Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Posted (edited)

Location : Merry la vallée 280m d'alt.
Il y a 19 heures, Mister meteo a dit :

Il reste une faiblesse sur le volume.

 si la superficie (l'extent) est la 12 ième des plus basses mais que le volume est bon dernier 

alors nécessairement la hauteur (épaisseur) est très mauvaise à cause du retard pris dans l'englacement à pas mal d'endroits durant cet automne. Si les conditions froides actuelles persistent jusqu'en mars -avril, le volume rentrera peut être dans le rang.

Sur la carte ci-dessous il y a encore trop de bleu ou violet équivalent à des épaisseurs inférieures à 1 m. Même le pack central vers le pôle nord a une faiblesse(entre 1.3 et 2 m) pas énorme pour la saison.

 

FullSize_CICE_combine_thick_SM_EN_20200127.png

 

 

Sur la carte de Mercator du même jour, il y a des différences! 😕

 

psy4qv3r1_20200127_arc_sea_ice_thickness

Edited by Nico89

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 10 heures, Nico89 a dit :

 

 

Sur la carte de Mercator du même jour, il y a des différences! 😕

 

 

l'épaisseur est reconstituée par algorithme propre à chaque modèle après imagerie satellite donc oui il y a des différences selon les labos mais globalement il y a une masse compacte côté Groenland et archipel canadien jusqu'au centre de l'océan arctique plus ou moins. Et l'épaisseur sur Mercator s'arrête à 2.4 m mais vu la zone impactée on devine que ça va au-delà et qu'ils n'ont pas peaufiner l'échelle après.

  • J'aime 1
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m

Piomas est un peu moins pessimiste que le DMI sur le volume de glace mais il reste dans les 3-4 dernières années. Au dessus de 2013  2017 et 2018 notamment

le trend sur janvier est bon et s'il se poursuit, le volume se retrouverait dans le peloton de tête des années 2010.

Cela prouve qu'en dépit d'un bon extent, le volume étant assez bas, l'épaisseur moyenne est encore très faible. Une bonne année 2020 pourrait rectifier le tir d'un point de vue volume aussi si la tendance de décembre - janvier se poursuit. 

 

 

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1_CY.thumb.png.cce575828978b395e23c0298555b8cc4.png

 

BPIOMAS_CY_IceVolumeAnomaly.V2.1.png

 

 

Edited by Mister meteo
  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Voici la courbe d'epaisseur ou l'on voit que l'on est tout proche du TOP3 malgré tout

En fait le volume est un poil meilleur car l'extend est meilleure

Bpiomas_plot_daily_heff.2sst.png

Edited by serge26
  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

NCEP suggère que le pôle nord a été cet hiver aussi froid que l'hiver 2019, soit au niveau de l'hiver 2000 et même plus froid que l'hiver 1989-1990.

 

Ceci tend à suggérer que les hivers 2016,2017 et 2018 au pôle nord étaient bien des fortes anomalies chaudes au signal de fond, totalement cohérent avec le rapport du GIEC 2019.

 

La panique liée au réchauffement polaire fort depuis 2005 n'a jamais été cohérente avec les rapports du GIEC.

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dijon, Bellefond
Il y a 1 heure, Cotissois 31 a dit :

les hivers 2016,2017 et 2018 au pôle nord étaient bien des fortes anomalies chaudes au signal de fond

 

il y a une heure, Cotissois 31 a dit :

Cela est totalement évident que le signal depuis 2005 était anormalement fort

 

Il est vrai que les années avant 2005 étaient anormalement froides  par rapport au signal de fond..

Je m'interroge sur la démonstration. Encore une fois, le signal de fond n’inclurait-il pas en son sein des périodes de fortes anomalies chaudes.

Sans parler de panique, je ne pense pas que les propos du GIEC soit pour autant rassurant...

"résumé technique en français : Selon une tendance déjà relevée dans le quatrième Rapport d’évaluation, il
apparaît avec un degré de confiance très élevé que l’étendue de la banquise
arctique (annuelle, pluriannuelle et pérenne) a diminué durant la période
1979–2012 (figure RT.1). Le taux de diminution annuelle est très probablement
de 3,5 à 4,1 % par décennie (de 0,45 à 0,51 million de km2 par décennie)."

 

 

arctic-sea-ice-extent (4).png

Extrait WG1AR5_SummaryVolume_FINAL_FRENCH.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dijon, Bellefond

Franchement, je comprends la démonstration qui consiste à dire que plusieurs années  chaudes successives ne constituent pas une base climatologique pour établir  le signal tendanciel de long terme. Mais en lisant,  qu'une seule année froide (fraîche ) qui plus est à une échelle régionale constitue un argument pour dire "on revient dans le signal de fond " (ndlr: pas si réchauffiste que ça, dormez sur vos deux oreilles mesdames et messieurs..) Je dis non...ça me hérisse le poil... 

  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je ne suis pas sûr que vous comprenez la panique dont je veux parler.

 

On en était réduit à voir The Guardian faire la pub d'un scientifique qui prévoyait la fin de la banquise estivale en 2 ans.

C'était la panique parce que la tendance 2005-2018 était impressionnante.

L'émotion de prévoir la fin de la banquise arctique estivale n'a jamais signifié qu'on le verrait de notre vivant. Le GIEC a toujours été clair là-dessus dans ses graphiques. Peut-être, peut-être pas.

 

Un exemple

https://www.theguardian.com/environment/2017/mar/22/arctic-ice-falls-record-winter-low-polar-heatwaves

Quand un journal plutôt académique prononce 2 fois le mot "monstrueux" en 4 lignes, on appelle cela la panique. Mais il fallait demander au GIEC.

Edited by Cotissois 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dijon, Bellefond
Il y a 1 heure, Cotissois 31 a dit :

L'émotion de prévoir la fin de la banquise arctique estivale n'a jamais signifié qu'on le verrait de notre vivant. Le GIEC a toujours été clair là-dessus dans ses graphiques. Peut-être, peut-être pas.

Alors, moi j'suis bipolaire, donc parfois ça me retourne les tripes et à d'autres moment ça ne me fait pas bouger une oreille...

Donc, les dernières analyses démontrent encore un minimum estival exceptionnel, le nouveau record dantesque d’octobre est de 230 000 km² carrés inférieur à celui observé en 2012..des niveaux apocalyptiques de fontes journalières ont été observés cette année .. et l'age de la glace de mer a prodigieusement régressé, la glace de 4 ans et plus occupait près de 3 millions de km² en octobre 1985, contre moins de 400 000 km² en 2019.

 

mouais, c'est pas bien grave, cela fera surtout de la place pour les voies maritimes, le forage off-shore, et l'exploitation minière..; d'ici 2050,2060... très honnêtement j'espère bien le voir et profiter d'une belle croisière..

source https://global-climat.com/2019/11/07/record-de-la-plus-faible-extension-de-glace-de-mer-arctique-pour-un-mois-doctobre/

 

Quand à la suite, la fonte va reprendre même avec un hiver  qui enregistre des records de froid.. c'est le "peut-être" qui va l'emporter, c'est inéluctable!

 

 

sea-ice-extent-october-2019.png

figure3-1.png

  • J'aime 2
  • Merci 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Salles (65) alt 630m (versant S du massif du Pibeste qui culmine à 1585m à l'aplomb du village)
Le 04/03/2020 à 15:24, Discolulu a dit :

Alors, moi j'suis bipolaire, donc parfois ça me retourne les tripes et à d'autres moment ça ne me fait pas bouger une oreille...

Donc, les dernières analyses démontrent encore un minimum estival exceptionnel, le nouveau record dantesque d’octobre est de 230 000 km² carrés inférieur à celui observé en 2012..des niveaux apocalyptiques de fontes journalières ont été observés cette année .. et l'age de la glace de mer a prodigieusement régressé, la glace de 4 ans et plus occupait près de 3 millions de km² en octobre 1985, contre moins de 400 000 km² en 2019.

 

mouais, c'est pas bien grave, cela fera surtout de la place pour les voies maritimes, le forage off-shore, et l'exploitation minière..; d'ici 2050,2060... très honnêtement j'espère bien le voir et profiter d'une belle croisière..

source https://global-climat.com/2019/11/07/record-de-la-plus-faible-extension-de-glace-de-mer-arctique-pour-un-mois-doctobre/

 

Quand à la suite, la fonte va reprendre même avec un hiver  qui enregistre des records de froid.. c'est le "peut-être" qui va l'emporter, c'est inéluctable!

 

 

 

 

Animation aussi effarante qu'effrayante !

  • J'aime 2
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)
Il y a 3 heures, sebinnis a dit :

https://nsidc.org/arcticseaicenews/charctic-interactive-sea-ice-graph/ 

Pour le moment le niveau de la banquise est proche de celui de la normale 1981-2010 (le plus élevé depuis 2013) mais évidemment cela ne présage en rien de la suite (cf 2012)

Le meilleur indicateur est le volume. C'est la qu'on voit que malgré un vortex exceptionnellement concentré, on est juste revenu au niveau de la fin de l'hiver dernier!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
Il y a 7 heures, sebinnis a dit :

https://nsidc.org/arcticseaicenews/charctic-interactive-sea-ice-graph/ 

Pour le moment le niveau de la banquise est proche de celui de la normale 1981-2010 (le plus élevé depuis 2013) mais évidemment cela ne présage en rien de la suite (cf 2012)

il me semble  que le graph indique que la courbe bleue de 2020 atteint tout juste la zone interdecile entre les 10 % les meilleurs et 10 % les pires données qui constituent la moyenne mais du côté en dessous de la moyenne. 

cela signifie que 2020 a atteint le niveau de la donnée 10 % la pire et se fait battre par 90 % des années de cette moyenne.

c'est pas si mal déjà si on considère que l'année a débuté au niveau de la limite 2 écart-type soit au niveau de la data 2.5 ième % pire année(battue par 97.5 %)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

C'est exact, si on part de la fin, alors on remonte seulement jusqu'à 2013 à priori, pour trouver une banquise avec un extent supérieur à celui actuel. Compte tenu de la concentration du VP très éloignée du VP moyen, alors c'est franchement une mauvaise nouvelle, on ne peut pas le cacher, ce n'est pas forcément une surprise pour autant, la T°C de l'eau n'est pas très sensible à une série de météo à mesure que l'on s'enfonce.

Edited by sebb

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le GIEC a raison, le ralentissement peut être spectaculaire dès que la variabilité va changer de signe.

 

Si vous avez des intuitions meilleures que le GIEC, j'aimerais rappeler quand même le nombre d'erreurs du GIEC depuis sa création : pas beaucoup.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

et ce changement de signe est prévu pour quand?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas, je ne crois pas que le GIEC s'avance là-dessus.

 

Par contre, le GIEC a "validé" une prévision modèle où la médiane résiste jusqu'en 2100. Il faut assez logiquement que la variabilité change de signe rapidement pour être cohérent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79

De quel signe parle t'on?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le signe de l'anomalie au forçage CO2 = variabilité.

 

Il y a deux choses rassurantes sur le fait que la variabilité peut se manifester rapidement :

- la médiane CMIP qui pousse l'anomalie chaude à s'arrêter

- l'historique de la NAO, qui est suffisamment proche de l'Arctique pour justifier qu'une phase chaude en Arctique ne dure pas 50 ans et là ça fait déjà 20 ans.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Alors que les valeurs d'extend sont rentrées dans le rang de ce qui se fait ces dernieres années, la semaine rochaine va etre propice à une fort destockage de glace ancienne le long de la cote est du groenland à la faveur d'un puissant flux de nord, ce qui ne va pas arranger les valeurs de volume

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dijon, Bellefond

Merci @serge26 de me maintenir éveillé... 

Le graphe de situation est parlant et démontre avec quelle facilité on revient aux "normes actuelles", bien qu'on est de tout façon jamais regagné ne serais que l'interquatile range inférieur... 

 

arctic-sea-ice-extent (2).png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dijon, Bellefond

Autres données .. même constat ..

J'ai un max au 03 mars à 14 447 641 km² pour finir fin mars à 13 599 874km²

VISHOP_Extent.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...