Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sirius

Suivi de l'englacement au pôle nord

Recommended Posts

Guest Guest

Je voulais souligner que le graphique ne présentait pas exactement les mêmes données que celles fournis pas la NSDIC par exemple, car elles sont issues d'un autre processus. Pour autant ces données, même si elles ne recoupent pas exactement les données satellites, sont largement cohérentes avec ces dernières. Le graphique n'est donc absolument pas "bricolé", toutes les données sont cohérentes entre elles et issues de la même définition de la superficie de bout en bout d'une part ; et cohérentes avec les autres sources de données (plus récentes) sur la banquise, même si on note évidemment quelques divergences mineures sur des années prises particulièrement.

P.S. : Le papier centrale de cette histoire, celui à lire si on veut si retrouver un peu :

ftp://128.208.240.87/incoming/PolarFridays/2-walsh_2001.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Je voulais souligner que le graphique ne présentait pas exactement les mêmes données que celles fournis pas la NSDIC par exemple, car elles sont issues d'un autre processus. Pour autant ces données, même si elles ne recoupent pas exactement les données satellites, sont largement cohérentes avec ces dernières. Le graphique n'est donc absolument pas "bricolé", toutes les données sont cohérentes entre elles et issues de la même définition de la superficie de bout en bout d'une part ; et cohérentes avec les autres sources de données (plus récentes) sur la banquise, même si on note évidemment quelques divergences mineures sur des années prises particulièrement.

Oui, je suis d'accord avec toi. (C'est pourquoi je disais que je ne contestais pas ton raisonnement).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Oui, moi aussi je suis d'accord avec vous. Je comprends bien le point particulier sur lequel vous réagissiez, et je suis d'accord que j'étais un peu rapide dans mon interprétation default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon ce week end j'ai fait un peu de fittologie pour faire plaisir à Paix

je suis partie des données d'area de Cryosphere today , que j'ai fitté par plusieurs fonctions différentes :

* linéaire (rouge)

* parabolique (bleu)

* exponentiel A - B exp(kt) (violet)

* sinusoïdal A + B cos (omega t + phi) (vert)

fitbanquise.jpg

comme vous voyez, les trois derniers sont quasiment indiscernables, ce qui illustrait ce que je disais : toute fonction ayant la même moyenne, la même pente, et la même courbure, va donner un fit analogue. Ceci dit ce n'est pas très grave parce qu'à cause de l'analyticité de ces fonctions l'extrapolation est aussi comparable dans le futur, comme on va le voir

Mais on pourrait aussi essayer d'autres fits , par exemple si je soustrais la tendance linéaire, ça donne ça :

anomaliedetrend.jpg

que je pourrais aussi fitter par une sinusoïde :

detrendcos.jpg

pour obtenir un fit final linéaire + sinusoïde (en noir)

trendcos.jpg

qui n'est pas pire que les autres.

L'extrapolation sur le futur va être assez différente pour le dernier :

fitextrapol.jpg

mais j'aurais pu aussi remplacer la courbe rouge par une sinusoïde de longue période, et fitter par une superposition de sinusoïdes ...

que déduire de tout ça ? bah.. pas grand chose à part qu'un fit ne veut pas dire grand chose pour le futur. Il n'y a que quand il existe une théorie établie de comment doit se comporter le système qu'un fit est réellement utile pour déterminer les paramètres, par exemple on SAIT que l'orbite d'un asteroïde doit etre une ellipse, ça a donc un sens de fitter une portion de trajectoire par une ellipse, et c'est ensuite prédictif.

En l'absence de telle théorie, un fit n'est qu'une projection mathématique d'une portion de courbe sur un ensemble de fonctions définies par l'utilisateur - qui n'ont aucune raison d'être significatives physiquement. il y a toujours une solution mathématique à la projection, mais elle n'a pas de caractère physique défini, et ne peut pas servir de base à une extrapolation, en l'absence de modèle physique derrière.

(Je n'ai pas mis les coefficients du fit et les chi^2 pour ne pas alourdir le post mais je les tiens bien sûr à votre disposition si intéressés).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : La-Chapelle-Saint-Florent (49)

Tu vois quand tu veux starman, que tu peux faire des contributions intéressantes. Le scepticisme argumenté par démonstration est quand même bien plus plaisant à lire que les accusations systématiques. Je suis d'ailleurs allé voir ton blog qui est assez intéressant.

Je laisse les autres juger du fond, mais ayant été assez critique à ton égard sur ta manière de présenter les choses et contrairement à une idée reçu IC n'ayant pas d'opinion pré-conçu, j'applaudis pour une fois ton effort pour rendre le débat plus serein et plus approfondi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Si je n'avais pas sorti pas sorti la carte, on me serait tombé dessus en disant que je je fabulais avec mes données existantes à la fin du 19ème. Si je sors la carte, on me reproche qu'elle a une définition trop large et je me sens obligé de sortir encore plus de données pour montrer que la carte n'est pas le seul élément, polluant au passage un topic de suivi. Et si je renvoi à la littérature, je suis un peu près sûr que peu ne la lit. Je fais quoi moi ? default_thumbup.gifdefault_stuart.gifdefault_laugh.png

Tu remets des cartes... Moi j'adore celles que tu as posté default_wub.png même si sur le raisonnement, je rejoint les remarques de Yann ce qui m'amène à considérer le très intéressant post de Starman default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

En fait, le géographe sait très bien qu'en fonction de la manière dont une carte est conçue, elle peut servir à faire passer tout et son contraire. Par exemple l'utilisation de certaines catégories de couleurs permettent d'influencer considérablement l'approche qu'en aura le lecteur, et de fait, son interprétation. Seul un interprète averti peut en déceler les nuances.

Et c'est un peu ce que nous illustre Starman avec sa présentation à propos des graphiques et les nuances selon lesquelles un fit peut souligner une tendance ou l'inverse.

Merci à vous pour ces interventions default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Oui, j'ai eu un peu de mal à comprendre ce que voulez dire Yann26 au début, mais oui il a raison. Je préciserais juste que les cartes en elle même n'ont pas servi en elle même à la constitution de la base de données étendues de la banquise Arctique (je ne sais même pas si Walsh la connait default_biggrin.png/emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">) ; mais elle se base sur les mêmes données (les observations danoises, norvégiennes, … citées par Walsh sont d'ailleurs listées sous la carte). Elle était là pour rendre visuel le fait que les données existent même si, effectivement, il faut y aller mollo sur l'interprétation à en faire.

Et le travail de Starman est intéressant, car il met en évidence le fait que cela se "joue" entre une exponentielle dure à zéro en 2030/2040 et une linéaire plus "soft" à zéro en 2100. Sur les critiques, je ferais remarquer cependant que Starman a utilisé les anomalies sur toutes l'année et non pas seulement sur l'été seul. Puisque'il parle en anomalies, ce n'est pas un gros problème (le "zéro" de du minimum est à ~ -4.75 millions alors que le "zéro" du maximum est à ~ -14.25 millions). Puisque le graphe s'arrêt à ~ -4.75 millions, on parle bien du "zéro" au minimum. Cependant, si on continue à avoir une augmentation du cycle saisonnier, tendance qui s'affirme depuis la fin du 19ème et devient "extrême" (pour l'Arctique, se faire 10 à 11 millions par cycle de fonte, c'est énorme) depuis 2007, on pourrait avoir une divergence des solutions pour l'Hiver et l’Été, qui a toutes les chances de se faire au détriment de l’Été.

P.S. : Fait à l'arrache en 2 minutes, mais pour illustrer ce que j'essaye de dire, parce que j'ai l'impression de ne pas être très clair... En rouge, une tendance des minimums qui plongent, en bleu une tendance des maximums qui plongent moins vite et entre les deux, la modélisation proposée par Starman.

seaiceanomalyarctic.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et le travail de Starman est intéressant, car il met en évidence le fait que cela se "joue" entre une exponentielle dure à zéro en 2030/2040 et une linéaire plus "soft" à zéro en 2100. Sur les critiques, je ferais remarquer cependant que Starman a utilisé les anomalies sur toutes l'année et non pas seulement sur l'été seul.

effectivement, j'ai fitté toutes les anomalies et pas seulement les extrema. Je n'ai pas du tout regardé la structure des résidus, mais à l'oeil, la période post 2006 semble se caractériser par des oscillations nettement plus fortes qu'avant. Ca pourrait s'expliquer par une sorte de déphasage par rapport au passé, qui décalerait la sinusoïde annuelle par rapport à la moyenne des années précédentes (les anomalies sont calculées par rapport à la moyenne d'un mois donné et non du total). Un shift temporel produirait cet effet de zigzag, ce serait intéressant de regarder ça de plus près effectivement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est EVIDENT qu'on peut toujours fitter un signal avec faible courbure par une exponentielle ou une quadratique et que ça donnera à peu près la même chose. Même que si la courbure est très faible, alors tout se superposera : fit linéaire, exponentiel, quadratique, cubique, ...

Si on veut apporter du sens et donner un peu de sens prédictif, on n'a pas le choix : il faut faire au premier ordre un fit exponentiel.

Il y a des physiciens ici ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Oui, il est vrai que tout se superpose, mais fondamentalement il y a deux extrapolations, une linéaire et une exponentielle, et on ne peut pas écarter la linéaire facilement à mon sens. Je penses qu'il faudrait prendre une série de données plus étendues pour mieux modéliser, mais je m'abstiendrais de m'avancer plus, n'ayant pas le temps de passer de la parole aux actes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est EVIDENT qu'on peut toujours fitter un signal avec faible courbure par une exponentielle ou une quadratique et que ça donnera à peu près la même chose. Même que si la courbure est très faible, alors tout se superposera : fit linéaire, exponentiel, quadratique, cubique, ...

Si on veut apporter du sens et donner un peu de sens prédictif, on n'a pas le choix : il faut faire au premier ordre un fit exponentiel.

Il y a des physiciens ici ???

je ne sais pas si le sens de mon message est bien passé : sans un modèle physique derrière qui justifie l'emploi d'une forme fonctionnelle ou d'une autre, un fit n'est JAMAIS prédictif. On ne peut pas remplacer la physique par des statistiques.On ne récupère à la fin que les propriétés de l'ensemble des fonctions qu'on a mis au départ.J'ai déjà donné des exemples pour montrer à quel point la démarche fit + extrapolation peut conduire à des absurdités. La forme de la courbe de l'anomalie d'area pourrait tout aussi bien être celle de la vitesse du vent qui est en train de faiblir, d'une température de l'après midi, ou de la température journalière de l'été à l'automne. Mathématiquement, ça pourrait donner tout à fait ça. Or tous les fits que j'ai proposés donneraient des comportements aberrants dans le futur pour toutes ces quantités. Donc le traitement purement mathématique n'a aucun moyen de distinguer des vraies variations à long terme de simples fluctuations (dont rien n'interdit bien sur qu'elles se passent sur 30 ans, il n'y a rien de magique qui interdisent de fluctuer sur 30 ans et qui dise qu'une variation ne peut etre due qu'à un trend linéaire à cause d'un forçage externe !). Il n'y a qu'une théorie physique validée qui puisse justifier l'emploi d'une fonction plutot qu'une autre (par exemple la gravitation pour l'orbite d'une planète), et une théorie est validée quand elle a fait des prédictions correctes à l'avance. Pour autant que je puisse en juger, ce n'est pas le cas de la fonte Arctique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne comprends pas paix. Un fit linéaire pour un signal quelconque (pas nettement linéaire) c'est un aveu de faiblesse qui est juste là pour donner la notion de tendance quand on n'a pas assez d'informations sur le signal. Mais sur le signal-ci, avec les bornes que vous considérez, on passe d'un plateau à une pente avec courbure, donc on a l'information : c'est exponentiel. Peut-être que le signal va devenir réellement linéaire, mais il faudra du temps pour le savoir. Il faudra être suffisamment loin de la courbure qui a dominé les 30 dernières années.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Je ne comprends pas paix. Un fit linéaire pour un signal quelconque (pas nettement linéaire) c'est un aveu de faiblesse qui est juste là pour donner la notion de tendance quand on n'a pas assez d'informations sur le signal.

Sans doute un aveu faiblesse certes, mais sur 79/11 on n'a pas assez de données pour confirmer l'exponentielle si on reste dans la "fitologie", et les modèles physiques

Mais sur le signal-ci, avec les bornes que vous considérez, on passe d'un plateau à une pente avec courbure, donc on a l'information : c'est exponentiel. Peut-être que le signal va devenir réellement linéaire, mais il faudra du temps pour le savoir. Il faudra être suffisamment loin de la courbure qui a dominé les 30 dernières années.

Le plateau n'est pas évident a priori, mais si effectivement on prend sur les 60 dernières années par exemple, qui permet d'avoir plus de données sur le signal et de confirmer que c'est plutôt exponentiel, de même que les modèles physiques confirment que l'Arctique est dans pris dans des rétroactions positives, donc plutôt exponentiel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je veux bien que vous débattiez sur les maths (fitologie), c'est intéressant aussi. Mais à la base, cette digression avait pour but de contester la physique, et là il faut être clair que cette digression ne remet rien en cause, surtout pas l'évidence (un physicien n'ira jamais penser à autre chose qu'à une exponentielle, connaissant le contexte, contexte pouvant être résumé par ces simulations http://2.bp.blogspot.com/_ChTVZMEFRwY/SWvbaKFwpuI/AAAAAAAAAmI/hCgtDm8JzL8/s400/stroeve.png )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Moi je veux bien que vous débattiez sur les maths (fitologie), c'est intéressant aussi. Mais à la base, cette digression avait pour but de contester la physique, et là il faut être clair que cette digression ne remet rien en cause, surtout pas l'évidence (un physicien n'ira jamais penser à autre chose qu'à une exponentielle, connaissant le contexte, contexte pouvant être résumé par ces simulations http://2.bp.blogspot.com/_ChTVZMEFRwY/SWvbaKFwpuI/AAAAAAAAAmI/hCgtDm8JzL8/s400/stroeve.png )

Oui, je suis d'accord, mais je trouve positif d'être en accord avec Starman sur le fait que l'éventail des possiles se résume à une exponetielle et une linéaire, la physique nous faisant choisir l'exponentielle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Allez, j'ai pris le temps (enfin, je l'ai fait à l'arrache en 1 heure chrono default_blush.png C'est de l'efficacité aussi rude d'un paysan vosgien default_laugh.png J'espère que personne ne m'en tiendra rigueur....) d'étendre un peu dans le temps et sur la saison estivale les deux modèles. Les données sont celles de Walsh et Chapman depuis 1953 (début des relevées de qualité suffisante pour pouvoir les manipuler tels quels), Les années 2009/10/11 sont estimés à 7.5 ; 6.5 ; 6. C'est un peu de la grosse louche, mais ce n'est pas cela qui va tuer le modèle.

clipboard01xmz.jpg

Toujours deux modèles,

un modèle linéaire : y = ax + b

un modèle puissance : y = a * exp( bx )

Cette fois-ci, le nombre de données augmentant, les deux modèles deviennent statistiquement différenciables même si cela ne se voit pas forcément à l'oeil. Pas de tests statistiques, mais vu les écarts, je doutes qu'il y en ai besoin :

Corré

r² (lin) = 0.88

r² (exp) = 0.91

Khi deux

X² (lin) = 2.20

X² (exp) = 1.76

Résidus carré

SRC (lin) = 18.3

SRC (exp) = 14.5

Pour les résidus :

clipboard02ws.jpg

Rhô de Spearman

R (lin) = -0.34

R (exp) = -0.21

Autocorréaltion des résidus :

clipboard03tm.jpg

De mon opinion, il émerge un signal résiduel, mais qui est le même pour les deux modèles. L'intégrer dans la modélisation ne changerait donc rien je penses.

Petite test de stabilité avec un changement des périodes de calcul de la corrélation :

clipboard04c.jpg

clipboard05qf.jpg

Le linéaire n'est pas stable, l'exponetielle si.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je suis d'accord, mais je trouve positif d'être en accord avec Starman sur le fait que l'éventail des possiles se résume à une exponetielle et une linéaire, la physique nous faisant choisir l'exponentielle.

c'est pas exactement ce que j'ai dit :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

C'est pourtant ce que dise vos stat's et les miennes...

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pourtant ce que dise vos stat's et les miennes...

c'est votre opinion, et pas la mienne, en tout cas je n'ai pas dit ça dans mes posts précédents, et je ne vois pas d'où vous tirez cette impression. J'ai dit qu'on ne pouvait pas choisir entre différentes formes sous le simple aspect du fit mathématiques, et que d'autres étaient aussi possibles, je n'ai pas dit que c'etait limité à celles que j'ai traitées. Mon point est très précisément que les stats prises isolément ne disent RIEN de prédictible sur le futur. Maintenant, si vous mettez de la physique en disant que la physique ne permet que d'imaginer une évolution exponentielle, alors il faut le justifier. Mais par des arguments de physique, pas de statistique. Et je ne vois pas trop lesquels ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressants les posts sur l'évolution de la banquise (paix / starman).

Seulement une mise en garde sur l'utilisation des maths sur des bases aussi fragiles (on n'a quasiment aucun recul).

Il faut savoir que les maths s'appuient sur un tas "d'axiomes" issus souvent de la vie quotidienne de la logique.

Ainsi, chaque nombre naturel a un suivant, l'ensemble des nombres premiers est infini, les parallèles ne se coupent pas etc ..

Seulement voilà, partir d'autres bases (géométrie non euclidienne par exemple) font que des parallèles peuvent se croiser et on le voit au quotidien -c'est ce que je dis à mes élèves-.

Quoi m'sieur ???

Eh oui, tu vas sur un pont, tu regardes une autoroute, et quand tu la regardes au loin, elle fait quoi ton autoroute ??

Ben euh, les bords se rejoignent.

Et pourtant quand on fait le route en voiture, les voies restent parallèles, elle ne rétrécit pas ton autoroute.

Et là, il y a le grand silence ... default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">.

Ce que je veux dire par là, c'est qu'on peut très bien déduire que des parallèles se coupent en un point (technique en dessin dailleurs) ou ne se coupent jamais. Grosso-modo, on peut dire ce qu'on veut et toutes les versions seront justes selon les points de vue "choisis" et surtout imposés (les axiomes si vous voulez) !

Paix l'a justement mentionné, il faut absolument un modèle physique établi (et éprouvé) pour appliquer des maths efficacement, sinon on peut faire dire aux nombres ce qu'on veut (je me répète oui), nos politiques sont assez forts en ce domaine (mais oui, le chômage diminue !).

La physique étant une science expérimentale, il faut s'appuyer sur des données fiables.

Le problème, c'est quantifier quand les données sont fiables ! Le RC, c'est nouveau ...

A t-on le recul nécessaire ???

Les travaux du GIEC sont-ils validés (pas trop apparemment) ???.

Et il y a une autre condition, c'est d'avoir déterminé les variables influant le modèle en question (dans notre cas, RC, activité solaire, activité volcanique et plein d'autres que je connais pas).

Newton n'a jamais su expliquer les arcs-en-ciel par exemple; bien sûr, il lui a manqué la dimension "électromagnétique" (une variable donc) de la lumière.

Topic très intéressant, ce qui est sûr, c'est que plus on aura d'interventions, mieux on sera fixé et mieux on pourra se forger une opinion default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

comme vous voyez, les trois derniers sont quasiment indiscernables, ce qui illustrait ce que je disais : toute fonction ayant la même moyenne, la même pente, et la même courbure, va donner un fit analogue.

c'est votre opinion, et pas la mienne, en tout cas je n'ai pas dit ça dans mes posts précédents, et je ne vois pas d'où vous tirez cette impression. J'ai dit qu'on ne pouvait pas choisir entre différentes formes sous le simple aspect du fit mathématiques, et que d'autres étaient aussi possibles, je n'ai pas dit que c'etait limité à celles que j'ai traitées. Mon point est très précisément que les stats prises isolément ne disent RIEN de prédictible sur le futur.

Ce n'est pas une question d'opinion, c'est un fait statistique. Les trois courbes, sinusoïdale, exponentielle et polynomiale sont statistiquement les mêmes sur la période de calibration, et ne donne pas une extrapolation très différente. De plus, il est franchement improbable pour ne pas dire physiquement irréaliste d'avoir une régression sinusoïdale, donc un cycle qui nous fasse passer périodiquement d'une extension négative à une extension positive. Et comme le disais Cotissois31, une polynomiale n'aparrait pas spontanément en physique. Ce sont soit des signaux sinusoïdes, soit exponentielles, soit linéaires, mais polynomiale, et a fortiori avec un degré tendant à l'infini, ce n'est pas une solution physique réaliste. Il ne reste donc que deux grandes tendances, l'exponentielle et le linéaire. Et il n'y a pas besoin de grandes démonstrations physiques pour le montrer, puisque cela repose sur une preuve mathématique (courbes statistiquement identiques) et sur l'évidence qu'un cycle sinusoïdale de cette amplitude n'est pas réaliste.

Maintenant, si vous mettez de la physique en disant que la physique ne permet que d'imaginer une évolution exponentielle, alors il faut le justifier. Mais par des arguments de physique, pas de statistique. Et je ne vois pas trop lesquels ...

C'est une interprétation abusive. Je suis dans le cas qui nous concerne, c'est-à-dire l'Arctique, et pas dans la physique en général. Les études montrent, et là aussi c'est un fait indéniable, que des rétroactions positives sont actuellement en jeu. Hors, des rétroactions positives s'accomodent mal avec une tendance linéaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)

Ce n'est pas une question d'opinion, c'est un fait statistique. Les trois courbes, sinusoïdale, exponentielle et polynomiale sont statistiquement les mêmes sur la période de calibration, et ne donne pas une extrapolation très différente. De plus, il est franchement improbable pour ne pas dire physiquement irréaliste d'avoir une régression sinusoïdale, donc un cycle qui nous fasse passer périodiquement d'une extension négative à une extension positive. Et comme le disais Cotissois31, une polynomiale n'aparrait pas spontanément en physique. Ce sont soit des signaux sinusoïdes, soit exponentielles, soit linéaires, mais polynomiale, et a fortiori avec un degré tendant à l'infini, ce n'est pas une solution physique réaliste. Il ne reste donc que deux grandes tendances, l'exponentielle et le linéaire. Et il n'y a pas besoin de grandes démonstrations physiques pour le montrer, puisque cela repose sur une preuve mathématique (courbes statistiquement identiques) et sur l'évidence qu'un cycle sinusoïdale de cette amplitude n'est pas réaliste.

C'est une interprétation abusive. Je suis dans le cas qui nous concerne, c'est-à-dire l'Arctique, et pas dans la physique en général. Les études montrent, et là aussi c'est un fait indéniable, que des rétroactions positives sont actuellement en jeu. Hors, des rétroactions positives s'accomodent mal avec une tendance linéaire.

Total respect pour le niveau et les compétences des differents intervenant sur le sujet mais il devient difficile en vous lisant de savoir ou en est la banquise tout simplement à ce jour... default_wink.png/emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

Toujours au même point, la banquise est stable, mais pour l'instant, même si stricto sensu on a repris l'embâcle, la variation est si faible qu'on peut parler de stabilité.

amsreseaiceextentl.png

Si il y avait un message subliminal du genre : vous êtes gentil les gars mais vous êtes HS default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20"> ce n'est pas la première fois qu'on me le dit oui default_blush.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours au même point, la banquise est stable, mais pour l'instant, même si stricto sensu on a repris l'embâcle, la variation est si faible qu'on peut parler de stabilité.

Si il y avait un message subliminal du genre : vous êtes gentil les gars mais vous êtes HS default_happy.png/emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20"> ce n'est pas la première fois qu'on me le dit oui default_blush.png

AHHHHH Paix et cette fameuse banquise, c'est une sacrée histoire tout de même. Sinon juste pur savoir, tu trouves où ces données ? default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Guest

AHHHHH Paix et cette fameuse banquise, c'est une sacrée histoire tout de même. Sinon juste pur savoir, tu trouves où ces données ? default_smile.png/emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20">

L'université de l'Illinois :

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/

Les données de l'aire (défini comme la superficie de "banquise banquise", le solide uniquement donc) de l'Université de l'Illinois :

http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/timeseries.anom.1979-2008

La base de données de la banquise depuis 1870 de Chapman (de l'université de l'Illinois) dont ont discuté tantôt :

http://arctic.atmos.uiuc.edu/SEAICE/

Le Jaxa :

http://www.ijis.iarc.uaf.edu/en/home/seaice_extent.htm

Extension

http://www.ijis.iarc.uaf.edu/en/home/seaice_extent.htm

Aire

http://www.ijis.iarc.uaf.edu/seaice/extent/AMSRE_Sea_Ice_Area.png

Données de l'extension (à ma connaissance, pas de données d'aire, ils n'ont pas une grande confiance dans leur calcul et ne définisse pas l'aire de la même manière que l'université de l'Illinois)

http://www.ijis.iarc.uaf.edu/seaice/extent/plot.csv

Les données du Navy Laboratory (code 7320 : Ocean dynamics and prediction branch) pour l'Arctique :

http://www7320.nrlssc.navy.mil/hycomARC/arctic.html

les bulletins du Mercator (faut fouiller un peu)

http://bulletin.mercator-ocean.fr/html/welcome_fr.jsp

Le Rapide Response Lance de la NASA :

http://lance.nasa.gov/imagery/rapid-response/

Plus spécifiquement la mosaïque Arctique (poil aux tiques...) avec déjà l'équinoxe de passé :

http://lance-modis.eosdis.nasa.gov/imagery/subsets/?mosaic=Arctic

Les données du DMI (il y a la version danoise pour les lettrés default_whistling.gif )

http://ocean.dmi.dk/arctic/index.uk.php

Le service canadien des glaces :

http://www.ec.gc.ca/glaces-ice/default.asp

Le NSIDC (je penses que vous connaissez, mais pour le principe je le cite default_laugh.png )

http://nsidc.org/

L'Ice Desk du National Weather Forecast Service Office, Anchorage, AK

http://pafc.arh.noaa.gov/ice.php

Etc...

J'en oublie certainement, mais la semaine je n'ai pas un accés illimité à Internet, et je n'ai pas donc pas toutes les ressources à ma dispostion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×
×
  • Create New...