de ma propre ville et cela se vérifie à l'échelle de l'Europe, même sur ton site qui ne fait qu'a échelle de 3 mois malheureusement, que c'est minime quand on le compare à l'échelle de la planète, c'est exactement, ce que j'ai dit dans mon commentaire, ce n'est pas cela qui nous tuera en premier... On est très loin des anomalies d'autres continents. Donc la conclusion est que le réchauffement est actuellement difficile à percevoir sur notre continent, ça se joue à des 0.3 degrés sur un an...

Il y a bien d'autres anomalies qui sont 3 fois plus inquiétantes qui auront des répercussions sur la vie humaine bien avant.

0.3°/ans ? Tu te moques du monde là :

image_xlarge_rqg2.png

Source : http://www.eea.europa.eu/data-and-maps/indicators/global-and-european-temperature/global-and-european-temperature-assessment-5

Ces dernières années on tourne plutôt entre 1 et 1.5° à l'échelle de l'Europe. Si en regardant ce graphe tu ne te rends pas compte qu'il y a un réchauffement climatique en Europe alors je ne peux rien faire pour toi.

Et encore une fois, personne n'a dit que le réchauffement climatique allait tous nous tuer dans les années à venir (tu as dû voir trop de films toi)...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SydroX44   

0.3°/ans ? Tu te moques du monde là :

Ces dernières années on tourne plutôt entre 1 et 1.5° à l'échelle de l'Europe. Si en regardant ce graphe tu ne te rends pas compte qu'il y a un réchauffement climatique en Europe alors je ne peux rien faire pour toi.

Et encore une fois, personne n'a dit que le réchauffement climatique allait tous nous tuer dans les années à venir (tu as dû voir trop de films toi)...

Mais c'est ce que je me tue à te dire depuis tout à l'heure, je n'ai jamais contesté le réchauffement climatique, il est juste moindre par rapport à la moyenne de certains pays qui flirte avec les 2.5 degrés voire plus, pour les plus touchés... Car ce n'est que 0.4 à 0.6 à l'échelle de la planète ( c'est pour dire si les disparités climatiques font de grands effets et ce qui fait c'est toujours en dessous de 1) . Sur les 15 dernières années, oui on a plus d'années chaudes, mais comme le prouve ton graphique, c'est cyclique...,, on ne fait pas les relevés météo depuis assez longtemps, c'est une science trop jeune, on aura toujours des arguments pour contredire ces chiffres , la planètes à des milliards d'années, ça ne représente rien pour son climat depuis la nuit des temps. ( là cela ne vient pas de moi, mais d'un exemple de contre argumentation)

Bon après avec les disparités régionales, comme je l'ai très bien prouvé avec les graphiques de nantes, à l'ouest de la France, on ne le perçoit pas où c'est du réel + ou - 0.2. J'ai dit cela pour l'Europe sans forcément vérifier, car je n'ai pas vraiment toujours la tête dedans, mais je sais que par rapport à la moyenne planétaire, c'est quasi deux fois moins, c'est ce que je dis 3000 fois et essaye de faire comprendre que l'on est beaucoup moins touchés depuis tout à l'heure...

Il faut aussi savoir donner une moindre importance aux stats, car si on inclut les climats régionaux, cela change tous ! C'est ce que j'ai aussi voulu faire passer, car il y a des pays qui sont comme en Australie/indonésie ou dans une moindre mesure le japon avec des anomalies positives très faibles ou le réchauffement existe quasiment pas pour l'échelle de la planète, je montre aussi les limites de se focaliser que sur les chiffres, et à faire des moyennes qui ne correspondront jamais totalement à tous les climats que l'Europe possède ou dans le monde.

Et si on écoute la communauté scientifique, si ils font presque croire aux gens que l'on va tous mourir dans 50ans avec leurs scénarios catastrophes, ça se voit que tu ne lies pas certains de leurs articles, c'est désolant...Limite ça me révolte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais c'est ce que je me tue à te dire depuis tout à l'heure, je n'ai jamais contesté le réchauffement climatique

Tu en est sûr ?

Question : On ne voit pas le réchauffement en Europe ?

Réponse :

Non, on ne le distingue pas oui je suis d'accord, les étés sont de plus en plus chauds ou d'autres saisons comme l'automne/printemps qui alternent le chaud et le froid. MAIS, rien qu'à prendre en exemple une ville dans l'Ouest de la France, ou ailleurs en Europe, les hivers sont aussi de plus en plus humide et froid, c'est aussi incontestable. C'est pour cela que le réchauffement climatique, ces 3 dernières années, on ne l'a pas vue en Europe, c'est de l'ordre de 0.5 à 1, bref, ça s'équilibre avec nos hivers des 3 dernières années qui sont aussi très froids de -0.5 à -1. Ne va pas aller dire en Russie que leurs dernier hiver n'était pas si froid, alors qu'ils n'ont pas vu cela depuis 70 ans. Je ne parle même pas de février 2012 ou en Europe de l'Est, c'était du jamais connu, après il y a 2010 etc. . Je parle sur un continent, pas de la France, qui est entre deux eaux;

Je t'ai apporté la preuve formelle que tu avais faux sur ce point, il serait bon et raisonnable de le reconnaitre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SydroX44   

Question : On ne voit pas le réchauffement en Europe ?

Réponse :

Je t'ai apporté la preuve formelle que tu avais faux sur ce point, il serait bon et raisonnable de le reconnaitre...

Oui car je n'ai pas les chiffres en tête et certains pays en Europe n'ont pas de telles valeurs avec des +1 mais beaucoup moins comme le Portugal ou la Finlande, c'est à eux que je pensais, j'ai fait l'erreur de trop généralisé encore une fois, c'est une erreur, car sinon on peut faire chaque pays, et ducoup ça fait un livre, car on peut en faire des lignes dessus et c'est encore imbuvable...

Je voulais montrer qu'avec les disparités climatiques on arrivais d'une extrême à une autre.. D’où le réchauffement climatique est parfois contestable pour certains pays, même si ils restent dans le positif mais dans une bien moindre mesure par rapport à d'autres..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui car je n'ai pas les chiffres en tête et certains pays en Europe n'ont pas de telles valeurs avec des +1 mais beaucoup moins comme le Portugal ou la Finlande, c'est à eux que je pensais, j'ai fait l'erreur de trop généralisé encore une fois, c'est une erreur, car sinon on peut faire chaque pays, et ducoup ça fait un livre, car on peut en faire des lignes dessus et c'est encore imbuvable...

Je voulais montrer qu'avec les disparités climatiques on arrivais d'une extrême à une autre.. D’où le réchauffement climatique est parfois contestable pour certains pays, même si ils restent dans le positif mais dans une bien moindre mesure par rapport à d'autres..

Ah ben si tu pensais à la Finlande ça explique tout... laugh.png

Mea culpa grand maitre de la météo !

J'arrête là le débat inutile avec toi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SydroX44   

Ah ben si tu pensais à la Finlande ça explique tout... laugh.png

Mea culpa grand maitre de la météo !

J'arrête là le débat inutile avec toi.

Je ne suis pas un grand maître, j'ai fais des erreurs tu en as eu la preuvewhistling.gif , mais c'est un pays comme un autre qui fait partie de l'europe, comme on voit sur le lien que tu as donnés notamment, il y a aussi le micro-climat de la Bretagne qui est très rarement touchés par les anomalies, c'est très curieux, ça expliquerais aussi les graphiques de Nantes, encore un preuve de la limite des chiffres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je poste ma réponse sur ce topic plus approprié.

Parce qu'avec les disparités régionales et les climats très différents de la France, à l'ouest par exemple, le réchauffement, on ne le voie pas , alors que dans le sud-est un peu plus.

J'espère m'être fait comprendre dans la façon de penser pour notre région, parce que les graphiques sont parlants, quand on les compare à ceux de la planète, ou le réchauffement est catastrophique par rapport à notre petit pays..

SydroX44, même si je n'ai pas inclus Nantes dans mon travail de climatologie, pour me faciliter un peu la tâche en limitant à 4 le nombre de stations de relevé Météo, j'ai tout de même réalisé un petit sujet sur la région située à 50 km à l'Est de Nantes, et couvrant tout de même environ 25 000 Km2 environ.

Je ne sais pas si tu as eu connaissance de ce sujet, mais concernant les évolutions climatiques situées en page 2, je ne pense pas que l'on puisse dire que le réchauffement climatique n'est pas visible sur notre région.

130612104433224591.jpg

/topic/78866-situation-meteorologique-du-centre-ouest-sur-la-periode-2002-2011/page-2'>http://forums.infoclimat.fr/topic/78866-situation-meteorologique-du-centre-ouest-sur-la-periode-2002-2011/page-2

Je ne vais pas ré-éditer ce sujet ici, mais ce graphique, parmi d'autres, me semble assez parlant:

120724100559952335.jpg

Pour avoir étudié l'ensemble des semestres, et des saisons de la période climatique (1981-2010), je peux dire que même au sein de cette dernière période, qu'il y a de nombreux indices qui entrevoient la poursuite de ce réchauffement climatique dans notre région. Je t'invite également à lire les sujets traitant la période (1980-2013), notamment celui concernant les hivers, une saison que tu mets en avant, dont voici un extrait:

"Enfin, j'ai pu noter une évolution intéressante observée parmi les 10 hivers les plus froids sur la période (1980-2013):

Au sein de chaque décennie, on semble observer une diminution de la survenue de ces hivers particulièrement froids: ermm.gif

4 hivers pour la décennie 1980.

3 hivers pour la décennie 1990.

2 hivers pour la décennie 2000.

1 hiver pour la décennie 2010.(avec seulement 4 années)"

Ou encore:

"Enfin, malgré la présence récurrente au cours des 9 dernières années d'hivers ( Avec 7 hivers sur 9) dont les températures sont inférieures, ou proche des normales (de l'ordre de +0.2°), on peut néanmoins constater que les moyennes des températures décennales restent supérieures à celles observées sur la période (1980-1994)."

Au niveau des précipitations, sur les 30 dernières années d'évolution climatique d'une partie du Centre-Ouest, on peut observer une augmentation quasi-constante des cumuls des précipitations annuelles. Mais avec le renforcement du cycle hydrologique qui accentue à la fois les épisodes pluvieux, mais aussi les épisodes de sécheresses, il faut s'attendre à une accentuation probable des contrastes hydrologiques.

Un peu à l'image de ce qui s'est passé dans la région au cours de l'année 2012!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
williams   

0.3°/ans ? Tu te moques du monde là :

image_xlarge_rqg2.png

Source : http://www.eea.europa.eu/data-and-maps/indicators/global-and-european-temperature/global-and-european-temperature-assessment-5

Ces dernières années on tourne plutôt entre 1 et 1.5° à l'échelle de l'Europe. Si en regardant ce graphe tu ne te rends pas compte qu'il y a un réchauffement climatique en Europe alors je ne peux rien faire pour toi.

Et encore une fois, personne n'a dit que le réchauffement climatique allait tous nous tuer dans les années à venir (tu as dû voir trop de films toi)...

C'est normale que dans ton graphique la moyenne des anomalies sont supérireures aux graphiques que présente SydroX44 car les anomalies de ton graphique sont basées sur la période de 1880-1899 alors que celles des graphiques de SydroX44 sont basées sur la période de 1981-2010 comme il l'a dit. La période 1981-2010 est plus chaude que celle de 1880-1899 suite au réchauffement.

Donc attention quand on compare des graphiques car on ne peut pas comparer de cette façon puisque la base doit être la même.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est normale que dans ton graphique la moyenne des anomalies sont supérireures aux graphiques que présente SydroX44 car les anomalies de ton graphique sont basées sur la période de 1880-1899 alors que celles des graphiques de SydroX44 sont basées sur la période de 1981-2010 comme il l'a dit. La période 1981-2010 est plus chaude que celle de 1880-1899 suite au réchauffement.

Donc attention quand on compare des graphiques car on ne peut pas comparer de cette façon puisque la base doit être la même.

Williams

De quel graphique parles-tu ? SydroX n'a posté, à ma mémoire, aucun graphe représentant l'évolution de la température en Europe. Les anomalies de températures à Nantes ne sont absolument pas comparables à un tel graphique.

Pour la "baseline", en effet tu as raison, j'aurai dû le préciser. M'enfin ça ne change rien à la conclusion finale. wink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De quel graphique parles-tu ? SydroX n'a posté, à ma mémoire, aucun graphe représentant l'évolution de la température en Europe. Les anomalies de températures à Nantes ne sont absolument pas comparables à un tel graphique.

Pour la "baseline", en effet tu as raison, j'aurai dû le préciser. M'enfin ça ne change rien à la conclusion finale. wink.png

de là à dire qu'avec la "baseline" les graphiques passent mieux...

ok, je -->

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

Oui car je n'ai pas les chiffres en tête et certains pays en Europe n'ont pas de telles valeurs avec des +1 mais beaucoup moins comme le Portugal ou la Finlande, c'est à eux que je pensais, j'ai fait l'erreur de trop généralisé encore une fois, c'est une erreur, car sinon on peut faire chaque pays, et ducoup ça fait un livre, car on peut en faire des lignes dessus et c'est encore imbuvable...

Je voulais montrer qu'avec les disparités climatiques on arrivais d'une extrême à une autre.. D’où le réchauffement climatique est parfois contestable pour certains pays, même si ils restent dans le positif mais dans une bien moindre mesure par rapport à d'autres..

Le problème est qu'une année peut être équivalente à une autre thermiquement à l'échelle mondiale mais la répartition de ces anomalies peuvent être bien différente, c'est très logique.

De plus globalement à l'échelle nationale, les hivers des années 2000 sont quasiment aussi chaud que ceux des années 90.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
williams   

De quel graphique parles-tu ? SydroX n'a posté, à ma mémoire, aucun graphe représentant l'évolution de la température en Europe. Les anomalies de températures à Nantes ne sont absolument pas comparables à un tel graphique.

Pour la "baseline", en effet tu as raison, j'aurai dû le préciser. M'enfin ça ne change rien à la conclusion finale. wink.png

Je parle des graphiques de Nantes qu'il a montré puisque après cela vous vous êtes mis à comparer ce que SydroX disait avec la température en Europe et en plus basée sur une période plus froide ce qui fait que l'anomalie est plus importante que celle des graphiques de Nantes.

Le problème est qu'une année peut être équivalente à une autre thermiquement à l'échelle mondiale mais la répartition de ces anomalies peuvent être bien différente, c'est très logique.

De plus globalement à l'échelle nationale, les hivers des années 2000 sont quasiment aussi chaud que ceux des années 90.

Je ne crois pas Phoenix car les hivers des années 90 ont été plus chauds que ceux des années 2000. Car en moyenne l'anomalies des températures des 10 hivers des années 90 est d'environ 0.41°C alors que ceux des 13 hivers des années 2000 est de 0,04°C soit une moyenne d'environ 0,37°C de moins tout même.

Williams

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je parle des graphiques de Nantes qu'il a montré puisque après cela vous vous êtes mis à comparer ce que SydroX disait avec la température en Europe et en plus basée sur une période plus froide ce qui fait que l'anomalie est plus important que celle des graphiques de Nantes.

Williams

Oui donc c'est bien ce que je pensais. Encore une fois, les 2 graphes sont incomparables de part leurs écarts géographiques et temporels énormes. J'espère que tu ne me diras pas le contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
phoenix   

Je parle des graphiques de Nantes qu'il a montré puisque après cela vous vous êtes mis à comparer ce que SydroX disait avec la température en Europe et en plus basée sur une période plus froide ce qui fait que l'anomalie est plus importante que celle des graphiques de Nantes.

Je ne crois pas Phoenix car les hivers des années 90 ont été plus chauds que ceux des années 2000. Car en moyenne l'anomalies des températures des 10 hivers des années 90 est d'environ 0.41°C alors que ceux des 13 hivers des années 2000 est de 0,04°C soit une moyenne d'environ 0,37°C de moins tout même.

Williams

Williams tu peux enlever 2009/2010, 2010/2011, 2011/2012 et 2012/2013 car je parle de la décennie.

Dans ce cadre là je trouve +0.30°c d'anomalie, de plus si tu as mis 89/90 dans les années 90 et non 99/2000 tu changes également pas mal de chose. Je ne sais pas quelles années tu as utilisé.

Moi je pars du principe que si les 2 mois d'hiver donc la majorité de l'hiver (janvier, février) se situe dans une décennie, il faut le compter dans cette décennie. Donc pour moi 2009/2010 a plus sa place dans la décennie 2010 que dans la décennie 2000 puisque les 2/3 de cette hiver se sont déroulé dans les années 2010.

Après si tu veux le compter comme membre des années 2000 il faudra compter 99/2000 dans les années 90 également.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.