gugo

Du 28 novembre au 4 décembre 2016 prévisions météo semaine 48

206 messages dans ce sujet

Bonjour,

 

J'ouvre ce nouveau topic qui pourrait bien faire le bonheur des uns et le malheur des autres en ce début d'hiver météorologique.

 

On a un gros doute sur le placement de l'anticyclone.

Deux possibilités, soit il se maintient sur le Ryaume Unis voir plus haut et le froid arriverait par l'est ou bien cet anticyclone tente de monter puis dégringole sur nous très vite avec donc un temps mou supérieur aux normes. Bien malin sera celui qui devinera la solution quand on voit le diagramme:

 

graphe_ens3_wgg0.gif

 

 

Pour représenter deux possibilités différentes d'évolution de l'anticyclone,  on a GFS18z et GEM 0z. Les deux derniers CEP étant des situations intermédiaires:

 

gem-0-222_uss3.png

 

gfs-0-234_ubo2.png

 

 

A la vu des déterministes de ce soir je pense que l'évolution du début de topic ne serait pas exceptionnel,  un simple petit drain de froid. Même si sur certains scénarios les ensembles prévoient un blocage plus solide laissant le froid venir.....

Mais par contre on suivra la suite très ouverte comme on le voit par l'ensemble et c'est bien là que de grosses déceptions pourraient avoir lieu pour certains, genre le dernier GFS18z avec son bel anticyclone sur l'ouest de la France laissant le froid débouler en Europe centrale...

 

Bonnes prévisions. Il est minuit vous pouvez xD.

Gugo. 

Modifié par gugo
4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Attention gugo, tu prends des cartes à 850hpa. Des températures sous cloche anticyclonique et sans vent en vette période peuvent vite devenir glaciales (phénomènes de basses couches ou inversions). Bon nous n'en sommes pas à étudier ça encore tant la prévision est mal cernée.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Riki58 a dit :

Attention gugo, tu prends des cartes à 850hpa. Des températures sous cloche anticyclonique et sans vent en vette période peuvent vite devenir glaciales (phénomènes de basses couches ou inversions). Bon nous n'en sommes pas à étudier ça encore tant la prévision est mal cernée.

Déjà non c'est des z500 les cartes que j'ai mis, hormis le diagramme ou les courbes du haut sont à 850hPa. 

Ensuite c'est peut être pour ça que j'en ai pratiquement pas parlé ( voir dernier paragraphe)? Il n'y a pas de grande d'utilité d'en parler car si ça se trouve on va se retrouver avec un antyiclonce sur nous et on va rien comprendre. Au plus grand plaisir de @Sky Blue

 

On le voit par le diagramme,  c'est vrai que ce matin la moyenne à encore pris un coup en passant sous les 0°C à Paris, mais ce n'est pas pour autant que les scénarios doux ont disparu. 

 

graphe_ens3_kom5.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui c'est le foutoir. Quand on voit le dernier GFS avec un vortex polaire littéralement sur nous début décembre (carte peu probable, plutôt rêveuse), ça montre a quel point la situation est complexe.

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le mode hiver n'est pas vraiment activé sur nos modèles hormis sur des échéances peu commentables mais ce qui est rassurant c'est qu'on ne trouve pas de courbes ou de modèles qui nous colle de gros excédents thermiques hormis de petits pics très passagers. Cette fin d'année est nettement plus neutre qu'en début d'année et ce sur une grande partie de l'Europe avec aux choix des secteurs qui soufflent le chaud et le froid assez équitablement ou alors des secteurs qui ne connaissent pas de gros écarts comme chez nous en France.

 

Cela ne semble pas évoluer dans le courant des prochains jours avec une Europe continentale qui va progressivement retrouver des temperatures sous les normes après avoir eu un pic de douceur et une Europe Occidentale à peu près dans les normes après avoir eu un coup de frais dans un premier temps, un coup de douceur ensuite puis un retour aux normales pour la suite. 

 

Et si c'était la tendance des prochains mois après tout ? 

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Riki58 a dit :

Oui c'est le foutoir. Quand on voit le dernier GFS avec un vortex polaire littéralement sur nous début décembre (carte peu probable, plutôt rêveuse), ça montre a quel point la situation est complexe.

 

Pour le coup non ce n'est pas improbable. C'est typique d'un blocage hivernale avec une coulée froide par le nord. C'est encore très loin comme échéance mais la configuration atypique de cette fin novembre peut engendrer quelques décalages par rapport à d'habitude et notamment des dorsales situées un peu plus à l'ouest que d'habitude. On peut donc, sans que ça soit une certitude, s'attendre à des coulées froides plus intenses que la moyenne.

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour!

 

Ce qui rend passionnant la période de ce topic, c'est que tout est possible et c'est déjà en soi une originalité...Même les scenarios plus rares ne sont pas avec une probabilité proche du "0".

C'est aussi le moment où l'on pourra commencer à privilégier une évolution qui est incertain... Mais je suis sûr d'une chose: ce topic va être fortement animé!!!:D

 

http://www.lyon-meteo.net

 

Les diagrammes montrent cette totale incertitude...

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On distingue nettement un effondrement de la fiabilité à partir du 30 novembre.

Dimanche.png

1) Pour le début de semaine, nous resterions sous le blocage avec un temps sec au nord, assez frais, plus instable et humide dans le sud.

Dimanche.png

 

2) La suite devient vite difficile à appréhender.

Le blocage étendrait son influence soit vers l'est (a) soit vers l'ouest vers l'Atlantique (b). Dans ce cas là le vortex polaire très compacte en embuscade dans la mer de Kara chercherait à aller vers le sud en passant soit par l'Atlantique (a) soit sur l'Europe (b ; b' ).

2) Dimanche.png

 

Le scénario (a)  favoriserait donc une résistance de la circulation zonal vers l'Islande avec des hautes pressions toujours sur l'Europe.

ex GFS6z 

gfs-0-252.png?6

Le scénario (b) verrait l'installation d'une solide barrière de HG sur l'Atlantique qui tendrait à rejoindre les hautes pressions présente sur le coté américain de l'Arctique (scénario b')

ex CEP0z (b)   et GFS0z (b')

ECM1-240.GIF?20-12gfs-0-300.png

 

 

 

7 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Globalement les hautes pression n’ont pas l air d être en mesure de remonter efficacement sur le Groenland pour nous pulser une couler froide 

du coup on pourrais  se retrouver  noyers dans une vaste zone anticyclonique avec des températures qui dépendrons de la provenance du flux

merci a ceux qui nous font des analyses détaillées et entretienne l espoir ........

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, gab89 a dit :

Globalement les hautes pression(s) n’ont pas l'air d être en mesure de remonter efficacement sur le Groenland pour nous pulser une couler(ée) froide 

du coup on pourrais(ait)  se retrouver  noyers(é) dans une vaste zone anticyclonique avec des températures qui dépendrons(t) de la provenance du flux

merci a ceux qui nous font des analyses détaillées et entretienne(ent) l'espoir ........

 

 

 

ça pique les yeux...

Un effort d'écriture serait bienvenu.... En rouge quelques corrections.

Merci.

4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Sinon GFS12z revient sur son scénario du matin avec la jonction AA-AP suivi de la mise en place d'une NAO- particulièrement cyclonique. Exactement comme en 2010 à la même période.

3 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 17 minutes, faycal a dit :

 

Sinon GFS12z revient sur son scénario du matin avec la jonction AA-AP suivi de la mise en place d'une NAO- particulièrement cyclonique. Exactement comme en 2010 à la même période.

Tout à fait faycal, les scenari n'ont pas encore finis de danser, mais signal qui commence à se répéter. 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le moment l'hiver arrive le premier décembre, mais c'est que l'hiver météo à ce jour.

On attends la suite.

avg-500.png?run=run12model

avg-850.png?run=run12model

500_moy.png

 

850_moy.png

Modifié par Sky Blue
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Début de topic qui semble plutôt cerné quand on voit le panel:

 

gens_panel_etu3.png

 

 

Cependant, il reste des détails qui auront leur importance à plus long terme. On voit que ça descend progressivement avec des scénarios qui évoluent différemment selon les réglages en début de topic:

 

graphe_ens3_zwe2.gif

Modifié par gugo
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne serais pas étonné de voir l'effondrement du cut off, dès la toute fin du prochain we, pour un net flux maritime si l'option gefs se retrouve sur cep ce soir . Les réactualisations des modèles à venir risquent de raccourcir le délai ;)

Modifié par pablo25

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, faycal a dit :

 

Sinon GFS12z revient sur son scénario du matin avec la jonction AA-AP suivi de la mise en place d'une NAO- particulièrement cyclonique. Exactement comme en 2010 à la même période.

 

Pour mémoire, une jonction AA-AP à la mode de 2010 à la même période, c'était ça :

 

gfsnh-2010112612-0-6_vgc8.png

 

 

Je ne sais pas trop où vous trouvez des similitudes avec le GFS de ce soir, même en regardant à des échéances déraisonnables...

 

 

Je vais vous livrer une réflexion d'ordre plus général ce soir, mais qui n'est pas sans rapport avec la prévision du temps pour la semaine considérée par ce topic. Actuellement, nous sommes toujours dans le schéma particulièrement atypique qui persiste depuis plusieurs semaines, et qui au niveau des anomalies de température se matérialise avant tout par une énorme piscine d'air froid plaquée en Sibérie, et une surchauffe inédite du bassin arctique :

 

 

KH.png

 

 

Et si c'est intéressant d'en parler, c'est parce que ce schéma vit probablement ses derniers jours, avec une synoptique qui serait plus ou moins sur la voie d'une certaine normalisation. La où touche du doigt les failles du calcul de l'AO (et les gros risques que l'on peut prendre à vouloir faire de la prévision en regardant cet indice), c'est que dans les prévisions actuelles l'indice est vu rester globalement bien négatif :

 

ao.sprd2.gif

 

 

Cela étant, comparons la situation actuelle en ce qui concerne la répartition des masses d'air, et la prévision (lissée par ensembliste) à J+5 et J+10 :

 

 

EDH0-0_ffn3.GIF

 

EDH0-120_wwn5.GIF

 

EDH0-240_qij5.GIF

 

 

J'ai utilisé l'ensembliste du CEP pour cette illustration, mais celui de GFS est clairement de la même veine : on est, sauf grand retournement de dernière minute, sur le point de recentrer l'essentiel des masses froides de l'hémisphère à une position plus normale, c'est à dire en Arctique. Et partant, de revenir sur un schéma de répartition des masses d'air beaucoup plus habituel, proche de ce que l'on attend traditionnellement de conditions AO+.

 

Illustration, voici les anomalies de température entrevues à l'échéance du 27 novembre, juste avant de rentrer dans la semaine concernée par ce topic :

 

KH2.png

 

 

Le ballon d'air froid sibérien a été percé et ses restes sont en train de se diffuser un peu partout en perdant peu à peu de leur vigueur. L'Arctique surchauffe toujours, mais il est sur la voie d'un net refroidissement sur la semaine à venir - et au passage, cela devrait mettre un coup de fouet à une embâcle de la banquise actuellement en pleine déroute. Notez au passage le rebond logique de l'anomalie de l'hémisphère dans son ensemble, de près d'un demi-degré. Des bonds très importants de ce genre ne sont pas inhabituels, mais celui-ci est tout de même particulièrement marqué.

 

Bon sinon, quelles conséquences concrètes de tout cela ?

 

La première, c'est qu'avec une reconcentration des masses froides sur l'Arctique, on va probablement assister à un certain renforcement du vortex troposphérique, l'Arctique devenant un peu plus solide et résistant face aux tentatives de remontées douces. Cela ne verrouille rien avec certitude, bien entendu, mais cela signifie quand même que la probabilité de voir se mettre en place un blocage nordique (suffisamment pour drainer un froid conséquent) sur la semaine considérée dans ce topic va être un peu amoindrie. Ce signal est visible sur les ensemblistes, qui dans l'ensemble rechignent à entrevoir de véritables ouvertures de notre côté de l'hémisphère : les bas géopotentiels restent largement favorisés du Groenland au nord de la Scandinavie. Même si on se méfiera du caractère lissé des ensemblistes à J+10 qui a tendance à louper la mise en place de séquences méridiennes significatives, ce n'est pas toujours à tort qu'ils envoient des signaux comme celui-ci.

 

GEFS continue d'envoyer un signal de NAO restant toutefois plus ou moins négative (incertitudes nettes à compter du 28) .. mais vu que depuis septembre il sous estime systématiquement cet indice, on va garder les gants avec cette option. Un certain maintien d'une circulation zonale, même si elle se fait à assez haute latitude, me semble (avis personnel) une option bien plus robuste.

 

La seconde, c'est que régulièrement lorsque l'on observe l'effondrement d'une vaste dynamique qui durait depuis plusieurs semaines (ici, la dichotomie entre l'Arctique et la Sibérie), c'est qu'on est sur le point de marquer un profond changement de circulation à l'échelle de l'hémisphère. Il n'est pas impossible que cette semaine marque un début de transition vers un autre schéma d'ensemble (?), mais bien malin qui pourrait dire vers quoi. Avis personnel, le schéma de ces dernières semaines, avec ses tentatives à répétition de remontées anticycloniques foireuses en Atlantique ne me manquerait pas s'il venait à passer à la main à autre chose, peut importe cet autre chose.

Modifié par TreizeVents
Orthographe..
33 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Gugo ça descend mais à 10 jours d'échéance. Je ne pense pas qu'il faille prêter une attention particulière au delà.

Mais on devrait connaitre un rafraichissement dans les basses couches avant avec la continentalisation du flux pendant quelques jours.

En l''état actuel des modélisations, je ne vois pas de refroidissement sérieux à venir.

 

1 personne aime ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton excellent post 13V qui remet les choses en ordre. Et modifie les dires trop positif de certains par moment (moi le premier par moment :$)
 

à l’instant, Jack75 a dit :

Oui Gugo ça descend mais à 10 jours d'échéance. Je ne pense pas qu'il faille prêter une attention particulière au delà.

Oui c'est à 240h mais ça montre que c'est à ce moment que la situation clé se produit pour la suite du topic et des jours à venir. On voit qu'on peut vite se retrouver avec un schéma virant au zonal (on le voit par le panel) ou un schéma virant au flux d'est ou nord (selon les modélisations) favorisant une potentielle arrivé de la fraîcheur/ du froid (encore là on le voit par le panel).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, TreizeVents a dit :

 

Bon sinon, quelles conséquences concrètes de tout cela ?

 

La première, c'est qu'avec une reconcentration des masses froides sur l'Arctique, on va probablement assister à un certain renforcement du vortex troposphérique, l'Arctique devenant un peu plus solide et résistant face aux tentatives de remontées douces. Cela ne verrouille rien avec certitude, bien entendu, mais cela signifie quand même que la probabilité de voir se mettre en place un blocage nordique (suffisamment pour drainer un froid conséquent) sur la semaine considérée dans ce topic va être un peu amoindrie. Ce signal est visible sur les ensemblistes, qui dans l'ensemble rechignent à entrevoir de véritables ouvertures de notre côté de l'hémisphère : les bas géopotentiels restent largement favorisés du Groenland au nord de la Scandinavie. Même si on se méfiera du caractère lissé des ensemblistes à J+10 qui a tendance à louper la mise en place de séquences méridiennes significatives, ce n'est pas toujours à tort qu'ils envoient des signaux comme celui-ci.

La reconstitution du vortex polaire ne veut pas forçement dire retour d'un schéma AO+. Surtout que le refroidissement de l'Arctique est surtout vu en basse couche, n'est ce pas ?

gensnh-21-5-300.png

Au contraire, le retour d'un cyclonisme marqué dans des zones clés permettrait la formation de vraie dorsale. C'est tout ce qui nous manque cette année.

Paradoxalement, la faiblesse du jet empêche  l'émergence de crete d'altitude suffisament puissante pour engendrer de vraie flux méridiens.

 

Modifié par Sebaas
quote corrigé
4 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, faycal a dit :

La reconstitution du vortex polaire ne veut pas forçement dire retour d'un schéma AO+. Surtout que le refroidissement de l'Arctique est surtout vu en basse couche, n'est ce pas ?

 

Au contraire, le retour d'un cyclonisme marqué dans des zones clés permettrait la formation de vraie dorsale. C'est tout ce qui nous manque cette année.

Paradoxalement, la faiblesse du jet empêche  l'émergence de crete d'altitude suffisament puissante pour engendrer de vraie flux méridiens.

 

 

Ce qui rend le débat difficile, c'est qu'il n'existe pas un schéma type d'AO, et que du coup tout le monde peut mettre une vision différente de ce qu'il entend sous cette notion. Ce qui rend le débat encore plus difficile, c'est qu'on se rend compte que le réchauffement global, via l'amplification arctique, fausse le jeu en dédoublant la notion d'AO. Je ne saurais pas trop comment l'expliquer de manière simple et j'en n'ai pas forcément le temps, mais pour imager les choses :

 

- Il existe une AO "pure", dont les variations (dans le négatif ou le positif) sont surtout la conséquence de dynamiques synoptiques (blocages, grands échanges méridiens). C'est l'AO de référence, celle qui fonde l'essentiel des débats sur le sujet, et celle qui permet d'établir et d'étudier des schémas corrélations sur les anomalies de températures au niveau de l'hémisphère.

- A côté de ça, il existe une mécanique propre au phénomène d'amplification Arctique (réchauffement), qui impacte les grands schémas d'organisation du vortex troposphérique avec des conséquences très concrètes sur les répartitions d'anomalies de température dans l'hémisphère. C'est ce qu'on pourrait appeler l'AO perturbatrice, ou (le terme va hérisser le poil de certains membres) l'AO anthropique.

 

Sauf que derrière cela, il n'existe qu'un seul indice AO, calculé à partir d'une fonction mathématique (EOF) sur les anomalies de géopotentiels. Et cette formule de calcul, telle qu'elle existe aujourd'hui, est incapable de différenciation entre ces deux. Ce ne serait pas trop grave, si les deux agissaient dans les mêmes orientations générales. C'est l'inverse, elles ont tendance à se contredire. Pour ceux qui voudraient creuser un peu le sujet (ardu s'il en est), je vous invite à lire ceci.

 

Du coup, qu'est-ce qu'une AO négative ou positive ?

 

Dans sa fonction "pure", l'AO nous dit que quand elle est négative, on observe un régime de décrochages arctiques dirigés depuis le nord-ouest canadien vers le sud-est des Etats-Unis, avec des vagues de froid massives chez l'oncle Sam. En octobre dernier, on a battu tous les records d'AO négative pour ce mois et l'est des Etats-Unis a connu l'un des mois d'octobre les plus chauds de son histoire. L'AO "pure" nous dit aussi que des échanges méridiens très importants sont à l'oeuvre en Eurasie quand elle est très négative. En octobre dernier, record d'AO-, et platitude des échanges méridiens. La Sibérie s'est refroidie par rayonnement et parce qu'il n'y avait quasiment aucune circulation d'air pour évacuer, pendant que l'Arctique baigne dans la même masse d'air depuis deux mois. En fait, la conclusion que l'on pourrait faire, c'est qu'en octobre dernier on a eu une AO- anthropique.

 

C'est pour ça qu'à titre personnel, mais je ne prétend certainement pas qu'il s'agit d'une vérité absolue, ce que j'attend le plus de la notion d'AO c'est de savoir si les masses d'air froid sont plutôt concentrées au pôle (AO+), ou si elles ont tendance à être mobiles et/ou décalées sur les continents. Parce qu'au final, c'est à peu près la seule idée générale qui rassemble encore les deux visions de cet indice. Ca par exemple c'est à mon sens une vraie AO- :

 

archivesnh-1991-12-4-0-1.png

archivesnh-2007-12-1-0-1.png

 

 

Pour rappel comparatif :

 

EDH0-240_qij5.GIF

 

 

Citation

 

Au contraire, le retour d'un cyclonisme marqué dans des zones clés permettrait la formation de vraie dorsale. C'est tout ce qui nous manque cette année.

Paradoxalement, la faiblesse du jet empêche  l'émergence de crete d'altitude suffisament puissante pour engendrer de vraie flux méridiens.

 

 

Avis personnel encore, c'est justement parce qu'on n'était pas dans conditions AO- normale qu'on n'a pas su développer un cyclonisme marqué dans les zones clés comme tu dis, et le fond de mon propos sur l'histoire de la reconstitution du vortex troposphérique c'était qu'avec une resolidification de l'air froid sur l'Arctique, ça va être justement plus compliqué de mettre le but pile où il faut. Pour le jet, j'aurais eu d'ailleurs la vision inverse : c'est parce qu'il y a toujours eu une foutue reprise (souvent temporaire et chétive) sur le nord Atlantique ces dernières semaines, qu'il n'y a pas eu d'émergence de crête d'altitude durable, elles sont toutes passées à la guillotine.

 

23 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heureusement que "tu n'avais pas le temps"  Stéphane ... lol. En tout cas merci à toi. 

8 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour en revenir à l'excellent message de 13V ci dessus,  il est perceptible qu'il y a des gros ratés dans nos oscillations avec l'AO comme chef de file du mouvement oscillatoire.

L'amplification Arctique édulcore probablement la pertinence de l'AO pour la prévision au niveau HN, peut être l'une des raisons des flops récents de l'AER, pas de méprises néanmoins ce sont des scientifiques, moi pas et mon avis n'est que personnel et sans fondements scientifiques. 

 On s'aperçoit aisément qu'il y a un intrus qui perturbe la variabilité naturelle et de ce fait toutes les oscillations qui la compose.(AO-NAO-ENSO-QBO-MJO etc, etc)

C'est un sujet vaste et complexe qui me dépasse largement , mais je cautionne une fois de plus les messages de Stéphane.(quelle chance nous avons de l'avoir avec nous)

En conclusion, il faut identifier puis éradiquer l'intrus, tout un programme les amis.

Il faudra une volonté politique forte associée à une prise de conscience massive et active , mais c'est un autre sujet très loin du LT. 

 

Sinon, pour en revenir au sujet, nos 2 DET principaux sont très proches à horizon 8 jours, ce n'est pas si courant une telle harmonie à plus d'une semaine.

Probablement un gage de fiabilité pour la prévision jusqu'à fin Novembre.

500.png?run=run00model

500.png

Ce n'est pas hivernal à ce jour, un temps calme à cette saison ne garanti pas le soleil pour autant et tout dépendra du flux final pour notre petite France.

A voir pour la suite à TLT.

850.png?run=run00model

 

850.png

Modifié par Sky Blue
2 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On retrouve un schéma plus classique et que l'on a déjà vu ces dernières années sur nos modèles, a savoir un AA englobant toute l'europe de l'ouest et des décrochages arctiques sur toute l'europe centrale et de l'est. Sacrée accumulation d'air froid la-bas encore.

Chez nous, un temps calme, qui devrait faire du bien aux régions qui vont ramasser des lames d'eau et du vent cette semaine. Il faudra juste surveiller l'orientation des vents en basses couches, si petit flux continental, ça ne devrait pas voler très haut les après-midi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le retour d'un temps calme ça reste a voir car on a toujours notre GF qui tournicote sur l'Espagne en début de semaine,quand au flux d'Est il sera bien modeste et surtout réservé au week-end précédent avec dés lundi le pseudo anti britannique qui va commencer a se faire bousculer sur son flanc occidental poussé par la reprise du cyclonisme nord atlantique.

L'affaissement de cette bulle anticyclonique vers le sud va orienter très probablement et temporairement le flux au sud-est,il n'est donc pas dit du tout que le sud-est ne soit pas encore concerné par de la flotte en début d'échéance jusqu'a ce que les bas géos Atlantiques viennent intéragir avec ceux situés en méditerranée en orientant franchement et sans doute définitivement pour le reste de la semaine le flux a l'ouest.

ECM1-168.GIF

 

Et dés le lendemain...

gfs-0-192.png

 

Je fais volontairement "un mix" entre les deux déterministes.

 

La suite rentrerai dans un shéma on ne peut plus classique,léger retrait des HP sur l'Atlantique et retour d'un courant d'ouest,la baroclinie semble prendre une orientation nord-ouest dans un premier temps (la suite apparaissant bien vilaine aujourd'hui)

ECM1-216.GIF

naefs-0-0-240_pef4.png

 

 

 

Modifié par cédric du Lot
6 personnes aiment ça

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Cédric fait bien de le signaler, l'omniprésence de noyaux de basse tropo sur la péninsule Ibérique menace encore le bassin MED.

La France restant à LT entre les HP atlantique et continentales, comme souvent au carrefour d'influences diverses. .

pvu15.png?run=run06model

Une bonne vieille NAO+ n'est pas à exclure pour le début de l'hiver météo.

500_moy.png?run=run00model

 

 

 

Modifié par Sky Blue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.