Sam79

Statistiques et anomalies climatiques globales

Messages recommandés

Posté(e) (modifié)

.

Modifié par Higurashi
Erreur de topic.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nanuq   
Posté(e) (modifié)
Le 16.08.2017 à 17:19, meteor a dit :

Comme on le voit la variabilité NASA est bien plus grande que la variabilité CE, c'est évidemment normal.

Mis à part çà, les tendances linéaires sont quasiment les mêmes.

 

Bonsoir meteor.

 

Quelle est la différence entre le modèle de la Nasa (GHCN) et CE..? 

Hadcrut 4 se base aussi sur les données GHCN ..(copernicus)..

 

D'avance, merci...

 

Edit: s'agit-il de la moyenne d'années (anomalies) de référence? Exemple : 1990-2010 selon les données 1880=>2016 pour un modèle..?

 

Modifié par Nanuq

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   
Posté(e) (modifié)
Il y a 9 heures, Nanuq a dit :

 

Bonsoir meteor.

 

Quelle est la différence entre le modèle de la Nasa (GHCN) et CE..? 

Hadcrut 4 se base aussi sur les données GHCN ..(copernicus)..

 

D'avance, merci...

 

Edit: s'agit-il de la moyenne d'années (anomalies) de référence? Exemple : 1990-2010 selon les données 1880=>2016 pour un modèle..?

 

CE c'est l'abréviation de climat-evolution.

Il s'agit donc d'un modèle très simplifié, essentiellement thermique, que j'ai mis au point en tenant compte d'un échange entre couches océaniques.

Les données qu'on y rentre sont le forçage radiatif mensuel (provenant des RCP) ainsi que l'ENSO qui a été paramétré pour donner un signal ressemblant à l'original mais très amorti.

On y rentre aussi la sensibilité climatique et tout cela s'applique sur un système climatique composé d'un océan multi couches (avec diffusion thermique paramétrée) et de terres à faible inertie.

La sortie du modèle me donne une température de surface et un flux de chauffage.

Le flux de chauffage permet également de caler le modèle par rapport aux données de déséquilibre radiatif notamment la chaleur océanique.

Accessoirement ce qui reproduit le mieux les observations est une sensibilité climatique de 2.5°C, assez proche finalement de la sensibilité moyenne des modèles, soit 3.2°C mais je suis plutôt en dessous.

Il est important de signaler que le modèle exclut toute simulation de circulation atmosphérique.

C'est donc un modèle purement thermique qui assimile la Terre à une plaque soumise à un flux de chauffage.

Le pire c'est que ça ne marche pas si mal mais il y a de nombreuses incertitudes notamment celle qui concerne la connaissance précise des forçages.

Incertitudes provenant notamment de l'effet indirect des aérosols pour lesquels les études récentes donnent des résultats encore tout à fait contradictoires.

Ah oui encore un truc.

Pourquoi j'ai fait çà?

Eh bien parce que je veux avoir une petite base personnelle pour m'extraire, dans la mesure du possible,du "tout cuit  plus ou moins mijoté et épicé" qu'on nous sert à longueur de journée en nous demandant d'y croire coûte que coûte.

C'est bien sûr une tentative simpliste dont j'ai parfaitement conscience qu'elle l'est...

 

Modifié par meteor
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Nanuq   
Posté(e) (modifié)

C'est tout à votre honneur..

Un grand MERCI pour votre réponse complète et, merci (on ne le dira jamais assez ) pour ce partage, pour votre travail qui peut être mal compris et l'honnêteté de vos propos.

Je resterai, pour ma part, curieux sur les modèles climatique..

Comme vous l'avez souligné, les forçages (RPC) sont difficilement mesurables (nous en avons déjà parlé tout comme l'humidité mesurée..) ainsi que la compréhension des oscillations océanique, voir mes posts ci-dessous qui reste à l'état d'étude..

L'ENSO (dans le sens large pour le pacifique équatorial à savoir 130E-80W) reste neutre selon le jeux de données satellitaire depuis 1980 environ..

 

(source: http://climate4you.com/)

 

NOAA%20CPC%20EquatorialAverageSeaTempUpper300m%20130E-80W%20Since1979%20With37monthRunningAverage.gif

 

Le jeux de données des bouées marines NOAA (GHCN) reste disparate et argo reste très ressent.

J'ai fait mention du Blob (mal comprit par certain..) Fait-il partie de votre format de calculation (PDO)..?

Pour les températures terrestres et océanique, sur quelle moyenne d'anomalie (GHCN exemple 1880=>2015) vous basez-vous et sur quelle échelle d'échantillonnage? 1200km?

Je comprends votre travail et je le respecte sincèrement mais, si l'on comprend réellement les modèles climatique, beaucoup d'interrogations en ressortent...

 

Nanuq

 

Edit: Dans le bilan radiatif terrestre, les oscillations océanique (ENSO, PDO etc..) ne sont pas prises en compte..

 

 

 

 

 

 

 

Modifié par Nanuq

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yoann44   
Il y a 6 heures, Nanuq a dit :

C'est tout à votre honneur..

Un grand MERCI pour votre réponse complète et, merci (on ne le dira jamais assez ) pour ce partage, pour votre travail qui peut être mal compris et l'honnêteté de vos propos.

Je resterai, pour ma part, curieux sur les modèles climatique..

Comme vous l'avez souligné, les forçages (RPC) sont difficilement mesurables (nous en avons déjà parlé tout comme l'humidité mesurée..) ainsi que la compréhension des oscillations océanique, voir mes posts ci-dessous qui reste à l'état d'étude..

L'ENSO (dans le sens large pour le pacifique équatorial à savoir 130E-80W) reste neutre selon le jeux de données satellitaire depuis 1980 environ..

 

(source: http://climate4you.com/)

 

NOAA%20CPC%20EquatorialAverageSeaTempUpper300m%20130E-80W%20Since1979%20With37monthRunningAverage.gif

 

Le jeux de données des bouées marines NOAA (GHCN) reste disparate et argo reste très ressent.

J'ai fait mention du Blob (mal comprit par certain..) Fait-il partie de votre format de calculation (PDO)..?

Pour les températures terrestres et océanique, sur quelle moyenne d'anomalie (GHCN exemple 1880=>2015) vous basez-vous et sur quelle échelle d'échantillonnage? 1200km?

Je comprends votre travail et je le respecte sincèrement mais, si l'on comprend réellement les modèles climatique, beaucoup d'interrogations en ressortent...

 

Nanuq

 

Edit: Dans le bilan radiatif terrestre, les oscillations océanique (ENSO, PDO etc..) ne sont pas prises en compte..

 

 

 

 

 

 

 

 

Outre le fait que l'on a souvent du mal à comprendre où tu veux en venir dans tes analyses Nanuq, il serait bon aussi d'être rigoureux...

 

Tu utilise le graph de Climate4you qui est un site climatosceptique connu pour sa création de graphiques faussés et qui relaient nombre de thèses climatosceptiques fondées sur aucune étude scientifique validée par des pairs... Je te conseille vivement un site de référence qui lui s'appuie sur la science validée et reconnue par l'ensemble de la communauté scientifique :

https://www.skepticalscience.com/

Deuxièmement, tous les organismes étudiant l'ENSO montrent bien des oscillations de l'ENSO (parfois prononcées, comme en 98 qui explique la hausse importante de la température terrestre à cette époque : transfert de chaleur de l'océan pacifique vers l'atmosphère) :

soi_nino34.jpg.6bc0b8f6032a79619187e527bbbbc68b.jpg

Source : http://www.srh.noaa.gov/jetstream/tropics/enso.html

 

Troisièmement, tu affirmes pas mal de choses dans ton post comme le fait que les oscillations océaniques ne sont pas prises en compte dans le bilan radiatif. Or le bilan radiatif concerne également la chaleur stockée par les océans. Que la température atmosphérique augmente lors de la libération de cette chaleur ne change pas le bilan radiatif en soi :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bilan_radiatif_de_la_Terre

GlobalWarmingOceanHeatContent.jpg

Exemple d'estimation d'évolution de la part de la chaleur respectivement accumulée par le sol, l'océan superficiel et profond (par rapport aux sols, en rouge), ici depuis 1960

 

Et puis tu crois sérieusement que les milliers de scientifiques qui travaillent sur le climat et tous les domaines associés (océanographie, glaciologie, biologie, etc..) ne prennent pas en compte des indicateurs importants tels que les cycles naturels du climat ?! Sérieusement... ¬¬

 

Tu as l'air également de souligner que l'étude des principales composantes du climat reste à l'état d'étude et que nous n'avons pas encore tout compris. C'est moi ou tu nie le travail de ces mêmes scientifiques depuis le début des années 70 (période à laquelle l'étude du climat et de la biospère a pris une ampleur importante) ? Aujourd'hui les climatologues en sont à étudier les détails des composantes climatiques et leurs interactions entre eux, détails qui ont leur importance certes (rétroaction entre el nino et le stockage de CO2 des écosystèmes, de quelle amplitude seront les vagues de chaleur futures, etc...).

 

A moins que tu possèdes des supercalculateurs capable d'effectuer des millions d'opérations à la seconde, de capteurs terrestres et océaniques disséminés dans le monde entier, de dizaines d'années d'études et contre études sur le terrain et en labo qui ont permis de mieux comprendre le climat et son réchauffement et que tu puisses remettre en cause la science climatique de manière logique et scientifique, mais je crois que ce n'est pas le cas, non ?... 

 

Bref, désolé mais cela m'attriste et m'énerve à la fois de voir que certains en sont encore à nier l'immense travail des scientifiques qui passent leur vie à étudier le climat de manière rigoureuse et désintéressé (contrairement à nombre de scientifiques climatosceptiques)...

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, c'est toujours très brouillon dans la manière dont le post est construit et souvent parsemé d'inexactitudes. Enfin bon, le décryptage d'interventions ésotériques ce n'est pas trop mon truc (j'ai déjà donné pour ma part).

 

Au sujet du modèle de meteor, aussi "simple" qu'il soit, il a l'air de marcher assez bien si on en croit le graphique page précédente. C'est un bel exercice en tout cas. 

 

 

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   

Anomalie globale à 0.50°C (estimation à confirmer) pour NCEP par rapport à 1981-2010.

2ème derrière 2016 (0.60°C) mais devant 2015 (0.48°C).

Cela reste donc très élevé (encore une fois supérieur à mes propres prévisions: 0.45°C).

Début septembre s'annonce dans la continuité d'août, voire supérieur

En moyenne depuis le début de l'année on est à 0.52°C.

A moins qu'un épisode de variabilité climatique inconnu en soit la cause, il semblerait qu'une anomalie de l'ordre de 0.50°C, voire un peu plus, devienne la norme et mesure donc l'effet actuel du RC.

 

Modifié par meteor
  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   

anomalie globale définitive NCEP pour août 2017: 0.51°C par rapport à 1981-2010

rang inchangé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Août 2017 en 3e position selon la JMA : 1st. 2015(+0.46°C), 2nd. 2016(+0.43°C), 3rd. 2017(+0.38°C), 4th. 2014(+0.33°C), 5th. 1998(+0.28°C).

 

138420jma.png

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
serge26   

est-ce une fausse impression ? mais il me semble que cette premiere quinzaine de septembre présente une anomalie particulierement élevé non?

Modifié par serge26
correction

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
th38   
il y a 6 minutes, serge26 a dit :

est-ce une fausse impression ? mais il me semble que cette premiere quinzaine de septembre présente une anomalie particulierement élevé non?

Hélas non, même si il faut se méfier d'une temporalité faible comme une quinzaine

Selon NCEP, cette 1ère quinzaine est supérieure de 0.054°C de la moyenne d'août

Août était supérieur de 0.059 à juillet

Juillet était supérieur à 0.066 à juin...

Bref, depuis près de 4 mois, on est réellement sur une tendance haussière....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   
Il y a 16 heures, th38 a dit :

 

Selon NCEP, cette 1ère quinzaine est supérieure de 0.054°C de la moyenne d'août

 

 petite erreur de décimale: 0.54°C en fait.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirius   

Si, c'est bien 0,054  (anomalie de début septembre = anomalie d'aout + 0,054).

Je sais bien que ça chauffe mais quand même un demi degré de plus par mois, ça ferait vraiment beaucoup !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
meteor   

 

ok, sinon du 1er au 17 septembre  on est à 0.55°C de plus que la moyenne de septembre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.