Messages recommandés

Fil67   
il y a 8 minutes, mike a dit :

 

Ben moi je reste dans le coté pessimiste pour le moment concernant cette dégradation. On oublie un facteur fatal c'est la secheresse des sols, les BC seraient vus trop sèches la semaine prochaine pour permettre une dégradation orageuse plus généralisée de s'opérer sur le Nord-est et d'ailleurs on peut deja le voir sur GFS avec une CAPE vu bien basse mercredi sur le NE, ca c'est deja un premier point. Le second c'est le timing qui serait vu pour le moment tardif c'est à dire en milieu de nuit de mercredi à jeudi ce qui serait la aussi défavorable. Alors il y aura un risque d'orage un moment ou un autre mais en l'état des choses, je vois strictement pas de dégradation orageuse généralisée au NE. Il y a des régions forcément qui risquent davantage d'être touchées et ce sont les régions habitueles c'est à dire la Bourgogne/champagne/Ardennes ( plus proche des forcages) et le Doubs

 

Je ne pense pas que le niveau d'humidité des sols ait une si grande influence sur l'évolution d'une dégradation orageuse.

Oui, en l'absence de tout dynamisme et en marais barométrique, et quand la masse d'air peine un peu niveau humidité, à la rigueur.

Mais dès lors qu'on bascule en synoptique dépressionnaire avec alimentation en air humide sur une bonne partie de l'épaisseur de l'atmosphère, ce facteur devient plus que secondaire si ce n'est tout simplement anecdotique.

Ya qu'à voir ce qui se passe sur le bassin méditerranéen en automne, après un été souvent extrêmement sec. Suffit d'un bon placement des centres d'action, et 3 mois de sécheresse sont oubliés au premier orage.

Les valeurs de CAPE sont pas énormes en premier lieu parce qu'on sera sur une masse d'air atlantique simplement déviées en flux de sud-ouest au niveau du golfe de Gascogne:

 

142557_trj001.gif

Trajectoire pour mercredi cours d'après-midi au moment du maximum de l'advection chaude ( 18°C à 1500m)

C'est pas à proprement parler une masse d'air d'origine subtropicale en basse troposphère ( rouge et bleu), donc ça manquera de peps, c'est certain.

L'élément clef sera le dynamisme cette semaine. Avec ce peu d'énergie disponible, ça pourrait cependant suffire pour avoir des truc sympa ( où?) car la circulation sera par moments assez vigoureuse. A affiner évidemment au jour le jour.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mike   
il y a 33 minutes, Fil67 a dit :

 

Je ne pense pas que le niveau d'humidité des sols ait une si grande influence sur l'évolution d'une dégradation orageuse.

Oui, en l'absence de tout dynamisme et en marais barométrique, et quand la masse d'air peine un peu niveau humidité, à la rigueur.

Mais dès lors qu'on bascule en synoptique dépressionnaire avec alimentation en air humide sur une bonne partie de l'épaisseur de l'atmosphère, ce facteur devient plus que secondaire si ce n'est tout simplement anecdotique.

Ya qu'à voir ce qui se passe sur le bassin méditerranéen en automne, après un été souvent extrêmement sec. Suffit d'un bon placement des centres d'action, et 3 mois de sécheresse sont oubliés au premier orage.

Les valeurs de CAPE sont pas énormes en premier lieu parce qu'on sera sur une masse d'air atlantique simplement déviées en flux de sud-ouest au niveau du golfe de Gascogne:

 

142557_trj001.gif

Trajectoire pour mercredi cours d'après-midi au moment du maximum de l'advection chaude ( 18°C à 1500m)

C'est pas à proprement parler une masse d'air d'origine subtropicale en basse troposphère ( rouge et bleu), donc ça manquera de peps, c'est certain.

L'élément clef sera le dynamisme cette semaine. Avec ce peu d'énergie disponible, ça pourrait cependant suffire pour avoir des truc sympa ( où?) car la circulation sera par moments assez vigoureuse. A affiner évidemment au jour le jour.

 

 

C'est juste mais j'ai toujours encore tendance à croire que lors de BC très sèches, ca peut provoquer un assèchement des précipitations lors de dégradation, le potentiel devient en tout cas moins fort et les vents à l'avant ont tendance à bouffer également le potentiel. Un exemple flagrant lors de la sècheresse de 1976 où à la mi-juillet, plusieurs situations orageuses s'étaient mises en place sur le NE et le résultat avait été sans appel, aucune n'avait donné de dégradation généralisée mais de simples orages isolés, les sols étaient tellement secs à l'époque que les précipitations s’asséchaient directement en retombant. Les étés très sec ne favorisent pas les dégradations orageuses sur le NE, il faut se rapprocher de l'air humide c'est à dire l'océan atlantique et la mer du nord et on revient aux orages qui circulent alors souvent dans l'ouest de la France, la Belgique et l'allemagne. Nous verrons d'ici la mais tant qu'on changera pas totalement de situation de manière total, le NE restera à l'abris des fortes dégradations orageuses

Modifié par mike

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
du 25   

Justement je me disait tout à l'heure, ici dans la région FC, les sols sont encore légèrement humide avec l'herbe qui a reverdi grâce au 10 a 30 mm tomber durant la semaine, de quoi faciliter le développement des orages ou dans le pire des cas ne pas les freiner. Après chez vous c'est peut être différents.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
du 25   

Pour l'humidité des sols je viens de regarder, car j'aime bien quand je parle prouver ce que je dit car c'est facile de parler si on ne sort pas de document qui prouve ce qu'on dit ça sert à rien de parler dans le vide. 

Désoler j'ai pas trouver pour le nord du nord-est.

 

Mais pour ma région on voit bien que la majorité de la région est assez humide surtout près des relief avec des sols plus sec vers le nord-ouest de la région et l’extrême nord-est (le 90 sauf près du relief.

 

IDWOJ0FoSaKhdSHwJq4f0A.png

xLwJfaACSdaQ3dEYq99XTg.png

 

Par rapport à la normal c'est un peu plus sec que la normal au nord mais au sud moins d'excès en se rapprochant plus de la normal.

 

00z4yCL_QsWM5FcSBlXa_w.png

 

wH_NrTllT0mbzmVMh-WvXQ.png

 

Donc avec les pluies de ces dernier jours, en surface on doit vraiment pas être loin de la normal et bien humide dans le jura contre le relief.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MATT_68   

Je pense que le problème ne vient pas tant du fait de savoir si sol sec ou humide.

 

La grande inconnue reste la position exacte des centres d'actions avec d'un côté CEP en mode plus favorable à un balayage de l'air chaud mais avec un bon conflit de masse d'air = orages également pour nous. Et d'un autre côté GFS qui lui voit le flux se redresser plus nettement au Sud avec des masses d'air plus chaudes plus longtemps mais avec peu d'orages pour nous.

 

Voilà pour loi en l'état nos inconnues de l'équation , il va falloir encore patienter pour en savoir plus. D'ailleurs l'incertitude est importante chez GFS au large de l'Irlande pour la fin de semaine, c'est une des clefs de notre situation!

 

gens-22-1-132.png

A suivre

Modifié par MATT_68
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que l'humidité favorise en effet les orages. Et la chaleur. Je répète peut-être des choses évidentes mais c'est bien de se le redire, comme vous dites, pour se rendre compte d'où peuvent éclater les orages. Il y en aura donc plus là où c'est humide (forêts, près d'étendues d'eau: lacs) et où il fait chaud (plaines, contrées sud ou continentales). Et si la région subit les deux, il y aura d'autant plus d'orages (côte est américaine: Washington construite sur des marécages très orageuse, Italie, Balkans...). Bref.

Chez moi y a des forêts mais fait pas super chaud. ^^ En Alsace pas de forêts mais de la chaleur... Dans le sud de l'Allemagne, je pense qu'il doit faire bien humide mais peut-être que je me trompe.. Je remarque qu'il y a toujours beaucoup d'orages à proximité de lacs (Léman, Constance..). Peu d'orages dans le centre de l'Espagne très chaud mais trop sec...

 

Après, je pense à Moscou, éloigné des eaux mais fréquemment orageuse... comment ça se fait qu'il y a bcp d'humidité sur le vaste continent russe... d'où provient l'humidité dans des zones éloignées de la mer, avec peu de végétation.. c'est une question que je me pose.. (fin de hors-sujet^^)

Modifié par Erkalfine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fil67   

Ni trop lard ni trop cochon la semaine qui vient.

Flux de SW dépressionnaire certes, mais on a l'impression que ça va longtemps manquer de dynamisme synoptique pour exploiter le potentiel par ici et qu'il faudra vraiment être au bon endroit et au bon moment pour attraper quelque chose. La situation sera assez figée en tout cas, avec ce creux dépressionnaire sur l'Irlande pendant plusieurs jours.

 

Niveau énergie, voilà ce qu'on aura à disposition sur le nord-est ( pris vers le centre du secteur):

 

graphe_ens5_upx7.gif

 

Dès demain lundi, les valeurs d'énergie vont commencer à augmenter de manière significative ( même sans tenir compte de l'exagération structurelle du déterministe, systématiquement placé au-dessus de la moyenne).

Ca continue mardi et mercredi, avant un retrait assez net jeudi, et un retour à des valeurs basses dès la fin de semaine et durant le week-end prochain. Là encore on a un déterministe en position d'outsider absolu, et ce sur les 4 dernières sorties ( ce qui en dit donc très long sur les capacités dudit déterministe).

Bref, dès lundi, et jusqu'à jeudi inclus, on aura moyen d'accumuler un peu d'énergie, le tout dans un contexte peu à peu instable:

 

graphe_ens3_oga2.gif

 

Puisque l'écart entre le niveau des températures entre 1500m et 5000m va rapidement atteindre puis dépasser 25°c ( de mardi à jeudi).

 

Niveau dynamisme, faut voir maintenant au niveau de la configuration générale ce qui pourrait se tramer un peu plus en détails durant ces journées énergétiques et/ou instables.

Lundi pour commencer.

 

lundi.gif

 

On l'a vu, début de la période "énergétique". Sous dorsale anticyclonique cependant, donc à priori bâché et sans grande chance de voir cette énergie convertie. Des cumulus de beau temps au pire en raison d'une couche humide piégée en basse couche sous le couvercle de la dorsale, et des passages de nuages d'altitude par moments par dessus ( plutôt en seconde partie de journée). Avec 10 à 12°c à 1500m, on profitera d'une journée estivale agréable.

Une prévi de radiosondage d'Arpege permet de voir " l'inversion" liée à l'anticyclone à la mi-journée:

 

sondagearpegefr_541_297_36_1_1500196377.

 

Entre 1500 et 2500m, on a un recul des valeurs d'humidité relative assez net, qui se superpose à une rupture dans la progression de la courbe de baisse des températures ( sans parler d'inversion pour autant)

 

Mardi:

mardi.gif

Pic dans les valeurs de CAPE, en lien avec un réchauffement notable des basses couches  ( on passe à 15/16 à 850hPa).

Les géopotentiels baissent et l'approche d'une zone de basses pressions par le sud-ouest du pays permet le maintien voire l'advection d'une masse d'air toujours propice, mais ça manque toujours cruellement de dynamisme ou d'un conflit thermique.

Journée à évolution diurne pour le nord-est, avec sans doute des cumulus plus imposants que la veille, et pourquoi pas quelques premières averses ou orages sur le relief aux heures chaudes. Les modèles lancent quelques signaux pour le moment, et pas impossible qu'en soirée voire nuit de mercredi on récupère de manière anarchique quelques averses orageuses par le sud-ouest

Toujours 15 à 16°c à 1500m, soit des maximas approchant les 32°C localement.

 

Mercredi:

mercredi.gif

Ca bouge plus sensiblement, avec une composante dépressionnaire qui s'affirme plus franchement au sein de ce flux de SW.

On sera mercredi au maximum de l'advection chaude, avec des valeurs approchant 17 à 19°c à 1500m.

Des détails à régler à plus court terme, mais la journée s'annonce instable, sans soutien dynamique particulier, si ce n'est à la rigueur en fin de journée par le sud-ouest, et encore.

 

Peu de changement jeudi, avec un flux toujours orienté sud-ouest, mais sans réelle progression des masses d'air et centres d'action. Encore une journée à potentiel pas forcément utilisé, avec des développements anarchiques, ponctuels, dans le temps et dans l'espace. Un gros potentiel de foirade par contre avec ce flux humide permanent, beaucoup de nuages parasites à prévoir, qui, au gré des heures, pourront limiter fortement les réserves en énergie sur de vastes secteurs.

 

On pourrait encore traîner des restes de masse d'air instable et énergique vendredi, avant une évacuation définitive samedi. Pas forcément dans le bruit.

 

Pour résumer, plusieurs jours de potentiel, mais un potentiel de déception assez élevé aussi, notamment par répétition d'échec des différentes opportunités!

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tsab-57   

Très bon résumé Fil.

Il semblerait que la journée la plus intéressante soit jeudi mais c'est encore loin. On surveillera mardi soir les quelques cellules isolés peu mobiles à priori, mais les valeurs de PWAT restent modérés. Mercredi, c'est du SO au BP  que ça s'annonce le plus intéressant, on est pour l'instant un peu en marge sauf peut-être pour l'ouest du NE, à affiner.

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
memen67   

Pas sûr que l'on atteigne les 30°C partout dans le Grand est vers mardi ou mercredi en particulier en Lorraine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pvaill67   

Qu'est-ce qui te fait dire ça ?

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MATT_68   
Il y a 2 heures, memen67 a dit :

Pas sûr que l'on atteigne les 30°C partout dans le Grand est vers mardi ou mercredi en particulier en Lorraine.

 

Non effectivement pas sûr mardi et encore... Mais plutôt 32-34° pour mercredi!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
du 25   

Les réglages ne sont pas favorable, malheureusement je vois pas grand chose avant la fin de semaine, où pour le moment c'est plus ouvert.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RomainD   

En tout cas, il semblerait bien qu'on évite la grosse canicule durable pour ce coup-ci, les modèles s'accordent là-dessus. 

Poussée chaude mercredi intense avant de subir l'influence d'une dépression sur les îles britanniques.

 

 

graphe3_1000___7.76751_48.5794_Strasbour

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fil67   
Il y a 1 heure, RomainD a dit :

En tout cas, il semblerait bien qu'on évite la grosse canicule durable pour ce coup-ci, les modèles s'accordent là-dessus. 

Poussée chaude mercredi intense avant de subir l'influence d'une dépression sur les îles britanniques.

 

 

Oui, et quitte à devoir jongler, à faire des pieds et des mains ou à jouer le clown pour chopper quelques hypothétiques orages dans cette configuration pourtant pas totalement défavorable ( SW dépressionnaire!!!), autant rester avec des températures ou en tout cas une évolution de saison.

Ce petit bout de talweg évoluant en cut-off mardi vers les Iles britanniques pourrait squatter très longuement la scène météo ouest-européenne: il devrait, suivant les sorties récentes, ne pas parvenir à dépasser une ligne France/Danemark dans les 8/10 prochains jours.

En temps normal, au-delà des orages, j'aurais eu tendance à dire que ce serait une situation à bons arrosages à force, blocage dépressionnaire sur place, mais à priori pas beaucoup de réactions chez les modèles.

GFS comme EC simulent tous deux une diagonale certes bien arrosée sur 10 jours, mais c'est plutôt Massif Central/ouest Alpes/sud-est Allemagne/Pologne/Pays baltes.

Sans doute mieux placés à proximité de la zone de contact permanent entre les conditions dépressionnaires à l'ouest et  l'alimentation en air chaud et instable par le sud-est de l'Europe, avec une activité orageuse plus durablement marquée/répétée sur ces secteurs.

Peut-être que le centre-est ou une partie du nord-est de la France pourront quand même prétendre à quelques éclaboussures plus généreuses dans ce contexte?

En fait, j'ai l'impression qu'après le coup de sang du milieu de semaine encore trop anticyclonique dans ses premières heures, on va trop vite basculer sur le côté certes dépressionnaire mais plutôt "mou" de la zone de conflit.

Une fenêtre toutefois toujours entrouverte entre mercredi soir et jeudi, et au travers de laquelle on peut apercevoir une évolution orageuse un peu plus structurée/un peu moins déstructurée.

Personnellement, je ne m'attends pas à grand chose cependant. Pour peu qu'on soit sur un mauvais timing, qu'on subisse un petit décalage défavorable, ou qu'un quelconque bâton finisse dans nos roues, et le potentiel de flop s'avèrera rapidement plus grand que celui d'une dégradation réussie.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mike   

Pour la nuit de mercredi à jeudi, un axe orageux devrait finir tout de même par se former dans un axe Massif Central/Lorraine, la plaine d'alsace pourrait probablement rester plus à l'écart mais ailleurs ca devrait tout de même s'organiser. GFS et CEP sont favorables à plusieurs passages orageux en deuxième partie de nuit et même jusqu'en matinée de jeudi. Le dynamisme sera en tout cas bien présent associé à un talweg qui finira par toucher les régions du NE dans cette période avec des BC surchauffées puisque le mercure devrait atteindre les 33/34° mercredi après midi et avec un ciel qui aurait tendance deja à se déstabiliser en soirée ce qui est propice aux températures restant chaudes dans la nuit

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
MATT_68   
Il y a 9 heures, mike a dit :

Pour la nuit de mercredi à jeudi, un axe orageux devrait finir tout de même par se former dans un axe Massif Central/Lorraine, la plaine d'alsace pourrait probablement rester plus à l'écart mais ailleurs ca devrait tout de même s'organiser. GFS et CEP sont favorables à plusieurs passages orageux en deuxième partie de nuit et même jusqu'en matinée de jeudi. Le dynamisme sera en tout cas bien présent associé à un talweg qui finira par toucher les régions du NE dans cette période avec des BC surchauffées puisque le mercure devrait atteindre les 33/34° mercredi après midi et avec un ciel qui aurait tendance deja à se déstabiliser en soirée ce qui est propice aux températures restant chaudes dans la nuit

 

Oui et c'est toujours valable ce matin, malgré une échéance encore éloignée pour cibler précisément on a bien un axe favorable du massif central à la Lorraine. Clairement pour l'Alsace dans l’immédiat le potentiel orageux de la semaine s'annonce très restreint!

 

nmm-1-73-0.png?17-07 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
du 25   

Cette semaine à vraiment mal tourner, par rapport au modélisation alléchante de vendredi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
RomainD   

Je passe volontairement sur la fin du pic de chaleur. 

 

Ca bouge encore pas mal pour ce WE

Alors qu'hier GFS et son ensemble s'orientaient vers de la chaleur, la remontée a été écrêtée franchement sur le run du matin.

A partir de jeudi, on restera dans des normales de saison en altitude (un poil plus douces) jusqu'à dimanche.

 

graphe9_1000___7.76751_48.5794_Strasbour

 

Même topo sur ECMWF/CEP qui ne voit pas la T° à 850 hPa atteindre les 15° ce WE, alors que ce fut un temps envisagé.

 

ECM0-120.GIF?18-12

 

On peut s'attendre à un dégradé entre l'ouest et l'est du NE.

Mais en tout cas pas de fraîcheur d'ici la fin de semaine, dans ce flux de SO.

 

En terme de temps sensible, je ne m'y aventurerai pas. On pourrait penser que la situation dans la zone de contact entre de l'air chaud et de l'air frais est favorable à de l'instabilité. Mais chat échaudé craint l'eau froide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Simon67   

A suivre quand même dans la nuit de mercredi à jeudi pour une évolution instable. Arome de ce matin modélise bien un passage orageux assez conséquent pour l'ouest Lorraine voir même toute la Lorraine. Gfs et cep voient également quelques chose mais un peut plus tardivement. Compte tenu de l'instabilité, des phénomènes forts sont probables. 

 

aromehd-1-42-0.png?18-06

 

Modele GFS - Carte prévisions

 

A suivre donc ...

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Tsab-57   

Pas évident de prévoir quelque chose pour ce soir ... On peut pas dire que AROME a fait une perf' mardi.

 

La dynamique d'altitude est dans un premier temps très moyenne, et se casse les dents en rentrant sur le pays l'aprem, favorisant quelques cellules orageuses localisées en cours d'après-midi et soirée sur la Champagne et l'ouest Lorrain. Il y aura de l'énergie disponible mais on peut mettre un point d'interrogation sur la couverture nuageuse qui pourrait remonter du SO ...

 

Il faudra réellement attendre l'arrivée des forçages dans la soirée qui devraient initier ou au moins contribuer à développer un axe orageux généralisé du Massif-central jusqu'à la Bourgogne et NE. Le flux sera alors nettement divergent en altitude sur le centre du pays :

 

170719122353590909.png

 

Et donc convergence des vents modéré également au sol. Malgré le timing assez moyen, ça devrait bien tomber sous cet axe avec peut-être un MCS, mais perdant sans doute en activité électrique et intensité en abordant le NE, plus particulièrement la Bourgogne. A affiner

 

Par contre en l'état actuel, 2 régions me semble pas trop bien placés : le centre Lorrain et le l'Alsace, qui ont pourtant besoin d'eau.

Euro4 me semble plutôt cohérent, avec quelques cellules en début de soirée plus fortes en allant vers le Bénélux, et un axe orageux s'étendant du Centre à la Bourgogne en cours de nuit.

 

Modifié par Tsab-57

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fil67   

C'est bizarre, aujourd'hui où apparemment l'extrême Est serait en marge de la dégradation orageuse du jour, on n'a pas ces p..ns de nuages parasites qui d'habitude font systématiquement foirer les situations les plus prometteuses, quand elles nous sont destinées.

Ceci dit, les nuages parasites, ils sont en train de circuler sur l'ouest du nord-est, comme quoi, ça semble être devenu une constante immuable des dégradations orageuses.

A tel point que je me demande ce qu'il en restera dans quelques heures, de cette perturbation à priori assez intéressante pour les secteurs les plus exposés vers l'ouest du secteur.

Je parierais que si l'extrême nord-est avait du être plus concrètement concerné, ça aurait foiré presque à coup sûr ;)

Bilan ce soir, mais pour les coins les plus chauds de la façade est, ça sent de nouveau la transition bien foireuse, avec un timing vraiment désavantageux demain, et, pour le coup, très certainement une dose massive de nuages parasites très très tôt.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
akiva   
il y a 29 minutes, Fil67 a dit :

C'est bizarre, aujourd'hui où apparemment l'extrême Est serait en marge de la dégradation orageuse du jour, on n'a pas ces p..ns de nuages parasites qui d'habitude font systématiquement foirer les situations les plus prometteuses, quand elles nous sont destinées.

Ceci dit, les nuages parasites, ils sont en train de circuler sur l'ouest du nord-est, comme quoi, ça semble être devenu une constante immuable des dégradations orageuses.

A tel point que je me demande ce qu'il en restera dans quelques heures, de cette perturbation à priori assez intéressante pour les secteurs les plus exposés vers l'ouest du secteur.

Je parierais que si l'extrême nord-est avait du être plus concrètement concerné, ça aurait foiré presque à coup sûr ;)

Bilan ce soir, mais pour les coins les plus chauds de la façade est, ça sent de nouveau la transition bien foireuse, avec un timing vraiment désavantageux demain, et, pour le coup, très certainement une dose massive de nuages parasites très très tôt.

Pas de pluie pour toi? Transition sèche? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fil67   
il y a 26 minutes, akiva a dit :

Pas de pluie pour toi? Transition sèche? 

 

De la pluie très certainement. Faudra voir en quelles quantités.

Non, quand je parle de foireux, je parle bien de l'activité orageuse uniquement.

 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Sebaas   
il y a 14 minutes, R Le Zoute a dit :

 

Post sans intérêt, car dans 6h plus aucun des liens n'affichera ce que tu décris....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.