gugo

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    1 486
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    10

4 abonnés

À propos de gugo

  • Rang
    Cumulus humilis
  • Date de naissance 06/10/2000

Personal Information

  • Lieu
    Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Visiteurs récents du profil

4 735 visualisations du profil
  1. Il aurait du partir lors de sa première année ou il avait fait 5 ème du tour... sois chez sky équipe encore fleurissante ou plus tot chez l'ex Garmin devenu Cannondale. Car la BMC la détruit....
  2. Dumoulin j'ai peur qu'il ne tienne pas en 3 ème semaine surtout vu la difficulté de ce 100eme Giro en 3 ème semaine. Il tiendra si les grimpeurs ne dynamitent pas les étapes. En plus Dumoulin risque de vite être seul sans équipier dans les étapes de haute montagne avec plusieurs cols. Pour Pinot s'il fallait un jour sans le meilleur était hier. Car il limite la casse face à tout le monde (sauf Dumoulin) alors qu'il aurait eu un jour sans en montagne bah là il aurait pu prendre bien plus chère.
  3. Alors pour le gras: Personnellement je cherche la divergence oui tousi les scénarios perdent 10°C voir plus, certains scénarios avec un léger temps de retard mais ça diminue dans tous les cas . Cependant je viens de voir le dernier GFS effectivement il a bien changé sa vision graçe à l'anomalie des acores bien solide. A voir ce que dis l'ensemble du 12z si le run est isolé ou pas. En souligné : Ça j'appelle pas ça la bouilloire surtout sous flux de nord ouest (donc humide sûrement même) avec l'anticyclone trop à l'ouest de la France. Seulement le dimanche après midi des températures assez douces pourrait réapparaître sous dégradé SO-NE. Italique : Pour le coup je suis d'accord avec toi mais pas dans le sens bouilloire.... sachant que la pulsion serait s'échapper en Europe centrale.... Dis donc monsieur le trolleur de l'été dernier et de cet hiver à voir toujours du chaud partout serait il de retour?
  4. Bonjour, La situation semble plutôt bien fixé jusqu'à notre week end de topic à l'heure actuelle. En effet on observe chez les deux déterministes GFS-CEP une très forte pulsion d'HP. Tout ceci serait propulser par une anomalie au niveau des acores qui enracine bien cette pulsion. Cette anomalie est dû à la perturbation en plus haute latitude qui est placé différemment entre GFS-CEP, au nord de l'Islande pour l'un au sud de d'Islande pour l'autre. Cette différence semble anodine mais il faut rester méfiant car malgré la grande fiabilité de la situation maintenant c'est bien la chose qui pourrait venir tout chambouler. Mais quand on voit l'ensemble GFS et ses courbes qui ont toutes le même comportement, on peut se dire que c'est presque fait. On risque de se diriger vers une augmentation des températures assez forte sous dégradé sud-ouest / nord est, dans le sud ouest les 30 °C seront vraisemblablement dépassé. On attendra de se rapprocher de l'échéance pour plus de détail. Mais j'insiste gardons un oeil à la dépression au niveau de l'Islande qui pourrait nous jouer un mauvais tour. En suite ça semble également assez net on va vers un possible scénario orageux. Mais on observe deux possibilités différentes entre GFS et CEP. Chez l'américain on aurait la dépression dont on parlait au niveau de l'Islande qui irait vers la scandinavie tout en produisant un dégradé nord-sud en France au niveau du temps: Chez CEP cette dépression irait s'intensifier en atlantique provoquant un dégradé sud est nord ouest assez humide. Dans tous les cas on voit par l'ensemble une chute des températures car le temps changera. On observe sur le panel que les deux scénarios sont possible entre GFS ET CEP: Il est clair que la dépression au niveau de l'Islande va jouer un rôle directeur pour toute notre semaine. Un début de semaine particulièrement chaud eSt très probable. Avant un possible passage à un temps orageux. Affaire à suivre...
  5. Que dire du CEP 0z et du 6z
  6. Tout d'abord, c'est un peu provocateur de dire ça après l’excellent poste de Fil bien détaillé.... Et puis d'accord condition anticyclonique mais qu'elle condition. Et oui comme la très bien expliqué Fil les divergences sont présente et on a beau avoir une pression élevé le temps reste très incertains. En effet il suffit de comparer comme l'a fait Fil les deux déterministes: Chez GFS on a une forte pulsion dirigé par la perturbation proches des acores, mais cette pulsion ne peut monter haut à cause d'une perturbation situé au nord du Royaume Unis, on a un resserrement des isobares qui est largement voyant. Et de ce fait le temps sur le nord de la France ne serait pas aussi beau qu'on ne le pense avec un flux d'ouest-sud-ouest humide. Dans le sud ça serai plus clément avec un flux de sud-ouest. Donc malgré des conditions anticycloniques le temps pourrait bien rester instable notamment sur le nord de la france Chez CEP on tout autre chose avec oui encore un temps assez anticyclonique mais pas si beau qu'il en a l'air. En effet la pulsion vu sur GFS s’élèverait bien plus facilement en haute latitude mais elle serait bien plus à l'ouest à cause, du système dépressionnaire bien plus à l'ouest. Pour pimenter le tout on aurait de petites anomalies qui se baladeraient en Europe à cause de l'AS très voyant sur la carte du mardi, provoquant un type de temps pas si beau. Et oui bonjour le flux de nord-est ou nord... possiblement humide pour le nord de la France... Enfin sans parler des scénarios du panel voyant des dépressions en plein sur le royaume unis donnant du mauvais temps pour sous flux d'ouest de façon plus intense que le DET. Je suis de l'avis de Fil pour ce qui est de la suite quand on voit la tête des diagrammes en Alsace ça semble bien compliqué pour la suite de déterminer la suite, tout se jouera sur les détails de la situation anticyclonique prévu en début de semaine: Donc non on a pas un vrai retour des conditions anticyclonique (car dans ce cas c'est beau soleil et douceur) comme tu le dis @kevinsimon10, mais plutôt un retour d'une situation anticyclonique mais avec des facteurs qui ferait que le temps ne serait pas si beau surtout dans le nord. Bonne journée. Gugo.
  7. Pour remplacer le tchat qui n'est plus accessible vous avez celui ci https://discord.gg/hycfB Qui avait déjà servit pendant l'hiver. On vous attend
  8. Ou bien passer par un hebergeur d'image Ou encore meilleure solution devenir adhérent pour avoir un grand espace de stockage
  9. J'adorerai entendre Sky Blue dire ça en hiver
  10. Ou je voulais en venir? C'est que la synoptique est loin d'être fixer comme piuvait le faire entendre Fil67 et le drain froid n'est pas fait même si c'est peut être la situation favorable
  11. La ligne d’orage avance bien, on peut distinguer une séparation à l'approche du massif central on dirait bien: https://www.lightningmaps.org/#m=sat;r=0;t=3;s=0;o=0;b=;n=0;y=46.2095;x=2.2601;z=7;d=2;dl=2;dc=0;
  12. Bonjour, (Conclusion en fin de poste pour les flemmards ) Malgré une phrase qui permet de prouver qu'on doit rester prudent je te trouve très confiant Fil67 pour la situation du début de semaine. En effet on a plusieurs éléments qui permettent de contredire la situation qui semble si bien huilé par l'accord GFS-CEP à 192h (seulement) et l'image des diagrammes qui sont je trouve un peu trompeur. Premièrement: On observe des différences des 168h (topic précédent) assez notable entre le duo GFS/CEP et GEM-le panel GFS pour l'échéance à 192h dont tu parlais. Petite comparaison ci-dessous: On voit 3 comportements différents de la goutte froide du topic précédent: - GFS avec une goutte froide (celle du topic précédent) qui se joint principalement au système dépressionnaire des acores. A une coulée froide dans le centre Russie et surtout un anticyclone Groenlandais non alimenté par la dorsale à l'ouest atlantique: - CEP semble semblable mais en vérité non. Tout d'abord la goutte froide se sépare en deux, une partie rejoint le système dépressionnaire des acores et l'autre la coulée froide en Russie qui est bien plus à l'ouest que GFS. Mais surtout ce qui est notable, c'est l’anticyclone groenlandais qui est très conséquent en s'étendant jusqu'aux Iles Svalbard et qui est alimenté par la dorsale à l'ouest de l'atlantique (même légende que chez GFS) : -GEM lui envoie la goutte froide totalement du coté Russie mais la coulée est bien plus dans la partie centre de la Russie mais reste assez étendu, car l'anticyclone groenlandais est plus conséquent que GFS mais moins que CEP. C'est un peu l'entre deux. L'alimentation à l'ouest atlantique est bien là (même légende que chez GFS): J'en viens donc au résultat de ses différences. En effet on observe les prémices de comportement de temps différents à 192h, à 216h c'est un peu plus conséquent et à 240h c'est très voyant. : Le lundi à 192h, chez GFS on observe une situation particulièrement belle avec une pulsion chaude avec un flux plein sud (En gris (manque de qualité désolé) pulsions atlantique allant en haute latitude, en noir pulsion venant du continent africains dû au système dépressionnaire et en violet-rose le comportement du drain froid. Même légende pour les 6 prochaines cartes.): Alors que chez CEP un dégradé ouest-est s'installe avec la coulée froide qui se rapproche de l'Europe centrale, à cause de l’anticyclone au-dessus de la coulée. Chez GEM le dégradé est bien plus marqué déjà mais la coulée reste bien plus à l'est à cause de l’anticyclone qui n'arrive pas à vraiment détruire le VP et passer au-dessus de la coulée froide. La synoptique à l’échelle Européenne voir de la France est donc déjà différente contrairement à ce que tu sembles dire : Je saute 216h pour faire moins long. A 240h le mercredi les différences sont énormes. On a tout d'abord GFS qui nous sort un énorme contraste nord-sud. La coulée froide se rapprocherait de nous car la veille anticyclone passerait au-dessus de la coulée ce qui favorise un rapprochement vers l’Europe centrale-ouest. Chez CEP on a une réalimentation de la coulée, alors que le premier drain se rapprocherait considérablement de nous par l'appel du système dépressionnaire en atlantique, on aurait là aussi un contraste nord sud mais moins conséquent que GFS. Chez GEM c'est plutôt du classique on a une reprise de la dominance dépressionnaire en atlantique, empêchant le développement des HPs en haute latitude, la coulée resterait en Eurpe de l'est pendant que nous, on servirait de dorsale pour une coulée froide conséquente en Europe de l'est. On observe donc 3 fortes différences entre les déterministes. Quand on regarde le panel et non les graphes la situation est tout autant incertaine: Les 3 scénarios différents de 192 à 240h chez les déterministes présents. Même si on a un scénario prédominant qui est le scénario GEM avec le contrôle et 11 scénarios qui le suivent. Alors qu'on n’a seulement 4 scénarios à la GFS et 5 à la CEP qui sont moins conséquent que ce que prévoit le déterministe CEP. Au niveau de CEP quand on prend le diagramme de Colmar on se rend bien compte que les possibilités GEM sont possible tout comme les scénarios CEP avec un diagramme très éclaté, mais aussi une situation d'entre deux à la GFS semble possible. Chez l'ensemble CEP on a donc quelque chose de moins distinct que chez GFS. On a donc une goutte froide vers les 168h et un comportement anticyclonique qui auront un role très important pour déterminer la situation que l'on aura. Deuxièmement, les différences d'un run à l'autre. Effectivement on peut commencer par les derniers runs GFS qui sont assez différent des uns des autres. On va comparer à l'échéance du mardi: Hier le 0z avec une situation à la GEM0z: LE 6z d'hier une situation différente et peu visible à l'heure actuelle avec une circulation dépressionnaire Le 12z semblait confirmer cette circulation: LE 18z nouveau changement avec un dégradé ouest est qui s'installe Le 0z du jour avec le dégradé nord sud: Et le 6z qui vient de sortir suivant le 0z mais en moins intense avec un dégradé basculant en NO-SE en suite de run: On peut observer que CEP lui semble dans la continuité sur ces 3 derniers runs avec une augmentation crescendo du drain froid run après run 0z hier 12z hier 0z du jour Troisièmement différents facteurs qui interrogent. En effet on a le facteur récurrence des derniers topics, il nous a démontré qu’un scénario type CEP semble fortement possible avec cette récurrence de drain froid. On a également le MJO qui c'est éveillé et qui semble prendre une course en phase 7, une phase qui à des conséquences de NAO- en général. Mais on passerait très vite en phase 8 puis 1, des phases qui sont normalement sans grande conséquence pour nous, ce qui interroge sur la bonne tenu de l’anticyclone groenlandais en haute latitude. Cependant le NAO semble bien confirmer tout ça avec une forte chute qui c'est bien confirmé, à partir de J+8 l'incertitude semble de mise entre une remontée ou une stagnation dans le bas. Ceci semble donc confirmer les possibilités de scénarios à la CEP avec un étalement anticyclonique en nord atlantique. Tous ces éléments viennent s'assembler les uns les autres. Même si on garde le mystère pour l'instant du passage en phase 8-1 du MJO. Personnellement je ne serai pas étonné de voir le NAO remonter à J+8 compte tenu du MJO. Pour conclure: Donc non la synoptique n'est pas du tout déterminer. Quand on voit les différences chez les ensembles et déterministes. Un scénario à dégager? Pour moi c'est le scénario CEP mais en plus mollasson que le 0z peut-être un peu dans le genre CEP12z d'hier. En effet on a quand même plusieurs facteurs qui favorisent ce scénario: La régularité dans les derniers runs et la fiabilité de CEP aux échéances autour de 216h. Le comportement MJO-NAO Et la récurrence des dernières semaines. Merci de m'avoir lu. ^^ Gugo .
  13. Ce beau VP tout éclaté
  14. Bonjour, On va observer une très forte pulsion anticyclonique du coté atlantique ces prochains jours: Cette pulsion pourrait bien se maintenir pendant pratiquement une semaine, ce qui est considérable compte tenu des anomalies prévues: On peut donc se préparer à une nette diminution de la quantité de glace dans tout le secteur du Groenland. On aura en plus de cela une pulsion puissante arrivant par l’Amérique de l'ouest provoquant une fonte forte dans les secteurs du Canada. (Secteurs en rouge) On notera également le détroit de Béring qui commence à être dégager avec une quantité limité et plus de 100%. (Limite des 100% en violet) On finira qu'on observe déjà un affaiblissement assez conséquent au niveau de la Sibérie, à cause des anomalies chaudes que l'on a pu observer ses devineresses semaines à cause de l'explosion du VP sur ce secteur. (En noire) Tout cela pour dire que la situation est critique, alors que la situation semblait favorable ses 2-3 derniers jours pour un rapprochement des normes basses. Mais avec tous ces constats et prévisions en vue notre banquise est bien partie pour suivre la courbe de 2016 bien lointaine des autres.... Le réchauffement climatique semble bien avoir pris une nouvelle dimension en Arctique avec un nouveau seuil qui semble devenir "normal". Bonne soirée Gugo.
  15. Bonjour, En definitif, cette semaine risque d'être bien dirigé par la goutte froide qui sera " le déchets " de la perturbation de lundi. On observe encore des différences entre CEP-GFS et sur GEFS. Ces dinférence de temps sont du au placement de la goutte froide. Un dégradé Ouest-est devrait s'installer au niveau température et précipitations. Ou le plus beau sera à l'ouest. La goutte froide est donc encore mal géré sur son placement mais est bien confirmé. Son placement reste important à déterminer pour le temps détaillé que nous ferons sur les topics CT.