Lavesnois

Accès libre aux modèles de Meteo-France pour 2015

Messages recommandés

Sans vouloir générer une polémique, je m'interroge sur l'ouverture des données de MF. A titre de passionné, je trouve cela excellent et donc je comprends parfaitement l'engagement d'IC sur la question, mais est-ce vraiment bénéfique pour MF ? A l'heure où la concurrence est de plus en plus importante et où les finances de l'état sont de plus en plus faibles, ouvrir les données d'ARPEGE au public, n'est-ce pas aussi mettre MF encore plus dans la difficulté en donnant aux entreprises privées de météo de nouvelles données et donc de nouvelles armes pour promouvoir la médiocrité ?

MF n'est pas le NCDC (National Climatic Data Center : le pendant de MF aux Etats-Unis) au même titre que la France n'est pas les Etats-Unis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lds   

Sans vouloir générer une polémique, je m'interroge sur l'ouverture des données de MF. A titre de passionné, je trouve cela excellent et donc je comprends parfaitement l'engagement d'IC sur la question, mais est-ce vraiment bénéfique pour MF ? A l'heure où la concurrence est de plus en plus importante et où les finances de l'état sont de plus en plus faibles, ouvrir les données d'ARPEGE au public, n'est-ce pas aussi mettre MF encore plus dans la difficulté en donnant aux entreprises privées de météo de nouvelles données et donc de nouvelles armes pour promouvoir la médiocrité ?

MF n'est pas le NCDC (National Climatic Data Center : le pendant de MF aux Etats-Unis) au même titre que la France n'est pas les Etats-Unis.

Je souscris totalement à ces propos. Personne ou presque ne semble ici se poser la question des implications, outre le plaisir des passionnés (pardon de le dire mais un peu égoïstes en l'occurrence), d'une ouverture des données au public.

Comme le dit Thomas, il y a fort à parier que les subventions de l'état vont , dans les années à venir, continuer à baisser fortement. Si l'on ajoute la fin du commerce (car même si je n'ai pas fait HEC je ne vois pas comment on peut espérer vendre quelque chose fabriqué avec des données par ailleurs accessible gratuitement), il faudra m'expliquer comment MF va subventionner les stations d'observations, le développement des modèles, le maintient (au moins partiel) de centres en régions.

Le modèle américain du tout gratuit, si chère aux yeux de beaucoup ici, n'est pas forcément transposable à la France. Ou alors il ne faudra pas venir pleurer lorsqu'il n'y aura plus un centre en région, plus une obs humaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Romain84   

Je souscris totalement à ces propos. Personne ou presque ne semble ici se poser la question des implications, outre le plaisir des passionnés (pardon de le dire mais un peu égoïstes en l'occurrence), d'une ouverture des données au public.

Comme le dit Thomas, il y a fort à parier que les subventions de l'état vont , dans les années à venir, continuer à baisser fortement. Si l'on ajoute la fin du commerce (car même si je n'ai pas fait HEC je ne vois pas comment on peut espérer vendre quelque chose fabriqué avec des données par ailleurs accessible gratuitement), il faudra m'expliquer comment MF va subventionner les stations d'observations, le développement des modèles, le maintient (au moins partiel) de centres en régions.

Le modèle américain du tout gratuit, si chère aux yeux de beaucoup ici, n'est pas forcément transposable à la France. Ou alors il ne faudra pas venir pleurer lorsqu'il n'y aura plus un centre en région, plus une obs humaine.

Comme dit plus haut il est peu probable que M-F mette en ligne l'intégralité du modèle, il faudra donc quand même payer pour avoir le reste des champs...

Sans parler des zooms disponibles via le logiciel Synergie en Interne....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lds   

Comme dit plus haut il est peu probable que M-F mette en ligne l'intégralité du modèle, il faudra donc quand même payer pour avoir le reste des champs...

Sans parler des zooms disponibles via le logiciel Synergie en Interne....

Dans la mesure où MF ressemble bigrement au Met Office du point de vue de la politique commerciale il serait logique qu'il en soit de même pour l'accès aux sorties de modèles. quelques champs de Z/T500 ou T850 d'ARPEGE d'accord mais aller plus loin, par exemple avec AROME, serait assez suicidaire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Librius   

Le sujet de l'Open Data (ou Open API) est un sujet compliqué pour certaines entreprises : la question de la valeur ajoutée de l'entreprise se pose clairement.

Dans le contexte agricole où j'évolue, la donnée météo est une donnée essentielle pour le suivi des cultures (état hydrique, somme de degré-jour) où une information vérifiée et de qualité est nécessaire. Il est donc normal je trouve de payer l'expertise de MF pour la vérification, les corrections etc..

Lorsqu'on me demande de payer pour avoir des données brutes de stations payées avec l'argent public .. je suis d'un autre avis. Les technologies permettent aujourd'hui de diffuser l'information à très faible coût. Et lorsque l'information est diffusée, exemple des SYNOP, elle est limitée dans le temps : pas possible d'avoir les données au-delà de 15 jours de la date à laquelle on fait la requête. (J'ai monté une compilation des données SYNOP que je distribue gratuitement et légalement sur data.gouv.fr pour palier ça en attendant que MF ou un autre organisme (IC ?) le fasse).

On assiste donc à un combat "Données brutes" VS "Données climato". Si certains pensent que des données brutes (parfois incomplètes) sont suffisantes ... Libre à eux de ne pas payer des données de qualité ! Mais il me semble qu'il s'agit d'un autre débat. Par ailleurs, la libération de données météo ne devrait pas tant coûter à MF (quand on voit le CA des modèles ARPEGE/AROME, c'est quand même pas énorme il me semble - n'hésitez pas à me le dire si je dis une grosse connerie), que ce que ça va rapporter à l'Etat (plus de services proposés par les entreprises --> plus de CA --> plus de bénéfices via les taxes). Après, que ces sous alimentent MF (ou pas), c'est une autre chose qui ne dépend malheureusement pas de nous .. ermm.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
xav28   

Je serais prêt à payer une license mais dans la limite du raisonnable ou part force du CA de l'entreprise qui souhaite acquérir des données... bref on retourne sur les anciens débats.

il devrait y avoir une forte recette commerciale si la pub est intrusive default_tongue.png/emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20">

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[...] cela fait 10 ans qu'on est précurseur en matière d'ouverture de données et de plateforme collaborative météo,[...]

Les mesures du réseau StatIc sont-elles disponibles quelque part sour sune forme numérique (pas un tableau HTML) et sous une license libre standard (du genre citation obligatoire de la source, et éventuel re-partage à l'identique) ?

Art.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fred59_   

Les mesures du réseau StatIc sont-elles disponibles quelque part sour sune forme numérique (pas un tableau HTML) et sous une license libre standard (du genre citation obligatoire de la source, et éventuel re-partage à l'identique) ?

Art.

Non, mais on y travaille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dudu   

Quel intérêt de récolter 110 000 pour un modèle qui sera de toute manière en libre accès dans quelques mois ?

Le projet de recolter de l'argent a ete abandonné au vue des dernieres informations

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Guest   
Invité Guest

L arriver des modèles meteo accès libre pour cette été ?

Une date de prévue pour la sortie des modèles ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
xav28   

D'après quelques infos et si tout se déroule comme prévu... fin 2015.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques nouvelles informations suite au dernier Comité Technique d’Établissement Public (CTEP) de Meteo-France!

La mise à disposition des modèles AROME et ARPEGE pour le grand public est programmée pour le 8 Juillet 2015.

3 "formules" devraient être proposées:

- un mode d'accès gratuit,

- un mode d'accès premium pour les gros consommateurs (avec bande passante garantie),

- et la fourniture de services commerciaux sur mesure.

Le manque à gagner de Meteo-France pour les 6 premiers mois de mise en œuvre est estimé à 200 000€.

Sources: solidaire Meteo et CFDT Meteo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
baro54   

merci pour cette nouvelle par contre l acces premium devrait etre d un abonnement assez elevee pour nous particulier. et qu offre le service gratuit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Sky Blue   
Invité Sky Blue

Quelques nouvelles informations suite au dernier Comité Technique d’Établissement Public (CTEP) de Meteo-France!

La mise à disposition des modèles AROME et ARPEGE pour le grand public est programmée pour le 8 Juillet 2015.

3 "formules" devraient être proposées:

- un mode d'accès gratuit,

- un mode d'accès premium pour les gros consommateurs (avec bande passante garantie),

- et la fourniture de services commerciaux sur mesure.

Le manque à gagner de Meteo-France pour les 6 premiers mois de mise en œuvre est estimé à 200 000€.

Sources: solidaire Meteo et CFDT Meteo

En accès gratuit, il y aurait quoi dans le paquet.???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lds   

Quelques nouvelles informations suite au dernier Comité Technique d’Établissement Public (CTEP) de Meteo-France!

La mise à disposition des modèles AROME et ARPEGE pour le grand public est programmée pour le 8 Juillet 2015.

3 "formules" devraient être proposées:

- un mode d'accès gratuit,

- un mode d'accès premium pour les gros consommateurs (avec bande passante garantie),

- et la fourniture de services commerciaux sur mesure.

Le manque à gagner de Meteo-France pour les 6 premiers mois de mise en œuvre est estimé à 200 000€.

Sources: solidaire Meteo et CFDT Meteo

200 000 euros juste pour les 6 premiers mois .... dans le contexte de réduction des dotations d'état cela ressemble à se tirer une balle dans le pied !

De mon point de vue c'est une stratégie totalement incompatible avec le fait d'avoir une partie non-négligeable de ses ressources grace au commerce.

Je n'ai jamais vu un commerçant offrir gratuitement ce qu'il cherche à vendre par ailleurs ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sebaas   

De mon point de vue c'est une stratégie totalement incompatible avec le fait d'avoir une partie non-négligeable de ses ressources grace au commerce.

Approche passéiste et court termiste... dry.png

MF aurait adopté cette stratégie plus tôt, Arpege et Arome disposeraient d'une reconnaissance internationale bien supérieure, et seraient bien plus utilisés que sous l'actuelle domination GFS, y compris dans le cadre de services chèrement facturés aux professionnels. Et cela même sans parler de la masse de financement public (nos impôts!) qui ont servi aux développements de ces petites merveilles...

Bref, il faut vivre avec son temps - et que MF mise sur ses réels avantages comparatifs dans ce monde devenu concurrentiel, à savoir ses prévisionnistes. MF se serait engagée dans ce type de démarche y'a 10 ans de cela, on peut raisonnablement penser qu'elle serait bien mieux positionnée qu'aujourd'hui (car on ne peut quand même pas dire que ces 10 dernières années ont été un succès en terme de stratégie commerciale!).

Je n'ai jamais vu un commerçant offrir gratuitement ce qu'il cherche à vendre par ailleurs ...
Et bien intéresse toi un peu au marché du logiciel, et on en reparle wink.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lds   

Approche "rose-bonbon iste"

Nos impôts servent aussi à payer en partie la sncf et RFF, les trains sont-ils gratuits ? Non car les dotations d'état ne suffiraient jamais à payer les dépenses globales de la sncf et de RFF.

Puisque tu parles de vivre avec son temps, as-tu remarqué que celui-ci est plutôt au désengagement de l'état et à la réduction des coûts ? Perdre en plus une partie non-négligeable des recettes commerciales entrainera obligatoirement des réductions de personnels et/ou stations locales. Tout le monde réclame moins d'impôts et en même temps plus de données gratuites de qualité...c'est un peu schizophrène ...

Je ne suis peut-être pas un expert en logiciel mais tu devrais de ton côté t'intéresser à l'évolution des services météorologiques en Europe.

Prenons l'exemple de l'Allemagne qui a décidée de rendre progressivement gratuit les données météorologiques du DWD (qui ne fera plus de commerce). Il n'y a désormais plus qu'un seul centre de prévision et les centres régionaux ont été dépouillés de leurs personnels.

Alors oui, si tu veux, je suis passéiste dans le sens où pour moi ce tout gratuit (car réjouis-toi on va y venir comme aux USA) entrainera probablement un changement négatif pour la qualité (aucun des centres météo qui fait du tout gratuit n'est un leader en terme de qualité de ses modèles).

Je comprends l'envie des passionnés. C'est bien naturel de vouloir avoir un accès gratuit à tous les modèles mais ne voir dans cette voie que son plaisir c'est cela qui me semble "court-termiste".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sebaas   

Si on s'intéresse un peu au budget de MF, on s'aperçoit que l'activité commerciale de MF ne représente que 10% des recettes (moins de 40 millions d'€, en baisse permanente...), résultat de la calamiteuse stratégie commerciale menée jusque là. Si bien que le fameux contrat d'objectif 2012/2016 fixe un "maintien", et non un accroissement de cette part. Alors franchement, y'a plus grand chose à perdre à faire cette tentative!

Je sais bien qu'en interne ce discours passe mal (je commence à bien connaitre la maison, et crois-le ou non, je l'aime!), mais il est vraiment temps que vous vous fassiez une raison. C'est fini le 3615 meteo et l'audiotel: à l'heure d'un internet généralisé, le modèle économique d'un établissement public conservant ses vieux réflexes d'opérateur historique est totalement dépassé. Qu'en s'en réjouisse ou qu'on le déplore, c'est un fait: mettre toute son énergie à défendre ainsi un pré-carré conduit inexorablement à sa propre perte.

Et puis honnêtement, les concurrents de MF disposent gratuitement et déjà depuis bien longtemps d'une bonne partie des champs de tous ces modèles: autant officialiser la diffusion libre et gratuite, et faire cesser l'hypocrisie qui entoure les failles béantes du SI de MF whistling.gif ...

Enfin précision: je réagis autant en passionné qu'en citoyen, accessoirement économiste de formation, tendance économie des réseaux, et informaticien travaillant pour le Ministère des Finances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
gaet34   

Le lien du compte-rendu du CTEP par Solidaires : http://www.solidaires-meteo.org/CTEP-du-31-mars-2015.html

Données publiques et valeur ajoutée commerciale

Météo-France répond au cadre européen contraint des directives PSI et INSPIRE. Pour rappel l’ouverture des données publiques aurait pour effet de stimuler l’emploi…(si si ! mais pas forcément celui de l’établissement…)

Pour Solidaires-Météo, si la première étape qui consiste à proposer gratuitement nos données de modèles Arôme et Arpège permettra effectivement de valoriser le travail de l’établissement dans la modélisation numérique, en revanche elle devrait être compensée par les tutelles. Le manque à gagner est chiffré actuellement aux environs de 200 k€ pour à peine 6 mois de mise en oeuvre en 2015, mais peut s’avérer beaucoup plus important rapidement puisque dans le même temps nous « armons » la concurrence. Nous avons demandé à ce qu’une communication officielle soit faite aux personnels. Ce sujet sensible nous concerne tous.

Quand on voit les difficultés qu'a connues MF dans les activités commerciales lors du changement de statut, j'ai un peu peur que l'estimation de 200 k€ soit largement sous-estimée. Ajoutez à cela la baisse des dotations de l'état, le projet Ciel unique 2+ qui menace une partie des recettes de MF via les redevances aéronautiques, et une pyramide des âges vieillissante au sein de la maison combinée à des recrutements au plus bas (avec donc une baisse de 30 à 40% environ des effectifs d'ici 2027), il est urgent que MF réussisse cette étape de "globalisation" de la donnée météo, en y participant.

Si l'on se projette à moyen terme (2027 par exemple), voilà à quoi pourrait finalement ressembler MF (ce n'est qu'un avis personnel) :

- un resserrement du réseau territorial (autrement dit, une nouvelle vague de suppression de centres locaux)

- un renouvellement du réseau d'observations RADOME, avec l'implantation de stations plus performantes, mais une inconnue sur le renouvellement ou non de toutes les stations actuelles et la qualité de la maintenance du nouveau réseau.

- le maintien et développement prioritaire des activités "régaliennes" de Météo-France : prévision météorologique pour la SPB, climatologie, recherche.

On peut déplorer cette tendance, mais en tous cas il est impossible pour MF de revenir sur un modèle antérieur, l'époque (que je n'ai connue qu'en tant que passionné) où chaque département avait son CDM et où la maison était en situation de monopole sur l'expertise météorologique.

Il est évident qu'avec la mise à disposition des données des modèles MF, la concurrence se frotte les mains. Personnellement, je ne me fais pas trop de soucis sur la capacité de Météo-France à rester une référence dans ses activités régaliennes, par contre je suis un peu dubitatif sur la possibilité d'atteindre l'excellence dans les activités de prévision conseil également, difficile à mettre en oeuvre concrètement, quand on voit le contexte actuel.. Ça "phosphore" dur en interne là-dessus, pour reprendre une expression de Sebaas plus haut.. c'est un autre débat, mais à mon avis, il est fort possible que la mise à disposition de ces données fasse encore plus perdre de part de marchés pour les recettes "client".. Du moins, dans un premier temps. Après, est-ce que le gain d'image escompté sera suffisant pour renverser la tendance ? Je ne peux pas me prononcer, c'est difficile à dire, et je n'ai pas assez eu de formation en économie pour ça whistling.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lds   

Si on s'intéresse un peu au budget de MF, on s'aperçoit que l'activité commerciale de MF ne représente que 10% des recettes (moins de 40 millions d'€, en baisse permanente...), résultat de la calamiteuse stratégie commerciale menait jusque là. Si bien que le fameux contrat d'objectif 2012/2016 fixe un "maintien", et non un accroissement de cette part. Alors franchement, y'a plus grand chose à perdre à faire cette tentative!

Je sais bien qu'en interne ce discours passe mal (je commence à bien connaitre la maison, et crois-le ou non, je l'aime!), mais il est vraiment temps que vous vous fassiez une raison. C'est fini le 3615 meteo et l'audiotel: à l'heure d'un internet généralisé, le modèle économique d'un établissement public conservant ses vieux réflexes d'opérateur historique est totalement dépassé. Qu'en s'en réjouisse ou qu'on le déplore, c'est un fait: mettre toute son énergie à défendre ainsi un pré-carré conduit inexorablement à sa propre perte.

Et puis honnêtement, les concurrents de MF disposent gratuitement et déjà depuis bien longtemps d'une bonne partie des champs de tous ces modèles: autant officialiser la diffusion libre et gratuite, et faire cesser l'hypocrisie qui entoure les failles béantes du SI de MF whistling.gif ...

Enfin précision: je réagis autant en passionné qu'en citoyen, accessoirement économiste de formation, tendance économie des réseaux, et informaticien travaillant pour le Ministère des Finances.

Le discours sur la modernité et le pré-carré c'est franchement n'importe quoi ... de quel pré-carré parles-tu ? Il y a belle lurette que la météo est concurrentielle ...

C'est quoi le modernité pour toi ? A l'heure d'internet tout devrait être gratuit et accessible à tout le monde ? Mais au final qui paye quoi dans une telle société ? Le vieux con que je suis pense que "la génération internet" n'a toujours pas répondu à cette question.

Moins d'impôts réclamé par tout le monde et des services publics 100% gratuit et de qualité ... l'économiste pourrait-il m'expliquer comment on fait pour résoudre l'équation financière ?

Puisque tu parles de modèle économique, quel est celui qui permet, selon toi, de maintenir l'équilibre entre la réduction (légitime pour moi) des dotations de l'état et la suppression du commerce ?

Encore une fois, regardons à l'extérieur et voyons ce qui se passe ailleurs. Dans les pays qui joue cette carte du tout gratuit les organismes de météo se portent-ils mieux ? Sont-ils de meilleure qualité ?

Pour moi le top en Europe c'est le Met-Office (dont les modèles sont pratiquement les meilleurs au monde) qui fait un peu de commerce ... mais peut-être plus pour longtemps s'il veut rester "moderne" ...

Maintenir et développer des systèmes de prévision, d'observation, de climat ça a un coup énorme. La majorité des français se fout d'avoir accès aux sorties d'ARPEGE ou AROME mais souhaite que l'organisme public soit le moins couteux possible. C'est tout à fait normal.

Faire un peu de commerce permet à l'état de faire une petite économie sur le budget de MF et/ou permet à MF d'avoir un budget un peu plus conséquent. Il s'agit d'un vrai choix de société.

Les gagnants provisoires de cette gratuite seront les 1 ou 2% de passionnés (un peu égoïstes en l'occurrence) et les boites privées (pour qui c'est tout bénéfice). Pour celles qui sont basées en France pas de soucis si cela leur permet de se développer. Mais pour les autres, les plus importantes, basées ailleurs en Europe, et qui profiteront gratuitement de ces données grace à nos impôts .... est-ce normal (je n'oublie pas ta remarque sur le système SI de MF mais est-ce une raison pour ouvrir les vannes ?) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Romain84   

On peut les trouver sur quels site?

Sur le site de M-F, mais inutile de chercher il ne seront publiés qu'en juillet, a noter que certains bulletins ne sont plus actualisés ( ou en partie ) en raison d'un mouvement social, si quelqu'un a des infos là dessus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sebb   

Moins d'impôts réclamé par tout le monde et des services publics 100% gratuit et de qualité ... l'économiste pourrait-il m'expliquer comment on fait pour résoudre l'équation financière ?

Quand on ne connaît pas les tenants et les aboutissants, c'est mon cas, on serait tenté de répondre qu'on fait comme pour la famille ncep, dont les modèles rattrapent tranquillement leur retard sur les européens?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
max49   

Il semblerait qu'ils commencent a sortir quelques trucs ! une MAJ a été faite hier sur le site AEROWEB de Meteo France https://aviation.meteo.fr/accueil.php. Avec notamment un radar précipitation haute résolution ! qui se trouve dans les produits experimentaux ainsi que plusieurs champs issu du modèle AROME ( Vent (kt) , diagnostic rafales (kt) ,Vitesses Verticales (m.s-1) et hauteur de couche limite (m) )

https://aviation.meteo.fr/experiment/map_models_hires.php

https://aviation.meteo.fr/experiment/map_radar_15m.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.