TreizeVents

Statistiques et anomalies climatiques nationales

Messages recommandés

Barth61   

Intéréssant ton intervention. Ce qui est assez surprenant, c'est que tu ne parles que d'une chose : la tendance de la température. Mais avant de revenir à ce que tu parles, je voudrai déjà mettre les choses au clair !

" J'y reviendrai pour de nouveaux lecteurs, vu que pour le négativisme forcené de Barth, c'est par définition réglé : les notions scolaires de bases sont invalidées de fait et rejetées systématiquement par lui, ainsi que les plus récentes synthèses des scientifiques, vu qu'il n'en tient absolument jamais compte et reviendra sans cesse sur ces mêmes points à l'aide d'aucun travail perso, juste avec de la non-science. "

Commençons par ça. Je n'ai même pas envie de nommer une telle chose écrite puisqu'elle n'a pas de sens. Mais allons y.

Pour commencer, ce n'est pas pour ça que je ne suis pas de ton avis, que je suis un négativisme forcené. J'ai le droit de ne pas avoir le même avis que toi. Mais tu me traite de " négativisme ". Cela rime à quoi ? Pour moi, quelqu'un qui met une étiquette sur quelqu'un, et justement, une personne dont les idées sont très vites arrêtés. Or, je ne suis pas un négativisme. Parce que, je ne réfute pas les notions scolaires de bases ( et encore, qu'entends tu par notion de bases ? ). Après, oui, je réfute les synthèse de certains scientifiques. Enfin " réfute " est un peu fort ou même " rejeté ". Non, on va dire que je ne suis pas d'accord. Et je vais te citer un exemple du pourquoi je ne suis pas d'accord avec le GIEC et ses prévisions :

Le fait est que normalement, la durée du vie du CO2 est entre 50 et 100 ans ... d'après le GIEC. Or, il y a eu une multitude d'étude qui montre l'inverse :

En général, la durée de vie du CO2 est entre 10 et 30 ans. Autant dire que cela change déjà pas mal de points.

Bref, ça commence déjà mal si je commence comme ça, mais tans pis. J'ai le droit d'avoir un avis contraire.

Tu dis, non merci, pas de journalistes, mais là c'est du journalisme, pas de la science ! C'est un journaliste qui rapporte des propos et non le scientifique. Le journaliste tronque ce qu'il veut où il le veut, au point qu'il est très courant que les scientifiques se plaignent du changement de sens à cause de coupes ou des transformations de quelques mots (ce qui n'est pas obligatoirement le cas dans l'article)

Cette phrase est parfaitement vrai. Le journaliste peut tronque ce qu'il veut. Mais on oublie de dire, ou, pardon, tu oublies du dire, qu'il y a une tonne d'article sur le RC qui sont pas scientifiques. Et encore moins les ouvrages politico-agro-science. Parce que, tu me sors ça, mais sur ce forum, on présente bien des articles sans queue ni tête, mais on marque “ De la bonne lecture “. Un dogme ?! Pourquoi alors ce que je cite comme article serait mauvais ? D'ailleurs, je saute sur ce que tu dis à un autre moment :

En prime Barth ose traduire malhonnêtement le texte, où en aucun cas ce simple pourcentage de 2% de paliers > 15 ans, récolté dans les modèles, n'est une proba pour notre palier. Il n'a pas le sens d'une probabilité pour notre cas précis (sauf pour lui et ses gourous qu'il défend avec vigueur, les "Cabrol", Williams and Co de service, qui confondent presque systématiquement de simples pourcentages avec des proba)

Ce que l'article en français dit : “ Oui, mais c'est extrêmement rare. Dans mon institut nous avons recherché quelle est la fréquence de l'occurence d'une telle stagnation de 15 années dans les simulations numériques. La réponse a été que la proportion est inférieure à 2% dans toutes les simulations que nous avons effectuées. En d'autres termes, plus de 98% des prévisions montrent que des émissions de CO2 aussi élevées que celles que nous avons connues durant les années récentes conduisent à une élévation de température plus élevée. “

En d'autre terme, il dit que le proportion des simulations numériques montrant une stabilité de 15 ans, est de l'ordre de 2%.

Dans l'article que tu as donné :

In contrast to earlier analyses for a ten-year period that indicated consistency between models and observations at the 5% confidence level, we find that the continued warming stagnation over fifteen years, from 1998 -2012, is no longer consistent with model projections even at the 2% confidence level

Ce qui veut dire qu'ils constatent que la stagnation du réchauffement de plus de quinze ans, de 1998-2012, n'est plus compatible(en accord) avec les projections des modèles même a l'intervalle de confiance de 2 %.

C'est encore pire ! Cela veut dire que les modèles climatiques sont à la ramasse. Certes, dans les phrases, il y a une petite différence. Mais dans tous les cas, d'après ces scientifiques, les températures observés et les températures prévues, ne sont pas bonne. D'ailleurs je rebondis sur ce pragraphe que tu as écrit :

“ Par exemple, les paliers ont été traités en long et en large ici, y compris le fait exact de l'interview et vraiment pas récent et nouveau (Il y a longtemps que les paliers sont dans les choux dans les modèles par rapport à la réalité et bien avant celui de 15 ans ! ), comme Barth voudrait le faire croire, et comme je l'ai signalé plusieurs fois, le palier actuel aurait dû se terminer d'après les modèles, mais pas d'après les stats des vraies obs de la réalité, tout en expliquant pourquoi ce point n'a pas encore d'importance pour la validité des modèles climatiques. “

Ah bon, il y a eu déjà des paliers de 15 ans ? Ah bon, il y avait déjà des prévisions dés la fin des années 70 pour les températures globales ? Non. Et tu le dis “ le palier actuel aurait dû se terminer d'après les modèles … “ Tu insinues que les modèles ne sont pas correctes. Continuons avec la fin de ta phrase : “ mais pas d'après les stats des vrais obs de la réalité “.

Celle-ci, cette fin de phrase m'a fait comprendre à quel point nous sommes arrivés dans le dogme religieux de la science. En effet, tant que tu as la tendance, qui est actuellement de 0,017°C sur 30 ans, on peut continuer de voir un réchauffement ! Vrai dans un sens, faux dans l'autre. Les statistiques ont en fait ce que l'on veux. De même pour les modèles comme pour les modèles statisitiques.

Pour te dire, les statisitiques auront toujours un temps de retard sur l'évolution d'une série de donnée continue. Celle-ci peut varier très fortement, et pas dans le sens que l'on veut, notamment dans le climat. La physique, ne se résume pas à une simple statistique et ni un à modèle de calcul de probabilité comme Tamino. Parce que, si on prend la formule de celui-ci, et si on modifie, les quelques valeurs comme la tendance de 0.017°C sur 30 ans, on aura une variation. C'est à dire que si on aurait eu une tendance de 0.019°C sur 30 ans, on aurait un temps beaucoup plus restreint pour battre le record de 1998. A l'inverse, plus on est en-dessous de 0.017°C, plus on a un temps de record long. ( si on modifie que cette valeur de ce modèle ! ) Et cette formule, est modifiable comme tout autre modèle. Or dés que l'on met n'importe quel chiffre, le modèle calcul, et vous donnera la tendance que l'on veut ou en tout cas, le temps restant pour pouvoir battre le record de 1998. Toutefois, tu reviens à dire, si on suit tes calculs, que si d'ici 5 ans ( 2017/2018 ), on a bat de record de température, alors on aura de sérieux doutes. Ainsi, les deux scientifiques ne l'ont ils pas dit ?

On pourrait même dire, que les statistiques sont fiables, sur une série de donnée définie. Une fois que l'on change cette série de donnée, tout peut être modifié.

Le temps est compté, que vous le vouliez ou non. Peut être, que statistiquement, les chances sont encore très optimale pour battre le record, et voir la progression du RC. Mais physiquement parlant, ça cloche.

Pourquoi le CO2 augmente, alors que la température reste stable depuis plus de 15 ans ?!

Quand tu parles de bruit, qu'est ce donc ? Je ne peux que voir les effets naturelles du climat.

Puis aller, on va faire un petit calcul, en excluant les petites variations naturelles du climat, insignifiante, devant le CO2 d'après le GIEC.

Je marque volontairement la phrase du GIEC : un doublement du CO2 = 1.2°C de plus plus pour la température. Très bien.

317 ppm → 0.05 °C ( 1960 )

634 ppm → 1.25 °C

400 ppm → 0.79°C ( cette année )

Donc depuis 1960, et si l'on suit la logique du GIEC, on a donc, en 2013, 0.8°C d'anomalie pour les températures. Or, actuellement, nous sommes à 0.55°C. Mais si on admet les bruits, cela reviendrait à 0.25°C en moins dû aux effets naturelles. Ainsi, on arriverait à 30% de la températures. Et encore, cela dépend si on est en el nina ou el nino, les volcans ( mais pas d'éruptions majeures ), effet du soleil etc. Et de plus, cette valeur de " 31% " est en constante augmentation, du à la stabilité des températures depuis 15 ans au moins.

Donc déjà, rien qu'en montrant la théorie au grand jour du GIEC, je n'ai fait qu'appliquer ce qu'il dise, on a déjà une erreur de 0,3°C environ. Rien que ça, sans statistique, on voit déjà que nous sommes sérieusement en retard sur les prévisions.

De plus, tu parles que des températures globales, mais bizarrement, aucun commentaire sur le fait que la troposphère ne se réchauffe pas, alors que celle ci, d'après le GIEC, devait sérieusement se réchauffer. Comment peut on expliquer, la fonte des glaces qui sont en “ avance “ sur les prévisions du GIEC ? Que ce soit en avance ou en retard, il faut trouver des explications physiques. Parce que, pour moi, ou pour tous autres scientifiques, si les observations ne correspondent pas aux prévisions, alors ils nous manquent des explications, et nous devons revoir notre copie.

Le fait aussi, que les modèles ne prennent pas en compte la formation des nuages, qui reste un mystère. Le fait que les modèles du GIEC prévoyait plus de El nino alors qu'au contraire, on a pas plus. Les exemples ne manquent pas.

Alors, statistiquement, tu as peut être raison, mais physiquement, tu deviens de plus en plus secondaire.

Toutefois, par respect, la question reste ouverte.

Voilà, j'ai répondu, et je ne pense pas que j'aurai le temps de répondre par la suite, vous savez, la rentrée c'est bientôt ! Surtout en prépa !

Cordialement ChristianP.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De la bonne lecture, je pense que cela s'adresse à moi, et bien sûr je ne suis pas de ton avis sur le sans queue ni tête.

Sinon Barth, je me demande pourquoi on ne t'invite pas encore sur les plateaux de tous les médias pour dénoncer la supercherie du GIEC, tu es si sûr de ton fait.

On s'est déjà communiqué par MP, je n'en dirai donc pas plus, de toute façon je suis persuadé que ChristianP va te faire une réponse aux petits oignons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barth61   

De la bonne lecture, je pense que cela s'adresse à moi, et bien sûr je ne suis pas de ton avis sur le sans queue ni tête.

Sinon Barth, je me demande pourquoi on ne t'invite pas encore sur les plateaux de tous les médias pour dénoncer la supercherie du GIEC, tu es si sûr de ton fait.

On s'est déjà communiqué par MP, je n'en dirai donc pas plus, de toute façon je suis persuadé que ChristianP va te faire une réponse aux petits oignons.

Ah ... heu non, ce n'était pas à toi que je disais ça !

Et non, je ne peux pas être " sur ". C'est pour ça que je met à la toute fin, que je dis que la question reste ouverte. Puisque, peut être, que d'autres personnes trouverons des réponses, pour me contre-dire. Ou inversement.

Je ne veux pas que tu crois que je suis quelqu'un de trop confiant, d'une personne qui veut prophétiser des paroles. Je dirai bien au contraire. Non, loin de moi cette pensé. Je dis juste qu'il y a quelques problèmes, et que l'on manque de réponse, c'est tout. En MP, je te l'avais dit pourtant. Et de plus, c'est moi qui parle, et non un journal ou autre. Ce que j'ai dit là, c'est d'abord de ne pas attaquer une personne qui ne pense pas pareil que lui même. La deuxième partie de mon message, sur les statisitiques, et les calculs, c'est à moi. Cela ne vient pas de sources autres.

Enfin, oui ChristianP maitrise bien les mathématiques, notamment les statistiques et les formules toutes prêtes qui permettent de voir un RC. Mais un modèle, c'est facile à utiliser et montrer que l'on a raison ...

Et j'arrête ici de parler, puisque je n'ai pas envie de passer pour quelqu'un que je ne suis pas. ( je répondrai juste par MP brièvement )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Barth, je te fais un prix de gros pour les énormités de ta réponse et de tes nouveaux messages dans celui sur l'évolution et stats globales.

Un chat, s'appelle un chat. Je ne vais pas le nier pour te faire plaisir, ou parce que tu as du mal à savoir qui tu es, ou parce que tu nies ton propre négativisme (Dans ce dernier cas, pour une fois tu serais cohérent avec toi-même.)

“Négativisme : attitude consistant à nier systématiquement l’existence ou la vérité de quelque chose” [ATILF]

"Négativiste, adj. et subst.(Celui, celle) qui a tendance à nier de façon systématique." (CNRTL)

Je précise pour ceux qui n'auraient pas bien compris le sens que j'utilise pour "négativiste", ou qui sont obnubilés par la seconde guerre mondiale ou même qui veulent imposer leur sens préféré au rédacteur (ça ne m'étonnerait pas plus que ça de la part des négativistes, à l'égo surdimensionné par définition et qui cherchent encore à nier, le droit d'utiliser un des sens donnés...), qu'en utilisant "négativiste" dans le cas concerné ( Ce sont ceux qui pour réfuter quelque chose (ça ne concerne pas que la science climatique...), nient volontairement après avoir eu les informations nécessaires, des notions scolaires ou non, simples, qui ne sont plus à démontrer, refusent les vrais débats scientifiques devant les pairs, fuient le processus de vérification de leur travail, propagent leurs erreurs scolaires élémentaires sans cesse dans les médias (Certains vont même jusqu'à nier où se situe l'Ouest sur une simple carte !) et comme les astrologues qui s'attribuent une capacité qu'ils n'ont pas, comme ceux qui se disent capables de diagnostiquer un cancer en imposant les mains, sans l'ombre d'une démonstration scientifique, mais pire encore, sans même une méthodologie scolaire valide, ils sont les négatifs des véritables scientifiques qui discutent, quand ils trouvent des éléments contraire à présenter, les théories toujours réfutables par définition, de façon scientifique et valide au moins d'un point de vue scolaire, mais là où c'est prévu, face aux pairs) ce n'est en aucun cas dans le sens de "négationniste", inadapté.

Pour approfondir la notion de négativisme dans ce domaine et des adorateurs de l'anti-démarche scientifique (Il est clair que certains ne vont pas lire jusqu'au bout ces articles, vu qu'ils ne vont pas supporter de se retrouver longtemps face au miroir ) :

http://hal.archives-ouvertes.fr/docs/00/63/14/78/PDF/cahier_de_recherche_2011-20.pdf

http://www.les-crises.fr/climat-29-conclusion-1/

Ton histoire d'avis différent ou non sur cette science n'a donc absolument aucun rapport avec ton négativisme chronique, étant donné que je ne t'oppose pas mon avis sur la validité de la science, qui serait par définition aussi invalide que le tien, car non démontré là où il faut, et donc qui n'aurait pas plus de valeur que n'importe quelle notion ésotérique.

Est-ce que tu m'as vu classer Skept dans ta catégorie, alors qu'il passait dans IC pour pointer du doigt les incertitudes bien réelles de cette science, mais de façon instructive, car assez justement, sans trop déformer ce que rapporte le GIEC et les publications scientifiques plus récentes ? Non ! Il est pourtant toujours sceptique, mais un vrai sceptique cohérent avec ce que nous dit la science à l'instant t . Il n'a pas besoin de faire du charlatanisme comme toi et ta clique et de nier les bases les plus élémentaires. Lui acceptait une fois pour toutes, des démonstrations simples et justes d'un point de vue scolaire, alors que ce n'est jamais ton cas.

Je cite aussi Leif Svalgaard régulièrement dans sa spécialité. C'est pourtant un vrai sceptique qui a un avis scientifique sur le RC, différent de celui du GIEC, mais qui lui respecte les bases élémentaires et le processus scientifique, publie scientifiquement, accepte les réfutations des pairs, rapporte même l'invalidité de certains de ses anciens papiers (auxquels des négativistes s'accrochent encore, alors que l'auteur leur rappelle directement qu'il ne sont plus valides suite aux réfutations et démonstrations/progrès des pairs ! Il sont tellement illuminés, qu' ils vont jusqu'à nier ces faits.) et il passe du temps à démonter les pratiques manipulatoires et les arguments non scientifiques de croyants comme toi, tout en sortant comme référence des éléments de la synthèse du GIEC sans la déformer, car même s'il n'est pas d'accord avec eux, il s'appuie sur cette science admise et valide à l'instant t, jusqu'à preuves scientifiques du contraire qu'il vous demande sans cesse quand votre populace anti-science affirme n'importe quoi sans jamais rien démontrer (Pour LS qui le rappelle régulièrement, il n'y a pas plus naïfs que les faux sceptiques. Il indique qu'ils sont tellement obnubilés par le rejet de la théorie en cours, qu'ils sont près à croire à n'importe quoi d'autres sans preuves scientifiques, ce qui est l'inverse du scepticisme scientifique. Quand on est sceptique sur la théorie actuelle, on se doit de l'être encore plus avec les autres où les éléments de preuves sont encore plus absents et divergent)

Donc au sujet de tes "bonnes intentions" dans un de tes message plus haut, je n'y crois plus depuis longtemps !

Quelqu'un qui a une connaissance aussi insuffisante que toi et moi, avec de bonnes intentions, après avoir d'abord lu et tenté d'assimiler toutes les explications scolaires simples données auparavant ici et ailleurs, posera des questions sur les points particuliers qu'il ne comprend pas.

Avec de bonnes intentions, comme il ne sait quasiment rien, il va vouloir apprendre et non imposer sans arrêt dans nos forums non prévus pour, son avis sur cette science qu'il sait être sans valeur scientifique d'autant plus que la charte demande l'avis de la science et non le sien sur elle.

S'il veut nous informer avec une bonne intention, alors qu'il n'a pas assez de compétences pour vulgariser, pour comprendre un papier aussi simple que celui de Von Storch, il va simplement poster les références du nouvel article scientifique, sans nous sortir systématiquement son interprétation perso ou médiatique qui en changent volontairement profondément le sens (tout le monde peut se tromper et changer le sens d'un papier sans s'en rendre compte, mais vu le nb d'infos que tu as reçues sur les paliers, l'incapacité congénitale connue des modèles à reproduire le bon bruit à l'instant t et sur moins de 30 ans, ce n'est plus involontaire)

Tes pratiques dans IC et ailleurs, vont totalement à l'inverse des bonnes intentions, mais elles sont parfaitement conformes à la méthodologie habituelle des négativistes manipulateurs : Refuser une théorie de façon non scientifique par tous les moyens possibles, en niant des faits et des bases scolaires qui ne sont plus à démontrer.

Comme d'habitude tes interventions ne sont pas intéressantes et ton hypocrisie sur mon message "intéressant" ne marche pas avec moi, étant donné que tu n'as pas eu la correction de prendre le temps de le lire attentivement, au lieu de t'instruire, tu as cherché à préparer une réponse au plus vite (en demandant l'aide de ta clique) et tu as donc cherché encore à déverser ton négativisme des bases et à déformer volontairement le sens de phrases simples tout comme le sens et la portée du papier de Von Storch.

Et oui, on m'a informé la veille de ta réponse, que tu avais eu besoin de l'aide de tes "pairs" ( D'autres égos démesurés et des illuminés qui circulent chez Terre du Futur. Je parle uniquement de ceux qui s'attribuent comme toi, sans en avoir les compétences tout en refusant de les acquérir, le pouvoir surnaturel d'invalider une science, surtout sans l'ombre d'un simple travail scolaire valide sur ce sujet et donc encore moins avec un travail scientifique à présenter aux pairs ...), pour sortir rapidement, un torchon pareil sur le fond, ce qui est assez comique, pour répondre aussi pauvrement à un campagnard de Besse incompétent (à part sur quelques bricoles purement scolaires), conseillé par des chèvres...

Même à ce niveau le plus basique, tu montres ton manque d'honnêteté envers les lecteurs, car tu aurais dû préciser que ce n'est pas "ta" réponse, vu que tu as demandé l'aide de "maman" TDF, branchée non-science. Continue comme ça, ne bosse pas les bases dans les bouquins scolaires, de science du domaine et demande aux gourous sur le Net, tu es sur la bonne voix de la libre pensée...

C'est clair qu'à ce niveau d'endoctrinement, on ne peut plus rien faire pour toi (Essaie avec des arguments rationnels très simples, d'aider un ami à sortir d'une secte et tu nous en diras des nouvelles !), jusqu'à ce que tu prennes conscience de ce fait et de tes lacunes considérables, non seulement dans la connaissance la plus élémentaire de la science du domaine, mais surtout très globalement à propos de la démarche scientifique, de la logique simple, des stats élémentaires et même dans la compréhension du français basique.

Tes lacunes sont énormes, comparées aux scientifiques qui produisent la vraie science et qui synthétisent les résultats, pourtant tu as la prétention de discuter de la validité de la théorie à leur niveau et pas seulement, vu qu'avec tes négations des faits élémentaires, le rejet de leurs conclusions sans démonstrations valides au moins au niveau scolaire, tu montres sans l'ombre d'un doute, que tu te sens largement supérieur !

Tu es pourtant si incompétent, que tu n'as pas su lire un simple tableau de stats descriptives, le tableau S2 du papier de VS, où on voit clairement que des paliers de bien moins de 15 ans des modèles sont dans les choux, comme je l'ai indiqué maintes fois ici bien avant son document (si tu avais été intéressé par ce sujet, tu aurais brassé les modèles antérieurs et tu l'aurais constaté par toi-même il y a longtemps, d'autant plus que j'avais fourni un fichier Excel qui les regroupe.)

Il y avait même le palier de 8 ans sans record de moins de 0.1° dont on parlait déjà en 2008, qui ne collait pas dans les modèles par rapport à certaines séries d'obs (le palier de 15 ans avec un record de moins de 0.1° avait le même genre de stats descriptives de l'ordre de 1 à 2%, logique vu que ces records dépendent des tendances données et donc des paliers.)

Sans aide, tu dois même être assez incompétent pour ne pas savoir nous dire quelle est la durée la plus courte de palier du tableau S2, où les modèles sont dans les choux (statistiquement parlant) !

Alors tant que tu ne seras pas humble comme le sont la majorité des véritables scientifiques avec bien d'autres compétences que les nôtres, il ne faut pas être étonné que je tranche dans le vif de tes interventions non seulement inutiles, imbuvables et avant tout, volontairement manipulatrices.

Von Storch a été obligé de pondre une mise au point sur son papier qui n'est pas encore une publication scientifique (car rejetée par Nature, ce qui ne m'étonne pas pour de simples stats descriptives, incomplètes et avec lesquelles on ne peut pratiquer l'inférence statistique, des tests, parce que les conditions ne sont pas remplies, même si les chiffres sont corrects et cohérents, ce n'est pas du niveau de Nature. C'est un travail pour étudiant en première année de stats et encore...), à cause de négativistes, qui sans cesse déforment le sens et la portée des documents et sont incapables de replacer les documents dans le contexte des faits et de ce qui a été démontré. Il doit répéter des évidences pour ceux qui suivent de près cette science (que ça ne peut falsifier la théorie et les modèles). Voir : http://klimazwiebel.blogspot.fr/2013/08/hans-von-storch-and-eduardo-zorita-on.html

Plus haut dans l'autre forum, tu continues à nier les bases sur les tendances avec les T des océans et toi qui nie l'utilisation valide des stats quand on les utilise correctement en respectant les règles de base et la physique du domaine, tu te permets de nous sortir des stats à tour de bras dans tous tes messages, d'utiliser un papier de simples stats descriptives qui ne permettent pas d'extraire des proba, mais aussi tes cueillettes de cerises à gogo, une méthode sélective de phrases ou de données, invalide d'un point de vue scolaire (ce que tu nies de fait sans cesse, en persistant), quand elle n'a aucun sens statistique, ni physique.

On ne peut pas revendiquer que les stats sont inutiles pour les autres et s'en servir soi-même à volonté, d'autant plus sans aucun respect des bases ! Si tu étais cohérent avec toi-même, tu ne devrais citer aucun chiffre (ce sont des stats !) et nous montrer que tes propres expériences de physique (et ne surtout pas analyser les données, car ce sont encore des stats !) et ne plus citer un papier qui se base sur des stats.

Pour la tendance, c'est évident qu'au fil du temps, plus la dernière tendance plate sera longue et plus la tendance globale, qui résulte dans notre cas de la tendance significative au RC + la tendance plate visible qui n'est pas significative (ou de + x mini tendances différentes et non significatives, si ça t'amuse d'analyser que 2 ou 3 valeurs sorties du contexte pour nous cueillir une tendance de -20°/siècle à partir de 3 données...), va s’aplatir progressivement et donc que ce n'est jamais avec cette tendance globale qu'on va chercher à mettre en évidence un changement dans les tendances internes, en attendant bêtement qu'elle devienne assez plate pour ne plus être significative d'un RC, donc toujours très en retard. C'est encore une méthode pour un pur négativiste des bases !

On te l'a indiqué des centaines de fois, il faut la tronquer où il faut, au niveau de la rupture la plus importante, plus ou moins visible, afin de tester la significativité de cette rupture. Il faut donc comparer 2 tendances différentes à priori, celle significative du RC visible avant la tendance "plate", en cherchant à minimiser les IC, donc en récoltant assez de données (donc toutes celles avant le nouveau changement éventuel à tester et après le précédent changement significatif, pour justement favoriser l’émergence d'un changement significatif au plus tôt ) avec la tendance "nulle" ou différente (+ rapide ou + lente visuellement) qui suit.

Là tu essaie encore et encore, de manipuler les lecteurs qui ne connaissent pas ces sujets, en zoomant sur un fait évident qui ne sert pas du tout à détecter un changement.

Tu fais aussi semblant d'ignorer qu'un retard dans la détection d'un changement même dans le cas correct de la comparaison de deux tendances, est pris en compte par les méthodes mathématiques qui permettent de tester les changements de tendances.

On t'a appris x fois qu'avec les méthodes mathématiques valides (que tu nies encore et encore), on s'attend à rater un changement significatif et donc à le voir trop tard, alors qu'il existe pourtant réellement, que dans 5% des cas, étant donné qu'on règle justement les tests, les calculs d'IC, pour obtenir une confiance à 95%, ce que tu zappes volontairement pour faire croire aux lecteurs que l'important ce sont ces 5% (Mais bon on sait tous ici, que tu es capable avec tes copains, de faire croire que le plus probable, c'est de gagner au loto, plutôt que de perdre !)

Les stats sont justement là pour éviter les sélections arbitraires des données et des raisonnements falacieux comme les tiens ( zoomer sur ce qui n'est pas utile, ni significatif, dans ton cas avec le but de tromper, vu que tu es largement informé) et de ceux qui se foutent des règles mathématiques et physiques élémentaires, exactement comme le font les astrologues et autres charlatans.

Dans ta réponse dans l'autre partie nationale du forum, tu confirmes bien ton problème de négation des bases scolaires sur les tendances, vu que tu fais semblant à nouveau de ne pas savoir en le demandant, ce que signifie une anomalie qui se retrouverait sous la valeur centrale après 2017, ce qu'on t'a expliqué maintes fois.

Ca ne change rien, tant que les valeurs sont assez souvent dans l'IP et tant que la tendance ne change pas significativement. Tu es tellement occupé à nier les bases et à nous refourguer ton avis sans valeur scientifique, ni même scolaire dans ton cas (alors qu'ici dans IC, depuis des années, on t'indique qu'on ne demande pas mon et ton avis de bidochon sur cette science, mais ce que nous dit la science sans trop la déformer, encore un fait non à démontrer, que tu nies), que tu ne risques pas de les assimiler une fois pour toutes : /topic/40167-statistiques-et-anomalies-climatiques-globales/page-42#entry1846695'>http://forums.infoclimat.fr/topic/40167-statistiques-et-anomalies-climatiques-globales/page-42#entry1846695

Il faut donc être gonflé pour s'étonner que je ne traite pas d'autres de tes divagations médiatiques et seulement la tendance qui n'est qu'un exemple (c'est précisé dans ma réponse, mais ton gros problème de compréhension du français de base ressort) scolaire de ce que tu nies, qui est en rapport avec l'histoire des paliers avec les modèles, sujet principal du papier support de l'interview que tu as rapportée.

De plus j'ai clairement indiqué (encore ton problème de compréhension d'un français basique) que l'explication n'était pas pour toi, vu que ça ne te servirait à rien (ce que tu as démontré de façon éclatante avec ta réponse et tes autres messages. Enfin la prévis était trop facile avec la méthode et un IC à 100% de Tamino pour débusquer les négativistes, c'est imparable...), mais pour les autres lecteurs, qui à l'inverse de toi, essaient de comprendre et d'apprendre, au lieu d'imposer leur avis perso par tous les moyens.

Tu as beau continuer à nier les faits en transformant volontairement le sens des phrases simples comme, "Il y a longtemps que les paliers sont dans les choux dans les modèles par rapport à la réalité et bien avant celui de 15 ans ! " et en particulier ces quelques mots "avant celui de 15 ans" , qui par définition signifie, que ce sont des paliers de moins de 15 ans... , ce n'est pas nouveau que les paliers des modèles ne collaient déjà pas avant ce papier de VS, avec ceux de la réalité et avant d'atteindre 15 ans. Je l'avais signalé maintes fois et je l'ai encore rappelé ici le 25 mai 2013 , bien avant que tu te réveilles, ce que de fait tu nies encore et encore :

...vu que d'après les modèles en 2001, qui ne sont pas conçus pour prévoir les durées de paliers aussi courts, on devrait être déjà sorti du palier (dans plus de 95% des modèles, le palier au pas annuel n'est pas aussi long), un décalage logique par rapport aux paliers probables d'après les lois statistiques, vu que ces modèles sont faits pour prévoir l'évolution de grandes moyennes climatiques d'au moins 30 ans (si on prévoyait bien les paliers, la prévis décennale assez débutante pour de courtes périodes / 10 à 20 ans n'aurait pas beaucoup de problèmes)

Le message que tu liras probablement de travers comme tous les négativistes, est dans cette page :

/topic/40167-statistiques-et-anomalies-climatiques-globales/page-55#entry2138973'>http://forums.infoclimat.fr/topic/40167-statistiques-et-anomalies-climatiques-globales/page-55#entry2138973

(A noter pour les spécialistes du forum, que les liens directs sont morts, on doit les reconstituer en manuel pour ne pas tomber sur la première page, la page est zappée dans le lien, on ne récupère que /topic/40167-statistiques-et-anomalies-climatiques-globales/#entry2138973%C2%A0'>http://forums.infoclimat.fr/topic/40167-statistiques-et-anomalies-climatiques-globales/#entry2138973 en cliquant dessus le numéro du message concerné)

Tant que tu ne reconnaîtras pas ton incompétence immense au moins aussi énorme que la mienne, http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Dunning-Kruger , tu ne pourras pas progresser, car tu refuseras d'apprendre les bases, vu que tu t'estimes déjà capable de rejeter les travaux des scientifiques sans même savoir lire correctement le moindre papier scientifique, ni même mes messages, trop occupé à essayer de nier par tous les moyens non scientifiques, avec l'aide de tes sbires.

Un document est toujours à replacer dans le contexte général de ce que la science a déjà établi, jusqu'à preuves scientifiques que ce qui est établi est invalide. Les négativistes ne le font jamais. Au contraire, ils ne souhaitent surtout pas replacer ce qu'ils lisent, dans le simple contexte général très réduit d'une publication donnée ( en sortant des phrases du contexte pour en changer complétement le sens !) et surtout dans le contexte des connaissances scolaires de bases sous-jacentes, qu'ils nient de fait d'entrée.

Pour les autre lecteurs qui savent lire et donc replacer les publications dans le contexte de ce qu'on sait, il y en a une du même genre que celle de VS, qui à l'inverse a été admise par Nature. Elle n'est pas diffusée gratuitement, mais il y a une explication ici et le détail des méthodes stats dans le supplément dessous :

http://www.pacificclimate.org/sites/default/files/publications/pcic_science_brief_FGZ.pdf

Ceux qui souhaitent prendre le temps de vulgariser ces calculs, peuvent s'amuser : http://www.nature.com/nclimate/journal/v3/n9/extref/nclimate1972-s1.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quant j'avais dit une réponse "aux petits ognons" plus haut, je ne croyais pas si bien dire, il y en a qui sont habillés pour l'hiver thumbup.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirius   

Ca fait un moment que je n'étais pas passé sur ce forum ci je réagis donc avec pas mal de retard mais quand je lis ça,

Le fait est que normalement, la durée du vie du CO2 est entre 50 et 100 ans ... d'après le GIEC. Or, il y a eu une multitude d'étude qui montre l'inverse :

En général, la durée de vie du CO2 est entre 10 et 30 ans. Autant dire que cela change déjà pas mal de points.

alors que ça a été discuté en long en large et en travers , je me dis qu'il y a des gens qui ne veulent sans doute retenir que ce qui les arrangent..à moins d'une ignorance un peu étonnante au regard des déclarations faites

Ce n'est pas la durée de vie du CO2 qui compte, c'est le temps que mettra le supplément injecté dans l'atmosphère pour disparaître définitivement. Ci dessous un extrait d'un dossier que j'ai fait pour Futura Sciences

Pour que l’océan puisse absorber davantage de CO2, il faut que la pression partielle diminue dans la couche de surface. Ceci n’est possible que si le CO2 est évacué vers l’océan profond. Comme expliqué ci-dessus, il peut l’être, soit grâce à l’activité biologique (photosynthèse par le phytoplancton et chute en profondeur des débris), soit lors de la formation des eaux profondes dans les mers froides. Ces processus sont divers mais ils sont beaucoup plus lents et les constantes de temps correspondantes sont de l’ordre de plusieurs dizaines d’années ou du siècle. Ce n’est donc qu’au bout d’un siècle environ que la pression partielle de CO2 dans la couche de surface aura suffisamment diminué pour permettre l’absorption de la plus grande partie des 1-X GT qui restaient encore dans l’atmosphère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans notre région, le dernier semestre (Hivers-Printemps 2014) qui vient de se terminer, fut parmi les 3 semestres (Hivers-Printemps) les plus chauds de ces 70 dernières années.

Ci joint le bilan climatologique du semestre (Hivers-Printemps 2014):

http://nsa34.casimages.com/img/2014/06/07/140607122029398612.jpg

De ce sujet: /topic/78866-etude-climatologique-du-centre-ouest-de-2002-2011-a-1945-2014/page-2'>http://forums.infoclimat.fr/topic/78866-etude-climatologique-du-centre-ouest-de-2002-2011-a-1945-2014/page-2

Cette forte anomalie de température moyenne sur ces 6 derniers mois, a contribué ainsi à la progression de la température moyenne climatique de notre région, qui fut toujours inférieure à 12° durant les 40 dernières années au moins.

Même si localement des stations avaient déjà franchi ce seuil, notamment celle d'Angers-Beaucouzé au cours de l'année 2003 (la fameuse douceur angevine?), et celle de Le Mans durant l'année 2011, à l'échelle de la région, et moyennée sur mes 4 stations de référence, ce seuil de 12° n'était pas encore atteint.

C'est au cours de ce dernier printemps 2014, que ce seuil sans précédent depuis les relevés de 1945, a été franchi.

140723074605752167.jpg

Je me suis demandé alors si ce franchissement dans la zone des 12° serait temporaire, et si dans les prochains mois ou les prochaines années, nous pourrions être de nouveau susceptible de repasser en dessous, même temporairement par le biais de moyennes glissantes plus ou moins favorables.

C'est ainsi que je me suis intéressé aux données climatologiques de la période (1984-1989), et observé ceux de ces 20 dernières années, afin de tenter d'entrevoir une amorce de réponse à ma question.

Après lecture et analyse de ces données, je me suis rendu compte que les 5 prochaines années étaient très favorable à la progression presque quasi continue de la température moyenne climatique de notre région, du fait d'anomalies particulièrement basses sur la période (1984-1988), et dont celles-ci ont été peu observées au cours de ces 20 dernières années, que ce soit à l'échelle annuelle, semestrielle, ou saisonnière.

A partir de ce fait, sur ces bases climatologiques, j'ai donc tenté d'entrevoir une tendance pour l'évolution de la température moyenne climatique de ces prochaines années, en partant de l'hypothèse que durant les 5 prochaines années, les anomalies thermiques observées seront probablement proches de celles observées sur les 20 dernières années, ou du moins probablement situées dans un domaine délimité par des séries thermiques possédant les anomalies les plus fortes de ces 20 dernières années, que ce soit parmi les plus élevées, comme parmi les plus basses.

J'ai d'abord tenté cet exercice avec les températures moyennes annuelles, et donc avec les températures moyennes climatiques au pas annuel:

140723074748896899.jpg

Sur ce graphique, on peut constater une zone incertaine, où la température moyenne climatique est susceptible de se positionner en dessous des 12° au cours de cette année 2014, mais une situation qui ne devrait probablement plus se reproduire dans les années qui suivront. Et d'ailleurs, dans le contexte de la hausse globale des températures, et à la vue de l'évolution de la température moyenne climatique de la région, il est à se demander si le niveau attendu de celle-ci en 2018 ne rendra pas cette situation très probablement définitive, à l'échelle de plusieurs générations au moins.

Cependant, cette première approche avec un pas annuel, et tenant compte seulement de la période climatique (1984-2013), et occultant ainsi les événements thermiques de ces 5 derniers mois dans l'analyse, m'a incité à pousser ma réflexion un peu plus loin, et de façon plus précise.

C'est ainsi, que j'ai décidé de tenir compte du dernier semestre (Hivers-Printemps 2014), et d'étudier l'évolution possible de la température moyenne climatique des prochaines années, non plus au pas annuel, mais avec un pas saisonnier, plus précis:

Sur le graphique qui suit, les 2 méthodes statistiques, annuelles et saisonnières, sont superposées pour délimiter les incertitudes des projections de la température moyenne climatique:

1406120957374060.jpg

Sur ce dernier aperçu, on peut prendre conscience de l'importance des hautes anomalies observées sur les 5 derniers mois, permettant à la moyenne climatique de se situer dans la partie haute de son domaine défini des incertitudes.

A court terme, dans les 6 prochains mois pour les incertitudes hautes, et dans les 17 prochains mois pour les incertitudes basses, il est probable que les scénarios possibles de la moyenne climatique et définis par la méthode statistique saisonnière, soit la plus favorable à la vue des anomalies de ces derniers mois. Mais, je pense que les scénarios de la méthode statistique annuelle me paraissent plus crédibles au-delà de ces mois évoqués précédemment.

Dans le cas contraire, cela signifierait que la série des anomalies thermiques à venir, présenterait alors une série et une situation climatologique sans précédent depuis au moins ces 20 dernières années.

Dans le contexte actuel de réchauffement climatique global, cela reste un scénario possible, mais cela serait aussi un scénario qui ne passerait pas inaperçu, tellement celui-ci serait remarquable, et dans sa durée, comme dans son intensité.

Ainsi, à moyen terme, j'ai tendance à privilégier le scénario défini par la méthode statistique annuelle, et débutant en décembre 2013, cela me parait le plus probable.

En tout cas, intéressant de constater que l'approche saisonnière qui avait pour principal objectif d'explorer les incertitudes basses, indique que si aucune anomalie thermique basse à l'échelle semestrielle au moins, d'une intensité jamais observée depuis ces 20 dernières années, ne survient au cours des 7 à 10 prochains mois, alors le passage de la température moyenne climatique de la région au-dessus des 12°, deviendra probablement définitif.

Autant dire, que ce scénario est le plus probable, et que la période situant les températures moyennes climatiques de notre région en dessous de 12°, est probablement révolue, et appartiendrait désormais probablement à un passé que les proches générations à venir au moins, ne connaîtront vraisemblablement pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   

Ca se réchauffe, certes c'est indéniable.

Voir que Juillet 2014 s'en sort avec un déficit finalement faible par rapport à la synoptique, n'en n'est qu'un exemple.

MF viens de mettre son bilan pour juillet....

Contre toute attente, depuis 1950, et c'est là une tendance de fond, les mois de juillet sont de plus en plus humides et de moins en moins ensoleillés en France.

Depuis 2000, le phénomène s'accélère...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D’après Météo France le mois de juillet 2014 a été le plus pluvieux au niveau national depuis 1959 battant alors le record de 1959.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur le graphique publié par th38 on a tendance a remarquer en effet que ces dernières années les mois de juillet sont de plus en plus pluvieux ça fait depuis 2010 qu'on a pas eu de mois de juillet sec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barth61   

Sur le graphique publié par th38 on a tendance a remarquer en effet que ces dernières années les mois de juillet sont de plus en plus pluvieux ça fait depuis 2010 qu'on a pas eu de mois de juillet sec.

Oui en effet. Toute façon, on aura toujours des périodes arrosés et plus séches ( variation naturel ( et local ) du climat ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui en effet. Toute façon, on aura toujours des périodes arrosés et plus séches ( variation naturel ( et local ) du climat ).

Cela aurait été complet pour prouver d'une manière implicite que le changement climatique c'est du pipo si tu avais parlé aussi de l'évolution des températures !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui en effet. Toute façon, on aura toujours des périodes arrosés et plus séches ( variation naturel ( et local ) du climat ).

Le graphique posté ne met pas vraiment en évidence les oscillations naturelles du climat ... On remarque surtout que la pluviométrie augmente de façon globalement linéaire depuis 1959 jusqu'à aujourd'hui et ceci est vrai quelque soit le cycle dans lequel on se situe. Il faut plutôt le voir comme un effet du changement climatique à mon avis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barth61   

Cela aurait été complet pour prouver d'une manière implicite que le changement climatique c'est du pipo si tu avais parlé aussi de l'évolution des températures !

Heu ... je parle juste de la pluviométrie par rapport au message précédent. En aucun cas, je ne parle du changement climatique. Comme quoi, à en voir partout, on finit par ne plus savoir quand on en parle ... n'est ce pas bernardt60 !

http://eau-evolution.fr/doc/articles.php?lien=eau_pluviometrie_precipitation_france_qualite_riviere

Voilà des données de la pluviométrie en France depuis 1947, on voit bien des périodes plus humides que d'autres ... ( de manière globale )

@Thomas_35 : Oui, pour le mois de juillet. Mais, je parlais de manière plus global, c'est à dire sur les années. ( vous trouverez sans doute sur IC ou ailleurs )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heu ... je parle juste de la pluviométrie par rapport au message précédent. En aucun cas, je ne parle du changement climatique. Comme quoi, à en voir partout, on finit par ne plus savoir quand on en parle ... n'est ce pas bernardt60 !

http://eau-evolution.fr/doc/articles.php?lien=eau_pluviometrie_precipitation_france_qualite_riviere

Voilà des données de la pluviométrie en France depuis 1947, on voit bien des périodes plus humides que d'autres ... ( de manière globale )

@Thomas_35 : Oui, pour le mois de juillet. Mais, je parlais de manière plus global, c'est à dire sur les années. ( vous trouverez sans doute sur IC ou ailleurs )

Je me demande quel crédit on peut vraiment accorder à ce tableau et où est la rigueur scientifique quand je lis ça sur le lien que tu donnes :

"Ce ne sont que des données de pluviométrie annuelles globales, qui ne permettent donc pas de différencier ni les régions ni les saisons.

Elles ont de plus, vu la façon "artisanale" dont elles ont été obtenues, un caractère assez approximatif. bored.gifbored.gif

Mais elles peuvent fournir, en attendant de trouver mieux, une aide importante pour interpréter la qualité de l’eau et son évolution (sans oublier bien entendu les informations précieuses fournies par les débits effectifs des cours d'eau "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autant utiliser les sites spécialisés : http://climatedata.e-monsite.com/pages/climatologie-de-la-france/evolution-climatique-en-france/evolution-recente-de-la-pluviometrie-en-france-periode-1999-2011.html

D'après la première carte, l'observation principale que l'on pourrait faire est qu'il semblerait que la pluviométrie soit significativement moins importante qu'avant dans le sud-ouest de la France depuis 1999 par rapport aux années 1971/2000. A voir si c'est suffisamment significatif pour faire le lien avec le changement climatique global ...

Ensuite pour le mois de juillet plus spécifiquement, hormis sur un tiers sud de la France, il semblerait que la pluviométrie soit à la hausse ce qui est bien en accord avec les données de MF ci-dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   

Autant utiliser les sites spécialisés : http://climatedata.e-monsite.com/pages/climatologie-de-la-france/evolution-climatique-en-france/evolution-recente-de-la-pluviometrie-en-france-periode-1999-2011.html

D'après la première carte, l'observation principale que l'on pourrait faire est qu'il semblerait que la pluviométrie soit significativement moins importante qu'avant dans le sud-ouest de la France depuis 1999 par rapport aux années 1971/2000. A voir si c'est suffisamment significatif pour faire le lien avec le changement climatique global ...

Ensuite pour le mois de juillet plus spécifiquement, hormis sur un tiers sud de la France, il semblerait que la pluviométrie soit à la hausse ce qui est bien en accord avec les données de MF ci-dessus.

Oui, ces données sont intéressantes;

Mais une période 99/13 c'est très (trop) peu.

Il suffit d'un mois hors norme, et la moyenne sur 15 ans s'en trouve largement affectée.

Il est plus sûr d'envisager les moyennes trentenaires.

Je pense sincèrement que toutes les données climatiques de la moyenne 1991/2020 seront hyper intéressantes à analyser. Nous n'auront plus la dernière décennie 81/90 encore à l'écart du RC.

Que ce soit pour les températures, pour chacune des saisons, les précipitations où l'ensoleillement, on aura vraiment de quoi alimenter les discussions, avec les premiers enseignements sur le RC.

Moins de 6 ans à attendre....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   

et pourquoi donc la décennie 1981-1990 serait-elle "encore à l'écart du RC"?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Barth61   

Je me demande quel crédit on peut vraiment accorder à ce tableau et où est la rigueur scientifique quand je lis ça sur le lien que tu donnes :

"Ce ne sont que des données de pluviométrie annuelles globales, qui ne permettent donc pas de différencier ni les régions ni les saisons.

Elles ont de plus, vu la façon "artisanale" dont elles ont été obtenues, un caractère assez approximatif. bored.gifbored.gif

Mais elles peuvent fournir, en attendant de trouver mieux, une aide importante pour interpréter la qualité de l’eau et son évolution (sans oublier bien entendu les informations précieuses fournies par les débits effectifs des cours d'eau "

C'était un ordre d'idée ( en plus je l'ai dit :/ ) Mais il y a d'autre lien comme sur IC :

/topic/81137-pluviometrie-depuis-le-1er-janvier-2013/page-34'>http://forums.infoclimat.fr/topic/81137-pluviometrie-depuis-le-1er-janvier-2013/page-34 ( voilà, dans mon premier message pourquoi je disais qu'il y avait des périodes plus séches et d'autres plus humides ( local ), avec par exemple dans le Centre Ouest ). Et pour mon premier lien, que tu critiques, c'était vraiment pour donné un ordre d'idée ... C'est fou, j'ai bien vu tout ça ! Et c'était juste pour appuyer qu'il y a des années plus séches, et d'autre plus humides. ( sur ce lien, on ne voit aucune tendance, enfin grande tendance ).

@Thomas_35 : D'accord avec toi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebb   

et pourquoi donc la décennie 1981-1990 serait-elle "encore à l'écart du RC"?

Egalement, j'attends la précision de th38, mais vu comme ça, c'est une erreur de sa part.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   

Egalement, j'attends la précision de th38, mais vu comme ça, c'est une erreur de sa part.

C'est vrai, les années 80 ne sont pas à l'écart du RC, mais les moyennes ont juste commencé à "frémir" au cours de cette décennie.

C'est ce que dit en d'autres termes MF dans ses prévisions pour le trimestre à venir :

"Les modèles donnent un probabilité légèrement plus forte d'un scénario plus chaud que les normales de référence (1981-2010). Ces normales prennent en compte des années statistiquement plus froides que celles qui sont régulièrement observées depuis le début du XXIème siècle".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   

C'est vrai, les années 80 ne sont pas à l'écart du RC, mais les moyennes ont juste commencé à "frémir" au cours de cette décennie.

C'est ce que dit en d'autres termes MF dans ses prévisions pour le trimestre à venir :

"Les modèles donnent un probabilité légèrement plus forte d'un scénario plus chaud que les normales de référence (1981-2010). Ces normales prennent en compte des années statistiquement plus froides que celles qui sont régulièrement observées depuis le début du XXIème siècle".

C'est complètement faux tout çà.

On estime que la température globale moyenne a augmenté de 0.8°C par rapport à l'ère préindustrielle et c'est bien par rapport à cette ère préindus qu'on mesure le RC.

Du moins jusqu'à nouvel ordre.

La moyenne des années 1981-1990 par rapport au préindus est de 0.5°C, soit plus de 60% du RC.

De plus la tendance de 1981 à 1990 est de 0.165°C/décennie bien plus forte que celle de la dernière décennie:-0.015°C/décennie (bien que statistiquement ce ne soit pas significatif)

Quant à ce que dit MF, çà n'a rien à voir.

Evidemment que les températures du début de la période 1981-2010 sont moins élevées que celle de la fin.

Non, quand on a tort, on l'admet, çà arrive à tout le monde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.