Jump to content

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 20 mars au 26 mars 2023. Previsions meteo semaine 12


Recommended Posts

Posted
Pessat, commune de Pessat-Villeneuve (63)

Que nous réserve la semaine 12 qui fera officiellement son entrée dans le printemps même si le temps nous aura déjà réservé des périodes printanières voir presque estivales avec les orages d'hier? 

 

animcdc8.gif

 

animudg7.gif

 

animzww0.gif

 

Logiquement la dispersion augmente en s'éloignant, mais on peut noter que la tendance ne semble pas être à l'augmentation durable de la temp. 850hpa et à l'établissement longue durée anticyclone voulant squatter notre hexagone.

 

graphe_ens3gxq5.php.gif

 

Comme le disait @Virgile récemment :

 

 

Citation

 

Le 13/03/2023 à 11:36, Virgile a dit :
Je le dis tout bas mais pour l'instant mais bonne nouvelle, le flux océanique à l'air de perdurer sur nos modèles pour les 7 prochains jours sans qu'un méchant anticyclone vienne tout bloquer. Est ce que cela va être la norme des prochaines années, à savoir un hiver sec, un printemps humide et un été sec et caniculaire?

Pour moi cette "saison" resterait propice aux PP entre l'explosion du VP et par conséquence un flux d'ouest + bas associé à des conflits de masse d'air bien + marqués d'où les lignes orageuses puissantes que l'on pourrait connaitre (comme aujourd'hui).

En hiver, le flux zonal dépressionnaire à l'air de remonter de + en + au nord remplacé de + en + par des HP subtropicales et en été, bonjour à notre sauna ibérique avec la petite dépression açorienne qui va bien avec.

 

 

La parole aux experts, les vrais. 😅

Edited by darkminimouf
  • J'aime 7
  • Merci 1
  • Songeur 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Maison laffitte

Finalement on semble bien parti pour retourner dans la chaleur et l'anticyclone. Les perturbations ont du mal à rentrer...

  • J'aime 2
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Pessat, commune de Pessat-Villeneuve (63)
Posted (edited)

 

Le début de semaine pourrait être plus calme que le week-end, mais pour la seconde partie de la semaine les possibilités sont nombreuses.

 

animwhd5.gif

 

animyhy6.gif

animsxs6.gif

animwiv7.gif

 

graphe_ens3hlu5.php.gif

 

 

Edited by darkminimouf
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

Posted
Paris (Jourdain)

Avec une deuxième partie de semaine prochaine probablement plus perturbée/instable les précipitations devraient être de retour. Probabilités importantes de dépasser la normale (qui est relativement faible à cette époque )... sauf signal sec sur les PO malheureusement ! Selon IFS weekly..

20230316201640-7c08e5e3baf772d2b4de5d7c00bcf5b4affd8d0b.png

  • J'aime 3
  • J'adore 1
Link to post
Share on other sites

La confiance du retour en force de l'humidité semble élevé. Quand on regarde les cartes de Rouslan Tremblier (notamment celle de gauche), on devine que toute l'Hexagone est largement en zone depressionaire et que même avec un decallage ouest ou nord-sud (sauf extrême) on aurait le même type de temps approximativement soit flux d'ouest doux et humide. Va-t-on  à l'echelle nationale vers un mois avec un excédent >50% voire 75%? (avec quelques villes ayant un excédant de +100%).

 

 

Link to post
Share on other sites

Posted
Saint-Hilaire-de-Riez (corniche vendéenne)

Il faut être attentif à une éventuelle cyclogenèse dans le contexte de la grande marée d'équinoxe. 

 

ECM1-168.GIF?17-0

  • J'aime 4
  • J'adore 1
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

image.png.8551897330cedc039ac9352f48c2d27d.png
 

Une carte pas vue depuis longtemps ! Un bon vrai rail d’ouest doux et humide semble vouloir se mettre en place courant de semaine prochaine et peut être en débordant aussi après le prochain week-end. Ça signifie notamment de l’eau dans les 2/3 nord du pays et une relative douceur. Au gré des variations du jet on aura peut être quelques incursions pluvieuses plus nettes sur le sud ouest du pays. De l’autre côté mistral et tramontane retrouveraient leur domaine.

 

On semble ne plus avoir droit aux cut off et aux ondulations qui de base étaient vus plus marqués. Le tout dû aux HG plus massives et résistantes dans leur domaine et sans velléités de remontées nordiques.

 

on surveillera dans ce contexte de rail d’ouest dynamique la pouponnière labradorienne et les anomalies secondaires qui pourraient se phaser avec le jet , comme dit par Yann juste au dessus.


Ci dessous la tendance dépressionnaire bien nette entre Paris et Nantes avec la z500. 

image.gif.a52e8934a5571c718c61c445efe52a84.gif

  • J'aime 8
  • J'adore 1
  • Merci 1
  • Songeur 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m
Il y a 7 heures, Vincent 13 a dit :

GEFS assez semblable mais avec en gros 5 mb de plus (le 1015 à a place du 1010)

Je ne sais pas si niveau humidité ça change baucoup (?)

 

Pour le nord et une bande centrale du pays ça ne changerai pas grand-chose, c'est surtout pour un petit tiers sud ou la hauteur de la barocline ferait un peu la différence, cela dit ça ne saute pas aux yeux et on est vraiment sur des ajustements qui se jouent sur une bande d'à peine une centaine de Kms...

De façon assez classique dans cette situation ce serait les façades ouest des massifs de l'est (des Vosges au Alpes) qui seraient les plus arrosées.

image.thumb.png.da253bdeb39b48110aeb8eee7f90c3f1.png

 

image.thumb.png.49c0835011515b6ed6db8a6b753a4646.png

Edited by cédric du Lot
  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Ce topic marque la fin des possibilités hivernales contrairement à ce que des prévisionnistes entrevoyaient pour la seconde quinzaine de mars (*). En revanche, l'hiver présente aussi l'humidité et le vent ; sur ce plan, sans atteindre des valeurs exceptionnelles ni même remarquables, le contrat serait rempli.

(*) il ne s'agit pas ici de possibles coups de froid printaniers qui répondent à un autre type de configuration.

 

Globalement, la semaine demeure gouverner par l'Atlantique.
Le rail dépressionnaire s'abaisserait progressivement tandis que la circulation générale deviendrait moins ondulante que la semaine précédente.

 

Dans ces conditions, nous aurions deux dégradés nord-sud :
- les températures seraient plus élevées au sud qu'au nord ;
- les pluies seraient plus abondantes au nord qu'au sud.

 

Quelques nuances sont à apporter :
- le niveau des températures varieront en fonction des nébulosités et de l'humidité ;
- Les minimales, au nord, pourraient être plus élevées qu'au sud, en raison d'une nébulosité généralement plus importante ;
- les températures varieront vers la hausse à l'avant des dépressions, à la baisse à leur arrière ;
- avec ce vent durablement d'ouest, les pluies seront plus abondantes sur les versants ouest des massifs de la moitié nord (Alpes du nord, Jura, Vosges, Ardennes, nord-ouest du Massif central et des reliefs plus modestes.

 

De plus, le vent soufflerait fréquemment. Il n'est pas formellement prévu d'intensité dangereuse, il convient de rester vigilant vers la fin de la semaine où le gradient thermique est susceptible de croître dans un contexte dynamique.

 


*

 

La situation de ce dimanche est celle-ci en ce milieu d'après-midi : des averses s’évacuent progressivement vers les frontières allemandes et suisses tandis que de belles éclaircies gagnent par le nord-ouest, témoignant de l'approche d'une dorsale. Cependant, le train de perturbations est nettement visible sur l'océan.

 

situ_20230319.png

 

Lundi :
Le passage d'une dorsale garantit un temps calme mais pas forcément ensoleillé, principalement sur la moitié nord.
Des ondées faibles ou des bruines concerneront les côtes de la Manche alors qu'ailleurs au nord de la Loire les nuages bas pourront se révéler tenaces. En fin de journée, une perturbation aborde la Bretagne.
En allant vers le sud, le Soleil sera de plus en plus généreux, avec quelques voiles de nuages d'altitude. Des averses concerneront la Corse et, dans une moindre mesure, les Alpes, en lien avec l'évacuation vers l'Italie du thalweg précédent.
Les températures l'après-midi s'étageraient en règle générale de 10 à 15°C, au-dessus de 15°C près des Pyrénées et surtout près de la Méditerranée.

 

Mardi :
La perturbation poursuit son transit vers l'est en apportant de faibles cumuls.
La douceur persiste. Les minimales avoisineraient les 5 à 10°C sur un tiers nord-ouest, localement plus sur la Bretagne notamment. Ailleurs, de faibles gelées sont localement possibles en dehors des côtes. Les maximales s'étageraient de 10 à 15°C, de 15 à 20°C sur un tiers sud, localement plus sur le sud-est.
Le suroît se lèverait durant la nuit sur la Bretagne. Ailleurs, le vent sera faible.

 

Mercredi :
Un système frontal traversera une moitié nord plus ou moins large du pays. S'il existe encore pas mal d'incertitudes sur l'axe précis de cette perturbation, les pluies devraient être modérées.
Des entrées maritimes se manifesteraient près de la Méditerranée.
Le vent de sud-ouest serait sensible. Pouvant atteindre un niveau de grand frais à coup de vent du sud de la Bretagne aux côtes de la Manche, les rafales pourraient franchir les 50 à 70 km/h au nord de la Loire.
Les minimales gagneraient encore quelques degrés. L'après-midi, les thermomètres grimperont entre 12 et 15°C au nord de la Loire, peut-être moins près des frontières belges et de 15 à 20°C au sud, sans doute un peu plus au pied des Pyrénées grâce à un petit foehn.

 

Jeudi :
Une nouvelle perturbation active apportera des pluies modérées sur une partie plus large du pays. Seul un quart sud serait exclus dans cet écoulement de ouest-sud-ouest bien établi.
Les nuages bas envahiraient les régions méditerranéennes, restant tenaces notamment près du golfe du Lion, avec, possiblement, des ondées orographiques.
Le vent de sud-ouest fraîchirait d'un cran et la configuration envisagée suggère une pénétration dans les terres plus importante que la veille. Il existe un risque de coup de vent sur les côtes nord-ouest.
Avec ce temps plus franchement dépressionnaire, les minimales accuseraient une baisse relative. À l'inverse, les maximales maintiendraient leur niveau, voire l'augmenteraient avec ce vigoureux vent de sud-ouest.

 

Vendredi :
Le temps resterait pluvieux et venteux, le vent pouvant rester fort au nord de la Loire. Les incertitudes synoptiques demeurent encore fortes.
Le mercure évoluerait peu et seuls les départements bordant la Grande bleue pourraient garder des valeurs supérieures à 20°C.

 

Samedi & dimanche :
Le temps subsisterait pluvieux. Le vent devrait être surveiller aussi bien au nord qu'au sud du pays.
Les températures conserveraient leur niveau.


*

 

Un rail barocline qui nous concerne directement ou presque, par IFS 0z déterministe :

 

IFS_jet.png

 

Les clusters proposés par IFS ENS 0z : un régime NAO+ marqué, l'évolution en NAO- possible le week-end ne fait pas unanimité et s'accompagnerait d'un temps plus franchement dépressionnaire.

 

IFSENS_clusters500.png

 

L'influence atlantique sur l'Europe du nord-ouest et de l'ouest se confirme, comme l'illustre l'IVT (le transport humide sur l'ensemble de la colonne troposphérique) simulé par GFS 6z :

 

GFS6z_IVT.gif

 

Les probabilités vents (en haut), pluies (au milieu) et températures (en bas) par le dernier ensemble européen :

 

IFSENS_probas.png

 

Le train de perturbation prévu par ICON 0z et la dorsale éphémère de lundi :

 

ico_tkboden_na_036.png

 

Cumuls pluviométriques par IFS, GEF et GEM :

 

IFS_GFS_GEM_tp.gif

  • J'aime 19
  • Merci 8
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Animation du Met'Off sur le train de perturbations des 5 prochains jours :

 

 

  • J'aime 16
  • J'adore 3
  • Merci 1
  • Saf 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Naillat, 360m, 23

Bonsoir,

 

les modèles corrigent un peu la latitude du rail perturbé.

Progressivement la probabilité de cumuls marqués se déplace vers le nord:

 

graphe_ens3_04wpu3.php.gif     graphe_ens3_04bru6.php.gif

 

Compte tenu de la synoptique, un déplacement de la barocline de quelques centaines de kilomètres, seraient directement ressentie sur notre pays en terme de temps sensible. Ce n'est pas forcément une très bonne nouvelle.

  • J'aime 1
  • J'adore 1
  • Merci 1
  • Saf 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Droue-Sur-Drouette (28)

Y a l'air d'y avoir un sacré coup de vent sur un axe Bretagne Alsace (latitude encore à définir) prevu pour la journée de dimanche.

  • J'aime 1
  • Surprise 1
  • Saf 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

Déjà pour jeudi, si pas mal d'incertitudes persistent sur l'intensité atteinte par le vent de sud-ouest sur un quart nord-ouest du pays, le fort flux humide guidé par le front froid en amont apporterait de fortes pluies.

Les EFI selon IFS ENS 12z : l'indice atteint les 0.7 pour le vent, soit un évènement inhabituel par rapport à la climatologie d'ECMWF, 0.9 pour la pluie, soit un évènement remarquable pour la même climatologie.

 

IFS_EFI_RR_GUST.thumb.gif.a9958a353e6ae30fd81555740b93a85c.gif

 

Vendredi, le vent pourrait être plus fort alors que les pluies s'évacueraient par la BeNeLux.

Persistance de conditions perturbées samedi.

Dimanche, encore humide avec du vent modéré à fort sur une large partie nord du pays. Pour le vent, on commencera à surveiller la situation en Méditerranée et le long des Pyrénées où une tempête est également possible.

  • J'aime 2
  • J'adore 1
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

La T500 aujourd'hui (https://worldview.earthdata.nasa.gov). Elle met en évidence 3 éléments importants :

 

snapshot-2023-03-22T00_00_00Z.thumb.jpg.f6caa3f2e2c7ac8a06545fb9132beb03.jpg

 

- Le bloc de BG (couleurs foncées) à l'ouest de l'Irlande, présent depuis 24 à 36h. Il nous vaut un temps faiblement à modérément pluvieux sur une partie nord du pays. Il advecte un air chaud et humide sur l'océan (2e élément).

- La langue chaude et humide (couleurs claires) depuis les Caraïbes jusqu'à la France et l'Allemagne, puis s'orientant vers la Scandinavie avant de revenir vers l'Islande et le sud du Groenland, en se refroidissant progressivement.

- L'intrusion froide sur l'extrême nord-est du Canada : c'est elle qui sera à l'origine, après traversée de l'Atlantique, du creusement dans 72/84h à proximité des côtes françaises, en exacerbant le gradient thermique vertical et horizontal. Sa T500 avoisinerait encore les -30 à -35°C avec un apport humide assez intense. Dans ce contexte, la frontogénèse est modélisée forte, le front froid pourrait être (très) actif dans un environnement largement divergent (« + » et lignes continues), augurant une activité convective marquée, au moins pour la saison.

 

2023032212+084_EU_300hPa_div_wind.png

  • J'aime 6
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites

Posted
Aubagne (13400)

En cette fin d'après-midi, la situation est :

 

situ_20230324.png

vent_rafales_2023-3-24_16Z_infoclimat.fr

 

Un front froid s'étire sur le sud de l'Europe, plus particulièrement pour nous des Pyrénées à la Suisse. Sur le nord-ouest, des fronts secondaires s'étirent des Pays de Loire aux Ardennes, de la Bretagne au Pas de Calais, sur les Cornouailles britanniques. Le vent de suroît se lève. Quelques averses sont également observées entre le front principal et ces lignes secondaires. Ceux-ci dépendent de D1, en phase de comblement et se décalant ces prochaines heures vers la mer du Nord.

 

Sur l'océan, une seconde dépression, D2, est en phase de cyclogénèse. C'est elle qui pourrait nous apporter un fort coup de vent à tempête sur le NW avant un resserrement du gradient de pression sur le SW puis une cyclogénèse secondaire sur le golfe de Gênes, générant aussi un fort coup de vent à tempête en Méditerranée.

 

Par rapport à la carte des T500 du message précédent (mercredi), la température de D1, se comblant, a augmenté tandis que l'air froid, à l'arrière, s'est engouffré sur le pays. La langue chaude et humide est rejetée plus au sud. D2 se réchauffe lentement au-dessus de l'Atlantique et tend à s'isoler en goutte froide.

 

snapshot-2023-03-24T00_00_00Z.jpg

 

L'analyse de GFS 12z relève évidemment les mêmes points :

 

2023032412_EU_500hPa_geopot_temp.png

 

L'animation des 14 derniers jours d'analyse de GFS + les prévisions des 3 prochains jours, par pas de 24h, avec le Z700 et l'IVT pour marquer l'humidité. On observe que l'humidité océanique a du mal à pénétrer le continent malgré une belle activité sur l'Atlantique. L'axe humide est essentiellement Sole -> Baltique. La situation s'est améliorée globalement par rapport aux semaines précédentes, principalement sur une moitié nord-ouest du pays. Ça reste problématique en descendant vers la Méditerranée où les rares flux humides étaient en flux de NW, très peu efficaces pour les précipitations sur ces régions.

Ce week-end marque une nouvelle pause, avec un assèchement temporaire de la masse d'air et une courbure anticyclonique, comme le montre la fin de l'animation. Le même cycle continuerait la semaine prochaine, favorisant une moitié nord-ouest plus ou moins grande du pays et laissant au sec une partie sud-est du pays (non montré).

 

GFS_anl_ivt.gif

  • J'aime 6
  • J'adore 1
  • Merci 2
  • Saf 1
Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...