Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

florent76

Membre-forum
  • Content Count

    10620
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by florent76

  1. Que dans le sud, parce qu'au nord, ce n'est pas la même chanson... Les dépressions vont circuler sur Iles Britanniques et pourraient être suffisamment proche pour gacher ce week-end du 21 juin au nord de la Seine... Enfin du moment qu'il ne pleut pas ! Les nuages pourraient en tout cas être présent et la chaleur bien atténuée.Quant à parler d'installation de l'été, cela semble toujours utopique pour l'heure, tant cette période estivale parait toujours devoir, aujourd'hui et depuis plusieurs jours, qu'une parenthèse de 2 ou 3 jours tout au plus avant de retrouver en semaine suivante les orages au sud et la fraicheur presque partout à commencer par le nord... Florent.
  2. Il faudra voir demain... Les nuits sont courtes et ce matin GFS s'est surtout trompé sur la nébulosité, ce qui explique ces températures qui n'ont pas chuté autant que prévu en particulier sur l'ouest du bassin parisien et la Haute-Normandie. Le ciel est complétement couvert ce matin alors que le modèle prévoyait du ciel clair.Dans le nord-est, on est bien entre 5 et 8°C comme prévu, tout comme souvent au sud de Paris ! Et on a déjà quelques pointes sous les 5°C dans l'Orne, l'Indre ou le Loiret. Minimales du jour : Le Touquet 6.0 °C Reims 5.8 °C Orly 5.8 °C Charleville-Mézières 5.6 °C Troyes 5.3 °C Saint-Quentin 5.3 °C Chartres 5.3 °C Nevers 5.3 °C Beauvais 5.2 °C Alençon 4.9 °C Orléans 4.7 °C Romorantin 3.5 °C Mont-Aigoual 3.1 °C Source : http://www.meteociel.com/obs/classement.php?all=1&mode=3 Florent.
  3. Petite coquille en effet à présent rectifiée ! Il y avait tellement de 76 que j'ai fini par vouloir voir du pays je crois ! /emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">Florent.
  4. Je suis heureux de vous présenter l'album souvenir de la seconde rencontre normande du 7 juin 2008 ! Comme l'an dernier, il est aisément consultable et téléchargeable. Merci à tous ! L'ALBUM DE LA RENCONTRE INFOCLIMAT EN NORMANDIE Florent.
  5. Il n'y aurait aucune tornade dans ce cas : au nord, les moyennes sont déjà plus basses qu'au sud : c'est dire les écarts actuellement ! Ton assertion revient à mettre quasiment la même température partout !Aux Etats-Unis, il y a toujours de l'air chaud dans le Golfe du Mexique, c'est bien l'air froid et sec qui déboule du nord qui enfonce l'air chaud et le fait remonter créant des contrastes explosifs avec un air chaud et humide, différentiation maximale entre les deux masses d'air. Et ça continue avec actuellement de la neige très tardive dans les rocheuses tandis que la canicule règne à New York ! Florent.
  6. Je ne dis pas le contraire, juste que l'augmentation du contraste est essentiellement dû à l'air froid... Sur les USA ce printemps, anomalies chaudes mensuelles comprises entre 0 et +1°C sur le sud, anomalies froides comprises entre -2 et -4°C sur le nord.C'est bien un plus grand afflux d'air froid venant à la rencontre de l'air chaud qui est en cause et non pas un plus grand afflux d'air chaud allant rencontrer l'air froid comme certains l'ont expliqué. Florent.
  7. Merci Vinçounet ! /emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">En même temps, on entendait les mouches voler, ça ne pouvait pas être complétement inaudible ton enregistrement... Pour les photos, je m'y colle ce soir ! A plus tard et bonne journée ! Florent.
  8. Quand je vous disais de garder l'oeil ouvert : ça n'a pas manqué ! Nouvelles tornades ce matin... Explication rapide : mêmes conditions, mêmes effets... Ce n'est peut-être pas une plaine, mais si le plateau d'altitude est relativement plan, cela peut être un bon milieu pour l'activité tornadique... Il va falloir absolument que de bonnes âmes aillent sur les différents terrains touchés ces derniers jours pour en apprendre plus... Bravo pour les superbes clichés ! Florent.
  9. Très belle prise : gardez l'oeil ouvert ! Très intéressant, d'autant que l'on a moins de tornade relevées en territoire accidenté. Tornade car celle-ci pourrait bien avoir touché le sol vu les images : il faut aller faire un tour sur le terrain d'urgence pour s'en assurer...Florent.
  10. Ta théorie est intéressante et m'avais même séduit durant un temps... Mais face aux chiffres, aux statistiques brutes, l'explication ne tient pas !Depuis février dernier jusqu'à mai inclusivement, qu'a-t-on observé en réalité ??? Une anomalie froide constante sur le centre du continent américain coulant du Canada et parvenant jusqu'au nord des Etats-Unis. Et ce n'est pas une petite anomalie : moins 3°C à moins 4°C parfois en mensuel ! C'est froid, très froid avec des coups de gels observés jusqu'à fin mai dans le Dakota. Où est la chaleur du réchauffement climatique venant rencontrer l'air froid tôt dans la saison ??? Je ne la vois pas ! On a bien une anomalie chaude récurrente sur le sud du pays qui a bien engendré un contraste plus fort encore et donc cette saison de tornades exceptionnelles, mais ces anomalies sont bien plus faibles que celles enregistrées dans le froid. Le froid a clairement été le vainqueur ce printemps sur le continent américain, durablement installé au centre du continent et intensément installé avec de fortes anomalies. Depuis 4 mois, de fortes anomalies négatives en température sur le nord des USA, voilà le réel constat que l'on peut faire ce printemps. Cartes : Anomalie thermique USA- fev 2008 Anomalie thermique USA- mar 2008 Anomalie thermique USA- avr 2008 Anomalie thermique USA- mai 2008 Anomalie thermique USA - printemps 2008 Anomalies de températures à Minneapolis (Minnesota) depuis un an : http://www.cpc.noaa.gov/products/global_mo...tn72658_1yr.gif Les tornades sont issues de phénomènes convectifs donc diurnes : Les faibles anomalies thermiques positives du sud sont pourtant essentiellement dûes au minimales ! Les maximales sont presque partout déficitaires aux USA lors de ce printemps 2008, y compris dans le sud ! Anomalie thermique USA - Min et Max - printemps 2008 Alors ??? Plus d'air froid, plus de tornades ce printemps 2008 : c'est bien le seul constat qui tienne depuis toujours et encore une fois cette année. Que celui qui voit un rapport avec un quelconque réchauffement sur les Etats-Unis ce printemps me fasse signe et démontre cela par des faits. C'est bien l'air froid qui a résisté anormalement longtemps ce printemps si bien qu'il a fini par être mis en contact avec des masses d'air chaud tout à fait communes pour la saison... La chaleur s'installe fortement à l'Est du continent en ce début de juin, peut-être la saison des tornades va t-elle enfin s'apaiser si cet air chaud gagne dans le continent... Florent.
  11. On pourrait se croire à l'abri... Et pourtant, et pourtant c'est peut-être justement pour cela que l'on court plus encore le risque d'avoir des gelées blanches et pas seulement dans les habituels trous à froid... L'air froid dynamique ne parvient pas jusqu'à nous, mais seulement l'air à peine moins froid situé à l'avant, mais dans un environnement calme. Dans le froid dynamique, ce n'est pas forcément là qu'il peut faire le plus froid la nuit, surtout qu'elles ne durent pas 8 heures... Convection durant la journée + calme nocturne + air froid en altitude = déperdition nocturne de chaleur maximale ! Ne me demandez pas de chiffrer par contre, on verra ça à la veille des jours concernés, et selon les terrains...Wait and see ! Florent.
  12. Il va falloir aussi que je m'attaque au dossier photo : je n'y ai pas encore touché depuis samedi ! Je renouvelle à tous mes remerciements pour cette superbe journée, en particulier Yann ! Je regrette d'être parti trop vite et de pas avoir été là pour le barbecue... Pour me faire pardonner, je vais regarder très vite ce que je peux trouver au sujet de ta tornade, je te tiens au courant Pouic, sauf si je suis pris dans une tempête de neige cette semaine ! J'aurais aussi voulu savoir auprès de Vinçounet ce que cela donne au niveau de la vidéo ? Même si le son est faiblard, je suis preneur : Rémi Caspar a donné des éléments de reconnaissance et prévision des tornades particulièrement importants et instructifs, il faut reprendre tout ça dans le détail. Merci pour le lien Yann pour ce qui concerne la seconde partie de la conférence ! Je n'ai pas fait le rapprochement sur le coup, mais le contenu ne m'était pas étranger en particulier sur le transit littoral des galets : lorsque j'étais étudiant, j'ai connu Stéphane Costa qui a étudié tout cela de près à ses débuts à l'Université de Rouen. Il travaille en fait avec Caspar sur un projet européen, le premier la géomorpho côtière, le second la météo /emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> A ce propos, il y a un sacré pôle de recherches qui se développe en météo à Caen : en géographie, les risques érosifs liés à la météo, en histoire, l'étude du climat depuis 500 ans ; il n'y avait encore rien il y a moins de dix ans... Bonne soirée à tous, j'ai été ravi moi aussi de connaître plusieurs nouveaux membres d'IC. Florent.
  13. J'aurais dû préciser mi-juin, ce qui est déjà moins courant... Début juin, on peut encore observer une année sur quatre un gros coup de fraicheur... Il avait d'ailleurs même neigé sur les hauts des vosges début juin 2006 !Florent.
  14. Quelle belle journée d'été aujourd'hui ! Et quel contraste avec la situation qui nous attend dans 48h !On serait en hiver, nous aurions le droit à une très belle descente d'air froid neigeuse... Au mois de juin, cela va nous donner un rafraichissement important pour la saison de la masse d'air. Le soleil sera en mesure de limiter le froid en journée en tapant 16h depuis aussi haut à son zénith qu'il se situe actuellement à l'équateur. Néammoins, comme pour les inondations fin mai, on aurait pu croire si on ne connais pas notre climat sur plusieurs décennies que j'en faisait trop en parlant de gelées blanches... D'après GFS, le risque est bien présent de jeudi à samedi inclusivement, puis lundi, au dessus de 600 m certainement et pourquoi pas en dessous si on en croit le modèle... Nous nous méfieront de ces interpolations à plus de trois jours, mais néammoins, cette semaine va avoir un petit goût du type de conditions que nous avions régulièrement dans les années 1960 et que nous avons sans doute expérimenté pour la dernière fois en 1991 à ce degré de froid matinal en juin. Les agriculteurs vont décidément maudire cet été : après le trop d'eau de mai, voici peut-être les gelées au sol de juin qui peuvent être fatales aux plants qui poussent à raz de terre. Par ciel clair, 4°C sous abri peut signifier une gelée au sol, c'est ce que l'on appelle la gelée blanche. Il parait qu'à l'extrême, on en a pu en observer avec 6 à 7°C sous abri, sans doute dans un air bien sec et immobile. Les orages sur la moitié sud vont s'intensifier demain sur le coup de l'arrivée de l'air froid avant de céder la place à l'instabilité venue du nord qui va nous placer sous un régime d'averses froides et de nuits courtes mais très froides pour la saison. On va rallumer les cheminées dans bien des régions avant un lent retour à la normale en semaine suivante... Florent.
  15. Je n'étais pas au courant qu'en marchant c'est vraiment si proche !Comme tu y vas ! Revenir à la charge sur ma pizza, ça sera amplement suffisant ! /emoticons/tongue@2x.png 2x" width="20" height="20"> Florent.
  16. La serveuse un peu moins, devant cette affluence ! /emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20">Comme j'en parlais, bien content que tu viennes aussi ! Je vais venir à pied depuis la gare, c'est vraiment pas loin : arrivée 9h33, je pense être à la fac vers 9h50. Florent.
  17. Il y a une dorsale, mais au milieu de semaine, on a indéniablement un GA qui semble ne pas perdurer car pas assez stable, les plus hautes pressions se concentrant effectivement sur l'Atlantique et s'y installant ensuite... Le principal était de comprendre que ça montait suffisamment loin pour nous advecter de l'air froid. Ce n'était pas à ce point le cas dans les runs précédents et le modèle européen ne voit encore rien d'aussi marqué...http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1141.png Florent.
  18. Pour le flux de nord en milieu de semaine, cela s'impose clairement en effet... La question était plus de savoir si il s'installait plus ou moins durablement, éventuellement en variante nord-ouest (GFS) ou si les hautes pressions sur l'Atlantique vont finalement venir pousser par le sud-ouest...Je vous disais ce matin : "Heureusement, l'espoir existe comme nous le rappelle le modèle européen ECWMF : les hautes pressions migrent toujours vers l'Est tant qu'il n'y a pas blocage. Si nos hauts géopotentiels atlantiques n'ont pas la mauvaise idée d'aller constituer un GA (anticyclone groenlandais) en blocage, on peut encore espérer les voir arriver par le sud-ouest, détournant ainsi le flux de nord (et toutes les dépressions automnales qui coulisseraient à l'avant en toboggan) sur la mer Baltique et nous remettant dans des conditions tout à fait normales en moyenne pour la saison". Peut-on encore y croire ? Nous allons le savoir très vite... GFS après un retour en arrière ce midi enfonce le clou ce soir et nous montre ce GA que je redoutais... Il y va peut-être un peu fort comme souvent au delà de 180h, mais le signal est clair : le flux à composante nordique pourrait être la nouvelle donne en voie d'installation. Ce n'est pas forcément désagréable quand c'est à composante continentale, ce qui n'est semble t-il malheureusement pas le cas ici : c'est le type de conditions à été pourri, soit humide et très frais... A l'extrême, on peut relever des gelées blanches au dessus de 600m. Nos ancêtres du XVIIIe siècle en ont même relevés plus d'une fois en plaine autour du 21 juin ! Ne désespérons pas pour autant dans ce cas, nombre de mois de juin comportant une phase de grande fraicheur ont vu ensuite l'été se rétablir en juillet. Néammoins, les chances d'avoir un bel été ne sont pas aussi grandes : vous connaissez la récurrence en météo, on sait quand ça commence... Florent.
  19. Heureusement Yann qui a tout prévu devrait faire le nécessaire pour qu'il y ait un film de la conférence, du moins si j'ai bien compris ! Florent.
  20. Le dernier run de GFS se range tout simplement aux côtés de l'évolution entrevue par le modèle européen... Faites vos jeux ! /emoticons/happy@2x.png 2x" width="20" height="20">Florent.
  21. C'est bien dommage que tu ne soit pas des notres en tant que grand connaisseur du phénomène. Je vais suivre cela avec attention, je crois que je serais le seul étant proche de Kéraunos à être présent... Je ne sais pas de quels cas il va s'agir, si l'analyse sera appliquée ou plus théorique, mais ça va être passionnant. Grande première aussi d'avoir un directeur de CDM parmi nous : Merci Nils Ballanche. Plus qu'une rencontre, on peut quasiment parler de petit colloque scientifique. Bravo vraiment à Yann d'assurer en Normandie un rencontre de cette qualité.Florent.
  22. Tout le monde a le droit de s'exprimer et détient une part de vérité. Ceux qui tirent à boulets rouges sur les autres n'enregistrent pas spécialement plus de réussite que les autres, même si ils veulent le faire croire en criant plus fort.Il a fallu attendre longtemps pour en savoir un peu plus sur le type de conditions synoptiques qui succéderait à ce long dipôle de blocage qui nous occupe depuis trois semaines. Ainsi, on voit une chaleur précoce à l'Est de l'Europe sous remontées chaudes et humides à l'avant vers un anticyclone scandinave qui entretient sur la dite péninsule des conditions estivales et sèches, tandis que l'ouest de l'Europe et jusqu'à l'Espagne et au Maroc se trouve sous l'influence de gouttes froides qui n'en finissent pas de tourner sur place auto-entretenant une succession de déluges et de coups de fraicheur, en particulier sous les averses. Ce programme tirerait sa révérence en début de semaine prochaine ! Comme vous le voyez sur ce diagramme, fini le bel été scandinave, ces conditions où il fait plus chaud à Oslo qu'à Madrid, on va retrouver tout la haut des conditions beaucoup plus communes pour la saison. Je ne suis pas sûr que l'alternative à ce temps pluvio-orageux vous plaise ! Il pleut beaucoup certes, mais au moins avec les bouffées d'air chaud, les températures se sont maintenues à un très bon niveau, surtout au plus proches de celles-ci... Notre semaine pourrait faire la transition entre nos deux programmes et ceux-ci déterminant des conditions plutôt pourries avec nuances, autant dire toute suite que la respiration offerte entre les deux constitue finalement un répit dont il faudra profiter... Ce qui pourrait se mettre en place est l'exacte envers du décor que nous connaissons depuis trois semaines : la Scandinavie anticyclonique deviendrait dépressionnaire, l'Atlantique dépressionnaire avec goutte froides deviendrait anticyclonique. Et la France reste toujours entre deux eaux, dans un marais barométrique, ce qui vaut toujours de l'instabilité en été car sur la ligne de front entre air chaud porté généralement par les cellules anticyclonique et l'air froid circulant généralement à l'arrière des dépressions. Durant cette semaine de transition, les hautes pressions se retirant sur l'Atlantique depuis la Scandinavie vont offrir une dorsale entre les deux lieux et passant par les Iles britanniques nous protégeant durant ce temps et permettant après que les derniers résidus pluvieux autour d'une goutte froide coincée en méditerranée occidentale s'évacuent par l'Est lundi et mardi, un temps plutôt agréable sous les cumulus de beau temps, une bonne chaleur en journée même si les matinées seront parfois fraîches à l'Est. C'est que le flux va tourner au nord avec l'installation des hautes pressions sur l'Atlantique. Avec le soleil de juin, si la nébulosité n'est pas trop importante, il fait très bon en journée, mais les matinées peuvent être très fraiches. Le problème c'est que ça va se gâter car nos dépressions scandinaves se voyant offrir un boulevard et entrainées par les hauts géopotentiels atlantiques ne vont avoir qu'une envie : migrer vers le sud et instaurer un talweg. Ainsi, en allant vers le week-end du 15, les nuages pourraient arriver par le nord et sans soleil inutile de vous dire qu'il ne fera plus chaud du tout en journée. Au gré des dépressions, le flux pourra tourner à l'ouest, mais ce sera alors pour acceuillir la pluie ! Des perspectives guères brillantes à une semaine de l'été astronomique : si ces conditions sont récurrentes cet été, il ne va pas être bien beau... On a crû que la chaleur reviendrait en force : que nenni ! Ce flux de nord de plus en plus perturbé est pour l'heure le scénario dominant, en particulier sur les runs américains de GFS et ENS... Heureusement, l'espoir existe comme nous le rappelle le modèle européen ECWFM : les hautes pressions migrent toujours vers l'Est tant qu'il n'y a pas blocage. Si nos hauts géopotentiels atlantiques n'ont pas la mauvaise idée d'aller constituer un GA (anticyclone groenlandais) en blocage, on peut encore espérer les voir arriver par le sud-ouest, détournant ainsi le flux de nord (et toutes les dépressions automnales qui coulisseraient à l'avant en toboggan) sur la mer Baltique et nous remettant dans des conditions tout à fait normales en moyenne pour la saison. Wait and see ! Florent.
  23. Beaucoup d'eau après fin de printemps chaude sur le massif vosgien, mais qui n'a pas pour autant permis les excusions sous la menace permanente des orages... L'été pourrait revenir à partir de la Saint-Médard, mais les orages aussi ! D'ici là encore de la pluie et de la fraicheur. Florent.
  24. florent76

    Met-evolution

    On pourrait même dire incompréhensible !Très belles cartes, mais on ne sait absolument pas ce qui est présenté ! Pour ce que je comprends, c'est la probabilité de survenue d'un phénomène ! Par exemple de peu de chance à une quasi certitude d'avoir des orages par exemple. On ne sais à aucun moment l'intensité du phénomène en question. Est-ce que j'ai bien compris ??? Là où ça devient très nébuleux, c'est quand ces probabilités de déclenchement sont corrélées avec le "risque du danger". On peut avoir des orages isolés possible, donc probabilité jaune, mais extrêmement violent par exemple... Autre exemple : on peut avoir la quasi-certitude d'une tempête sur les 3/4 du pays, probabilité violette donc, mais avec une force des vents dont la période de retour est annuelle, ainsi pas de grands dangers. Ca ne colle pas cette affaire... Ou on fait une carte de risque autrement appelé de vigilance, ou on fait une carte d'occurence d'un phénomène, mais on ne peut pas faire les deux à la fois... Il est écrit : "Les pages seront complétées et des explications seront apportées dans les prochaines heures." On devrait tout comprendre très vite ! /emoticons/wink@2x.png 2x" width="20" height="20"> Florent.
  25. Yep ! Trois grands habitués du forum de plus : ça sera très sympa de mieux vous connaître si vous venez tous depuis le temps qu'on se croise ici ! Bravo et merci Yann et à tous ceux qui participent pour toute l'organisation, cette année tu as fait les choses en grand !Florent.
×
×
  • Create New...